banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Région de Thiès : 20 jeunes formés dans les métiers du cinéma et de l’audiovisuel

07 Sep 2017
344 times

Depuis hier, 20 jeunes venus des départements de Tivaouane, Mbour et Thiès sont en formation dans les métiers du cinéma et de l’audiovisuel au Centre culturel régional de Thiès. Ainsi, durant trois semaines, ils vont acquérir des connaissances théoriques et pratiques dans les filières de la réalisation, du cadrage, de la prise de son, du montage, du script et de l’écriture de scénario.

L’opportunité est offerte par Colombe Vision, une structure coordonnée à Thiès par le doyen Maguatte Thiam, bien connu dans le milieu artistique, en relation avec le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (Fopica). Ce projet axé, selon lui, sur la formation des ressources humaines de la région de Thiès dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel n’est pas fortuit. « Je pouvais bien monter un projet dans le domaine de la production ou de la distribution mais, en tant que doyen, je me suis rendu compte que la formation de nos jeunes à l’échelle locale doit être la première bataille à gagner si nous  voulons que les autres régions, outre la capitale, puisse apporter de la plus-value  dans le cinéma sénégalais », a-t-il indiqué.
Pour Maguatte Thiam, « avoir l’ambition dont on n’a pas le talent est un crime ». Car, pour ce septuagénaire qui a eu à se forger au fil des années dans un domaine où il a toujours travaillé avec passion, dans le théâtre tout comme le cinéma, il faut penser avec le monde et agir avec son milieu. « Donc, l’acquisition des connaissances universelles en la matière est un devoir pour tout acteur culturel qui a compris que son rôle est de véhiculer sa culture dans le concert des nations ; alors, mettez-vous à la page pour pouvoir intervenir en tant qu’Africain et en tant que Sénégalais », a-t-il lancé aux participants.

Appui du Fopica
 Selon lui, ce choix de miser sur des jeunes afin de gagner le pari du développement endogène à partir de l’industrie cinématographique constitue sa vision prospective. «  Ce n’est pas clef en main que l’Afrique va tirer son épingle du jeu dans le rendez-vous du donner et du recevoir, mais plutôt clef en tête de ses acteurs culturels », a-t-il martelé ; pour insister sur la nécessité de chercher à avoir les compétences mondiales requises dans le cinéma et l’audiovisuel tout en restant ancré dans nos valeurs négro-africaines.

Sur la même lancée, Abdou Aziz Cissé, formateur dans ce séminaire et animateur à la Direction de la cinématographie a, au nom du directeur empêché, encouragé vivement l’initiative du doyen Maguatte Thiam à travers ce projet, sélectionné et financé par le Fopica. « Pour relancer l’industrie cinématographique sénégalais, les régions doivent être au cœur du dispositif », a-t-il souligné.
Dans cette quête d’une plateforme d’acteurs culturels bien formés, encadrés et accompagnés dans toute la chaîne de production cinématographique, Abdou Aziz Cissé déclare qu’après Thiès, d’autres régions vont suivre pour que toute la diversité culturelle du Sénégal puisse être davantage valorisée par le cinéma sénégalais.  Anne Marie Faye, directrice du Centre culturel régional de Thiès et Horace Dacosta, responsable des Clac, ont rehaussé de leur présence la cérémonie de lancement de la session de formations aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel.             

Mbaye BA

Last modified on samedi, 09 septembre 2017 10:48
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.