banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Référendum constitutionnel en Mauritanie : Des milliers de citoyens manifestent leur opposition

17 Juil 2017
312 times

Plusieurs milliers de Mauritaniens ont manifesté, samedi, à Nouakchott, contre le référendum du 5 août sur une révision de la Constitution, à l’appel d’une coalition de l’opposition menant campagne pour un «boycottage actif» du scrutin, a constaté l’Afp.

La marche s’est achevée par un meeting où les orateurs se sont succédé pour dénoncer «un coup d’Etat contre la Constitution», accusant le régime du président Mohamed Ould Abdel Aziz de «dérive autoritaire gravissime», selon les termes du président de la coalition, l’islamiste Jemil Ould Mansour. «Vous avez donné à l’avance, à travers cette forte mobilisation, les résultats du référendum avant le jour du scrutin. C’est un message clair au régime, pour qu’il mette fin à son aventure inutile», a-t-il martelé.

Il s’agit de la première action de la nouvelle coalition de huit composantes de l’opposition qui prône un «boycottage actif» du scrutin. Elle regroupe plusieurs formationsde l’opposition radicale rassemblées au sein du Forum national pour la démocratie et l’unité (Fndu), ainsi que l’Ong anti-esclavagiste Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste.

La révision constitutionnelle prévoit notamment la suppression du Sénat et le changement du drapeau national. Elle a été adoptée, le 9 mars, par les députés, mais rejetée par les sénateurs, pourtant majoritairement favorables au pouvoir.

La décision du président Mohamed Ould Abdel Aziz de passer outre le rejet du projet par la voie parlementaire, en le soumettant à référendum, a provoqué la controverse, l’opposition et plusieurs constitutionnalistes contestant la légalité de cette procédure.

Le chef de l’Etat s’est engagé à plusieurs reprises à ne pas tenter de modifier la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels, assurant qu’une «Constitution ne peut être changée pour des intérêts personnels», sans parvenir à faire taire les soupçons de l’opposition à ce sujet. Le projet de révision a été élaboré lors d’un dialogue entre le pouvoir et l’opposition dite modérée en septembre-octobre 2016. Le pouvoir et l’opposition modérée appellent à voter oui le 5 août.

Ce projet prévoit la suppression du Sénat, qui serait remplacé par des Conseils régionaux élus, de la Haute cour de justice, du médiateur de la République et du Haut conseil islamique.

AFP

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.