banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Médias audiovisuels : Le Cnra appelle à la protection des mineurs et de l’image de la femme

06 Jan 2018
1588 times

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel, dans son dernier avis trimestriel de l’année 2017, recommande aux médias de l’audiovisuel de veiller à la sauvegarde de l’enfance et à faire preuve de rigueur et de professionnalisme dans le traitement de l’information. Mais aussi de s’abstenir de diffuser des images ou propos susceptibles de porter atteinte à la dignité et à l’intégrité sociale de la femme.

Le Collège des conseillers du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), dans son avis sur le dernier trimestre de l’année 2017, a constaté des manquements et dysfonctionnements liés à l’enfance et l’adolescence, à l’éthique et à la déontologie, à la publicité et à l’image de la femme. Dans la programmation des médias audiovisuels, le Collège du Cnra constate l’évocation continue de thèmes insoutenables liés à des faits divers, comme le viol et l’infanticide, tout en les amplifiant par des commentaires et/ou plaisanteries complètement inappropriés. Le Cnra relève de même « la course au sensationnel, à l’inédit au détriment des différentes sensibilités, sans aucune précaution, dans les émissions radiophoniques de faits divers ».

Par ailleurs, les conseillers du Cnra constatent le « non-respect de la vie privée, de l’honneur et de l’intégrité de la personne humaine » ; ainsi que « la diffusion de témoignages, révélations et/ou accusations portées par des personnes supposées victimes d’actes répressibles par ailleurs ». Le Cnra remarque également une « incitation à des comportements discriminatoires en raison de la nationalité ».

Dans le volet de la Publicité, le Collège des conseillers du Cnra relève la profusion d’émissions télévisées exclusivement dédiées à la publicité en faveur de prétendus guérisseurs en violation des dispositions des textes et lois en vigueur.

« Pour précision, la diffusion de programmes offrant une tribune à des personnes qui seraient capables de guérir toutes sortes de pathologies constitue une violation grave du code de déontologie médicale et de la loi sur la publicité », note le Cnra.

Enfin, dans leur avis trimestriel, les conseillers du Cnra fustigent la diffusion d’images dévalorisantes de la femme notamment dans les séries télévisées. « Le conflit social, la rupture conjugale restent les déclencheurs d’intérêts dans la majorité des fictions. Les femmes, remarquent-ils, y sont représentées dans des situations systématiquement conflictuelles, en dehors de toute communion sociale.

Pour pallier ces manquements, violations de la réglementation en vigueur au Sénégal dans le domaine de l’audiovisuel, le Collège du Cnra recommande de veiller à la sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence, ainsi qu’à la protection des mineurs dans la programmation audiovisuelle. Mais également de faire preuve de rigueur et de professionnalisme dans la vérification, le traitement, la présentation et la diffusion de l’information surtout dans la couverture de faits divers. Par ailleurs, le Cnra recommande aux médias de l’audiovisuel d’éviter de servir de relais à des individus dépourvus de toute qualification légale et dont la promotion expose des populations non averties à des risques de détérioration de leur santé.

Enfin, dans son avis trimestriel, le Collège des conseillers du Cnra demande à ces médias de s’abstenir de diffuser des images, de faire la promotion de propos ou d’actes susceptibles de porter atteinte à la dignité et à l’intégrité sociale de la femme.

O. DIOUF

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.