banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Centrafrique : Pas de situation de « pré-génocide », selon Adama Dieng

12 Oct 2017
198 times

La Centrafrique «n’est pas en situation de pré-génocide», a estimé hier à Bangui le conseiller spécial de l’Onu pour la prévention du génocide, Adama Dieng, alors que ce sujet fait l’objet d’une controverse depuis l’été.

«La République centrafricaine n’est pas en situation de pré-génocide. (Un génocide) est un processus long», a déclaré Adama Dieng, lors d’une conférence de presse au terme d’une visite de six jours dans le pays. Pour le conseiller onusien, arrivé sur place le 6 octobre, il y a néanmoins des «indicateurs» qui «peuvent aboutir (...) s’ils ne sont pas maitrisés (...) aux crimes de génocide».

Parmi ces «indicateurs» figurent des «violations graves à l’encontre des populations civiles pour leur supposée appartenance ethnique et religieuse», mais aussi la faiblesse de l’Etat et la prolifération des groupes armés, a-t-il précisé.
«La situation est grave» en Centrafrique, a martelé M. Dieng, qui a effectué une visite à Bria (est), théâtre de massacres en juin et en août, où il notamment a rencontré des groupes armés. Il a «condamné avec la plus grande fermeté l’incitation à la haine ethnique et confessionnelles», et nomme ceux qu’il estime en être responsables: les groupes armés, les milices, mais aussi des «hommes politiques complices».

Ces derniers veulent selon lui «asseoir leur contrôle territorial, mobiliser des combattants, ou étendre leur prédation aux propriétés privés», a-t-il déclaré sans donner de nom.

Lundi, plusieurs groupes armés ont signé un accord de cessez-le-feu et de libre circulation dans deux préfectures du centre-est de la Centrafrique, alors qu’ils avaient déjà signé en juin un accord de cessez-le-feu à Rome sous l’égide de la communauté de Sant’Egidio qui n’a pas tenu plus de quelques heures.

AFP

 

Last modified on jeudi, 12 octobre 2017 13:29
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.