banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Côte d'Ivoire : Les soldats mettent fin à leur mutinerie après un accord

09 Jan 2017
317 times

Les militaires qui ont paralysé pendant deux jours Bouaké, deuxième ville de la Côte d'Ivoire, et plusieurs autres agglomérations ont mis fin dimanche à leur mutinerie après l'annonce d'un accord sur leurs revendications par le président Alassane Ouattara.

"Il n'y a plus eu de tirs depuis samedi dans la nuit. On ne voit plus de militaires en ville. Ce matin, la circulation a repris, les commerces ont rouvert", a rapporté un correspondant de l'Afp à Bouaké qui a également fait état de patrouilles militaires dans la ville d'où était parti le mouvement vendredi.

"On est content du dénouement heureux avec cet accord. Ce qu'on demande au président, c'est d'être attentif aux conditions de vie des militaires", a déclaré sous couvert d'anonymat l'un des meneurs de la révolte qui avait gagné plusieurs autres villes dont Abidjan, la métropole économique et politique.

Dans une allocution télévisée, samedi soir, M. Ouattara avait annoncé son "accord pour la prise en compte des revendications relatives aux primes et à l'amélioration des conditions de vie des soldats".
"Je demande à tous les soldats de regagner leurs casernes pour permettre l’exécution de ces décisions dans le calme", avait-il ajouté.
L'accord avait été scellé, samedi, à Bouaké, à l'issue d'une rencontre entre le ministre de la Défense, Alain Richard Donwahi, et des soldats réclamant le paiement de primes, des augmentations de solde, une promotion plus rapide entre les grades et des logements.

Des militaires en colère avaient cependant empêché le ministre et sa délégation de quitter la résidence du sous-préfet en tirant des rafales de kalachnikov et à l'arme lourde.
M. Donwahi et sa délégation ont été retenus un peu plus de deux heures, avant de pouvoir partir.  Après la libération du ministre, les militaires ont levé les barrages interdisant l'entrée dans Bouaké.

AFP

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.