banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sixième édition du « Partcours » : Dakar et sa banlieue accueillent une vingtaine d’expositions

05 Déc 2017
396 times

La capitale sénégalaise, Dakar, et sa banlieue feront l’objet d’un bouillonnement artistique, du 6 au 16 décembre, avec l’ouverture de la sixième édition du « Partcours » (l’art dans la cité). Cette année, l’événement proposera une vingtaine de vernissage d’exposition ainsi qu’une série d’activités autour de la création artistique.

Evénement original de par son concept, le « Partcours » (l’art dans la cité), dont la sixième édition s’ouvre du 6 au 16 décembre, est devenu, depuis quelques années, une activité phare du calendrier culturel national. Les initiateurs peuvent se vanter d’avoir, en seulement quelques éditions, contribué à la promotion des créations contemporaines, en croisant les publics et en les incitant à découvrir l’offre exceptionnelle proposée par les espaces de créations de la capitale sénégalaise. Pour cette édition, une vingtaine d’expositions sont prévues durant dix jours.

La particularité du « Partcours », c’est surtout cette liberté des galeristes de pouvoir proposer leur propre programmation. Comme en 2016, cette année, la manifestation va montrer non seulement la vitalité de l’art contemporain à Dakar, mais également dans sa banlieue. A Dakar, le Musée Théodore Monod d’art africain accueille l’exposition « De l’autre côté… » du jeune artiste Sandiry Niang, le laboratoire Agit’Art propose « La chaine libyque : Dakar ville anarchitecturale ». Dans le même temps, l’Institut français Léopold Sédar Senghor, à travers la galerie Le Manège, invite à découvrir l’exposition et les performances « Ailleurs ».

A côté, la Galerie Kemboury propose au public dakarois « Au seuil du lendemain » de Pedro Pablo Viñuales. Une exposition qui plonge dans un voyage inédit au bord des alentours du fleuve Niger et à la baie de Soumbédioune, au seuil de la nuit et du jour. Dans la banlieue, le Centre culturel Maurice Guèye de Rufisque abritera un hommage à Babacar Mbodj Niang, en mettant en lumière ses œuvres et celles de Balla Niang, Ibrahima Cissé, Abdoulaye Ndoye et Moussa Niang. L’espace culturel de Keur Massar s’ouvrira à l’exposition « Cité-Solidarité-Partage » avec le collectif des artistes de Keur Massar.

Appui du ministère de la Culture
Créé en 2012 à l’initiative de Raw material company et de Céramiques Almadies, le « Partcours », dont l’ambition est de fédérer la scène locale, est une sorte de fora, « un mapping des lieux d’exposition et de création de culture à Dakar. » L’évènement se veut donc un tremplin servant à la création d’un espace de partage où les galeristes, les artistes et le public peuvent échanger. « Le grand intérêt pour nous, c’est de pouvoir travailler ensemble. Il n’y a pas une manifestation équivalente dans le continent », s’est réjouie Delphine Calmettes, commissaire d’expo, responsable des arts visuels de l’Institut français de Dakar.

Après six éditions, la manifestation, a expliqué Mauro Petroni, l’un des initiateurs, a réuni plus de 260 artistes, 10.000 visiteurs et 106 évènements. Aussi, 100 vernissages ont été organisés depuis 6 ans, dans 34 lieux différents. Selon M. Petroni, cette sixième édition est dédiée à deux artistes décédés qui avaient pris part à la précédente édition. Il s’agit de Cheikh Diouf et d’Abdoulaye Bob. « Reflet de tout ce qui se fait à Dakar en matière d’art », le « Partcours » bénéficie pour cette édition du concours du ministère de la Culture.

« Cette année, le ministère de la Culture a décidé de nous accompagner à travers une subvention financière », a informé Thérèse Turpin Diatta, responsable de la galerie Kemboury. Ce ne sont pas seulement les expositions qui vont rythmer cette manifestation. Moment de promotion de la créativité, le « Partcours » sera aussi marqué par des débats et conférences autour des thématiques de l’art contemporain.

Ibrahima BA

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.