banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Bachar Al-assad sur l’Attaque chimique de Khan Cheikhoun : « Une histoire « montée » par l’Occident »

14 Avr 2017
760 times

Le président Bachar al-Assad a accusé, dans un entretien à l’Afp, les Occidentaux d’avoir «monté toute l’histoire» de l’attaque chimique présumée contre une ville rebelle de Syrie pour préparer, selon lui, le terrain à des frappes américaines contre son armée.

M. Assad, au pouvoir depuis 17 ans et considéré comme un paria par les Occidentaux, a assuré que son régime ne possédait plus d’armes chimiques depuis leur destruction en 2013. Cette interview exclusive, réalisée mercredi dans son bureau au cœur de Damas, est la première accordée par le président syrien depuis l’attaque chimique présumée du 4 avril et les frappes américaines menées trois jours plus tard, les premières contre le régime Assad depuis le début du conflit en Syrie il y a six ans. «Il s’agit, pour nous, d’une fabrication à 100 %», a dit à propos de l’attaque M. Assad qui est apparu souriant et décontracté. «Notre impression est que l’Occident, principalement les États-Unis, est complice des terroristes et qu’il a monté toute cette histoire pour servir de prétexte» à l’attaque américaine du 7 avril contre une base aérienne dans le centre du pays, a-t-il ajouté.
L’attaque chimique présumée dans la ville de Khan Cheikhoun, dont les images de personnes saisies de convulsions ont choqué le monde, a causé la mort de 87 civils. Et parmi ces dernières, 31 enfants, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (Osdh).

«Les seules informations dont dispose le monde jusqu’à présent sont celles publiées par la branche d’Al-Qaïda», a affirmé M. Assad en référence au groupe jihadiste, Fateh al-Cham, qui contrôle Khan Cheikhoun avec les rebelles. «Nous ne savons pas si toutes les photos ou les images vidéos sont vraies ou truquées (...) Nous ne savons pas si ces enfants ont été tués à Khan Cheikhoun, nous ne savons même pas s’ils sont vraiment morts», a-t-il dit. «Et s’il y a eu attaque, qui l’a lancée ?» a encore demandé le président syrien.

M. Assad a démenti toute implication : «Aucun ordre n’a été donné de déclencher une attaque et d’ailleurs, nous ne possédons pas d’armes chimiques». «Il y a plusieurs années, en 2013, nous avons renoncé à tout notre arsenal (...) Et même si nous possédions de telles armes, nous ne les aurions jamais utilisées», a poursuivi le président syrien qui a maintes fois affirmé s’être débarrassé de cet arsenal.

Il a aussi affirmé qu’il voulait une enquête sur ce qui s’est passé à Khan Cheikhoun, mais à condition qu’elle soit «impartiale». «Nous allons œuvrer (avec les Russes), en vue d’une enquête internationale. Mais, elle doit être impartiale», selon lui. «Nous ne pouvons permettre une enquête que si et seulement si elle est impartiale et en nous assurant que des pays impartiaux y prendront part pour être sûrs qu’elle ne sera pas utilisée à des fins politiques».

M. Assad a, en outre, indiqué que la Russie, son allié dans la guerre, n’avait «pas eu le temps d’avertir» son régime de la frappe américaine à venir.

Commentant les frappes américaines sur la base aérienne d’Al-Chaayrate, il en a minimisé l’impact. «Notre puissance de feu, notre capacité à attaquer les terroristes n’a pas été affectée».

AFP

Last modified on vendredi, 14 avril 2017 12:37
Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.