banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Yémen : L’ex-président Saleh tué par ses anciens alliés Houthis

05 Déc 2017
275 times

L’ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh a été tué, hier, par des rebelles Houthis, quelques jours après la rupture de l’alliance entre les deux camps rebelles, à l’origine d’affrontements meurtriers dans la capitale, Sanaa.

La mort de l’ex-dirigeant, 75 ans, dont 33 au pouvoir, pourrait constituer un tournant dans le conflit qui ensanglante le Yémen sans pour autant améliorer le sort des civils. Au centre de la «pire crise humanitaire au monde», selon l’Onu, cette guerre avive les tensions autour de la rivalité entre l’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite, accusé par Ryad de soutenir militairement les rebelles Houthis ; ce que la République islamique réfute. «Le ministère de l’Intérieur (contrôlé par les Houthis) annonce la fin de la milice de la trahison et la mort de son chef (Ali Abdallah Saleh) et d’un certain nombre de ses éléments criminels», a affirmé la télévision des Houthis, Al-Massirah, en citant un communiqué. Une source militaire, sous le couvert de l’anonymat, a précisé à l’Afp qu’un convoi de quatre véhicules avait été bloqué à environ 40 km au sud de la capitale. Ali Abdallah Saleh a été tué par balle, avec le secrétaire général du Cpg, Arif Al-Zouka, et son adjoint, Yasir al-Awadi.

Sa mort intervient moins d’une semaine après la violente rupture d’alliance entre M. Saleh et les rebelles Houthis, issus de la minorité zaïdite, une branche du chiisme. Après s’être longtemps combattus, cette alliance avait été scellée il y a trois ans et, depuis, les deux camps contrôlaient conjointement la capitale au détriment du gouvernement internationalement reconnu d’Abd Rabbo Mansour Hadi, réfugié dans le sud.

Dans le cadre de ce revirement d’alliance, Ali Abdallah Saleh avait tendu la main, samedi, à l’Arabie saoudite, en échange d’une levée du blocus qui étrangle le Yémen. Les Houthis avaient dénoncé la «grande trahison» de M. Saleh.

AFP

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.