banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Manifestation pour des réformes institutionnelles : L’opposition togolaise « n’attend rien » du pouvoir

11 Sep 2017
384 times

Les leaders de l’opposition togolaise ont déclaré hier ne «rien attendre» de la réforme constitutionnelle annoncée par le gouvernement avant les manifestations anti-pouvoir massives de ces derniers jours.

Eric Dupuy, porte-parole de la coalition de cinq partis d’opposition Cap 2015 - une des organisatrices des manifestations de mercredi et jeudi qui réclamaient une alternance politique - a qualifié cette réforme de «dilatoire». «Nous n’attendons rien de cela», a-t-il répété. L’opposition togolaise réclame depuis dix ans que la Constitution - modifiée en 2002 - soit révisée, notamment afin d’y réintroduire une limitation des mandats (10 ans au plus). Dans un communiqué publié à la suite du Conseil des ministres mardi soir, le gouvernement avait joué l’apaisement en annonçant des réformes constitutionnelles concernant la «limitation des mandats et le mode de scrutin».  Toutefois, la limitation à deux mandats présidentiels ne se fera pas de manière rétroactive, selon le projet de loi. 

Le président Gnassingbé a officiellement remporté les élections présidentielles de 2005, 2010 et 2015, mais l’opposition n’a pas accepté ces résultats.  Les Nations unies ont appelé l’opposition togolaise à travailler avec le gouvernement. Elle semble toutefois dubitative face aux promesses du pouvoir. «Nous n’avons pas encore connaissance du texte du projet de loi. A ce stade il nous est difficile d’en parler», a affirmé M. Dupuy. «C’est une mobilisation populaire sans précédent depuis des années, qui touche pour la première fois presque toutes les villes secondaires du pays, ça c’est vraiment nouveau», a déclaré à l’Afp Gilles Yabi, analyste politique spécialiste de l’Afrique de l’Ouest.
«Il est difficile de savoir si la mobilisation actuelle va aboutir à un changement politique», relativise cependant M. Yabi. «Le gouvernement a toujours su créer des commissions et des instances de dialogue mais rien n’a jamais abouti», déplore-t-il.              

AFP

Last modified on lundi, 11 septembre 2017 12:08
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.