banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Mutinerie en Côte d’Ivoire : Le gouvernement annonce un accord

16 Mai 2017
475 times

«Un accord» annoncé par le gouvernement et aux modalités non divulguées a été trouvé avec les soldats mutins dont le mouvement avait pris de l’ampleur, hier, avec des troubles importants à Abidjan, Bouaké et plusieurs autres villes du pays.

«A l’issue des échanges (avec les mutins), un accord a été trouvé sur les modalités de sortie de crise. Nous appelons l’ensemble des soldats (...) à retourner dans les casernes (...) Tout est mis en œuvre pour un retour rapide à une situation apaisée», a déclaré le ministre de la Défense, Alain Richard Donnai. L’annonce, diffusée sur la chaine nationale, a duré moins de deux minutes.

Joint au téléphone à Bouaké, un mutin a indiqué que lui et ses camarades «attendaient de connaitre le contenu de l’accord» avant de décider de la suite de leur mouvement.

Quelques minutes après la déclaration, des tirs ont été entendus au Camp Gallieni au centre ville d’Abidjan et à Bouaké, sans qu’on sache s’il s’agit de manifestations de joie ou d’un refus.  Aucune autorité n’était disponible dans l’immédiat pour expliquer l’accord.  «C’est évident que le gouvernement a cédé sur le paiement. Il reste à savoir quel est le dosage : c’est-à-dire combien ils ont lâché. Vu la situation sécuritaire et les promesses faites en janvier, il ne semblait pas y avoir d’autre porte de sortie», a analysé un spécialiste de l’armée ivoirienne sous le couvert de l’anonymat.  
Hier, le mouvement qui trouble la Côte d’Ivoire depuis vendredi avait grandi pour prendre des «proportions inquiétantes», selon la même source.

«Ce n’est pas un coup d’Etat. Quand il (le président Alassane Ouattara) paiera, on rentrera chez nous», avait assuré, sous le couvert de l’anonymat, un porte-parole des mutins à Bouaké, épicentre de la mutinerie.

Les mutins sont des anciens rebelles qui ont soutenu M. Ouattara pendant la crise électorale de 2010-2011 et qui ont ensuite été intégrés dans l’armée.

AFP -

 

Last modified on mardi, 16 mai 2017 13:14
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.