banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Crise institutionnelle en Libye : Brazzaville tient un sommet de réconciliation

08 Sep 2017
348 times

Un sommet sur la situation en Libye doit se tenir samedi à Brazzaville, ont indiqué jeudi les autorités congolaises, auquel doit participer le chef du gouvernement libyen d’union nationale (Gna) Fayez al-Sarraj, et un représentant de son rival, le maréchal Khalifa Haftar.

 «Brazzaville abrite, le samedi 9 septembre, un sommet sur la sortie de crise en Libye. Nous avons invité officiellement le maréchal Haftar, le Premier ministre (Fayez al-Sarraj, Ndlr), le président du Conseil d’État et le président de l’Assemblée nationale», a indiqué à l’Afp une source officielle congolaise. La participation de Fayez al-Sarraj à ce sommet a été confirmée à l’Afp par un de ses conseillers. De son côté, le maréchal Haftar «s’est excusé» et n’y participera pas, a précisé l’un de ses porte-parole, Khalifa al-Abidi, qui n’a pas fourni plus de détails. Mais Aguila Salah, chef du Parlement élu basé dans l’est de la Libye et qui appuie le maréchal Haftar, est déjà arrivé à Brazzaville pour prendre part à la réunion aux côtés de Fayez al-Sarraj.

«Je vous confirme que le président de l’Assemblée nationale libyenne est à Brazzaville depuis hier. Les autres invités vont suivre», a indiqué la source congolaise. «Vis-à-vis de la Libye, le Congo a un seul agenda qui est très clair : réconcilier les frères ennemis et ramener la paix dans ce grand pays africain», a ajouté cette source. Il s’agit de la troisième réunion du «Comité de haut niveau de l’Union africaine (Ua) sur la Libye». La dernière avait eu lieu à Brazzaville en janvier.

Dirigé par le président congolais Denis Sassou Nguesso, ce comité est composé par les présidents de cinq pays africains (Mauritanie, Niger, Congo, Ethiopie et Afrique du Sud).

AFP

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.