banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Actualités Internationales (2505)

Les plus hauts responsables du parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (Anc), ont annulé tous leurs engagements publics vendredi, en pleines tractations autour d’un départ anticipé du président Jacob Zuma.

Le chef de l’État, empêtré dans des affaires de corruption, a jusqu’à présent obstinément refusé de rendre les rênes du pouvoir, en dépit des injonctions de la direction de son parti. «Les responsables de l’Anc ne participeront plus» à leurs engagements prévus jusqu’à samedi dans le cadre du centenaire de la naissance de la figure historique du mouvement Nelson Mandela, «en raison d’autres engagements nécessitant leur présence», a expliqué l’Anc sans plus de détails. MM. Ramaphosa et Zuma ont annulé ou reporté jeudi leurs engagements prévus cette fin de semaine. Un discours du chef de l’Anc dimanche après-midi au Cap est en revanche maintenu.

AFP

Le président américain, Donald Trump, a annoncé, sur Twitter, vendredi matin, avoir ratifié l’accord budgétaire voté par le Congrès pendant la nuit, mettant ainsi fin à un «shutdown», la fermeture partielle de l’administration fédérale, de plus de huit heures.

Approuvé par le Sénat puis la Chambre des représentants dans la nuit de jeudi à vendredi, cet accord sur le budget prolonge jusqu’au 23 mars le financement de l’administration fédérale, le temps que les parlementaires le transforment en proposition de loi.

AFP

La République démocratique du Congo, premier producteur mondial de cobalt, veut multiplier par cinq sa taxe sur ce minerai rare très prisé dans les nouvelles technologies, d’après son nouveau code minier dont l’Afp a eu copie vendredi. La loi, qui prévoit aussi de «taxer les super-profits» des géants du secteur en Rdc, est en attente de promulgation par le président congolais Joseph Kabila. Le taux de la redevance sur les «métaux stratégiques» est porté à 10% dans la dernière version adoptée en commission mixte paritaire Assemblée-Sénat le 27 janvier, alors que le taux actuel sur les métaux non ferreux (cuivre et cobalt) est actuellement de 2%.

Un décret du Premier ministre déterminera quels sont ces métaux stratégiques, ont indiqué à l’Afp des opérateurs miniers.

AFP

L’armée camerounaise s’est défendue, vendredi, des accusations d’exactions lors d’opérations contre les séparatistes des régions anglophones alors que l’Union européenne a réclamé un usage proportionné de la force et que des témoignages à charge se multiplient dans la presse et sur les réseaux sociaux.

«Ces accusations d’exactions relèvent du rêve, nous sommes victimes de la désinformation» et des «fake-news», a déclaré le colonel Didier Badjeck, porte-parole de l’armée à l’Afp, joint par téléphone depuis Libreville.

Le porte-parole de l’armée a invité les partenaires du Cameroun à avoir un regard impartial.

AFP

Les secours en mer espagnols ont secouru, vendredi, en Méditerranée, 82 migrants tentant de gagner clandestinement l’Espagne et découvert trois cadavres sur l’une de leurs embarcations. La cause des trois décès n’était pas connue mais plusieurs passagers de l’embarcation souffraient d’hypothermie, selon les secours. Le 3 février, les corps de 16 migrants avaient été repêchés au large des côtes marocaines, près de l’enclave espagnole de Melilla.

AFP

Une personne a été tuée et 149 blessées, dont certaines grièvement, dans un attentat ayant frappé, vendredi, une mosquée de la ville de Benghazi, la deuxième de Libye, selon le ministère de la Santé des autorités parallèles basées dans l’est du pays. Deux bombes ont explosé au début de la grande prière hebdomadaire dans l’enceinte de la mosquée Saad Ibn Abou Abada, dans le centre de Benghazi, à 1.000 km à l’est de la capitale Tripoli, a précisé à l’Afp, une source des services de sécurité. ,Un engin explosif était placé dans un cercueil dans la cour de la mosquée et l’autre, à l’entrée, dans une armoire à chaussures, a-t-elle précisé.

AFP

Les autorités rwandaises ont refusé de recevoir une délégation de députés israéliens d’opposition qui voulaient évoquer la question des migrants africains menacés d’expulsion par Israël, a-t-on appris auprès de ces parlementaires. Le gouvernement israélien garde secret le nom du ou des pays avec lesquels il se serait entendu pour accueillir les migrants qui seraient chassés d’Israël. Mais les organisations d’aide aux migrants parlent de l’Ouganda et du Rwanda. Ces deux pays ont rejeté ces accusations et, vendredi, le secrétaire d’État rwandais aux Affaires étrangères, Olivier Nduhungirehe, a expliqué que cette délégation n’avait pas été reçue car le Rwanda n’a pas à s’immiscer dans les affaires d’Israël.

AFP

La Gambie a été admise de nouveau au sein du Commonwealth jeudi, réintégrée dans cette organisation de pays issue de l'ex-empire britannique après un retrait soudain en 2013 décidé par l'ancien président Yahya Jammeh, qualifiant le Commonwealth d' "extension du colonialisme", à la consternation générale. Le nouveau président, Adama Barrow, a entamé le processus de réadmission en février 2017, deux mois après son élection à l'issue de laquelle Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans, avait d'abord refusé de reconnaître sa défaite, déclenchant une crise.

La demande officielle faite par Adama Barrow le mois dernier pour que la Gambie rejoigne le Commonwealth a reçu le soutien unanime des membres de l'organisation.  La Gambie sera invitée à assister au sommet de l'organisation, qui se tiendra à Londres en avril.

AFP

Au moins 50 personnes ont été interpellées dans une localité du centre de la Guinée où des violences ont fait cinq morts après les élections locales de dimanche, dont les résultats sont toujours attendus, ont indiqué jeudi les autorités locales.

En visite à Conakry, le représentant spécial du secrétaire général de l'Onu et chef du bureau des Nations unie pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (Unuwas), Mohamed Ibn Chambas, a appelé au calme et au respect des procédures légales en cas de contestation des résultats, selon le gouvernement guinéen. Les interpellations se sont déroulées à Kalinko, où des cases et des maisons ont été incendiées mardi, a indiqué sur une radio locale le préfet de Dinguiraye, le commandant Mamadou Lamarana Diallo, dont dépend la localité. Mercredi, le ministre de l'Administration du territoire, Boureima Condé, avait indiqué que cinq enfants avaient péri dans ce village dans un incendie volontaire. Un député local de l'opposition, Fodé Maréga, a quant à lui évoqué un bilan de trois enfants tués dans l'incendie de leur case et de deux adultes "brûlés vifs par des manifestants en colère" en guise de représailles.

Des sources locales ont expliqué, sous le couvert de l'anonymat, que les  deux adultes tués, un homme et une femme, n'avaient pas participé à la manifestation au cours de laquelle les enfants ont péri mais qu'ils appartenaient à la même communauté ethnique que ceux accusés d'avoir mis le feu aux habitations.

AFP

Le président ghanéen a déclaré jeudi qu'il n'y avait "aucune raison" de souscrire un nouvel emprunt du Fonds monétaire international, s'appuyant sur la rapide croissance que devrait connaître le pays d'Afrique de l'Ouest cette année.  Cité en exemple pour sa croissance rapide au début des années 2000, le Ghana a souffert de la chute des prix des commodités et l'ex-président John Mahama avait du se tourner vers le Fmi pour un emprunt de 918 millions de dollars, dont l'argent sera fini d'être versé cette année. En janvier, la Banque mondiale a prédit une croissance de 8,3% cette année pour le Ghana, grâce à l'augmentation de la production des hydrocarbures, ce qui pourrait être la plus forte croissance au monde.  Mais transformer cette croissance en création d'emplois est le défi le plus important, explique Gideon Amissah, de l'Institut des Economistes Certifiés du Ghana. 

AFP

Après plusieurs semaines de fronde sociale, la polémique sur les salaires des membres du gouvernement gronde au Bénin, au lendemain d'une rencontre entre le chef de l'Etat et des syndicats, qui demandent la publication de la fiche de paie de tous les ministres. Interrogé sur la question au cours d'une réunion par les responsables syndicaux mardi soir, le président Patrice Talon a assuré  que "des efforts sont faits pour réduire le train de vie de l'Etat depuis deux ans", a-t-il poursuivi, sans préciser le montant des salaires des ministres. Il a justifié les augmentations de salaires au sein de son administration pour "rationaliser les rémunérations".

AFP

La Côte d'Ivoire doit rattraper son retard technologique si elle veut devenir un pays émergent, a estimé la Banque mondiale dans un rapport rendu public jeudi à Abidjan. "Son objectif de devenir un pays émergent ne pourra être atteint sans des entreprises plus performantes, celles-ci n'utilisent pas des technologies modernes et n'investissent pratiquement pas dans la recherche et l'innovation, moitié moins que la moyenne observée dans les autres pays africains ", a jugé l'institution internationale dans son sixième rapport sur la situation économique ivoirienne. La Banque mondiale appelle donc la Côte d'Ivoire à "changer de stratégie" en "urgence".

AFP

L'opposition sud-africaine a accentué jeudi la pression sur le président Jacob Zuma en demandant d'avancer à mardi le vote d'une motion de défiance pour sortir "au plus vite de l'impasse" créée par son refus de démissionner, malgré les injonctions de son parti. "L'Afrique du Sud ne peut pas continuer à rester dans l'incertitude. Nous avons besoin de sortir au plus vite de cette impasse", a estimé jeudi le principal parti d'opposition, l'Alliance démocratique (DA), qui a demandé au parlement d'avancer du 22 février au mardi 13 février une motion de défiance.

La balle est désormais dans le camp de la présidente de l'assemblée, Baleka Mbete, qui peut décider ou non d’accepter la requête.

AFP

Le cinéaste Mahamat Saleh Haroun, primé au festival de Cannes en 2010, qui était ministre de la culture et du tourisme depuis un an au Tchad, a été démis jeudi de ses fonctions par un décret gouvernemental. Le communiqué n'indique pas les raisons de la démission de M. Haroun, qui était entré au gouvernement tchadien en février 2017.

AFP

De la drogue et des munitions ont été découvertes dans le centre de la Centrafrique, cachées dans un camion affrété par une entreprise privée sous contrat avec l'Onu, a déclaré jeudi la mission des Nations unies en Rca, la Minusca, qui a ouvert une enquête. "Ces marchandises n'étaient pas dans les containers scellés mais sous" le chargement, a précisé M. Monteiro. Tous les matériels onusiens transportés par des compagnies privées en Centrafrique le sont dans des containers scellées et marqués du sigle "Onu".

AFP

Muhammadu Buhari, qui recevait jeudi l'ambassadeur du Togo à Abuja, a indiqué que les "transitions politiques pacifiques" n'étaient "plus négociables" en Afrique de l'Ouest, craignant que toute crise politique ne déborde sur les pays voisins. M. Buhari, dans son entretien avec Lene Dimban, ambassadeur envoyé de Lomé, n'a pas fait de référence directe à la crise politique qui agite le Togo, mais ce rappel à l'ordre survient quelques jours avant l'ouverture des négociations prévues entre le pouvoir togolais et l'opposition, le 15 février prochain.

AFP

L'Union européenne estime que l'armée camerounaise devrait faire "un usage proportionné de la force dans l'exercice de ses fonctions" dans les régions anglophones du nord-ouest et du sud-ouest du pays, selon un communiqué reçu jeudi par l'Afp.

"Le recours à la violence ne peut permettre d'atteindre des objectifs politiques", a affirmé Catherine Ray, porte-parole du Service extérieur de l'Union européenne, dans une déclaration publiée sur le site de l'Ue au sujet de la situation dans l'Ouest du Cameroun.

AFP

…ET SÉNATORIALES LE 25 MARS PROCHAIN
Les élections sénatoriales au Cameroun ont été fixées mercredi au 25 mars, et un Conseil constitutionnel chargé de proclamer les résultats des élections a été créé dans le pays, selon des décrets présidentiels.

AFP

L’inscription des électeurs pour le référendum constitutionnel prévu en mai 2018 et contesté par l’opposition a débuté jeudi au Burundi et durera jusqu’au 17 février, a annoncé la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, a critiqué la volonté persistante des autorités burundaises de réformer la Constitution sans tenir compte de l'avis de l'opposition, dans un rapport remis aux 15 membres du Conseil de sécurité.

AFP

Les Nations unies ont lancé jeudi un appel de fonds de un milliard de dollars destiné à aider plus de 6 millions de personnes victimes de l'insurrection du groupe jihadiste Boko Haram, dans le nord-est du Nigeria. L'Onu, à l'instar d'autres organisations, a déjà mis en garde contre les effets négatifs d'un sous-financement de la réponse humanitaire à la rébellion islamiste.

AFP

La première chaîne de télévision privée du Kenya, Citizen TV, était de nouveau accessible aux téléspectateurs jeudi, plus d'une semaine après avoir été suspendue par les autorités pour avoir tenté de retransmettre l'investiture symbolique de l'opposant Raila Odinga. Citizen TV a repris ses programmes jeudi en milieu d'après-midi, trois jours après deux de ses concurrentes, NTV et KTN News, a constaté l'Afp.

AFP

Le gouvernement éthiopien a ordonné jeudi la libération de 746 prisonniers, parmi lesquels le blogueur Eskinder Nega et l'opposant Andualem Arage, dont les arrestations avaient suscité la réprobation de la communauté internationale, a annoncé la radio-télévision Fana, proche du pouvoir.

AFP

L’État malien a été condamné à payer plus de 38 millions d’euros à une société qui a fourni des équipements militaires à son armée, selon une décision de la Cour suprême consultée par l’Afp.

Cet achat de matériel militaire à une société malienne, ainsi que l’achat d’un avion présidentiel pour un montant de 40 millions de dollars, tous deux sans appel d’offres, avaient valu, en 2014, au Mali, des sanctions des institutions financières, notamment le gel pendant six mois des décaissements du Fonds monétaire international (Fmi). Le vérificateur général du Mali avait demandé, en 2014, à la justice de se saisir de ces deux affaires dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière» et demandé à l’État de ne pas payer, au fournisseur d’équipements militaires, le solde du contrat avant les résultats de l’enquête.

La justice malienne enquête toujours sur l’achat de l’avion du président Ibrahim Boubacar Keïta.

AFP

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a décrété des sanctions contre 19 personnalités bissau-guinéennes, dont des proches du président José Mario Vaz, pour non-respect d’un accord de sortie de la crise politique.

Après une série de mises en garde, la Cedeao a annoncé, le 1er février, l’entrée en vigueur immédiate de sanctions, sans en préciser la nature ni les personnes visées, finalement détaillées dans un communiqué daté du 4 février et publié mardi.

Ces sanctions prévoient une interdiction de voyager dans l’espace régional et le gel des comptes bancaires à l’encontre de 14 députés - huit frondeurs du Paigc et six du Parti de la rénovation sociale (Prs), deuxième formation parlementaire - ainsi que de cinq proches de M. Vaz, dont son fils, Emerson Vaz.

A la suite d’une mission, la semaine dernière à Bissau, après la désignation le 30 janvier d’un nouveau chef de gouvernement, Augusto Antonio Artur Da Silva, la Cédéao avait dit constater que cette nomination ne répondait pas aux conditions de l’accord conclu à Conakry en octobre 2016.

AFP

Les autorités ivoiriennes ont pris, mardi, des mesures contre la fièvre hémorragique de Lassa, estimant que la Côte d’Ivoire «n’est pas à l’abri d’un risque de propagation de la maladie», qui fait des victimes dans les pays voisins. Le ministère de la Santé demande «à toute personne de se rendre immédiatement au centre de santé le plus proche en cas d’apparition des signes suivants: forte fièvre suivie de malaise généralisé, de faiblesse et de douleurs musculaires». Cette mesure vise à «garantir une surveillance efficace de cette maladie en Côte d’Ivoire».

…QUI A FAIT 31 MORTS AU NIGERIA
La fièvre hémorragique de Lassa a fait 31 morts, depuis le début de l’année, dans 15 États au Nigeria, (sur 36), dont ceux de Lagos et Abuja, la capitale fédérale, a révélé le ministre de la Santé.

La fièvre de Lassa est une infection virale qui tire son nom d’une localité du nord du Nigeria où elle a été identifiée pour la première fois en 1969, selon l’Oms.

Sévissant de manière endémique au Nigeria, en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, la fièvre de Lassa est asymptomatique dans 80% des cas, mais pour les autres, elle peut provoquer des atteintes graves, hémorragiques ou neurologiques.

AFP

La justice britannique a maintenu, mardi, le mandat d’arrêt visant le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, réfugié à l’ambassade d’Équateur de Londres depuis près de six ans. Dans sa décision, la magistrate a indiqué qu’elle allait désormais examiner si le maintien de ce mandat d’arrêt était dans l’intérêt public, une question soulevée par la défense.

AFP


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.