banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Eviction du vice-président au Zimbabwe : Le chef de l’armée met en garde le parti de Mugabe

14 Nov 2017
186 times

Le chef de l’armée zimbabwéenne a dénoncé, hier, l’éviction du vice-président du pays, Emmerson Mnangagwa, et réclamé la «fin» de ce qu’il a qualifié de purge au sein du parti présidentiel, Zanu-Pf, prévenant que l’armée pourrait «intervenir».

M. Mnangagwa, longtemps pressenti comme un possible dauphin du président Robert Mugabe dont il est un de ses anciens fidèles, a été démis de ses fonctions de vice-président, la semaine dernière, après un bras de fer avec la Première dame, Grace Mugabe, qui se retrouve désormais en position idéale pour succéder à son époux âgé de 93 ans. «La purge actuelle qui vise clairement les membres du parti (Zanu-Pf) qui ont été engagés dans la guerre d’indépendance doit cesser immédiatement», a déclaré le général Constantino Chiwenga lors d’une conférence de presse au quartier général de l‘armée. Environ 90 hauts responsables de l’armée y ont assisté. «Nous devons rappeler à ceux derrière ces dangereuses manigances que lorsqu’il s’agit de protéger notre révolution, l’armée n’hésitera pas à intervenir», a-t-il martelé. Cette déclaration, particulièrement forte et rare du chef de l’armée, intervient alors qu’Emmerson Mnangagwa, 75 ans, a fui le Zimbabwe pour l’Afrique du Sud, selon ses proches. M. Mnangagwa, qui a reçu le soutien des anciens combattants de la guerre d’indépendance au Zimbabwe, entretient des liens étroits avec les militaires. Après son éviction, il avait promis de défier Robert et Grace Mugabe, les accusant de se prendre pour des «demi-dieux». Il a assuré qu’il «reviendrait au Zimbabwe pour diriger» la Zanu-Pf qui n’est pas «la propriété personnelle» des Mugabe.

AFP

Last modified on mardi, 14 novembre 2017 12:19
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.