banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Accusé de mauvaise gestion du Niger : Une cinquantaine de partis politiques manifestent leur soutien au président Issoufou

09 Jan 2017
265 times

Quelque 20.000 personnes, dont des ministres, députés et fonctionnaires, ont défilé, hier, à Niamey, pour "soutenir" le président Mahamadou Issoufou, accusé "de mauvaise gestion" par la société civile du Niger, a constaté un journaliste de l'Afp.

A l'appel d'une cinquantaine de partis politiques de la Mouvance pour la renaissance du Niger (Mrn, la coalition au pouvoir), les manifestants ont défilé trois semaines après une autre grande marche, de protestation celle-là, contre "la vie chère", "la corruption" et "la mauvaise gestion du pays" à l’appel d'organisations de la société civile.

Les manifestants, avec à leur tête Bazoum Mohamed, le président du Pnds (principal parti au pouvoir), ont marché sur plusieurs kilomètres avant de tenir un meeting devant le siège du Parlement, aux cris de "Tayi tabchi" ("la vie est moins dure" en langue locale) à l'opposé du "Tayi taouri" ("la vie est trop dure") qu'avaient scandé les protestataires du 21 décembre.

Dans la foule aux couleurs des partis politiques, des pancartes étaient visibles avec les slogans comme "Soutien aux actions du président Issoufou". Certains manifestants arboraient des T-shirts estampillés "le Niger est bon". Bazoum Mohamed, également ministre de l'Intérieur, a expliqué, à la télévision publique, que la manifestation est une réponse à celle de la société civile qu'il accuse d'agir "sous le manteau" du Mouvement démocratique nigérien (Modem) dirigé par l'ex-Premier ministre Hama Amadou, plus farouche opposant au régime, qui vit à l'étranger depuis mars.  "La manifestation du 21 décembre" entre dans le cadre d'un "scénario" censée "déboucher sur une grande insurrection populaire", mais "qu'ils cessent de rêver", a-t-il prévenu.
"Pas d'amalgame", a rétorqué, lors d'une conférence de presse, Moussa Tchangari, une figure de la société civile, en justifiant leur manifestation "par la colère et le mécontentement face à une gestion calamiteuse" du pays.

Il a également annoncé la tenue d'une autre manifestation "citoyenne" le 13 janvier.

AFP

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.