banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (4282)

Sport

La légende de l’équipe d’Angleterre et de Newcastle, Alan Shearer, a confié craindre pour sa santé, en raison des nombreuses têtes réalisées durant sa carrière, après avoir pratiqué une batterie d’examens, a-t-il confié mercredi dans la presse anglaise.

«Les résultats des examens sont plutôt angoissants. J’ai une mémoire effroyable, je ne sais pas si c’est parce que je n’écoute pas, mais j’ai vraiment une mémoire très faible», a déclaré l’ancien attaquant (47 ans) au Dail Mirror. «Quand vous devenez joueur de foot professionnel, vous vous attendez, plus tard dans votre vie, à avoir les problèmes de dos, genou ou cheville que je rencontre. Mais jamais, je n’ai pensé que le football pouvait être lié à des maladies du cerveau», a-t-il ajouté.

«C’est pour ça que des recherches doivent être faites», a plaidé celui qui a marqué 260 buts en 18 saisons de Premier League, arguant que les «autorités» du football avait été «réticentes à chercher des réponses».

«Pour chaque but que j’ai marqué de la tête, j’en ai réalisé mille à l’entraînement. Cela me met donc en danger s’il y a un lien» entre têtes et problèmes au cerveau, a-t-il estimé.
«C’est un sport dur, c’est un sport brillant, mais il faut être certain que ce n’est pas un jeu qui tue», a-t-il dit.

En février, une étude réalisée au Royaume-Uni, par l’University College London Hospital et l’Hôpital national britannique de neurologie et neuro-chirurgie, avait montré que les risques pour les footballeurs de contracter une maladie neurologique pouvant provoquer une démence sont plus élevés que pour le commun des mortels.
En septembre 2016, une étude de l’Université écossaise de Stirling démontrait, elle, que le jeu de tête en football pouvait avoir un impact significatif sur les fonctions de la mémoire et du cerveau.

Peu avant en mai, la Fédération anglaise avait autorisé l’ouverture d’une étude sur les possibles liens entre le jeu de tête et les lésions cérébrales.

 

AFP

 

La 10e et dernière étape du Tour du Faso, disputée entre Korsimoro et la capitale du Burkina Faso Ouagadougou (environ 110 kilomètres), a été remportée en 2 heures 38 minutes et 47 secondes par Benjamin Stauder. L’Allemand conclut ainsi son Tour avec 5 succès d’étapes. La victoire finale de cette 30e édition du Tour du Faso revient au Marocain Salaheddine Mraouni, vainqueur en 31 heures 25 minutes et 56 secondes. L’Erythréen Symon Musie prend la 2e place du classement final (31 heures 26 minutes et 21 secondes) et le Burkinabè Matthias Sorgo complète le podium (31 heures 27 minutes et 46 secondes).

Last modified on mardi, 07 novembre 2017 11:25

En s’imposant samedi dernier en finale de la Ligue des champions de la CAF face à Al Ahly (1-0, 1-1 à l’aller), le Wydad Athletic Club de Casablanca s’offre également le dorit de représenter l’Afrique au prochain Mondial des clubs aux Emirats arabes unis.

Et le club marocain connait son adversaire. Le WAC démarrera la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA en affrontant le club mexicain de Pachuca le 9 décembre. Avec pour ambition de marcher sur les traces du Raja de Casablanca, qui a atteint la finale de cette compétition en 2013 à domicile, où il s’est incliné face au Bayern Munich. Le Mondial des clubs 2017 c’est du 6 au 16 décembre. Le Tenant du titre est le Real Madrid.

 

Le Britannique Andy Murray et le Serbe Novak Djokovic, qui ont mis un terme à leur saison il y a plusieurs semaines, sont tous deux sortis du top 10 à l’Atp, échouant respectivement aux 16e et 12e places de la hiérarchie mondiale.
Murray, blessé à une hanche, avait dû déclarer forfait à l’Us Open début septembre, indiquant qu’il ne rejouerait «très probablement plus» d’ici la fin de la saison. Il était alors numéro deux mondial. Le Britannique devrait toutefois faire son retour sur les courts mardi lors d’un match caritatif à Glasgow, face à Roger Federer. Quant au Serbe, 30 ans, blessé à un coude et qui n’a plus joué depuis son abandon en quarts de finale de Wimbledon en juillet, il sort pour la première fois du top 10 depuis 10 ans.

Ces rétrogradations bénéficient à l’Espagnol, Pablo Carreño, qui se hisse à la 10e place et assure son ticket de remplaçant pour le Masters, Stan Wawrinka (7e) étant forfait. Cela constitue une petite consolation pour le demi-finaliste de l’Us Open, qui avant Bercy, où il a été battu au deuxième tour, était en position de dernier qualifié pour Londres avec une 9e place à la «Race» (sur les résultats de 2017).Juan Martin Del Potro, privé de Masters après son quart de finale perdu à Paris face à Isner, gagne lui six points à l’Atp, atteignant la 11e place. Le vainqueur de Bercy, l’Américain Jack Sock, effectue lui une belle remontée, gagnant 13 rangs et entrant dans le top 10 (9e). Du même coup, il décroche son ticket pour le tournoi des «Maîtres». Malgré son forfait en quarts de finale à Bercy en raison d’une blessure à un genou et sa participation toujours incertaine au Masters, Rafael Nadal reste lui à la première place du classement Atp et est désormais assuré de la garder jusqu’à la fin de la saison.

AFP

 

Last modified on mardi, 07 novembre 2017 11:25

La saison 2016-2017 de handball a été bouclée ce samedi au stadium Iba Mar Diop où se disputaient les finales de la Coupe nationale en hommes et dames. Deux rencontres qui ont permis aux tenants du titre de conserver leur couronne acquise la saison précédente. L’Us Rail en hommes et le Saltigué chez les dames ont été sacrés.

Les finales de la Coupe nationale de handball disputées samedi ont consacré les tenants du titre dans leur statut de places fortes de la discipline au Sénégal. Le Saltigué de Rufisque et l’Union sportive du Rail de Thiès ont remporté les trophées aux dépens, respectivement, de la Renaissance Handball Club de Tivaouane chez les dames et du Saltigué en messieurs. Deux sacres qui ont tardé à se dessiner pour les vainqueurs même si les Rufisquoises ont été plus tranquilles que leurs homologues thiessois. Car à la fougue des jeunes de Tivaouane, Chérif Tall, l’entraineur du Saltigué, a joué sur l’expérience de ses filles pour prendre le dessus.

L’entraineur rufisquois s’est appuyé sur les joueuses expérimentées pour faire le trou, au du moins, prendre de l’avance à la pause puisque le Saltigué menait de 6 buts à la pause (17-11). Mais c’était sans compter avec la détermination des partenaires de la capitaine Aminata Sow qui sont revenues des vestiaires avec plus de tonus. C’est ainsi qu’elles ont égalisé avant de prendre l’avantage. C’est après cette mauvaise passe que les coéquipières d’Aminata Fall, meilleure marqueuse de la partie avec 12 buts devant Mame Anta Bathily de Tivaouane (11 buts), ont haussé le niveau du jeu. Aidées en cela par leur doyenne à l’image de Fama Tamba (4 buts) pour finalement prendre le dessus sur leurs vis-à-vis, comme en 2013, par 32 à 27 et s’adjuger leur 6ème victoire de suite dans cette compétition.

Chez les hommes, la partie a encore été beaucoup plus disputée. A l’entame du match, la différence de niveau et le parcours des deux protagonistes dans le championnat laissaient entrevoir une partie tranquille pour le Rail de Thiès, tenant du titre et auteur d’un sans-faute cette année avec sept victoires en autant de sorties en championnat. Mais le match s’est avéré plus compliqué pour les poulains de Boubacar Cissé qui, après une bonne entame qui les a vu compter quatre buts (9-5), ont été rattrapés puis dominés par leurs adversaires. Lesquels menaient à la mi-temps d’un but (10-9). A la reprise, les Rufisquois font preuve d’une incroyable résistance face à des Thiessois qui semblaient un peu perdus ; multipliant les fautes et les mauvaises passes. Ce dont profitaient les hommes de Hamet Sidy Ba qui corsent l’addition pour compter quatre longueurs d’avance (19-15).

C’est le moment choisi par les ‘‘Cheminots’’ pour réagir par une remontée spectaculaire en marquant 5 buts pour ainsi reprendre l’avantage (20-19). L’expulsion de Youssoupha Tall à cinq minutes du terme a porté un grand coup à son équipe qui, malgré une belle résistance, a finalement plié. Les Thiessois bien amenés par Cheikh Barra Niang (8 buts) s’imposent en fin de compte (25-23) pour conserver leur couronne acquise l’an dernier devant leur public du stadium Lat Dior.

Ousseynou POUYE

 

Hellmut Krug, le patron du centre de contrôle chargé de superviser l’assistance vidéo à l’arbitrage (Var) à l’essai cette saison en Allemagne, a été démis de ses fonctions lundi par la Fédération (DfB), accusé d’avoir favorisé Schalke, son équipe préférée.

La DfB a nommé en remplacement l’ancien arbitre de haut niveau Lutz Michael Fröhlich, qui a promis dans un communiqué «de la transparence dans les procédures» mises à mal par la presse allemande ces derniers jours.
Le quotidien Bild a affirmé que Krug est intervenu deux fois dans le même match de Bundesliga pour favoriser Schalke contre Wolfsburg (1-1) le 28 octobre, lorsqu’il y avait une décision à prendre sur un penalty.
«Je pense que nous avons la mauvaise personne à Cologne», où le centre de contrôle est installé, a réagi le directeur sportif d’Augsbourg Stefan Reuter.

«Pour moi, c’est important que l’arbitre garde ses responsabilités sur le terrain et que les joueurs, comme les spectateurs, ont confiance en lui», a expliqué son successeur, Lutz Michael Fröhlich.
La Var a provoqué des mécontentements depuis son utilisation cette saison en Bundesliga, notamment en raison du délai allongé dans la prise de décision, le temps que l’arbitre consulte son assistant vidéo. Fin octobre dans une directive, la DfB a demandé globalement aux assistants vidéo d’intervenir plus souvent, même si l’arbitre n’a pas commis d’erreur manifeste.

AFP

 

L’Italien Andrea Pirlo, champion du monde en 2006 et vainqueur de deux Ligues des champions, a mis un terme dimanche aux Etats-Unis à sa longue carrière, qui l’a vu afficher sur tous les terrains d’Europe une élégance et une qualité de passe uniques.

«Mon aventure avec New York se termine, mais aussi mon parcours de joueur professionnel», a écrit Pirlo sur son compte Twitter, remerciant sa famille ainsi que «chaque club pour lequel j’ai eu l’honneur de jouer» et «chaque équipier avec lequel j‘ai été heureux de jouer».
Pirlo, 38 ans, était parti aux Etats-Unis à la fin de la saison 2014-2015, conclue sur un nouveau titre de champion d’Italie avec la Juventus, le sixième en tout, deux avec l’Ac Milan et quatre avec le club turinois. Il jouait au New York City Fc.

L’affaire du siècle
Formé à Brescia, Pirlo a également joué à l’Inter Milan et à la Reggina avant de rejoindre l’Ac Milan, où il a connu ses premiers grands succès avec deux scudetti et deux Ligues des champions en 2003 et 2007. En 2011, alors en fin de contrat, il a rejoint la Juventus Turin. Quelques mois plus tard, le gardien de la Juve et de l’équipe d’Italie Gianluigi Buffon a qualifié ce transfert d’»affaire du siècle». A Turin, Pirlo a en effet continué à faire des merveilles malgré son âge et ajouté à son palmarès quatre titres de champion et une Coupe d’Italie. Son dernier match en Europe a été la finale de Ligue des Champions perdue en 2015 par la Juventus face à Barcelone.

Ni rapide, ni puissant, il avait une qualité de frappe et surtout de passe très au-dessus de la moyenne, en particulier dans le jeu long. Il était aussi un joueur à l’élégance naturelle, parfois à la limite de la nonchalance, doté d’une extraordinaire vision du jeu. Il était également un exceptionnel tireur de coups de pied arrêtés. Surnommé «l’architecte», il a été sélectionné à 116 reprises avec l’équipe d’Italie, avec laquelle il a été champion du monde en 2006. En 2012, lors de l’Euro en Ukraine et en Pologne, il avait été brillant tout au long de la compétition, conclue pour les Italiens par une finale perdue face à l’Espagne.

AFP

Touché aux adducteurs face au Cap Vert début octobre, Sadio Mané a fait son retour à la compétition plus rapidement que prévu. 
Malgré ce laps de temps raccourci et le manque de rythme, Jürgen Klopp a choisi de l'aligner ce samedi 4 novembre en championnat avec Liverpool contre West Ham. A l'arrivée, le milieu offensif a joué 77 minutes et donné deux passes décisives durant ce match remporté par les Reds (1-4). De quoi renforcer son statut de joueur essentiel.
 
Vendredi, Klopp déclarait qu'il ne savait pas combien de temps Mané pourrait jouer samedi mais qu'il ne s'offusquait pas que le sélectionneur sénégalais Aliou Cissé l'ait convoqué pour les matches cruciaux des Lions. « Nous ne pouvons rester assis ici et ignorer la situation du Sénégal et dire que l'on se fiche qu'ils se qualifient pour le Mondial. Ce ne serait pas bien et pas juste », déclare l'entraîneur de Liverpool.

L’imbroglio se poursuit au sommet de l’Acnoa, l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique. Vendredi 3 novembre, l’organisation s’est réunie en urgence à Prague (République tchèque) et a acté la suspension de son président Lassana Palenfo. Ce dernier a été écarté par 47 voix contre 4 par les 51 membres des différents Comités nationaux olympiques présents. Le dirigeant ivoirien est suspendu en attendant la décision du Tribunal arbitral du sport (Tas) dans le litige l’opposant à Ahmad Kalkaba Malboum depuis le mois de mai. Le 8 mai, le Camerounais était écarté de la course à la présidence de l’Acnoa. Le comité exécutif de l’association estimait que Malboum avait violé son code éthique en s’appuyant sur les ressources financières du gouvernement camerounais pour mener campagne. L’Acnoa dénonçait aussi un présumé lobbying du Cameroun auprès des autres Etats en faveur de Malboum. Son principal rival hors course, Lassana Palenfo avait été facilement réélu pour un 4e mandat deux jours après. Ahmad Kalkaba Malboum, par ailleurs président de la Confédération africaine d’athlétisme, avant alors saisi le Tas.

Last modified on lundi, 06 novembre 2017 11:01

Le Kényan Geoffrey Kipsang Kamworor a remporté le marathon de New York dimanche, cinq jours après le premier attentat meurtrier dans la ville depuis le 11-Septembre 2001.
Kamworor a bouclé les 42,195 km en 2 h 10 min 53 sec (chrono officieux), devant son compatriote Wilson Kipsang (2 h 10 min 56 sec) et l’Ethiopien Lelisa Desisa (2 h 11 min 32 sec).

Il s’agit de sa première victoire dans un marathon mais le Kényan est loin d’être un inconnu: il avait terminé 2e de l’épreuve en 2015 et compte à son palmarès deux titres de champion du monde de cross-country et un en semi-marathon.

L’Américaine Shalane Flanagan a quant à elle mis fin dimanche au règne de la Kényane Mary Keitany sur le marathon de New York en remportant l’édition 2017, cinq jours après un attentat à la camionnette-bélier qui a fait huit morts.

Flanagan, 36 ans, a devancé en 2 h 26 min 53 sec (chrono officieux) d’une minute Keitany qui avait remporté les trois dernières éditions (2014, 2015, 2016). Flanagan, vice-championne olympique 2008 du 10.000 m, est la première Américaine à s’imposer à New York depuis 1977.
Elle a lâché Keitany à cinq kilomètres de l’arrivée pour signer sa première victoire dans une épreuve du World Marathon Majors, le circuit qui réunit les six plus grands marathons du monde.

AFP

 

Barcelone a de la ressource. Le leader du Championnat d’Espagne a dompté Séville (2-1) samedi avec un doublé de Paco Alcacer, habituel remplaçant, ce qui maintient à distance Valence. Ce succès permet au leader catalan (31 pts) d’aborder la trêve internationale avec un matelas de quatre points sur Valence (27 pts), vainqueur 3-0 de Leganés, et de huit unités sur l’Atletico Madrid (23 pts), victorieux in extremis à La Corogne (1-0).

Les résultats

Betis Séville - Getafe 2 – 2, Valence Cf - Leganés 3 – 0, Deportivo La Corogne - Atlético Madrid 0 – 1, Alavés - Espanyol Barcelone 1 – 0, Fc Barcelone - FC Séville 2 – 1, Levante - Gérone 1 – 2, Celta Vigo - Athletic Bilbao 3 – 1, Real Sociedad – Eibar 3-1, Villarreal – Malaga 2-0, Real Madrid - Las Palmas 3-0

Italie/12e journée
Tout bénéfice pour la Juventus

La Juventus Turin s’est fait très peur face à Benevento, la lanterne rouge, mais elle a fini par s’imposer 2-1 dimanche lors de la 12e journée, ce qui lui permet de prendre la deuxième place à l’Inter Milan et de se rapprocher de Naples, qui ont dû tous les deux se contenter d’un point. Le match entre la Lazio Rome (4e) et l’Udinese a été reporté du fait des fortes pluies sur la capitale italienne.

Les résultats

Bologne - Crotone 2 – 3, Genoa - Sampdoria Gênes 0 – 2, Inter Milan - Torino 1 – 1, Fiorentina - As Rome 2 – 4, Chievo Vérone - Naples 0 – 0, Cagliari - Hellas Vérone 2 – 1, Juventus - Benevento 2 – 1, Atalanta Bergame – Spal 1-1, Sassuolo - Ac Milan 0-2. Reporté : Lazio Rome - Udinese

Angleterre - 11e journée
Manchester City inarrêtable

Qui va pouvoir arrêter les «Citizens»? Manchester City a continué sa course folle en tête de la Premier League en s’imposant contre Arsenal (3-1), tandis que son principal concurrent Manchester United a trébuché à Chelsea (1-0) lors d’un match tendu, dimanche en clôture de la 11e journée. Le succès des champions en titre, ajouté à la petite victoire de Tottenham contre la lanterne rouge Crystal Palace (1-0), a resserré les poursuivants des «Citizens», bien loin après leur neuvième victoire consécutive en championnat (31 pts).

Les résultats

Stoke - Leicester 2 – 2, Huddersfield - West Bromwich 1 – 0, Swansea - Brighton 0 – 1, Newcastle - Bournemouth 0 – 1, Southampton - Burnley 0 – 1, West Ham - Liverpool 1 – 4, Tottenham - Crystal Palace 1 – 0, Manchester City - Arsenal 3 – 1, Chelsea - Manchester United 1-0, Everton – Watford 3-2

Allemagne - 11e journée
Munich gagne à Dortmund et tutoie les étoiles

Jupp Heynckes a réussi son pari. Sept matches, sept victoires, une série conclue samedi par un succès 3-1 dans l’antre du grand rival Dortmund: le coach revenant de 72 ans a rendu en un mois au Bayern Munich son jeu, sa confiance, et sa place au sommet du football allemand.
De cette 11e journée, on retiendra aussi que Leipzig a dû attendre la 85e minute pour battre le promu Hanovre.

Les résultats  

Eintracht Francfort - Werder Brême 2 – 1, Leipzig - Hanovre 2 – 1, Fribourg - Schalke 04 0 – 1, Mönchengladbach - Mayence 1 – 1, Augsbourg - Leverkusen 1 – 1, Hambourg - Stuttgart 3 – 1, Dortmund - Bayern Munich 1 – 3, Cologne - Hoffenheim 0 – 3, Wolfsburg - Hertha Berlin 3-3

France - 12e journée
Le PSG et Monaco se régalent

Avec des doublés de Cavani et Mbappé, le PSG a encore montré combien il sera difficile de lui résister en Ligue 1 en corrigeant Angers (5-0) samedi, mais Monaco a répondu avec vigueur en surclassant Guingamp (6-0). Dans les autres rencontres, Nantes a réalisé une belle opération en battant Toulouse 2-1.

Les résultats

Rennes - Bordeaux 1 – 0, Angers - Paris SG 0 – 5, Troyes - Strasbourg 3 – 0, Monaco - Guingamp 6 – 0, Montpellier - Amiens 1 – 1, Nantes - Toulouse 2 – 1, Nice - Dijon 1 – 0, Marseille - Caen 5 – 0, Metz - Lille 0 – 3, Saint-Etienne - Lyon 5 - 0

AFP

En match comptant pour la Supercoupe, joué samedi au stade Alassane Djigo de Pikine, Génération Foot a battu Mbour Petite Côte sur le score de 2 buts à zéro. Mi-temps : 1-0. Buts : Kankuba Jaarju (25ème mn), Cheikh Tidiane Sabaly (65ème mn). Avertissements: Babacar Sarr (18ème mn), Mouhamed Touré (28ième mn), Abdoulaye Guèye (47ème mn) pour Mbour Petite Côte.  Jean L B Diouf (83ème mn) pour Génération Foot. Rencontre arbitrée par Dame Fall (Cra Vélingara) assisté par Ousmane Ba (Cra Tamba) et Abdou Aziz Mbodj (Cra Kaolack).

Génératin Foot : Mohamed Niaré (G), Sidy Bara Diop (Cap), Mohamed Kanté, Buh Sanneh (Makhtar Ndiaye 87ème mn), Amadou Guèye (Issa Diouf 46ème mn), Mamadou Lamine Guèye, Khadim Diaw, Kankuba Jaarju( Cheikh Tidiane Sabaly 63ième mn), Amdy Lamine Konté (Jean L B Diouf (63ème mn), Ismaïla Simpara, Amadou Dia Ndiaye. Entraîneur: Olivier Perrin.

Mbour Petite Côte : Baye Assane Cissé (G), Benoit Toupane (Cap), Moustapha Kassé, Mouhamed Touré, Serigne M Samb (Baba Sow 70ème mn), Khassime Soumaré, Babacar Sarr, Abdoulaye Guèye (Ansoumana Khazadi 46ème mn), Mouhamed Pouye, Christian Dione (Cheikh B Samb 67ème), Mamadou M Seck. Entraîneur: Badara Sarr.

Génération Foot a décroché la supercoupe de fort belle manière et pris, en même temps, sa revanche sur Mbour Petite Côte qui l’avait battue en finale de la coupe de l’Assemblée nationale. Pour y arriver, Olivier Perrin a dû faire appel à ses meilleurs éléments qui, pour la plupart d’entre eux, étaient mis eu repos lors de la confrontation précédente.

Après avoir résisté pendant une bonne partie de la première mi-temps, Mbour Petite Côte s’embrouille à la 25ème minute. Un cafouillage dans la surface de vérité qui conduit au premier but inscrit par Kankuba Jaarju s’y prend à deux fois pour battre le gardien de but mbourois Baye Assane Cissé (25e). Un but qui n’entame en rien le moral de Mbour Petite Côte qui multiplie les initiatives avec les nombreux remplacements opérés en seconde période et les réajustements tactiques qui n’ont pas été finalement concluants.

Même si, à la 50ème minute, le gardien de Génération Foot sauve son équipe de l’égalisation en sortant par réflexe un tir adverse. Entré à la 63ème minute, Cheikh Tidiane Sabaly va donner bien du fil à retordre aux Mbourois en reprenant une balle pour lober le portier sorti à sa rencontre (65e). Le sort des Mbourois était ainsi scellé malgré la bonne réplique apportée dans le match. Le champion du Sénégal remporte ainsi le trophée et empoche les 3 millions de FCfa. Le vaincu quant à lui a reçu 2 millions.

Abdou DIOP

 

La Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp) effectue, cet après-midi (17 h), le tirage des calendriers du championnat professionnel (L1 et L2). Et pour rappel, la première journée initialement prévue pour 18 novembre prochain est reportée d’une semaine (25 novembre). Au total, quatorze équipes de Ligue 1 seront sur la ligne départ pour la succession de Génération foot.
Outre les Académiciens de Déni Biram Ndao, champions en titre, Guédiawaye Fc, Diaraf, As Douanes, Casa Sports, Diambars, Mbour PC, Stade de Mbour, Ngb Niary Tally, Ndiambour, Tengueth Fc, Linguère, Dakar SC et Sonacos de Diourbel sont les autres équipes concernées dans cette compétition de l’élite.

En Ligue 2, il y aura autant de candidats en compétition pour convoiter les deux places disponibles dans l’ascenseur pour l’accession en Ligue 1. Par ailleurs, la Lsfp précise que les matchs de championnat de L1 et L2 « seront programmés les week-end », alors que ceux de la Coupe de la Ligue sont prévus « en semaine sauf les demi-finales et la finale ». Les dates du 2 et 9 juin 2018 sont respectivement retenues pour la finale de la Coupe de la Ligue et celle de la Coupe du Sénégal qui boucle définitivement la saison.

A. Sambou

 

Les Marocains du Wydad Casablanca ont remporté la deuxième Ligue des champions d'Afrique de leur histoire samedi en dominant 1-0 les Egyptiens d'Al-Ahly en finale retour (aller : 1-1), 25 ans après leur premier sacre continental en 1992. De nouveau sur le toit de l'Afrique, le club casablancais a pu exulter dans un stade Mohammed-V comble et devant des supporters survoltés.
Walid El Karti (69e) a marqué le seul but de la partie alors que tout le Maroc attendait une C1 d'Afrique depuis 1999, lorsque le Raja Casablanca, le grand rival du Wydad, s'était imposé.

Malheureux, Al-Ahly reste lui le club le plus titré du continent avec huit trophées, le dernier remontant à 2013.

AFP

 

Le Clasico entre le Real Madrid et le Fc Barcelone lors de la 17e journée de Liga se jouera à un horaire inédit. La Ligue espagnole a, en effet, fixé le match au 23 décembre à... 13h00. Ce match sera particulier pour le Real, qui rentrera tout juste du Mondial des clubs aux Emirats arabes unis (6-16 décembre).

La réunion de crise organisée la veille n’a pas servi d’électrochoc: les Cleveland Cavaliers ont concédé mercredi leur quatrième défaite consécutive face aux Indiana Pacers (124-107) sur leur parquet. C’est le bon moment pour venir à Cleveland et pour tordre le cou à de mauvaises habitudes: après les New York Knicks qui ne s’étaient plus imposés dans l’Ohio depuis trois ans, les Indiana Pacers ont stoppé leur série de neuf défaites consécutives dans la salle des Cavaliers, qui remontait à mars 2014. «Tout est très difficile en ce moment pour nous (...) On n’arrive pas à jouer à notre niveau pendant 48 minutes», a admis LeBron James. «L’équipe est touchée», a admis «King James». Après ce troisième revers à domicile, Cleveland se retrouve en fond de classement à la 13e place (3 v-5 d) de conférence Est. Mais son retard sur le leader, Boston, n’est pour l’instant «que» de trois victoires.

AFP 

Une semaine après leur premier duel en finale de la Coupe du Parlement, Mbour PC et Génération Foot se retrouvent cet après-midi sur les mêmes lieux dans le cadre de la Supercoupe. Un match que les Académiciens de Deni Biram Ndao vont aborder avec l’intention de prendre leur revanche face à des Mbourois qui vont tenter de confirmer leur succès (1-1, 6 tab 5) en finale du tournoi d’ouverture de la saison. Initialement programmé le 28 octobre dernier, ce challenge organisé par la Fédération sénégalaise de football est reporté à cet après-midi (17h) au stade Alassane Djigo de Pikine.

Dans la foulée, le Trophée des Champions qui oppose le champion du Sénégal au vainqueur est aussi reporté au 18 novembre prochain, au stade Caroline Faye de Mbour. Et dans ce tournoi organisé par la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp), Génération Foot sera encore défié par l’autre club mbourois, le Stade de Mbour. Dans ces conditions, le démarrage du championnat a aussi connu un report. En effet, la première journée de la saison 2017-2018, initialement annoncée au 18 novembre, est décalée d’une semaine, le 25 novembre. En fait, pour justifier ce chamboulement, la Lsfp évoque particulièrement la double confrontation entre le Sénégal et l’Afrique du Sud, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018. Pour rappel, le Sénégal se déplace en Afrique du Sud le 10 novembre et reçoit le 14 du même mois son adversaire à Dakar pour clôturer les éliminatoires.

Ansoumana SAMBOU

En sept ans, Dakar Sacré-Cœur (Dsc) a réussi à franchir les différentes étapes du football local pour accéder à la Ligue 1 sénégalaise. Bien structuré, avec de bonnes installations, le club compte sur le travail de formation avec une équipe relativement jeune. Ambitieux, Dsc ne fait pas du maintien en L1 son unique objectif.

Sur deux hectares, plusieurs terrains synthétiques accueillent différentes catégories de jeunes sous les ordres de staffs composés, à chaque fois, d’un binôme sénégalo-français. Malgré un thermomètre qui dépasse les 34 degrés, les exercices se poursuivent sur des installations à faire pâlir d’envie certains clubs européens.

Nous sommes à la Rue 10 angle 12 de Liberté 1, l’antre de Dakar Sacré-Cœur, le tout nouveau promu de la Ligue 1 sénégalaise. La préparation est entamée depuis 5 semaines. Bruno Rohart, le coach du club depuis 2016, assisté par Hassane Fall, vient de terminer deux heures de séance d’entrainement avec le groupe professionnel composé de « 24 à 25 joueurs ». « De deux entrainements par jour au début de la préparation, les séances ont été ramenées à une au quotidien, confie l’entraineur français qui est passé par Le Havre, Lille ou encore Wasquehal.

Par le jeu
Champion de la L2 sénégalaise en 2016/2017, le club a pourtant un « aperçu du niveau » des équipes de Ligue 1. En coupe, Dsc s’est déjà frotté au Diaraf, à l’Uso, à l’As Douanes. « Nous sommes également partis voir des matches de L1, renseigne toujours Bruno Rohart. Il y a de bonnes équipes et l’impact athlétique va être supérieur qu’en Ligue 2 ». Mais avec les promus qui deviennent champions l’année de leur montée sur ces dernières années, la question légitime sur la proximité des niveaux des deux divisions se pose. Une curieuse tradition sénégalaise qui veut également que le Champion sortant venu de L2 redescende l’année de la défense de son titre. « Si je suis champion et qu’on descende en Ligue 2 l’année d’après, cela n’arrangera pas mon président », sourit le coach Rohart. Pour Dsc, l’objectif de cette année est d’abord la confirmation. Cependant, il avoue démarrer une compétition pour en finir le plus haut possible.

« On est rempli d’humilité, on sait qu’on n’est pas les meilleurs », avoue-t-il. Un objectif qui passe par le jeu basé sur un principe : la possession de balle. « Il faut avoir le ballon. Tant qu’on l’a, l’adversaire ne l’a pas », résume Bruno Rohart. Le taux de possession du ballon de Dsc lors de la dernière saison tourne « autour de 65 à 70% ».

Pour pratiquer ce jeu, Bruno Rohart s’inspire de « ce qui se fait en Espagne » mais s’appuie sur la jeunesse. « On a une équipe jeune, moins expérimentée. On n’a que deux joueurs qui ont l’expérience de la Ligue 1. Il va falloir apprendre plus vite que les autres, être mieux organisés que les autres parce que l’impact athlétique ne sera pas toujours en notre faveur ». C’est sur ce modèle que Génération Foot s’est construit avant de se hisser sur le toit du foot sénégalais avec le titre de champion de la saison 2016/2017. « Génération Foot est un exemple à tous les niveaux, reconnaît Bruno Rohart. Cependant, ce sont deux projets différents.

Gf travaille avec le Club français du Fc Metz en fournissant des joueurs qui jouent tout de suite donc peut être plus âgé que ceux de Dsc. « Ils sont, pour l’instant, meilleurs que nous dans la post-formation. Il faut suivre leur exemple, je suis admiratif de leur travail. Nous essayons de construire et d’avoir une ambition continentale avec une qualification à la Ligue africaine des Champions », projette le Français.

Le chiffre : 20,2
C’est l’âge moyen des joueurs de Dakar Sacré-Cœur. « La jeunesse de l’effectif n’est pas un handicap mais plutôt un atout. Les joueurs ont beaucoup d’enthousiasme. En revanche, il va falloir apprendre vite et s’adapter rapidement à la Ligue 1 sénégalaise ».

Joueur à suivre : Andalinou Correa, fan de Sergio Ramos
Andalinou CorreaAu club depuis 2013, Andelinou Correa fait partie des cadres de Dsc avec Pape Meissa Ba et Alassane Ndao (co-meilleur buteur de L2 l’année passée). Venu de Ziguinchor, Andalinou Corréa a pu intégrer le club pour finir par en devenir le capitaine. « Anda », comme l’appelle Bruno Rohart, se dit heureux d’avoir progressé au club avec les installations de Dsc, notamment les terrains synthétiques qui permettent d’optimiser le travail technique. « J’ai beaucoup appris sur le plan tactique, reconnaît-il. On nous apprend comment défendre et comment attaquer. Il y a un énorme travail dans le replacement ». Qualifié de joueur fiable par son coach, Andalinou Corréa est décrit comme « solide, gros travailleur, très utile et important » qui peut jouer au milieu et en défense axiale.

L’objectif pour le joueur de 21 ans est de rester en L1. « Mais si on peut finir champion, on ne va pas cracher sur un titre », consent-il.
Pour la suite de sa carrière, « Anda » rêve, comme beaucoup de joueurs, de championnats européens notamment la Liga et du Real Madrid pour marcher sur les pas de son modèle : Sergio Ramos.

Le club 
Budget : « C’est confidentiel », selon le président Matthieu Chupin, qui regrette l’absence de droit Tv, de sponsors et d’une billetterie. Mais après recoupement, 70% du budget de Dsc proviennent de la partie Sport Loisir (notamment la location de leurs différents terrains synthétiques à des particuliers et aux entreprises). Les 30% restants sont partagés entre les subventions allouées par l’OL (par exemple) et les transferts de joueurs.

Centre de formation : 86 jeunes répartis en U13, U15, U17 et un groupe élite avec les U19 et la réserve professionnelle.

MATTHIEU CHUPIN, PRESIDENT DE DSC : Le secret de l’interculturalité
Matthieu ChupinSe présentant comme un « Sénégalais d’origine française », Matthieu Chupin vit au pays de la Téranga depuis 30 ans. Il est le président « délégué » - il tient à la précision - de Dakar Sacré-Cœur. Bignona, Louga ou encore l’As Police figurent sur son Cv de dirigeant de clubs. Dakar Sacré-Cœur fait partie des nouvelles générations de clubs sénégalais avec l’hybridité d’un centre de formation et d’un club professionnel.
« Les frères du Sacré-Cœur, l’industriel Brahim Darwish, le président de l’association Henri Diop, latéral de la Jeanne d’Arc dans les années 50, d’anciens joueurs professionnels comme Omar Daf, Souleymane Camara et Boubacar Sarr Locotte », sont cités par Matthieu Chupin comme des membres historiques de la création du club Dakar Sacré-Cœur.

Travailler en binôme
Mais l’histoire, ce n’est pas seulement prophétiser sur le passé. Il s’agit également de présent et d’avenir. Et dans l’immédiat, c’est une première expérience en L1 qui est à l’horizon. L’objectif de Dsc « est de se stabiliser en L1 », reprend Matthieu Chupin à la suite du staff sportif, comme les mots clés d’une communication bien maîtrisée. C’est « différent de se maintenir car cela signifie ne pas avoir l’œil rivé sur les dernières places. Nous sommes plus ambitieux ». M. Chupin refuse que Dsc soit assimilée à une académie.

A la place, il parle d’un « club professionnel qui ambitionne de jouer les grands rôles sur le continent africain dans les années à venir ». Pour cela, le président délégué de Dsc veut mettre à profit le « concept d’interculturalité, qui est une richesse ». Pour le « Sénégalais d’origine française », cela se matérialise par le fait de faire travailler des binômes sénégalais et français autant dans le staff, sportif et technique, qu’au sein de l’équipe administrative.

PARTENARIAT AVEC LYON : « Aulas sera bientôt au Sénégal pour renégocier l’accord »
L’approche de Matthieu Chupin des ponts culturels permet de comprendre le partenariat entre Dakar Sacré-Cœur et l’Olympique Lyonnais (OL) avec à la clé un réciproque intérêt financier.
Entamé en octobre 2015, le partenariat entre Dsc et l’OL porte sur trois ans. A travers une participation au budget dont la somme n’est pas dévoilée par Matthieu Chupin, Lyon peut engager des joueurs de l’équipe dakaroise. Le président délégué concède simplement à dire qu’il y a « un mécanisme complexe axé sur une subvention annuelle légère avec un système de bonus sur les joueurs qui signent à Lyon. Si un joueur formé par Dsc fait, par la suite, un parcours complet à Lyon, cela peut être intéressant au niveau financier ». Cette année, c’est le cas d’Ousseynou Ndiaye qui est allé rejoindre l’équipe lyonnaise. En s’alliant à Dsc, Lyon vise les quelques joueurs qui ne seraient pas formés à l’académie OL.

Dans l’équipe alignée en Ligue 1 française, Lyon aligne parfois 8 joueurs issus de sa formation. « L’objectif, dans quelques années, est qu’il en est 9 ou 10 parce que Dsc aura contribué à un ou deux joueurs formés à Dakar car ils seront au-dessus de ceux formés à l’académie OL. Lyon ne prend pas un profil de joueur qu’ils ont déjà ».

Le modèle lyonnais
Aulas DSCA moins d’un an du terme, c’est l’heure de la renégociation du partenariat. « Oui, c’est bien un partenariat. Dakar Sacré-Cœur n’est pas une filiale de l’OL », précise Matthieu Chupin, selon qui le président Aulas sera bientôt à Dakar pour la renégociation de l’accord de partenariat.

Lyon a envie de poursuivre l’aventure et nous aussi. Ce sera discuté lors de la visite du président Aulas à Dakar ». Lyon est le troisième club formateur en Europe après le Fc Barcelone et le Real Madrid. Pour Dsc, l’OL est un exemple dans la formation mais aussi au niveau du modèle économique. « Le président Jean-Michel Aulas (patron de l’OL) a eu à développer en même temps un club et une entreprise, c’est également notre volonté. On a beaucoup à apprendre de Lyon, notamment avec le stade Groupama Arena, si on veut être ambitieux, il faudra se pencher sur un projet stade ».

Le dur apprentissage de la Ligue 1
La saison de Dakar Sacré-Cœur se jouera essentiellement sur l’adaptation à deux aspects importants. Le premier porte sur le degré de ses jeunes joueurs à se hisser rapidement au niveau requis par la rigueur de la Ligue 1 sénégalaise.

Avec un effectif où le joueur le plus âgé est le gardien de but Abdou Razak Diop (27 ans), qui n’est d’ailleurs pas le titulaire en puissance à ce poste, l’inexpérience peut être un handicap pour les premières journées. Le deuxième aspect porte sur l’adaptation de leur système de jeu basé sur la possession de balle aux terrains parfois difficiles de notre L1 avec des équipes qui ont généralement un football plus direct. Mais en finissant champion de L2 l’année dernière, l’équipe du coach Rohart semble disposer d’une hybridité naturelle sur ce plan.

Palmarès 
- Champion de Ligue 2 
saison 2016-2017
- Double finaliste Coupe de la Ligue (2015 et 2016)
- Demi-finaliste de la Coupe du Sénégal 2015
- 1 titre de champion en U17 2014-2015
- 2 titres de champion en U19 2013-2014/2014-2015
- 1 coupe du Sénégal en U19 2011-2012

Par Moussa DIOP

 

Le congrès des comités nationaux olympiques à Prague a critiqué vendredi les appels visant à interdire à tous les athlètes russes de participer aux jeux Olympiques 2018 à Pyeongchang, mettant en garde contre des interférences politiques dans le sport.

Réunie pendant deux jours dans la capitale tchèque, l’Association des Comités nationaux olympiques (Acno) a souligné dans son compte-rendu final que la protection des athlètes propres restait une «priorité absolue». L’Acno a exprimé sa «pleine confiance» dans les enquêtes en cours menées par les commissions Schmid et Oswald, sur des cas de dopage cités dans le rapport du juriste canadien Richard McLaren, qui a établi en juillet 2016 l’existence d’un dopage institutionnalisé en Russie. Ces deux commissions procèdent à de nouvelles analyses des tests effectués auprès de tous les athlètes russes aux JO-2014 de Sotchi pour voir s’il y a eu dopage (commission Oswald), et enquêtent aussi sur les manipulations d’échantillons (commission Schmid).

Il est «inacceptable», selon l’Acno, que des sanctions spécifiques soient publiquement demandées avant l’achèvement des travaux des deux commissions. La secrétaire générale de l’Acno, Gunilla Lindberg, s’est prononcée au cours d’une conférence de presse finale contre «tout jugement des gens avant la fin de l’enquête».

Et concernant un autre dossier, M. Kejval a ajouté : «Nous voulons tous que les athlètes nord-coréens participent aux Jeux de Pyeongchang car selon la Charte olympique, la politique n’a rien à avoir avec le sport. C’est le principe de l’Olympisme».

AFP

La saison de handball sera clôturée aujourd’hui au stadium Iba Mar Diop avec les finales de la coupe du Sénégal en hommes (19h) et dames (17h). L’Us Rail, détenteur du trophée, fera face au Saltigué chez les hommes, tandis que la Renaissance Handball club de Tivavouane croisera Saltigué double détenteur du trophée au niveau des dames.

Cristiano Ronaldo est le grand absent du groupe retenu vendredi par le sélectionneur de l’équipe du Portugal Fernando Santos pour les matches amicaux qui opposeront les champions d’Europe en titre à l’Arabie Saoudite et aux Etats-Unis, les 10 et 14 novembre. Sans énoncer clairement les motifs de l’absence de Ronaldo, Fernando Santos a toutefois exclu que sa décision soit liée à sa relative méforme avec le Real Madrid, où «CR7» connaît son plus mauvais début de saison avec un seul but en dix journées de Liga espagnole.

«Vous pensez que ce serait une raison pour ne plus convoquer Ronaldo? Non, impossible», a-t-il lancé avec un sourire moqueur en conférence de presse. L’effectif de 24 joueurs est d’ailleurs marqué par l’absence d’autres cadres de la Seleçao comme le gardien Rui Patricio, le défenseur José Fonte, les milieux William Carvalho, Joao Moutinho et André Gomes ou l’attaquant Ricardo Quaresma. Les recettes de ces deux matches amicaux, qui se tiendront dans deux des districts les plus touchés par les incendies meurtriers qui ont frappé le pays cet été, sera reversé aux familles des victimes.

AFP 

L’Uefa rendra sa décision disciplinaire le 10 novembre concernant le défenseur de Marseille Patrice Evra, exclu pour un coup de pied contre un supporter avant la rencontre d’Europa League à Guimaraes, et suspendu au minimum pour la prochaine rencontre de C3, a annoncé l’instance vendredi. Evra a récolté un «carton rouge pour comportement violent». Il est donc suspendu «au moins un match» avant la décision de la commission de discipline de l’Uefa le 10 novembre, précise-t-elle. Le joueur de 36 ans risque une lourde sanction.

Pour un geste relativement similaire en 1995, dans le Championnat d’Angleterre, l’attaquant français de Manchester United Eric Cantona avait été suspendu huit mois par la Fédération anglaise (Fa), du 25 janvier au 1er octobre. Quelques dizaines de personnes, la plupart issues de la zone réservée aux fans marseillais -qui étaient près de 500- avaient pris à partie le joueur. Après avoir échangé verbalement avec eux, Evra a violemment réagi avec ce coup de pied. Les stadiers sont ensuite rapidement intervenus, mettant fin à l’altercation.

Coup de pied d’Evra
«Le vrai péril, le comportement de certains supporters» «Qu’un joueur pète les plombs, c’est un épiphénomène. Le vrai péril, c’est le comportement de certains supporters, des énergumènes avinés», a estimé auprès de l’Afp Philippe Piat, le président du syndicat des joueurs professionnels (Unfp), après le violent coup de pied du Marseillais Patrice Evra contre un supporter injurieux.
Le dirigeant de l’Unfp ne «sait pas» si Evra, âgé de 36 ans, a signé la fin de sa carrière avec ce geste, pour lequel il risque de lourdes sanctions. «Dire que la carrière d’un joueur est finie au mois de novembre, c’est extrapoler beaucoup. La question c’est d’abord l’incident et ce qu’il s’est passé», considère-t-il.

«Certains supporters sont des énergumènes avinés. Alors qu’il n’est même pas en train de jouer, qu’il est en train de s’échauffer, dix supporters l’insultent. Il y a parfois des comportements inacceptables. Il faut faire comme l’Angleterre qui a réussi à changer les choses», conclut-il.

AFP

Dortmund, en pleine dépression, reçoit samedi le leader Munich pour la 11e journée du championnat d’Allemagne, qui s’ouvre vendredi par la rencontre Francfort-Brême.
Samedi, tous les regards seront tournés évidemment vers le chaudron du Signal Iduna Park, où Dortmund (2e, 20 pts) joue très gros. S’ils s’effondrent de nouveau face au Bayern en plein renouveau (23 points - six matches, six victoires depuis l’arrivée de Jupp Heynckes), ils seront décrochés de la course au titre. Sommet secondaire de cette 11e journée, le troisième Leipzig (19 pts) reçoit le quatrième Hanovre (18 pts), qui voudra enchaîner sur la lancée de son succès contre Dortmund (4-2) la semaine dernière.

Le programme (en heures Gmt)
Hier : Eintracht Francfort - Werder Brême 2 - 1. Aujourd’hui: (14h30) Leipzig – Hanovre, Fribourg - Schalke 04, Mönchengladbach – Mayence, Augsbourg – Leverkusen, Hambourg – Stuttgart, (17h30) Dortmund - Bayern Munich.
Demain : (14h30) Cologne – Hoffenheim, (17h00) Wolfsburg - Hertha Berlin

France/12e journée : Derby Saint-Etienne-Lyon
Une 12e journée de Championnat de France marquée par le derby toujours très chaud entre Saint-Etienne et Lyon dimanche (21h00). Dans les autres rencontres du week-end, le leader parisien (29 points) se rend à Angers aujourd’hui, juste avant la rencontre entre le dauphin Monaco (25 points) face à Guingamp.
En grandes difficultés, les Lillois de Marcelo Bielsa, 19es, chercheront à retrouver un peu d’air demain contre la lanterne rouge, Metz. Mais le rendez-vous le plus attendu de cette douzième journée est le déplacement de Lyon à Saint-Etienne demain pour le derby historique du foot français. Les Lyonnais, 3e, n’ont plus gagné à Geoffroy-Guichard depuis novembre 2013.

Le programme (en heures Gmt)
Hier : Rennes – Bordeaux 2 - 1. Aujourd’hui : (16h00) Angers - Paris SG, (19h00) Monaco – Guingamp, Montpellier – Amiens, Nantes – Toulouse, Troyes – Strasbourg. Demain : (14h00) Nice – Dijon, (16h00) Marseille – Caen, Metz – Lille, (20h00) Saint-Etienne - Lyon

Espagne/11e journée : Séville défie Barcelone
Déplacement ardu pour le Séville Fc, qui part samedi à l’assaut du leader Barcelone (19h45 Gmt). Ensuite, place à l’autre équipe de la capitale andalouse, le Séville Fc (5e, 19 pts), qui se déplace au Camp Nou pour défier le Barça (1er, 28 pts). Valence (2e, 24 pts) et l’Atletico Madrid (4e, 20 pts) vont pour leur part poursuivre leur lutte pour le podium, respectivement contre Leganés à domicile et sur la pelouse du Deportivo La Corogne. Dimanche soir, le Real Madrid (3e, 20 pts) tentera de repartir de l’avant en Liga après les coups d’arrêt subis dimanche dernier à Gérone (2-1) et mercredi en C1 contre Tottenham (3-1).

Le programme (en heures Gmt) :
Hier : Betis Séville – Getafe 2 - 2. Aujourd’hui : (12h00) Valence – Leganés, (15h15) Deportivo La Corogne - Atletico Madrid, (17h30) Alavés - Espanyol Barcelone, (19h45) Fc Barcelone - Séville Fc. Demain : (11h00) Levante – Gérone, (15h15) Celta Vigo - Athletic Bilbao, (17h30) Real Sociedad – Eibar, Villarreal – Malaga, (19h45) Real Madrid - Las Palmas

Angleterre - 11e journée : Chelsea-Manchester United, un duel pour ne pas perdre la tête
Surtout ne plus laisser de points en route: le Chelsea d’Antonio Conte et le Manchester United de José Mourinho s’affrontent dimanche (16h00 Gmt) lors de la 11e journée de Premier League dans un duel à l’enjeu sportif crucial, qui dépasse l‘antipathie entre les deux entraîneurs. Déjà relégués à cinq longueurs des «Citizens» (28 pts), les «Red Devils» (23 pts) n’ont plus le droit à l’erreur. C’est encore pire pour les champions en titre (actuellement 4e avec 19 pts). A neuf points des leaders, ils n’y arrivent plus vraiment et la crise guette alors que Conte multiplie les coups de sang. Formidable contre le Real Madrid (3-1), Tottenham doit rebondir en championnat après sa défaite à Old Trafford (1-0). C’est vital aussi pour Liverpool, encore plus loin (6e avec 16 pts).

Le programme (en heures Gmt)
Aujourd’hui : (12h30) Stoke – Leicester, (15h00) Huddersfield - West Bromwich, Newcastle – Bournemouth, Southampton – Burnley, Swansea – Brighton, (17h30) West Ham – Liverpool. Demain : (12h00) Tottenham - Crystal Palace, (14h15) Manchester City – Arsenal, (16h00) Chelsea - Manchester United, Everton - Watford

Italie/12e journée : Les leaders au calme après l’Europe
AFP : La 12e journée de Serie A pourrait permettre aux leaders du classement, Naples et Juventus en tête, de se remettre de leurs émotions européennes, avec des matches a priori à leur portée, les quatre premiers affrontant des équipes de milieu ou de bas de tableau.

Dimanche, les Turinois pourraient donc passer leurs nerfs sur les malheureux joueurs de Benevento, battus 11 fois lors des 11 premières journées. Devant leur public, les joueurs de la Juve porteront un maillot spécial à l’occasion du 120e anniversaire de leur club, fondé le 1er novembre 1897. Deuxième à deux longueurs de Naples, l’Inter Milan a de son côté eu toute la semaine pour préparer la venue dimanche du Torino (9e). Son voisin de l’Ac Milan, seulement 8e, reste lui en grande difficulté avant son déplacement dimanche soir sur le terrain de Sassuolo.

Le programme en heures Gmt)
Aujourd’hui : (18h00) Bologne – Crotone, (20h45) Genoa - Sampdoria Gênes. Demain : (12h30) Inter Milan – Torino, (15h00) Cagliari - Hellas Vérone, Chievo Vérone – Naples, Fiorentina - As Rome, Juventus Turin – Benevento, Lazio Rome – Udinese, (18h00) Atalanta Bergame – Spal, (20h45) Sassuolo - Ac Milan

AFP

L’Ac Milan a raté l’occasion de valider son ticket pour les 16e de finale de l’Europa League en étant tenu en échec sur le terrain de l’Aek Athènes (0-0), jeudi, le Dynamo Kiev, vainqueur 1-0 des Young Boys, devenant le premier club à se qualifier.

Milan, battu 2-0 sur son terrain par la Juventus lors de la dernière journée de Serie A, a pourtant aligné son équipe type à trois éléments près. Et même l’entrée en seconde période de son meilleur buteur Suso, initialement préservé, n’a pas permis aux Italiens de surprendre une défense bien regroupée de l’Aek. Mais ce n’est que partie remise et, toujours en tête du groupe D avec huit points, soit deux de plus que l’Aek, l’Ac Milan devrait valider son ticket pour les 16e dès la prochaine journée, le 23 novembre, en accueillant l’Austria Vienne, 3e après sa large victoire en Croatie devant Rijeka (4-1).

A Berne, un but de Vitaly Buialsky (70e) a suffi au bonheur du Dynamo Kiev qui, en battant les Young Boys 1-0, a été le premier club à se hisser en 16e de finale. Dans ce groupe B, la lutte pour la deuxième place, synonyme aussi de qualification, se jouera entre le Partizan (2e, 5 pts) et les Young Boys (3e, 3 pts) qui s’affronteront le 23 novembre à Belgrade.

La Lazio n’a rien montré jeudi mais même sans cadrer un seul tir elle est parvenue à s’imposer 1-0 contre Nice, sur un but contre son camp d’un défenseur azuréen, et à s’assurer qualification et première place du groupe K de l’Europa League

Enfin, à noter la belle victoire de Lyon devant Everton (3-0), éliminant au passage le club anglais, tandis que l’Atalanta Bergame a été privé de la qualification dans le temps additionnel par l’Apollon Limassol (1-1) dans ce groupe E.

Résultats
Groupe A : Maccabi Tel-Aviv (ISR) - Astana (KAZ) 0 – 1, Slavia Prague (CZE) - Villarreal (ESP) 0 – 2
Groupe B : Young Boys (SUI) - Dyn? Kiev (UKR) 0 – 1, Part.Belgrade (SRB) - KF Skënderbeu (ALB) 2 – 0
Groupe C : Basaksehir (TUR) - Hoffenheim (GER) 1 – 1, Ludogorets (BUL) - S. Braga (POR) 1 - 1
Groupe D : AEK Athènes (GRE) - AC Milan (ITA) 0 – 0, Rijeka (CRO) - Austria Vienne (AUT) 1 – 4
Groupe E : Apollon Limassol (CYP) - Atalanta Bergame (ITA) 1 – 1, Lyon (FRA) - Everton (ENG) 3 - 0
Groupe F : Lok.Moscou (RUS) - FC Sheriff (MDA) 1 – 2, FC Copen. (DEN) - FC Fastav Zlín (CZE) 3 - 0
Groupe G : Steaua Bucarest (Roum)- Hapoel Beer Sheva (Isr) 1-1, Viktoria Plzen (Cze)- Lugano (Sui) 4-1
Groupe H : Cologne (GER) - BATE Borisov (BLR) 5 – 2, Arsenal (ENG) - ER Belgrade (YOU) 0 - 0
Groupe I : Salzbourg (AUT) - Konyaspor (TUR) 0 – 0, Vitoria Guimaraes (POR) - Marseille (FRA) 1 - 0
Groupe J : Hert. Berlin (GER) - Zarya Louhansk (UKR) 2 – 0, Ath.Bilbao (ESP) - Östersund (SWE) 1 - 0
Groupe K : Vitesse Arnhem (NED) - Zulte-Waregem (BEL) 0 – 2, Lazio Rome (ITA) - Nice (FRA) 1 - 0
Groupe L : Real Sociedad (ESP) - Vardar Skopje (MKD) 3 – 0, Rosenborg (NOR) - Saint-Péter. (RUS) 1 - 1

AFP

Le Belge Georges Leekens, 68 ans, a été désigné sélectionneur de l’équipe de la Hongrie, en remplacement de l’Allemand Bernd Storck, limogé récemment après l’élimination des Magyars des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie, a annoncé la Dédération (Mlsz). «Le Belge Georges Leekens sera l’entraîneur de la Hongrie», a indiqué un communiqué de la Mlsz. Ce sera la sixième expérience du technicien flamand à la tête d’une sélection nationale: ancien entraîneur de la Belgique (1997-1999, puis 2010-2012), Leekens a également dirigé la Tunisie (2014-2015) et l’Algérie à deux reprises, en 2003 puis durant quelques mois de novembre 2016 à fin janvier 2017. Dirigés durant un peu plus de deux ans par Bernd Storck, les Hongrois se sont qualifiés en 2016 pour leur premier tournoi international depuis le Mondial-1986.

AFP

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.