banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (2641)

Sport

Dakar Sacré-Cœur était attendu ce week-end dans le Baol pour poursuivre sur sa lancée victorieuse. Mais le déplacement s’est avéré un piège pour le leader qui a était battu par la Sonacos.

Un coup d’arrêt pour le centre de formation lors de cette journée qui a permis à Bargueth de signer son premier succès de la saison.

La 11ème journée de Ligue 2 a été la bonne pour le Bargueth de Kébémer qui a enfin signé son premier succès de la saison. La lanterne rouge a en effet réussi au stade Alboury Ndiaye de Louga, ce qu’elle n’a pas pu avoir à domicile. Elle y a accueilli et battu très largement, Cayor Foot par 4 à 0. Un net succès qui permet à Bargueth de décoller enfin même s’il s’est révélé insuffisant pour lui permettre de quitter sa position (14ème, 7 points). Elle compte en effet une longueur de retard sur l’Etics (13ème) qui n’a pu faire mieux que match nul (0-0) dimanche à Mboro face au promu Africa Promo Foot et accuse deux points de moins que Cayor Foot, 12ème. Si en bas de tableau, c’est le statu quo, la tête de peloton est un peu chamboulée avec la Sonacos qui intègre le trio de tête. A la faveur de sa victoire sur le leader (2-1), le club diourbellois a quitté le 5ème rang pour la 3ème place avec 18 points. Les « Huiliers » éjectent du podium Yeggo qui a été battu par le Port autonome de Dakar (1-2) lundi en clôture de la journée. Yeggo qui était en embuscade pour tirer profit d’une éventuelle contreperformance de ses devanciers a finalement déchanté. L’As Pikine était l’autre équipe qui espérait s’emparer du fauteuil. Mais les Pikinois qui ont partagé les points avec le Duc (0-0) maintiennent Dakar Sacré-Cœur en haut du tableau même s’ils reviennent à leur hauteur avec le même total (20 points). Ndar Guedj a également remporté son match du week-end en dominant à Dakar, la Renaissance (1-0). Une performance qui permet à l’équipe saint-louisienne de gagner deux places au classement (6ème, 17 points). Le Port, l’autre équipe victorieuse de la journée sur Yeggo (2-1), grappille une place (9ème, 14 points). L’Olympique de Ngor et Jamono de Fatick qui ont fait match nul (0-0) perdent une place chacun pour occuper respectivement les 10ème et 8ème places avec 13 et 15 points.

Ousseynou POUYE

Résultats 11ème journée
Etics – Africa Promo Foot 0-0 ; Sonacos – Dakar SC 2-1 ; As Pikine – Duc 0-0 ;
Bargueth – Cayor Foot 4-0 ; Ol. Ngor – Jamono Fatick 0-0 ; Renaissance – Ndar Guedj 0-1 ; Port – Yeggo 2-1.

Le premier classique de la saison, le grand prix de la Loterie nationale sénégalaise (Lonase) sera tenu dimanche prochain à l’hippodrome Ndiaw Macodou Diop de Thiès pour le compte de la 3e journée hippique de l’année. Elle est placée sous le haut patronage du directeur général de ladite société, Amadou Samba Kane. Le Comité national de gestion (Cng) chargé des courses hippiques a programmé 6 courses dont une concernant les chevaux importés ou pur-sang. Le Gp sera disputé par les chevaux du groupe 3 sur 2650m avec à la clé 2 millions de FCfa qui seront distribués aux quatre premiers chevaux à l’arrivée. D’ailleurs dans cette mouvance le Cng a reçu hier, mercredi, le trophée des mains du directeur général de la Lonase. Les engagements sont fixés à 60.000 FCfa. « Mamie Ngoné », vainqueur dimanche dernier, « Arif » classé deuxième, « Abdou Samad » et « Barakatou » rivaliseront d’ardeur et de savoir-faire pour enlever la première place. Seulement « Bébé Khady », « Mbar Ngoné » et « Lawla Cat 3 » ne se présenteront pas en victimes désignées. Leurs entraîneurs de même que leurs jockeys affûtent leurs armes pour décrocher le jackpot.

Cinq autres courses sont au programme. Les Pda (poulains de 2 ans), ces jeunes chevaux qui concourent un dimanche sur deux pour les préserver, lanceront les débats sur 1200m. Les poulains de 3 ans suivront sur 1650 m tandis que les chevaux adultes du groupe 1 et 2 se mesureront séparément sur 2200m. Les chevaux importés appelés pur-sang boucleront la boucle sur la même distance (2200m). Le Cng a pris toutes les dispositions afin que cette journée de la Lonase remporte un éclatant succès populaire. Les prix sont identiques, 1 million FCfa pour chaque catégorie. Les engagements (30.000 FCfa) seront enregistrés ce jeudi, de 9h à 17h précises, au stade Léopold Sédar Senghor.

EL H Yamar DIOP

LE TROPHÉE REMIS HIER AU CNG
Le Dg de la Lonase Amadou Samba Kane a remis hier au président du Cng, Cheikh Tidiane Niang, le trophée mis en jeu lors du GP prévu dimanche prochain à l’hippodrome de Thiès. Le président des courses hippiques a chaleureusement remercié le patron de la société des jeux pour les actions qu’il mène depuis sa nomination en 2011, en faveur de la discipline. Selon M. Niang, le grand prix sera bien organisé car toutes les dispositions sont prises et les moyens débloqués. Le Dg Kane a de son côté dit sa satisfaction de recevoir le Cng, et a dit souhaiter de voir nos propres chevaux participer au pari mutuel (Pmu) à l’avenir. Rappelons que la Lonase verse chaque mois 11 millions de FCfa au Cng sur les bénéfices tirés du Pmu en attendant l’application du décret qui fixe cette « quote-part » à 2%.

EL H Y. DIOP

La nouvelle saison de billard démarre le 4 mars prochain avec pour objectif des responsables la confirmation des acquis. En conférence de presse hier, les responsables du Comité national provisoire ont décliné leur feuille de route avec, à terme, la mise en place d’une fédération mais également un programme comptant dix journées.

Après une saison 2016 au cours de laquelle les inconditionnels de la discipline ont disputé neuf journées qui ont débouché sur un Tournoi national et un Tournoi Masters, la nouvelle saison de billard démarre le 4 mars prochain à Dakar. Au cours de ce prochain exercice, l’ambition des responsables est de poursuivre la vulgarisation du billard. Au cours de leur conférence de presse tenue hier, Jules Ndiaye, le président du Cnp et ses collaborateurs ont dévoilé leur plan-programme qui comptera des compétitions mais aussi des actions de vulgarisation. Car, à terme, ils ambitionnent de transformer la structure provisoire en Fédération nationale « dans deux à trois mois ». C’est dans ce sens que le président a souligné que des contacts sont noués depuis quelques temps avec le ministère des Sports. Ce serait une nouvelle étape pour la discipline qui, depuis son lancement au Sénégal en 2008, « est passée de quelques pratiquants à des centaines d’adeptes aujourd’hui », a assuré M. Ndiaye. Lequel espère, avec la mise en place d’une fédération, intégrer les instances internationales, d’abord africaine puis mondiale et, à terme, participer aux compétitions internationales.

Car dans un futur plus ou moins proche, le billard dont l’instance internationale a intégré le Cio est appelé à devenir un sport olympique. Et le Sénégal ne veut pas rater le coche. Et dans ce processus, les responsables du Cnp veulent organiser les compétitions de la nouvelle saison selon le règlement international car, par le passé, c’est un règlement local qui a régi leurs épreuves. Au plan national, c’est un programme comprenant dix journées de compétitions appelées ranking (classements) qui attendent les pratiquants qui se rendront en dehors de Dakar, « à Thiès, Mbour et éventuellement à Saint-Louis », a dit le secrétaire général du Cnp, Adama Macouar Diouf.

Ce dernier renseigne qu’au terme de ces différentes journées, les 16 meilleurs joueurs se retrouveront dans un grand tournoi final prévu en décembre prochain.En plus, un programme de vulgarisation de la discipline est prévu avec des actions à mener chez les petites catégories avec notamment « une programmation en marge de la semaine nationale de la Jeunesse » mais également l’organisation de « Tournois inter-écoles et des grandes écoles ». A cela, s’ajoute l’aménagement, dans la mesure du possible, d’espaces où des passionnés pourront être initiés à la pratique, ambitionnent les responsables.

Ousseynou POUYE

La ville de Fatick était, ce week-end, le point de ralliement des boulistes en lice pour le championnat national de pétanque. C’était à l’occasion de la 5ème journée organisée par la Ligue régionale sous l’égide de la Fédération sénégalaise de sports boules qui tenait pour l’occasion, la 5ème édition du tournoi dotée de la Coupe du Dr Cheikh Kanté, directeur général du Port. 44 triplettes dont deux issues de la Mauritanie ont répondu à l’appel de l’instance présidée par Mbaye Sarr. Au terme des différents tours de compétition, le trio constitué de Hussein Dakhlalah de Mermoz Pétanque Club, Papa Ndiaye de la Sococim et Ablaye Gueye de Diourbel Pétanque Club a raflé la mise. La triplette victorieuse a disposé en finale du trio composé de George Pinot et Makhou Ba de la Boule amicale thiessoise complété par Lidy Ndiaye de la Boule amicale de Kaolack sur la marque de 11 à 2.

Alain Giresse restera-t-il à la tête des « Aigles » du Mali ? La question mérite d’être posée tant la situation du technicien français est floue depuis que son équipe s’est fait virer de la dernière Can « Gabon 2017 », dès la phase de poule. En effet, le président de la fédération malienne de football, Boubacar Diarra, assurait la semaine dernière seulement ne pas pouvoir garantir la sécurité de l’ancien coach des « Lions » si par hasard celui-ci décidait de revenir à Bamako. Il avait même proposé une rupture de contrat à l’amiable. Mais « Gigi » n’est pas dans ces dispositions, pour avoir soutenu juste après l’élimination de ses troupes, qu’il ne saurait être question de démissionner. Il préfère certainement se faire limoger afin de percevoir une somme au moins égale à l’intégralité de son traitement salarial sur les dix derniers mois de son contrat.

En attendant, c’est le statu quo. Et selon des sources proches du technicien français, celui-ci serait sur le point de rejoindre Bamako pour continuer le travail qu’il a commencé, et honoré son contrat qui court jusqu’en novembre prochain.

L'Afrique veut profiter de l'élargissement du Mondial à 48 équipes, à partir de 2026, pour bénéficier de 10 places dans la compétition, ont expliqué hier à Johannesburg les présidents de fédérations africaines au président de la Fifa, Gianni Infantino. "Toutes les fédérations soutiennent l'élargissement de la Coupe du monde et l'Afrique espère dorénavant bénéficier de 10 places", a déclaré le président de la fédération sud-africaine, Danny Jordaan, selon une radio locale. Dans le cadre du Mondial à 32, le format actuellement utilisé, cinq places sont assignées au continent africain. L'élargissement de la Coupe du monde à 48 équipes, s'il est validé par le Conseil de la Fifa, prendra effet lors du Mondial-2026, une compétition dont le pays organisateur sera connu en mai 2020.

Une première phase éliminatoire de 16 groupes de 3 permettra aux deux premiers de chaque groupe d'être qualifiés pour les 16e de finale. Aucune nation africaine n'a passé le cap des quarts de finale dans l'histoire de la compétition. Infantino effectue une visite de deux jours à Johannesburg, et s'est à cette occasion entretenu avec les 54 présidents de fédérations africaines.

(AFP)

La ville de Budapest a retiré hier sa candidature pour les Jeux olympiques 2024, alors qu'une pétition a recueilli assez de signatures pour déclencher l'organisation d'un référendum contre la candidature hongroise, a annoncé l'agence de presse Mti. "Budapest va officiellement demander au conseil municipal de retirer la candidature hongroise, en accord avec le gouvernement", a déclaré le maire de Budapest, Istvan Tarlos, après une réunion avec le Premier ministre Viktor Orban, selon Mti. Avec le retrait de Budapest, Paris et Los Angeles restent les deux seules villes encore en lice pour organiser les JO-2024. Le Comité olympique donnera le nom du vainqueur le 13 septembre.

(AFP)

Au terme de la victoire insuffisante (2-1) de son équipe sur Apejes Fa de Mfou en préliminaire retour de la Coupe de la Caf, l’entraîneur de Niari Tally avait entretenu le flou sur son avenir à la tête de la formation. Deux jours après, Demba Mbaye a remis sa lettre de démission aux dirigeants du club de Niari Tally-Grand Dakar-Biscuiterie. Une décision à laquelle on ne s’attendait presque pas puisque le technicien a pris fonction en début de saison sur le banc du club avec lequel il nourrissait beaucoup d’ambitions.

Encore qu’il avait annoncé la couleur à demi-mots, avant la rencontre de samedi en soutenant qu’il prendrait ses responsabilités en cas de défaite. Et même si Ngb n’a pas été battue, la courte victoire (après une défaite 0 – 1 à l’aller) éliminait son équipe. Demba Mbaye quitte donc une formation avec laquelle il a disputé 10 matchs en championnat pour quatre victoires, trois matchs nuls et autant de défaites. Ce qui place Niari Tally en 7ème position au classement de la L1 avec 15 points et un match en retard à disputer face au Diaraf. Pour l’heure, l’intérim sur le banc des Galactiques est assuré par Landry Lopy, déjà en poste l’an dernier après l’éviction de Lamine Dieng. C’est d’ailleurs lui qui avait conduit l’équipe à la victoire en finale de la Coupe du Sénégal face au Casa Sports.

Traditionnellement, ce sont les sélectionneurs nationaux qui vont « à l’école », ou sont à l’écoute des entraîneurs des clubs employeurs pour tenter de tirer le maximum de leurs joueurs. Pour cause, avec les équipes nationales, les techniciens ont rarement assez de temps pour travailler en profondeur les schémas tactiques et les positionnements de leurs éléments. A l’inverse de ce qui se passe en club où quotidiennement, on remet l’ouvrage sur le métier, on positionne et repositionne les joueurs, comme des pions sur un échiquier, pour arriver à la combinaison gagnante. Et au meilleur dispositif possible.

Mais pour le cas d’Henri Saivet, le milieu de terrain de l’As Saint-Etienne et des « Lions », les choses ont été inversées. Il est vrai qu’autant en club qu’en sélection, le joueur a souvent été baladé dans l’entrejeu de gauche à droite et même parfois en attaque. Sans que le meilleur de lui-même fût trouvé. Jusqu’à la dernière Can, au Gabon. Encore que même là, Saivet ne semblait pas entrer tout de suite dans les plans de coach Cissé qui a débuté la campagne, contre la Tunisie, avec Papa Alioune Ndiaye positionné juste devant les deux milieux défensifs Idrissa Gana Guèye et Cheikhou Kouyaté. « PAN » s’en sortit plutôt bien, même si, lors du match suivant face au Zimbabwe, le sélectionneur national lui avait préféré … Henri Saivet. Et le Stéphanois rendit une copie presque parfaite, faisant jouer ses partenaires et surtout inscrivant un superbe but sur coup franc. « Eureka » ! a dû s’exclamer Aliou Cissé qui s’était fait quelques cheveux blancs au milieu de ses dreadlocks à force de tenter de trouver LE joueur qu’il faut à ce poste de « meneur de jeu ». Il s’était longtemps accroché à Mouhamed Diamé qui, malgré la confiance maintes fois renouvelée, n’avait jamais convaincu. Younousse Sankharé avait également été testé dans cette position axiale en milieu de terrain. Apparemment sans donner les résultats escomptés, puisqu’il n’était même pas retenu dans la liste des 23 joueurs appelés pour la Can.

Et voilà donc que, subitement, la lumière jaillit avec Henri Saivet ! L’éclat se propagea même jusqu’à Saint-Etienne, en région Auvergne-Rhône-Alpes en France. Christophe Galtier, l’entraîneur stéphanois, qui n’avait certainement jamais aussi attentivement regardé la Can de foot, en fut même ébahi. « Cette Can nous a fait beaucoup de bien, à Saivet et à moi, pour voir comment il a été utilisé », a-t-il concédé. Désormais, il va donc utiliser son joueur ainsi qu’il a commencé à être utilisé en sélection : en milieu offensif et meneur de jeu axial. Sa bonne technique individuelle, son altruisme et sa capacité à frapper de loin autant sur balles arrêtées que dans le jeu, sont autant d’atouts que Galtier compte exploiter au maximum pour réussir sa saison avec l’Asse. Pour Aliou Cissé également, de nouvelles perspectives s’ouvrent. D’autant qu’il soutient qu’après avoir réussi le Volet 1 de sa mission : « la mise en place d’un état d’esprit auquel il faut adhérer si l’on veut faire partie de l’aventure », l’heure est venue de passer à l’Etape 2 de son boulot : « le jeu ». Car, malgré sa satisfaction et sa fierté d’avoir été en quarts de finale de la dernière Can (ce que le Sénégal n’avait plus réussi depuis 11 ans et sa demi-finale en 2006 en Egypte), il est convaincu que son équipe peut encore progresser dans le jeu. Et comme à St-Etienne, Henri Saivet, à 26 ans, est attendu pour être le détonateur des « Lions ». « Je le vois plus en meneur de jeu que Sadio Mané qui est plus dans la percussion », n’a cessé de répéter Cissé pendant et même après la Can. Le temps est donc venu de lui confier les clefs de la Tanière afin de profiter autant que possible de son intéressante palette d’atouts. Comme Galtier entend le faire chez les « Verts ». D’ailleurs, le coach des « Lions » a annoncé dimanche dernier au « Soleil » que lui aussi sait comment mieux exploiter l’immense potentiel de son nouveau maître du jeu.

Les prochaines sorties des « Lions », en amical, le 23 mars contre le Nigeria à Londres et 4 jours plus tard à Paris face à la Côte d’Ivoire, donneront peut-être les premières indications.

B. K. N.

Après la lourde défaite à Old Trafford (3-0), les Verts sont condamnés à l'exploit à Geoffroy-Guichard. Deux autres matches sont au programme de ce mercredi soir : Schalke 04 reçoit le Paok Salonique, et le Fc Krasnodar se déplace à Fenerbahçe.

Le programme d’aujourd’hui 17h : Saint-Étienne – Manchester United, Schalke 04 – Paok Salonique, Fenerbahçe – Fc Krasnodar

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.