banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Rdc : L'Onu réclame des enquêtes sur les violences du 31 décembre…

10 Jan 2018
561 times

Le secrétaire général adjoint pour les Opérations de paix des Nations unies, Jean-Pierre Lacroix, a réclamé hier, à Kinshasa "des enquêtes" sur les auteurs des violences du 31 décembre commises par des forces de sécurité congolaises contre des civils.

"Il est essentiel que les autorités nationales compétentes diligentent les enquêtes nécessaires pour établir les responsabilités et traduire en justice les auteurs présumés de violations des droits de l'Homme", a indiqué M. Lacroix devant le Conseil de sécurité. Il a aussi déploré "les entraves" au travail des Casques bleus, ce jour-là, par les forces de sécurité de la République démocratique du Congo. D'après l'Onu et la nonciature apostolique, au moins cinq personnes sont mortes dans la dispersion de marches organisées, le 31 décembre, à l'appel de laïcs proches de l'Eglise qui demandaient au président Joseph Kabila de déclarer publiquement qu'il quitterait le pouvoir et ne se représenterait pas. M. Kabila n'a pas organisé d'élections dans son pays alors que son second et dernier mandat a pris fin le 20 décembre 2016, provoquant des manifestations étouffées dans le sang en septembre et décembre. Des élections pour organiser son départ et sa succession sont désormais prévues le 23 décembre 2018. Début janvier, le gouvernement avait "félicité les forces de police et de sécurité" qui avaient fait preuve "de rigueur, de fermeté et de conformité au droit international humanitaire dans la gestion" des marches du 31 décembre 2017.

AFP

…3 ANS DE PRISON REQUIS CONTRE 10 MILITANTS ANTI-KABILA
Trois ans de prison ont été requis, hier contre 10 militants opposés au maintien au pouvoir du président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila , alors que la défense a plaidé pour leur acquittement.Onze militants membres du mouvement congolais Lutte pour le changement (Lucha) ont été arrêtés, le 29 décembre 2017, à Kananga (Kasaï central), lors d'une manifestation exigeant le départ du président Kabila du pouvoir. Poursuivis pour "désobéissance à l'autorité publique" et "participation criminelle", un des 11hommes a été libéré sur le champ à la demande du procureur, car il avait été "arrêté par erreur". La défense a plaidé non coupable et a demandé "l’acquittement 10 autres membres de Lucha. Le verdict de ce procès sera annoncé dans huit jours.

La Lucha est un mouvement de jeunes indignés né à Goma (ville de l'est de la Rdc). Ils se réclament apolitiques et non partisans, mais décidés à demander des comptes aux dirigeants.

AFP

Rate this item
(0 votes)


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.