banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Festival « Kaay Thiès » : La diversité culturelle revisitée

30 Déc 2017
1742 times

Le démarrage des festivités de la première édition du festival « Kaay Thiès » a été lancé, hier, par le gouverneur de Thiès, Amadou Sy, au nom du ministre de la Culture.

« Durant les trois derniers jours de l’année qui s’achève, Thiès va vibrer au rythme de son festival, un évènement important au vu des talents divers de ses acteurs culturels dans toutes les formes d’art », a déclaré le gouverneur de région, Amadou Sy, en présence du maire de la ville, Talla Sylla, et de l’écrivain Alioune Badara Bèye, invité d’honneur du festival. C’était également en présence d’un artiste thiessois multidimensionnel, le doyen Abdoulaye Ndiaye Thiossane (peintre, chanteur, conteur).

Ainsi, pendant plus de deux heures d’horloge, la diversité culturelle du Sénégal s’est étalée sur la Promenade des Thiessois, place publique située au centre-ville de Thiès, Pays des Sérères Nones. D’ailleurs, l’endroit où se trouve la Promenade des Thiessois fut à l’origine la grande place du village des Sérères Nones, autochtones de la Cité du rail. Au cours de la procession, les diverses ethnies, Maures, Bambaras, Mandingues, Diolas, Halpulaar, Sérères Nones, Peuls du Fouladou, Wolofs, drapés de leur accoutrement traditionnel, ont montré les plus belles facettes de leur culture à travers la chanson et la danse.

Un brassage culturel qui a fait dire à la directrice des Affaires sociales, de la culture et des sports de la ville de Thiès, Aminata Thiam Dramé, que la cérémonie d’ouverture du festival « Kaay Thiès » est un pôle de convergence des cultures. Une fusion d’une communication traditionnelle et digitale orientée vers l’articulation d’une politique culturelle de la ville au développement du tourisme.
Et le maire de Thiès, Talla Sylla, lors du passage des lutteurs durant la procession, a gratifié le public d’un « back » qui a replongé les amateurs de lutte aux prestations des grands paroliers de l’arène sénégalaise des années 1970, à savoir Mame Gorgui Ndiaye, Ndiouga Tine, Ibou Senghor, entres autres. « La culture est un facteur puissant de cohésion sociale parce que l’art est le plus court chemin d’un homme à l’autre », a-t-il noté.

Selon l’édile, Thiès a toujours été un espace où « les trains avancent sur les rails de l’intégration africaine. Ceci explique la mosaïque des communautés présentes dans notre ville ». Très satisfait de la participation au festival des acteurs culturels dans toute leur diversité, le maire de Thiès a remercié aussi le ministre de la Culture et celui du Tourisme pour leur soutien tout comme les partenaires financiers ou institutionnels. La visite de la fresque murale produit par des artistes peintres a bouclé la cérémonie d’ouverture.

Mbaye BA

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.