sources vecto FR 5 page 001

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Présidentielle de dimanche : La France verrouille ses réseaux informatiques

21 Avr 2017
546 times

Le gouvernement français a tout mis en œuvre pour que les réseaux officiels de traitement des données de l’élection présidentielle à venir résistent à d’éventuelles attaques informatiques, a assuré, hier, le directeur de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi).

«Tous les réseaux informatiques qui vont, par exemple, collecter les résultats, qui vont les additionner pour, au final, donner, dimanche soir, les premières tendances, puis les résultats définitifs, ces réseaux ont été durcis là où il le fallait«, a déclaré Guillaume Poupard, interrogé à la radio publique France Inter.

L’élection présidentielle en France se fait en deux tours : les 23 avril et 7 mai. Il s’agit de «s’assurer que les (...) réseaux informatiques qui vont être impliqués dans l’élection seront bien opérationnels le jour de l’élection», a précisé M. Poupard, tout en reconnaissant qu’»on n’empêche pas les attaques», en référence à celles qui ont visé la campagne de la présidentielle américaine à l’automne. «Ce qu’il faut, c’est être capable de s’en protéger. Et donc, on a tout fait pour se protéger. Le réseau - je ne parle pas du site internet ; le site internet, c’est la façade -, le réseau propre du ministère de l’Intérieur, va être robuste pour être capable de travailler», a assuré M. Poupard. Rappelant que l’Anssi avait briefé les candidats face au risque cyber, Guillaume Poupard pense que les attaques dont a été victime le candidat centriste, Emmanuel Macron, à la mi-février, n’étaient «pas des attaques majeures».

Selon M. Poupard, son site internet avait été bloqué pendant quelques minutes après une «attaque en déni de service», quand le site avait été submergé de requêtes. Le président François Hollande avait ordonné, début mars, la «mobilisation» de «tous les moyens nécessaires de l’État» face aux cybermenaces qui pèsent sur la présidentielle. A la suite des attaques informatiques et des campagnes de désinformation menées sur internet aux États-Unis, lors des dernières élections présidentielles, des réunions ont eu lieu avec les équipes informatiques de tous les candidats à la présidentielle pour les sensibiliser aux risques et les inciter à adopter des mesures de précaution et de protection.

AFP

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.