sources vecto FR 5 page 001

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (3332)

Sport

Le Casa Sports a signé, hier, à Ziguinchor, un contrat de sponsoring avec la compagnie Astron Limited qui doit exploiter le zircon dans la région, notamment au niveau de la zone de Kabadio et environs. Cet accord porte sur 30 millions de FCfa par an ; et ce, pendant 3 années successives. Soit au total 90 millions.

Le président du club sudiste s’en est félicité, affirmant que par ce contrat, la compagnie Astron Limited va renforcer l’autonomie financière dans laquelle son équipe se trouve actuellement. Seydou Sané n’a pas manqué de remercier le ministre conseiller Benoît Sambou, pour son soutien à l’aboutissement du processus de cette signature de contrat. Ce dernier a engagé les responsables du Casa Sports à faire en sorte que cet investissement de 90 millions puisse être quelque chose de profitable à leur club. « Parce que l’ambition, rappelle-t-il, est de faire du Casa Sports l’un des premiers clubs d’Afrique ». Quant au gouverneur de la région, Guedj Diouf, il a souhaité que cet appui d’Astron Limited puisse permettre au Casa Sports de se hisser au sommet du football sénégalais et africain. Cependant, le chef de la circonscription administrative de Ziguinchor a tenu à dire au Casa Sports qu’il a l’obligation maintenant d’accompagner la compagnie Astron Limited pour qu’elle puisse réussir son projet et continuer à l’accompagner, ainsi que les populations de la région, dans le cadre de la Responsabilité sociétale des entreprises. A l’en croire, l’exploitation du zircon sera un levier économique pour tout le Sénégal. Selon le gouverneur, l’implantation du groupe Astron, qui va exploiter le zircon au niveau de la région, favorisera la création d’emplois et de richesses.

Ainsi donc, Guedj Diouf a invité les populations locales (toutes catégories socioprofessionnelles confondues) à faire bloc autour d’Astron Limited pour la réussite de son projet dans la région. Il a estimé que sans leur accompagnement et soutien, cette compagnie ne pourra pas réussir à exploiter et à valoriser le zircon. « Et le zircon, sous la terre sans exploitation n’a aucune valeur », a-t-il tenu à préciser. Le gouverneur a conclu, en assurant la directrice de la compagnie Astron de l’accompagnement de l’administration territoriale pour qu’elle puisse réussir son projet dans la région. Auparavant, le directeur général des opérations d’Astron, Timothy Chase, avait assuré de l’engagement de sa compagnie à soutenir le développement du Casa Sports et celui de la région naturelle de Casamance.

El Hadj Moussa SADIO

Aujourd’hui : 19h, Soudan-Madagascar (Groupe A) ; 20h, Libye-Seychelles (Groupe E) Demain : 12h30, Malawi-Comores (Groupe B) ; 13h, Burundi-Soudan du Sud (Groupe C) ; 13h, Zambie-Mozambique (Groupe K) ; 13h30, Botswana-Mauritanie (Groupe I) ; 14h, ; Cameroun-Maroc (Groupe B) ; 15h, Niger-Swaziland (Groupe J) ; 16h, Nigeria-Afrique du Sud (Groupe E) ; 16h, Guinée-Bissau-Namibie (Groupe K) ; 16h30, Sierra Leone-Kenya (Groupe F) 17h, Tanzanie-Lesotho (Groupe L) ; 17h30, Cap-Vert-Ouganda (Groupe L) ; 17h30, RD Congo-Congo (Groupe G) ; 18h, Côte d’Ivoire-Guinée

(Groupe H) ; 18h, Burkina Faso-Angola (Groupe I) ; 19h, Mali-Gabon (Groupe C) ; 21h, Sénégal-Guinée Équatoriale (Groupe A)
Dimanche : 13h, Zimbabwe-Libéria (Groupe G) ; 14h, République centrafricaine-Rwanda (Groupe H) ; 15h, Bénin-Gambie
(Groupe D) ; 15h30, Ghana-Ethiopie (Groupe F) ; 21h, Algérie-Togo (Groupe D) ; 22h, Tunisie-Egypte (Groupe J)

Le premier tour de l’édition 2017 de la Coupe du Sénégal de handball démarre cet après-midi. Deux rencontres sont prévues à cet effet au stadium Iba Mar Diop où le Diaraf de Dakar fera face au Dakar Université Club, avant le match entre la Jeanne d’Arc de Dakar et le Saltigué en messieurs. Les tenants du titre, l’Us Rail en hommes et le Saltigué en dames, entrent en lice demain. La Renaissance Hbc de Tivaouane est, pour sa part, exemptée de premier tour et est donc directement qualifiée pour la prochaine étape.

Ousseynou POUYE

Programme
DAMES : Aujourd’hui à Iba Mar Diop à 20h45 : Diaraf – Duc ; samedi 10 juin au stade Mawade Wade à 20h45 : Diadji Sarr – Ugb ; à Rufisque à 16h45 : Saltigué – Thiaroye Hbc ; dimanche 11 juin à Guédiawaye à 17h : Golf Hbc – Diisoo ; déjà qualifiée : Renaissance Tivaouane.
HOMMES : Aujourd’hui à Iba Mar Diop à 22h15 : JA – Saltigué ;
samedi 10 juin au Cdeps à 16h45 : Stade de Mbour – Us Rail ; au stade Mawade Wade à 22h15 : Ugb – Dagana Hbc ; à Iba Mar Diop à 20h45 : Diaraf – Ol. Diourbel ; à 22h15 : Asfa – Duc ; dimanche 11 juin à Guédiawaye à 17h : Golf Hbc – Us Gorée.

«L’entraîneur ne me veut pas» : l’attaquant international espagnol Diego Costa a affirmé mercredi qu’il «ne faisait pas partie» des plans du technicien Antonio Conte à Chelsea et qu’il devait donc se chercher un autre club.

«L’autre jour, j’ai reçu un message de l’entraîneur Conte pour me dire que je ne faisais pas partie de ses plans, alors que je suis toujours un joueur de Chelsea puisque je dispose d’un contrat. Mais l’entraîneur ne me veut pas alors je dois partir», a déclaré Costa à l’issue du match amical entre l’Espagne et la Colombie (2-2).

«Après tout ce que j’ai fait là-bas (à Chelsea, ndlr), il m’envoie un message... Mais bon, il faut chercher une équipe et jouer», a ajouté l’attaquant de 28 ans aux 15 sélections avec l’Espagne (5 buts). Double champion d’Angleterre avec Chelsea (2015, 2017), Diego Costa a inscrit 20 buts en Premier League cette saison en 35 matches joués, tous en tant que titulaire.

AFP

En regroupement à Saly depuis presque deux semaines, Aliou Cissé et les Lions retrouvent la pelouse du stade Léopold Sédar Senghor cet après-midi (18 h) pour poursuivre la préparation de la rencontre de samedi prochain contre la Guinée Equatoriale. Un match comptant pour la première journée des éliminatoires de la Can 2019 au Cameroun. Pour rappel, les Lions ont été neutralisés (0-0) par les Cranes de l’Ouganda, en match amical, lundi dernier sur la même pelouse du stade Léopold Sédar Senghor.

Avec l’arrivée des retardataires, dont Lamine Gassama et Abdoulaye Diallo, le sélectionneur tient une bonne partie de son groupe pour préparer ce match officiel, samedi, en nocturne. Moussa Sow était encore attendu. Par ailleurs, pour des raisons de santé, Diao Baldé Keita, Sadio Mané et Cheikhou Kouyaté ont déclaré forfait. Trois gros calibres qui ont manqué à l’équipe lundi dernier contre l’Ouganda. Outre la séance de cet après-midi, les Lions retrouvent la même pelouse demain pour poursuivre la préparation.

A. SAMBOU

Plus que trois étapes au programme, donc 9 points encore en jeu. A l’issue de la 23e journée disputée le week-end dernier, la situation tend à se décanter au sommet et au bas de la classe. En effet, si Génération Foot n’a désormais besoin que d’un point pour jubiler, l’Us Gorée est formellement contrainte de remporter ses trois derniers matches pour espérer sauver sa place dans l’élite. Le champion en titre est certes, mathématiquement encore en course, mais il n’a plus son destin en main. La victoire est impérative au prochain tour pour garder l’espoir. A la seule condition que le Ndiambour, son voisin de la zone rouge, et Teungueth Fc, le premier non relégable échouent. C’est moins probable, puisque Lougatois et Rufisquois sont bien conscients que tout point perdu dans cette dernière ligne droite peut être fatale à l’arrivée. Au sommet, le Guédiawaye Fc, seule équipe qui peut inquiéter le leader dans la course au titre, est aussi interdite de faux-pas. Avec un important avantage de 7 longueurs, Génération Foot peut déjà faire sa commande de champagne. Le Stade de Mbour, leur visiteur du week-end prochain, peut s’attendre à un accueil peu hospitalier à Déni Biram Ndao.

Déficit de buts
Au même instant, le Gfc peut aussi s’attendre à un séjour peu clément chez d’autres Académiciens de Diambars, débarrassés de toute pression. N’ayant plus rien à gagner cette saison, Diambars voudrait bien sortir par la grande porte. Le Diaraf qui a toujours affiché ses ambitions pour le titre, n’a plus de chance de mettre fin à une disette de … sept ans. Son dernier titre en championnat remonte à la saison 2009-2010. Pire, c’est l’année blanche qui se profile pour les Verts et Blancs de la Médina.

Avec la meilleure attaque (43 buts), soit … 16 unités de plus que le Gfc, son dauphin, et le meilleur buteur dans ses rangs, Ibrahima Niane (13 buts), Génération Foot mérite largement le titre de champion. Mais dans l’ensemble, il y a une baisse de buts, comparée à la précédente journée. En effet, après une précédente journée riche en buts (21), la 23e n’a enregistré que 13 buts en 7 rencontres au programme, dont 3 sans buts. C’est, en fait, le retour à la routine, puisque rares sont les journées qui franchissent la barre de 15 buts dans la phase retour. Normal du reste, puisque les équipes en danger restent très prudentes. Ne pas perdre, est l’objectif premier.

Ansoumana SAMBOU

Le président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp), Saër Seck, plaide pour une réforme de la contribution de solidarité pouvant permettre aux clubs formateurs de percevoir de l’argent lorsque leurs anciens pensionnaires sont transférés dans la même ligue de football. « Je vais faire une proposition allant dans le sens d’une réforme de la contribution de solidarité, qui n’est payée que quand un ancien pensionnaire quitte un championnat pour un autre », a-t-il dit à l’Aps en marge de la visite de Christophe Bigot, l’ambassadeur de France au Sénégal, la semaine dernière, à l’institut Diambars.

La contribution de solidarité est une indemnité dont le paiement est autorisé par la Fifa. Elle est payée par des clubs professionnels aux clubs de formation de leurs futurs sociétaires. Evoquant le cas des footballeurs africains en général et sénégalais en particulier, dans le cadre des transferts des internationaux évoluant en Angleterre, Saër Seck estime que « tout le monde y gagne de l’argent, sauf les clubs locaux ».

Si Idrissa Gana Guèye devait quitter Everton (élite anglaise) pour un club du «Big Four» comme le veut la rumeur, « tout le monde va y gagner, notamment son ancien club, sauf l’institut Diambars qui l’a pourtant formé », a signalé le président de la Lsfp. « C’est une donnée qu’il faut faire évoluer pour que les structures de formation puissent continuer à faire correctement leur travail », a suggéré Saër Seck, co-fondateur de l’institut Diambars en 2003. En plus du milieu de terrain d’Everton, deux autres internationaux sénégalais, Pape Alioune Ndiaye (Osmanlispor, Turquie) et Kara Mbodj (Anderlecht, Belgique), sont actuellement en stage avec les Lions pour les éliminatoires de la Can 2019. Saër Seck a annoncé, lors de la visite de l’ambassadeur de France, que Diambars recevra la visite d’une délégation de l’Olympique de Marseille, qui cherche une infrastructure pouvant accueillir sa future académie africaine.

APS

Le Nanbudo Sénégal vient de renouveler son bureau avec la reconduction du Dr André Waly Mbengue au poste de président de l’instance pour un nouveau mandat. C’était à l’occasion de l’assemblée générale du bureau exécutif qui s’est tenu récemment en présence des régions de Dakar, Thiès, Diourbel, Kaolack, Fatick, Saint-Louis et Ziguinchor. A noter que le Dr Mbengue est également secrétaire général de la Confédération africaine de Nanbudo. Après l’installation du bureau, celui-ci s’est fixé comme objectif de finir le calendrier des activités de la saison, surtout d’essayer de présenter une équipe à l’Open international de Nanbudo en Espagne en juillet et au Championnat d’Afrique de Nanbudo au Maroc en décembre. Il s’agira également pour l’équipe de mettre à jour les textes pour une harmonisation parfaite avec les textes de la Confédération africaine de Nanbudo et de la Worldwide Nanbudo Fédération, ceci dans les meilleurs délais et poursuivre la politique de développement du Nanbudo dans tout le Sénégal tout en prônant une démarche adéquate dans la perspective de l’installation de la Fédération sénégalaise de Nanbudo. Pour sa part, le président élu appel a l’union des cœurs dans les idées et actes et à plus d’engagement pour plus résultats positifs pour la pratique et le développement du Nanbudo. Tout en insistant sur la primauté de participer au Championnat d’Afrique de décembre car le Sénégal est retenu pour organiser le prochain en 2019.

D. SARR

Après les filles, c’est autour des garçons de jouer les demi-finales de la Coupe du Sénégal masculine. Les phases-aller de cette compétition démarrent cet après-midi à Marius Ndiaye, avec le derby dakarois entre le Duc et l’Asfa. La deuxième rencontre opposera à la même heure (17h), à la Préfecture de Louga, Louga BC et la Douane, le tenant du titre. Parallèlement aux demi-finales de la Coupe du Sénégal, les filles joueront les demi-finales de la phase 2. Cet après-midi, le Jaraf en découdra avec l’Asc Ville de Dakar à 15 h à Saint-Louis ; tandis que le Duc soldera ses comptes avec Saint-Louis Basket club.

D. SARR

Le Cng qui avait observé une pause la semaine écoulée reprend, dimanche, les compétitions à l’hippodrome Ndiaw Macodou Diop de Thiès pour le compte de la 16e journée hippique de l’année. Les chevaux pourraient être nombreux du fait qu’ils n’ont pas compéti dimanche passé ; c’est aussi l’occasion de tester leur performance en vue des prochaines joutes qui se pointent à l’horizon. D’ailleurs, dans cette mouvance, une délégation du Cng conduite par Cheikh Tidiane Niang et le président du Crg de Fatick, Oumar Diaw, par ailleurs directeur des Courses, s’est rendu à Fatick pour visiter le site devant abriter le Grand prix du chef de l’Etat, c’est avec à leur tête le gouverneur de la région. Ils ont pris l’engagement d’accompagner le Cng pour la réussite de l’évènement du cheval dédié au président de la République M. Macky SALL, natif de Fatick, prévu le 16 juillet prochain.

Trois courses dont 2 fusions sont inscrites au programme, Ramadan oblige. La première regroupera les Pda et les poulains de 3 ans sur 1200m, la seconde réunira les chevaux des groupes 2 et 3. Ils évolueront sur 2200 m et la mise est de 1.500.000 FCfa pour chacune. Les engagements sont fixés à 40.000 FCfa. le 3e et dernier galop concerne les chevaux du groupe 1 qui se mesureront sur 2200 m. L’enveloppe est de 1.000.000 FCfa, inscription 30 000 FCfa. Les inscriptions seront enregistrées ce jeudi de 9h à 17h au Stade Léopold Sédar Senghor auprès de Dominique Abourisk.

EL Hadj Yamar DIOP

La Coupe des Confédérations 2017 de football se déroulera en Russie du 17 juin au 2 juillet et verra s’affronter les meilleures sélections victorieuses de leur coupe continentale et du dernier Mondial. Seront présents en plus de la Russie, hôte de la prochaine Coupe du monde en 2018, le Portugal, le Chili, la Nouvelle-Zélande, le Cameroun, le Mexique, l’Australie et l’Allemagne. Le calendrier complet.

Phase de groupes
Samedi 17 juin 2017
Groupe A
Stade de Saint-Pétersbourg : 18:00 Heure Locale
Russie - Nouvelle-Zélande

Dimanche 18 juin 2017
Groupe A
Kazan Arena : 18:00 Heure Locale
Portugal - Mexique

Groupe B
Stade du Spartak Moscou : 21:00 Heure Locale
Cameroun - Chili

Lundi 19 juin 2017
Groupe B
Stade Ficht à Sotchi : 18:00 Heure Locale
Australie - Allemagne

Mercredi 21 juin 2017
Groupe A
Stade du Spartak Moscou : 18:00 Heure Locale
Russie - Portugal

Groupe A
Stade Ficht à Sotchi : 21:00 Heure Locale
Mexique - Nouvelle-Zélande
Jeudi 22 juin 2017 - 18:00 Heure Locale

Groupe B
Stade de Saint-Pétersbourg
Cameroun - Australie
Groupe B
Kazan Arena Kazan
Allemagne – Chili

Samedi 24 juin 2017 - 18:00 Heure Locale
Groupe A
Kazan Arena
Mexique - Russie

Groupe A
Stade de Saint-Pétersbourg : 18:00 Heure Locale
Nouvelle-Zélande - Portugal

Dimanche 25 juin 2017 - 18:00 Heure Locale
Groupe B
Stade Ficht, Sotchi
Allemagne - Cameroun

Groupe B
Stade du Spartak, Moscou
Chili - Australie

Les demi-finales se dérouleront les 28 et 29 juin, le match pour la deuxième place et la finale au Stade de Saint-Pétersbourg le 2 juillet.

Le verdict de l’affaire est finalement tombé. Après une vaine tentative d’arrondir les angles par la Ligue sénégalaise de football professionnel, c’est le Comité de recours, saisi par le Gfc qui a tranché en faveur des banlieusards de Dakar. Mais les Sudistes ont juste pris acte. Mais les dirigeants du Casa Sports qui se sentent lésés ont pris acte en attendant …. Le secrétaire général du club s’y attendait du reste. « Nous ne sommes pas surpris par le verdict », déplore Siaka Bodian qui trouve la décision pas fondée ». Toutefois, il « félicite le Gfc ».

Le président du club, Seydou Sané, se demande où va le football sénégalais ». M. Sané pense à un « complot organisé en haut lieu contre le Casa Sports mais nous restons mobilisés contre cette forfaiture ». Affaire à suivre. En fait, il faut remonter au milieu du mois de décembre 2016 pour situer le début de cette crise.

Le Guédiawaye Fc qui devait rendre visite au Casa Sports à l’époque, dans le cadre de la 6e journée de la Ligue 1, n’a pu effectuer le déplacement au Sud, arguant une « panne d’avion » pour motiver sa défection de dernière minute. Saisi par le club de la banlieue dakaroise « par lettre enregistrée sous le N°16 -424 du 13 décembre, la Lsfp a pris la décision unilatérale de déprogrammer la rencontre, alors que le club de Djamil Faye était à la quête d’un plan B pour rallier Ziguinchor. En effet, d’après le Pv du Comité de recours, dans son dossier d’appel, le Gfc « a ajouté avoir été informé en début de soirée par courrier officiel de la décision de la Lsfp du report du match et a aussitôt annulé toutes les tentatives de rallier Ziguinchor par le moyen alternatif de transport que le club et ses dirigeants envisageaient ». Et pour prouver sa sincérité, le club de Gfc aurait même produit la lettre du ministère des Forces armées datée du 13 décembre 2016 et portant le « N° 1406 ». Par rapport à l’interdiction du match du 3 mai, par le préfet de Ziguinchor, le Gfc l’a trouvé « normale » puisque le Casa Sports, « club organisateur devait s’occuper de toutes les questions liées à la sécurité et à l’organisation du match, ce qui n’a pas été fait ».

Et que si la Lsfp juge que c’est le Gfc qui a tort, il est prêt à céder les trois points au Casa Sports. Dans le cas contraire, le club de Djamil Faye « demande à être remis dans ses droits et réclame le gain du match ». Le forfait n’ayant pas été constaté par le trio, les dirigeants du Casa qui ont alors pris contact avec un huissier pour constater le forfait, puisque les officiels (arbitres et délégués de match) qui devaient le faire, n’ont pas effectué le déplacement à Ziguinchor sur ordre de la Lsfp.

Ansoumana SAMBOU

La 23ème journée de Ligue 2 qui s’est achevée hier a consacré le statu quo en tête du classement où les trois premiers restent à leurs places. Même si le troisième larron de la bande, Africa Promo Foot, perd du terrain vis-à-vis des deux premiers, la Sonacos et Dakar Sacré-Cœur. Car ces deux équipes ont remporté leurs matchs de dimanche respectivement à domicile face à Cayor Foot (3-1) et en déplacement sur le terrain de l’Olympique de Ngor (1-0). Ce qui leur permet de faire la course en tête avec les Huiliers de Diourbel qui gardent la main avec 44 points devant le Centre de formation de Sacré-Cœur qui totalise 43 unités. Les deux clubs n’ont pas encore fait le pas décisif mais peuvent entrevoir, avec optimisme, le chemin pour la montée.

D’autant plus que la Renaissance de Dakar a stoppé, hier, Africa Promo Foot dans sa progression en s’imposant par 2 à 0. Un coup d’arrêt pour la formation thiessoise qui garde toutefois la 3ème place mais avec trois points de retard sur le deuxième. Elle doit son maintien sur le podium à la défaite de l’As Pikine qui a perdu à domicile face à Jamono de Fatick (0-1). Les Pikinois sont même doublés par le Port autonome de Dakar qui a battu, hier en clôture de la journée, Ndar Guedj par 1 à 0. Cayor Foot (13ème, 16 points) a été battu par la Sonacos.

Ousseynou POUYE

Résultats
Ngor – Dakar SC 0-1 ; Bargueth – Yeggo 0-0 ; Sonacos – Cayor Foot 3-1 ; As Pikine – Jamono Fatick 0-1 ; Etics – Duc 1-1 ; Renaissance – Africa Promo Foot 2-0 ; Port – Ndar Guedj 1-0.

Chers membres de l’Equipe nationale de Karaté,

Fidèle à une tradition bien établie, je voudrais, encore une fois, saluer la performance de nos sportifs qui viennent de se distinguer, de façon remarquable, à Yaoundé (Cameroun), à l’occasion des 16emes championnats d’Afrique de Karaté, contribuant ainsi au rayonnement et à la réputation de notre pays sur la scène africaine et mondiale.

En effet, notre équipe nationale masculine de Kumité a remporté, avec brio, la médaille d’or des ces championnats en prenant le dessus sur leurs adversaires du pays hôte et en gagnant, à l’issue de ces joutes, la médaille d’argent des moins de soixante quinze kilogrammes (-75 kg), et six de médailles de bronze : Ce qui constitue une belle moisson pour des compétitions aussi techniques et aussi relevées.

Vous avez honoré le Sénégal et votre pays vous doit, en retour, reconnaissance et gratitude.
C’est pourquoi, je voudrais saisir l’opportunité qui m’est offerte pour vous renouveler mes chaleureuses félicitations ainsi que tous mes encouragements en espérant que ces résultats dont les derniers enregistrés datent de 2006 à Johannesburg (Afrique du Sud), puissent se consolider et s’inscrire durablement dans votre agenda.

Le Ministère des Sports qui a en charge votre secteur prendra les mesures appropriées pour vous permettre d’atteindre cet objectif.
Je renouvelle mes remerciements et mes encouragements à l’encadrement technique et administratif et notamment à la nouvelle équipe fédérale qui vient d’être élue. Je souhaite à tous les membres de l’équipe nationale de Karaté victorieuse un bon retour au pays et une bonne continuation.

Le Président de la République Macky Sall

Le capitaine de l'équipe de Turquie Arda Turan a claqué la porte de la sélection nationale mardi mettant un terme à sa carrière internationale, en pleine polémique après l'agression d'un journaliste. "Je pense que le moment est venu (...) Je mets fin à ma carrière avec la sélection nationale", a déclaré l'ailier du FC Barcelone, âge de 30 ans et qui compte 96 sélections (17 buts), lors d'un bref point presse depuis la Slovénie, retransmis par les chaînes de télévision turques.

Ce coup de tonnerre survient quelques heures après la publication d'informations de presse selon lesquelles Turan a agressé verbalement et physiquement un journaliste sportif vétéran, Bilal Mese, après une rencontre amicale contre la Macédoine (0-0) lundi à Skopje.

AFP

La Française Kristina Mladenovic a été éliminée mardi en quarts de finale de Roland-Garros par la Suissesse Timea Bacsinszky, 31e mondiale, en deux sets 6-4, 6-4. Le match, commencé par un très fort vent, a été interrompu deux fois par la pluie.

Il reste une Française en course, Caroline Garcia (27e), qui sera opposée mercredi à la Tchèque Karolina Pliskova, N.3 mondiale, en quarts de finale. C’est une déception majeure pour Mladenovic, qui nourrissait de grandes ambitions après avoir éliminé la tenante du titre, l’Espagnole Garbiñe Muguruza, en huitièmes de finale en trois sets (6-1, 3-6, 6-3).

AFP

En match international amical disputé hier au stade Léopold Sédar Senghor, le Sénégal et l’Ouganda ont fait match nul 0-0. Avertissements : Walusimbi Godfrey et Aucho Khalid pour l’Ouganda. Arbitres : Omar Sallah assisté par Nfally Jarju et Salifu K. Touray, tous de la Gambie.

Les équipes – Sénégal : Pape Seydou Ndiaye puis Clément D. F. Degoud (46ème mn), Kalidou Koulibaly, Serigne Modou Kara Mbodj, Pape Alioune Ndiaye puis Fallou Diagne (81ème mn), Cheikh Tidiane Ndoye puis Henri G. Saivet (62ème mn), Idrissa Gana Gueye, Ismaïla Sarr puis Mame Biram Diouf (58ème mn), Moussa Wagué, Salif Sané, Adama Mbengue, El Hadj Babacar Khouma puis Famara Diédhiou (72ème mn). Entraîneur : Aliou Cissé.

Ouganda : Ochan Benjamin, Wadadanico Wakiro puis Karisa Milton (68ème mn), Walusimbi Godfrey, Juuko Muruchid, Mulanga Bernad, Aucho Khalid, Wasswa Hassan Mawa (Cap), Miya Fakuru, Okwi Emmanuel puis Shaban Muhammad (77ème mn), Nsibambi Derick, Muleme Isaac. Entraîneur : Milutin Sredojevic.

Pour une mise en jambes avant de faire face samedi à la Guinée équatoriale pour le compte de la 1ère journée des éliminatoires de la Can ‘‘Cameroun 2019’’, Aliou Cissé et le public du stade Léopold Sédar Senghor pouvaient s’attendre à mieux de la part de l’équipe nationale qui a été tenue en échec par les ‘‘Cranes’’ de l’Ouganda. La faute à une inefficacité offensive dont elle n’avait pas fait montre depuis des lustres. Alors qu’ils effectuaient leur première sortie devant leur public depuis la Coupe d’Afrique 2017, les ‘‘Lions’’ privés de deux de leurs éléments offensifs (Sadio Mané et Diao Baldé Keïta) ainsi que de leur capitaine Cheikhou Kouyaté n’ont pas réussi à faire la différence face à des adversaires tout de même coriaces.

Pourtant le sélectionneur à affiché d’emblée ses velléités offensives avec un onze de départ qui faisait la part belle à l’attaque. Mais le trop plein de joueurs à vocation offensive n’a pas permis d’allumer la mèche tant attendue et espérée par les supporters ; à la place c’est un festival de maladresses qui leur est servi. Car durant toute la première période, aucun tir cadré n’a été noté de part et d’autre ; l’essentiel du jeu se faisant loin des surfaces de réparation et excluant presque, les deux portiers. Les seuls faits d’arme de la bande à Kara Mbodj durant cette période ont été notés lors de deux débordements d’Ismaïla Sarr aux 15ème et 22ème minutes mais dont la conclusion laisse à désirer.

La deuxième période a été plus aboutie de la part des Lions qui ont vu entrer de nouveaux éléments offensifs avec Henri Saivet à la place de Cheikh Ndoye, Mame Biram Diouf qui a remplacé Ismaïla Sarr dont les débordements n’ont pas été concluants ou encore, Famara Diédhiou qui a suppléé Babacar Khouma esseulé à la pointe de l’attaque et privé de balles à exploiter. Il a tout de même fallu attendre la 64ème minute pour voir le premier tir cadré du match et c’est l’œuvre de l’Ougandais Muleme Isaac qui obligeait Clément Diop (entré à la place de Pape Seydou Ndiaye) de se coucher sur la balle sur coup franc. Le Sénégal en fera de même à la 70ème avec Pape Alioune Ndiaye qui a vu le portier adverse s’avancer un peu pour tenter de marquer. La séquence offensive s’est poursuivie avec Babacar Khouma mais le tir du joueur de la Fiorentina est dégagé par Ochan Benjamin (71ème mn).

A la 78ème, ce fut au tour de Salif Sané de solliciter le gardien visiteur d’une balle puissante des 35m mais ce dernier détourne d’abord sur la barre transversale puis en corner. A la 87ème mn, Mame Biram Diouf tente la dernière offensive sénégalaise mais pèche dans la finition ; laissant ainsi le score inchangé.

Après la prestation de ce lundi, il appartient à Aliou Cissé et à ses hommes de montrer plus d’envie samedi prochain face au Nzalang Nacional pour démarrer la campagne continentale avec une note positive.

Ousseynou POUYE

Le football ivoirien est en deuil avec le décès brutal de son milieu de terrain Cheikh Tioté. Une crise cardiaque a eu raison de ce solide joueur alors qu’il était à l’entraînement avec son club de Beijing Bg en Chine. Hier donc, à l’occasion du match amical international Sénégal-Ouganda disputé au stade Léopold Sédar Senghor, l’arbitre gambien a fait observer une minute de silence à la mémoire de ce footballeur que les Sénégalais connaissent bien à travers les matches Sénégal-Côte d’Ivoire dans un passé récent. Agé de 30 ans, l’ancien sociétaire de Newcastle était coéquipier de Papiss Demba Cissé et Demba Bâ, avant qu’il n’émigre vers la Chine il y a deux ans.

"On a eu pas mal d’occasions dans ce match, c’est vrai aussi que l’Ouganda a fermé le jeu, on a essayé de les contourner, on a essayé de rentrer mais ça a été difficile. Mais je crois qu’on a eu en deuxième période quelques opportunités. Il nous faudra être beaucoup plus efficace. C’est vrai que les occasions qu’on a eues aurait pu être concrétisées, mais ça n’a pas été le cas. On va continuer le travail car on a encore une semaine pour tout remettre en place avant la venue de la Guinée équatoriale. En football, l’important c’est de gagner, il faut marquer des buts. On a des attaquants capables de marquer des buts, donc c’est à eux de se remettre en question, d’apporter beaucoup plus de percussions. La préparation a été bonne car on arrive à trouver le jeu et à élaborer. Maintenant il faut mettre au fond les balles de but pour se rassurer. Il faudrait être beaucoup plus tueur. On va renforcer le travail. C’est un match qui tombe dans une période un peu difficile avec le Ramadan surtout. Mais je suis fier de mes joueurs même s’ils n’ont pas marqué, mais ils n’ont pas encaissé non plus."

"Jouer contre une équipe comme le Sénégal est un véritable match et nous en avons tiré beaucoup d’enseignements. C’est un bon baromètre dans la perspective de notre match contre le Cap-Vert. Nous avons joué dans de très bonnes conditions. Mes joueurs sont arrivés fatigués car nous avons débarqué à Dakar le dimanche seulement et nous avons joué aussi contre une très bonne équipe du Sénégal. Vous savez, les matches à l’extérieur sont très difficiles à négocier, mais nous avons joué avec nos armes. Car quand on joue contre l’une des meilleures équipes africaines du moment vous avez des problèmes et donc on doit s’adapter. C’est ce qu’on a fait et ce nul contre le Sénégal nous donne confiance dans notre match contre le Cap-Vert."

L’Us Gorée est sur le chemin du retour en L2. En concédant sa 10ème défaite (0-1), dimanche, à l’issue du choc des relégables contre le Ndiambour, le champion en titre a largement compromis ses chances de sauver sa place dans l’élite. En revanche, avec cet important succès en déplacement, les Lougatois se relancent dans la course au maintien. Ils sont à la hauteur des Rufisquois, premiers non relégables, désormais sous forte pression à trois journées du terme.

Ce n’est pas le cas pour le Diaraf, le Casa Sports, Niary Tally et Diambars qui ont déjà assuré leur place dans l’élite. C’est le contraire pour certains clubs, comme l’Us Ouakam, l’As Douanes, la Linguère et les Mbourois du Mbour PC et Stade de Mbour, qui n’ont plus droit à l’erreur dans cette dernière ligne droite. Ils ne sont pas encore à l’abri d’une mésaventure. Au sommet, le leader Génération foot a pratiquement atteint le but. Les Académiciens de Deni Biram Ndao n’ont juste besoin que d’un point pour jubiler. Le Guédiawaye Fc qui est leur seule menace a peu de chances de les priver de leur premier titre dès leur première saison en Ligue 1.

Le verdict peut tomber dès le week-end prochain. Génération Foot, solide leader avec une bonne avance de 7 points a l’avantage de recevoir le Stade de Mbour, contrairement au Gfc qui sera en péril à Saly, face à Diambars, en pleine confiance après son large succès (3-1) en déplacement ce week-end contre l’As Douanes.

Les résultats
Génération Foot - NGB Niary Tally : 2-2, Gfc – Uso : 0-0, Linguère – Diaraf : 0-0, Douanes – Diambars : 1-3, Casa Sports – Mbour PC : 3-1, Stade de Mbour – Teungueth Fc : 0-0, Us Gorée – Ndiambour : 0-1

L’Etat a mis la main à la pâte pour la réfection des stades des Parcelles assainies et de Ngor. Ces infrastructures vont respectivement coûter un milliard 600 millions FCfa et un milliard 200 millions FCfa. La fin des travaux est prévue avant juin 2018.

Les communes des Parcelles assainies et de Ngor disposeront bientôt de stades flambants neufs. Hier, le ministre des Sports Matar Ba a posé un premier jalon important dans ce sens en procédant à la pose de la première pierre desdits stades. Le ministre des Sports entend ainsi « rendre concrètes les instructions du président de la République ». Il a rappelé que lors du Conseil des ministres délocalisé de Dakar, Macky Sall avait pris d’importantes mesures parmi lesquelles la reprise des travaux et la réhabilitation de certaines infrastructures sportives. Selon lui, c’est un montant de 1.600 millions FCfa que l’Etat a mobilisé « pour reprendre totalement la structure du stade des Parcelles assainies ». Il a indiqué que la future « belle infrastructure » disposera d’un gazon synthétique de dernière génération, d’un éclairage sportif, d’une grille de protection et deux tribunes. « C’est extrêmement important pour les jeunes Parcellois qui font le déplacement jusqu’à Demba Diop. C’est la même nécessité à Ngor, une commune de sport où l’Olympique de Ngor a investi beaucoup d’argent », a-t-il poursuivi. S’agissant du stade de Ngor, c’est une enveloppe d’un milliard 200 millions FCfa qui a été dégagée pour accompagner le stade de Ngor « afin de permettre à la commune d’avoir une infrastructure de dernière génération ».

Le ministre a souligné que les travaux des deux stades, d’un coût total de près de 3 milliard FCfa, seront finalisés avant juin 2018 ; ajoutant que l’argent est disponible. Par ailleurs, il a soutenu que l’entreprise Cstp qui a gagné le marché a une expertise reconnue en la matière. Bref, toutes les conditions sont, à son avis, réunies pour la réalisation des travaux dans de meilleurs délais. « Je suis mes chantiers et je touche du bois, tous les chantiers qu’on commence, on les termine. Je ferais régulièrement des visites de chantier pour voir avec l’entrepreneur ce qu’il faudra faire afin que les travaux soient terminés dans les meilleurs délais», a-t-il promis. Avant de marteler : « Nous sommes là pour faire du concret. Nous sommes dans l’action, nous ne sommes pas dans la théorie ».

Matar Bâ a souligné que l’Etat a injecté beaucoup de milliards ces deux dernières années en vue d’accompagner le sport national. D’après lui, le président de la République est à l’écoute du monde sportif. « Il est en train de prendre des mesures fortes pour que le sport du Sénégal continue à avoir des résultats », a-t-il fait remarquer avec satisfaction. Il estime, d’ailleurs, que les gros moyens déployés par l’Etat ne sont pas étrangers aux bonnes performances sportives que le pays réalise depuis quelques temps.

« Quand on fait la somme de nos réussites, ça dépasse nos attentes. On a fait beaucoup d’efforts et aujourd’hui dans beaucoup de disciplines, les résultats suivent », explique-t-il avec satisfaction. Il en a profité pour inviter les uns et les autres à rester positifs pour qu’un jour, qu’on puisse remporter la Coupe d’Afrique des Nations de football. Matar Bâ a indiqué que l’Etat est mobilisé pour aider l’équipe nationale du Sénégal à se qualifier à la Coupe d’Afrique des Nations et à la Coupe du Monde. « Tout le monde doit être mobilisé pour accompagner l’équipe nationale qui en a tant besoin », a-t-il encore insisté. Le ministre est revenu sur l’état d’avancement du Palais des Sports. A l’en croire, « le montage » de cette infrastructure sportive sera effectué très rapidement. « Beaucoup disent que le Palais des Sports n’avance pas ; c’est parce qu’ils n’ont pas tous les éléments nécessaires.

Le Palais des sports, c’est du préfabriqué, ce n’est pas des briques qu’on assemble », a-t-il laissé entendre ; assurant que « nous sommes dans les délais » pour la finalisation de ce projet. Il a réaffirmé que l’Arène nationale sera opérationnelle en juillet avec la réception des clés en 2018. Cela, a-t-il déclaré, va soulager le stade Demba Diop, qui accueille, en plus des matches de football, les combats de lutte. Il a expliqué que la surcharge des compétitions ne permet pas une bonne gestion des infrastructures sportives et c’est l’une des raisons qui ont fait que l’Etat s’est engagé à multiplier les stades

Diégane SARR

En marge de la pose de la première pierre du stade de Ngor, le ministre des Sports Matar Bâ a magnifié la performance de l’équipe nationale de karaté qui a remporté le championnat d’Afrique qui vient de s’achever à Yaoundé.

« Je pense que les Karatékas ont vengé l’équipe nationale de football parce que c’est à Yaoundé qu’on a remporté le titre », a réagi avec humour Matar Bâ. Pour rappel, les Lions du foot ont été éliminés en quarts de finale à la dernière Can qui s’est tenue au Gabon en janvier 2017.

Il a rappelé que, depuis 2006, le Sénégal n’a pas gagné cette compétition. « Ce titre est extrêmement important », a-t-il ajouté avec satisfaction.

D. SARR

Les Lions de la Terangxa du karaté viennent de remporter de haute lutte le titre de champion d’Afrique par équipes seniors garçons après avoir battu le Cameroun, pays organisateur, par 3 victoires à 1 défaite et 1 nul, devant un public tout acquis à la cause des Lions indomptables. A la troisième place la Tunisie. C’était à l’occasion des 16èmes championnats d’Afrique seniors hommes et dames qui se sont terminés, hier, dans la capitale camerounaise.

La sélection sénégalaise coachée par Fodé Ndao, Ibrahima Konaté et Gabriel Sylla comme préparateur physique et composée de Saliou Diouf (-60 kg), Papa François Diouf (-67 kg), Abdourahmane Moundor Séne (-75 kg), Abdou Lahat Cissé (+84 kg), Modou Moustapha Ndiaye (+84 kg), Mouhamed Diagne et Birama Gueye vient de remporter le titre de champion d’Afrique devant le pays organisateur le Cameroun. Une belle victoire qui certainement servira de baromètre pour relancer le karaté sénégalais qui avait perdu son lustre d’antan depuis les championnats du monde de Paris en 2012.

En allant à ce rendez-vous africain, ce ne fut pas évident, compte tenu de la situation que le karaté avait traversé durant les cinq dernières années. Mais, à force d’y croire, surtout avec l’avènement du nouveau bureau fédéral, il y avait un brin d’espoir. Il ne fallait surtout pas aller à Yaoundé en victime expiatoire. La troupe a été mobilisée en moins de quatre semaines avec des combattants qui y avaient cru, surtout après le message du nouveau président élu, Mouhamed El Moctar Diop. Le langage de la vérité était sorti et les combattants en plus des encadreurs avaient compris le message.

Le Sénégal qui s’était déplacé avec 12 combattants rentre avec une médaille d’or en kumité garçons, une médaille d’argent avec Abdourahmane Moundor Sène (-75 kg), et six médailles de bronze avec Maguette Mbaye (-50 kg), Mame Fatou Thiaw (-68 kg), Saliou Diouf (-60 kg), Papa François Diouf (-67 kg), Abdou Lahat Cissé (+84 kg) et Modou Moustapha Ndiaye (+84 kg). Une consécration pour le président de la Fédération sénégalaise de karaté Mohamed El Moctar Diop qui a été élu par ses pairs le 7 mai dernier.

Le Sénégal n’avait plus gagné la médaille d’or par équipes depuis les championnats d’Afrique de 2012 au Maroc à Casablanca après avoir remporté le titre africain en 2006 au Bénin et le conserver en 2007 aux Jeux africains d’Alger, en 2010 à Cap Town en Afrique du Sud avec Elhadji Gueye Ndour et compagnie avant de le perdre à Casablanca au Maroc en 2012 sous la conduite de Senseï Dame Ndao comme coach.

Le film de la finale : 1er combat Saliou Diouf perd par le fait du nouveau règlement qui stipule qu’en cas de match nul un partout, celui qui a marqué le premier gagne et c’est le Camerounais qui avait marqué le 1er point. Défaite donc du Sénégal au 1er combat. Abdourahmane Moundor Sène fait match nul pour le 2ème combat. Pour les trois combats restants, Modou Moustapha Ndiaye, Papa Birama Gueye et Mouhamed Diagne ne laisseront aucune chance à leurs adversaires directs. Un cinglant 3 à 0 s’en est suivi consacrant ainsi les Lions de la Teranga champions d’Afrique par équipes à l’occasion de ses 16èmes championnats d’Afrique seniors couplés avec les 8èmes championnats d’Afrique juniors où le Sénégal n’avait pas eu d’engagés. La délégation sénégalaise rentre à Dakar, ce mardi via Abidjan à 14 heures 30 minutes. Pour un accueil triomphal, à l’aéroport Léopold Sédar Senghor.

Elhadji Yatma LO

Aucun club n'avait conservé sa Ligue des champions depuis 27 ans. Mais rien ne semble impossible à Zinédine Zidane et au Real Madrid, tombeurs samedi à Cardiff d'une Juventus Turin maudite en finale (4-1), pour sa 12e victoire dans la compétition. Gianluigi Buffon et la défense de fer de la 'Juve' n'avaient encaissé que trois buts depuis le début du tournoi. Mais le Real de 'Zizou' est décidément irrésistible : la star Cristiano Ronaldo a inscrit un doublé (20e, 64e), Casemiro (61e) et Marco Asensio (90e) les autres buts madrilènes, rendant anecdotique le retourné pourtant sublime du Croate Mario Mandzukic (27e). Voilà donc Zidane double vainqueur de la Ligue des champions, après celle remportée aux tirs au but la saison précédente à Milan, face à l'Atletico Madrid. Aucun entraîneur n'avait réussi pareil exploit depuis 1990 et le stratège de l'AC Milan Arrigo Sacchi.

D'autant que lui l'avait déjà gagnée en tant que joueur, en 2002, en inscrivant au passage un but de légende. La réussite du jeune coach (44 ans) est totale: il vient tout juste de guider le Real à son premier sacre en championnat depuis 5 ans, et, en une saison et demie comme entraîneur de la 'Maison Blanche', a aussi glané la Supercoupe d'Europe 2016 et le Championnat du monde des clubs 2016. La victoire de Cardiff permet aussi au Real de réaliser le premier doublé Liga-C1 depuis... 1958.

AFP 

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.