banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Selon la présidence nigeriane : Une décision majeure sur la crise en Gambie attendue ce week-end

07 Jan 2017
941 times

Le président nigérian Muhammadu Buhari, médiateur principal pour résoudre la crise électorale en Gambie, où le président sortant, Yahya Jammeh, refuse toujours de quitter le pouvoir, a assuré, hier, qu'une "décision majeure" serait prise, ce week-end, par des chefs d'Etat africains.

A l'occasion de l'investiture, samedi, du nouveau président ghanéen, Nana Akufo-Addo, plusieurs chefs d'Etat africains se rendront à Accra, et "juste après la cérémonie, ils se rencontreront pour parler de la Gambie", a déclaré le porte-parole de la présidence nigériane, Garba Shehu. "Une décision majeure est à attendre à l'issue de cette réunion cruciale pour sortir de l'impasse", a-t-il ajouté. "En tant que médiateur principal, le président Buhari est déterminé à résoudre cette crise". Cette réunion à Accra sera d'autant plus symbolique que le Ghana est souvent cité en exemple en Afrique de l'Ouest pour ses valeurs démocratiques et la stabilité de ses institutions.

Nana Akufo-Addo, qui prendra officiellement les rênes du pays samedi, a remporté l'élection présidentielle avec 53 % des voix face au président sortant, John Dramani Mahama, qui a reconnu sa défaite le jour même de l'annonce des résultats par la Commission électorale.

Yahya Jammeh, à la tête de la Gambie depuis 22 ans, avait également reconnu sa défaite à la présidentielle du 1er décembre et félicité son opposant, Adama Barrow, avant de faire volte-face. Le 9 décembre, il a rejeté les résultats et exigé l'organisation d'un nouveau scrutin en arguant d'irrégularités dans la comptabilisation des résultats. Mercredi, le chef de l'armée gambienne a réaffirmé son "soutien inébranlable" à M. Jammeh, qui a saisi la Cour suprême de nouvelles plaintes contestant les résultats du scrutin. Depuis son revirement, M. Jammeh est sous pression de plusieurs pays et institutions dont l'Onu et la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), qui lui demandent de céder son fauteuil le 19 janvier, à l'expiration de son mandat.

AFP 

Last modified on samedi, 07 janvier 2017 16:34
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.