banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Pour avoir réclamé le départ de Yahya Jammeh : 12 ambassadeurs gambiens limogés

10 Jan 2017
585 times

Douze ambassadeurs gambiens ont été limogés par le chef de l'Etat, Yahya Jammeh, qu'ils avaient invité à céder le pouvoir au vainqueur déclaré de l'élection  présidentielle du 1er décembre, Adama Barrow, a appris, hier, l'Afp auprès du ministère des Affaires étrangères.

"Le gouvernement gambien a rappelé douze ambassadeurs après avoir mis fin à leurs fonctions", a déclaré à l'Afp une source au ministère ayant requis l'anonymat. "Je ne sais pas pourquoi le président Yahya Jammeh les a limogés, mais je peux vous dire que ce sont des ambassadeurs qui ont félicité le président élu, Adama Barrow, pour sa victoire", a précisé cette source. Il s'agit des ambassadeurs aux Etats-Unis, au Sénégal, aux Nations unies, en Chine, en Russie, en Grande-Bretagne, en Turquie, en Belgique, en Espagne, à Cuba, en Guinée-Bissau et en Ethiopie. Ces diplomates avaient adressé, fin décembre, à Yahya Jammeh, une lettre lui demandant de céder le pouvoir. La Gambie traverse une crise née de l'élection du 1er décembre, officiellement remportée par l'opposant Adama Barrow.

Yahya Jammeh, qui dirige le pays d'une main de fer depuis 22 ans, a annoncé, le 9 décembre, qu'il ne reconnaissait plus sa défaite, une semaine après l'avoir acceptée et avoir félicité M. Barrow. Battu de quelque 19.000 voix, M. Jammeh a rejeté les résultats, qu'il conteste en justice. Le 13 décembre, son parti a saisi la Cour suprême d'une demande d'annulation de l'élection, arguant d'irrégularités dans la comptabilisation des votes et l'organisation du scrutin. Deux autres recours ont été déposés le 3 janvier, dont une émanant de M. Jammeh lui-même. Depuis son revirement, M. Jammeh est sous pression pour quitter le pouvoir le 19 janvier, après l’expiration de son mandat. La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao, 15 pays), a notamment dépêché une mission de dirigeants à Banjul, le 13 décembre, sans succès, et multiplie les réunions sur le dossier. 

Malgré ces pressions, Yahya Jammeh a assuré, le 20 décembre, qu'il ne céderait pas le pouvoir tant que la Cour suprême n'aurait pas statué sur ses recours électoraux. Cette juridiction doit examiner le recours du parti de M. Jammeh aujourd’hui. Mais, des incertitudes planent sur cette audience, plusieurs juges non gambiens pressentis n'ayant pas officiellement accepté d'y siéger.

AFP

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.