banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (3964)

Sport

Le Casa sports a remporté la Coupe du Sénégal juniors en battant en finale, par 3 buts à 1, Ndangane FC, samedi au Stade Léopold Senghor.

Mamadou Danfa (8ème mn) et Khadim Soumaré (4ème mn et 78ème mn) ont marqué les buts du Casa sports.

Boubacar Mbengue (22ème mn) a inscrit le but de Ndangane FC.

Les Ziguinchorois avaient perdu la finale la saison dernière.

Source : APS

L’équipe de la Centrafrique a battu, 57-54, celle de l’Ouganda, samedi, en match comptant pour la deuxième journée de la phase des poules de l’Afrobasket masculin.

Les Centrafricains enregistrent leur première victoire du tournoi, tandis que l’Ouganda essuie sa deuxième défaite. Les deux équipes sont dans la poule B avec le Maroc et l’Angola.

En lever de rideau dans la poule D, le Mozambique a enregistré sa première victoire en battant, 67-61, l’Afrique du Sud.

Vendredi, les Mozambicains ont été battus par les Egyptiens.

De son côté, l’Afrique du Sud s’est inclinée devant le Sénégal.

Source : APS

L’équipe du Mozambique a enregistré sa première victoire en battant (67-61) l’Afrique du Sud, samedi, en match comptant pour la deuxième journée de la phase des poules de l’Afrobasket masculin (8-16 septembre 2017).

Vendredi, les Mozambicains ont été battus par les Egyptiens.

De son côté, l’Afrique du Sud s’est inclinée devant le Sénégal.

Les quatre équipes sont logées dans la poule D de l’Afrobasket co-organisé par le Sénégal et la Tunisie.

Les matchs de la poule B (Centrafrique, Maroc, Angola et Ouganda) se jouent également à Dakar.

Les matchs des poules A et C se jouent à Tunis, la capitale de la Tunisie, où se tiendront les quarts de finale, les demi-finales et la finale de la compétition.

Source : APS

La Fédération sénégalaise de natation et de sauvetage (Fsns) organise le 24 septembre prochain, la manifestation phare de son calendrier annuel. Avec la tenue de la traditionnelle Traversée à la nage de Dakar à Gorée qui vivra, cette année, sa 30ème édition. Une manifestation fédérale courue chaque année par des milliers de nageurs professionnels et amateurs entre le Continent et l’Ile-mémoire. Cette année encore, un double circuit est prévu pour départager les coureurs avec deux départs qui se dérouleront à la plage de la Voile d’Or, point de ralliement de tous les concurrents. Il y a d’abord une Course A pour l’élite des nageurs, les professionnels qui prendront leur départ pour ensuite faire cap sur leur point de chute après avoir parcouru une distance de 5200m.

La Course B classique dont les concurrents (amateurs) s’élanceront un peu plus tôt à partir du même site (Plage de la Voile d’or) se disputera sur une distance de 4500m. Pour cette 30ème édition de la Traversée, les organisateurs attendent la participation d’environ 500 nageurs de tous âges qui vont vaillamment rallier Gorée. Ils soulignent également que « cette manifestation sportive qu’on ne présente plus connaîtra une atmosphère de fête du fait de la ferveur que suscite Dakar-Gorée pour la plupart des participants et de leurs parents et accompagnants ».
L’édition de la manifestation sera l’occasion pour l’instance dirigeante de la natation nationale, de rendre hommage à Abdou Karim Thioune, membre d’honneur de la Fédération de natation.

O. POUYE

Last modified on samedi, 09 septembre 2017 15:51

La Fédération burkinabè de football est en train d’étudier la suite à donner la notification de la décision prise par la Fédération internationale de football (Fifa) de rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal.
« Suite à cette notification, la Commission des affaires juridiques de la Fédération burkinabè de football est en ce moment en train d’analyser la suite à donner à cette décision », rapporte un communiqué de l’instance dirigeante du football burkinabè.
Leader du groupe D avec 6 points (+2), le Burkina Faso jouera ses deux derniers matchs éliminatoires de la Coupe du monde contre l’Afrique du Sud à l’extérieur avant de recevoir le Cap Vert lors de la dernière journée.
Le Sénégal, troisième avec 5 points (+2), aura trois matchs à jouer les deux contre l’Afrique du Sud et un autre à Praia contre le Cap Vert deuxième avec 6 points (-2) lors de l’avant dernière journée.
La correspondance précise qu’en conformité avec l’article 3 alinéa 4 du règlement pour la coupe du monde de la Fifa, « Russie 2018 », cette décision est « définitive et sans appel’’, souligne l’instance dirigeante du football burkinabè dans le même communiqué.
La Fbf « invite le public sportif burkinabè à demeurer uni et solidaire derrière les Etalons pour des victoires encore plus éclatantes et pour une qualification pour la coupe du monde 2018. »
Le sélectionneur du Burkina Faso, le Portugais Paulo Duarte dans une interview à Rfi, a dénoncé le timing de la sortie de cette décision.
« Cela m’inquiète. Pourquoi la décision a-t-elle été rendue uniquement après notre match. On va discuter cette décision devant le Tas, ou devant la Fifa », s’est interrogé le sélectionneur des Etalons.
Quant à la Fédération sud-africaine de football (Safa) qui a aussi déclaré avoir reçu le communiqué de la Fifa annonçant la reprogrammation du match Afrique Sud-Sénégal des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, elle dit étudier la possibilité de contester cette telle décision. « La Safa étudie le contenu du rapport et fera une déclaration sur la possibilité de contester cette décision », annonce-t-elle dans un communiqué publié sur son site officiel.

(APS) –

Logé dans la poule D aux côtés de l’Egypte, de l’Afrique du Sud et du Mozambique, le Sénégal vise la reconquête du titre continental qui le fuit depuis 20 longues années. Premier test dès cet après-midi au stadium Maruis Ndiaye avec son baptême du feu contre l’Afrique du Sud.

On connaît depuis hier, la liste des 12 joueurs devant représenter le Sénégal au 29e Afrobasket masculin qui démarre simultanément aujourd’hui à Dakar et à Tunis.  De cette liste rendue publique par le sélectionneur espagnol des Lions du basket Porforio Fisac de Diego, on retrouve l’inévitable Malèye Ndoye, le capitaine de l’équipe, mais aussi des habitués comme Thierno Ibrahima Niang, Antoine Mendy, Mouhamed Faye, Djibril Thiam, Gorgui Dieng, Cheikh Tidiane Mbodj et Hammady Ndiaye.
Nouvelle recrue de taille, Clevin Hannah, le meneur de jeu d’origine américaine, figure comme on s’y attendait sur cette liste qui enregistre par ailleurs l’arrivée de trois autres joueurs à savoir Youssou Ndoye, Louis Adams et Maurice Ndour. Il faut souligner que Sangoné Niang n’a pas été retenu par le coach italien de même Xan D’Almeida blessé.

Le Sénégal est logé dans la poule D de l’Afrobasket 2017, aux côtés de l’Egypte, de l’Afrique du Sud et du Mozambique. Malèye Ndoye et sa bande comptent détrôner les Super Eagles du Nigéria et reconquérir le titre continental que le Sénégal n’a plus gagné depuis 20 ans. En attendant, ils devront réussir leur entrée en matière cet après-midi face aux Sud-Africains. En prélude à cette rencontre, la Centrafrique et le Maroc solderont leurs comptes dans la poule B ; tandis que l’autre match de la poule D mettra aux prises le Mozambique et l’Egypte. La dernière rencontre de la soirée opposera l’autre poids lourd l’Angola à l’Ouganda.

A Tunis, les poules A et C vont également entrer en lice aujourd’hui.  Et c’est la RD Congo et le Mali qui vont ouvrir les hostilités en première heure. Ensuite, la Guinée fera face au Rwanda en deuxième heure. Le pays hôte la Tunisie entre en scène dans la soirée et sera aux prises avec le Cameroun. Tenant du titre, le Nigéria va clôturer cette première journée face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire pour une rencontre aux allures de derby régional.
 Diégane SARR

Officina apporte son soutien à la Fédération
La société Officina a signé, hier, un partenariat avec la Fédération sénégalaise de basketball en vue de l’Afrobasket. Une convention par laquelle la structure vient en appoint à la Fédération avec la fourniture d’équipements électroniques à ses membres. Un geste magnifié par le président de la Fsbb mais également le capitaine d’équipe. Distributeur officiel de la marque Vestel, premier constructeur de téléviseurs et d’appareils électroménagers en Europe, la société Officina apporte son soutien au basket sénégalais qui accueille, à partir d’aujourd’hui, une partie du championnat d’Afrique, l’Afrobasket 2017. Avec la signature, ce jeudi, d’un partenariat avec la Fédération sénégalaise de basketball. Pour Alassane Mbengue, manager général de la structure, il était important pour sa boite de « s’impliquer dans ce grand événement pour accompagner les Lions et les pousser à remporter l’Afrobasket. Un sacre que nous attendons depuis 20 ans maintenant ». Me Babacar Ndiaye, président de la Fédération sénégalaise de basketball s’est félicité du soutien du nouveau partenaire qui vient apporter sa pierre à l’édifice. « Je me réjouis de voir une entreprise qui vient vers la Fédération sans avoir été démarchée pour soutenir le basket », a dit le patron du basket national. Qui renseigne qu’à travers cette convention, Officina a décidé d’équiper totalement l’équipe en matériel électronique mais aussi, a offert une machine à laver sans oublier une enveloppe financière qu’elle a donnée : « Ce qui va nous alléger certaines tâches ». L’appui vient au moment où le basket a besoin de soutien car en plus de l’équipe nationale, d’autres missions attendent la Fédération qui doit œuvrer pour la formation des jeunes.

« Le basket, c’est le renouvellement de générations. Et nous avons besoin de moyens pour les encadrer », a souligné Me Babacar Ndiaye. Avec le déficit de ressources, cet appui est donc le bienvenu au niveau de l’instance dont le président a tenu à apprécier le geste. Même attitude du capitaine de l’équipe, Malèye Ndoye qui a souligné l’importance pour les partenaires de contribuer, aux côtés de la Fédération, à la prise en charge de l’équipe mais également au développement du basketball à la base. « Tout ce qui vient en aide à l’équipe nationale, on est preneur », a-t-il dit.
Ajoutant qu’en appuyant la Fédération, Officina ne le fait pas seulement pour l’équipe nationale, « mais également pour les futures générations ».

Ousseynou POUYE

A + annonce la diffusion en direct des matches
de la poule du Sénégal

A + Sport, une chaine du Groupe Canal +, a annoncé la diffusion de l’Afrobasket masculin qui démarre aujourd’hui à Dakar et à Tunis. Selon le communiqué qui nous est parvenu, les abonnés pourront suivre l’intégralité et en direct des matches de poule du Sénégal et des phases finales.  Du coup, pour ne rien manquer à cet évènement, Canal + appelle les férus de la balle orange à s’abonner aux Bouquets Canal + avec une offre promotionnelle exceptionnelle valable jusqu’au 16 septembre. Le Groupe Canal + rappelle avoir déjà diffusé les Jeux de la Francophonie qui se sont déroulés du 21 au 30 juillet à Abidjan.

D. SARR

Un Afrobasket d’incertitudes dans et en dehors des parquets. La grande rencontre biannuelle de l’Afrique du basket a connu plusieurs incertitudes.
D’abord prévu au Congo Brazzaville, du 19 au 30 août 2017, elle a été délocalisée dans un premier temps en Angola. Le Congo, pour des raisons financières, s’était désisté, obligeant la Fiba Afrique, l’instance dirigeante du basket africain, à se rabattre sur l’Angola, qui lui aussi n’a pas donné suite à cette demande. C’est finalement une solution de co-organisation qui a sauvé cette compétition. La Tunisie qui avait accueilli la compétition, lors de la dernière édition, va recevoir une partie des phases de poule et la phase finale. Le Sénégal, aussi de son côté, va organiser une partie des phases de poule.
Une tournure qui aura certainement des répercussions sur le parquet avec beaucoup d’absences de joueurs majeurs. Sur le jeu, cet Afrobasket va se jouer entre l’élite du basket africain, avec une demi-dizaine d’équipes habituées au tableau final de la compétition depuis quelques compétitions. Mais, avec les péripéties que l’organisation de cette 29ème édition a connues, les cartes pourraient être redistribuées avec même des surprises.
Longtemps dominatrice du basket africain, l’Angola a vu sa suprématie être remise en question lors du dernier tournoi, par le Nigeria. Ce qui fait qu’aucune des équipes n’est actuellement au-dessus de la raquette en Afrique.


Une présentation de Oumar NDIAYE


LES FAVORIS

LE NIGERIA
Le  champion sortant toujours attendu 

Dans chaque compétition sportive dite « open », le champion sortant est toujours attendu. Mais, entre sa victoire précédente et l’édition à venir, beaucoup de choses peuvent se passer. En bien ou en mal. Pour le Nigeria, beaucoup de choses se sont passées entre l’Afrobasket 2015 en Tunisie et celui-ci. L’équipe a été complétement remaniée et il ne reste qu’un seul joueur du Team 2015, championne d’Afrique, le capitaine Ike Diogu. Mais ce pays peut compter sur son énorme potentiel démographique qui rejaillit même sur sa population sportive. Le Nigeria a l’un des plus grands nombres d’athlètes en Afrique et sur toutes les disciplines sportives. Dans le basket aussi, ce potentiel se voit à chaque grand tournoi sportif avec surtout beaucoup de binationaux ayant fait les universités américaines. C’est avec ces binationales ayant grandi aux Etats-Unis que le Nigeria a réussi à gagner, dernièrement devant le Sénégal, l’Afrobasket féminin. Trôner sur le sommet du basket africain, en garçons comme en filles, ne serait pas alors une surprise pour le Nigeria.
 
ANGOLA
Le monarque déchu
A chaque fois que l’Angola a perdu le titre de champion d’Afrique, il est revenu plus fort lors de l’édition suivante. Telle une bête blessée, l’équipe angolaise s’est vengée en revenant plus forte. C’était le cas lors de l’Afrobasket 2013 à Abidjan. Perdante lors de l’édition 2011 devant la Tunisie, l’Angola est revenue plus forte en 2013, en survolant la compétition et reprenant son « bien ». L’Angola a régné dans le basket africain 12 ans sans discontinuité. De 1999 à 2011. S’appuyant sur une longue tradition de basket, l’Angola a bâti sa suprématie sur une grande organisation. D’abord à l’interne avec deux grands clubs phares, Primeiro Agosto et Pétro Athletico qui fournissent l’essentiel des joueurs de l’équipe nationale et qui dominent les compétitions de clubs en Afrique. Pour cette 29ème édition, tous les cadres ont presque répondu présents. Du meneur Armando Costa au vétéran Olivio Cipriano en passant par l’arrière Carlos Morais, un des meilleurs joueurs africains, ces dernières années. Malgré la présence de quelques jeunes, l’équipe angolaise risque  de faire les frais d’une vieillesse de certains de ses cadres qui en sont à plusieurs Afrobasket.  
 
TUNISIE
L’avantage de l’organisation ?
La théorie du « host to win », cette maxime anglaise qui veut dire en français organiser et gagner, pourrait bien s’appliquer à la Tunisie. Mais ce pays qui a organisé le dernier tournoi de l’Afrobasket n’a pas fait mieux qu’une place de troisième en 2015. Cette fois aussi, cela risque d’être difficile d’autant plus que la star de l’équipe tunisienne, Salah Mejri, ne sera pas de la partie. Joueur majeur de la Tunisie, depuis 2011, Salah Mejri est le premier Tunisien à intégrer la Nba, le championnat de basket américain. Ancien du Real Madrid, où il a gagné le titre de révélation de l’Acb Liga, le championnat espagnol de basket, Mejri était le maître à jouer de la Tunisie. Pénalisé par le changement de date de la compétition, il a été contraint de déclarer forfait avec les contingences de la Nba, dont les équipes commencent très tôt le training camp (camp d’entraînement). Avec l’absence du joueur des Dallas Mavericks, la Tunisie devra faire avec une équipe composée d’anciens et de quelques jeunes.
 
SENEGAL
L’année de la reconquête ?
20 ans que le Sénégal court derrière le trophée de champion d’Afrique de basket en garçons. Pays phare du basket africain, le Sénégal a imposé sa suprématie davantage chez les filles. Une distorsion que les dirigeants du basket sénégalais cherchent à corriger depuis des années, sans succès.
Depuis 1997 à Dakar, le Sénégal n’a pas étrenné une médaille d’or autour du cou. Alors, cet Afrobasket dont la première partie sera jouée à Dakar, un signe du destin ? Le dernier titre du Sénégal s’est joué à Dakar. Avec la meilleure équipe sur le papier, le Sénégal pourrait profiter de l’absence de joueurs majeurs dans les autres équipes pour enfin réussir sa reconquête.
L’effectif sénégalais fait peur tant il regorge de talents et de valeurs sûres. Deux joueurs de Nba, Gorgui Sy Dieng qui évolue chez le Wolves de Minnesota et Maurice Ndour qui a eu un peu de temps de jeu cette saison, avec les Knicks de New York. Des figures majeures du Pro A (championnat français de basket), Antoine Mendy et Malèye Ndoye qui sera à son sixième Afrobasket. Avec un groupe expérimenté renforcé par quelques nouveaux dont le meneur naturalisé Clavine Hannah, qui sera chargé de faire oublier Xan d’Almeida, forfait, le Sénégal tient avec cet Afrobasket une belle carte pour réussir la reconquête tant chantée.

OUTISIDERS

Cameroun, Egypte,
Rd Congo, Côte d’Ivoire
 
Pays de basket, le Cameroun avait disparu des radars depuis quelques années. Ainsi, à chaque Afrobasket, l’équipe camerounaise tentait de revenir malgré son potentiel, mais sans succès. Porté par leur joueur de Nba, Luc Mbah A Moute, qui vient de signer à la franchise des Houston Rockets, le Cameroun va faire sans lui. Comme pour le Tunisien, Salah Mejri, Luc Mbah A Moute a déclaré forfait à cause du déplacement des dates de la compétition. Ce qui est aussi arrivé à la République démocratique du Congo, qui voulait faire venir Bismarck Biyombo, pivot d’Orlando Magic. La Côte d’Ivoire aussi qui a connu une difficile préparation, viendra avec un effectif à défaut. Les Egyptiens régulièrement présents à l’Afrobasket viendront avec une équipe à base locale renforcée par quelques expatriés.

Sénégal-Egypte à 18 h 30

Le Sénégal va rencontrer l’Egypte ce samedi au stadium Marius Ndiaye, à 18 h 30. Une deuxième sortie lors de cet Afrobasket masculin 2017 qui serait très disputée. En effet, les Egyptiens ont battu, hier, le Mozambique (75-45) tandis que les Lions se sont imposés devant l’Afrique du Sud (83-44) dans le groupe D. D’après Porfirio Fisac De Diego, l’entraîneur du Sénégal, cette rencontre va être très importante pour la suite de la compétition.

« Mais nous n’aurons pas cette pression du premier match d’ouverture. Nous savons que l’Egypte est une équipe qui a commencé à travailler depuis bien longtemps. Elle pratique un très bon basket, avec des joueurs très adroits. Nous devrons donc améliorer notre défense par rapport à cette situation », a-t-il fait savoir, hier, en conférence de presse. Après une bonne entrée dans la compétition, les Lions se feront l’obligation de confirmer cet après-midi.

Absa NDONG

Dans la droite lignée de sa très belle saison 2016-2017, l'ailier de Liverpool Sadio Mané (25 ans) a été élu meilleur joueur de Premier League durant le mois d'août. Le Sénégalais, buteur à trois reprises en autant de journées, a été logiquement récompensé. Le Lion de la Téranga a devancé Phil Jones, Romelu Lukaku, Henrikh Mkhitaryan (Manchester United), Alvaro Morata (Chelsea), Jonas Lössl (Huddersfield) et son partenaire Mohamed Salah. Arrivé l'été dernier à Liverpool pour plus de 40 millions d'euros en provenance de Southampton, Sadio Mané a déjà conquis le cœur des Reds.

L'enfant de Bambali est une pièce maîtresse dans le dispositif de Jurgen Klopp, le coach allemand de Liverpool. En mai dernier, l’attaquant sénégalais a été désigné joueur de la précédente saison de son club, Liverpool. Le joueur de 25 ans avait marqué 13 buts et délivré 6 passes décisives en Premier League. Et n’eût été sa vilaine blessure contre Everton, et qui l’a écarté des terrains pour le reste de la saison, Liverpool aurait mieux terminé la saison. En tout cas, son absence s’est fait ressentir dans l’équipe.

Le coach lui voue beaucoup de respect. Avec l’Egyptien Mohamed Salah, il fait un bon duo dans le front des Reds.  

L’équipe nationale locale du Sénégal affronte le Liberia, en match comptant pour la phase d’élimination directe du tournoi de l’Ufoa (Union des fédérations ouest-africaines) de football, cet après-midi au Ghana. Battus par la Guinée Conakry 5-0, il y a une dizaine de jours dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations, les poulains de Moustapha Seck comptent se refaire une santé à l’occasion de cette compétition régionale. Reste à savoir s’ils sont définitivement remis de leur débâcle en terre guinéenne. La rencontre entre le Sénégal et le Libéria sera précédée d’un lever de rideau mettant aux prises le pays hôte, le Ghana, et les Scorpions de la Gambie à partir de 15h locales sur le même terrain. La rencontre devant opposer les Lions locaux à l’équipe libérienne a été programmée à 18h locales.

Une seconde phase sous forme de championnat en deux poules de quatre pour les équipes qualifiées est prévue. Le tournoi de l’Ufoa qui démarre cet après-midi prendra fin le 24 septembre prochain. Il est organisé au profit des 16 sélections des zones A et B de développement de la Confédération africaine de football (Caf) dans le cadre du partenariat avec la Chaine sportive Fox Sports qui a signé un accord de 12 ans avec ces deux zones.

D. SARR

Suite du programme (élimination directe)
Dimanche 10 septembre : Burkina Faso-Niger (15h), Guinée-Guinée Bissau (18h)

Lundi 11 septembre : Mali-Mauritanie (15h),
Nigeria-Sierra Leone (18h)

Mardi 12 septembre : Côte d’Ivoire-Togo (15h),
Bénin-Cap Vert (18h)

Qui du Stade de Mbour et de Mbour Petite Côte (MPC) succédera à Niary Tally, vainqueur de l’épreuve en 2016 ? Le verdict sera connu ce samedi après-midi, à l’issue de la confrontation 100 % mbouroise qui se jouera au stade Léopold Sédar Senghor. Si Mbour est assuré de gagner, la mobilisation et l’engouement ne sont pas au rendez-vous dans la capitale de la Petite Côte.

Une finale de coupe nationale qui oppose deux équipes d’une même ville de l’intérieur, ça n’arrive pas tous les jours. Cette année, deux clubs mbourois ont réussi cette prouesse. Stade de Mbour et Mbour Petite Côte qui ont respectivement écarté le Port et Teungueth Fc seront à l’affiche. Mais cette finale qui se disputera cet après-midi au stade Léopold Sédar Senghor risque d’avoir un goût amer. Les blessures occasionnées par le drame de Demba Diop du 15 juillet dernier qui a causé huit morts et des centaines de blessés côté mbourois, ne se sont pas encore cicatrisées. Et ce retour à Dakar risque fort de réveiller ces souvenirs que les Mbourois gardent toujours en mémoire.
Pour cette finale qui devait être une belle affiche comme c’est le cas lors des derbys qui opposent chaque année les deux formations en championnat, aucun engouement, aucune mobilisation n’est perceptible dans les différents quartiers de la ville où sont disséminés les supporters des deux équipes. Mbour n’offre pas l’image d’une ville en pleine fête. En d’autres circonstances, cette finale aurait pu être électrique, vu la capacité de mobilisation des Mbourois. Mais le cœur n'est pas à la fête, surtout après la catastrophe qui a émaillé la finale de la Coupe de la Ligue.
D’un camp comme de l’autre, les supporters sont quasiment dépités. Même si le comité de supporters des deux équipes promet une grande mobilisation qui ne sera certes pas à la dimension de l’évènement.
Vainqueur de l’épreuve en 2010 face à Gorée (1-1, 5tab4), Mbour Petite Côte (ex-Touré Kounda) voudra rééditer l’exploit face au Stade de Mbour, vainqueur cette année de la Coupe de la Ligue (par forfait) et qui tient également à inscrire son nom au palmarès, neuf ans après la finale perdue (0-1) contre Diaraf. Quoiqu’il arrive, Mbour sortira grand vainqueur de cette rencontre, mais cette victoire risque d’avoir un goût bien amer.

Samba Oumar FALL


Un duel pour succéder à Niari Tally
Après les cadets et les dames qui étaient en lice hier au stade Alassane Djigo de Pikine, la Coupe du Sénégal dispute à nouveau, deux finales ce samedi. Deux rencontres prévues au stade Léopold Sédar Senghor où le derby mbourois entre le Stade et Mbour PC devra permettre de succéder à Niari Tally chez les séniors. En lever de rideaux, Ndangane Fc et le Casa sports se feront face en juniors.

Après les cadets et les dames qui étaient en lice hier au stade Alassane Djigo de Pikine, la Coupe du Sénégal dispute à nouveau, deux finales ce samedi. Deux rencontres prévues au stade Léopold Sédar Senghor où le derby mbourois entre le Stade et Mbour PC devra permettre de succéder à Niari Tally chez les séniors. En lever de rideaux, Ndangane Fc et le Casa sports se feront face en juniors.
Après-midi de finales, ce samedi au stade Léopold Sédar Senghor où le dénouement est attendu en Coupe du Sénégal pour clôturer cette saison exceptionnellement longue. En juniors et comme chez les séniors, le tournoi doté de la Coupe du chef de l’Etat désignera ses champions au terme des deux rencontres prévues à cet effet. A 18 heures, le match tant attendu oppose le Stade de Mbour et sa voisine de Mbour Petite-Côte.

Un derby pour permettre au vainqueur de succéder au palmarès à l’Asc Niari Tally sacré l’année dernière au détriment du Casa Sports. Déjà vainqueur cette année de la Coupe de la Ligue, le Stade de Mbour vise un deuxième trophée pour clôturée une saison qui restera dans les mémoires avec les événements qui ont endeuillé sa première finale. Les joueurs de l’entraineur Youssoupha Dabo auront, sans doute, l’esprit aux huit victimes du drame de Demba Diop du 15 juillet et aux centaines de blessés. Ils auront en face d’eux, leurs voisins de Mbour Petite Côte avec qui ils ont partagé ces événements douloureux.

La formation de Badara Sarr qui vise une deuxième victoire dans cette compétition qu’il a remportée une première fois en 2010 aux dépens de l’Us Gorée (0-0, 4-2 Tab) alors qu’il évoluait en Ligue 2.
Avant cette rencontre, les petites catégories seront à l’honneur dans la finale chez les juniors. Un match qui doit opposer, à 16 heures, Ndangane Fc et le Casa sports pour succéder au Diaraf de Dakar qui s’était imposé en 2016. Si tous les deux protagonistes affichent une détermination à remporter le trophée, les jeunes Sudistes auront plus de raison de triompher. Eux qui sont les finalistes malheureux de la dernière édition pour avoir été battus par les jeunes Médinois.
Pour rappel, les finales de cet après-midi interviennent après celles disputées hier à Alassane Djigo. Chez les dames, l’Asc Médiour de Rufisque n’a pas fait de détail face qui à Kaolack Fc qu’elle a largement battu par 4 à 0.

Ousseynou POUYE

PROGRAMME
Aujourd’hui à Léopold Sédar  Senghor
16h : Ndangane Fc – Casa sports (juniors) ;
18h : Stade de Mbour – Mbour PC (séniors).

A Tunis où sont entrées en lice les poules A et C, le Nigeria a eu de grosses frayeurs face aux Eléphants de Côte d’Ivoire qui ont fait durer le suspense jusqu’au bout. Le champion sortant a finalement gagné la partie sur le fil avec un écart d’un seul point. Dans la poule C, le pays hôte, la Tunisie, s’est fait respecter en dominant nettement les Lions indomptables 68-51.

Champion en titre, le Nigeria a fait une entrée en matière difficile à Tunis face à une brave équipe ivoirienne qui tenait manifestement à se payer le scalp des Super Eagles. S’ils n’y sont pas parvenus, ils ont tout de même réussi à faire trembler leurs adversaires qui ont dû puiser dans leurs dernières ressources pour inverser la tendance en leur faveur. A l’arrivée, le champion d’Afrique en titre l’a emporté sur le fil avec un score très serré de 78 à 77. Une victoire à l’arrachée qui laisse croire que le capitaine Ike Diogu et ses coéquipiers ne sont pas encore au top pour ce début de l’Afrobasket masculin 2017. Reste que c’est une victoire qui a son pesant d’or, ne se serait-ce que sur le plan psychologique. Le statut de champion sortant n’est pas toujours facile à gérer avec la pression et les attentes des supporters.

Le plus important pour les Nigérians logés dans la poule A était donc de remporter ce premier match pour espérer aborder la suite de la compétition avec plus de sérénité. Chose faite avec ce succès au forceps. Battue in extremis, la Côte d’Ivoire peut encore se qualifier. Toutefois, elle devra remporter ses prochaines sorties qui l’opposeront à la Rd Congo et au voisin malien.  D’ailleurs, l’autre match de la poule A opposait ces deux Nations de basket en première heure avec une victoire là encore assez serrée des Aigles du Mali sur les Congolais 87-82.  Le Mali réussit ainsi son baptême du feu ; tout le contraire de la Rdc qui, comme la Côte d’Ivoire, n’a plus droit à l’erreur si elle veut se qualifier en quarts de finale.

La poule C était également en lice à Tunis. Pays hôte, la Tunisie s’est fait respecter en venant à bout d’une équipe camerounaise qui n’a pas démérité. Score 68-51. Les Aigles de Carthage, 3e à l’Afrobasket 2015, confirment ainsi leur statut de sérieux prétendants au sacre, en attendant la suite du tournoi. Les Lions indomptables devront se ressaisir très vite s’ils ne veulent pas rentrer prématurément à la maison. L’autre rencontre de la poule C a vu le Rwanda surprendre la Guinée Conakry avec 20 points d’écarts (75-55).  

D. SARR

RESULTATS ET PROGRAMME

Résultats de la 1ere journée
Groupe A (Tunis) : Rd Congo – Mali : 82 – 87,  Nigeria – Côte d’Ivoire : 78 - 77
Groupe B (Dakar) : Centrafrique – Maroc : 66 – 76, Angola – Ouganda : 94 - 89
Groupe C (Tunis) : Guinée – Rwanda : 55 – 75 ; Tunisie – Cameroun : 68 – 51
Groupe D (Dakar) : Sénégal – Afrique du Sud : 83 - 44 ; Mozambique – Egypte : 47 – 75
Programme du Jour
A Tunis - Groupe C : Cameroun – Guinée (12 h) ; Rwanda – Tunisie (17h)
Groupe A : Côte d’Ivoire – Rd Congo (14 h 30) ; Mali – Nigeria (19h)
A Dakar - Groupe D : Afrique du Sud – Mozambique (13 h 30) ; Egypte – Sénégal (18h30)
Groupe B : Ouganda – Centrafrique (16h) ; Maroc – Angola (21 h)    

 

Le Sénégal a débuté l’Afrobasket 2017 par une belle victoire, hier au stadium Marius Ndiaye, contre l’Afrique du Sud (83-44). Gorgui Sy Dieng a été le meilleur marqueur (16 points). Avec 15 points à son actif, Mouhammad Faye a été autant précieux. Et c’est de bon augure pour la suite de la compétition.

L’équipe du Sénégal est sortie vainqueur de son premier match de l’Afrobasket contre l’Afrique du Sud, hier au stadium Marius Ndiaye. En effet, les Lions ont donné le ton et offert au public venu nombreux assister à la rencontre un beau spectacle.

Gorgui Dieng s’est mis en évidence avec 16 points (3/4 à trois points) ; terminant meilleur marqueur de la rencontre, tout comme le « revenant » Mouhammad Faye, (15 points), qui a assuré hier les tirs à trois points (60% de réussite). En fait, la première période a été bien trop brouillonne pour l’équipe de l’Afrique du Sud, face à des Sénégalais à la fois opportunistes et réalistes. Ces derniers ont profité d’ailleurs de leur manque de repères dans le jeu pour gérer le premier quart avec succès (18-12). Les protégés de l’entraîneur espagnol Porfirio Fisac De Diego ont maîtrisé facilement le deuxième quart temps malgré quelques petites erreurs.

Dominateurs aux rebonds défensifs ((21-18) mais peu inspirés aux tirs à distance, ils ont pu creuser l’écart (42-18) à la mi-temps. De retour des vestiaires, les Lions, plus intenses, plus complets, étaient à plus 25 (67-35), ce qui a permis au coach de l’équipe de bien répartir les temps de jeu. L’écart est monté à plus de 30 points (71-39) dans la dernière période.
Tranquilles en fin de match, les coéquipiers de Malèye Ndoye, capitaine de la sélection nationale, se sont finalement imposés avec une confortable marge de 39 points (83-44).

Mouhammad Faye : le retour en force !
Mouhammad Faye (n°11) a prouvé, hier, aux amateurs du ballon orange qu’il a bel et bien sa place dans l’équipe nationale. Ce dernier a d’ailleurs séduit le public de par son audace et son aisance sur les tirs primés (60 % de réussite). Il a été le deuxième meilleur marqueur de l’équipe (15 points) derrière Gorgui Sy Dieng (16 points). Très présent dans le jeu, Mouhammad Faye a également livré un jeu collectif et donné le maximum de lui-même durant tout le match. Ayant joué 5 Afrobasket, il est de retour après deux ans de suspension !

Absa NDONG

Résultats et programme

Résultats de la 1ere journée
Groupe A (Tunis) : Rd Congo – Mali : 82 – 87,  Nigeria – Côte d’Ivoire : 78 - 77
Groupe B (Dakar) : Centrafrique – Maroc : 66 – 76, Angola – Ouganda : 94 - 89
Groupe C (Tunis) : Guinée – Rwanda : 55 – 75 ; Tunisie – Cameroun : 68 – 51
Groupe D (Dakar) : Sénégal – Afrique du Sud : 83 - 44 ; Mozambique – Egypte : 47 – 75
Programme du Jour
A Tunis - Groupe C : Cameroun – Guinée (12 h) ; Rwanda – Tunisie (17h)
Groupe A : Côte d’Ivoire – Rd Congo (14 h 30) ; Mali – Nigeria (19h)
A Dakar - Groupe D : Afrique du Sud – Mozambique (13 h 30) ; Egypte – Sénégal (18h30)
Groupe B : Ouganda – Centrafrique (16h) ; Maroc – Angola (21 h)    

MOTHIBA NEO (AFRIQUE DU SUD): « Nous avons souffert … »
« Le Sénégal est une très bonne équipe. Les joueurs sont très physiques et jouent bien. Ils sont également très adroits. Nous avons souffert par rapport aux tirs à distance. En plus, défensivement, le Sénégal était présent durant tout le match. En tout cas, tout ce que je peux dire, c’est qu’ils ont joué mieux que nous. Ils font de bonnes choses dans l’ensemble et c’est la raison pour laquelle ils nous ont mis dans cette situation très inconfortable ».

MALEYE NDOYE (SENEGAL) : « Nous allons prendre match par match »
« L’objectif était de remporter ce premier match, c’est la raison pour laquelle nous avons été très agressifs défensivement. En attaque, nous avons joué librement et creusé l’écart. Nous sommes dans une compétition et nous devons prendre match par match. Demain (aujourd’hui) est un autre jour mais ce qui est sûr, c’est que nous nous donnerons à fond pour gagner notre prochaine sortie.

CRAIG GLICHRIT (AFSUD): « Mes joueurs sont des amateurs »
« C’est un match qui pourra permettre à nos joueurs d’avoir de l’expérience. Le Sénégal a une équipe très professionnelle, alors que mes joueurs sont des amateurs. Nous en avons deux dans l’équipe qui jouent comme professionnel. Et le basket est un sport où les amateurs ont beaucoup de difficultés à jouer contre une bonne équipe performante. Je pense que mes joueurs se sont bien battus malgré l’écart.
Notre objectif est bien sûr de nous qualifier pour les quarts.
Nous n’avions pas prévu de battre le Sénégal mais nous allons nous focaliser sur l’Egypte et le Mozambique ».

PORFIRIO FISAC DE DIEGO (SENEGAL)
« L’Afrique du Sud nous a un peu compliqué la tâche »
« C’est très important pour l’équipe de remporter ce match. On doit être capable de grandir chaque jour. Aucun match ne va être facile.
L’Afrique du Sud est un rival qui nous a un peu compliqué la tâche. On a été capable en deuxième quart temps d’augmenter notre niveau défensif. C’est ce qui nous a permis de prendre de l’avantage au tableau d’affichage. On est en sélection, et tous les joueurs sont là pour jouer. Je suis un entraîneur qui aime bien jouer avec mes joueurs. Ils doivent être tous en mesure de donner le meilleur d’eux-mêmes. Les erreurs sont logiques dans ce sport, mais on va essayer de les corriger. Le plus important est que les joueurs puissent donner le maximum d’eux dans cette compétition ».

Propos recueillis par Absa NDONG

Logé dans la poule D aux côtés de l’Egypte, de l’Afrique du Sud et du Mozambique, le Sénégal vise la reconquête du titre continental qui le fuit depuis 20 longues années. Premier test dès cet après-midi au stadium Maruis Ndiaye avec son baptême du feu contre l’Afrique du Sud.

On connaît depuis hier, la liste des 12 joueurs devant représenter le Sénégal au 29e Afrobasket masculin qui démarre simultanément aujourd’hui à Dakar et à Tunis.  De cette liste rendue publique par le sélectionneur espagnol des Lions du basket Porforio Fisac de Diego, on retrouve l’inévitable Malèye Ndoye, le capitaine de l’équipe, mais aussi des habitués comme Thierno Ibrahima Niang, Antoine Mendy, Mouhamed Faye, Djibril Thiam, Gorgui Dieng, Cheikh Tidiane Mbodj et Hammady Ndiaye.

Nouvelle recrue de taille, Clevin Hannah, le meneur de jeu d’origine américaine, figure comme on s’y attendait sur cette liste qui enregistre par ailleurs l’arrivée de trois autres joueurs à savoir Youssou Ndoye, Louis Adams et Maurice Ndour. Il faut souligner que Sangoné Niang n’a pas été retenu par le coach italien de même Xan D’Almeida blessé.

Le Sénégal est logé dans la poule D de l’Afrobasket 2017, aux côtés de l’Egypte, de l’Afrique du Sud et du Mozambique. Malèye Ndoye et sa bande comptent détrôner les Super Eagles du Nigéria et reconquérir le titre continental que le Sénégal n’a plus gagné depuis 20 ans. En attendant, ils devront réussir leur entrée en matière cet après-midi face aux Sud-Africains. En prélude à cette rencontre, la Centrafrique et le Maroc solderont leurs comptes dans la poule B ; tandis que l’autre match de la poule D mettra aux prises le Mozambique et l’Egypte. La dernière rencontre de la soirée opposera l’autre poids lourd l’Angola à l’Ouganda.

A Tunis, les poules A et C vont également entrer en lice aujourd’hui.  Et c’est la RD Congo et le Mali qui vont ouvrir les hostilités en première heure. Ensuite, la Guinée fera face au Rwanda en deuxième heure. Le pays hôte la Tunisie entre en scène dans la soirée et sera aux prises avec le Cameroun. Tenant du titre, le Nigéria va clôturer cette première journée face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire pour une rencontre aux allures de derby régional.

Diégane SARR

Après une longue pause dans l’organisation de compétitions au plan national et une participation de quatre de ses membres à un séminaire en France en juillet dernier, le triathlon reprend ses droits au Sénégal. Avec la tenue, dimanche prochain de la 2ème journée du championnat du Sénégal de triathlon 2017 qu’organise à cet effet, le Comité national de Promotion du Triathlon. C’est la ville de Guédiawaye qui accueillera pour l’occasion, les participants à la compétition dont la course se fera sur la distance sprint, selon un communiqué de l’instance. Ainsi après le Cap-Skirring qui a accueilli la 1ère journée du championnat le 23 avril dernier, c’est Guédiawaye qui prend le relais, plus de quatre mois après.

Pour la manifestation de dimanche, les organisateurs annoncent que « les athlètes sont convoqués, au plus tard, à 8 heures précises pour la mise en place sur la plage de Golf et le départ de la course à 9 heures précises, délai de rigueur ». Les inscriptions sont libres et gratuites pour tous les concurrents sociétaires des clubs affiliés et les participants individuels. Le calendrier réaménagé du championnat renseigne qu’après les deux premières journées, trois autres sont prévues : le 22 octobre à Gandiole (Saint-Louis), le 19 novembre à la Somone sur la Petite-Côte et enfin, le 3 décembre pour un retour à Dakar. Cette journée servira également de prétexte à l’instance fédérale pour récompenser les meilleurs acteurs de la discipline.

Ousseynou POUYE

Last modified on samedi, 09 septembre 2017 10:47

L’entraîneur de l’équipe nationale locale, Moustapha Seck, a publié mercredi une liste de 18 joueurs devant participer à partir de dimanche à la Coupe de l’Union des fédérations ouest-africaines (Ufoa) au Ghana.

 Il a maintenu l’ossature de son équipe qui a été éliminée récemment par la Guinée en éliminatoire du Chan 2018. Mais le gardien titulaire, Pape Seydou Ndiaye, n’a pas été retenu.
 Le portier de Niary Tally a terminé mardi la rencontre des Lions devant le Burkina Faso (2-2) en éliminatoires du Mondial 2018.

Le vainqueur de la Coupe des nations de l’Ufoa, organisée en partenariat entre le groupe Fox News et les zones ouest A et B de la Confédération africaine de football (Caf), empochera la somme de 100.000 dollars, soit plus de 55 millions de francs Cfa.

Les 16 pays membres de l’Ufoa ont été répartis en deux groupes de huit équipes pour disputer la phase à élimination directe.
 Ainsi, on aura les affiches Burkina Faso-Niger, Sénégal - Liberia, Bénin-Cap-Vert ou encore Ghana - Gambie, Nigeria - Sierra Leone et Guinée - Guinée-Bissau.
 Au terme de cette phase éliminatoire, les huit pays qui parviendront à valider leur billet seront encore répartis en deux groupes de 4 équipes pour disputer la phase de groupes à l’issue de laquelle les deux premières équipes de chaque poule seront qualifiées pour les demi-finales.

Liste des joueurs sénégalais retenu pour le tournoi de l’Ufoa :

Gardiens : Cheikh Bamba Thioub (Jaraaf) et Pape Diatta Ndiaye (As Douanes).
Défenseurs : Matar Kanté (Jaraaf), Mamadou El Fadel Barry (Tengueth Fc), El Hadj Youssoupha Konaté (As Douanes), Abdoulaye Diène (Sonacos), Arial Mendy (Diambars), Mohamed Kane (Génération foot).
Milieux de terrain : Elimane Cissé (Diambars), Jean Rémi Bocandé (Us Gorée), Sidy Bara Diop (Génération Foot), Amadou Erasme Badiane (Niary Tally), Alassane Ndao (Dakar Sacré-Cœur ).
Attaquants : Amadou Dia Ndiaye (Génération Foot), Moussa Marone (Casa Sports), Daouda Guèye Dième (Jaraaf), Moussa Kalilou Djitté (Niary Tally), Assane Mbodj (Jaraaf).

(APS)

Le Bureau des qualifications pour la Coupe du monde de la Fifa a décidé de faire rejouer la rencontre de qualification entre l'Afrique du Sud et le Sénégal, qui s'est déroulée le 12 novembre 2016.
Une rencontre que les Lions avaient perdue 2-1 et qui a été marquée par de graves erreurs d’arbitrage, de la part de l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey.  
La décision de faire jouer ce match fait suite à la confirmation du Tribunal arbitral du sport (Tas) d'appliquer l'interdiction à vie de l'arbitre Jospeh Lamptey, pour manipulation de match. Elle a été imposée par les Commissions de discipline et d'appel de la Fifa. Le match sera rejoué dans le courant de novembre 2017 pendant la période des matches internationaux. La date exacte sera confirmée en temps voulu.

Comme indiqué dans les règlements de la Coupe du monde de la Fifa, cette décision entrera en vigueur immédiatement, mais sera l'objet d'une confirmation par la Commission d'organisation des compétitions de la Fifa, lors de sa prochaine réunion prévue le 14 septembre. Logé dans le groupe D des éliminatoires Afrique au prochain mondial, le Sénégal occupe actuellement la troisième place (5 points +1) derrière le leader le Burkina Faso (6 points +2), le Cap-Vert (6 points -2). L’Afrique du Sud occupe la lanterne rouge avec 4 points -2. Il faut dire qu’une prochaine victoire des Lions à l’occasion de ce match contre les Bafana Bafana permettrait aux hommes du coach Aliou Cissé de prendre la tête de la poule D avec 8 points soit deux longueurs d’avance sur le Burkina, actuel leader et son dauphin, le Cap Vert.

Diégane SARR (Avec Fifa.com)

 

Le Comité local d’organisation de l’Afrobasket masculin 2017 a fait face à la presse hier, pour faire le point sur les préparatifs de cette compétition qui démarre ce vendredi. Selon son président Me Babacar Ndiaye, par ailleurs patron de la Fédération sénégalaise de basket-ball (Fsbb), le Sénégal est fin-prêt pour une bonne organisation de ce tournoi continental.

« Le Sénégal sera fin-prêt ce vendredi pour abriter la compétition ». L’assurance a été donnée par le président du Comité local de l’Afrobasket masculin 2017, Me Babacar Ndiaye, également patron de l’instance dirigeante du basket. « J’avoue que c’est extrêmement difficile vu le délai très court et la responsabilité qui incombe au Comité local d’organisation.

Mais je peux vous assurer que maintenant je suis soulagé, l’essentiel du travail a été fait. On est à 48h du démarrage des compétitions et je pense que vendredi, on sera fin-prêt pour abriter la compétition », a-t-il laissé entendre lors d’une conférence de presse tenue hier. A l’en croire, la dernière visite de prospection de la Fiba, en début septembre, a permis de faire le point sur les dispositions organisationnelles que le Sénégal a prises pour assurer un bon déroulement de la compétition. « Cette visite nous a permis de faire le tour des hôtels qui doivent abriter les équipes et les officiels de la Fiba. Nous avons également fait le point sur les travaux de la salle de basket et la Fiba est repartie satisfaite. Aujourd’hui, ce que nous pouvons vous dire, c’est que le Sénégal est fin-prêt pour une bonne organisation de l’Afrobasket 2017 », a poursuivi le président de la Fsbb. Me Babacar Ndiaye n’a pas manqué d’exprimer sa reconnaissance au ministre des Sports Matar Ba « qui m’a nommé président du Comité local d’organisation ». « C’est un honneur, un privilège et surtout une responsabilité de ma part. Je tâcherai de ne pas décevoir sa confiance », a-t-il encore affirmé. Par ailleurs, Me Ndiaye estime que l’équipe nationale de basket a également pris les dispositions idoines pour relever le défi de la participation.

Le vice-président Demba Seck a émis sur la même longueur d’ondes. Il mesure à sa juste valeur le défi qui interpelle le Sénégal, co-organisateur avec la Tunisie, de l’Afrobasket masculin 2017. « Nous sommes appelés à relever un défi et c’est un défi majeur et qui interpelle tout le monde. Le monde entier nous regarde. Le Sénégal n’a jamais failli en matière d’organisation et le Sénégal saura réussir le défi au soir du 10 septembre 2017 », a fait remarquer celui qui s’occupe des aspects opérationnels de l’organisation.  Selon lui, les préparatifs de la compétition se déroulent dans de bonnes conditions. « Le décor du site devant abriter les compétitions commence à changer ; c’est un aspect important. En plus, tout ce qui est matériel est en train d’être réceptionné et nous sommes dans le timing nécessaire pour mettre à la disposition des concernés tout le matériel destiné », a expliqué le vice-président de la Fsbb.

Pour faire de la compétition un évènement populaire, le Comité local de l’organisation a décidé de rendre les tickets d’entrée accessibles aux amateurs et aux supporters. Ceux-ci varient entre 1 000 et 2 000 FCfa ; tandis que la loge vierge sera vendue à 50.000 FCfa lors de la cérémonie d’ouverture. Le comité d’organisation a également pris des dispositions particulières pour l’occupation du parking qui, à en croire, Demba Seck, ne sera réservé qu’aux titulaires des invitations, aux officiels de la Fiba, aux journalistes.

Le vice-président a remercié Me Babacar Ndiaye pour la confiance qu’il a placée en lui ainsi que les différents acteurs qui se sont impliqués pour une bonne organisation de la compétition.
Le Sénégal, co-organisateur de l’Afrobasket masculin 2017 avec la Tunisie, accueille au stadium Maruis Ndiaye, les poules B et D, du 8 au 10 septembre. La poule B est composée de l’Angola, un des favoris de la compétition, de la Centrafrique, du Maroc et de l’Ouganda. Quant à la poule D, elle comprend le Sénégal, dangereux challenger, du Mozambique, de l’Egypte et de l’Afrique du Sud. L’autre pays organisateur, la Tunisie, accueillera durant la même période (8-10 septembre) les poules A et C. La poule A est constituée du tenant du titre, le Nigeria, de la Côte d’Ivoire, du Mali et de la Rd Congo ; tandis que la poule C est constituée du pays hôte, la Tunisie, la Guinée, le Rwanda et le Cameroun.

Il faut noter que les deux premières équipes de chaque poule seront qualifiées pour les quarts de finale prévus du 14 au 16 septembre en Tunisie.

Diégane SARR

Le Burkina Faso peut s'estimer heureux. Malgré un match nul concédé hier à domicile face au Sénégal (2-2), il conserve de justesse la tête du groupe D des qualifications à la Coupe du monde 2018, dans la zone Afrique. Le Sénégal est recalé à la 3e place avec toutefois un retard d’un point.

Leur déplacement à Ouagadougou était fort redouté. Et cela s’est vérifié hier, sur la pelouse du stade du 4 Août de Ouagadougou. Très tôt menés par les locaux, grâce à l’inévitable Bertrand Traoré (9e), les Lions avaient pourtant retrouvé les ressources nécessaires pour rétablir l’équilibre avant la pause (27e). Le but sénégalais réussi par Ismaïla Sarr fit alors douter les Etalons.

De retour des vestiaires, les Lions prennent les choses en main. Et c’est Sadio Mané qui concrétise la domination des Lions (75e) qui ont profité de la supériorité numérique suite à l’expulsion du défenseur Issoufou Dayo (41e) pour cumul de cartons jaunes pour accentuer la pression sur les locaux. A une minute de la fin du match, c’est le Sénégal qui tenait le ticket qualificatif du groupe. Mais la sortie du gardien de but des Lions, Khadim Ndiaye, contraint de céder sa place suite à une blessure au crâne a compromis les chances du Sénégal de garder son avantage.

Car, Pape Seydou Ndiaye, son remplaçant a non seulement pas pu être à la hauteur, mais a été le … buteur contre son camp dans les dernières secondes du temps réglementaire (89e). Sur un coup franc d’Alain Traoré à l’entrée de la surface, le gardien de Niary Tally a accompagné le ballon dans la cage. Bien que accroché (2-2) par le Sénégal, le Burkina Faso conserve la première place du groupe D, alors que les Sénégalais sont recalés à la 3e place. La 2e place du groupe étant désormais occupée par le Cap-Vert qui a encore dominé l’Afrique du Sud (2-1) en déplacement. Les Requins bleus réalisent ainsi le plein de points face à des Bafana Bafana recalés à la dernière place du groupe D.

Le Cap-Vert, qui réalise la bonne opération, en revenant à la hauteur du Burkina, leader seulement à la différence de buts. Un avantage certain pour les Insulaires avant de recevoir, le 2 octobre prochain, des Lions sous forte pression. Pour rappel, lors de la première journée, le Sénégal avait dominé le Cap Vert (2-0) à Dakar. En fait, dans ce groupe, le suspense demeure entier. Entre le Burkina Faso, leader du groupe et le Sénégal il y a un point de différence.

Ansoumana SAMBOU

Apres la séance d'entrainement de ce mardi, Antoine Mendy s'est prononcé au micro de wiwsport.com. Le joueur sénégalais a parlé de la préparation de l'Afrobasket et de l'objectif du Sénégal. « On est là pour gagner tous les matchs. Après, on les prend les uns après les autres. Dans une compétition comme celle-là, l’équipe n’est jamais prête dès le premier match. L’idéal de monter crescendo et essayer d’arriver au max de notre capacité dans les phases finales. Tout le monde est prêt. On s’est tous bien préparé cet été.  On est tous arrivé en forme. L’équipe qu’on a est l’une des meilleures que moi j’ai connue. Je pense qu’on a des chances. Mais après, ce n’est pas que de la chance. Il y a beaucoup d’aspects qui entrent en compte. On va se focaliser sur nous et essayer d’arriver jusqu’au bout. »

En direction de l’Afrobasket masculin que le Sénégal co-organise avec la Tunisie, du 8 au 16 septembre prochain, les préparatifs vont bon train. Du côté sénégalais, le Comité local d’organisation pour la phase de poule de l’Afrobasket  masculin (Clopab) Dakar 2017 organise, ce mercredi, une conférence de presse. Une rencontre avec les journalistes prévue au stadium Marius Ndiaye à partir de 10 heures qui sera l’occasion pour les maîtres d’œuvre du tournoi dakarois de « dévoiler à la presse, les dispositions prises et les moyens déployés pour une grande réussite de la messe africaine de la balle orange », selon un communiqué. Un nouveau pas dans l’organisation de cette manifestation qui, rappelle-t-on, disputera une partie de son premier tour à Dakar et l’autre partie à Tunis ; cette dernière ville devant accueillir la deuxième phase du tournoi.

O. POUYE

L'Algérie éliminée : Encore battue par la Zambie (0-1), cette fois à domicile ce mardi, l'Algérie ne participera pas à la prochaine Coupe du Monde Russie 2018. Une défaite de trop qui met fin aux derniers espoirs des Fennecs. Présente en Afrique du Sud en 2010 et au Brésil en 2014, lors des deux dernières phases finales de la Coupe du monde, l'Algérie ne participera pas à la prochaine édition en Russie, l'été prochain. Elle s'est inclinée, pour la troisième fois en quatre matches de qualifications, ce mardi face à la Zambie (0-1), à Constantine. Ce qui fait beaucoup trop pour espérer quoi que ce soit. Les Fennecs restent bons derniers du groupe B, à deux journées de la fin des éliminatoires, deux matches lors desquels ils tenteront de sauver leur honneur.

La Tunisie s’accroche, la Côte d’Ivoire chute
La République démocratique du Congo pourra s'en vouloir si elle ne se qualifie pas pour la Coupe du monde 2018. En deux minutes, elle a peut-être vu ses espoirs de voir la Russie s'envoler, ce mardi à Kinshasa face à la Tunisie. Jusqu'à la 78e minute de jeu pourtant, les Léopards avaient eu tout bon et menaient 2-0 grâce à des buts de Mbemba (9e) et M'Poku (47e). Mais une absence coupable a permis à Ben Amor (78e) puis Badri (79e) d'égaliser. Avec ce match nul inespéré (2-2), les Tunisiens conservent la première place du groupe A dans la zone Afrique et possèdent toujours trois points d'avance à deux journées du terme de la campagne.

Des jours difficiles pour Wilmots
Dans le même temps, la Côte d'Ivoire s'est aussi compliquée la tâche en s'inclinant à domicile face au Gabon (1-2), qu'elle avait pourtant surclassé (3-0) trois jours plus tôt à Libreville.

Marc Wilmots, le sélectionneur belge des Eléphants, déjà très contesté au pays, s'apprête à vivre des jours difficiles. Car même si provisoirement, en attendant le résultat de Mali-Maroc, son équipe reste en tête du groupe C, cette défaite va être vécue comme un affront à Abidjan. D'autant que les Ivoiriens ont joué toute la seconde période en supériorité numérique, après l'expulsion de Lloyd Palun (45e+3).

Le Lyonnais Maxwell Cornet (58e) a bien réduit le score mais il était déjà trop tard, Ndong (19e) et Mario Lemina (29e) ayant mis les Panthères à l'abri depuis longtemps, et tout relancé dans la course à la qualification.

Le Ghana peut y croire
Sans victoire après trois matches de qualifications au Mondial, le Ghana était dans l'obligation de l'emporter au Congo. Les Black Stars ne se sont pas manqués et l'ont emporté (4-1).

Remplaçant de Griezmann à l'Atlético de Madrid, buteur à Las Palmas et auteur d'un grande présaison, Thomas Partey a inscrit un triplé !

Passé par la Juve, Boakye a fait trembler les filets à deux reprises. Excellent avec Newcastle, Atsu a été à l'origine de deux réalisations ghanéennes.

Le Ghana a encore deux rencontres pour terminer à la première place.

L’Equipe

L'Espagne n'a fait aucun cadeau au Liechtenstein (8-0), ce mardi, pour conforter sa première place dans son groupe de qualifications au Mondial 2018. L'Italie a aussi battu Israël (1-0).

Trois jours après sa démonstration de force face à l'Italie (3-0), l'Espagne a confirmé son rang en allant étriller le Liechtenstein chez lui (8-0), ce mardi, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Une victoire sans appel, la plus large en compétition officielle de son histoire à l'extérieur et la septième en huit matches dans cette campagne, qui permet à la Roja de faire un pas de plus vers la qualification. Dans le Groupe G, elle garde ses trois points d'avance sur l'Italie qui, dans le même temps, a dominé Israël (1-0), à deux rencontres du terme.

Face à la 190e nation Fifa, les Espagnols n'ont pas attendu longtemps avant de prendre les devants. Sergio Ramos a ouvert le score dès la 3e minute, sur un service de David Silva, lui-même buteur un peu plus tard (40e). Encore titulaire, le milieu offensif de Manchester City est le seul joueur à avoir disputé les douze matches de sa sélection depuis l'arrivée du nouveau sélectionneur Julen Lopetegui. Alvaro Morata a aussi participé à la fête en inscrivant un doublé (15e et 54e), tout comme Iago Aspas (51e et 63e), avant un dernier but contre son camp des malheureux derniers du groupe (89e).

L'Italie quasiment en barrages
À Sassuolo, la Nazionale a connu plus de difficultés à se défaire d'Israëliens accrocheurs et même joueurs. Elle a dû attendre la seconde période (53e) pour voir Ciro Immobile inscrire l'unique but de la rencontre, de la tête sur un centre de Candreva. Grâce à cette courte victoire, conjuguée au match nul de l'Albanie en Macédoine (1-1), l'Italie est quasiment assurée désormais de disputer les barrages.

Les résultats d’hier dans la Zone Europe
Groupe D - Autriche 1 - 1 Géorgie; Irlande 0 - 1 Serbie ; Moldavie 0 - 2 Pays de Galles
Groupe G - Macédoine 1 - 1 Albanie ; Italie 1 - 0 Israël ; Liechtenstein 0 - 8 Espagne
Groupe I - Islande 2 - 0 Ukraine ; Kosovo 0 - 1 Finlande ; Turquie 1 - 0 Croatie.

Qualifié depuis longtemps pour la prochaine Coupe du monde, le Brésil s'est arrêté à neuf victoires consécutives. Ce mardi, il a été accroché en Colombie (1-1), qui elle aussi se rapproche du Mondial.

Le choc au sommet de la zone AmSud des qualifications à la Coupe du monde 2018 n'a pas trouvé de vainqueur. La Colombie et le Brésil se sont neutralisés (1-1), ce mardi à Barranquilla, au terme d'un match enlevé et plutôt équilibré. Forte de ses neuf succès consécutifs avant la rencontre, la Selaçao, qualifiée pour le prochain Mondial depuis plusieurs mois, espérait poursuivre sa série. Elle n'y est pas parvenue.

La sélection auriverde était pourtant bien partie après l'ouverture du score lumineuse de Willian, d'une frappe en pleine lucarne sur une remise tout aussi géniale de Neymar (45e+2), par ailleurs moins dangereux que d'habitude (33e), malgré quelques fulgurances. Elle aurait même pu mener 2-0 si David Ospina n'avait pas détourné un peu plus tôt une frappe brûlante de Firmino (28e). Mais la seconde période a été plus à l'avantage de la Tricolor qui, logiquement, a égalisé par Falcao, d'une tête piquée (56e). À deux reprises, James Rodriguez a ensuite failli donner l'avantage aux siens mais le poteau, sur coup franc (60e), puis un défenseur brésilien (81e), qui a détourné sa frappe, l'ont empêché de marquer.

Thiago Silva touché à la cuisse gauche
Ce résultat permet quand même aux Colombiens de réaliser une belle opération, en confortant leur deuxième place et en faisant un pas de plus vers la Russie. Pour le Brésil, le bilan est moins positif avec notamment la sortie de Thiago Silva (90e), l'un des quatre Parisiens titulaires, semble-t-il touché à la cuisse gauche.

Une blessure qui tombe mal pour l'ancien capitaine brésilien, qui profitait de l'absence de Miranda pour retrouver une place dans le onze.

Avec lui, son équipe n'a pas gagné, pour la première fois depuis le 30 mars 2016.

L'Equipe

L'Arabie saoudite a décroché son billet pour le Mondial 2018, ce mardi, grâce à une victoire face au Japon (1-0). Elle contraint du même coup l'Australie à passer par les barrages.

C'est officiel, l'Arabie saoudite participera à la Coupe du monde 2018. Elle a battu le Japon de Vahid Halilhodzic (1-0), ce mardi, premier du premier groupe B dans la zone Asie et déjà qualifié pour le Mondial. L'unique buteur de la rencontre se nomme Fahad Al Muwallad, auteur d'une belle frappe en seconde période (63e). Une réalisation qui permet à son équipe de finir deuxième devant l'Australie, qui devra donc passer par un barrage, face à la Syrie, pour voir la Russie.

Pour l'Arabie saoudite, il s'agira de la cinquième participation à la phase finale d'une Coupe du monde. La dernière remonte à 2006 en Allemagne. Le meilleur résultat des Saoudiens en revanche avait été obtenu en 1994 aux Etats-Unis, avec un huitième de finale.

Résultats d’hier : Australie – Thailande 2-1 ; Irak – Emirats arabes unis 1-0 ; Arabie saoudite – Japon 1-0.

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.