banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Lutte contre les groupes islamistes au Mali : L’armée accusée de «graves violations» des droits humains

09 Sep 2017
105 times

Les Forces armées maliennes ont commis des «meurtres extrajudiciaires» et des «actes de torture» lors de leurs opérations contre les groupes armés islamistes dans le centre du Mali, a dénoncé hier vendredi Human Rights Watch (Hrw), qui épingle également l’armée du Burkina et les groupes jihadistes. «Les opérations militaires menées par les forces armées du Mali et du Burkina Faso afin de contrer la présence croissante de groupes armés islamistes dans le centre du Mali ont occasionné de graves violations des droits humains», a déclaré dans un communiqué l’organisation de défense des droits de l’homme.

«Depuis la fin de 2016, les forces maliennes se sont livrées à des meurtres extrajudiciaires, à des disparitions forcées, à des actes de torture et à des arrestations arbitraires à l’encontre d’hommes accusés de soutenir les groupes armés islamistes», dénonce Hrw. Ces violations se sont produites entre la fin 2016 et juillet dernier dans la région de Mopti (centre), une zone qui inquiète l’Onu en raison de sa «situation sécuritaire volatile».  Des exactions ont également eu lieu «dans une moindre mesure» dans la région de Ségou, ville située à 240 km au nord-est de la capitale Bamako. «La logique perverse consistant à torturer, tuer ou  faire disparaître  des personnes au nom de la sécurité alimente le cycle croissant de la violence et des abus au Mali», a estimé Corinne Dufka, directrice de recherches sur le Sahel auprès de la division Afrique à Human Rights Watch, citée dans le communiqué.

AFP

Last modified on samedi, 09 septembre 2017 14:30
Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.