banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (2967)

Sport

Sitteu a révélé une nouvelle facette de lui en infligeant un retentissant KO à Zoss hier, lors de leur face à face au stade Demba Diop. Une gauche de métal qui envoie le leader de « Door Doraat » dans les vaps ! Une belle victoire qui permet au « phénomène » de venger le frère Tidiane Faye et de sceller, en même temps, son retour en force. En revanche, la série noire se poursuit pour le Parcellois qui concède ainsi sa quatrième défaite d’affilée.

50 secondes ! C’est la durée du face à face entre Zoss et Sitteu hier, au stade Demba Diop. Les choses sont allées très vite. Face à deux lutteurs qui piaffaient d’impatience de solder leurs comptes qui n’ont que perduré, il a suffi d’un peu pour mettre le feu aux poudres et faire basculer la confrontation. Et c’est Sitteu qui a été le grand gagnant au terme de cette confrontation qui a pris les allures d’un vrai combat de boxe. Il faut dire que Zoss est tombé dans le piège de son adversaire en privilégiant lui aussi la bagarre ; au détriment de la lutte, oubliant qu’il était désavantagé par sa taille et ses courtes rallonges. Mal lui en prit !  Après un premier échange de coups de poings, sans grand dommage, les deux protagonistes observent un court répit, mais ce n’est que pour mieux repartir à la charge. Zoss et Sitteu reprennent aussitôt les hostilités.

Ils avaient une dent, l’une l’autre. Le grand-frère de Garga Mbossé voulait corriger le « phénomène » de Lansar, comme il l’avait déjà fait avec son coéquipier Tidiane Faye, lui montrer qu’il n’était pas son égal. Quant à Sitteu, il avait à cœur de venger le « professeur », renouer avec la victoire et poursuivre son ascension. Au finish, le dernier mot revient au poulain de Max Mbargane dont la puissante gauche, dans le feu de l’action, n’a laissé aucune chance au lutteur des Parcelles assainies. Touché d’une frappe à bout portant sur la tempe droite, Zoss s’affale de tout son poids. Sonné. La chute est limpide. Comme l’eau de roche. Le malheureux met du temps avant de se relever. Plus de peur que de mal. Sitteu peut jubiler. Il vient d’administrer une belle raclée au bourreau du professeur Tidiane Faye et sceller, en même temps, son retour en force. Une belle revanche ! Un fulgurant retour qui le remet en selle dans la course vers l’antichambre des ténors. La saison dernière, le sociétaire de Lansar a été freiné dans son ascension par Sa Thiès, le fils de Double Less. Défait pour la quatrième fois d’affilée, Zoss a, en revanche, raté l’occasion de sortir de l’ornière. Une série noire qui n’en finit plus et qui compromet encore plus ses chances de revenir au premier plan.

Diégane SARR

EN BREF... EN BREF...

Usine Doolé refait surface !
Après une longue absence, Usine Doolé a effectué une apparition réussie hier, au stade. Le poulain d’Ibou Ndaffa a battu Kounta Kinté au terme d’un face à face qui l’a vu encaisser des coups avant d’inverser la tendance en sa faveur. Un retour gagnant qui devrait relancer sa carrière qui semble faire du surplace depuis plusieurs années. Usine Doolé a régné durant plusieurs saisons dans la lutte simple, avant de se voir renverser de son piédestal. Il a aussi été plusieurs fois sélectionné en équipe nationale pour participer à certains tournois de la Cedeao.
 
Malick Niang passe inaperçu
Disparu des radars depuis sa défaite contre Ama Baldé en 2014, Malick Niang est passé inaperçu hier lors de son show. Tout porte à croire qu’il a perdu la côte de popularité qu’il avait, il y a quelques années, auprès des supporters et amateurs. En tout cas, l’ex « puncheur » de Ndakaru n’a pas droit à un standing ovation comme ce fut le cas pour certains de ses pairs en l’occurrence Boy Niang 2 et Eumeu Sène qui ont été fortement applaudis par le public. C’est ce qui arrive quand on cumule les saisons blanches.

Solidarité pikinoise
Les lutteurs de Pikine n’ont pas dérogé à la règle qui veut qu’ils soient massivement présents à chaque fois qu’un des leurs dispute un combat. Hier, Boy Niang 2, Eumeu Sène et Reug Reug étaient tous de la partie pour apporter leur soutien indéfectible à leurs frère Sitteu et Tyson 2. Une leçon de solidarité que ne semblent pas encore assimiler les champions des Parcelles assainies. Ces derniers n’ont pas fait preuve de la même solidarité vis-à-vis de Zoss, que les Pikinois envers Sitteu et Tyson 2.
 
Fulgurant retour de Tyson 2 !
Freiné la saison passée par Elton, Tyson 2 n’a pas tremblé face à Garga 2. Le lieutenant d’Eumeu Sène a, l’espace de quelques secondes seulement, balayé le poulain de Zoss, largement dépassé par la tournure des évènements. En effet, après la traditionnelle étape de balancement des bras, somme toute brève, l’ancien vainqueur de l’Arena Tour déclencha les hostilités en mimant une fausse bagarre. Malheur pour son adversaire qui s’est fait piéger en voulant réagir à la fausse alerte du Pikinois. Alors qu’il s’apprêtait à effectuer une contre-attaque, Tyson 2 s’engouffre dans la brèche et amorce une entrée en jambes éclair dont lui seul connaît le secret, en bon spécialiste de la lutte pure et dure. Le sociétaire de l’écurie « Door Doraat » fait de la résistance, mais ne peut s’extirper des griffes de son adversaire qui refuse de lâcher prise. Bien au contraire, Tyson 2 enchaine son action et met à contribution sa puissance physique. Il finit par soulever son adversaire avant de le clouer au sol. Une belle victoire qui brise l’élan de Garga 2 qui était dans une belle dynamique. Et qui permet à Tyson 2 de renouer avec le succès après son cinglant revers la saison passée contre Elton.

Parcelles-Pikine : 2-0
La double confrontation entre Pikine et Parcelles a, largement, tourné en faveur du premier quartier nommé. En effet, Tyson 2 et Sitteu ont battu respectivement Garga 2 et Zoss tous deux membres pensionnaires de l’écurie « Door Doraat ». Une domination qui ne fera que relancer la rivalité entre ces deux quartiers de la banlieue.

D. SARR

En finale du Tournoi final Ufoa 2017 disputé hier à Demba Diop, l’As Tanda a battu l’Us Gorée par 2 à 0. Mi-temps : 1-0. Buts : Zougoula Koelly Kévin (21ème mn) et Sanogo Issa (90+3ème mn) pour l’As Tanda. Avertissements : Makhtar Gueye pour l’Us Gorée ; Koffi Kabran Fobran Stevens, Sanogo Issa, Cissokho Mory Abdoul Karim pour l’As Tanda. Arbitre : Ntale Kokou (Togo) assisté par Isah Usman (Nigéria) et Luis Fernando Barboza (Cap-Vert).

Les équipes – As Tanda : Cissé Adama, Coulibaly Wonlo (Cap), Brito Dagou Willie Anderson, Kouamé Kouakou Roméo, Zahouo Bi Roméo, Koffi Kabran Fobran Stevens puis Asare Stephen Baffour (82ème mn), Zougoula Koelly Kévin puis Gariba Mohammed Saaba (87ème mn), Kouamé Koffi Constant, Konaté Sitionan Abdramane, Sanogo Issa, Cissokho Mory Abdoul Karim. Entraîneur : Koffi Firmin.

Us Gorée : Ibrahima Niass, Cheikh A. Ndiaye (Cap), Cheikh Oumar Koné, Abdoulaye Samb puis Baye Malick Diop (85ème mn), Abdoulaye Diakham, Ngagne Diallo, Chérif Bayo, Jean Rémy Bocandé, Rémi Nassalan, Mor Talla Nguer, Ely Cissé puis Makhtar Gueye (68ème mn). Entraîneur : Bassouaré Diaby.

L’inefficacité offensive poursuit toujours les Insulaires de l’Us Gorée qui ont payé cash, hier, leur manque de lucidité face au but en concédant la défaite face à une équipe plus réaliste en finale du tournoi de l’Ufoa. Maîtres du jeu en première période où ils ont fait déjouer les Goréens, les champions de Côte d’Ivoire ont mis 20 minutes pour trouver la faille et se mettre à l’abri grâce à Zougoula Koelly Kévin (21ème minute). D’autant plus qu’avec « trois matchs en cinq jours, il nous fallait marquer très tôt et gérer », selon leur capitaine Coulibaly Wonlo. Ce qu’ils ont bien réussi malgré une deuxième période qui a vu l’adversaire les acculer mais réussir à marquer. Et c’est dans ses ultimes tentatives d’arracher l’égalisation que l’Us Gorée a définitivement perdu. Profitant d’une contre-attaque dans les arrêts de jeu, Issa Sanogo se joue de la défense goréenne pour inscrire le 2ème but et offrir la victoire à son équipe (2-0, 93ème mn). Ce dont s’est félicité son entraîneur, Firmin Koffi qui espère que ce succès « va galvaniser l’équipe pour le championnat mais également pour la Coupe d’Afrique ». En face, l’Us Gorée qui a trop subi en début de partie a rectifié le tir en seconde période pour gagner le monopole du ballon. Ce, après les réaménagements effectués par le coach ; mais les démons n’ont pas quitté le camp des Insulaires. Par plusieurs fois, les attaquants ont craché sur les belles initiatives de Mor Talla Nguer, Jean Rémy Bocandé ou encore Chérif Bayo.

Ce que le coach a regretté en fin de partie car pour Bassouaré Diaby, l’adversaire était à la portée de ses joueurs. Et à l’heure du bilan du tournoi qu’il aurait aimé remporté, le successeur d’Aly Male a souligné qu’il voulait surtout voir son équipe « se rassurer et se relancer en championnat » où elle traverse actuellement une mauvaise passe. Mais il veut surtout retenir le bon côté des choses avec « l’intensité que nous avons mise lors de la 2ème période du match d’aujourd’hui » mais également les jeunes joueurs qu’il a expérimentés.

Ousseynou POUYE

Zoss et Sitteu s’affrontent demain au stade Demba Diop. Pour ces deux lutteurs battus lors de leurs dernières sorties, la défaite est interdite. Un face à face qui est parti pour être incertain, chacun des protagonistes ayant les capacités requises pour remporter la partie. En lever de rideau, les amateurs pourront notamment suivre le choc entre Garga 2 et Tyson 2.

Le stade Demba Diop abritera, demain 4 avril, un grand combat de lutte mettant aux prises Zoss, le chef de file de l’écurie « Door Dooraat », et Sitteu, le « phénomène » de Lansar. A l’initiative de Gfm Entertainment, cette confrontation sera l’occasion pour les deux protagonistes de renouer avec le succès afin de relancer ainsi leur carrière. Ayant perdu toutes ses trois dernières sorties, Zoss n’aura, cette fois, pas droit à l’erreur, au risque de compromettre davantage son retour au premier plan. Lanterne rouge au tournoi de la Tnt, une initiative de la Rdv Production, avec 0 point en trois confrontations, le grand-frère de Garga Mbosse a l’obligation de s’imposer aux dépens du poulain de Max Mbargane. Mais face à un adversaire, décidé lui aussi à retrouver le sourire, le pari de Zoss s’annonce fort complexe. Défait, la saison passée, par Sa Thiès, le jeune coéquipier de Ness entend vite renouer avec la gagne afin de poursuivre son chemin vers le sommet de l’arène.

Il faut dire que les deux lutteurs ont, chacun, les aptitudes requises pour remporter la partie. Vainqueur, entre autres, de Tidiane Faye, Boy Niang 2 et Gouye gui, Zoss a fini de démontrer toute sa capacité de nuisance. Son expérience, en 10 ans de présence dans l’arène, sa ruse et sa belle lecture de jeu constituent pour lui, des atouts considérables.

Mais son adversaire, quoique moins expérimenté, n’est pas un nain en lutte. En cinq ans, Sitteu a su se frayer un passage dans l’arène, au point de titiller l’antichambre des ténors. Sa technique hors normes lui a valu le titre de « phénomène » de Lansar. Son palmarès en dit également long sur son mérite.

De même, il a battu de grands techniciens parmi lesquels Malaw Séras, Zarco, Pape Mor Lô ; ce qui est toujours révélateur de son talent. C’est dire si ce combat est parti pour être incertain ; tant il faudra s’attendre à tout. Zoss et Sitteu disputeront ce combat sur fond de règlement de comptes. Et pour cause, le jeune sociétaire de Lansar aura à cœur de venger le frère Tidiane Faye que le Parcellois avait battu à plate couture en 2012. En lever de rideau, les amateurs pourront notamment suivre le face à face entre Garga 2 et Tyson 2.

Un choc de jeunes loups aux dents longues qui devrait également être très disputé. Alors que le premier voudra conforter sa dynamique de victoires, le poulain d’Eumeu Sène, battu par Elton, la saison dernière, cherchera à se relancer dans la course. Un autre duel de feu en perspective.

Diégane SARR

C’est incontestablement le tournant de la saison. En perdant le choc au sommet, le Diaraf est en train de lâcher prise dans la course au titre. Au profit de son bourreau, Génération foot qui confirme de plus en plus son ambition pour le titre. Sans complexe malgré leur manque d’expérience dans l’élite, les Académiciens sont sur la voie royale, avec une bonne avance de 6 points sur le Guédiawaye Fc, le nouveau dauphin. C’est le contraire des autres Académiciens de Diambars qui sont en train de couler. Une troisième défaite consécutive depuis la reprise, c’est le bilan largement négatif du club de Saly qui peut, désormais, se soucier de leur avenir dans l’élite. Le Gfc, de son côté, a profité du faux-pas du Diaraf pour occuper le deuxième fauteuil. Comme les Ouakamois qui ont rebondi sur Diambars, les St-Louisiens de la Linguère se sont aussi relancés dans la course au maintien, en domptant à domicile le Ndiambour dans le derby du Nord. Quant au Casa Sports, il a échappé de justesse d’une autre déconvenue devant Niary Tally, sa bête noire depuis quelques temps.

Diaraf- Génération Foot (2-3) : les académiciens font un grand pas vers le titre
En match comptant pour la 16e journée de Ligue 1, Génération foot a battu samedi le Diaraf (3-2) au stade Demba Diop. Mi-temps : 1-1. Buts : Ibrahima Niane (43e), Jean Louis Barthélemy Diouf (59e) et Cheikh Tidiane Sabaly (76e) pour Génération Foot ; Babacar Seck (23e), Sassy Diallo (80e) pour le Diaraf. Avertissements : Mamadou Sylla (57e) du Diaraf ; Cheikh Tidiane Sabaly (67e), Sidy Bara Diop (70e) et Ismaila Simpara (79e) de Génération Foot. Arbitres : EL H Abdou Aziz Seck, assisté par Souleymane Diongue et Nouha Diédhiou, tous de la Cra de Kaffrine. Public nombreux.
 
Les équipes : Diaraf : Cheikh Ahmadou B. Thioub, Babacar Seck (cap) puis Seikou Konteh, (66e), Pape Sassy Diallo, Mamadou Sylla, Matar Kanté, Idrissa Kanté, Idrissa Niang, Alioune B. Tendeng, Fidele Gomis (Abdoulaye Ba, 56e), Daouda Guèye Diémé (Baba K K Kébé, 62e), Ibrahima Diop et Ousmane Gassama. Coach : Malick Daf
 
Génération Foot : Mohamed Niaré, Sidy Bara Diop (cap), Bakary Mané (Oumar Ngalla Samb, 86e), Mouhamed Kane, Cheikh Tidiane Sabaly, Ablie Jallow (Malick Cissé, 72e), Issa Diouf, Ismaila Simpara, Jean Louis Barthélémy Diouf, Mouhamadou Diop, , Ibrahima Niane (Amadou Dia Ndiaye, 89e). Coach : Olivier Perrin

Des joueurs du Diaraf affalés sur la pelouse, alors que ceux de Génération Foot jubilent devant leurs supporters regroupés à la tribune découverte. L’image est forte pour ne laisser personne indifférent au dernier coup de sifflet de l’arbitre El H. Abdou Aziz Seck. Contraint de remporter ce choc au sommet pour rester dans le rétroviseur de leader, le Diaraf est passé à côté de la plaque. Et pourtant, le club de la Médina avait bien démarré la partie. Attendu pour prendre les choses en main, le club de la Médina a engagé les hostilités d’entrée. Et c’est son capitaine, Babacar Seck qui a montré la voie dès la 23e minute d’un tir croisé au second poteau. Un avantage logique ! Mais, loin d’être abattus, les Académiciens ont bien réagi avant la pause par l’intermédiaire de leur attaquant international junior, Ibrahima Niane. Bien servi par Cheikh Tidiane Sabaly sur une balle de contre, le meilleur buteur ne se fit pas prier pour rétablir l’équilibre. Quinze minutes après la reprise, Jean L. B. Diouf redonne l’avantage au leader (59e) sur un coup franc dévié au fond des buts de Cheikh Ahmadou Bamba Thioub, impuissant. Il sera suivi un quart d’heure plus tard par Cheikh Tidiane Sabaly qui profitait d’une opportunité pour conforter l’acquis des Académiciens. Avec ce succès précieux, Ibrahima Niane et ses partenaires réalisent un grand pas vers le titre. Et ce serait réussir le tour de force dès leur première expérience dans l’élite. En fait, cela est devenu une tradition. L’Us Gorée l’a réussi l’année dernière, l’As Douanes deux saisons plus tôt.

Ansoumana SAMBOU

Linguère-Ndiambour 2-0 : Trois importants points pour les Nordistes
En match comptant pour la 15ème journée dimanche 2 avril 2017 de Ligue 1 et joué au Stade Mawade Wade, la Linguère a battu Ndiambour 2-0. Mi-temps 0- 0 Buts : Oumar Gningue (53ème ) et Papa Ndiaga Yade (89ème) pour la Linguère

Arbitre : Boubacar Barry , assisté d’Oumar Sarr et Abdoulaye Hanne( Trio Cra de Thiès)
Avertissements : Aly Bamba et Oumar Gningue de la Linguère ; Ibrahima Sow du Ndiambour

Les équipes : Linguère : Modou Jobe-Moustapha Diop, Lamine Bara Ndong, Oumar Gningue, Mamadou Seck (cap) -Malick Fall, Aly Bamba, Abdou Khadre Gueye, Simon Diadhiou (Papa Ndiaga Yade (46mn), Modou Lamin Manneh (Sakoky Laye 81mn), Yassine Najim (Abdou Kader Fall 62mn). Coach : Vitor Salvado

Ndiambour : Massamba Lo- Abdoulaye Sy, Mouhamed Ba, Ibrahima Fall (cap), Mor Mberry Diouck-Kémo Soumaré, Badara Diallo (Pape Ibrahima Niang (63mn), Ibrahima Sow, Mouhamadou Lamine Dia (Wiliam Silva 74mn), Moustapha Traoré, Baye Gadio Cissé (Sidy Dieng 74mn). Coach : Malick Diop

En remportant ce derby du Nord, la Linguère a obtenu trois cruciaux points dans la lutte pour le maintien, après deux défaites enregistrées lors de ses précédentes sorties. Cette rencontre entre équipes luttant pour le maintien a été très disputée. Mais la première période a été vierge de but. A l’inverse de la seconde mi-temps, où, après avoir raté le cadre à la 52ème mn, Oumar Gningue est revenu dans la minute suivante pour ouvrir le score de la tête.

Les choses commençaient dès lors à s’emballer pour des Samba Linguère déterminés à conserver leur avantage. Et lorsqu’à la 89ème mn, Papa Ndiaga Yade se joue de la défense adverse pour tromper le gardien lougatois d’un tir du gauche, la messe était dite. Malick Diop inaugure donc son mandat à la tête du Ndiambour par une défaite.

A.M.NDAW

GFC-Stade de Mbour (1-0) : Les Crabes ont pris leur revanche
En match comptant pour la 16ème journée de la ligue, disputé samedi au stade Alssane Djigo de Guédiawaye, le Gfc a battu le Stade de Mbour par 1 but à 0. Mi-temps : 0-0. But : Mamadou Seck (54ème mn). Arbitre : Cheikh Sidiya Diagne assisté de Mathioye Diop et de Bassirou Fall, tous de la Cra de Saint-Louis.

Les équipes : Gfc : Moussa Sarr, Adamou Traoré (Cap), Séga Sissokho (puis Gabriel Gomis 61ème mn), Babacar Mbaye Dieng, Pape Waly Ndiaye, Moïse A D Wade, Mamadou Seck, Mor Talla Khouma (Ansoumana Diamé 72ème mn), Honoré Gomis, Moussa Dièye (Arona Sène 64ème mn), Thierno Thioub. Entraîneur : Cheiklh Guèye.

Stade de Mbour : Sara Ba, El Hadj Ousseynou Sidibé (Cap), Mouhamadou Diawara, Yaya Goudiaby, Mamadou Sow, Fadel Fall, Babacar Wade, Bassirou Bodian, Ousmane Ndiour (Zé André Tchiehide 66ème mn), Mamadou Sall (puis Amsatou Guèye 82ème mn), Abdel Kader Diop (Ngagne Hanne 59ème mn). Entraîneur : Youssouph Dabo

Les « Crabes » ont souffert samedi avant d’avoir la peau des Mbourois. Ces derniers amenés par Youssouph Dabo, un coach qui connaît bien la maison locale, étaient en effet décidés à mettre fin à leur série noire de cinq matchs perdus avec le plus petit but inscrit. Après avoir longuement observé l’adversaire, les visiteurs montrent un autre visage dans les dix dernières minutes en prenant en main la partie sans pourtant réussir à concrétiser cet avantage passager.

Après la pause, les locaux mettent en place une autre tactique qui leur permet de se payer pas mal d’occasions de but. Une seule a été finalement concrétisée par Mamadou Seck à la 54ème minute au grand bonheur du public. Une victoire aux allures de revanche quand on sait que les « Crabes » avaient été battus en déplacement à l’aller par les Stadistes de Mbour. Il faut signaler que même si la rencontre s’est jouée dans la plus grande sportivité, comme en atteste l’absence du moindre carton contre un joueur, le public ne s’est empêché de chambrer le coach mbourois Youssouph Dabo limogé du Gfc durant la trêve observée dans le championnat pendant la dernière Can pour «absence non autorisée ».

Abdou DIOP

Les résultats : Us Ouakam – Diambars : 2-1 ; Diaraf – Génération Foot : 2-3 ; Casa
Sports – NGB Niary Tally : 2-2 ; Gfc – Stade de Mbour : 1-0 ; Linguère – Ndiambour : 2-0 ; Mbour PC – Teungueth Fc : 1-1 
Mercredi 5 Avril, à Demba Diop: Douanes – Us Gorée

Le Sénégalais Sadio Mané a été l’un des grands hommes du derby de la Mersey qui opposait samedi son club de Liverpool Fc à Everton d’Idrissa Gana Guèye, lors de la 30ème journée de la Premier League. Il a ouvert le score et la route du succès aux Reds dès la 8ème mn (son 13ème but en championnat d’Angleterre, cette saison).
Mais Mané a dû sortir en cours de match sur blessure (au genou et peut-être à la cheville) suite à un choc avec un adversaire. On ne connaît pas encore la nature du mal encore moins la durée de son indisponibilité. Mais son coach allemand Jürgen Klopp peut se faire du souci.

Babacar Khouma fait gagner la Fiorentina
La Fiorentina doit en grosse partie son succès d’hier sur Bologne, lors de la 30ème journée de la Serie A italienne, à son attaquant sénégalais Babacar Khouma. Entré en jeu comme remplaçant, l’attaquant international sénégalais a signé le seul but de la partie d’une magnifique tête sur un centre de Milic (51ème mn).

Santi Sène Agne a été porté à la tête de la nouvelle fédération sénégalaise paralympique handisport à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire du comité national provisoire tenue samedi dans les locaux du stade Léopold Sédar Senghor. Un statut qui vient comme une consécration pour une structure qui existe depuis plus de trente ans.

Le comité national provisoire handisport s’est mis dans de nouveaux habits. En effet, à l’issue de son assemblée générale extraordinaire tenue samedi au stade L.S. Senghor, ce comité a changé de statut pour se muer en une fédération à part entière. Cette consécration est l’aboutissement d’un long processus entamé au milieu des années 1980. Elle entre dans le cadre de la normalisation sur le plan administratif des comités nationaux, consécutive à la politique entreprise depuis près de deux ans par le ministère des Sports. Ce prétexte a aussi servi d’occasion aux acteurs de cette discipline pour rendre un vibrant hommage à Santi Sène Agne pour le travail accompli durant ces années. Ce dernier a, d’ailleurs, été porté par acclamation à la tête de la nouvelle fédération sénégalaise paralympique handisport par l’ensemble des délégués issus des dix clubs affiliés au comité pour un mandat de quatre ans. Un sentiment mitigé entre la satisfaction et la mesure des responsabilités qui sont les siennes ; mais c’est un défi immense que M. Agne compte bien relever avec le soutien et la cohésion de tous les acteurs. La massification et le développement de la pratique constituent, d’ailleurs, son cheval de bataille. « Nous nous donnons comme objectif d’aller dans toutes les ligues, toutes les régions afin de massifier la discipline, en plus d’accentuer notre présence à l’international », fait-il savoir. Le nouveau président compte mener à bien sa mission avec, dit-il, « une équipe dosée d’anciens expérimentés et de jeunes enthousiastes et fougueux qui en veulent ».

Venu représenter le ministre des Sports, le directeur des Activités physiques et sportives s’est quant à lui réjoui de cette rencontre et assuré du soutien du ministère à la nouvelle fédération. « Cette assemblée générale extraordinaire qui consacre la Fédération sénégalaise paralympique handisport est une avancée significative dans le cadre de la gouvernance sportive.

Compte tenu des activités qu’elle a eu à mener et de la popularité de certaines disciplines, nous allons accompagner cette fédération, à travers les conventions d’objectifs, lors des compétitions internationales, d’organisation de formations et de stages de mise à niveau au bénéfice des encadreurs et des pratiquants », renseigne Léopold Germain Diouf. La nouvelle fédération sénégalaise paralympique handisport s’est assignée, entre autres, pour missions d’encourager, de superviser, de développer la pratique du handisport sous toutes ses formes et dans toutes les catégories d’âge sur toute l’étendue du territoire nationale. Une nouvelle ère s’ouvre donc pour cette discipline qui marque un tournant décisif dans la vie du sport en général.

Mouhamadou Lamine DIOP
(stagiaire)

Entre le Diaraf soucieux de se relancer dans la course au sommet et Génération Foot qui voudrait tuer tout suspense, ça va chauffer. Ce choc au sommet polarisera certes l’attention du public ce week-end lors de la 16ème journée de L1, mais ailleurs, les autres duels seront aussi passionnants. Car, tout point perdu pourrait coûter cher à l’arrivée.

Surprenant leader de la Ligue 1, Génération foot prendrait une sérieuse option pour le titre en cas de succès, aujourd’hui, sur le Diaraf. Fort d’une marge de 6 longueurs sur leur adversaire, les Grenats de Deni Birame Ndao abordent ce choc sans forte pression, contrairement aux Vert et blanc, qui pourraient perdre leur place de dauphin. Le club de la Médina est donc contraint de sortir le grand jeu pour ne pas se laisser larguer. Dans le premier duel du jour, c’est l’Us Ouakam qui a plus besoin de points pour s’extirper de la zone rouge. Mais ce ne sera pas facile devant une équipe de l’As Diambars qui est en perte de vitesse et qui a fort besoin de succès pour rebondir. Sortant de deux défaites consécutives, les Académiciens de Saly n’ont plus le choix. Ils sont dos au mur dans ce match, même si c’est hors de leurs bases. Les Ouakamois peuvent donc s’attendre à tout, cet après-midi. Niary Tally est aussi en danger à Ziguinchor. Face à une équipe du Casa Sports soucieuse de retrouver sa dynamique de victoires à domicile, les Dakarois peuvent s’attendre à un accueil mouvementé ce samedi après-midi. Longtemps impérial sur sa pelouse du stade Aline Sitoé Diatta, le Casa Sports a cédé lors de l’avant-dernière journée, pour la première fois. Et c’était Génération Foot qui a réussi le tour de force, là où toutes les équipes ont échoué.

C’est donc une équipe du Casa Sports qui sera animée par la ferme ambition de retrouver son réalisme à la maison, qui attend Niary Tally ce week-end à Aline Sitoé Diatta. Sortant d’une victoire rassurante lors de la précédente journée à Louga, les Ziguinchorois ont donc su rebondir. Niary Tally est averti. Le Stade Mbour peut aussi s’attendre à une réaction violente sur le terrain du stade Amadou Barry. Notamment, son coach, Youssouf Dabo, par ailleurs ancien technicien du club de la banlieue dakaroise et qui peut s’attendre à un accueil pas hospitalier à Guédiawaye, les conditions de son départ n’étant pas bien appréciées par le public du Gfc. Lui prouver qu’il peut mieux faire sans lui, c’est le défi de ce club de la banlieue dakaroise. Et pour preuve, les Crabes sont montés sur le podium et ne visent plus que le sommet. L’appétit venant en gagnant, le rêve est donc autorisé à Guédiawaye. A Saint-Louis, ce n’est plus le titre qui fait rêver. En mauvaise posture dans la course, la Linguère se soucie plutôt de son maintien dans l’élite. C’est aussi la principale préoccupation du Ndiambour, son voisin et adversaire de la journée, ce dimanche dans le choc du Nord. Toutes les deux équipes sont à la portée de la lanterne rouge, l’US Ouakam. Gare au faux-pas, alors ! A Caroline Faye, Mbour Pc peut s’attendre à un visiteur en pleine confiance. En effet, après une longue chute libre, Teungueth Fc a retrouvé la stabilité. Sous les ordres de Lamine Dieng, le club de Rufisque est en phase de redressement. Il s’est bien relancé dans la course au maintien. Auteur du plein de points lors des deux dernières journées, les Rufisquois ont notamment affiché leur ambition en domptant le … Diaraf le week-end dernier lors de la précédente journée. Mbour PC peut donc s’attendre à un hôte encombrant dimanche.

Ansoumana SAMBOU

Programme : 
Aujourd’hui à Demba Diop, 17 h : Us Ouakam (14e, 12 pts) – Diambars (6e, 22 pts); 17h30 : Diaraf (2e, 25 pts) – Génération foot (1er, 31 pts); A Aline Sitoé Diatta, 17 h30 : Casa Sports (4e, 24 pts) – NGB Niary Tally (5e, 23 pts) ; A Amadou Barry, 17h : Guédiawaye Fc (3e, 25 pts) – Stade de Mbour (8e, 18 pts)
Demain A Mawade Wade, 17 h : Linguère (11e, 14 pts) – Ndiambour (12e, 13 pts); A Caroline Faye, 17 h : Mbour Pc (7e, 21 pts) – Teungueth Fc (9e, 18 pts)
Mercredi 5 Avril As Douanes (10e, 17 pts) – Us Gorée (13e, 12 pts)

Après un déplacement victorieux qui lui a permis de consolider son avance en haut de tableau, la Sonacos revient au stade Ely Manel Fall pour réussir la passe de trois. L’As Pikine aussi retrouve son stade pour poursuivre la lutte à distance avec son devancier lors de la réception du Port. Africa Promo Foot, le troisième larron, sera pour sa part en déplacement à Dakar face à Yeggo.

A la troisième étape de la phase retour de Ligue 2, le trio de tête qui est resté inchangé au terme de la précédente journée, repart en chasse pour consolider ses positions. Les «Huiliers» (leaders, 28 points) accueillent ce samedi au stade Ely Manel Fall, la Renaissance de Dakar (12ème, 12 points) pour enchaîner avec un troisième succès.

Contre un adversaire du bas de tableau, la Sonacos de Diourbel devrait maintenir ses poursuivants à distance en cas de succès, à défaut de les semer. Des poursuivants au premier rang desquels l’As Pikine (2ème, 27 points) qui évoluera également à domicile puisqu’elle reçoit lundi, le Port autonome de Dakar (4ème, 24 points).

Les Portuaires sont au pied du podium après avoir réalisé une bonne opération au tour suivant en dominant Dakar Sacré-Cœur (2-1) et comptent bien se payer la tête d’un autre poids lourd du championnat. Comme Pikine, Africa Promo Foot (3ème, 26 points) n’aura pas la tâche facile en déplacement à Dakar où il rend visite à l’Asc Yeggo (7ème, 20 points). Une rencontre que la formation thiessoise devra bien négocier si elle ne veut pas être distancée dans la course en tête. Mais aussi, pour éviter le retour de ses poursuivants en particulier, le Port qui suit avec deux longueurs de retard. Sa victime de la dernière journée (Dakar SC) qui arrive juste derrière avec 22 points, tentera également de rebondir lundi lors de la réception de son suivant, le Jamono de Fatick (6ème) qui compte le même total. Après une victoire sur Cayor Foot, les Fatickois aimeraient bien se payer le scalp de l’ancien leader au classement même si la bataille n’est pas gagnée d’avance. Deux équipes peuvent tirer profit d’un match nul entre les deux formations. Il s’agit outre de l’Asc Yeggo, du Dakar Université Club (8ème, 22 points) qui se rend à Tivaouane où il sera opposé à la lanterne rouge, Cayor Foot. Au stade Alboury Ndiaye de Louga où il a fait pour le moment un sans-faute, le Bargueth de Kébémer (11ème, 14 points) accueillera Ndar Guedj (9ème, 19 points) dans le derby du nord. L’autre match verra l’avant-dernier au classement, l’Etics se déplacera à Dakar pour y affronter l’Olympique de Ngor (10ème, 17 points) ; deux équipes qui doivent se relever de défaites concédées au tour précédent.

Ousseynou POUYE

Programme 16ème journée
Aujourd’hui au stade de Ngor à 16h30 : Olympique de Ngor – Etics ; à Tivaouane à 16h30 : Cayor Foot – Duc ; à Ely Manel Fall à 16h30 : Sonacos – Renaissance ; au stade Alboury Ndiaye à 17h : Bargueth – Ndar Guedj ; Lundi 3 avril à Demba Diop à 15h30 : Dakar Sc – Jamono Fatick ; à 17h30 : Yeggo – Africa Promo Foot ; à Alassane Djigo à 17h : As Pikine – Port.

Le Grand prix de l’Assemblée nationale se tiendra demain dimanche à l’hippodrome Tanor Anta Mbakhar de Rufisque. Cette 7e journée de la saison organisée par le Cng est placée sous le haut patronage du président de l’institution, M. Moustapha Niass. 56 chevaux y sont programmés mais l’attraction du jour sera le duel tant attendu qui sera disputé par les poulains de deux ans. Ils seront 12 concurrents sur la ligne de départ avec à la clé une récompense de 2.000.000 FCfa pour le vainqueur sur une distance 1650m. Le Cng a pris toutes les dispositions pour rendre belle la fête dédiée à l’auguste institution.

Les partants :
14 poulains de 3 ans (1650m) : Willy Jr , Very Good, Mirwax ; Acte de Noblesse, Sire, Oprah, Winfrey, Medina, Anna Fall , Alhamdou II, Rafet Niort, Tasul Yakaar, Dieng MLorn Guereul, Aminata Marie

7 chevaux du Groupe 1 (2200m) : Maitre, La Grande Royale, Betty Bao, Darou Khoudoss, Makha, Professeur Bao

12 concurrents dans le groupe Groupe 2 (2200m) : Tom, Doumayene, Treve, Zakia, Assane Demba, Adja Thiouth 2, Le Maire, BViourakh, rassoul, Big Boss, Deka, Balkhisse
12 partants Gp de l’Assemblée nationale Pda (1650 m) : Thiona Dou reer, Machallah, Dalinkor, Darou Minam, Wally Michele, Ndeye Fall, Jambar Bi , Major, Wakhatilene, Maman Thiouth, Dardass, General Bara

11 chevaux du Groupe 3 (2200m) : Bakka, Mbar Ngone, Mamuie Ngone, Niody, Thanks Giving, Dinguiraye, Teranga Khassim, Nasroulah, Melene, Salif Sileye Hann, Damel

El H. Yamar DIOP

Champions d’Afrique du Beach Soccer, les « Lions » ont désormais dans leur viseur le Mondial du football de plage prévu du 27 avril au 7 mai prochains aux Bahamas.

Et pour bien y défendre leurs chances, les joueurs de Ngalla Sylla vont vers deux stages de préparation en régime internat au Centre de développement technique Jules F. Bocandé de Toubab Dialaw. Le premier du 3 au 7 avril et le second du 10 au 14. A cet effet, 16 joueurs sont attendus lundi à 10 heures au stade L.S. Senghor pour leur acheminement sur les lieux du regroupement.

Les joueurs convoqués :
Al Seyni Ndiaye (Vision Sport de Dakar), Amadou Ba et Abdou Karim Samba, Vieux Ibra S. Thioune (Beach Soccer Association), Papa Demba Ndour (Vision Sport de Dakar), Ninou J.P. Diatta (Golf Beach Club), Papa Modou Ndoye (Olympique Ngor Beach Soccer), Mamadou Sylla (Beach Soccer Association), Babacar Fall (Yeumbeul Beach Soccer), Hamad F. Diouf (Apln de Dakar), Gorgui Diop Faye (Vision Sport de Dakar), Jean Charles Bleck (Golf Beach Club), Mamour Diagne (Beach Soccer Association), Lassana Diassy (Golf Beach Club), Hamidou Barry (Yeumbeul Beach Club), Ibrahima Baldé (Beach Soccer Association).

Rafael Nadal est le premier qualifié pour la finale du Masters 1000 de Miami. En demies, l’Espagnol a disposé en deux sets de l’Italien Fabio Fognini (6-1, 7-5). Pour sa cinquième finale à Key Biscayne, où il ne s’est encore jamais imposé, «Rafa» affrontera dimanche Roger Federer ou Nick Kyrgios qui étaient opposés hier nuit.

… Konta – Wozniacki pour le titre en dames
Johanna Konta s’est qualifiée jeudi pour la finale du tournoi de Miami en venant à bout de Venus Williams en deux sets et un peu plus de deux heures de jeu (6-4, 7-5). En finale, la Britannique, tête de série numéro dix du tournoi floridien, rencontrera la Danoise Caroline Wozniacki, tête de série n°12.

Football : 78% des fans d’Arsenal ne veulent plus de Wenger
L’Arsenal Supporters Trust (Ast), qui regroupe près de 1.000 fans des Gunners, dont certains actionnaires minoritaires, mais aussi des abonnés et des fans de l’étranger, vient de révéler les résultats d’un sondage sur Arsène Wenger. Et 78% d’entre eux veulent voir le départ de l’entraîneur alsacien, dont le contrat expire à la fin de la saison.»A la lumière des résultats de ce sondage, l’Ast demande au directoire d’Arsenal de ne pas renouveler le contrat d’Arsène Wenger à la fin de la saison 2016-2017. Une majorité substantielle de nos membres croit qu’il n’est plus la bonne personne pour faire avancer le club. Nous sommes convaincus que cela reflète avec précision la pensée des supporters au sens large», explique l’Ast dans son communiqué.

Basket : Le Final Four de la Ligue européenne des champions aura lieu à Tenerife
Les quatre clubs qualifiés pour le Final Four de la Ligue des champions se rendront en Espagne du 28 au 30 avril, à Tenerife. Le club actuellement 2e du Championnat a en effet été choisi pour accueillir les demi-finales et la finale de la compétition, où l’on retrouvera, outre Tenerife, le club turc de Banvit, le club italien de Venise et l’As Monaco. Le tirage au sort aura lieu le 6 avril.

José Mourinho a admis hier regretter la manière dont il avait traité Bastian Schweinsteiger à Manchester United, en écartant notamment l’Allemand du groupe, ce qui l’a conduit à partir aux Etats-Unis. «Je regrette oui», a assuré Mourinho hier. «Ce que je changerais ? Je le garderais dans l’effectif», a-t-il assuré, quelques jours après la signature de Schweinsteiger à Chicago en Major League Soccer (Mls). L’entraîneur portugais l’avait mis à l’écart du groupe dès le début de la saison, et n’avait jamais caché que l’ancien capitaine de l’Allemagne, âgé de 32 ans, ne faisait pas partie de ses plans.

Une mise au ban que certains joueurs avaient trouvé injuste. «Après l’avoir connu en tant que professionnel et en tant que personne, la façon dont il s’est comporté et le respect qu’il m’a montré au sujet de mes décisions en tant que manageur... Oui, je regrette. Et ce n’est pas un problème pour moi de le reconnaître car je lui ai dit», a assuré Mourinho. L’Allemand, arrivé à l’été 2015, avait vécu une première saison assez terne à Manchester, en raison d’une blessure.

Au total, il n’a disputé que 13 matches avec MU en presque deux saisons, avec cinq apparitions sur le banc.

AFP

Monaco-Paris SG à Lyon aujourd’hui à 19h00 Gmt: c’est la finale de prestige de la Coupe de la Ligue française, que le PSG, triple tenant du titre, a intérêt à gagner s’il ne veut pas aggraver davantage la crise qui le secoue depuis sa débâcle à Barcelone (6-1). Cette Coupe de la Ligue, traditionnellement considérée comme une compétition relativement accessoire, se transforme dans ce contexte en un objectif crucial pour les Parisiens et leur entraîneur Unai Emery.

D’abord parce qu’avant l’arrivée du technicien basque cet été, le PSG a remporté trois fois d’affilée le trophée, sous les ordres de Laurent Blanc. Autant dire qu’un échec serait un nouveau désaveu pour Emery, déjà très fragilisé depuis l’inconcevable élimination en 8es de finale de Ligue des champions: 6-1 au match retour à Barcelone, malgré une victoire 4-0 à l’aller au Parc des Princes. Du jamais-vu. Ensuite parce que cette finale oppose les Parisiens à Monaco, cette équipe qui les nargue en tête du championnat, avec ses trois points d’avance et ses performances impressionnantes en attaque. Pour Monaco, cette Coupe de la Ligue a presque des allures de bonus. L’objectif affiché par la direction est clair: le championnat, rien que le championnat. Même le quart de finale à venir contre le Borussia Dortmund en Ligue des champions est présenté comme la cerise sur le gâteau. Mais l’ASM ne va pas se priver de croquer à pleines dents cette finale pour semer la zizanie chez son grand rival parisien, mais surtout pour décrocher son premier trophée depuis 2003 (hormis le titre de champion de L2 2013). C’était justement une Coupe de la Ligue, l’unique remportée par Monaco.

AFP

Après la signature de leur accord de partenariat en décembre dernier, la chaîne de télévision mondiale Fox Sports et l’Union des fédérations ouest-africaines de football (Ufoa) vont lancer leur première grande manifestation aujourd’hui à Dakar. Il s’agit d’un tournoi de football qui va réunir les quatre clubs champions du Ghana, Libéria, Côte d’Ivoire et du Sénégal. Une compétition entre quatre clubs, Us Gorée (Sénégal), As Tanda (Côte d’Ivoire), Barrack Young Controllers (Libéria) et Wa All Stars Fc (Ghana) qui va servir de rampe de lancement aux activités que comptent mettre en place ces deux entités durant les 12 ans de partenariat.

Aujourd’hui, pour la première demi-finale (16h), le Wa All Stars Fc affrontera l’As Tanda, alors qu’en seconde heure l’Us Gorée fera face au Barrack Young Controllers (18h). La finale et le match de classement se disputeront dimanche. Il faut dire que pour une première Fox Sports a mis les petits plats dans les grands puisque même les lumières défaillantes du stade Demba Diop ont été sensiblement améliorées avec un supplément de 20 ampoules offertes afin de renforcer l’éclairage du stade. Et le choix des demi-finales a été fait de telle sorte qu’en finale, on retrouvera forcément un représentant de la Zone ouest A et un autre de la Zone ouest B.

Hier, à l’occasion de la conférence de presse de présentation du tournoi, le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, par ailleurs président de la Zone Ouest A de l’Ufoa, a mis l’accent sur ce partenariat bilatéral qui, à son avis, permet d’organiser beaucoup d’activités dans les deux zones. En effet, des équipes seniors au football féminin en passant par les petites catégories (U17 et U20), tous y trouveront leur compte à travers des tournois qui permettront ainsi tout au long des 12 années de partenariat, de revitaliser les compétitions au sein des 16 pays de l’Ufoa. « L’objectif de ces tournois est de permettre aussi aux deux Zones de se retrouver régulièrement et de donner à ce partenariat à une nouvelle vocation », a indiqué Me Senghor. Le président de la Fsf et de la Zone 2 A s’est félicité au passage du choix de Dakar pour le lancement des activités avec le souhait de voir la réussite sportive, organisationnelle et populaire accompagner l’événement.

Et pour ce faire, les organisateurs ont décidé de laisser l’entrée libre et gratuite au public durant ces deux jours, afin de rendre encore plus populaire le tournoi qui sera retransmis en direct par la Rts. Pour Franck Rutten, président de Fox Afrique et Europe, à travers ce tournoi de Dakar, il s’agit de célébrer le football, mais aussi et surtout un partenariat qui va s’étaler sur 12 ans.

« Nous devons donc réussir cette grande manifestation au Sénégal d’autant plus que tous les quatre mois nous comptons organiser un événement majeur afin d’exposer le football africain au monde entier », a-t-il dit. Enfin, pour la réussite du tournoi de Dakar, Fox Sports, qui polarise 190 pays à travers le monde, a mis sur la table des sommes conséquentes pour les équipes participantes. Ainsi, le vainqueur percevra 20.000 dollars, le finaliste 10.000 dollars, le 3e 7.000 dollars et enfin le 4e 3.000 dollars.
De quoi réveiller des envies de victoire. Mais le tout dans la sportivité et le fair-play.

C. F. KEITA

Programme :
Aujourd’hui à Demba Diop :
16 h : Wa All Stars Fc (Ghana) – As Tanda (Côte de’Ivoire)
18 h : Us Gorée (Sénégal) – Barrack young Controllers (Libéria)

Le traditionnel Grand prix dédié à l’Assemblée nationale se courra après-demain dimanche à l’hippodrome Anta Mbakhar de Rufisque. Il est placé sous le haut patronage du président de l’institution M. Moustapha Niass et sera disputé par les poulains de 2 ans. La cagnotte proposée est de 2.000.000 FCfa. Mais les chevaux de petite catégorie qui étaient de sortie dimanche passé ne seront pas de la partie car ils courent un dimanche sur deux, dans les soucis de préserver leur santé.

« Jambar-bi », « Major » et « Dalinkor » sont logiquement les favoris pour avoir réalisé des victoires. Seulement « Ndeye Fall », « Thiono dou rèrr » et « Darou Minam » tenteront de brouiller les cartes. Pour la 7ème journée de la saison le Cng a programmé 5 courses dont le classique dédié au à la représentation nationale. Quatre autres courses agrémenteront la manifestation. Les poulains de 3 ans ouvriront le bal sur 1650m alors que les chevaux adultes des groupes 1, 2 et 3 s’affronteront séparément sur 2.200m. Les enveloppes sont de 1 000 000 FCFA pour chaque catégorie. Les engagements seront enregistrés exceptionnellement ce vendredi de 09h à 17h, en raison de la visite qu’a effectuée hier le chef de l’État Macky Sall au haras national de Kébémer. Tous les membres du bureau et du comité directeur du Cng ainsi que les acteurs de la filière équine étaient mobilisés pour l’occasion. Les inscriptions sont fixées à 50.000 FCfa pour le Gp et 30.000 FCfa pour les autres catégories ; ce sera au stade Léopold Sédhar Senghor.

El Hadji Yamar DIOP

L’Europe devrait compter 16 équipes directement qualifiées à compter du Mondial-2026 qui passe à 48 équipes, contre 13 aujourd’hui, et l’Afrique devrait voir sa participation passer de cinq à neuf équipes, selon des recommandations adoptées hier par la Fifa. L’extension de la Coupe du monde à 48 équipes contre 32 aujourd’hui, avait été adoptée le 10 janvier par la Fifa, une proposition âprement défendue par son nouveau président Gianni Infantino. Le bureau du Conseil de la Fifa, qui rassemble le président de la Fifa et les présidents de chacune des six confédérations qui la composent, s’est réuni hier à Zurich «et s’est mis d’accord sur une proposition de répartition des places», a indiqué la Fifa dans un communiqué. Cette recommandation «sera soumise pour ratification au Conseil de la Fifa, le 9 mai à Bahrein», deux jours avant le Congrès, a ajouté la Fifa.

Selon ces recommandations, la Confédération européenne (Uefa) passe de 13 à 16 places directes, la Confédération africaine (Caf) de 5 à 9, l’Asie de 4,5 à 8, la Confédération d’Amérique du nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), de 3,5 à 6 et l’Amérique du sud (Conmebol) de 4,5 à 6. L’Océanie qui ne comptait que 0,5 place et devait passer par un barrage pour voir une de ses sélections se qualifier, dispose désormais d’une place directe, selon ces recommandations. Soit 46 places sur 48 attribuées aux confédérations.

«Nous sommes satisfaits de la répartition des places proposée pour le Mondial 2026 et acceptée par toutes les confédérations», a réagi le président de l’Uefa, le Slovène Alexsander Ceferin. «L’Uefa sera représentée de façon équitable avec un total de 16 sélections qualifiées. Nous espérons que cette proposition sera ratifiée», a ajouté M. Ceferin dans un communiqué. Selon ces recommandations, le pays organisateur serait qualifié d’office, comme c’est le cas aujourd’hui. Sa place sera retirée du quota de sa confédération. Dans le cas d’une co-organisation par deux pays ou plus, le nombre de pays directement qualifiés «sera décidé par le Conseil de la Fifa».

Les deux dernières places devraient être attribuées au terme d’un «barrage entre six équipes», disputé au mois de novembre précédant le Mondial, a ajouté la Fifa. Chaque confédération enverrait une équipe pour ce barrage, à l’exception de l’Uefa et la 6e équipe serait issue de la confédération où se dispute le Mondial. Les deux équipes les mieux classées au classement Fifa joueraient leur qualification contre le vainqueur de deux matches à élimination directe opposant les quatre autres équipes engagées.

AFP

 

Michel Platini est sorti de son silence hier. Suspendu quatre ans par les instances de la Fifa, sanction validée par le Tas (Tribunal arbitral du sport), l’ancien président de l’Uefa a pris la parole 24 heures après la parution d’une enquête du Monde sur la chute de « Platoche ». « Les diverses instances internes de la Fifa ont été instrumentalisées par les personnes qui tiraient les ficelles, a déclaré Platini au Monde. J’ai toujours vécu dans l’espoir qu’elles diraient la vérité. Mais ce n’est jamais arrivé. Ce sont les membres de l’administration qui donnent de l’argent aux fédérations nationales. Cela leur donne un grand pouvoir, on leur tire le tapis rouge. C’est eux les patrons, à la Fifa. »

Si Michel Platini a reconnu qu’il était rancunier, mais pas revanchard après cette affaire qui l’a mené tout en bas, il pointe clairement du doigt Sepp Blatter. Pour lui, l’ancien président de la Fifa n’a rien fait pour l’aider lorsque le Comité d’éthique l’a chargé et a même cherché à lui nuire. « A la fin, Blatter défendait sa peau et il ne défend personne d’autre. C’est le plus gros égoïste que j’ai vu de ma vie. Il a toujours dit que je serais son dernier scalp. Je sais qu’il faisait une fixation sur moi, à la fin, depuis le «enough is enough» ». Le 28 mai 2015, alors que Sepp Blatter était accusé de corruption au moment où sa réélection faisait débat, Michel Platini l’avait invité à mettre fin aux polémiques en se retirant dignement. Une tirade que le Suisse avait vécue comme une trahison. « Il était jaloux du footballeur que j’étais, a affirmé Platini. La dernière fois que je l’ai croisé au Tas en août 2016, c’était comme si de rien n’était. Il faisait des blagues. »

Trop déçu par la tournure des évènements, Michel Platini estime qu’il n’a pas encore décidé s’il souhaitait revenir dans le monde du football et ses jeux politiques. « Je suis un peu dans la déception par rapport à tout ce que j’ai fait pour le football, a jugé l’ancien joueur des Bleus. 99% des gens m’ont soutenu mais seuls 1% m’ont aidé. Il n’y a pas un mec qui s’est levé au niveau des Fédérations nationales. »

 Le double médaillé d’argent olympique du 10.000 m, Paul Tergat, a déclaré hier qu’il se lançait dans la course à la présidence du Comité national olympique kényan (Nock), dans le cadre d’élections qui auront lieu début mai pour renouveler la direction du Nock. «Après avoir servi la nation en tant qu’athlète pendant plus de deux décennies, aujourd’hui je m’élance pour une nouvelle course qui constitue un autre chapitre de ma carrière», a déclaré l’ancien coureur de fond, 47 ans, double vice-champion olympique du 10.000 m aux Jeux d’Atlanta en 1996 et de Sydney en 2000. Tergat, membre du Comité international olympique depuis 2013, a décidé de faire campagne après l’adoption mardi dernier par le Nock d’une série de réformes, dont une autorisant désormais d’anciens sportifs, et non plus seulement des présidents de fédérations nationales, à se porter candidats. La décision d’organiser de nouvelles élections à la direction du Nock fait suite aux scandales qui ont éclaboussé l’instance lors des JO-2016, et à des demandes pressantes du Cio: début mars, celui-ci avait gelé des aides financières au Kenya afin de presser le pays d’entamer une série de réformes. En septembre dernier, le chef de mission de la délégation olympique kényane, Stephen Arap Soi, avait été accusé d’avoir volé 250.000 dollars aux autorités. Le numéro 2 de l’ex-comité olympique avait, quant à lui, été inculpé en novembre de vol d’espèces et de tenues sportives officielles initialement destinées aux athlètes.
Le poste de président du Nock est actuellement occupé par un ancien illustre athlète, Kipchoge Keino, double champion olympique en 1968 et 1972, qui devrait à 77 ans briguer un nouveau mandat.

AFP

Suite à la signature récente de l’accord de partenariat avec les 16 fédérations ouest-africaines de l’Ufoa (Zone 1 et 2), la chaîne mondiale de télé/cinéma Fox Sports lance la première phase de ses activités en cette fin de mois. C’est d’abord un tournoi de football qui réunira à Dakar, demain vendredi et dimanche au stade Demba Diop, les équipes championnes en titre du Ghana (Wa All Stars Fc), de la Côte d’Ivoire (As Tanda), du Liberia (Barrack Young Controllers) et du Sénégal (Us Gorée). Pour le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, qui est en même temps président de la Zone Ouest B de l’Ufoa, ce tournoi contribue ainsi à revitaliser les compétitions de clubs et même des équipes nationales des deux Zones.

Puisque dans la seconde phase, Fox Sports organisera en juin/juillet, au Ghana, un autre tournoi réservé aux 16 équipes nationales des Zones ouest A et B. « En fait, il s’agit de relancer et de vulgariser les activités au niveau de nos Zones respectives car Fox Sports débloque un million de dollars par an pour le financement de ces activités », a souligné Me Senghor. Ainsi, dès ce vendredi, l’Us Gorée affrontera Barrack Young Controllers pour la première demi-finale tandis que l’As Tanda et Wa All Stars Fc en découdront pour la seconde demi-finale. La finale se disputera dimanche.

C. F. KEITA

La défaite (2 – 3) du Ndiambour lors de la 15ème journée de la L1 de foot disputée le weekend passé a été celle de trop pour le club lougatois. En effet, elle a coûté sa place sur le banc à son entraîneur Karim Séga Diouf, désormais remplacé par Malick Diop ancien coach de Yeggo, du Gfc et du Port.

Premier relégable avec 13 points en 15 journées, le Ndiambour ne veut certainement connaître sa poignante fin de saison passée lorsqu’il n’avait été sauvé de la relégation qu’à la toute dernière journée du championnat et sa victoire à … Ziguinchor contre le Casa Sports.

La tâche du nouvel arrivant sur le banc lougatois est donc de «maintenir le club en L1 et (de) jouer la Coupe du Sénégal à fond », a confié Malick Diop au quotidien sportif «Stades» d’hier. Mieux, il espère pouvoir finir dans la première moitié du classement.

Un pari très ambitieux qui ne semble pas lui faire peur.

Dans moins d’un mois, les Lions défendront les couleurs nationales au Mondial du football de plage au Bahamas (27 avril au 7 mai). De retour du Maroc après une semaine de préparation (6 au 12 mars), Ngalla Sylla et ses « fauves » de la plage sont entrés dans la dernière ligne droite.

Une préparation sanctionnée par un bilan équilibré. Soit une victoire et une défaite contre la sélection nationale du Maroc. Au total, ils sont 16 Lions dont un expatrié (Ibrahima Baldé qui évolue en Tunisie) qui poursuivent la phase externe de la préparation. La seconde phase sera engagée à compter de lundi prochain. Elle est prévue en stage fermé au Centre de développement technique Jules François Bertrand Bocandé de Toubab Dialao. Le départ pour les Iles Bahamas, lieu de la compétition, est prévu deux semaines après la phase fermée de ce stage. Plus précisément le 21 avril prochain. « Nous avons prévu d’être sur les lieux, trois jours avant le début de la compétition », précise Ibrahima Ndiaye Chita, le manager général du football de plage. Pour rappel, le Sénégal partage le groupe A avec le pays organisateur, la Suisse et l’Équateur. Et c’est contre ce pays sud-américain que les Lions engagent la compétition, le 27 avril prochain. Deux jours après, ils feront face au pays hôte, (le Bahamas), le 29 avril. Ils bouclent leur match de poule face à la Suisse, le 1er mai.

A. SAMBOU

Le boulodrome Papa Arona Diagne a renoué, le week-end dernier, avec la compétition à l’occasion de la 10ème journée du championnat, organisée par la Boule amicale de Soumbédioune, dans un tournoi en doublettes à la mêlée.

Ainsi, après la parenthèse internationale qui a conduit sept triplettes sénégalaises à Kayes une semaine plus tôt, le championnat national de pétanque s’est poursuivi ce week-end où une mise de 2 millions de FCfa était promise aux concurrents qui auront atteint les quarts de finale jusqu’aux vainqueurs. 116 joueurs constituant 58 doublettes ont pris le départ du concours dont le dernier mot est revenu en fin de compte, à Yahya Diop et Ibrahima Bakhoum. Pensionnaires respectifs de la Renaissance Pétanque Club de Saint-Louis et de la Boule amicale thiessoise, les deux tireurs ont battu en finale Abdou Salam Konaté (Saint-Louis Pétanque Club) et Djibril Diongue ‘‘Tarka’’ de la Boule amicale lougatoise sur la marque de 11 à 8.

Le prochain rendez-vous pour les boulistes aura lieu toujours à Dakar. Il s’agit de la Coupe du président de la Fédération sénégalaise de sports boules, Gassane Ezzedine qui mettra aux prises les concurrents dans un concours en doublettes en super mêlées. Ici, les tireurs vont livrer huit parties avec des partenaires qui vont changer après chaque étape. Un tirage après sera effectué à chaque tour pour désigner les partenaires à chaque étape. La manifestation dénommée ‘‘Les 8 heures de Dakar’’ est dotée d’une cagnotte de 3.500.000 FCfa que vont se partager les 16 meilleurs joueurs au terme des différents tours. A noter que le classement se fera individuellement. Pour débuter le tournoi, c’est la cour du Lycée Lamine Gueye qui accueillera les concurrents. Ce sera ensuite au tour du Sporting Club de Dakar de prendre le relais à partir des demi-finales et la finale. Le jet du bouchon du concours sera donné par le ministre des Sports, Matar Ba, avec à ses côtés le président du Comité national olympique et sportif sénégalais, Mamadou Diagna Ndiaye. L’arrêt des inscriptions est prévu vendredi à minuit, au boulodrome Papa Arona Diagne de Dieuppeul-Derklé.

Ousseynou POUYE

Le Brésil est la première équipe à s’être qualifiée pour le Mondial-2018 en Russie après la défaite de l’Uruguay face au Pérou (2-1) mardi dans le cadre des qualifications sud-américaines. Le Brésil avait battu plus tôt le Paraguay 3 à 0 et la défaite de l’Uruguay, ainsi que les résultats des autres matches de la soirée, lui garantissent de finir à l’une des quatre premières places des qualifications sud-américaines.

…L’Argentine chute en Bolivie
Sans Leo Messi suspendu pour quatre matches, l’Argentine s’est inclinée en Bolivie (0-2) et s’est donc clairement compliqué la tâche dans la course à la qualification à la Coupe du monde 2018. La 2e nation Fifa s’est fait déborder par une Bolivie avant-dernière de cette campagne de qualification en Amérique du Sud. Perdue à 3 600 m d’altitude, l’Argentine est tout près de tomber de très haut.

Zone Concacaf : Le Mexique s’envole, les États-Unis calent
(AFP) : Le Mexique a fait un grand pas vers la qualification pour le Mondial-2018 en battant Trinité-et-Tobago (1-0) mardi, tandis que les États-Unis ont dû se contenter d’un nul au Panama (1-1). Le Mexique a été malmené par les «Soca Warriors» à Port of Spain mais a assuré l’essentiel grâce au premier but en sélection de Diego Reyes peu avant l’heure de jeu. Avec ses 10 points, le Mexique compte trois points d’avance sur le Costa Rica (2e), neutralisé au Honduras (1-1), tandis que le Panama est 3e avec cinq points.

Le Panama a contrarié les États-Unis qui restent bloqués à la 4e place (4 pts) et qui ne sont toujours pas sortis d’affaire après leurs débuts catastrophiques lors de ce 5e et dernier tour qui ont coûté son poste à Jürgen Klinsmann en novembre dernier.

Après sa démonstration contre le Honduras (6-0) vendredi, «Team Usa» n’a pas confirmé.

AFP

Hugo Broos a dit s’interroger sur son avenir à la tête des Lions indomptables après d’énièmes soubresauts qui ont touché son groupe. Le dernier en date ? Mardi midi, l’hôtel a refusé de servir le repas en raison des impayés de la délégation... Tout a donc été décalé à 15h, une fois les frais réglés. De quoi mettre le Belge, en poste depuis février 2016, en rogne. Il lui a déjà fallu un gros coup de pression sur ses dirigeants pour toucher enfin ses premiers mois de salaires. Tout s’est déroulé lors des festivités à Yaoundé au sortir de la Can victorieuse.

Il était alors déjà tout près de claquer la porte mais le ministère avait tout décaissé. C’est la raison pour laquelle son nom est souvent apparu sur les listes de sélections (Afrique du sud, notamment) et qu’il n’a jamais totalement démenti ces rumeurs. Mardi soir, il a peut-être tenté un baroud d’honneur pour essayer de régler les soucis administratifs liés à la sélection. Sera-t-il encore avec le Cameroun lors de la Coupe des Confédérations en juin ? C’est fort possible mais il est aujourd’hui ouvert à toutes les propositions. Et son profil pourrait intéresser évidemment bien du monde...

La presse égyptienne fait état des contacts établis entre le club du Zamalek et Alain Giresse. Bien que toujours lié à la Fédération malienne de football, l’ancien milieu de terrain de l’équipe de France reconnaît être pisté par la formation cairote: «Je suis lié jusqu’à novembre. A ce jour, la Fédération malienne est suspendue par la Fifa. Mais mon contrat existe toujours. On suit l’évolution et on verra ce qui se passera», a précisé l’intéressé.

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.