banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (4134)

Sport

Monaco et Dortmund, très mal embarqués, ont l’obligation de s’imposer contre Leipzig et Tottenham mardi, s’il veulent entretenir leurs minces espoirs de qualification en 8es de finale de la Ligue des champions.
Groupe E : Encore indécis
C’est une des rares poules où aucune équipe ne s’est détachée. Liverpool, en tête avec huit unités, n’a pas un déplacement facile sur la pelouse de son dauphin Séville, sept points. Pendant ce temps, le Spartak Moscou, cinq points, est en embuscade, à l’heure de recevoir la modeste équipe slovène de Maribor.
(17h00 Gmt) Spartak Moscou (Rus) - Maribor (Slo), (19h45 Gmt) Séville Fc (Esp) - Liverpool (Ang)
Groupe F
Naples joue son va-tout
Manchester City, impressionnant en championnat d’Angleterre, a logiquement dominé sa poule F de Ligue des champions.
Le Shakhtar Donetsk et Naples, qui s’affrontent mardi, vont donc se disputer le deuxième billet.
Les Italiens, qui n’ont que trois points, ont l’obligation de gagner s’ils veulent encore y croire, face à des Ukrainiens solides 2es avec leurs neuf unités.
(19h45 Gmt) Naples (Ita) - Shakhtar Donetsk (Ukr), Manchester City (Ang) - Feyenoord (PB)
Groupe G
Monaco dos au mur
Monaco, en grand danger, n’a plus son destin entre les mains. Il doit absolument battre le RB Leipzig et espérer un faux pas de Porto sur la pelouse du Besiktas. Si tel était le cas, tout se jouerait lors de la dernière journée, avec le déplacement des Monégasques au Portugal.
(17h00 Gmt) Besiktas (Tur) - Porto (Por), (19h45 Gmt) Monaco (Fra) - Leipzig (All)
Groupe H
Dortmund quasiment condamné
Dortmund est dans une situation plus périlleuse encore dans une poule H où figurent Tottenham et le Real Madrid.
C’est simple, si les Madrilènes s’imposent sur la pelouse de l’Apoel Nicosie -  ce qui semble probable - les Allemands devront oublier la Ligue des champions cette saison. Le Borussia doit en outre battre Tottenham pour continuer à rêver...
(19h45 Gmt) Dortmund (All) - Tottenham (Ang), Apoel Nicosie (Chy) - Real Madrid (Esp)

AFP

Le XV de France a concédé une sixième défaite de suite, dont cinq test-matches, samedi contre l’Afrique du Sud au Stade de France (17-18) dans le cadre de la tournée de novembre. Les Bleus, battus deux fois par la Nouvelle-Zélande en ouverture de ces matches d’automne (18-38 et 23-28), sont revenus à un point des Springboks sur un essai de Baptiste Serin (76) mais se sont finalement inclinés. Ils affronteront le Japon samedi prochain pour mettre fin à cette spirale négative et clore leurs tests de novembre.

AFP

 

 

Last modified on mardi, 21 novembre 2017 14:05

Joseph Areruya est devenu, aujourd’hui, le 3e coureur rwandais à remporter le Tour du Rwanda après Valens Ndayisenga (en 2014 et 2016) et Jean-Bosco Nsengimana (en 2015). A 21 ans, il est aussi le 2e coureur le plus jeune à gagner l’épreuve. En gagnant également deux étapes, à Huye et à Musanze, il a démontré toute l’étendue de ses capacités, car il a gagné au sprint mais aussi tout seul après s’être échappé. « Je suis fier de rejoindre Valens et Bosco au palmarès du Tour du Rwanda », a déclaré le vainqueur.

« Gagner devant mon public donne encore plus de force. » La dernière étape a été remportée, ce dimanche, par Valens Ndayisenga qui lui permet d’égaler le record du plus grand nombre de victoires d’étapes sur le Tour du Rwanda (5 succès) détenu depuis samedi par Metkel Eyob. L’Erythréen monte sur la deuxième marche du podium comme en 2016, suivi du Kenyan Suleiman Kangangi (Bike Aid).

 

Last modified on mardi, 21 novembre 2017 14:04

 Le président taïwanais de la Fédération internationale de boxe (Aiba), Ching-Kuo Wu, qui avait été suspendu par sa propre fédération, a démissionné, a annoncé lundi l’instance qui y voit un «geste» à même de résoudre la crise de gouvernance. Après 11 ans à la présidence, M. Wu, également membre du Cio et de sa commission exécutive, «a décidé de démissionner», a indiqué l’Aiba précisant que les deux parties avaient ainsi «accepté de résoudre à l’amiable» les problèmes de management. L’Italien Franco Falcinelli assure la présidence par intérim dans l’attente de l’élection d’un nouveau président lors d’un congrès extraordinaire le 27 janvier à Dubaï. Les actions engagées devant la justice par le président et par les membres du comité exécutif qui avaient remis en cause sa gestion, ont été «retirées».

De plus, alors que M. Wu avait été suspendu début octobre pour «irrégularités comptables et mauvaise gestion», les deux parties ont assuré qu’il n’existait «à ce jour aucune indication de comportement contraire à l’éthique» de la part du président comme de ses opposants. L’Aiba est plongée dans une grave crise de gouvernance depuis qu’en juillet dernier, les opposants à M. Wu dont le Canadien Pat Fiacco et l’Italien Franco Falcinelli, avaient tenté de prendre le contrôle de la fédération basée à Lausanne.

AFP

 

Last modified on mardi, 21 novembre 2017 14:04

Le 2e gala international de boxe, prévu le 16 décembre prochain au Magic Land, promet des étincelles sur le ring. Deux combats professionnels et six combats amateurs seront au menu du programme concocté par le promoteur de boxe professionnelle Adama Cissé qui l’a révélé, samedi dernier, lors du lancement de ce gala. A cette occasion, Adama Cissé a indiqué que des Gambiens, Maliens et Guinéens sont attendus sur le ring pour affronter les boxeurs sénégalais.

Samedi, lors du lancement de ce gala international pour lequel le promoteur est en partenariat avec Magic Land, les soutiens du président de la Fédération sénégalaise de boxe, Seydou Bâ, et du responsable de la boxe professionnelle, Mamadou Diallo, se sont fait bien sentir. L’un et l’autre ont exprimé tout leur espoir de voir ce gala couronné de succès d’autant plus qu’il est organisé par un jeune promoteur très amoureux du noble art. C’est pourquoi aussi un vibrant plaidoyer a été fait pour la boxe car, selon eux, ce sport ne nourrit plus son homme au Sénégal. « Il est temps donc que la boxe soit professionnalisée afin que les boxeurs puissent en tirer profit », a ajouté Mamadou Diallo. Et dans la perspective de ce gala, Adama Cissé sera bien accompagné puisque Bruno d’Erneville, un directeur de société, s’est déjà aligné pour la réussite de l’événement. Aussi, en louant la compétence et la détermination du promoteur, il a indiqué que ce compagnonnage sera le début d’une belle aventure. « Parce que tout simplement, on ne doit pas laisser la boxe mourir pour un pays qui a produit de grands champions », a ajouté Bruno d’Erneville. Le 16 décembre donc, les férus du noble art seront au rendez-vous du Magic Land où le promoteur compte joindre l’utile à l’agréable avec le concert de musique du chanteur Idrissa Diop, mais également un dîner de gala, un défilé de mode qui vont agrémenter cette soirée du noble art.

C. F. KEITA

Le programme du gala
 
Combats pro
Djiby Ndiaye  (Sow Guèye)-Issa Faye (Centre Jacques Chirac) ; Modou Fall (Centre Jacques Chirac)-Fodé Badji (Gambie)

Combats amateurs
Alassane Souma (Guinée)-Oumar Diallo (Batling Siki de Saints Louis) ; Yéro Baila (Guinée)-Idrissa Guéye (Mairie) ; Youssouf Diallo (Guinée)- Cheikhou Diéne (Asfa) ; Sidiki Meité (Mali)-Pape Mamadou Sow (Mairie) ; Awa Mballo (Malika)-Marietou Diallo (Centre Jacques Chirac) ; Bira Fall (Bip)-Mamadou Camara (Pikine)

 

Last modified on mardi, 21 novembre 2017 14:04

L’édition 2017 de l’Open du Sénégal Tigo Business de Golf a vécu. Avec la fin, dimanche, de la manifestation qui a occupé, du 13 au 19 novembre, les inconditionnels de la discipline entre Saly et Dakar. En fin de compte, le Ghanéen Vincent Torgah a eu le dernier mot ; succédant ainsi à son compatriote, Korriah Amos, sacré l’an dernier.

Un peu moins de 200 golfeurs professionnels et amateurs venus de 10 pays d’Afrique et de France étaient à l’œuvre pour disputer la 13ème édition de l’Open du Sénégal de Golf. Une compétition qui a mis en exergue les joueurs engagés à Saly Portudal puis à Dakar où les dernières empoignades ont eu lieu samedi au Golf Club de la Pointe des Almadies (ex-Méridien Président).
Au terme des quatre journées de compétition, le Ghanéen Vincent Torgah a eu le dernier mot.

Avec un total de 283 points ainsi répartis : 70 points au 1er tour, 75 au 2ème, 71 au 3ème et enfin, 67 au 4ème, il devance au classement final, le Nigérian Andrew Odoh qui a comptabilisé 286 points (75, 70, 72 et 69). Le podium est complété par l’Ivoirien Laurent Nguessan ; ce dernier, vainqueur de la compétition en 2015 a totalisé 288 unités. Le meilleur Sénégalais dans ce groupe de professionnels s’est classé 7ème ; il s’agit de Moussa Gaye (306 points) qui affirme avoir tiré de bons points durant ce tournoi. Il promet d’ailleurs de revenir plus fort lors de la prochaine édition, en compagnie de ses compatriotes. La cérémonie de clôture organisée dimanche a été l’occasion pour les organisateurs de tirer un bilan satisfaisant de cette nouvelle édition.

Le président de la Fédération sénégalaise de golf en a profité pour plaider, à nouveau, pour un investissement accru des pouvoirs publics afin de doter le Sénégal d’infrastructures golfiques. D’autant plus que la pratique pourrait vendre la destination Sénégal. Pour Baïdy Agne, « le golf est, par excellence, un outil pour la promotion d’un pays. Il nous faut améliorer nos infrastructures golfiques et nous sommes en train de voir avec l’Etat comment remettre à niveau le Golf du Technopole. Ce qui devrait permettre, en réalité, à nos professionnels d’avoir un terrain qui puisse leur permettre de compétir au niveau mondial ». Aussi, Matar Ba qui a présidé la cérémonie de clôture en compagnie du président du Comité olympique, Mamadou Diagna Ndiaye, a pris l’engagement d’être l’interprète de la discipline auprès du gouvernement dans ce sens. Il a ainsi demandé qu’on lui remette le dossier technique et a instruit ses services pour plaider le dossier au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Aussi, a-t-il, dans le sillage du président de la Fsg, vanté la capacité du golf à promouvoir un pays. Ce qui l’a amené à accorder « une subvention de 30 millions de FCfa pour organiser une compétition pareille à partir de janvier. Elle verra la participation des plus hautes autorités de la République et on va y travailler », a-t-il souligné. Il n’a pas manqué d’inviter le ministère en charge du Tourisme d’être aux côtés de la Fédération pour développer le golf et, par ricochet, attirer des visiteurs.

Ousseynou POUYE

 

Last modified on mardi, 21 novembre 2017 14:03

Le président de la Fédération italienne de football (Figc), Carlo Tavecchio, a démissionné lundi lors d’un conseil fédéral, une semaine après l’élimination de la Nazionale en barrage d’accession à la Coupe du Monde, a annoncé un responsable de la Figc. «Il nous a fait part de sa démission», a déclaré Damiano Tommasi, président du syndicat italien des joueurs (Aic) en quittant le siège de la fédération à Rome. «Tavecchio a pris acte d’un changement de scénario et du fait que quelques composantes qui par le passé lui avaient apporté leur soutien, avaient quelques difficultés à renouveler cette confiance», a également déclaré Giancarlo Abete, ancien président de la Fédération et lui aussi membre du conseil fédéral.

De nouvelles élections doivent désormais être organisées dans un délai de 90 jours afin de désigner un nouveau président de la fédération.
Aujourd’hui, l’Italie du football n’a plus de président de la fédération, plus de sélectionneur, plus de président de la Lega Serie A (1re division) et plus de président de la Lega Serie B (2e division).

 AFP

 

 

Paul Put n’aura pas perdu de temps. Une semaine après son départ de l’Usm Alger, le Belge rebondit au Kenya où il vient d’être nommé sélectionneur. Le technicien de 61 ans s’est engagé pour 2 ans et il aura pour objectif de qualifier les Harambee Stars à la Can 2019. Il s’agit de la 3e sélection africaine prise en main par Put après la Gambie (2008-2011) et le Burkina Faso (2012-2015).

La Grecque Grammatikoupoulou Valentini (tête de série n°2) a remporté la finale de la 3e édition de l’Open international féminin de Dakar face à la Sud-africaine Simmonds Chanel (tête de série n°7) par deux 2 à 0 (6/0 7/6 tea break). Les rideaux sont tombés sur la 3e édition de ce tournoi qui avait regroupé 42 joueuses d’une quarantaine de pays.

La grecque s’est imposée devant la Sud-africaine au terme d’une finale de simples qui a vu la première marcher sur son adversaire lors de la première manche (6/0). Mais dans le second set, la Sud-africaine s’est bien rebiffée en menant d’entrée au score jusqu’à 4 jeux à 1 ; par la suite elle, s’est relâchée et a permis à son adversaire de revenir dans le jeu en grignotant son avance jusqu’à la conduire au tea-break qui lui a été fatal (7/6).

Une fin de partie qui a vu les finalistes dicter leur loi à leurs adversaires durant leur parcours qui les a menées à la finale.
En finale de doubles, la paire Sizikova Yana/Veselinovic Ana a dominé le duo Grammatikopoulou Valentini/Van der Hoek Rosalie par 2 sets à 0 (6/3 6/3).

Issa Mboup, Pdt Fédération sénégalaise de tennis : « Il y a un seul vainqueur et c’est Daouda Ndiaye qui a organisé un tournoi de cette dimension »
« Je remercie aussi le général Mouhamadou Mansour Seck qui s’est beaucoup impliqué dans l’organisation de ce tournoi, mais aussi à l’Olympique Club qui a mis à disposition ses courts. Le niveau du tournoi a été très relevé car l’objectif était de chercher des points dans le classement Atp, raison pour laquelle, en termes de participation, on a eu une quarantaine de nationalités. Pour ce premier challenge, c’était extraordinaire et il faut tout simplement souligner l’absence des Sénégalaises car leur niveau ne permettait pas de participer à cette compétition. Cela nous renvoie à notre devoir de toujours travailler pour relever le niveau de notre tennis.»
 
Daouda Ndiaye, promoteur du tournoi : « Ce fut un bilan très positif »
« En 2015, on a eu 23 joueuses; en 2016, on en a eu 26 et cette année, on a eu 42 joueuses. Donc, c’est une bonne chose et cette année, on a augmenté la dotation des prix pour la porter à 25.000 dollars. Les matches ont été d’une grande intensité et le niveau était très relevé. Je pense que la finale a battu le niveau d’intensité avec une Grecque et une Sud-africaine qui se sont données à fond. Ce sont des joueuses qui sont à la porte des toutes meilleures. En termes d’organisation, je remercie tous ceux qui ont mis la main à la pâte afin que ce tournoi soit un succès. »
 Simmonds Channel, finaliste : « Je remercie tout le monde, notamment les organisateurs »
« Ce fut une belle finale et j’ai toujours éprouvé du plaisir à me retrouver à Dakar. Je remercie mon adversaire car elle a largement mérité sa victoire. »
 
Grammatikopoulou Valentini, vainqueur du tournoi : « Ça m’a fait plaisir de jouer devant un public aussi nombreux »
« Je remercie aussi les sponsors qui ont contribué à la réussite du tournoi. Mon adversaire a bien joué et elle n’a pas démérité, mais il fallait un vainqueur. Je remercie le public pour son soutien à ce tournoi.»
 
Par C. F. KEITA

 

 

Last modified on mardi, 21 novembre 2017 14:00

La situation actuelle que traverse l’athlétisme sénégalais n’est pas due à un manque de volonté de ses actuels dirigeants encore moins à l’incompétence des techniciens. Mais un manque criard de moyens pour mener à bien leur mission. C’est la conviction de Cheikh Tidiane Boye qui est candidat pour diriger la Fédération sénégalaise d’Athlétisme pour les quatre prochaines années. Pour le double champion du monde militaire du 800 et 1500m, la gestion de la discipline au Sénégal passe d’abord par la prise en charge des athlètes dans leurs clubs avant la gestion de l’élite.

Ainsi pour appuyer ces entités, il compte mettre à contribution la coopération décentralisée pour relever la pente. « J’ai sillonné la France pour rencontrer des présidents de clubs et d’associations de Sénégalais pour nous aider », a dit le candidat. Qui faisait ainsi allusion à sa volonté de « faire jumeler des clubs sénégalais avec des clubs français ». Ce qui devrait permettre un partenariat avec tout ce que cela comporte comme échanges aussi bien sur le plan de la formation que de la dotation en matériels ou moyens techniques.  

Il annonce déjà que le président de la Ligue Ile de France a octroyé cinq places à de jeunes athlètes sénégalais pour préparer les Jeux olympiques ‘‘Paris 2024’’. Pour la gestion de l’élite, celui qui travaille avec la Fédération française d’Athlétisme compte donner un coup de fouet à la coopération entre les deux entités nationales qui par le passé, a donné de bons résultats. « Nous comptons reprendre ce partenariat qui nous permettait d’envoyer à l’Insep de Paris, nos athlètes pour préparer les grandes compétitions », a dit Cheikh Tidiane Boye. Nostalgique de l’apport inestimable des stages effectués par de grands noms de l’athlétisme national dans cette entité comme lui-même, El Hadj Amadou Dia Ba, Moussa Fall, entre autres.

Pour appuyer sa candidature, il peut compter sur des personnes ressources à l’image de l’ancien président de la Fsa, Abdoul Mbaye qui voit en lui, un homme capable de redresser la discipline. Pour l’ancien Premier ministre présent à la conférence de presse et qui lui a apporté son « soutien total et entier », le candidat Boye « est un bon manager qui est resté au service de l’athlétisme après une brillante carrière ». Ce, à travers plusieurs actions qu’il a menées en mettant à contribution « son expérience, son expertise et sa compétence ».

Ousseynou POUYE

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.