banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Décès du chanteur Médoune Diallo : La salsa africaine perd une voix de maître

12 Fév 2018
1838 times

Avec le décès de l’artiste chanteur Médoune Diallo, une grande figure de la salsa, la musique africaine perd une voix de maître.

L’artiste chanteur Médoune Diallo a fini de jouer sa partition. L’un des maîtres de la salsa africaine est décédé, samedi, à Dakar, des suites d’une maladie. Son timbre vocal si singulier résonne encore dans les oreilles des mélomanes après ses passages dans les groupes comme Africando ou Orchestra Baobab avec des titres à succès comme « Gouyegui », « Sibam ». Réagissant à cette disparition, l’acteur culturel Lat Ndiaye retient du défunt : « Adepte et promoteur de la salsa africaine, il a su participer à l'éveil des consciences citoyennes en se mouvant de scène en scène à travers le monde. Médoune était un ambassadeur de la musique africaine mais aussi de son pays, le Sénégal ». Le même refrain est entonné par l’animateur de Radio Sénégal internationale (Rsi).

« Beaucoup de spécialistes de la musique se sont accordé à dire que Médoune Diallo était l’un des meilleurs chanteurs du pays. Il avait beaucoup de similitudes avec le défunt Mar Seck », témoigne Alioune Diop. L’homme de radio se souvient de ses passages à l’Orchestra Baobab avec ses chansons en pulaar, wolof, mais également le rôle déterminant que le défunt artiste a joué dans l’évolution du groupe Africando.

Pour sa part, le ministre de la Culture salue la mémoire d’une grande voix de la salsa africaine qui s’est éteinte. « Je m’incline avec émotion devant la mémoire de ce musicien au talent extraordinaire qui a marqué sa génération, que ce soit au sein de l’Orchestra Baobab ou à Africando », réagit Abdoul Latif Coulibaly. Selon lui, Médoune Diallo laisse à la postérité un héritage qui prendra la place inestimable qu’elle mérite dans le patrimoine musical international.

E. M. FAYE

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.