banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Projet « Warefess » pour la bonne gouvernance : Médias, musique et cultures urbaines mis à contribution

20 Avr 2017
963 times

Le projet « Warefess », coordonné par Enda Lead Afrique a été lancé, hier. Il a pour objectif principal de contribuer à la mise en place d’une gouvernance démocratique transparente au Sénégal. Financé par Ford Fondation, il est exécuté par différents acteurs dont le Cesti, la Fédération Dimbaya, Hip Hop Guédiawaye, « Y’En-à-Marre», le Jt rappé.

Pour améliorer le rôle de la Société civile et consolider celui des médias dans la promotion de la gouvernance démocratique et transparente, Enda Lead Afrique Francophone, en partenariat financier avec Fondation Ford, propose à travers le projet « Warefess » (mes devoirs en langue sérère) de favoriser l’intégration des différentes parties prenantes dans les politiques et programmes de développement. A travers ce financement de projet, Enda Lead Afrique vise à créer un espace sécurisé pour les différents acteurs du changement au Sénégal, renforcer la capacité des membres des communautés et consolider le rôle des médias dans la promotion de la bonne gouvernance démocratique en utilisant la musique et la culture urbaine comme outils pour exprimer les problèmes liés à la gouvernance et trouver des solutions appropriées.

Selon le directeur exécutif d’Enda Lead, Moussa Mbaye Guèye, ce projet est le premier en Afrique francophone. « Nous nous réjouissons de la confiance faite à Enda Lead francophone d’accompagner ce consortium et de faire en sorte que tout ce qui est implémentation du projet se fasse convenablement pour qu’on puisse dire que les pays francophones sont potentiellement des destinations pour les financements Ford », dit-il. A l’en croire, ce projet a pour ambition, avec les partenaires que sont le Cesti, la Fédération Dimbaya, Hip Hop Guédiawaye, « Y’En-à-Marre », le Jt rappé, d’avoir une coalition d’organisation qui travaille et fait en sorte que la jeunesse s’intéresse à ce qui se passe dans la gouvernance de ce pays et s’implique d’autant dans la gouvernance de ce pays en ayant une responsabilité citoyenne.

Accès à l’information
En réalité, affirme M. Guèye, ce consortium a pour rôle de véhiculer la communication comme un moyen d’atteindre le plus possible les cibles qui sont dans le projet, à savoir les jeunes et les femmes et surtout les enfants dans le cadre du projet Dimbaya qui parle d’un Conseil municipal pour enfant. Aussi, souligne-t-il qu’ils comptent, dans le cadre du projet « Warefess », développer plus le leadership sur lequel chacun d’entre nous doit travailler, se mettre en exergue et en situation. Le projet concerne les régions de Dakar, Kaolack, Louga, Saint-Louis, Kaffrine, Thiès et Ziguinchor. Ce projet a aussi permis au Cesti d’offrir aux reporters des radios communautaires de la Casamance une formation en production radiophonique et, à ses étudiants, un séjour pédagogique à Ziguinchor, axé sur la thématique « médias et conflits ».

D’après Mamadou Ndiaye du Cesti, avec ce projet, les étudiants du Cesti ont la possibilité d’aller deux fois sur le terrain pour les confronter à la réalité du terrain. L’autre aspect avec ce projet est la formation. Cette activité pédagogique qui les a conduits à Ziguinchor leur a permis, par la même occasion, de former 22 journalistes des radios communautaires. « Ceci pour leur permettre d’avoir une meilleure capacité de traiter ces questions en termes journalistiques. Nous allons continuer la formation dans le cadre de la deuxième phase du projet pour leur permettre d’acquérir toutes les compétences en matière d’écriture radiophonique », indique M. Ndiaye.

Saluant l’initiative du lancement d’un tel projet le représentant du directeur de la Promotion de la bonne gouvernance, Abdoul Diaw, l’a qualifié comme étant un projet ambitieux car allant dans le sens de la transparence et de la bonne gouvernance. Aussi, souligne-t-il que le projet « Warefess » est en phase avec les activités du ministère de la Bonne gouvernance, à savoir le projet de loi sur l’accès à l’information.

Maguette Guèye DIEDHIOU

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.