banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Attaque contre la Minusca en Centrafrique : Quatre Casques bleus tués par les anti-Balaka

10 Mai 2017
155 times

La Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) a vécu sa journée la plus sombre depuis la fin de l’opération militaire française Sangaris, en octobre 2016, avec quatre Casques bleus tués dans une attaque attribuée à un groupe armé anti-Balaka.

«C’est malheureusement l’attaque la plus meurtrière contre des soldats de la paix de la Minusca», a indiqué, hier à l’Afp, son porte-parole, Hervé Verhoosel.

Un Casque bleu cambodgien a d’abord été tué dans l’échange de tirs provoqué par l’attaque du convoi mixte armée-police par un groupe armé entre les localités de Rafai et Bangassou, a indiqué la Minusca dans un premier communiqué hier matin. Quatre autres soldats de la paix - trois Cambodgiens et un Marocain - étaient portés disparus, «appréhendés» par les assaillants, a-t-on précisé à l’Afp. «La Minusca a le profond regret de confirmer que trois des quatre soldats de la paix portés disparus depuis l’attaque d’hier (lundi) ont été retrouvés morts. Le quatrième est toujours porté disparu», a précisé la force de l’On dans un nouveau communiqué mardi après-midi.
«Nous ne communiquons pas sur la nationalité des victimes avant que le gouvernement et les familles soient officiellement informés», a ajouté son porte-parole.

Durant l’échange de tirs, «huit éléments anti-Balaka ont été tués», selon la Minusca qui fait état de blessés des deux côtés.
En l’absence d’une armée centrafricaine, qu’une mission de l’Union européenne tente de restructurer, les quelque 12.500 hommes de la Minusca sont seuls en première ligne face aux groupes armés ex-Séléka ou anti-Balaka depuis la fin de l’opération française Sangaris dont les Centrafricains ont regretté le départ.

AFP -

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.