banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Festival « Guédiawaye By Rap » : Dans le tempo du Cinquantenaire de la commune

23 Déc 2017
1416 times

La quatrième édition du festival « Guédiawaye By Rap » a démarré hier, à G hip hop. Elle coïncide et intègre en même temps la célébration du cinquantenaire de Guédiawaye.

Au menu du festival, des formations, des conférences, des concerts retransmis en direct sur une chaîne privée de la place. Hier, la formation a porté sur le droit des femmes à l’accès à l’information budgétaire avec comme partenaire l’Ong 3 D. Almamy Malal Tall alias Fou malade, coordonnateur du festival a tenu à préciser que cette activité sera suivie d’un « Diotay communal » issu du programme « Diotayou Gokh-yi » qui a pour objet d’établir un dialogue entre les élus locaux et les populations qui vont poser des questions aux premiers nommés sur des sujets concernant la vie de l’institution municipale. La soirée sera marquée par la finale du Wëriko champion style et la remise d’attestations aux bénéficiaires du programme Focus mis en œuvre en relation avec Africulturban soutenu par la fondation Doon.

Des jeunes seront formés en photographie, vidéographie, graphisme, Djing et en entrepreneuriat culturel. Un forum sur la liberté d’expression sera également organisé aujourd’hui (samedi). Dans le même ordre, une conférence va porter sur la citoyenneté et le hip hop comme outil de mobilisation citoyenne ainsi que d’autres conférences sur la tuberculose en milieu carcéral et en banlieue aussi. Histoire de débattre d’actions à mener pour la limitation de cette maladie. Toutes ces activités vont céder la place à des concerts populaires qui devront accueillir plus de quinze mille personnes. «Les dispositions sécuritaires sont déjà prises et cent artistes seront programmés pour se relayer sur scène, du 24 au 27 de ce mois, mentionne l’artiste. Fou malade a expliqué que ce festival a pour particularité de relier la dimension artistique, la citoyenneté et la création d’emplois pour les jeunes. « Dans les pays africains où la population est en grande majorité très jeune, le hip hop est un levier puissant d’émancipation citoyenne », a soutenu Malal Talla. Il pense qu’au vu des urgences vitales auxquelles sont confrontées les populations des banlieues, il est apparu à G hip hop que chacune de ses activités devait avoir cette dimension. « C’est par l’art et la création que le hip hop sait mobiliser les populations et rendre pérennes ses actions de développement. L’édition 2017 sera l’occasion de marquer les cinquante années de Guediawaye.

Abdou DIOP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.