banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Congo : Les enseignants observent trois journées « université morte »

13 Avr 2017
510 times

Enseignants et agents de l’Université publique du Congo ont entamé, hier, trois journées «université morte», notamment pour des revendications salariales, selon un communiqué publié par leur intersyndicale.

«Le collège intersyndical décide de l’observation de trois journées université morte, les 12, 13 et 14 avril, pour marquer l’indignation de la communauté universitaire face au traitement dont elle est l’objet de la part de la tutelle», indique la déclaration. Selon un journaliste de l’Afp, aucun cours n’a été dispensé, mercredi, dans les onze établissements que compte l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville, la seule université publique du Congo, fondée en 1971 et qui a pris - à sa mort - le nom du président socialiste qui dirigea le Congo de 1968 à son assassinat en 1977. Les administrations de l’université sont restées également fermées, a constaté ce journaliste.

Les syndicats dénoncent notamment le décalage de dates de paiement des salaires des agents de l’université avec ceux de la fonction publique et le retard dans l’exécution du budget de fonctionnement de l’institution qui s’élève officiellement à 900 millions de FCfa (plus de 1,3 million d’euros) par trimestre.

En outre, le personnel enseignant déplore «le non paiement des heures complémentaires» - au-delà des heures statutaires de cours - et le personnel non enseignant réclame le paiement des «heures supplémentaires» effectuées particulièrement pendant la surveillance des examens.

«Nous n’avons pas voulu observer une grève générale illimitée. Nous ne voulons pas pénaliser les étudiants. Notre mouvement est l’expression d’une indignation pour attirer l’attention des autorités face aux problèmes récurrents que connaît notre université», a expliqué à l’Afp Jacques Moussiéssié, du Syndicat des enseignants du supérieur (Synesup).

AFP

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.