banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Attaque « chimique » en Syrie : La proposition russo-iranienne d’une nouvelle enquête rejetée

21 Avr 2017
149 times

L’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques a rejeté, hier, lors d’un vote, la proposition de Moscou et Téhéran de mettre en place une nouvelle équipe chargée d’enquêter sur l’attaque chimique présumée en Syrie, début avril, a indiqué la délégation britannique auprès de l’Oiac.

«Le Conseil exécutif de l’Oiac a rejeté, de manière écrasante, la décision russo-iranienne», a-t-elle annoncé sur son compte Twitter.
Le projet de texte russo-iranien, dont l’Afp a pris connaissance, appelait à la mise sur pied d’une investigation «pour établir si des armes chimiques ont été utilisées à Khan Cheikhoun et comment elles ont été livrées sur le site de l’incident présumé». Une telle initiative ne tenait pas compte de l’enquête de l’Oiac pourtant déjà en cours sur l’attaque qui a fait 87 morts, dont 31 enfants, dans cette petite ville contrôlée par des rebelles et des jihadistes dans la province d’Idleb (nord-ouest).

Moscou et Téhéran demandaient également aux enquêteurs de se rendre sur la base aérienne de Shayrat, frappée par les États-Unis après l’attaque chimique présumée du 4 avril, pour «vérifier les allégations concernant le stockage d’armes chimiques» à cet endroit. Mais, l’intention russe était de «compromettre la mission d’enquête» actuelle, a dénoncé la délégation britannique. «Inutile de préciser que la mission d’enquête continue», a-t-elle ajouté. Et «le Royaume-Uni la soutient entièrement». Le rejet de cette proposition a lieu au lendemain d’une annonce de l’Oiac faisant état de preuves «irréfutables» sur l’utilisation de gaz sarin ou d’une substance similaire lors de l’attaque.

Analysés par quatre laboratoires désignés de l’organisation, les prélèvements réalisés sur trois personnes tuées et sept personnes hospitalisées «témoignent d’une exposition au gaz sarin ou à une substance similaire», a déclaré, mercredi, Ahmet Üzümcü, directeur de l’Oiac.

AFP

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.