banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (4487)

Sport

Les Douaniers ont dû s’employer pour aller chercher leur première victoire de la saison, samedi au stadium Marius Ndiaye, devant l’Asfa (68-63), pour le compte de la 2ème journée de National 1 Masculin dans la poule A. Et, ce sont les joueurs de l’Asfa qui regretteront les occasions manquées alors qu’ils auraient pu repartir avec une deuxième victoire de rang (ils avaient battu l’Asc Thiès 85-48 lors de la première journée). Mais ils ont été contraints de disputer une prolongation (57-57), à l’issue de laquelle la Douane est sortie vainqueur (68-63).

Concernant les autres matches chez les garçons, Saint-Louis Basket Club a remporté, à domicile, sa première victoire devant Tamba Sport (61-49) et Hlm Bc a battu Iam Mermoz (60-41), vendredi au stadium Marius Ndiaye.

A. NDONG

Le Maroc, pays-hôte et l'un des grands favoris pour la victoire finale, et le Soudan, déjà qualifiés pour les quarts de finale du CHAN-2018, ont terminé leur rencontre du groupe A sur un match nul 0-0, dimanche.

GROUPE A :
(A Casablanca) : Soudan – Maroc 0-0.
(A Marrakech) : Mauritanie - Guinée 0-1.
Déjà joués : Maroc - Mauritanie 4-0, Guinée - Soudan 1-2, Maroc – Guinée 3-1, Soudan – Mauritanie 1-0
 
AFP

Suite à la décision favorable rendue mercredi dernier par le Tribunal arbitral du sport (Tas), l’Union sportive de Ouakam (Uso) est prête à réintégrer le championnat de Ligue 1 qui dispute sa 9e journée ce week-end. Les dirigeants du club qui ont fait face, hier, à la presse, disent n’attendre que le signal de la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp) et de la Fédération sénégalaise de football (Fsf) qui doivent définir les modalités de cette réintégration.

L’Uso participera bien au championnat de Ligue 1 et jouera sur tous les tableaux. C’est ce qu’ont fait savoir, hier, les dirigeants ouakamois qui donnaient la position officielle du club depuis que la sentence du Tas demandant leur réintégration en Ligue 1 est tombée. Cette décision, a dit le président Abdoul Aziz Guèye, est satisfaisante pour le club et a été accueillie en toute humilité et en toute responsabilité. A son avis, c’est le football sénégalais qui a gagné. D’ailleurs, a-t-il expliqué, l’Uso a reçu, hier matin, la notification de la Ligue professionnelle, avec objet la réintégration du club.

Le président exécutif du club, Alfred Bathily, se veut clair. Selon lui, l’Uso a fait appel en sachant bien qu’elle aurait bien gain de cause. Donc, la réintégration ne souffre d’aucun doute. « Nous sommes partis au Tas pour gagner et jouer en Ligue 1. Et nous avions même demandé à la Ligue de maintenir le championnat à treize équipes et de ne faire monter personne pour rendre les décisions que nous attendions possibles et faciles ; ce qui n’a pas été fait », a déploré M. Bathily ; quand bien même il a reconnu que cette réintégration dans l’immédiat sera très complexe. Cependant, a-t-il relevé, elle doit être empreinte de mesures d’accompagnement par les autorités fédérales et celles de la ligue.

Pour le conseiller juridique du club, Samba Kandji, l’Uso a des obligations tout comme la Fsf et la Lsfp ont les leurs. « L’obligation première que nous avions, c’était de signifier la décision à la Fsf et de payer l’amende de 500.000 FCfa ; ce qui a été fait. Il reste donc à la Lsfp et la Fsf de nous dire comment cette intégration se fera.

Une équipe à reconstruire
Pour relever le défi, l’Uso, selon M. Bathily, compte bâtir une équipe compétitive. Et pour cela, le club n’exclut pas de récupérer ses joueurs partis monnayer leurs talents ailleurs.
« Il y a des joueurs qui ont été prêtés avec un protocole bien précis. Nous avions pris toutes les dispositions pour pouvoir les récupérer en cas de décisions positives du Tas », a assuré M. Bathily. Selon lui, d’autres joueurs sont attendus pour renforcer l’équipe. « Il n’y a pas que ces joueurs-là.

Le président Abdoul Aziz Guèye qui s’est incliné sur la mémoire des disparus mbourois a invité toutes les forces vives à s’unir pour construire un football local digne de ce nom et qui pourra jouer les grands sur l’échiquier africain et international. Les dirigeants ouakamois n’excluent pas également d’aller à Mbour pour présenter leurs condoléances au Stade de Mbour. Mais ce déplacement, a précisé M. Guèye, se fera au moment opportun et de concert avec le président Saliou Samb.

Samba Oumar FALL

 

AFP :

La décision du Tribunal arbitral du Sport (TAS) qui réhabilite l’Union sportive de Ouakam en Ligue 1 passe mal à Mbour où le souvenir des huit victimes est toujours vivace.
Ce qui amène la direction du Stade de Mbour qui a payé un lourd tribut dans les événements à dégager toute responsabilité en cas de débordements si l’USO vient dans la ville. Elle annonce par ailleurs, une plainte contre les parties prenantes dans l’organisation du match du 15 juillet.

Une décision qui ne trouve pas l’assentiment à Mbour où ce sont huit supporters qui ont perdu la vie et plusieurs autres blessés lors des événements malheureux du 15 juillet 2017. Un souvenir encore vivace dans les mémoires. En conférence de presse ce vendredi, le président du club, Saliou Samb a regretté cette décision à laquelle « nous ne nous attendions pas du tout ». Du coup, le club qui est mis devant le fait accompli puisque « n’étant pas partie civile devant le TAS » entrevoit déjà les éventuels désagréments que pourrait causer un retour de l’USO en championnat.

Et dégage surtout, toute responsabilité de son club dans l’organisation d’une rencontre à Mbour face à cette formation. Pour M. Samb, « le Stade de Mbour en appelle aux sens des responsabilités et de la mesure des autorités impliquées dans la gestion cruciale de la situation. C’est une situation dont le Stade de Mbour ne peut garantir l’organisation et la sécurité ».

Aussi, a-t-il appelé les autorités compétentes que sont le Gouvernement, la Fédération, la Ligue professionnelle, les forces de sécurité et les acteurs du sport et de la direction de l’Uso afin que cette situation soit gérée à la dimension du problème. Dans sa décision, le TAS a souligné que l’Us Ouakam est en partie responsable des événements du 15 juillet, aux côtés d’autres acteurs. Ce qui pousse le Stade de Mbour à entrevoir « possibilité d’exploiter cette ouverture pour engager, entre autre la responsabilité des organes et structures indexés dans ladite décision ».

Le président a également rappelé qu’à la suite de la plainte que le club a déposée, le dossier suit actuellement son cours auprès du doyen des juges d’instruction de Dakar. Cette réhabilitation et la possibilité d’avoir une rencontre entre les deux protagonistes du match du 15 juillet inquiètent particulièrement le président du Comité des Supporters du Stade. Alassane Ndiaye a par ailleurs annoncé sa démission de la tête du Comité puisque dit-il, il ne peut pas assumer les éventuels agissements de ses camarades en cas de venue de l’USO à Mbour.

Ousseynou POUYE

 

La Zambie et la Namibie, qui participe à son premeir Championnat d'Afrique des nations, se sont qualifiées pour les quarts de finale de la CHAN-2018, alors que la Côte d'Ivoire, l'une des favorites pour la victoire finale avec le pays-hôte, le Maroc, a été éliminée. Ces deux pays rejoignent en quarts le Maroc, justement, et le Soudan, les deux premiers du groupe A.

GROUPE B (à Marrakech) : Zambie - Côte d'Ivoire 2-0,
Namibie - Ouganda 1-0

Reste à jouer (lundi 19h00 GMT). A Marrakech : Côte d'Ivoire – Ouganda. A Casablanca : Namibie - Zambie
Les résultats :
Libye - Nigeria 0-1, Rwanda - Guinée équatoriale 1-0. Déjà joués: Libye - Guinée équatoriale  3-0, Nigeria - Rwanda  0-0. Reste à jouer (mardi 23 19h00): Guinée équatoriale - Nigeria (Grand stade d'Agadir), Rwanda - Libye (Grand stade de Tanger)

AFP

 

Le Nigeria, l'un des poids lourds du Championnat d'Afrique des nations 2018 tenu en échec par le Rwanda 0-0, a remporté la "finale" du groupe C en battant la Libye 1 à 0, vendredi, le Rwanda devant coleader du groupe C après sa victoire 1-0 devant la Guinée.

Les Libyens, impériaux devant la Guinée équatoriale 3-0, n'ont jamais été en mesure d'inquiéter une équipe du Nigeria bien organisée et qui a fait la décision par Sunday Faleye (79e). Du coup, tout se jouera mardi pour les deux places en quarts de finale avec un léger avantage pour le Nigeria, opposé à la Guinée équatoriale, déjà éliminée. Dans l'autre rencontre, la Libye est condamnée à battre le Rwanda pour aller en quarts.

 

Le Tour de France 2019 commencera par deux étapes à Bruxelles, une étape en ligne qui arrivera près du château royal puis un contre-la-montre par équipes.

La 106e édition de la plus grande course cycliste, dont le Grand départ a été présenté mardi, rendra à cette occasion un hommage appuyé au champion légendaire de son sport, le Belge Eddy Merckx, dont la première des cinq victoires dans le Tour a eu lieu cinquante ans plus tôt en 1969. «Il était important de partir de la ville du champion qui a porté le plus souvent le maillot jaune», a déclaré le directeur du Tour, Christian Prudhomme, en soulignant que l’année 2019 marquera le centenaire de la création de la tenue de leader du Tour, le célébrissime maillot jaune. Le 6 juillet, la première étape dessinera une boucle en Flandre et en Wallonie, en passant par Charleroi puis Waterloo, pour une distance de 192 kilomètres avec départ et arrivée dans la capitale belge. La première côte du parcours sera le mur de Grammont, haut lieu historique du Tour des Flandres. Mais le final sera favorable aux routiers-sprinteurs avec un faux-plat de 2 kilomètres, à 3/4 %, selon les explications du directeur de course Thierry Gouvenou. La ligne sera installée face à l’entrée du Palais Royal. Eddy Merckx (72 ans), qui a reçu une «standing ovation» lors de la présentation du Grand départ donnée aux musées royaux, a apprécié l’hommage que représente le Grand départ donné dans la ville où il a endossé le premier de ses 111 maillots jaunes, avant qu’il gagne le premier de ses cinq Tours de France, à sa première participation. Le Tour, qui s’élancera en juillet prochain de Vendée, partira en 2019 pour la 23e fois de l’étranger. Pour la deuxième fois de Bruxelles, qui avait déjà accueilli les opérations de départ en 1958.

AFP

 

Last modified on samedi, 20 janvier 2018 13:52

Dans certains clubs, la situation est déjà très critique. Et c’est le cas de Dakar Sacré Cœur, l’un des promus qui tarde encore à suivre le rythme de la compétition dans l’élite. Ce week-end, une sixième défaite serait de trop. Le succès est la seule alternative chez le leader, Génération Foot, qui est sous la pression des clubs de Mbour. Pari difficile pour les Sicapois. Diambars est aussi dans l’obligation de sonner la révolte.

Il est certes encore tôt pour tirer la sonnette d’alarme, mais la situation est critique à Dakar Sacré Cœur. Même le coach, Bruno Rohart, reconnait sportivement que son équipe est dans une phase « très difficile ». Et dans ces conditions, il promet de redoubler d’effort afin de redresser la situation. Dans tous les cas, le technicien français du club de la Sicap pense que son équipe est capable de rebondir. Et le début de la révolte est attendu ce week-end.

Mais, d’ores et déjà, il convient de reconnaitre que ce sera difficile, car les Sicapois sont attendus de pied ferme à Dény Biram Ndao, par Génération Foot, le leader qui tient à son fauteuil.
A la portée de Mbour PC, un échec de Génération Foot peut profiter aux Mbourois. A l’instar de Dakar Sacré Cœur, Diambars est aussi dans l’obligation de sonner la révolte avant qu’il ne soit trop tard. Relégable à mi-parcours de la phase aller, les Académiciens de Saly n’ont plus droit à l’erreur. Et la révolte doit aussi commencer, dès ce week-end, à domicile face à l’As Douanes. Mais il leur faudra d’autres arguments plus convaincants pour dompter des douaniers en pleine confiance. Figurant dans le Top 5, à 3 points de retard du leader, l’As Douanes ne débarquera pas à Fodé Wade sans ambition. C’est le cas de Mbour PC qui va aussi débarquer à Amadou Barry en commando pour tenter d’arracher le dernier mot à Teungueth Fc. Dauphins à l’issue de la précédente journée, les Pélicans de Mbour sont la menace la plus sérieuse pour Génération Foot, le champion en titre qui tient encore à son bien.

Le Diaraf qui est aussi parmi les sérieux prétendants, hérite du Guédiawaye Fc, la lanterne rouge. Un duel a priori déséquilibré, contrairement au choc du milieu du tableau qui oppose Niarry Tally au Ndiambour. Les deux adversaires sont voisins dans la moitié inférieure du classement, avec le même nombre de points (9). Dans ce duel, si Niarry Tally se donne le défi de rebondir après sa chute à Ziguinchor, le week-end dernier, le Ndiambour est animé par l’ambition de se relancer après une série d’échecs. Neutralisés lors des deux dernières journées, les Lougatois vont tenter de renouer avec la victoire. Leur dernier succès remonte à la 3e journée (1-0) contre le Casa Sports, le 10 décembre 2017, à domicile.

Se relancer, sera aussi le mot d’ordre dans le camp de la Linguère qui attend une équipe du Casa Sports en phase de redressement. Sur une dynamique de rattrapage après un démarrage poussif, le club de Ziguinchor se présentera à St-Louis avec un mental de conquérant. Après un démarrage réussi, la Linguère est actuellement en perte de vitesse, au point de se retrouver au milieu du tableau. C’est le contraire du Stade de Mbour qui a une place sur le podium à confirmer, alors que la Sonacos, leur adversaire de la journée, aura l’ambition de retrouver sa place au sommet. Leader il y a deux journées, les Huiliers sont non seulement rentrés dans les rangs, mais sont en perte de vitesse.

Ansoumana SAMBOU

Programme : Samedi 20 Janvier 2018
A Amadou Barry, 16h30 : Teungueth Fc (8e, 11 pts) – Mbour PC (2e, 15 pts). A Fodé Wade, 16h30 : Diambars (13e, 5 pts) – As Douanes (5e, 14 pts). A Deny Biram Ndao, 16h : Génération Foot (1er, 17 pts) – Dakar Sacré Cœur (12e, 5 pts)
Dimanche 21 janvier 2018 : A Léopold S Senghor, 16 h : Diaraf (4e, 14 pts) – Gfc Pro (14e, 1 pt), 18h : Ngb Niarry Tally (10e, 9 pts) – Ndiambour (9e, 9 pts), A Mawade Wade, 17 h : Linguère (7e, 11 pts) – Casa Sports (9e, 10 pts), A Caroline Faye, 18 h : Stade de Mbour (3e, 14 pts) – Sonacos (6e, 12 pts)

 

L’affiche Keur Madior-As Pikine sera l’attraction de la 9e journée de Ligue 2 qui démarre ce samedi. Les banlieusards, invaincus depuis le début de saison, tenteront de garder le tempo face à des Mbourois qui ont raté, mercredi, l’occasion de revenir à quatre longueurs de leurs adversaires du jour. De son côté, le Port, autre équipe invaincue, ira défier Ej Fatick pour sécuriser sa seconde place.

L’As Pikine, leader invaincu de Ligue 2, effectuera un déplacement périlleux, ce samedi, à Mbour, pour affronter Keur Madior. Cette affiche constitue l’attraction de cette 9e journée. Le club mbourois qui a essuyé un revers (1-2) inattendu contre l’Etics en match retard comptant pour la 7e journée, n’a pas droit à l’erreur et doit se racheter pour ne pas se laisser distancer. Les Pikinois qui restent sur une bonne dynamique voudront garder leur invincibilité et maintenir à distance leurs poursuivants.

Le Port (2e, 14pts) effectue un déplacement périlleux à Fatick. Face à l’Ej Fatick (8e, 9pts), les Portuaires devront faire un bon résultat pour espérer sécuriser leur place.
Gorée (4e, 12pts) a également un bon coup à jouer dimanche, à Saint-Louis, face à une équipe de Ndar Guedji (9e, 9pts) qui enchaine les défaites depuis cinq journées. Renaissance (6e, 12pts) fera face à Africa Promo (5e, 12pts), tandis que Yeggo (12e, 7pts) affrontera Cayor Foot (14e, 5pts). Etics (10e, 9pts) qui a réussi l’exploit d’infliger à Keur Madior sa première défaite de la saison, tentera d’enchainer face au Duc (13e, 7pts).

Samba Oumar FALL

 

Allemagne/19e journée : Rififi à Dortmund, Munich en mode bombardier
Tandis que Dortmund s’englue dans le psychodrame autour de son buteur Aubameyang, Munich espère samedi consolider son avance en tête de la Bundesliga en recevant l’une de ses victimes préférées, le Werder Brême, pour la19e journée.
 
Le programme (horaires Gmt)
Hier : Hertha Berlin - Borussia Dortmund. Aujourd’hui :(14h30) Hoffenheim - Bayer Leverkusen, Fribourg – Leipzig, Borussia Mönchengladbach – Augsbourg, Mayence - VfB Stuttgart, Wolfsburg - Eintracht Francfort, (17h30) Hambourg SV – Cologne.
Demain: (14h30)  Bayern Munich - Werder Brême, (17h00)  Schalke 04 - Hanovre

Angleterre/24e journée : City veut repartir de l’avant, Arsenal et ManU la tête au mercato
Manchester City, battu pour la première fois en Premier League à Liverpool, va tenter de repartir de l’avant afin de conserver ses 12 points d’avance sur ManU samedi, lors d’une 24e journée accaparée également par les transferts d’Aubameyang à Arsenal et de Sanchez chez les Red Devils.

Le programme (en heure française, Gmt+1)
Aujourd’hui : (13h30) Brighton – Chelsea, (16h00) Arsenal - Crystal Palace, Burnley - Manchester United, Everton - West Bromwich, Leicester – Watford, Stoke – Huddersfield, West Ham – Bournemouth, (18h30) Manchester City – Newcastle. Demain : (17h00) Southampton – Tottenham. Lundi : (21h00) Swansea - Liverpool

France/22e journée : Un choc Lyon-PSG, Bordeaux en plein chambardement
Le Paris SG va disputer son premier gros match de l’année 2018 à Lyon, dimanche (20h00 Gmt) lors de la 22e journée, alors que Bordeaux tentera de se ressaisir à Nantes après une fin de semaine houleuse et le limogeage de son entraîneur Jocelyn Gourvennec.

Le programme (en heures locales = Gmt+1)
Hier : Caen – Marseille. Aujourd’hui : (17h00) Nantes – Bordeaux, (20h00) Amiens – Guingamp, Montpellier – Toulouse, Rennes – Angers, Strasbourg – Dijon, Troyes – Lille.
Demain : (15h00) Nice - Saint-Etienne, (17h00) Monaco – Metz, (21h00) Lyon - Paris SG

Espagne/20e journée : Le Real doit joindre l’agréable à l’utile
Vaincre et convaincre, voilà l’objectif du Real Madrid pour la 20e journée du Championnat d’Espagne. Déprimé et relégué à 19 longueurs du leader Barcelone, le club merengue espère enfin se rassurer dimanche contre La Corogne... En récupérant enfin son trident offensif «BBC» ?

Le programme (en heures Gmt)
Hier : Getafe - Athletic Bilbao. Aujourd’hui : (12h00) Espanyol Barcelone - Séville FC, (15h15) Atletico Madrid – Gérone, (17h30) Villarreal – Levante, (19h45) Las Palmas – Valence.
Demain : (11h00) Alavés – Leganés, (15h15) Real Madrid - Deportivo La Corogne, (17h30) Real Sociedad - Celta Vigo, (19h45) Betis Séville - FC Barcelone. Lundi : (20h00) Eibar - Malaga

AFP

 

L'Australie, dans le cadre de sa préparation au Mondial-2018 où elle figure dans le groupe de la France, rencontrera la Colombie, également qualifiée pour le Mondial, le 27 mars au Craven Cootage de Fulham (sud-ouest de Londres), a annoncé vendredi la Fédération australienne de football. Quelques jours plus tôt, le 23 mars, les Australiens auront rencontré la Norvège à Oslo, à l'Ullevaal Stadion.
Les Socceroos, toujours sans sélectionneur depuis le départ fin novembre de Ange Postecoglou après leur qualification aux dépens du Honduras en barrage, figureront au Mondial en Russie dans le groupe C, avec la France qu'ils rencontreront pour leur premier match le 16 juin, le Danemark et le Pérou.

AFP

 

L'ex-légende de Manchester United Ryan Giggs a été nommé sélectionneur du Pays de Galles jusqu'à la Coupe du monde 2022, a annoncé la Fédération galloise de football (FAW).

La FAW a publié sur les réseaux sociaux des vidéos de l'ancien joueur (44 ans), ancien entraîneur adjoint à MU avec Luis Van Gaal entre 2014 et 2016, enfilant le maillot gallois avec le mot-clé #CroesoGiggsy ("Bienvenue Giggsy").
Giggs n'avait jamais caché son intérêt pour le poste. "J'ai joué pour le pays de Galles et j'ai dit que je voulais revenir comme entraîneur. Evidemment, c'est un des meilleurs postes", avait-il ainsi dit en décembre.

L'ancien milieu de terrain, qui compte 64 sélections pour le Pays de Galles entre 1991 et 2007, n'a plus entraîné depuis 18 mois et son départ de Manchester United au moment de l'arrivée de José Mourinho. Avant cela, il avait été l'adjoint de Van Gaal pendant deux saisons. En tant que joueur, Giggs a porté à 963 reprises le maillot de Manchester United. Le Pays de Galles n'est pas qualifié pour la Coupe du monde 2018 en Russie.

AFP

 

L’hippodrome municipal Ndiaw Macodou Diop de Thiès abrite, demain dimanche, à partir de 16 heures 30, la première journée marquant l’ouverture de la saison pour le grand bonheur des turfistes. Cinq courses sont inscrites au programme pour un effectif de 41 chevaux. Les poulains de 3 ans en sont les plus nombreux car ils seront 17 concurrents sur la ligne de départ. Le nouveau commissaire général du Cng, Ousseynou Boye et son adjoint Oumar Coulibaly prendront toutes les dispositions pour appliquer les règlements des courses, surtout du côté des jockeys ; le Cng qui tient à relever le défi durant toute la saison veillera au grain.

Les Partants
17 Poulains de 3 ans (1650m) Ndeye Fall 3, Thioro, Nogaye Diop, Thiono du Reer, Tempête, Rajaab, Dardasse, Adja Cheikh, Darou Sam, Maman thiouth, Dalinkoor, Taif, Aminata, Maydan, Diawrigne, Racine, Khawnoulah
8 Poulains de 2 ans (1200m) Damel Teigne, Khoudia Ndiaye, Mardiyah, Auguste, Cotonou 2, Dolly, Mambo King, Adja Daba Diouf
7 Chevaux du Groupe 3 (1650m) Amina, Zakia, Mandel, Mbassy (ex Express), Adja Colle Fall, Alhamdou, Mamie Ngone
4 Partants du Groupe 2 (1650m) Diané, Aminata Marie, Willy Jr, Bébé Khady,
5 Partants du Groupe 1 (1650m) Médina, Darou Khoudoss, Trêve, Fatdou, Very Good

EL H Yamar DIOP

 

Last modified on samedi, 20 janvier 2018 13:43

Pelé, la légende vivante du football désormais âgée de 77 ans, s’est écroulé d’épuisement, avant-hier, et a été hospitalisé dans la foulée au Brésil, a annoncé hier l’association britannique des journalistes de football (Fwa) qui l’avait invité à participer dimanche à un dîner à Londres.

Le seul joueur à avoir remporté trois fois la Coupe du monde (1958, 1962 et 1970) a subi une batterie d’examens et reste toutefois sous perfusion, précise la Fwa en annonçant évidemment l’absence de Pelé à ses festivités du week-end.

La santé déclinante de l’ex-attaquant international de Santos, véritable icône mondiale, est régulièrement un sujet d’inquiétude des dernières années et il s’était ainsi montré incapable d’allumer la torche olympique à Rio lors des JO-2016.

AFP 

 

Les moteurs vont vrombir ce week-end (samedi et dimanche) sur le circuit automobile de Dakar Baobab de Sindia avec les 6h de Sindia et le Classic Trophy. Déjà, les pilotes piaffent d’impatience pour aborder le circuit avec deux épreuves au programme dont chacune se disputera sur deux manches. Pour les 6h de Sindia, deux manches de 180 minutes étalées sur deux jours ; idem pour le Classic Trophy qui lui comptera 120 minutes aussi bien le samedi que le dimanche. Deux courses d’endurance que vont livrer les pilotes, avec auparavant des essais qualificatifs et des essais libres de 40 minutes chacune.

Championnat Sprint 2L et Super 2LUne quinzaine d’équipages attendus
Une quinzaine d’équipages seront sur la ligne de départ, ce dimanche, sur le circuit de Dakar Baobab de Sindia. Enjeu ? La 2e journée du championnat national Sprint 2 litres et Super 2 litres. Une compétition organisée par le Club Automobile du Rail (Car) et dont l’innovation majeure est qu’elle mettra aux prises des véhicules accessibles aux petits budgets. Une formule qui s’impose au fil des années comme la course phare de la saison automobile. Selon le communiqué parvenu à notre rédaction, cette année encore, le spectacle sera une fois de plus au rendez-vous avec notamment la participation d’une quinzaine d’équipages hommes et dames confondus. Elle se disputera en deux manches d’une heure chacune (14h30-15h30 et 16h30-17h30), séparées par une pause d’une heure. La victoire sera calculée en fonction du plus grand nombre de boucles sur le total des deux manches. Les essais chronométrés débutent à 13h30 et le départ de la course à 14h30.

Cheikh Fantamady KEITA

 

Last modified on samedi, 20 janvier 2018 13:40

La 2ème journée de National 1 féminin va démarrer ce vendredi, avec au programme le choc Jeanne D’Arc - Saltigué au stadium Marius Ndiaye. Les Rufisquoises qui avaient battu sur un large score l’équipe du Bopp (59-26), lors de la première journée, voudront surement réitérer leur exploit. Seulement, la tâche risque d’être difficile, car au sortir d’une défaite contre l’Asc Ville de Dakar (59-26), la jeune équipe de la JA voudra surement se racheter afin d’avoir une bonne place dans le classement. Cependant, la rencontre qui promet d’être très disputée est celle entre Saint-Louis Basket Club et Ville de Dakar prévue le dimanche au stade Joseph Gaye. Les deux équipes leaders ont bien débuté la saison avec des victoires sur la JA (85-48) et Ugb (57-45). Et enfin, les protégées de Mborika Fall, coach du Duc, vont de leur côté tenter d’enregistrer une deuxième victoire de rang face à l’équipe de Bopp au stadium Marius Ndiaye. Pour rappel, les Duchesses avaient battu l’Asfo (81-42) lors de la première journée.

Absa NDONG
 
Programme 2ème journée
Aujourd’hui : 17h00 : JA-Saltigué. Demain : 15h00 : Dbaloc-Ugb, 16h30 : Asfo-Mbour Bc, 18h00 : Iseg Sport-Diaraf.
Dimanche : 15h00 : Bopp-Duc, 17h00 :  Slbc-Ville de Dakar

 

En match retard comptant pour la 5ième journée de la Ligue 1, le Casa Sports a battu Gfc Pro sur le score d’un but à zéro.
Mi-temps : (0-0). But : Mady Faty (93ième mn).

Avertissements : Mady Fatty (71ième mn) pour Casa Sports.  Malang Konta (83ième mn), Moussa Sima (88ième mn) et Mactar Dème (89ième mn) pour Gfc Pro. Rencontre arbitrée par Papa Diouf (Cra de Thiès) assisté par Nouha Bangoura (Cra de Tamba) et Ndiaw Seck( Cra de Thiès).

Les équipes: Gfc Pro: Mactar Dème (G), Bonaventure Mankabou (Cap), Papa Mour Sadikh, Moussa Guèye, Moustapha Gadiaga (Mouhamadou L Thioune 52ième mn), Moussa Sima (Dominique Gomis 87ième mn), Laye Biaye, Sima Sékou, Malang Konta, Cissé Elh Malick Samb, Mamadou Lamine Mané ( Mohamed R Gomis 69ième mn). Entraineur : Boucounta Cissé.

Casa Sports : Cheikh A B Thioub (G), Ousmane Diouf(G), Khalifa Dieng, Jean J I Ndecky, Ngagne Hanne (Mouhamadou Lamine Danfa 70ième mn), Malick Fall, Ambroise B Mendy (Moustapha Traoré 56ième mn), Adama Danfa, Abdou Seydi (Aliou Diatta 80ième mn), Mady Faty, Youssouf Badj. Entraîneur : Athanas Tendeng.

Face à une équipe du Casa Sports traversant une situation difficile, les protégés de Boucounta Cissé ont profité de la deuxième mi-temps pour montrer de l’engagement et une envie de gagner même si en première période, ils se sont contentés presque d’un round d’observation tout comme les visiteurs. Ce qui a rendu la première partie peu intéressante. A la reprise, les banlieusards ont subi une domination de l’adversaire sans pour autant baisser les bras. A maintes reprises, les visiteurs ont amorcé des offensives dangereuses et c’est grâce au gardien Mactar Dème qui a livré une bonne partie que les buts de Gfc Pro n’ont pas été violés durant le temps réglementaire. En fin de compte, victoire à l’arrachée du Casa Sports grâce à un but marqué à une minute de la fin du temps additionnels sur une action très litigieuse. Alors que la balle était sur le point de sortir, l’attaquant du Casa Sports a sauté tout en levant la main réussissant à empêcher le cuir de déborder. Tous les joueurs y compris le portier du Gfc s’arrêtent de jouer dans l’espoir que l’arbitre allait siffler la faute. Le même joueur retrouve la balle et fait une passe ayant fait atterrir la balle dans les jambes de Mady Faty qui loge la balle dans les filets du Gfc Pro. Le maître du terrain désigne le point central. Ce qui suscite la colère des supporters du Gfc Pro et les voilà qui se mettent à protester et à insulter l’arbitre.

Abdou DIOP

 

Leader et invaincu en huit journées, l’As Pikine (1er, 20 pts) réalise un début de saison presque parfait. Vainqueur en 2014 du championnat de Ligue 1, point d’orgue de son histoire, l’équipe pikinoise qui végète depuis quatre années maintenant en Ligue 2, a l’élite en ligne de mire. Le challenge est intéressant et l’entraineur y croit. Mais Djiby Fall veut jouer la carte de la prudence.

Cette saison, l’équipe de la banlieue a tout mis en œuvre pour ne pas connaître les mêmes galères que les trois dernières saisons au purgatoire où elle n’a pas réussi à retrouver l’élite. Leader depuis la 4e journée, les Pikinois surfent sur une belle vague et maintiennent à distance leurs concurrents (Port, Keur Madior, Gorée, Africa Promo Foot, Renaissance). Chez les joueurs, la sérénité est de mise. La confiance aussi. Malgré ces performances (Pikine a aussi la meilleure attaque avec 12 buts inscrits et la meilleure défense avec 2 buts encaissés), ils ont la tête bien fixée sur les épaules.

L’entraineur, Djiby Fall, qui a pris les rennes du club cette année, ne les ménage pas. Pour le technicien, il ne faut pas dormir sur ses lauriers ni se prendre la tête avec cette place de leader. Et son message est très bien perçu par ses joueurs. « Il est hors de question de se dire qu’avec ce classement, l’équipe va finir en tête. La saison est encore longue et la Ligue 2 est un championnat très complexe et extrêmement relevé », note-t-il.  Malgré cette place de leader qu’occupe son équipe, Djiby Fall joue la carte de l’humilité. « Nous ne sommes pas très à l’aise dans notre costume de leader. Car il est très difficile d’être au sommet et de s’y maintenir pour la simple raison que chaque équipe veut battre le leader. Il reste encore cinq matches à disputer pour la phase aller, sans compter la phase retour. La place de leader après 8 journées n’est donc que provisoire. Nous allons toutefois continuer à travailler tout en restant humbles et sereins », soutient l’entraineur. Depuis son arrivée, Djiby Fall dit être est en phase avec ses joueurs. Ces derniers, fait-il remarquer, adhèrent à son projet de jeu qu’il est en train de mettre en place et qui va, à son avis, permettre à l’équipe d’être plus agressive offensivement et défensivement pour avoir un groupe le plus compétitif possible.

La relégation, une page à tourner
Après avoir réalisé le doublé coupe-championnat de la Ligue 1 en 2014 et la coupe de la Ligue pro en 2011, Pikine a connu une relégation en Ligue 2 à l’issue de la saison 2014-2015 ; ce qui avait provoqué un véritable séisme dans la banlieue. Pour le capitaine de l’équipe, cette descente en ligue inférieure a été une pilule très amère, difficile à avaler. « Ça nous a fait très mal. Pikine ne méritait pas cela, mais c’est la loi du football.
 
Retour dans la lumière de l’élite
L’équipe ne pouvait rêver meilleure entame de championnat. Pour beaucoup d’entre eux, la clé du succès de l’équipe est aussi à chercher du côté du technicien, arrivé cette saison. Pour le capitaine, El Hadji Adama Mbaye, l’équipe réalise actuellement un bon début de championnat. « L’équipe présente beaucoup d’atouts et a les moyens pour retrouver l’élite. Nous ferons tout pour y arriver cette saison parce que c’est possible. Nous continuerons sur la même dynamique car l’objectif reste la montée. Nous n’avons pas le droit de décevoir, car tout Pikine attend ce moment avec impatience », indique le capitaine de l’équipe. El Hadji Yakhya Fall est du même avis. « L’arrivée du coach a fait naître beaucoup d’espoirs et nous a fait beaucoup de bien.

Aujourd’hui, nous sommes en bonne position puisque nous sommes leader », confie-t-il.
« Depuis la relégation, l’objectif est très clair. Nous travaillons d’arrache-pied pour remonter. C’est aussi l’objectif personnel de Djiby Fall. « Je suis venu pour faire des résultats positifs et je travaille pour faire accéder l’équipe à l’élite », fait savoir l’entraineur. « Il n’y a que deux places pour la montée et la lutte sera âpre», affirme le technicien.

Samba Oumar FALL

 

Le stage de formation des coachs pour l’obtention du Niveau 1 de la Fiba se déroule depuis le 11 janvier au stadium Marius Ndiaye. Plus d’une trentaine de candidats suivent l’atelier, organisé par la Fédération sénégalaise de basketball (Fsbb) et dirigé par Maguette Diop, directeur technique national et instructeur Fiba. La formation intervient dans le cadre du programme de capacitation technique des ressources humaines.  Les techniciens sénégalais déjà titulaires du diplôme ’’Young Coach’’ ou diplômés de l’Inseps (Institut supérieur d’éducation physique et sportive) sont éligibles, à condition de justifier deux ans de pratique comme entraîneur dans un club de basket.

A la fin de la formation, les admis seront aptes à passer le Niveau 2, afin d’obtenir un diplôme Fiba international.

A. NDONG

 

La saison de tir va démarrer incessamment avec plusieurs épreuves au calendrier fédéral des tireurs. Mais déjà le ton a été donné le week-end dernier au champ de tir de la gendarmerie nationale sise à Ouakam.

Avec menu du jour, le 50m ou pistolet libre, une épreuve olympique que la fédération sénégalaise de tir entend faire pratiquer davantage à ses licenciés. Dans cette exercice, Waly Faye de l’Adtc s’est mis en exergue en remportant la compétition ; les gendarmes Marcel Niane et Pape Ibrahima Diouf de la garde rapprochée de la Présidence se classant 2e et 3e. « C’est la première compétition de l’année et nos tireurs ont eu un comportement honorable pendant la compétition, a souligné le président de la fédération sénégalaise de tir et chasse, Mamadou Bâ. Qui ajoute par ailleurs que sous peu, la fédération va intégrer les forces de défense, la gendarmerie nationale, l’armée, les douanes, l’administration pénitentiaire, afin d’asseoir une forte représentation dans les compétitions de pistolet libre. En fait, selon les directives du Cio, toutes les disciplines olympiques se disputeront dorénavant en mixte (hommes et dames). Un défi donc pour la fédération qui doit hâter le pas dans cette mouvance car le pistolet libre 50m n’a jamais été une discipline pour la gente féminine. « Obligation est faite donc aux fédérations nationales de faire pratiquer à leurs adhérents le 50m. Et cette année, nous verrons avec les ambassades comment faire pour avoir des formateurs dans cette discipline du 50m mixte. Car cela est très important puisqu’il nous permettra de relever un peu le niveau pour pouvoir atteindre les minima », a ajouté le président de la fédération.

Cheikh Fantamady KEITA

 

Last modified on vendredi, 19 janvier 2018 11:03

L’équipe nationale de football féminin est, depuis mardi dernier, en stage de préparation en régime internat au Centre de développement technique Jules F. Bocandé à Toubab Dialaw.

Elles sont au total 30 joueuses et ont trois semaines de préparation avant d’aller défendre les couleurs nationales à Abidjan lors du tournoi de l’Ufoa B. D’après l’entraineur des « Lionnes » Sidath Sarr, la compétition sera une occasion de tester cette équipe qui vient d’être installée et préparer en même temps les éliminatoires de la Coupe d’Afrique 2018. « C’est un tournoi de mise en jambes parce que nous sommes en train de nous préparer pour les éliminatoires qui vont se jouer aux mois de mars et avril. Cette compétition est un appui pour nous, car elle va nous permettre de tester cette équipe et aborder les éliminatoires de la Coupe d’Afrique 2018 », a-t-il fait savoir.

L’une des joueuses convoquée, Ngouye Sarr, rassure que la sélection est dans un bon état d’esprit. « Nous avons terminé le championnat il y a à peine 2 mois. Nous avons débuté les entrainements et nous sommes conscientes de ce qui nous attend. Ce ne sera pas facile, mais nous jouerons avec beaucoup d’engagement pour pouvoir gagner le tournoi », a-t-elle indiqué. Les différents pays engagés dans le tournoi de football des dames de l’Ufoa zone B sont fixés depuis le tirage au sort de la compétition effectuée à Abidjan. En effet, sept pays de la zone B de l’Ufoa, en l’occurrence le Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Niger, Nigeria, Togo, en plus du Sénégal pays invité, ont été répartis dans deux groupes de quatre.

La Côte d’Ivoire, pays hôte, est logée dans le groupe A en compagnie du Burkina Faso du Ghana et du Niger.

Le Nigeria, premier au classement Fifa, est en tête d’affiche dans la poule B qui regroupe le Bénin, le Togo et le Sénégal.

Le match d’ouverture aura lieu le 14 février entre la Côte d’Ivoire et le Niger.

Absa NDONG

 

Les lauréats des différentes compétitions nationales organisées par la Fédération sénégalaise de football (Fsf) au titre de la saison 2016-2017 passeront à la caisse ce vendredi après-midi. Une enveloppe de 44,5 millions de FCfa a été dégagée de l’instance fédérale pour le paiement intégral de leurs primes et récompenses.

La cérémonie de remise des chèques est prévue ce vendredi, à partir de 17 heures, au siège de la fédération.

Mbour Petite Côte, vainqueur de la Coupe nationale en catégorie senior, recevra le gros lot avec 15 millions de FCfa, tandis que l’autre finaliste, le Stade de Mbour, aura droit à 7,5 millions. Le Casa Sports de Ziguinchor, vainqueur de la Coupe nationale en junior, et Oslo F.A de Dakar, en catégorie cadette, recevront respectivement 3 et 2 millions de francs.

Un autre club mbourois, Keur Madior, sacré champion de la Nationale 1, sera récompensé à hauteur de 3 millions, tout comme la Jeanne d’Arc de Dakar, champion de la Nationale 2 qui recevra 1,5 million. Médiour de Rufisque, champion du football féminin D1 et vainqueur de la Coupe de football féminin empochera 4 millions de francs.

27,5 millions FCfa pour appuyer les compétitions régionales
Pour appuyer les ligues régionales et les aider à mieux démarrer les compétitions régionales de la saison 2017-2018, la fédération a également dégagé une enveloppe de 27,5 millions de FCfa. Toutes les ligues, hormis celle de Saint-Louis qui tarde encore à élire son président après quatre assemblées générales, ont été subventionnées.

S. O. FALL

 

Le premier classement Fifa de l’année 2018, publié hier, a connu quelques bouleversements. Le Sénégal, qui a terminé l’année en tête à l’échelle africaine, a cédé sa première place à la Tunisie (23e) et se retrouve deuxième. Au niveau mondial, l’Allemagne mène toujours la course en tête.

Le baromètre des équipes nationales masculines de football a un peu évolué au niveau du continent africain. C’est ce qui est ressorti du premier Classement mondial Fifa de l’année 2018, publié ce jeudi. Lors des deux derniers classements, c’est le Sénégal qui menait la danse sur le plan africain, grâce aux performances des protégés d’Aliou Cissé qui n’avaient perdu qu’un seul match en 2017, annulé par la suite par la Fifa contre l’Afrique du Sud. Mais les Lions ont été détrônés par la Tunisie qui récolte aussi les fruits de sa qualification pour la Coupe du monde 2018 après avoir raté deux éditions.

Classés à la 27e place en décembre dernier, les Aigles de Carthage réalisent un bond de quatre places et se retrouvent à la 23e au niveau mondial. Les «Lions» qui ont perdu un point, se retrouvent à la 24e place. L’Egypte (30e) complète le podium. Quatre des cinq équipes qui représenteront le continent africain à la Coupe du monde Russie 2018 (Tunisie, Sénégal, Egypte, Maroc) figurent dans le top 5. Le Nigeria (51e) occupe la 9e place, derrière le Ghana (50e), suivi de l’Algérie (57e). Au niveau mondial, l’Allemagne reste indéboulonnable et mène toujours la danse. Elle est suivie du Brésil, du Portugal, de l’Argentine et de la Belgique. La France quant à elle est 9e mondial.
Le Chili qui sera le grand absent du mondial est 10e.

Samba Oumar FALL

 

Plus de 30 athlètes russes sont subitement tombés malades ou n'ont pas pris le départ de leur épreuve en voyant arriver les contrôleurs de l'agence russe antidopage (Rusada) lors d'une compétition régionale à Irkoutsk (Sibérie), a-t-on appris mercredi.
Alors que se déroulaient samedi et dimanche les Championnats d'athlétisme du district fédéral de Sibérie, 36 athlètes russes ont renoncé à courir après l'arrivée des contrôleurs de la Rusada, prétextant être tombés malades ou renonçant simplement à prendre le départ, rapporte le journal sportif en ligne Championat.com.

Parmi les athlètes ayant renoncé figurait la spécialiste du 3.000 m steeple Natalya Aristarkhova. Elle était la grande favorite de sa course après avoir porté en décembre son record personnel à 9:06.01 ce qui ferait d'elle, en cas d'homologation, la dixième performeuse mondiale de tous les temps, ironise encore Championat.com. "La commission de discipline de la Fédération russe d'athlétisme (FRA) a lancé une enquête interne", a indiqué dans un communiqué la FRA, ajoutant avoir réclamé aux organisateurs et aux fédérations régionales concernées "des informations sur les athlètes qui se sont retirés" de la compétition.

"Au vu des résultats de l'enquête, la commission de discipline prendra les sanctions appropriées", ajoute le communiqué. La Fédération russe d'athlétisme précise avoir recommandé dimanche à la Rusada de cibler particulièrement les compétitions de jeunes et les compétitions régionales en Russie. Contactée par l'AFP, la Rusada a de son côté précisé que "se retirer avant une compétition n'est pas une violation des règles antidopages" mais "qu'un tel fait suscite l'intérêt des responsables des tests (antidopage) pour établir les plans des cibles de contrôles (antidopage) comme pour le département d'enquête de la Rusada". "La Rusada recommande aux fédérations de procéder à des contrôles disciplinaires au sujet des sportifs qui se sont retirés à l'apparition des contrôleurs antidopage", a poursuivi Margarita Pakhnotskaïa, la vice-présidente de la Rusada, dans un email à l'AFP.

AFP

 

Il n’était pas présent à la réunion mixte entre la Fédération sénégalaise de football et le ministère des Sports, tenue mardi, mais le sélectionneur national Aliou Cissé devrait être satisfait de constater que son projet de préparation en direction de la coupe du monde a été bien accepté par ces deux entités. Cette feuille de route du technicien sénégalais qui comprend, dans les détails, la préparation spécifique des Lions a fait l’objet d’une lecture pointue par les autorités fédérales et du ministère des Sports qui ont ainsi donné leur aval. 

« J’ai remis mon plan de préparation depuis décembre dernier afin que la fédération l’étudie. Il comprend principalement les matches amicaux et les stages de préparation », a indiqué Aliou Cissé, joint hier au téléphone. Loin de se focaliser sur l’adversaire à croiser dans ces matches amicaux, le technicien sénégalais s’est contenté de souligner qu’il a donné le profil de l’adversaire à rencontrer, quitte maintenant à la fédération de faire le choix.

Mais, une chose est quand même sûre, les dates de ces matches ont été calées aux 31 mai, 8 et 12 juin. Maintenant, le choix se fera en fonction du profil qu’a dégagé Aliou Cissé. Dans ce domaine, des sources indiquent que l’Ecosse a été ciblée de même que la Biélorussie, la Finlande, l’Ukraine, l’Irlande, Costa Rica, Pérou, Panama, entre autres. Interrogé sur l’absence de grands pays de football sur la liste des candidats aux matches amicaux, Aliou Cissé a indiqué que ces pays avaient déjà calé depuis fort longtemps leurs adversaires.

« Vous savez, tout le monde veut jouer contre le Sénégal. Mais nous continuons à travailler avec nos agents afin de trouver le meilleur adversaire. Nos joueurs, eux aussi, sont impatients et plusieurs tapent à la porte de l’équipe ; cela prouve que nous avons un projet qui est en train de prendre forme car aller à la coupe du monde est quelque chose d’historique pour un joueur », a-t-il dit.

D’où alors une certaine pression sur ses frêles épaules de jeune technicien ? Que non, dira l’ancien capitaine des Lions. « Moi, je n’ai aucune pression car le groupe Sénégal a été constitué depuis trois ans et il y a un groupe qui s’est qualifié. Nous avons encore cinq à six mois devant nous, il faut néanmoins s’attendre à tout. Moi, ce que je veux, c’est que tout joueur sélectionné pour cette coupe du monde arrive en pleine santé et en pleine forme », précise-t-il. Si sur le plan technique l’entraîneur national sait qui est qui, au niveau fédéral et ministériel aussi, on a, semble-t-il, arrangé cette préparation en direction du Mondial.

C’est ainsi qu’une source indique que tout a été calé ; du budget de préparation (titres de voyages, hébergement, primes des Lions) à la réservation des lieux de matches et de séjour, tout a été étudié par le ministère des Sports en collaboration avec la fédération.

Du côté fédéral justement, Cheikh Seck, vice-président chargé des équipes nationales et des relations extérieures, a apporté plus de précisions sur cette préparation en soulignant que les Lions joueront en amical contre l’Ecosse le 26 mars à Londres, le Luxembourg (31 mai) et la Croatie (8 juin). L’Irlande qui avait été ciblée pour le 26 mars a désisté et la fédération est en train de chercher un autre sparring-partner.

« La délégation sénégalaise comprendra 50 personnes, joueurs, staff technique, fédéral et ministériel compris. Mais le budget n’a pas encore été calé de manière définitive ; nous aurons notre camp de base à Vittel, en France, à partir du 26 mai. En Russie, nous logerons à Kalouga, près de Moscou où on prévoit aussi un match amical », a révélé Cheikh Seck.

Cheikh Fantamady KEÏTA


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.