banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

L’exode des Rohingyas s’accélère : La crainte d’une crise humanitaire s’installe

08 Sep 2017
301 times

En onze jours, près de 125.000 personnes, pour la plupart des musulmans rohingyas, ont fui les violences en Birmanie pour se réfugier au Bangladesh voisin, a annoncé l’Onu, craignant une crise humanitaire dans des camps débordés.

Un pic a été atteint ces dernières 24 heures, avec quelque 37.000 réfugiés ayant passé la frontière en une journée. Les violences ont commencé par l’attaque le 25 août de dizaines de postes de police par les rebelles de l’Arakan Rohingya Salvation Army (Arsa), qui dit vouloir défendre la minorité rohingya.

Depuis, l’armée birmane a déclenché une vaste opération dans cette région pauvre et reculée, l’Etat Rakhine, poussant des dizaines de milliers de personnes sur les routes. Bilan selon l’armée birmane : 400 morts dont 370 «terroristes» rohingyas. Malgré des décennies de restrictions de leurs droits et de persécutions en Birmanie, où cette minorité musulmane est marginalisée et considérée comme étrangère, les Rohingyas n’avaient jusqu’à présent presque jamais recouru à la lutte armée. La donne a changé en octobre. Depuis, la région du nord de l’Etat Rakhine est bouclée par l’armée et aucun journaliste ne peut s’y rendre de façon indépendante. Toute la zone pâtit de cette nouvelle flambée de violences. «Les musulmans sont affamés chez eux. Les marchés sont fermés et les gens ne peuvent pas sortir de leurs villages, sauf pour fuir. Les autorités recourent à l’intimidation, utilisant la nourriture et l’eau comme des armes», a expliqué un responsable humanitaire, cité par Amnesty International.

Cette Ong estime que toute la région «est au bord d’une catastrophe humanitaire».  «En bloquant l’accès des organisations, les autorités mettent la vie de dizaines de milliers de personnes en danger», juge Tirana Hassan, d’Amnesty International. Sur la scène internationale, les critiques s’intensifient à l’encontre d’Aung San Suu Kyi.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan lui a fait part hier de sa «profonde préoccupation» dans un entretien téléphonique. Ankara a également reçu le feu vert de la Birmanie à l’envoi dès mercredi de 1.000 tonnes d’aide humanitaire, dont de la nourriture et des vêtements, à destination des Rohingyas. «Cette crise humanitaire doit cesser», a de son côté lancé le ministre indonésien des Affaires étrangères Retno Marsudi, en visite à Dacca.

AFP

Last modified on samedi, 09 septembre 2017 15:51
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.