banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (3129)

Sport

Environ un millier d’ouvriers travaillant sur les chantiers des infrastructures de la Coupe du monde de football 2022 effectue un bilan de santé dans le cadre d’un programme mené par la faculté de médecine de l’université américaine Cornell.

Le Qatar est régulièrement pointé du doigt au sujet des conditions de travail des quelques 14.000 travailleurs étrangers employés sur les chantiers de construction du Mondial-2022. L’an dernier, l’Ong Amnesty International avait accusé les organisateurs d’employer des méthodes consistant en du «travail forcé» sur un des futurs sites de compétition.

Le Qatar a toujours écarté ce type de critiques et affirme avoir fait des progrès significatifs dans l’amélioration des conditions des travailleurs migrants. Les examens subis par les travailleurs, sélectionnés au hasard, ont commencé en février et leurs résultats seront publiés dans un «rapport détaillé», ont indiqué dans un communiqué les organisateurs du Mondial-2022.

Le chef du comité d’organisation, Hassan Al-Thawadi, a dit que les examens pourraient permettre de déceler «des problèmes de santé chez nos travailleurs». Selon les chercheurs de Cornell qui, comme d’autres universités américaines, a un campus au Qatar, les examens visent à améliorer les besoins nutritionnels des travailleurs et pourraient les aider à mieux gérer le climat désertique du pays. Le nombre de travailleurs migrants impliqués dans la construction des sites du Mondial va plus que doubler dans les douze prochains mois, pour passer à 36.000, ont indiqué les organisateurs.

AFP

Le Boulevard du Centenaire de Dakar accueille le 13 mai, la 1ère édition de la « Journée du vélo » organisée par la ligue régionale de cyclisme de Dakar qui attend une participation massive des populations. Un programme conçu pour favoriser une meilleure pratique du vélo, faire connaitre les vertus de la pratique du vélo dans un contexte de sédentarité et de pollution chronique, mais surtout dans l’optique de donner aux Dakarois un rendez-vous ouvert et gratuit pour « pédaler en amis, en famille ou même seul ».

En conférence de presse jeudi dernier pour lancer l’événement, son président, Pape Fata Faye a souligné que sa structure invite « tous les détenteurs de vélos à venir participer » ; en particulier pour prendre part à la randonnée cycliste prévue dans la matinée à partir de 2 heures. Ce qui devrait donner un cachet populaire à l’événement qui se poursuivra dans l’après-midi avec la compétition qui mettra aux prises les coureurs plus ou moins qualifiés sur « un circuit fermé de 70km ». En plus de la fête, les organisateurs veulent également faire bénéficier les participants des bienfaits du vélo dans la recherche de bien-être. Ce qui fait dire M. Faye qu’« il faut faire prendre conscience aux populations qu’il faut pédaler » pour rester en bonne santé.

Une façon de lutter contre la sédentarité, vecteur de plusieurs maladies et contre les embouteillages qui caractérisent les grandes artères de la capitale. Cette manifestation est la première d’une série d’activités que la Ligue compte mener pour donner un coup de fouet à la pratique du vélo. Car pour son président, trois principes fondent le fonctionnement actuel de l’instance : le développement, l’éthique et l’excellence. Pour le premier, il s’agit de « populariser et de pérenniser le cyclisme avec un accès de tout le monde à notre sport ».

C’est dans ce sens que les responsables de la Ligue ont annoncé l’ouverture prochaine d’un Centre d’excellence afin de « préparer les jeunes à bien se comporter dans la circulation ». Pour ce faire, ils annoncent qu’en partenariat avec l’Uassu, un recensement de tous les détenteurs de vélos dans les établissements scolaires sera effectué.

Ousseynou POUYE

Redoutable chez lui jusqu’à une période récente, le leader ne fait plus peur. Même s’il garde toujours une bonne marge de sécurité, Génération Foot est perte de vitesse. Mais, à l’exception du Diaraf, ses autres poursuivants, n’ont pas saisi l’occasion pour lui mettre la pression. Au fond de la classe, c’est le réveil de la lanterne rouge, l’Us Gorée, qui signe son 2e succès … 6 mois après, qui reste le fait marquant. Enfin, le public ne s’est pas trop ennuyé ce week-end. Contrairement aux précédentes journées, les buts étaient au rendez-vous. 17 au total, soit une moyenne de plus de 2 buts par match.

Génération Foot est en perte de vitesse. Freiné l’autre week-end par l’Us Ouakam à Demba Diop (0-1), le leader a été de nouveau tenu en échec chez lui par Diambars (1-1). Jadis redoutable à domicile, Génération Foot semble avoir accusé le coup. Dans tous les cas, les Académiciens perdent du terrain, même si leurs poursuivants n’en ont pas profité. Tous deux battus à domicile, Niary Tally et Guédiawaye Fc ont, en effet, raté l’occasion de mettre la pression sur le leader qui garde toujours son avance de 7 longueurs sur son nouveau dauphin, le Diaraf, grand bénéficiaire de cette 19e journée. Les « Vert et blanc » ont, en fait, récupéré leur fauteuil de dauphin qu’ils occupaient à l’issue de la 17e journée. En renouant avec le succès après une période de doute, le Casa Sports s’est aussi relancé dans la course, mais ses chances restent minces. Les Sudistes qui ont perdu leur réalisme à domicile, sont à dix points du leader.

Réveil de la lanterne rouge
Ils avaient bien averti qu’ils n’avaient pas encore rendu les armes, malgré leur situation délicate. Les Goréens ont certes renoncé à leur succession au palmarès, mais ils n’ont pas abandonné la lutte pour sauver ce qui peut encore l’être. Et ils l’ont fait savoir à leurs futurs adversaires dans cette dernière ligne. Teungueth Fc est la première victime du réveil brutal des Insulaires.

La largeur du score (3-0) est la parfaite illustration de cette révolte du champion sortant. Casa Sports, Génération Foot, Linguère, Ndiambour, Diaraf, Niary Tally et Mbour PC, leurs prochains adversaires sont donc avertis. Toutefois, il convient de noter que les Goréens ont profité de la fébrilité des Rufisquois qui ont renoué avec le doute. En effet, Teungueth Fc a repris sa chute vers le purgatoire. Dominés lors de la précédente journée à Saly par Diambars, les Rufisquois viennent de concéder leur 9e défaite de la saison.
Peut-être, le revers de trop pour le champion en titre de la Ligue 2, qui est sur le point de retourner d’où il vient, plus tôt que prévu. Lamine Dieng et ses hommes sont premiers non relégables, à la portée de l’Us Gorée, leur bourreau de dimanche dernier.

Les buts, au rendez-vous
Certes le record des 21 buts détenu par les 2e et 9e journées n’est pas battu, mais les attaquants ont réussi une bonne performance ce week-end. Au total, 17 buts ont été inscrits lors de cette 19ème journée. Soit une moyenne acceptable de 2, 42 buts par match.

Largement au-dessus de celles notées lors des précédentes étapes. En dehors du match nul entre les Académiciens à Deni Biram Ndao (1-1), toutes les autres rencontres se sont soldées par des victoires. Des succès remportés par les visiteurs, pour la grande part. Au total cinq sur sept équipes qui ont reçu, ont perdu à domicile. Seule l’Us Gorée s’est imposée à domicile.
Et parmi les échecs qui peuvent faire désordre, celui du Stade de Mbour. Deux semaines après avoir renoué avec le succès à domicile face au Casa Sports, les Stadistes n’ont pu confirmer leur redressement. Le coach Youssouph Dabo et son équipe ont, une nouvelle fois, cédé devant le Diaraf et son attaquant, Ousmane Gassama. Le Guédiawaye Fc, son ancien club aussi, est non seulement en perte de vitesse, mais a particulièrement perdu son réalisme à domicile.

Ansoumana SAMBOU

En match comptant pour la 19ème journée de L1, Casa Sports a battu, dimanche, le Gfc par 1 but à 0. Mi-temps : 0-0. But : Aliou Diatta (72ème mn). Avertissements: Sani Monday Aruwa (34ème), Mamadou Seck (94ème mn) pour Gfc. Ousmane Diouf (43ième mn) pour Casa Sports. Arbitres : Sidy Camara assisté Amadou Ngom et Omar Sylla, tous les trois de la Cra de Louga.

Les équipes : Gfc : Moussa Sarr, Adamou Traoré (Cap), Pape Waly Ndiaye, Ansoumana Diamé, Séga Sissokho, Moïse A G Wade, Mamdou Seck (puis Malick Max Niang 69ièmemn), Pape Justin Dasylva ( puis Mbaye Babacar Dieng 83ème mn), Sani Moday Aruwa ( puis Thierno Thioub 74ème mn), Honoré Gomis, Arona Sène. Entraîneur : Cheikh Guèye.

Casa Sports : Yaya Mané, Faustin Senghor (Cap) (puis Moustapha Tall 23ème mn, Ousmane Diouf, Siaka Sané, Khalifa A B Dieng, Jean J I Ndecky, Ibrahima Sagna, Richard Sagna (puis Mody Traoré 85ème mn), Chérif Salif Sané, Moussa Marone, Aliou Diatta (puis Amadou Diallo 89ème mn). Entraîneur : Atanas Tendeng.

Le Gfc s’est incliné dimanche face au Casa Sports au terme d’un match plaisant. Le Gfc qui n’a jamais battu son vis-à-vis en championnat n’en était pourtant pas moins fort mentalement pour avoir aligné sept matches sans défaite.

Si l’entame de la rencontre a été agitée et si les deux équipes se sont créé chacune des occasions franches, il reste que les visiteurs avaient légèrement dominé la partie. Tactiquement, les deux équipes étaient bien en place et chacune cherchait la faille sans réussir à la retrouver jusqu’à la pause. Les « Crabes » sont cependant revenus des vestiaires plus déterminés. Mais, leur manque de concentration leur a quelque peu joué un tour. Car, vers la 65ème mn, Gfc rate une occasion en or et Aliou Diatta de vite récupérer le cuir pour faire une courte passe à un co-équipier qui lui envoie un long ballon en zone adverse. Aliou Diatta se défait alors d’un défenseur et envoie un tir droit dans les buts de Moussa Sarr. Blessés dans leur orgueil, les locaux tentent de revenir dans le match.

A force de pousser, les « Crabes » ont même failli prendre le second but. Finalement, ils ont enregistré leur quatrième défaite de la saison et devront batailler ferme pour ne pas s’éloigner de la tête du classement.

Abdou DIOP

Contrairement à la Ligue 1 où Génération Foot a pris une sérieuse option pour le sacre, dans la division inférieure le suspense est encore total.

Ils sont, en effet, 5 voire 6 candidats qui peuvent encore prétendre au titre de champion de la présente édition. La Sonacos de Diourbel qui a repris son siège de leader est talonnée par l’As Pikine, mais aussi le Port, Africa Promo foot et Dakar Sacré-Cœur. Les Huiliers ont réussi leur déplacement à Ngor, alors les Pikinois ont enfoncé à domicile le Bargueth de Kébémer. Les deux équipes se tiennent de très près au sommet avec le même nombre de points (34). Elles sont suivies de près par le Port et Africa Promo Foot qui, eux aussi, comptent le même nombre de points (33). En fait, ces quatre équipes qui mènent le peloton de tête ont toutes remporté leurs duels ce week-end. En revanche, neutralisé à St-Louis par Ndar Guedj, Dakar Sacré-Cœur, a perdu son fauteuil de leader, mais reste toujours dans la course. A deux points du duo de tête, DSC n’a pas encore dit son dernier mot. Et si le suspense demeure au sommet, ce n’est pas le cas au bas du tableau. En effet, Cayor Foot, l’avant-dernier et second relégable accuse un retard de 5 longueurs de la Renaissance de Dakar, le premier non relégable, alors que Bargueth, la lanterne rouge, a un gap de 6 points à effacer.

Les résultats : Port – Duc : 3-1 ; Renaissance Dk – Cayor Foot : 1-1 ; Ndar Guedj – Dakar SC : 1-1; Africa Promo Foot - Diamono Fk: 2 -1 ; Ol Ngor – Sonacos : 0-1 ; Etics – Yeggo : 1-0 ; As Pikine – Bargueth : 1-0.

A. SAMBOU

La Commission Femme et Sport du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss) a organisé jeudi, un atelier de restitution du Forum sur le leadership des femmes dans le sport en Afrique. Les femmes ont, à l’occasion, insisté sur la nécessité pour elles, d’intégrer les instances de décisions pour une bonne marche du sport.

La pratique sportive et la participation aux instances de décisions chez les femmes étaient au cœur de la rencontre organisée par la Commission Femme et Sport du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss). Pour la structure dirigée par Sadio Cissé, il était question de partager des connaissances pour soutenir les femmes qui aspirent à prendre des responsabilités dans les instances sportives.

« Après chaque séminaire de formation à laquelle participe une de nos membres, nous organisons un atelier de partage pour entretenir le reste des membres des expériences acquises. Ce, pour cesser de vivre en vase clos et pour nous ouvrir afin de recueillir des avis et des recommandations », a souligné la présidente de la structure. Plusieurs interventions ont été notées dont celle du modérateur et ancien président de la fédération sénégalaise de karaté, Souleymane Gaye. Celle également de l’ancienne présidente de la Commission, Khady Diop Fall pour qui, l’égalité des sexes en matière de sport doit être de mise au Sénégal. Dans cet exercice de partage des acquis, Anta Gueye du taekwondo et Cécile Faye de l’escrime et par ailleurs secrétaire générale adjointe du Cnoss ont entretenu l’assistance des connaissances acquises en matière de leadership. Ce, après avoir pris part à Praia (Cap-Vert), au séminaire organisé par la Zone 2 de l’Acnoa et qui avait pour thème : ‘‘Leadership Forum for Women’’. Une rencontre au sortir de laquelle les deux officielles sénégalaises ont souligné l’importance pour les femmes de s’impliquer dans la gestion du sport.

Ce qui devra passer par un engagement accru de leur part, pour intégrer les instances de décisions comme les fédérations nationales et les clubs sportifs. Mais avant d’arriver à ce niveau de responsabilité, il importe pour elles, d’embrasser une discipline dès le bas âge. Ce qui n’est pas toujours évident, du fait des écueils qui freinent l’émergence des femmes dans la pratique du sport et l’accès aux organes de décision. Il s’agit en particulier des réalités sociales avec les femmes qui s’occupent du foyer mais également les stéréotypes qui empêchent certains parents d’encourager leurs enfants à pratiquer le sport.

Des réalités contre lesquelles la structure se bat pour une intégration massive des jeunes filles dans la pratique et ultérieurement, à prendre part aux organes de décision. Afin de pour donner corps à l’aspiration du Comité international olympique (Cio) qui, dans son Agenda 2020, veut « promouvoir des chances égales pour les femmes et les jeunes filles de pratiquer un sport ou une activité physique et de profiter des bienfaits qui en découlent ». Les participantes ont rendu hommage aux femmes qui s’impliquent activement dans la gestion des fédérations, en particulier la nouvelle présidente de la Fédération de roller-skate, Awa Nar Fall.

Ousseynou POUYE

Le 10e rendez-vous de la saison des courses hippiques s’est tenu avant-hier dimanche à l’hippodrome municipal « Ndiaw Macodou Diop » de Thiès en prélude du grand prix de la première dame Marième Faye Sall qui aura lieu dimanche prochain à Louga. Les poulains de 2 ans qui ont ouvert les hostilités étaient 16 concurrents sur la ligne de départ. C’est « Darou Salam » monté par Mouhamadou Bamba Ndiaye qui appartient à Issa Dieye qui s’est imposé après une belle course. Le galop des poulains de 3 ans a été remporté par « Tassoul Yaakar » drivé par Ousmane Diouf une propriété du Pr Sakhir Thiam. Son coéquipier « Rafet Niort », le n°1 de cette catégorie pour avoir enregistré le plus grand nombre de victoires, n’était pas de la partie. Certainement pour mieux préparer le grand prix de la Première dame à Louga que disputeront les Pta sur 2200m avec à la clé une enveloppe de 2.000.000 FCfa. L’épreuve du groupe 3 a été très palpitante du bout en bout puisque les 4 premiers chevaux se sont retrouvés ensemble sur la ligne d’arrivée si bien qu’il a fallu procéder à la photo finish pour départager les rivaux. C’est finalement « Bébé Khady » qui a été désigné vainqueur suivi de « Niody », « Mamy Ngone » et « Arif ». « Bébé Khady » drivé par Ousmane KA est pensionnaire de l’écurie du Pr Sakhir Thiam. Dans le groupe 1, c’est « Khadija » de la même écurie qui s’est imposé sous la conduite de Mor Fall. La même écurie a aussi remporté la victoire dans le groupe 2, grâce à « Rassoul » drivé par Elie Diop. L’écurie du Pr Sakhir Thiam a donc raflé 3 courses sur les 5 disputées.

Résultats techniques :
PDA : 1er Darou Salam, 2e Ousmane Masseck Ndiaye, 3e Adji Diop, 4e Adja Cheikh
Poulains de 3 ans : 1er Tassou Yakar, 2e Miroir, 3e Very Good, 4e Président Cheikh
Groupe 3 : 1er Bébé Khady, 2e Niody, 3e Mamy Ngone, 4e Darou Salam
Groupe 1 : 1er Khadija, 2e Darou Khoudoss, 3e Makha, 4e Darou Salam
Groupe 2 : 1er Rassoul, 2e Altay, 3e Le Maire, 4e Mandel

EL H. Yamar DIOP

Sur les sept rencontres au programme de la journée, cinq ont été remportées par les visiteurs. A Dakar, hormis la bonne réaction de l’Us Gorée, les trois autres clubs ont perdu à domicile. C’est le cas de Niary Tally, de l’As Douanes et du Guédiawaye Fc, respectivement dominés sur leur terrain par Mbour PC, la Linguère et le Casa Sports. A Mbour et à Louga, le Stade de Mbour et le Ndiambour ont aussi subi la loi du Diaraf et de l’Us Ouakam, leurs visiteurs respectifs. Par ailleurs, le Diaraf profite des échecs de Niary Tally et du Gfc pour occuper le fauteuil de dauphin. Au bas du tableau, le chassé croisé se poursuit entre l’Us Gorée et le Ndiambour. Les Goréens ont, en effet, profité de leur deuxième succès de la saison, pour repasser devant les Lougatois, de nouveau lanterne rouge.

Us Gorée-Teungueth (3-0) : Réveil brutal des Insulaires
En match comptant pour la 19 è journée de Ligue 1, l’Us Gorée a écrasé Tengueth FC sur le score de 3 buts à zéro. Mi-temps : 1-0 Buts : Jean Rémy Bocandé, Pape Omar Ndoye et Mamadou Lamine Dramé Carton jaune : Moussa Ndiaye Carton rouge : Alioune Ndiaye Arbitrage : Malang Diédhiou assisté d’Ababacar Sène et Mansour Thiaw (tous Cra de Dakar)

Les équipes : Us Gorée : Ibrahima Niass, Jean Rémy Bocandé, Abdoulaye Diakham, Assane Diop, Abdoulaye Samb (Mor Talla Nguer), Cheikh Koné, Chérif Bayo, Ngagne Diallo, Baye Malick Diop (Ibrahima Mané), Pape Oumar Ndoye (Moussa Ndiaye), Mamadou Lamine Dramé Entraineur : Bassaouré Diaby

Teungueth FC : Mamadou K. Diouf, Aboubakryne Sall (Mbaye Kane), Mamadou Barry, Alioune Ndiaye, Pape Malick Kandji, Moustapha Ndoye, Faly Ndao (Pape Ousmane Ndiaye), Tahirou Ndaw, Salim M. Ndao, Alioune Ba (Papy Thiandoum), Amadou Ciss Entraineur : Lamine Dieng

Tant attendu, le réveil de l’Us Gorée a été fatal à Teungueth FC. Déterminés à se relancer après leur défaite, lors de la précédente journée, les poulains rufisquois de Lamine Dieng ont concédé hier, un deuxième revers d’affilée. Une mauvaise opération sans doute. En quête d’une seconde victoire depuis la toute première journée, les Insulaires ont été, pour une fois, adroits devant les buts. Et c’est le capitaine Jean Rémy Bocandé qui a montré la voie à ses coéquipiers en ouvrant le score dès la 30e mn de jeu. Jusque-là, les deux équipes avaient fait jeu égal, sans occasions franches de part et d’autre. Le score reste inchangé pour le reste de la première période malgré la réaction des Rufisquois qui ont vainement tenté d’égaliser.

En seconde période, Teungueth Fc met la pression sur le camp goréen en multipliant les attaques. Mais comme en première mi-temps, un contre rapidement mené permet au champion en titre de creuser l’écart. En conclusion d’une belle action collective, Pape Omar Ndoye, qui a quand même vendangé un certain nombre d’occasions de but, crucifie le gardien rufisquois Mamadou K. Diouf. Mais c’était loin d’être fini. A la 90e mn, Gorée, décidément dans un grand jour, plante un troisième but par Mamadou Lamine Dramé d’une puissante frappe à ras-de-terre. Une belle victoire pour le club de Me Augustin Senghor, accueillie avec « un ouf de soulagement » par son entraineur. « La joie que j’éprouve avec ce succès est d’égale intensité que celle que j’ai ressentie l’année dernière quand j’ai gagné le championnat », a réagi avec satisfaction Bassouaré Diaby. Il espère que ce succès tant attendu intervenu après 17 journées, va enfin marquer le déclic pour son équipe qui lutte désespérément pour le maintien. « J’espère que c’est le début d’un commencement d’une belle série. Maintenant, il faudra confirmer ce résultat lors des prochaines journées », a ajouté Bassouaré Diaby.

Diégane SARR

As Douanes – Linguère (1-2) : Les Saint-Louisiens en voulaient plus
En match comptant pour la 19e journée, la Linguère a battu (2-1), l’As Douanes, samedi au stade Demba Diop. Mi-temps : 0-2. Buts: Serigne Mbacké Sow (8e) et Modou Lamine Manneh (33e) pour la Linguère, Abdou Karim Sané (65e) pour la Douane. Avertissements : El H Youssoupha Konaté de l’As Douanes (39e), Babacar Diaw de la Linguère (71e). Arbitres : Trio thiessois dirigé par El Mouhamadane Diop, assisté par Amadou Moustapha Diop et Cheikh Babou.

Les équipes : As Douanes : Pape Diatta Ndiaye, Ass Ndoye (cap, Mouhamadou Dieng, 72e), El H Youssouph Konaté, Ibrahima Baldé, El H Moutarou Baldé, Ousmane Kane, Abdou Karim Sané, Modou B Ndiaye (Adama Tamba, 61e), Daouda Ndiaye Guèye, Babacar Ndiaye (Moustapha Name, 60e), Pape Diène Faye. Coach : Patrice M. L Bodian

Linguère : Babacar Diaw, Mamadou Seck (cap), Omar Gningue, Lamine Bara Ndong, Hamidou Bojan, Aly Bamba, Modou Lamine Manneh (Papa Ndiaga Yade, 75e), Sakoki Laye, Ibnou Ousmane Diagne (Moussa M Djiba, 62e), Abdou Khadre Guèye (Matar Lika Boye, 90+2), Serigne Mbacké Sow. Coach : Victor Salvado

En sursis, la Linguère n’a plus le choix. Attaquer, même à l’extérieur, c’est le mot d’ordre des Nordistes. Et c’est ce que les hommes de Victor Salvado ont fait samedi face à l’As Douanes. D’attaque d’entrée, ils ont trouvé très tôt la faille (8e mn) grâce à Serigne Mbacké Sow. Modou Lamine Manneh confortera la légère domination des Nordistes (33e). Idéalement servi dans la surface de réparation, l’attaquant gambien de la Linguère n’eut aucune peine pour renforcer l’avantage de son équipe. Un acquis vaillamment défendu par les Saint-Louisiens, notamment dans les dernier quart d’heure, après la réduction du score par Abdou Karim Sané (65e).

Stade de Mbour-Diaraf (1-2) : Les visiteurs plus entreprenants
En match comptant pour la 19e journée de Ligue 1 disputé hier, au stade Caroline Faye, le Diaraf a battu (2-1) le Stade de Mbour. Mi-temps (1-1). Arbitres : Oumar Sagna, assisté de Moustapha Ndiaye et d’Issa Baldé (Trio Cra Ziguinchor). Buts : Bassirou Bodian (42e) pour Stade Mbour ; Ousmane Gassama (26e et 82e) pour Diaraf. Avertissements : Mouhamed Guèye (66e) pour Stade de Mbour ; Idrissa Niang (55e), Mor Soumaré (62e), Matar Kanté (72e).

Les équipes : Stade de Mbour : Sara Ba (Aldiouma Coulibaly, 46e), Sidy Ndiaye (cap), Mouhamadou Diawara, El Hadj Ousseynou Sidibé Diouf, Mamadou Sow, Babacar Wade (Zile André Tiehide, 53e), Mamadou Sall, Ousmane Ndiour, Mouhamed Guèye (Amsatou Guèye, 77e), Yaya Goudiaby, Bassirou Bodian. Entraineur : Youssouph Dabo.

Diaraf : Ibra Fall Diakhaté, Pape Sassy Diallo, Saïkou Conteh, Mor Soumaré, Matar Kanté (cap), Idrissa Niang, Pape Paye (Ndiaye Diop, 56e), Fadel Fall (Julien Manga, 77e), Raoul Mendy (Ibrahima Diop, 52e), Ousmane Gassama, Assane Mbodj. Entraineur : Malick Daff.

La confirmation était attendue du côté du Stade de Mbour après sa victoire à domicile contre le Casa, mais Sidy Ndiaye et ses coéquipiers n’ont pas saisi leur chance face à une équipe du Diaraf amputée de plusieurs de ses éléments. Les « Vert et Blanc » se sont même montrés plus entreprenants en ouvrant le score avant la demi-heure de jeu par Ousmane Gassama (26e).

Ce dernier, d’une puissante frappe trompe la vigilance du gardien mbourois. La réaction ne tarde pas. Le Stade de Mbour pousse et Ousmane Ndiour s’illustre sur un coup de pied arrêté (34e), mais sa frappe heurte le montant gauche des visiteurs. Le Stade de Mbour ne baisse pas le pied et parvient à égaliser à la 42e minute. Bassirou Bodian profite d’une balle mal repoussée par le portier du Diaraf pour libérer son équipe. Le seconde période est plus animée avec des occasions de part et d’autre. Mais les joueurs de Malick Daff, plus réalistes parviennent à faire la différence dans les dernières minutes. A la 82e, Assane Mbodj récupère une balle perdue par les Mbourois et trouve Ousmane Gassama qui s’offre un doublé et permet à son équipe d’empocher les trois points de la victoire.

S. O. F.

NGB – MPC (1-3) : Les «Pélicans» plus réalistes
En match comptant pour la 19e journée, Mbour PC a battu samedi Niary Tally (3-1) au stade Demba Diop. Mi-temps : 0-1. Buts: Cheikh A B Kane (30e), Ousmane Sarr (62e et 79e) pour Mbour PC ; Pape Matar Lo (53e) pour Niary Tally. Avertissements : Moussa K Djité (36e), Wellé Ndiaye (44e) et Pape Matar Lo (82e) de Niary Tally ; Ousmane Sarr (85e) de Mbour PC. Expulsion : Samba Samaké de Mbour PC (90+1). Arbitres : Alioune S Sandigui (Cra Fatick), assisté par Serigne Cheikh Touré (Dakar) et Amath Gana Ndiaye (Bambey).

Les équipes : NGB Niary Tally : Pape Seydou Ndiaye (cap), Amadou Chafi Sow, Alioune Badara Guèye, Pascal Mendy (Abdoulaye Sano, 75e), El H Abdoulaye Diop, Sidath Ndiaye, Pape Matar Lo, Abdoulaye A Mankabo (Oumar Goudiaby, 60e) Wellé Ndiaye (Daouda Sambou Cissé, 70e) ; Mady Fatty, Moussa K Djité. Coach : Landry Lopy

Mbour PC : Baye Assane Cissé, Samba Samaké, Moussa Guèye, Abdou Diallo, Pape Oumar Diallo (Soulèye Sarr, 46e), Moustapha Kassé, Cheikh A B Kane, Ousmane Sarr (Mouhamed Sène, 62e), Ibou Sène Diouf, Mouhamed Pouye, Benoit Toupane (cap, Mouhamed Sène (62e). Coach : Badara Sarr

Donné favori dans le duel qui les opposait à Mbour PC, les Dakarois n’ont pu saisir l’occasion à domicile de se rapprocher du leader. Sans être dominé par des visiteurs plutôt prudents, Niary Tally a particulièrement fait preuve de fébrilité défensive. Ousmane Sarr, sur un coup franc direct (62e) à l’entrée de la surface de réparation et un superbe tir des 20 mètres a été le véritable bourreau des Dakarois. Un doublé de l’attaquant Mbourois qui consolide un avantage acquis dès la première période. C’est Cheikh A. Bamba Kassé qui avait profité d’un contre pour ouvrir le score (30e). L’égalisation de Pape Matar Lô d’une tête plongeante sur un corner (53e) n’avait fait que relancer le match. Mais, les Mbourois ont eu le dernier mot, réalisant une bonne opération dans la course au maintien, alors que leur victime perd du terrain dans la course au titre.

A. SAMBOU

Alors que, « orphelins » de Sadio Mané, le buteur de Liverpool blessé et forfait jusqu’en fin de saison, les Sénégalais d’Angleterre ont le blues, ceux d’Italie brillent de mille feux. Surtout Dia Baldé Keïta de la Lazio Rome. L’attaquant des « Lions » a été l’un des bourreaux de Palerme, hier, lors de la 33ème journée de Serie A. Il a simplement signé un triplé en à peine cinq minutes ! A la 21e, l’attaquant de 22 ans s’est défait de deux défenseurs avant de tromper le portier adverse. Après avoir inscrit un penalty (24e), c’est sur une passe d’Immobile (auteur, lui, des 2 autres buts de son équipe) que Keita a réussi un impressionnant coup du chapeau, d’un subtil ballon piqué (26e). Nul doute qu’avec ses 11 buts en championnat et une telle fin de saison, l’excentré des « Lions » devraient encore susciter davantage d’intérêt du côté de la Juventus et du Napoli où son compatriote Kalidou Koulibaly (passeur décisif, lui, pour le polonais Milik lors du nul 1 – 1 contre Sassuolo) aimerait bien le voir débarquer, la saison prochaine.

Autre Sénégalais d’Italie en verve ce weekend, Babacar Khouma qui a signé un doublé lors de la victoire de son club de la Fiorentina sur l’Inter Milan au terme d’un match prolifique (5 – 4).
En Belgique, c’est Kara Mbodj qui s’est illustré en signant de la tête le 2ème but, celui de la victoire de son équipe (Anderlecht) sur le Club de Bruges. Le défenseur sénégalais, éliminé en semaine avec son club de l’Europa League par Man U, semble donc bien s’être remis de sa déception, lui a accusé quelques fractions de seconde de retard sur le but de l’Anglais Rashford qui leur a été fatal.

Clément Fakhoury a décroché la médaille d’argent et Hassane Ramlaoui celle de bronze au championnat d’Afrique de tir qui ont débuté vendredi au Caire (Egypte). En fait, les tireurs au fusil sénégalais s’étaient bien préparés à ce rendez-vous avec des stages de préparation, tous frais payés par eux-mêmes. En plus d’être médaillé de bronze, Hassane Ramlaoui a encore prouvé qu’il a atteint le niveau mondial car à cette compétition, il a encore réalisé le minima imposé par la fédération internationale de tir (Issf) en faisant un score de 116 points plus que les 114 points requis. Ramlaoui a fait la fierté de toute la délégation sénégalaise à sa tête le président Mamadou Bâ et le Français Francis Hoare, coach des « Lions » du skeet. Clément Fakhoury de son côté s’est bien comporté également pour avoir battu deux Tunisiens et deux Egyptiens en finale. Ce qui n’était pas évident au début de la compétition.

Avec Hussein Zein, ils étaient 3 Sénégalais à prendre part à cette compétition et ils vont rentrer sur Dakar avec deux médailles en individuels. Par équipes, les Sénégalais ont obtenu une deuxième médaille d’argent devant la Tunisie. Les skeeteurs ont fini leur compétition et rentrent ce lundi matin, laissant le soin aux pistoliers (Waly Faye, El hadji Dioum, Marcel Niane et Pape Ibrahima Diop en hommes et Sinna Niang et Sokhna Niang en dames) de se mettre aux pas de tir dès demain pour le 10m air comprimé et le 25 m.

El hadji Yatma LÔ

 

En route pour le titre de champion d’Angleterre avec Chelsea, après l’avoir gagné avec Leicester, N’Golo Kanté a été élu joueur de l’année de Premier League par ses pairs. Le milieu de Chelsea a devancé Eden Hazard, Harry Kane, Alexis Sanchez, Zlatan Ibrahimovic ou encore Romelu Lukaku.

Lionel Messi, auteur de ses 499e et 500e buts avec le FC Barcelone, a renversé à lui tout seul le Real Madrid (3-2) dans le Clasico du Championnat d’Espagne, permettant au club catalan de reprendre les commandes à cinq journées de la fin. L’attaquant argentin a frappé deux fois (33e, 90e+2) et Ivan Rakitic une fois (73e) pour arracher la victoire face à un Real qui a marqué par Casemiro (28e) et James Rodriguez (86e) et achevé la rencontre à dix après l’exclusion de Sergio Ramos (78e). Le Barça (1er, 75 pts) en profite pour doubler l’équipe de Zinédine Zidane (2e, 75 pts, un match de moins) à la différence de buts particulière.

Résultats de la 33e journée : FC Séville - Grenade 2 – 0 ; Malaga - Valence CF 2 – 0 ; Villarreal - Leganés 2 – 1 ; Osasuna - Sporting Gijón 2 – 2 ; Espanyol Barcelone - Atlético Madrid 0 – 1 ; Real Sociedad - Deportivo La Corogne 1 – 0 ; Celta Vigo - Betis Séville 0 – 1 ; Las Palmas - Alavés 1 – 1 ; Real Madrid - FC Barcelone 2 – 3 Ce soir 18h45 GMT Eibar - Athletic Bilbao
ANGLETERRE : Résultats de la 34e journée : West Ham - Everton 0 – 0 ; Swansea - Stoke 2 – 0 ; Bournemouth - Middlesbrough 4 – 0 ; Hull - Watford 2 – 0; Burnley - Manchester United 0 – 2; Liverpool - Crystal Palace 1 – 2
Demain 18h45 GMT Chelsea – Southampton Mardi 2 mai 18h45 GMT Arsenal – Sunderland; 19h00 GMT Manchester City - West Bromwich Jeudi 4 mai 18h45 GMT Leicester - Tottenham

Allemagne : Résultats de la 30e journée : Cologne - Hoffenheim 1 – 1 ; Bayern Munich - Mayence 2 – 2 ; Hertha Berlin - Wolfsburg 1 – 0 ; Hambourg - Darmstadt 1 – 2 ; Ingolstadt - Werder Brême 2 – 4 ; Eintracht Francfort - Augsbourg 3 – 1 ; Mönchengladbach - Dortmund 2 – 3 ; Fribourg - Leverkusen 2 – 1 ; Schalke 04 - Leipzig 1 - 1
Classement : 1. Bayern Munich 70 pts; 2. Leipzig 62; 3. Dortmund 56; 4. Hoffenheim 55; 5. Hertha Berlin 46; 6. Fribourg 44; 7. Werder Brême 42; 8. Cologne 41; 9. Eintracht Francfort 41; 10. Mönchengladbach 39; 11. Schalke 04 38; 12. Leverkusen 36; 13. Mayence 33; 14. Wolfsburg 33; 15. Hambourg 33 ; 16. Augsbourg 32 ; 17. Ingolstadt 28 ; 18. Darmstadt 21

Italie : Résultats de la 33e journée : Atalanta Bergame - Bologne 3 – 2 ; Fiorentina - Inter Milan 5 – 4 ; Sassuolo - Naples 2 – 2 ; Chievo Vérone - Torino 1 – 3 ; AC Milan - Empoli 1 – 2 ; Udinese - Cagliari 2 – 1 ; Sampdoria Gênes - Crotone 1 – 2 ; Lazio Rome - Palerme 6 – 2 ; Juventus - Genoa 4 – 0 Ce soir 18h45 GMT Pescara - AS Rome

France : Résultats de la 34e journée : Nancy - Marseille 0 – 0 ; Paris SG - Montpellier 2 – 0 ; Dijon - Angers 3 – 2 ; Caen - Nantes 0 – 2 ; Lorient - Metz 5 – 1 ; Bordeaux - Bastia 2 – 0 ; Lille - Guingamp 3 – 0 ; Toulouse - Nice 1 – 1 ; Saint-Etienne - Rennes 1 – 1 ; Lyon - Monaco 1 - 2
Classement : 1. Monaco 80 33pts ; 2. Paris SG 80 ; 3. Nice 74 ; 4. Bordeaux 55 ; 5. Lyon 54 ; 6. Marseille 52 ; 7. Saint-Etienne 46 ; 8. Nantes 45 ; 9. Rennes 44 ; 10. Guingamp 44 ; 11. Toulouse 42 ; 12. Lille 40 ; 13. Montpellier 39 ; 14. Angers 39 ; 15. Metz 36 ; 16. Lorient 34 ; 17. Caen 33 ; 18. Dijon 32 ; 19. Nancy 32 ; 20. Bastia 28

AFP

Le titre de champion du Sénégal, est-il un cadeau empoisonné ? C’est devenu une terrible réalité depuis quelques saisons. Après l’As Pikine et l’As Douanes, l’Us Gorée est sur le point d’être victime de cette malédiction. Seule équipe à n’avoir remporté qu’une seule victoire depuis le début de la saison, le champion sortant porte logiquement le bonnet d’âne de la Ligue 1. Avec seulement 14 points en 18 matches, les Insulaires souffrent pour conserver leur titre, arraché aux traditionnels favoris la saison dernière, dès son retour dans l’élite après quelques saisons au purgatoire. En fait, l’équipe du président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, peut s’en prendre à son attaque. Auteur seulement de 9 buts inscrits, son secteur offensif est de loin le moins performant de la Ligue 1, alors que sa défense est parmi les cinq meilleures du championnat avec 16 buts concédés. Dernière attaque du championnat, l’Us Gorée est la seule à n’avoir pas franchi le seuil de 10 buts. Triste record d’inefficacité que le coach de l’équipe, Bassouaré Diaby, refuse d’associer à une malédiction. Responsabilisé sur le banc en remplacement d’Aly Male, l’ancien directeur technique du club tarde à trouver la solution miracle. La seule et unique victoire porte la signature d’Aly Male. Et c’était lors de la toute première journée (1-0) au stade Caroline Faye de Mbour, face au Stade de Mbour. Depuis lors, les défaites et les matches se suivent. Au total, le champion sortant a concédé 6 défaites et 11 matches nuls.

Et pour le reste de la saison, tout point perdu sera de trop à l’arrivée. Bassouaré Diaby et son équipe ont un calendrier difficile. Et cela commence dès ce week-end, face à une équipe de Teungueth Fc qui se bat aussi pour sauver sa place dans l’élite. La journée d’après, les Insulaires feront un déplacement périlleux à Ziguinchor, même si le Casa Sports ne colle plus la frousse à ses adversaires, à domicile. L’ambitieuse équipe de Génération Foot, la Linguère de Saint-Louis, le Ndiambour, le Diaraf, Niary Tally et le Stade de Mbour sont, dans l’ordre, les adversaires suivants des Goréens. Des gros calibres, notamment Génération Foot, Niary Tally et le Diaraf, trois sérieux prétendants à la succession des Insulaires.
Autant donc déduire que le champion en titre est en sursis. Dans tous les cas, c’est l’état d’urgence dans l’Ile historique.

Bassouaré Diaby, coach : « L’heure est grave, mais pour le maintien tout est encore possible »
A Gorée, l’heure est grave. Lanterne rouge avec seulement une seule victoire depuis le début de la saison, les signaux sont au rouge vif chez le … champion en titre. La défaite est désormais interdite lors des 8 derniers matches au programme. Bassouaré Diaby, le coach de l’équipe des Insulaires, en est bien conscient. Il ne veut pas se voiler la face devant la réalité et entend accentuer le travail pour espérer sauver ce qui peut encore l’être. A défaut d’une succession au trône, qui paraît impossible, il espère se maintenir, même si le déclic tarde toujours.

Coach, votre club est en sursis. Peut-on alors dire que l’heure est grave ?
Oui, on peut le dire, d’autant plus qu’en 18 matches, on en a gagné qu’un seul. On peut donc dire que l’heure est vraiment grave. Il ne faut pas se voiler la face. Mais, il reste encore 8 matches pour se maintenir. Conserver le titre, on n’en parle plus, mais pour le maintien tout est encore possible. Il faut se battre et on est en train de se remobiliser pour sauver l’année.

Quelles sont les causes de ce manque d’efficacité de votre équipe, qui n’a pourtant pas connu une grosse saignée ?
Les problèmes sont de plusieurs origines. Il y a d’abord le fait que, quand tu es champion en titre, tu penses que tu es le meilleur. Ensuite quand le manque de réussite perdure comme ça, il installe un manque de confiance chez les joueurs. Maintenant, il faut avoir beaucoup de force sur le plan mental pour sortir de là. Parce que nous avons un groupe capable de nous sortir au moins de cette zone où il est hors de question de rester plus longtemps. Plus ça dure, plus ça crée le doute dans l’équipe.

Est-ce le syndrome du champion sortant, comme ce fut le cas ces dernières années notamment de Pikine et de l’As Douanes, qui explique cette situation ?
Ce n’est pas la même situation parce que les autres équipes, en général, ont perdu l’essentiel de leurs joueurs. Ce n’est pas le cas chez nous, parce que nous avons conservé tous nos joueurs. Nous avons même renforcé notre équipe, donc il n’est pas normal que nous soyons dans cette situation. Il n’y a rien qui l’explique.

Quel discours tenez-vous aux joueurs dans cette situation d’impasse ?
Ce n’est pas seulement l’entrainement ni sur les plans tactique ou physique qu’il faut mettre l’accent. C’est surtout le discours qu’on tient aux joueurs pour essayer de leur remonter le moral, pour leur dire que tout reste encore possible. Il y a encore 8 journées au programme, donc 24 points à prendre. Il ne faut pas perdre confiance car tant qu’il y a encore la confiance, il est encore possible qu’on revienne. Et ce discours doit transparaître dans les actes du staff technique et de l’encadrement administratif. Il faut surtout leur faire comprendre que tout est encore possible. Ne surtout pas croire qu’il y a un mauvais sort qui est jeté à l’équipe. Il faut leur tenir un discours qui les motive.

Malgré le changement opéré sur le banc avec votre titularisation en remplacement d’Aly Male, le déclic tarde encore ? Quelle explication donnez-vous cette impasse ?
La particularité de l’Us Gorée, c’est que moi je ne suis pas nouveau dans le staff. J’étais déjà directeur technique. Or, en général, le déclic se déclenche quand il y a changement radical. C’est qu’Aly Male n’est plus là, mais quand il était là, j’étais toujours sur le terrain en train de travailler avec lui. Ce qui a changé réellement, c’est que je suis maintenant sur le banc. Le reste n’a pas changé. C’est vrai que le déclic n’a pas eu lieu, mais tout compte fait, depuis le début de la seconde phase, on essaye d’arrêter la saignée.

C’est vrai que depuis quelques temps vous ne perdez plus mais vous ne gagnez pas non plus. Peut-on dire que le déclic approche ?
Oui, mais il faut qu’il arrive le plus tôt possible. Il faut qu’on gagne, au moins, un match pour nous mettre en confiance.

Avez-vous élevé le rythme du travail aux entrainements pour espérer atteindre cet objectif ?
Bien sûr car on ne peut sortir de cette situation d’impasse qu’en augmentant le rythme de travail et en améliorant la qualité. Donc on le fait depuis quelque temps. On insiste beaucoup sur la quantité et la qualité du travail. Quand on voit Gorée jouer depuis quelques temps, on s’en rend compte. Par exemple, notre dernier match contre le Gfc, la semaine passée, c’était vraiment un match difficile parce que le Gfc tenait à remporter les 3 points à domicile. Nous avons livré un match costaud. Alors, si on est parvenu à gagner un point, il y a espoir pour la suite.

Donc, l’espoir demeure encore ?
Oui, l’espoir est encore de mise d’autant plus qu’il reste encore 8 journées à jouer. Mais il faut que le déclic arrive le plus tôt possible.

Jean Rémi Bocandé, milieu de terrain : « Essayer de sauver ce qui peut encore l’être »
Son père, Alain Bocandé, a particulièrement défendu les couleurs de la Jeanne d’Arc, entre autres clubs, dans sa jeunesse. Lui, il a certes choisi les mêmes couleurs (bleu-blanc), mais celles de l’Us Gorée. Jean Rémy Bocandé est une pièce maîtresse dans l’ossature du champion sortant.

Et contrairement à son coach Bassouaré Diaby, il refuse de dramatiser la situation du club. Malgré le déclic qui tarde à se produire, Jean Rémi Bocandé tempère en soutenant que c’est « le manque de chance, mais on est en train d’y travailler.

On avait des problèmes pour marquer des buts, maintenant on arrive à en marquer, donc c’est bon signe ».
Reconnaissant que pour gagner il faut marquer des buts, le milieu de terrain des Insulaires se veut rassurant, même si son équipe souffre au niveau du secteur offensif. « C’est vrai que la victoire tarde à venir sur le terrain, mais on espère que cela viendra bientôt. Nous essayons de nous motiver entre nous pour tenter de sauver ce qui peut encore l’être, c’est-à-dire le maintien ». Pour la suite de la compétition, il ne se fait pas aussi de souci, même si leur calendrier semble difficile. « Nous sommes conscients de la suite de notre calendrier, mais nous, nous aimons les grands matches ».

Dossier réalisé par Ansoumana SAMBOU

Les bons comptes font les beaux ennemis: le clasico du Championnat d’Espagne demain (18h45) peut permettre à Cristiano Ronaldo d’approcher les 400 buts avec le Real Madrid et à Lionel Messi d’atteindre les 500 pour Barcelone. De quoi pimenter leur duel au sommet. Après huit saisons d’une rivalité débutée avec l’arrivée de Ronaldo à Madrid en 2009, les deux Ballons d’Or sont devenus des légendes vivantes dans leurs clubs respectifs. Avec 395 buts en matches officiels, Ronaldo est le meilleur buteur de l’histoire du Real, et Messi celui du Barça avec 498 unités. Et tous deux peuvent espérer arrondir leur impressionnant total demain soir au stade Santiago-Bernabeu dans un clasico décisif pour le titre en Liga.

A l’évidence, le plus proche d’y parvenir est Messi, et cela tombe bien parce que l’international argentin a une revanche à prendre. Même hors-jeu, son rival portugais l’a devancé mardi pour devenir le premier joueur à dépasser la barre mythique des 100 buts en Ligue des champions: 101 au total contre 94 pour Messi. Atteindre le demi-millier de buts en blaugrana serait une sacrée performance de la part du petit attaquant, douze ans seulement après son premier, contre Albacete (2-0) au Camp Nou le 1er mai 2005.

Formé en Catalogne, Messi disputera demain son 577e match officiel avec Barcelone. Et à bientôt 30 ans (il les aura en juin), «La Puce» devrait continuer à empiler les buts pour le club catalan, qui négocie une prolongation de l’actuel contrat du joueur s’achevant en 2018. But après but, la frêle stature de l’Argentin commence à prendre une envergure titanesque à Barcelone: le quintuple Ballon d’Or a inscrit deux fois plus de buts que son premier poursuivant au classement des buteurs du club, l’Espagnol Cesar Rodriguez (230 buts). Malgré les contretemps sportifs et extra-sportifs, comme sa condamnation en juin dernier pour fraude fiscale en Espagne, Messi, avec 45 buts en 45 matches, vit une nouvelle saison faste sur le plan statistique. Le «Roi Leo» reste par ailleurs le meilleur marqueur de l’histoire de la Liga avec 341 buts inscrits.

Mais en Ligue des champions, en revanche, c’est Ronaldo qui domine du haut de sa centaine de buts. Depuis son premier but merengue, un penalty contre La Corogne le 29 août 2009, le Portugais de 32 ans a réussi à effacer des tablettes une autre légende du club, l’avant-centre Raul Gonzalez (323 buts).

Certes, son second semestre 2016 a été aussi compliqué que celui de Messi, avec également des accusations de fraude fiscale, et un ratio de buts inhabituellement bas: 31 réalisations en 38 matches officiels cette saison. Mais il a prolongé jusqu’en 2021 en novembre, puis obtenu en décembre son quatrième Ballon d’Or. Et ses cinq buts ces derniers jours contre le Bayern Munich en quarts de C1 (2-1, 4-2 a.p.) ont rappelé combien le natif de Madère aimait les grands rendez-vous. Prochain défi pour Ronaldo? Tenter d’arracher des pieds de Messi le record de buts inscrits dans les clasicos. L’Argentin en est à 21, Ronaldo à 16. Et sur ce terrain-là aussi, ces deux là ont un compte à régler.

Programme de la 33e journée (heures GMT) : Hier Séville FC – Grenade 2 - 0
Aujourd’hui11h00 Malaga – Valence ; 14h15 Villarreal – Leganes ; 16h30 Osasuna Pampelune - Sporting Gijon ; 18h45 Espanyol Barcelone - Atletico Madrid
Demain : 10h00 Real Sociedad - Deportivo La Corogne ; 14h15 Celta Vigo - Betis Séville ; 16h30 Las Palmas – Alaves ; 18h45 Real Madrid - FC Barcelone
Lundi : 18h45 Eibar - Athletic Bilbao

France : Programme de la 34e journée (heures GMT) : Hier Nancy – Marseille (0 - 0) Aujourd’hui 15h00 Paris SG – Montpellier ; 18h00 Bordeaux – Bastia ; Caen – Nantes ; Dijon – Angers ; Lille – Guingamp ; Lorient – Metz Demain 13h00 Toulouse – Nice ; 15h00 Saint-Etienne – Rennes ; 19h15 Lyon - Monaco

Allemagne : Programme (heures GMT) : Hier Cologne – Hoffenheim 1 - 1 Aujourd’hui 13h30 Bayern Munich – Mayence ; Berlin – Wolfsburg ; Hambourg – Darmstadt ; Ingolstadt – Brême ; Francfort – Augsbourg ; 16h30 Mönchengladbach – Dortmund Demain 13h30 Fribourg – Leverkusen; 15h30 Schalke 04 - Leipzig

Italie : Programme de la 33ème journée (en heures GMT) : Aujourd’hui 16h00 Atalanta Bergame – Bologne ; 18h45 Fiorentina - Inter Milan Demain 10h30 Sassuolo – Naples ; 13h00 Chievo Vérone – Torino ; Lazio Rome – Palerme ; AC Milan – Empoli ; Sampdoria Gênes – Crotone ; Udinese – Cagliari ; 18h45 Juventus Turin – Genoa Lundi : 16h45 Pescara - AS Rome

Angleterre : Programme de la 34ème journée (heures GMT) : Aujourd’hui 14h00 Bournemouth – Middlesbrough ; Hull - Watford ; Swansea - Stoke ; West Ham – Everton Demain 13h15 Burnley - Manchester United; 15h30 Liverpool - Crystal Palace Mardi 18h45 Chelsea – Southampton Reportés en raison des demi-finales de la Coupe d’Angleterre : Arsenal – Sunderland ; Leicester - Tottenham ; Manchester City - West Bromwich

Certes les Iles Bahamas ont une réputation d’un lieu de tourisme, mais les «Lions» du Beach Soccer n’y vont pas en touristes. C’est, en tout cas, la ferme conviction du ministre des Sports. « Quelle que soit la beauté des Bahamas, nous y allons pour des résultats sportifs », a souligné Matar Bâ hier, lors de la traditionnelle cérémonie de remise du drapeau national, aux «Lions» du Beach soccer, dans les locaux de son département à la Zone B. « Nous avons l’insigne honneur de vous remettre le drapeau national au nom du président de la République, Macky Sall, en signe d’encouragement dans le cadre de votre participation à cette coupe du monde du football de plage. En le faisant, nous avons le sentiment et l’intime conviction que vous le tiendrez droit et haut pour honorer encore une fois votre pays dans ce concert mondial des Nations aux Bahamas ». Rassuré par l’expérience des «Lions» dans ce genre de compétitions, le ministre ne se fait pas de soucis. « Ce n’est pas la première fois que vous prenez part à une coupe du monde de Beach Soccer. Vous en êtes exactement, à votre 6e participation, avec comme point d’orgue, une place honorable de quart de finaliste en 2011, en Italie », a rappelé le ministre des Sports. D’après lui, « cette participation à une compétition aussi sélective ne relève point du hasard. En effet, à quatre reprises, vous avez été couronnés champions d’Afrique. Et votre consécration qui date de cette année résonne encore comme l’aboutissement d’un travail accompli, régulier, acharné et enthousiaste au service de la promotion du football de plage dans notre pays », a poursuivi M. Bâ. En fait, il a tenu à saluer les efforts consentis par la fédération pour en arriver à ces résultats. En effet, d’après Matar Bâ, « ce sursaut d’effort dont vous avez fait montre, ne serait certainement pas aussi productif s’il n’était pas soutenu et accompagné efficacement par la fédération de football. Je vous exhorte à vous inspirer de nos traditions de courage, d’engagement et de dépassement pour défendre nos couleurs nationales. Les résultats que vous avez déjà eus en Afrique et dans le monde sont la preuve tangible que vous êtes capables du meilleur aux Iles Bahamas. De toutes les façons, la détermination que je lis sur vos visages et les échos que j’ai reçus de vos stages m’autorisent à nourrir les plus grands espoirs. Je vous souhaite un bon parcours en Coupe du monde pour que les lettres de notre cher pays, le Sénégal soient écrits en lettres d’or dans l’histoire du football de plage », a conclu le ministre des Sports.

Ngalla Sylla (sélectionneur national) : « Jouer nos chances jusqu’au bout »
« La préparation s’est faite sans problème. L’Équateur est une équipe inconnue pour nous, les Iles Bahamas c’est le pays hôte, donc il faut avoir un bon mental pour les affronter. Quant à la Suisse, c’est l’un des prétendants. On l’avait déjà signalé. Donc on est dans une poule très ouverte. Maintenant nous essaierons de jouer nos chances jusqu’au bout. L’Afrique aura ses chances ».

Ibrahima Ndiaye « Chita » (manager général) : « Terminer parmi les 4 premiers »
« Nous avons eu l’une des meilleures préparations possibles. On a eu un championnat régulier, une bonne préparation. On n’a plus rien à prouver en Afrique pour avoir remporté quatre Coupes d’Afrique en six participations. Maintenant, le défi, c’est au niveau mondial. Et ce que j’ai vu me rassure dans ma conviction de réaliser quelque chose aux Bahamas. Les joueurs et l’encadrement technique sont décidés à aller jusqu’au bout. Ça va se jouer au mental. Heureusement, les joueurs sont préparés sur ce plan. Cette équipe est plus forte que celle de 2015. Terminer parmi les 4 premières équipes, c’est notre ambition. Ce ne sera pas facile, mais nous allons nous battre pour y arriver. Ce que nous devons faire, nous l’avons fait, l’État aussi a fait ce qu’il devait faire ».
 
Ibrahima Baldé (attaquant) : « Les demi-finales restent notre premier objectif »
Il est le seul expatrié du groupe. Le sociétaire de l’Olympique de Beja en Tunisie promet d’apporter son expérience. « Nous sommes prêts pour relever le défi de la participation », rassure l’attaquant des «Lions». Ibrahima Baldé se veut optimiste. « Nous avons fait une bonne préparation, il ne reste maintenant qu’à aller défendre les couleurs de notre pays sur le terrain et nous sommes prêts à tout donner. Nous sommes motivés. Le discours du ministre est une motivation supplémentaire pour nous. Les demi-finales restent notre premier objectif et, pourquoi pas, remporter la Coupe. Nous avons le potentiel pour y arriver. Personnellement, je ne suis pas novice dans la compétition. J’ai eu à prendre part à plusieurs coupes du monde et coupe d’Afrique, donc je vais essayer d’apporter mon expérience ».

Par Ansoumana SAMBOU

La 19e journée sera particulièrement dominée par le choc des Académiciens. En déplacement à Deni Biram Ndao, Diambars qui retrouve confiance après une période de doute, va défier le leader, Génération foot, en quête de rachat après sa défaite la semaine dernière (0-1) face à l’Uso. Ailleurs, c’est le duel à distance entre Niary Tally et Gfc pour la 2e place qui retient l’attention du public. Niary Tally, actuel dauphin de Génération Foot, reçoit Mbour PC cet après-midi, alors que le Gfc accueille demain le Casa Sports.

Programme : Aujourd’hui : A Deni Biram Ndao, 16h 30 : Génération foot (1er, 37 pts) – Diambars (6e, 26 pts); A Demba Diop, 16h30 : NGB Niary Tally (2e, 30 pts) – Mbour PC (9e, 22 pts); 18h30 : As Douanes (8e, 22 pts) – Linguère (12e, 18 pts)
Demain : A Caroline Faye, 19h30 : Stade de Mbour (7e, 22 pts) – Diaraf (4e, 28 pts); A Amadou Barry, 17h : Guédiawaye Fc (3e, 30 pts) – Casa Sports (5e, 26 pts); A Alboury Ndiaye, 17h : Ndiambour (13e, 16 pts) – Us Ouakam (11e, 19 pts) ; A Demba Diop, 17h 30 : Us Gorée (14e, 14 pts) – Teungueth

Contrairement à L1 où Génération Foot a pris une sérieuse option pour le titre, en Ligue 2 le suspense reste entier. Dakar Sacré-Cœur, actuel leader, Sonacos et Pikine, ses deux poursuivants, se battent à distance ce weekend, au sommet du classement. Et si les deux premiers seront hors de leurs bases, les Pikinois auront « l’avantage » de recevoir à domicile Bargueth de Kébémer, l’avant –dernier de la classe.

Programme : Aujourd’hui : A Alassane Djigo, 16h : Port (4e, 30 pts) – Duc (6e, 29 pts); 18h : Renaissance Dk (11e, 17 pts) – Cayor Foot (14e, 12 pts);
A Mawade Wade, 17 h : Ndar Guedj (10e, 21 pts) – Dakar Sc (1er, 31 pts)
Demain : A Ngor, 16h30 : Ol Ngor (9e, 21 pts) – Sonacos (2e, 31 pts), ; A Mboro, 17 h : Etics (12e, 16 pts) – Yeggo (8e, 24 pts) ;
A Caroline Faye, 15h30 : Africa Promo Foot (5e, 30 pts) – Diamono Fk (7e, 25 pts); A Alassane Djigo, 17 h 30 : As Pikine (3e, 31 pts) – Bargueth Kébémer (13e, 12 pts)

Lyon a hérité d’un adversaire à sa portée en demi-finale d’Europa League avec l’Ajax Amsterdam, évitant ainsi l’épouvantail Manchester United qui sera opposé au modeste Celta Vigo, selon le tirage effectué hier au siège de l’Uefa à Nyon (Suisse). Lyon aura l’avantage de jouer au retour au Parc OL le 11 mai (aller aux Pays-Bas le 4 mai). La grande inconnue pour ManU réside dans la gravité de la blessure de sa star Zlatan Ibrahimovic, touché jeudi soir en quart de finale retour. United jouera lui aussi au retour chez lui à Old Trafford. L’OL s’est qualifié pour les demi-finales de la C3 au bout d’un quart de finale retour haletant jeudi à Istanbul face à Besiktas (7 t.a.b à 6; 2-1 pour les Turcs a.p.; score identique pour les Lyonnais à l’aller). Ce match retour s’est disputé sans incident, contrairement au match aller chaotique.

AFP

Monaco a hérité de la Juventus en demi-finale de la Ligue des champions, équipe italienne qui l’avait éliminé en quart de finale en 2015, tandis que l’autre affiche opposera le Real Madrid, tenant du titre, à son voisin de l’Atlético Madrid, selon le tirage au sort effectué hier au siège de l’Uefa à Nyon (Suisse). Monaco aura le désavantage de se déplacer au retour à Turin.

Le Real a battu deux fois l’Atlético en finale de la Ligue des champions, en 2014 et 2016. Affronter la «Vieille Dame», sera donc l’occasion pour l’AS Monaco de prendre une revanche sur la saison 2014/15: l’équipe de la Principauté n’avait été éliminée que de justesse en quart de finale face aux Piémontais (1-0 à l’aller; 0-0 au retour). La Juventus s‘était ensuite inclinée en finale face au Barça. Concernant l’autre affiche, Zinédine Zidane, qui a gagné la Ligue des champions (la 11e du club) pour sa première saison sur le banc du Real la saison passée, rêve lui d’égaler une marque historique. Seul Arrigo Sacchi a remporté sur le banc deux Ligues des champions successives avec le même club, l’Ac Milan en 1989 et 1990. «Zizou» doit d’abord éliminer les «Colchoneros» en demi-finale pour rêver de cet exploit en finale à Cardiff le 3 juin.

AFP

Les amateurs de la région de Dakar viendront s’ajouter à ceux de Thiès pour assister demain à l’hippodrome Ndiaw Macodou Diop de Thiès à la 10ème journée hippique de la saison. Les poulains de 2 ans qui seront au nombre de 16 partants seront les premiers à s’aligner dans les box à partir de 16h30 précises. 39 chevaux sont inscrits au programme. Selon nos sources les propriétaires préparent le Grand prix de la Première dame qui aura lieu à Louga, la capitale du Ndiambour le 30 avril prochain.

Les partants :
16 Poulains de 2 ans (1200) m : Baye Bass, Byzance, Ousmane Masseck Ndiaye, Adji Diop, Amine, Capitaine Barro, Doumayene, Ndeye Fall, Tempête, Darou Sam, Mame Dieumbe, Adja Bineta, Tima Sene, Adja Cheikh, Borom Bakhdad, Mountakha
10 Poulains de 3 ans (1650) m : WillyJr, Président Cheikh , Very Good, Mirwax, Acte de Noblesse, Oprah Winfrey, Aminta Marie, Tasul Yakar, Bismilah Jamm, Darou Khoudoss
4 chevaux du Groupe 1 (2200) m : Darou Khoudoss, Khadija, Dar es Salam, Maha
5 chevaux du Groupe 2 (2200) m : Le Maire, Doumayene, Mandel, Altay, Rassoul
4 chevaux du Groupe 3 (2200) m : Malene, Def Yalla, Arif, Mbar Ngone

El H Yamar DIOP

L’équipe nationale féminine de basket prépare l’Afro-basket 2017 prévu en septembre au Mali. Dans le cadre de la première phase de cette préparation, 16 joueuses ont été présélectionnées pour prendre part au Tournoi international de Chine qui aura lieu du 1er au 8 mai 2017. Sur la route de Pékin, les protégées de l’entraineur Moustapha Gaye feront un stage à Dakar à partir du 23 avril jusqu’au 28 du même mois. Sur les 16 basketteuses convoquées, 13 jouent dans le championnat national ; tandis que 3 seulement évoluent à l’étranger. Ces dernières sont Aminata Faye, Sokhna Lycka Sy qui jouent, toutes deux, en France et Oumy Khaïry Thiam qui est dans le championnat espagnol. Certains noms de la liste sont bien connus de l’équipe nationale. Il s’agit de la meneuse Mame Diodio Diouf, des arrières Ndeye Sène et Oumy Khaïry Thiam et du pivot Ramata Dao. Des absences de marque sont notées par rapport à l’équipe qui a remporté le dernier Afro-basket féminin disputé au Cameroun.

D. SARR

La Fiba – Afrique s’est trouvé un point de chute pour l’Afrobasket masculin dont l’organisation avait été confiée au Congo Brazzaville. Mais, la semaine dernière, ce pays s’est désisté pour des « problèmes de logistique ». Depuis, la Tunisie s’était portée volontaire pour accueillir l’épreuve au pied levé puisque la compétition reste fixée du 19 au 30 août prochain. Cependant, réuni avant-hier et hier à Bamako au Mali, le comité exécutif de Fiba – Afrique a décidé de porter son choix sur l’Angola pour abriter l’épreuve. Et ce sera la 4ème fois après les éditions de 1989, 1999 et 2007.

Rappelons que les équipes qualifiées à ce tournoi sont le Nigéria, champion en titre, l'Angola, l’hôte, le Maroc, la Tunisie, le Mali, le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Cameroun, la RD Congo, l'Égypte, l'Ouganda, le Mozambique et l'Afrique du Sud, qui ont tous validé leurs tickets suite aux éliminatoires de l’AfroBasket et la Guinée et le Rwanda qui ont reçu chacun une wild card.

Entre le leader, Génération Foot, qui veut rassurer son public après son faux-pas samedi dernier, et une équipe de Diambars qui s’est relancée après une longue période de doute, ça sent la poudre ce samedi à Deni Biram Ndao. Ramené sur terre le week-end dernier par l’Us Ouakam, le leader a l’ambition de se racheter et de reprendre sa marche vers le sommet. En face, leurs visiteurs seront aussi animés de l’intention de confirmer leur retour dans la course, après une panne sèche. Profitant de l’accueil de Teungueth Fc samedi dernier, pour se relancer après une série de trois défaites, Diambars aura donc l’intention de confirmer. L’enjeu est donc campé dans ce choc au sommet. Surtout que Niary Tally, le nouveau dauphin est à l’affût. Réconfortés par son large succès (2-0) contre le Diaraf, lors du clasico, Niary Tally a le mental au top. Dans ces conditions, ce sont les Mbourois de Mbour PC qui sont en danger à Demba Diop, samedi en début d’après-midi. Un duel a priori déséquilibré, compte tenu de la forme actuelle des deux adversaires. La même remarque est valable entre l’As Douanes en phase ascendante et la Linguère qui se bat pour sauver sa place dans l’élite. Premier non relégable, l’équipe de St-Louis peine hors de ses bases.

Dimanche, le Diaraf sera dans l’obligation de forcer son destin hors de ses bases, au stade Caroline de Faye, face au Stade de Mbour. Des Mbourois qui n’ont pas encore assuré leur maintien et qui ne se ménageront donc pas. Le stade Amadou Barry sera l’autre attraction de la journée. Les locaux du Gfc y reçoivent le Casa Sports. Deux clubs qui ont un contentieux consécutif à leur match aller.

A domicile, le Ndiambour tentera de confirmer son succès à Mbour le week-end dernier. Relégables, les Lougatois n’ont plus droit à l’erreur, mais l’Us Ouakam, dompteur du leader lors samedi dernier, a aussi le défi de confirmer son bon coup. Entre l’Us Gorée et Teungueth Fc, la défaite est interdite. Surtout du côté de l’Us Gorée, la lanterne rouge, qui n’a plus droit au faux-pas dans cette dernière ligne droite.

Ansoumana SAMBOU

Programme :
Samedi 22 avril 2017 A Deni Biram Ndao, 16h 30 : Génération foot (1er, 37 pts) – Diambars (6e, 26 pts) ; A Demba Diop, 16h30 : NGB Niary Tally (2e, 30 pts) – Mbour PC (9e, 22 pts); 18h30 : As Douanes (8e, 22 pts) – Linguère (12e, 18 pts)
Dimanche 23 avril A Caroline Faye, 19h30 : Stade de Mbour (7e, 22 pts) – Diaraf (4e, 28 pts) ;
A Amadou Barry, 17h : Guédiawaye Fc (3e, 30 pts) – Casa Sports (5e, 26 pts) ; A Alboury Ndiaye, 17h : Ndiambour (13e, 16 pts) – Us Ouakam (11e, 19 pts) ; A Demba Diop, 17h 30 : Us Gorée (14e, 14 pts) – Teungueth Fc (10e, 20 pts)

Malgré le refus manifeste du Casa Sports de rejouer ce match de la 6ème journée de L1, la Ligue sénégalaise de football professionnel s’est finalement décidé à le programmer le 3 mai prochain au stade Aline Sitoé Diatta de Ziguinchor. D’après le communiqué de la Lsfp, c’est après avoir « examiné tous les éléments liés au report du match ainsi que les démarches effectuées pour une reprogrammation judicieuse de la rencontre » que le bureau de la Ligue pro a décidé de reprogrammer ce match litigieux. Cependant, le communiqué ne fait référence à aucun article des textes pour justifier la décision du bureau de la Ligue. Autre fait troublant dans ce dossier, pourquoi le bureau de la Ligue pro a mis autant de temps pour « examiner tous les éléments liés au report » dudit match, initialement programmé le 14 décembre puis déprogrammé sur demande du Gfc qui évoque un problème de « panne d’avion » qui devait le transporter à Ziguinchor.

Et enfin, pourquoi « tenter d’arrondir les angles », si les textes peuvent trancher cette question. Autant d’interrogations qui peuvent ainsi installer un précédent dangereux pour le futur.
Dans tous les cas, en dépêchant une mission à Ziguinchor auprès des dirigeants du Casa Sports pour tenter de les dissuader à revenir sur leur décision de ne plus revenir sur ce match, la Lsfp a quelque chose à se reprocher dans ce dossier.

A. SAMBOU

Lyon a arraché hier son ticket pour les demies de l’Europa League à l’issue d’une séance de tirs au but irrespirable à Besiktas (2-1 a.p., 6-7 aux t.a.b.), où l’OL pourra croiser le chemin de l’ogre Manchester United, qualifié au forceps contre Anderlecht (2-1, a.p.) mais qui a perdu son buteur Ibrahimovic sur blessure. L’Ajax Amsterdam, qui a fait chuter Schalke 04 malgré une défaite en Allemagne (3-2, aller: 0-2), et le Celta Vigo, trop fort pour Genk (1-1, aller: 3-2), complètent le dernier carré, dont les affiches seront connues aujourd’hui.

Vainqueur 2-1 à l’aller au cours d’un quart de finale aller émaillé de graves incidents, Lyon s’est incliné sur le même score à Istanbul, Alexandre Lacazette ne répondant qu’une fois au doublé de Talisca. Et comme la prolongation n’a rien donné, les deux équipes se sont départagées aux penalties, et c’est Maxime Gonalons qui a délivré les Gones à la 8e tentative, Christophe Jallet ayant largement raté la première balle de match au tour précédent. Les Lyonnais atteignent pour la 1re fois ce stade de la C3 de leur histoire. A Old Trafford, les Red Devils croyaient pouvoir obtenir tranquillement le billet pour le dernier carré après l’ouverture du score par Henrikh Mkhitaryan (10e), comme à l’aller. Mais Sofiane Hanni (32e) a remis les deux équipes à égalité 1 à 1.
En prolongation, c’est Marcus Rashford qui a marqué le but de la victoire, synonyme de qualification, à la 107e minute. Mais Manchester a payé cher pour se qualifier. Son attaquant star Zlatan Ibrahimovic s’est blessé au genou droit et «les nouvelles ne sont pas très bonnes», selon son entraîneur José Mourinho.

AFP

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.