banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Egypte : L'état d'urgence prolongé de trois mois

10 Jan 2018
355 times
Le Président Abdel Fattah al-Sissi Le Président Abdel Fattah al-Sissi Photo d'archives

Le Parlement égyptien a prolongé, hier, de trois mois l'état d'urgence instauré initialement en avril après des attentats meurtriers contre des églises coptes, revendiqués par le groupe Etat islamique (Ei). La mesure d'exception proposée par le président Abdel Fattah al-Sissi et validée par le Parlement, a déjà été reconduite plusieurs fois. Son instauration, en avril, faisait suite à deux attentats meurtriers dans des églises coptes, à Tanta et Alexandrie (nord de l'Egypte), qui ont fait 45 morts. L'état d'urgence élargit considérablement les pouvoirs de la police en matière d'arrestation et de surveillance, et peut imposer des restrictions à la liberté de mouvement. L'Egypte est restée durant 30 ans sous état d'urgence : la mesure n'avait été levée qu'un mois avant l'arrivée au pouvoir du président islamiste Mohamed Morsi, en 2012. Son abrogation était l'une des demandes principales lors de la révolte de 2011 contre Hosni Moubarak.

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.