banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (3638)

Sport

Gianluigi Buffon et les incontournables Cristiano Ronaldo et Lionel Messi sont en lice pour le trophée du joueur Uefa de la saison 2016-2017, où la jeune pépite française Kylian Mbappé se classe 8e, a annoncé l’Uefa.

L’identité du lauréat - Buffon, Ronaldo ou Messi - sera dévoilée le 24 août à Monaco, en marge du tirage au sort de la phase de groupes de Ligue des champions, tandis que le classement entre les 4e et 10e places a été publié mardi. Mbappé, à 18 ans, est récompensé de son premier semestre 2017 fracassant en prenant la 8e place du classement. Il avait notamment brillé en Ligue des champions avec Monaco, demi-finaliste de la compétition. Neymar, devenu début août le joueur le plus cher de l’histoire en passant du Barça au Paris SG contre 222 millions d’euros, ne figure pas dans le top 10.

AFP

Le Celtic a fait un grand pas vers la phase de poules de la Ligue des champions en s’imposant largement devant Astana (5-0) tandis que le Séville Fc et Naples ont fait le travail, respectivement face à Istanbul Basaksehir (2-1) et Nice (2-0).

Les Ecossais n’ont fait qu’une bouchée de Kazakhs bien timorés grâce à des buts d’Evgeni Postnikov (32e Csc), Scott Sinclair (42e, 60e), James Forrest (79) et Leigh Griffiths (88e). A une semaine du match retour à Astana, les Hoops, sans Moussa Dembélé, semblent bien partis pour disputer la phase de poules pour la deuxième fois de rang. Ca s’annonce bien aussi pour Séville, vainqueur dans la douleur en Turquie. Sous le déluge, les Espagnols ont cru avoir fait le plus dur grâce à une frappe croisée de leur défenseur Sergio Escudero (16e) mais Eljero Elia (64e) a remis les pendules à l’heure. Wissam Ben Yedder a finalement donné un avantage décisif aux Andalous en fin de match (84e). Victoire également pour l’Hapoël Beer Sheva devant Maribor (2-1) et Naples contre Nice (2-0), réduits à neuf après les exclusions d’Alassane Pléa (80e) et Vincent Koziello (79e). Les Aiglons, rapidement menés par un but de Dries Mertens (13e) ont refusé de fermer le jeu mais n’ont jamais réussi à faire sauter le verrou italien. Ils ont fini par baisser pavillon sur un penalty provoqué par Christophe Jallet et transformé par Jorginho (71e). Enfin, l’Olympiakos a attendu les dernières minutes pour disposer des Croates de Rijeka (2-1) grâce à un but de l’ancien Marseillais Alaixys Romao. Le tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des champions se déroulera le 24 août, au lendemain des matches retour.

AFP 

Venus Williams, finaliste du dernier Wimbledon, a été éliminée au 2e tour du tournoi Premier de la Wta à Cincinnati, alors que Caroline Wozniacki, finaliste à Toronto, a facilement obtenu son ticket pour les 8e de finale.

Venus Williams, 37 ans et N.9 mondiale, n’a jamais trouvé ses repaires en dépit du gain du deuxième set face à l’Australienne Ashleigh Barty, issue des qualifications et qui n’avait jamais battu une joueuse du Top 10 mondial jusque-là.

«Je me sentais vraiment bien et affronter Venus dans un si grand tournoi est un privilège parce qu’elle est une grande championne qui a montré le chemin aux jeunes. C’est donc un grand honneur pour moi de partager le même court avec elle», a réagi Barty, 21 ans et 48e joueuse mondiale, après son succès 6-3, 2-6, 6-2 devant l’Américaine aux sept titres en Grand Chelem. «Avoir si bien joué me donne beaucoup d’espoir pour la suite», a ajouté l’Australienne, victorieuse du premier tournoi de sa carrière à Kuala Lumpur cette année.

De son côté, Caroline Wozniacki, 5e mondiale et battue à Toronto par l’Ukrainienne Elina Svitolina, a facilement dominé la Russe Elena Vesnina 6-2, 6-4.
La Danoise, 27 ans, est à la recherche de son premier titre de l’année après avoir perdu six finales de rang pour porter son total en carrière à 26 trophées. Enfin, l’Américaine Madison Keys a sèchement écarté la Russe Darya Kasatkina 6-2, 6-1 grâce à un service très performant (81% de points marqués en première balle).

«J’ai réussi à faire ce que je voulais en attaquant quand il me le fallait. Finalement, je peux être contente de mon match aujourd’hui», a réagi Madison Key, 17e mondiale à 22 ans, et déjà victorieuse à Stanford cette année.

AFP

Last modified on jeudi, 17 août 2017 16:22

Et de sept pour Zinédine Zidane! Son Real Madrid a remporté la Supercoupe d’Espagne aux dépens d’un FC Barcelone fantomatique mercredi au stade Santiago-Bernabeu (2-0), confirmant sa nette victoire du match aller (3-1) et décrochant le septième trophée de l’ère «Zizou».
Largement au-dessus du Barça en première période, le Real a marqué par Marco Asensio (4e) puis Karim Benzema (39e) pour assommer un Barça en pleine crise et toujours aussi déboussolé depuis la perte de son attaquant brésilien Neymar, parti au Paris Saint-Germain.

C’est le septième titre conquis par les Madrilènes sur neuf possibles depuis la nomination de Zidane sur le banc en janvier 2016 et le deuxième cette saison après la Supercoupe d’Europe gagnée contre Manchester United (2-1).

Ces dix dernières années, difficile de se souvenir d’un Clasico qui ait été autant dominé par le Real. Difficile aussi de retrouver un duel entre les deux équipes où le Real ait ainsi confisqué la possession du ballon.

Mais dans ce match à horaire tardif, entamé mercredi soir et achevé tôt jeudi, on a ressenti comme une passation de pouvoir. Comme si l’ère triomphale du Barça, vainqueur de quatre Ligues des champions entre 2006 et 2015, s’effaçait pour laisser place à celle du Real, lauréat de la C1 en 2014, 2016 et 2017 - les deux dernières avec Zidane sur le banc. Bref, une soirée rêvée pour Zidane, qui a même pu offrir au latéral français Theo Hernandez ses premières minutes de jeu sous son nouveau maillot. Et un cauchemar pour le Barça, qui n’a plus que deux semaines pour recruter et tenter d’éloigner le spectre du déclin.

AFP

La Fédération espagnole de football (Rfef) a rejeté l’appel de Cristiano Ronaldo et maintenu la sanction de 5 matches de suspension infligée à l’attaquant-vedette du Real Madrid, coupable d’avoir bousculé l’arbitre dimanche face au Fc Barcelone (3-1), a-t-on appris mercredi. Dans sa décision, le Comité d’appel de la Rfef a rejeté l’argument avancé par le club d’un «geste instinctif, réflexe, incontrôlé» et a décidé de maintenir la sanction prise en première instance: un match de suspension pour le carton rouge reçu, et quatre matches pour ce geste d’humeur à l’encontre de l’arbitre. Cette décision n’est désormais susceptible d’appel que devant le Tribunal administratif du sport (Tad) espagnol, qui doit être saisi sous quinze jours.

Ronaldo a été exclu à la 83e minute dimanche au Camp Nou lors du match aller de la Supercoupe d’Espagne après avoir écopé d’un carton jaune pour avoir enlevé son maillot en célébrant son but (80e), puis d’un second avertissement discutable pour simulation dans la surface. Incrédule, Ronaldo a poussé dans le dos l’arbitre avant de quitter la pelouse.

La sanction infligée au quadruple Ballon d’Or portugais a fait d’autant plus jaser en Espagne que l’attaquant barcelonais Luis Suarez, coupable d’une simulation grossière pour obtenir un penalty, n’a pour sa part pas été sanctionné. Mardi, l’entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane s’est dit très «contrarié» par la sanction infligée à Cristiano Ronaldo, la jugeant disproportionnée par rapport au geste commis. «Au final pour très peu de choses, ça fait lourd pour lui», a expliqué Zidane.

En l’état, le buteur-vedette du Real devrait ainsi rater, en plus du match retour mercredi soir au stade Santiago-Bernabeu (21h00 Gmt), les quatre premières rencontres de Championnat d’Espagne contre le Deportivo La Corogne, Valence, Levante et la Real Sociedad.  Il pourra, en revanche, jouer pour la première journée de la phase de groupes de Ligue des champions le 12 ou 13 septembre.

AFP

Sitôt reconduit à la présidence de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor a reçu les félicitations et encouragements de Gianni Infantino, président de la Fifa. Dans une lettre adressée à celui qu’on surnomme « l’homme des premières » pour les résultats obtenus au niveau des juniors, olympiques, féminines, beach soccer et cadets, le patron du football mondial a dit tout son grand plaisir de présenter ses félicitations les plus sincères à Augustin Senghor pour sa réélection à la présidence de la Fédération sénégalaise de football pour un troisième mandat consécutif de quatre ans, pour la période 2017-2021. « Votre réélection est clairement un vote de confiance en vos capacités de la part de la communauté du football Sénégalais. Je suis convaincu que votre riche expérience, vos connaissances et vos qualités personnelles auront un impact significatif sur la poursuite du développement de notre Sport dans votre pays au cours de ces prochaines années », a écrit Gianni Infantino dans sa lettre en date du 14 août dernier.

Aussi, il lui a souhaité une pleine réussite pour tous les défis qui s’offriront à lui, et d’ores-et-déjà, beaucoup de satisfactions dans l’exercice de ce troisième mandat. « Au plaisir de vous revoir prochainement et de vous féliciter de vive voix, je vous prie de croire, Cher Président‚ Cher Monsieur Senghor, en l’assurance de mes sentiments les plus cordiaux », conclut-il.

 

 

Ciao «Blaisou»: le milieu Blaise Matuidi, annoncé mercredi à la Juventus Turin par le club italien, s’éloigne du PSG dont il était le plus ancien joueur, victime de la concurrence d’Adrien Rabiot et de l’indispensable dégraissage pour amortir l’opération Neymar.
Ce cadre de l’équipe de France (58 sélections, 8 buts) apparaît affublé d’une casquette et d’une écharpe aux couleurs de la Juve à l’aéroport de Turin dans des tweets diffusés par le champion d’Italie en titre, puis en route vers la visite médicale. Une manière courante d’annoncer les recrues chez les clubs italiens avant la signature proprement dite.
Dès l’été dernier, il avait souhaité rejoindre la «Vieille Dame» turinoise, mais avait été retenu par le PSG. En ce mois d’août 2017, sa vente estimée entre 20 et 25 millions d’euros, permet au club parisien de commencer à compenser, un peu, le transfert record des 222 M Eur déboursés pour attirer Neymar, le délestant aussi d’un salaire mensuel estimé à 750.000 euros brut par mois. Parisien historique, Matuidi (30 ans) s’était engagé avec le club de la capitale le 25 juillet 2011, deux semaines avant Javier Pastore. Il faisait alors figure de bon joueur de Ligue 1 passé par Troyes et Saint-Etienne, sans plus.
Depuis, il a connu six saisons bardées de trophées (4 titres de champion, 3 Coupes de France, 4 Coupes de la Ligue, 4 Trophées des Champions) et est devenu le Parisien qui a disputé le plus de matches sous l’ère qatarie (295 rencontres, assorties de 33 buts et 30 passes décisives). Matuidi, c’est aussi l’histoire d’une progression aussi franche qu’inattendue.

 Kevin-Prince Boateng quitte Las Palmas
AFP : L’attaquant ghanéen Kevin-Prince Boateng, qui venait de prolonger avec Las Palmas pour trois saisons supplémentaires, a décidé de résilier son contrat pour «raisons personnelles», a annoncé mercredi le club de Liga. «La situation personnelle du joueur, devenue irréversible, a précipité son départ. Boateng poursuivra sa carrière sportive dans un endroit où il pourra être proche de sa famille», a écrit le club canarien dans un communiqué. Arrivé à Las Palmas à l’été 2016, l’international ghanéen a inscrit 10 buts en 28 apparitions en Liga la saison dernière. Il avait prolongé son contrat pour trois années supplémentaires en mai.

Paulinho au Fc Barcelone pour 40 M Eur
AFP : Le milieu de terrain brésilien Paulinho (Guangzhou Evergrande/D1 chinoise) va signer au Fc Barcelone pour 40 millions d’euros, le premier recrutement du club catalan depuis le départ de Neymar au Paris SG pour la somme record de 222 M Eur.
«Paulinho passera jeudi matin la visite médicale, et la signature du contrat et la présentation officielle comme nouveau joueur du Fc Barcelone se feront le même jour», a indiqué le club catalan dans un communiqué

Le Colombien Bacca prêté à Villarreal
AFP : L’attaquant international colombien de l’Ac Milan Carlos Bacca (30 ans) a été prêté une saison avec option d’achat à Villarreal, a annoncé mercredi le club espagnol. «Le Villarreal Cf et l’Ac Milan sont parvenus à un accord pour le prêt de l’attaquant colombien Carlos Bacca (...) pour la saison 2017-2018», a écrit le «sous-marin jaune» dans un communiqué. Bacca, un temps dans le viseur de l’Olympique de Marseille lors de ce mercato estival, est un attaquant réputé en Espagne depuis son passage au Séville Fc (2013-2015). Il a disputé la saison passée 34 matches toutes compétitions confondues avec l’Ac Milan, marquant 14 buts. Il compte 39 sélections avec la Colombie, pour 13 buts inscrits.

Sigurdsson va signer à Everton, annonce Koeman
AFP : Le milieu islandais Gylfi Sigurdsson va rejoindre Everton contre 49,4 millions d’euros en provenance de Swansea, a confirmé l’entraîneur des Toffees Ronald Koeman mercredi. «J’ai vu le médecin et il n’y a aucun problème», a déclaré Koeman à l’issue de la visite médicale du joueur. «Enfin, il doit encore signer mais je l’ai vu en bleu», a ajouté l’entraîneur à la veille de la rencontre d’Europa League contre Hadjuk Split. Sigurdsson, 27 ans, va signer pour cinq ans et devenir le joueur le plus cher de l’histoire d’Everton (45 millions de livres, 49,4 millions d’euros).
Il a joué un rôle décisif dans le maintien de Swansea en Premier League la saison dernière, grâce à ses neuf buts et treize passes décisives.

AFP

Le ministre des Sports Matar Bâ a présidé, lundi, au nom du chef de l’Etat Macky Sall, à la remise du drapeau national à la délégation du Sénégal en partance pour Bamako (Mali) dans le cadre de sa participation à l’Afrobasket féminin 2017. De ce fait, il est clair, d’après le ministre des Ssports, que les Lionnes, championnes d’Afrique en titre, ont, toutes, la ferme volonté de revenir au Sénégal, au soir du 27 août, avec dans leurs bagages le 12ème titre africain de l’histoire du basket-ball féminin. « C’est une ambition tout à fait légitime au regard de la riche histoire du basket-ball sénégalais écrite par des femmes et des hommes aux qualités humaines et managériales exceptionnelles », a-t-il souligné. Au-delà de toutes ces considérations, l’ambition de remporter l’Afrobasket au Mali, d’après Matar Bâ, tire surtout sa légitimité sur les efforts consentis par l’Etat du Sénégal pour mettre dans d’excellentes conditions de préparations l’équipe nationale féminine. « Dans ce cadre, l’Etat a totalement pris en charge le contenu de la fiche technique que la fédération a élaboré en relation avec les services techniques du ministère des Sports ». Pour terminer, il a demandé à la délégation sénégalaise de rehausser objectivement l’image du Sénégal, en faisant valoir les valeurs faites de courage, d’abnégation et de dignité. « Du 18 au 27 août, vous serez les ambassadrices du Sénégal au Mali.

A ce titre, vous avez, à travers votre attitude sur le terrain de compétition, et en dehors, l’image du Sénégal entre vos mains ».

A. NDONG

En match comptant pour la manche aller du dernier tour des préliminaires du Championnat d’Afrique des Nations « Kenya 2018 », les Lions locaux ont battu leurs adversaires guinéens sur le score de 3 buts à 1.

Mi-temps : 1-0 pour le Sénégal.

Buts : Amadou Dia Ndiaye (12e et 74e mn) et Assane Mbodj (86e mn) pour le Sénégal, Mohamed Sorel Camara (69e mn) pour la Guinée Conakry.

Arbitrage : Ferdinand Udoh Aniete assisté de Efosa Celestine Iguidia, Isah Usman (tous Nigérians).

Cartons jaunes : Ibrahima Sory Sankhon (24’), Alseny Bangoura (65’) pour la Guinée

Sénégal : Pape Seydou Ndiaye, Matar Kanté, Arial Benabent Mendy, Mouhamed Kane, Mamadou El Fadel Barry, Elimane Omar Cissé, Sidy Bara Diop, Alassane Ndao (Assane Mbodj 68’), Amadou Dia Ndiaye, Jean Rémy Bocandé (Honoré Gomis 78’), Moussa Marone (Daouda Guèye Diémé, 48è mn) : Entraineur : Moustapha Seck

Guinée : Moussa Camara (Abdoulaye Camara 80’), Abdoulaye Naby Camara, Desiré Yaovi Assiongho, Alseny Bangoura, , Ismael Sylla, Ibrahima Sory Sankhon, Jean Mousté, Mohamed N’diaye, Saidouba Bissini Camara, Amadou Oury Barry (Daouda Camara 62’), Sekou Amadou Camara (Mohamed Sorel Camara 7’). Entraineur : Mohamed Kanfory Bangoura

Le Sénégal a pris une sérieuse option pour la qualification au Championnat d’Afrique des Nations (Chan) prévu au Kenya en 2018. Les poulains de Moustapha Seck, chauffés à blanc par un douzième Gaïndé fortement mobilisé, ont battu hier au stade Alassane Djigo, la Guinée Conakry sur le score de 3 buts à 1.

Les Lions locaux ont très tôt fait la différence en ouvrant le score dès la 12e mn grâce à une reprise du gauche de l’attaquant Amadou Dia Ndiaye. Déterminé à plier la rencontre, le Sénégal poursuit son pressing très haut, obligeant la Guinée à miser sur les contre-attaques. Une stratégie qui a failli payer à la 17e mn. Et pour cause, seul face au gardien guinéen Moussa Camara, l’attaquant Moussa Marone voit son tir manquer le cadre. Même scénario à la 40e mn où l’auteur de l’ouverture du score, Amadou Dia Ndiaye, rate de peu de doubler la mise, après avoir pourtant éliminé la défense adverse.

De retour des vestiaires, le Sénégal continue son jeu offensif. Mais la Guinée, très opportuniste, égalise à la 69e contre le cours du jeu. A la suite d’une rapide contre-attaque, Mohamed Sorel Camara, d’une tête rageuse, trompe Pape Seydou Ndiaye.

La joie guinéenne est toutefois de courte durée.

En effet, à la 74e mn, Amadou Dia Ndiaye profite d’un cafouillage de la défense guinéenne pour crucifier à nouveau le malheureux Moussa Camara, signant ainsi son deuxième but de la soirée. Les hommes de Mohamed Kanfory Bangoura tentent de revenir au score mais butent sur un bon système sénégalais. Pire, ils encaissent un troisième but à la 86e mn.

Le remplaçant Assane Mbodj, à la finition d’une belle action offensive sénégalaise, trompe la vigilance du gardien Abdoulaye Camara qui a pris la place du titulaire Moussa Camara. Avec deux buts d’écart, le Sénégal jouera la manche retour mardi prochain avec un avantage considérable.

Toutefois, la Guinée qui évoluera à domicile n’a pas dit son dernier mot.

Diégane SARR

RÉACTIONS…RÉACTIONS…RÉACTIONS
Moustapha Seck CoachMOUSTAPHA SECK, ENTRAÎNEUR DU SÉNÉGAL : « NOTRE OBJECTIF, C’EST LA QUALIFICATION »
« Je félicite les joueurs qui ont remporté la première manche de notre double confrontation avec la Guinée.  Nous avons noté, pour ce match, beaucoup d’intensité à la fois sur le plan technique, tactique et physique. Nous avons vu une équipe du Sénégal qui a très tôt marqué et cela a donné de la confiance aux joueurs. Il y a eu ensuite une baisse de régime ; ce qui s’est traduit par la réaction de l’équipe adverse avec le but égalisateur.
En deuxième mi-temps, nous avons continué notre pressing haut, malgré l’égalisation. Nous allons tirer les enseignements de ce match en vue de la manche retour parce que notre objectif, c’est de se qualifier à Kenya 2018 ».

MOHAMED KANFORY BANGOURA, ENTRAÎNEUR DE LA GUINÉE CONAKRY : « NOUS AVONS EFFECTUÉ UNE ENTAME DE MATCH TRÈS DIFFICILE »
« Nous avons effectué une entame de match très difficile avec une blessure d’entrée d’un de nos meilleurs éléments. L’adversaire a eu le monopole du ballon à un moment donné.
Malgré tout, nous avons pu revenir au score avant de prendre un autre but contre le cours du jeu. Je crois que nous avons été handicapés par les blessures de nos meilleurs éléments ; ce qui nous a obligé à opérer des changements imprévus et cela a un peu perturbé notre stratégie de jeu. A mon avis, rien n’est encore joué dans la mesure où il reste la manche retour ».

Les résultats du dernier tour aller des éliminatoires
Nord : Algérie 1-2 Libye, Egypte 1–1 Maroc.

Ouest A : Mauritanie 2-2 Mali, Sénégal 3–1 Guinée.

Ouest B : Burkina Faso 2-2 Ghana, Bénin 1–0 Nigeria, Niger 2–1 Côte d’Ivoire.

Centre : Congo 0-0 RD Congo, Guinée Equatoriale – Gabon (Guinée Equatoriale qualifiée sur tapis vert), Sao Tome et Principe 0-2 Cameroun.

Centre-Est : Ouganda 3–0 Rwanda, Ethiopie 1–1 Soudan.

Sud : Afrique du Sud 2-2 Zambie, Madagascar 0–0 Angola, Comores 2–1 Namibie

Matchs retour dans une semaine.

Sa réélection était beaucoup attendue par les plus avertis du football sénégalais, c’est-à-dire ceux qui ont toujours milité dans ce milieu si difficile où l’exigence de résultat est la chose la mieux voulue. Heureusement qu’il avait son bilan bien gardé au chaud et qui lui a servi de botte secrète pour remporter l’adhésion des électeurs. Mais, que ce fut dur puisque cette assemblée générale aura duré toute la journée de samedi et une bonne partie de la nuit de dimanche pour dégager la pression et la tension qui ont entouré ce scrutin.

Au finish, le serviteur du football a rempilé pour un troisième mandat pour lequel il s’est battu contre vents et marées pour l’obtenir. Parce qu’il s’était tracé une ligne de chemin de fer bien précise dans la mission qui lui a été confiée. Moderniser le football sénégalais sur tous les plans. Mais son obsession à lui, c’était plutôt l’hôtel fédéral qui lui tenait tant à cœur. C’est pourquoi il avait demandé ce troisième et dernier mandat. Car, aux plans des résultats, hormis l’équipe nationale A qui traîne les pieds pour décrocher un titre continental, toutes les autres catégories ont eu à faire des avancées notables jamais réalisées par le passé. Même si certaines d’entre elles n’ont pas remporté de trophée, elles ont quand même donné à leur catégorie les moyens de se faire respecter sur le continent. Et pour ce dernier mandat, le président réélu, hormis cet hôtel fédéral, s’emploiera à booster l’équipe nationale A à la veille des éliminatoires de la coupe du monde « Russie 2018 », ainsi que les Lions locaux qui abordent le dernier virage des éliminatoires du Chan 2018. En somme, les chantiers du 3e mandat lui serviront de carnet de route pour réussir le travail d’équipe qu’il a toujours imprimé dans sa démarche. Son adversaire Mbaye Diouf Dia, très fair-play, a tenu à le féliciter soulignant au passage que tout le monde doit être maintenant à fond derrière le président élu car, à son avis, le football sénégalais n’a pas besoin de conflits, mais plutôt d’union pour viser vers le même but. Belles paroles d’un beau perdant.

Par C. F. KEITA

Porfirio Fisac De Diégo, l’entraîneur des Lions, a tenu une conférence de presse lundi dernier, pour partager quelques informations concernant la préparation de l’équipe nationale masculine du Sénégal pour l’Afrobasket 2017. Super motivé de jouer devant le public sénégalais, il dit être prêt à atteindre le maximum avec l’équipe. « Je sais que l’Afrobasket est très important pour le Sénégal. On va travailler pour essayer d’être les meilleurs. Il faut gagner match par match car je ne joue jamais pour perdre », a-t-il soutenu. L’entraîneur espagnol est revenu cependant sur le cas Xane d’Almeida qui se trouve dans une situation compliquée. En fait, le meneur de jeu sénégalais est actuellement en phase de convalescence à la suite d’une blessure qu’il avait contractée en fin de saison. D’après Fisac, sa participation reste incertaine. « Xane est un joueur important dans l’effectif.

Pour le moment, son état de santé ne s’est pas trop amélioré. Le staff médical est en train de travailler avec lui. Les chances pour qu’il participe à l’Afrobasket sont pour le moment faibles ». L’autre cas qui préoccupe Porfirio Fisac De Diégo, c’est celui du joueur de la Nba, Gorgui Sy Dieng. Ce dernier est absent du groupe pour défaut d’assurance. « La fédération de basket fait le nécessaire pour résoudre le problème. Certes il y a des difficultés parce qu’il joue en Nba, mais j’espère qu’il sera bientôt avec le groupe ».

A noter que les 15 joueurs présélectionnés ont quitté Dakar hier, pour l’Espagne où ils joueront des matches amicaux contre la sélection espagnole avant de regagner le Sénégal pour la dernière ligne droite de la préparation de l’Afrobasket masculin 2017 qui se tiendra, du 8 au 16 septembre, à Dakar et Tunis.

A. NDONG

Liste des joueurs présélectionnés
Meneurs : Thierno Niang, Sangoné Niang, Clevin Hannah, Xane D’Almeida.

Arrières : Louis Adams, Mouhamed Lamine Sambe.

Ailiers : Pape Modou Mbaye, Maleye Ndoye, Antoine Mendy, Elhadji Malick Ndiaye.

Ailiers fort : Mouhamed Faye, Djibril Thiam, Maurice Ndour, Georges Niang.

Pivots : Gorgui Dieng, Hamady Ndiaye, Cheikh Moussa Diagne, Youssou Ndoye, Cheikh Tidjane Mbodj

Retour triomphal dans la capitale du Nord, pour les filles de Saint-Louis basket club après leur victoire en finale du championnat «Play-Off» féminin face à l’As Ville de Dakar. Par la même occasion, les partenaires de la capitaine Aminata Diop ont présenté le trophée au maire de la ville, Mansour Faye.

C’est juchées sur un camion décapotable que les files du Slbc ont arpenté les artères de la ville pour présenter leur trophée à la population, qui s’est réjouie de ce titre. Après cette virée, c’était au tour du maire de recevoir les championnes pour une audience. L’édile de la ville s’est dit envahi par « un sentiment de plaisir que nous partageons avec les populations de Saint-Louis. Depuis des années, Slbc nous a habitués à de telles performances.

Cela est dû au bon travail de l’encadrement, des joueuses et des joueurs talentueux et la volonté manifeste des dirigeants », a-t-il dit. Il a ajouté que ces performances les confortent davantage dans leur vœu de construire une salle de sport moderne dont les travaux vont démarrer incessamment. En guise de récompense, le maire a mis sur la table 1,6 million de FCfa (100.000 F pour chaque joueuse), tandis que son directeur de cabinet, Cheikh Samba Sène a donné 500.000 FCfa. Le président du club, Alioune Diop, a aussi exprimé sa joie de voir ses protégées remporter le trophée.

« C’est un énorme plaisir d’avoir gagné le championnat, après la coupe du Sénégal de l’année dernière ». Néanmoins, M. Diop a dénoncé l’absence des joueuses de Slbc en équipe nationale A. Selon lui, « faire une équipe nationale sans une joueuse de Slbc ne peut pas être justifié.

La preuve, l’équipe qu’on a battue largement en finale, avec 32 points de différence, avait 7 présélectionnées en équipe nationale ». Toujours dans cette logique, M. Diop s’est offusqué du fait que l’on puisse nominer les joueuses candidates pour le titre de « reine » sans une joueuse de Slbc.

Et de souligner que « sa » reine de cette année demeure Couna Ndao de Slbc.

Amadou Maguette Ndaw

Les Lions locaux ont pris une option pour la qualification à l’édition 2018 du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football en battant (3-1) le Syli national de Guinée, mardi, à Dakar, en match comptant pour la manche aller du dernier tour qualificatif à cette compétition.

Le Sénégal a ouvert la marque par le jeune attaquant de Diambars Amadou Dia Ndiaye, à la 13e minute de cette rencontre jouée au stade Alassane Djigo de Pikine, dans la grande banlieue dakaroise, suite une action collective rondement menée.

L’équipe dirigée par Moustapha Seck aurait ensuite pu se mettre à l’abri par Moussa Marone (18ème minute), Rémi Bocandé (33ème minute) et encore Amadou Dia Ndiaye (41ème minute) mais, ils manquaient tous le cadre sur des actions franches.

Suffisant pour que la Guinée sorte petit à petit la tête de l’eau pour revenir dans la partie en début de 2ème période, grâce à Mohamed Sorel Camara, à la réception d’un centre tir d’Ibrahima Sory Sankoh à la 71ème minute.

Les Lions ont malgré tout réussi à garder leur lucidité en dépit de cette égalisation, Amadou Dia Ndiaye profitant d’un mauvais dégagement du gardien guinéen Moussa Camara pour marquer le 2ème but sénégalais à la 74e minute.

Assane Mbodj, entré en cours de jeu, s’est chargé de mettre le Sénégal définitivement à l’abri, en scorant à la 87ème minute sur une passe de son coéquipier Daouda Guèye Diémé. Ce dernier a réussi à donner au jeu sénégalais la percussion qui lui manquait à un moment de la partie.

Le Sénégal ira défier la Guinée dans une semaine pour la manche retour prévue le mardi 22 août prochain, au stade du 28 septembre de Conakry.

Source : APS

L’attaquant français Ousmane Dembélé reste suspendu «jusqu’à nouvel ordre», a indiqué dimanche matin la direction du Borussia Dortmund.

«Nous sommes maintenant pleinement concentrés sur la préparation de l’équipe à la reprise de la Bundesliga, le week-end prochain à Wolfsburg», a expliqué Michael Zorc, directeur sportif du club allemand sur son site internet.

«Ousmane Dembélé a naturellement la possibilité de s’entraîner individuellement, à l’écart du groupe», a-t-il poursuivi.
Jeudi matin, en pleine spéculation sur son possible transfert vers le Fc Barcelone, le Français ne s’était pas présenté à l’entraînement et avait de ce fait écopé d’une suspension «jusqu’à la fin de la semaine», soit après la rencontre de Coupe d‘Allemagne remportée samedi soir par le Borussia face à Rielasingen-Arlen (4-0).
Son absence avait relancé les spéculations sur un départ imminent vers le club catalan, en remplacement de Neymar recruté par le Paris Saint-Germain pour une somme record d’au moins 222 millions d’euros.

Mais un départ du prodige français Ousmane Dembélé du Borussia Dortmund vers le Fc Barcelone était alors apparue «peu probable» faute d’accord sur le montant du transfert -150 millions d’euros réclamés par Dortmund selon la presse.

 

AFP

Tranquille pour les Red Devils et les Spurs: Manchester United et Tottenham ont gagné facilement lors de leur entrée en Premier League, respectivement contre West Ham (4-0) grâce à un doublé de Lukaku, et à Newcastle (2-0), dimanche en clôture de la 1re journée.

Si Arsenal, contre Leicester (4-3) vendredi, et Manchester City, à Brighton (2-0) samedi, se sont également imposés lors de la journée inaugurale, le champion Chelsea et Liverpool ont trébuché sur la première marche. Les Blues ont ainsi perdu la tête contre Burnley (3-2) et les Reds ont craqué en fin de match à Watford (3-3).
Samedi, Liverpool a craqué en fin de match contre Watford (3-3), laissant déjà filer des points, plombé par une défense calamiteuse.

Les résultats
Arsenal - Leicester 4 – 3, Watford - Liverpool 3 – 3, West Bromwich - Bournemouth 1 – 0, Chelsea - Burnley 2 – 3, Crystal Palace - Huddersfield 0 – 3, Everton - Stoke 1 – 0, Southampton - Swansea 0 – 0, Brighton - Manchester City 0 – 2, Newcastle - Tottenham 0 – 2, Manchester United - West Ham 4 - 0

 

AFP

Neymar a marqué un but et réussi une passe décisive dès son premier match, contre Guingamp (3-0), et le Paris SG a rejoint le peloton des équipes ayant remporté leurs deux matches de Ligue 1, dimanche soir en clôture de la 2e journée.

Monaco, vainqueur 4-1 à Dijon dans l’après-midi, y figure également en compagnie de Lyon, Marseille et Saint-Etienne, un peloton mené à la différence de buts par l’OL, toujours leader.
A Dijon, Monaco a marqué dès la 3e minute et menait déjà 3-0 au bout d’une grosse demi-heure de jeu, si bien que le match ne proposait aucun suspense. Mais un Tigre a rugi.
Falcao a réussi le premier triplé de la saison: il a ouvert le score en prolongeant le ballon du pied sur un corner (3e) puis inscrit son deuxième but du jour d’une frappe enroulée et déviée finissant en lucarne (37e), avant de marquer de nouveau sur un corner, de la tête cette fois (51e).

Pour son retour dans le cadre de l’élite, la Meinau a connu la victoire de Strasbourg 3-0 (après un revers 4-0 à Lyon le week-end précédent) et vécu un fait insolite et très rare puisque Lille a eu trois gardiens: lorsque le titulaire Maignan a été exclu (63e), les trois changements avaient déjà été effectués, dès la première période, dus à deux blessures et un ajustement opéré par l’entraîneur Marcelo Bielsa.

Les Résultats
Nice - Troyes 1 – 2, Rennes - Lyon 1 – 2, Nantes - Marseille 0 – 1, Amiens - Angers 0 – 2, Caen - Saint-Etienne 0 – 1, Bordeaux - Metz 2 – 0, Toulouse - Montpellier 1 – 0, Strasbourg - Lille 3 – 0, Dijon - Monaco 1 – 4, Guingamp - Paris SG 0 - 3

AFP

La Sud-Africaine Caster Semenya a remporté le titre mondial du 800 m en en 1 min 55 sec 92/100e, dimanche soir au stade olympique de Londres. L’athlète de 26 ans retrouve un titre qu’elle avait décroché en 2009 à Berlin et 2011 à Daegu. Egalement double championne olympique du double tour de piste (2012/2016) et médaillée de bronze sur 1500 m à Londres, Semenya a fait la différence dans la ligne droite.

AFP

Arrivé au terminus de sa carrière, la superstar Usain Bolt a été foudroyée par une crampe dans la dernière ligne droite de la finale du relais du 4x100 m des Mondiaux de Londres, s’écroulant sur la piste, incapable de mener le bâton à l’arrivée samedi soir.

Lancée à la poursuite du Britannique Nethaneel Mitchell-Blake et de l’Américain Christian Coleman, la grande carcasse s’est cabrée à une cinquantaine de mètres de l’arrivée, la jambe gauche en déséquilibre. «C’est une crampe à l’ischio-jambier gauche mais le plus douloureux, c’est la  déception de perdre la course. Les trois dernières semaines ont été dures pour lui, vous savez. Nous lui souhaitons le meilleur», a indiqué le médecin de l’équipe jamaïcaine Kevin Jones. La légende vivante du sprint (huit médailles d’or olympiques, onze aux Mondiaux) a refusé le fauteuil roulant qu’on lui proposait, se relevant péniblement en se tenant derrière la cuisse gauche pour retrouver ses partenaires jamaïcains. Forcément déçus comme lui.

La plus formidable machine à sprinter s’est donc grippée pour sa dernière exhibition. «Il s’est excusé auprès de nous mais il n’y avait pas besoin d’excuses, les blessures faisant partie du sport», a déclaré son partenaire Julian Forte. Seulement troisième du 100 m il y a une semaine, son premier échec en grand championnat depuis dix ans, Bolt (30 ans) a raté ses adieux sur le plan sportif. Comme des combats de trop. L’homme le plus rapide de tous les temps (9 sec 58 au 100 m, 19 sec 19 au 200 m) aura finalement surtout savouré sa dernière matinée, pour les séries.
Au temps de sa splendeur et de celle du sprint jamaïcain, le roi n’apparaissait pas le matin, laissant à un remplaçant le soin d’expédier la formalité des qualifications. Lui n’arrivait que le soir, en habit de lumière dans son maillot jaune. Samedi soir, la magie n’a plus fonctionné. Et, pendant que la Foudre était au sol, Mitchell-Blake résistait à Coleman (37.47 à 37.52) pour donner l’or que la Grande-Bretagne avait auparavant espéré de Mo Farah.

Un premier coup de tonnerre avait retenti dans le stade une heure  et demie auparavant, pour annoncer la première défaite depuis 2011 en grand championnat de Mo Farah, le héros britannique, lui aussi battu dans la dernière ligne par l’Ethiopien Muktar Edris. Le doublé semble interdit à Londres. Après l’échec du Sud-Africain Wayde Van Niekerk (1er du 400 m/2e du 200 m), l’idole du stade a également échoué à renouveler le doublé du demi-fond (10.000/5000 m) qu’il avait réussi quatre fois entre Jo et Mondiaux. L’Ethiopienne Almaz Ayana, lauréate du 10.000 m, tentera de vaincre le signe indien sur 5000 m dimanche, lors de la journée de clôture. «J’étais super préparé et je savais que j’allais le battre. Après le 10 km, Mo Farah était peut-être fatigué et il n’avait plus assez de jus pour le sprint. J’étais plus fort. Je suis le nouveau champion pour l’Ethiopie. Je suis le prochain champion», a assuré le vainqueur, âgé de 23 ans. «Mes jambes n’en pouvaient plus en entrant dans la ligne droite. Et les Ethiopiens ont été forts en sacrifiant deux des leurs», a admis Farah, les larmes aux yeux.

La dernière défaite de  Farah, sur 10.000 m aux Mondiaux 2011 à Daegu (Corée du Sud), avait été déjà l’oeuvre d’un Ethiopien, Ibrahim Jeilan.
- Felix puissance 15 -
L’Américaine Allyson Felix, or avec le relais 4X100 m, a elle définitivement dépassé Bolt et Merlene Ottey au titre d’athlète le plus médaillé aux Mondiaux, avec désormais 15 breloques contre «seulement» 14 pour les deux légendes. La Russe sous drapeau neutre Maria Lasitskene a déployé ses longues jambes pour un vol impeccable au-dessus de la barre posée à 2,03 m. Suffisant pour conserver son titre.

Au 100 m haies, l’Australienne Sally Pearson a brisé l’hégémonie américaine sur la discipline.  
Au décathlon, synthèse de toutes les disciplines en dix travaux, le Français Kevin Mayer a dominé avec 8768 pts, terminant avec des douleurs au coude droit et des larmes de joie,  devant la paire allemande Rico Freimuth (8.564 pts) et Kai Kazmirek (8488 pts).

AFP

Le Jamaïcain Usain Bolt s’est blessé lors de sa dernière course, le 4x100 m, aux Championnats du monde à Londres, les Britanniques décrochant le titre mondial en 37 sec 47 (record d’Europe), devant les Américains (37.52) et les Japonais (38.04).

Alors que la Jamaïque était au contact de la Grande-Bretagne et les Etats-Unis pour le titre mondial après le passage du troisième relais, Bolt s’est claqué, touché à la jambe gauche, pour sa dernière ligne droite sur la scène internationale.

Bolt s’est alors arrêté en plein effort, s’est allongé sur la piste mais s’est relevé pour rejoindre ses équipiers en boitant.

Les Jamaïcains avec Bolt avaient remporté le titre mondial sur 4x100 m quatre fois de suite à Berlin-2009, Daegu-2011, 2015, et il faut remonter à 2005 pour retrouver un podium sans les athlètes de Kingston.

AFP 

L’Allemand Alexander Zverev, 20 ans, a battu dimanche à Montréal le favori Roger Federer en deux sets, 6-3, 6-4 empochant au passage son cinquième tournoi sur le circuit depuis le début de l’année. Sur sa lancée de sa victoire il y a tout juste une semaine à Washington, Alexander Zverev, 8e mondial, a pris sa revanche sur le Suisse qui l’avait battu en juin sur le gazon allemand de Halle, au terme d’un match marqué par une multiplication de fautes directes de Federer.

WTA - Toronto: Svitolina domine Wozniacki en finale
AFP : L’Ukrainienne Elina Svitolina, 5e joueuse mondiale, a remporté dimanche le tournoi de Toronto en battant en finale la Danoise Caroline Wozniacki ( 6e mondiale), 6-4, 6-0. Svitolina, 22 ans, décroche son cinquième titre de la saison. Pour Wozniacki, c’est la sixième défaite d’affilée en finale.

AFP

Last modified on lundi, 14 août 2017 12:58

L’Asc  Keur Matar Ndack s’est adjugé le premier trophée « Abdoulaye Ndiaye «Ngalgou» », parrain de la finale de la zone I de l’Odcav de Tivaouane en battant l’Asc Ndoute sur la marque étriquée d’un but à 0. Une belle finale qui s’est disputée dans l’esprit de fraternité et de sportivité devant un public nombreux. Le but marqué par Mamour Diop à la 28e minute sur coup franc a certes galvanisé les joueurs de Keur Matar, mais n’a pas suffi aux protégés du coach Aziz Faye de doubler la marque malgré les nombreuses occasions qu’ils se sont créées.  Quant à l’Asc Ndoute, auréolée de plusieurs titres dans le passé, elle a pris beaucoup d’initiatives, sans arriver malheureusement à l’essentiel. C’est-à-dire l’égalisation et voire même surmonter l’adversaire. Un adversaire qui, au jeu physique et tactique, était mieux préparé que les protégés de Lamine Ndiaye « Curios », le coach qui apparemment était désemparé face à la domination de Keur Matar. Le parrain, en remettant le trophée au capitane de l’Asc Keur Matar, Assane Diop dit Azo, a magnifié cette belle fête du football et déclaré qu’il va étendre son soutien à toutes les Asc du département de Tivaouane. Une ville sevrée d’élite depuis l’époque des Damels de Tivaouane. Déjà, pour cette première édition, le parrain n’a pas lésiné sur les moyens. C’est ainsi qu’il a offert 6 jeux de maillots, 20 ballons, 50 médailles dont 25 en or et une enveloppe financière pour les charges organisationnelles. En cadet, l’AscSC Fogny a battu l’Asc Ndoute sur la marque d’un but à zéro.

Les Lions locaux pour une avance confortable

Les Lions locaux disputeront, demain à partir de 17h, au stade Alassane Djigo de Pikine, la première manche du dernier tour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (Chan). Un match que l’entraîneur Moustapha Seck et ses joueurs ont bien préparé après leur qualification devant la Sierra Leone (1-1 et 3-1) au tour précédant.

Deux stages de préparation ponctués par des matches amicaux ont meublé le séjour des Lions locaux au centre de développement technique Jules François Bocandé de Toubab Dialao afin d’être au top. Mais en abordant ce match, Tapha Seck et ses joueurs auront à l’esprit qu’ils avaient raté deux Chan de suite ; le premier contre la Mauritanie et le second contre cette même équipe guinéenne qui leur avait barré la route du Chan 2016. Maintenant qu’ils sont à deux doigts de la qualification, les Lions locaux auront certainement retenu les leçons du passé pour bien rectifier.

Toutefois, ils auront également à l’esprit que l’adversaire n’est point un manchot si l’on se réfère à son large succès sur la Guinée Bissau au tour précédent (3-1, 7-0). Belles retrouvailles donc entre voisins au football semblable.

Dans cette perspective, Moustapha Seck a bien pris soin de se renforcer surtout au niveau de la défense avec l’arrivée de Mohamed Kâne, le défenseur central de Génération Foot qui vient pallier les absences de Mamadou Sylla et Alioune Ndiaye. Un joueur qui a toujours fait partie des plans du coach sénégalais, lequel attendait seulement le moment propice pour faire appel à ses services. Dans le match de demain, le gardien Pape Seydou Ndiaye et ses coéquipiers devront s’employer à assurer une avance confortable dans la perspective du match retour prévu la semaine prochaine. Les Guinéens qui sont à Dakar depuis seulement samedi, ont déplacé un groupe de 18 joueurs conduits par leur entraîneur Lappe Bangoura.

Ils prendront la température du stade Alassane Djigo cet après-midi (à l’heure du match) peu après l’entraînement des Sénégalais, ce matin à 9h ; a noter que ce match aller sera dirigé par un trio nigerians composé de Ferdinand Anete qui sera assisté par Célestine Efosa et Isah Usman.
Le 4e arbitre, Quadri Ololade Adebimpe, est également Nigerian.

C. F. KEITA

Thiès : La finale des « Play Off » messieurs qui a opposé, hier, l’Asc Douane et le Saint-Louis basket club s’est soldée par la victoire des Douaniers qui conservent ainsi leur titre de champion du Sénégal de la saison -2016-2017. Le score de 71 à 61 (10 points de différence) a sanctionné la rencontre jouée de bout en bout par les deux équipes. En présence du maire de la ville de Thiès, Talla Sylla, aux côtés des responsables de la Fédération sénégalaise de basket-ball.

Mais, cela ne se limitera qu’au premier quart temps où les deux équipes étaient à égalité 23 partout. A l’entame du second quart temps, les protégés du coach Mamadou Guèye ont pris la direction des opérations face à leurs adversaires peu convaincants, surtout sur les rebonds et les tirs à 3 points.

De 43 à 37 à la mi-temps, les Douaniers appuient alors sur l’accélérateur au 3e quart temps et devance de 13 points l’équipe de Saint-Louis grâce à la détermination du N°6, Mamadou Lamine Diop qui était dans un beau jour avec ses paniers à 3 points. 61-49 à l’entame du 4e quart temps, puis 65 à 49 à 4 mn, 68-56 à 2mn de la fin.

Les carottes étaient cuites pour l’équipe saint-louisienne qui a sombré face à l’expérience des Douaniers très organisés en défense. Une équation que le coach Ndiaga Lô n’a pu trouver la meilleure formule tactique pour permettre à ses joueurs d’apporter la réplique. Score final : 71 à 61 en faveur de la Douane qui, du coup, conserve son titre remporté la saison passée et en dépit même des départs de près d’une dizaine de joueurs cette saison, comme l’a souligné l’entraîneur Mamadou Guéye.

Il s’est satisfait de ce résultat qui sanctionne ainsi un programme d’un dur labeur qui a permis de terminer en beauté cette saison de basket.

M. SAGNE

Thiès : L’équipe féminine de Saint-Louis Basket Club a remporté, samedi au stadium Lat-Dior de Thiès, la finale des « Play Off » du championnat national de basketball. Les Saint-Louisiennes ont battu leurs homologues de l’Asc Ville de Dakar (Ascvd) par le score de 82 à 5O.
Une belle finale du reste, ponctuée par une qualité de jeu très relevée de part et d’autre. Mais, il faut relever que les Saint-Louisiennes ont montré beaucoup plus de réalisme et en voulaient plus que leurs adversaires. Les deux équipes n’ont fait jeu égal qu’au premier et au début du second quart temps. 17-11 au premier, les Dakaroises sont revenues au score à 17-16 au tout début du second quart-temps avant de sombrer devant la détermination des Kouna Ndao, (meilleure marqueuse et meilleure joueuse du match), Ndéye Siby Diagne, Maty Fall, Marième Diop et Dalva Ndiaye. Elles ont été, il faut le reconnaître, les véritables bourreaux des Dakaroises malgré la présence de Ramata Daou en baisse de régime et complètement désamorcée par l’intérieure saint-louisienne Ndèye Diedhiou. La mi-temps intervient avec une avance de 24 point (48-24) en faveur du Slbc.

A la reprise, c’est le même scénario qui se produit, 70-48 à la fin du 3e quart temps. Les Saint-Louisiennes accentuent la pression sur les Dakaroises avec Ndéye Séne et la jeune Racky Keita qui ont su tirer leur épingle du jeu avec quelques éclats pour réduire l’écart mais en vain. 73-40 à 7mn de la fin, 75-44 à 4mn et 78-46 à 2mn de la fin du temps réglementaire qui sera sanctionné par le score final de 82 à 50. A la grande satisfaction du coach saint-louisien Jupiter Niang dont l’équipe a eu beaucoup de réussite en attaque à travers les contres et les paniers à 3 points.

Mouhamadou SAGNE

Le président nouvellement réélu de la Fédération sénégalaise de football a placé son troisième mandat sous le signe de la finition du travail entamé. Me Augustin Senghor a fait part de ses ambitions pour le football sénégalais avec l’espoir de remporter enfin, la Can.

« Je lance un appel à l’union des cœurs de l’ensemble des acteurs du football et plus particulièrement les protagonistes de cette élection : Mbaye Diouf Dia et Louis Lamotte. Ils ont leur rôle à jouer. Nous devons être tous unis derrière notre football, notre équipe nationale », a laissé entendre Me Augustin Senghor. En fêtant sa victoire, le président réélu n’a pas oublié les échéances qui se profilent à l’horizon du football sénégalais. Ainsi, Me Senghor de souligner que « déjà le 15 août, on se tourne vers un match très important face à la Guinée à Alassane Djigo et ensuite les éliminatoires de la Coupe du monde. Au-delà de ces rencontres, d’autres chantiers attendent Me Senghor et son équipe. Ainsi, le président de souligner qu’il compte « travailler sur une vision que nous avons entamée depuis nos deux mandats. Il s’agit d’aller vers la phase de finition et mieux ancrer le football dans notre pays. Il faut aussi travailler avec le président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp), Saër Seck, et aussi capitaliser sur le travail fait par le président de la Ligue de football amateur (Lfa) et son équipe qui nous permet de voir tout le monde jouer partout ». Il n’a pas manqué de faire part de son vœu de voir l’équipe nationale A retourner à la Coupe du monde en se qualifiant déjà pour «Russie 2018» mais également, remporter la Coupe d’Afrique des Nations d’ici à 2021, date de la fin de son troisième mandat.

O. POUYE

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.