banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (3650)

Sport

L’attaquant français Ousmane Dembélé reste suspendu «jusqu’à nouvel ordre», a indiqué dimanche matin la direction du Borussia Dortmund.

«Nous sommes maintenant pleinement concentrés sur la préparation de l’équipe à la reprise de la Bundesliga, le week-end prochain à Wolfsburg», a expliqué Michael Zorc, directeur sportif du club allemand sur son site internet.

«Ousmane Dembélé a naturellement la possibilité de s’entraîner individuellement, à l’écart du groupe», a-t-il poursuivi.
Jeudi matin, en pleine spéculation sur son possible transfert vers le Fc Barcelone, le Français ne s’était pas présenté à l’entraînement et avait de ce fait écopé d’une suspension «jusqu’à la fin de la semaine», soit après la rencontre de Coupe d‘Allemagne remportée samedi soir par le Borussia face à Rielasingen-Arlen (4-0).
Son absence avait relancé les spéculations sur un départ imminent vers le club catalan, en remplacement de Neymar recruté par le Paris Saint-Germain pour une somme record d’au moins 222 millions d’euros.

Mais un départ du prodige français Ousmane Dembélé du Borussia Dortmund vers le Fc Barcelone était alors apparue «peu probable» faute d’accord sur le montant du transfert -150 millions d’euros réclamés par Dortmund selon la presse.

 

AFP

Tranquille pour les Red Devils et les Spurs: Manchester United et Tottenham ont gagné facilement lors de leur entrée en Premier League, respectivement contre West Ham (4-0) grâce à un doublé de Lukaku, et à Newcastle (2-0), dimanche en clôture de la 1re journée.

Si Arsenal, contre Leicester (4-3) vendredi, et Manchester City, à Brighton (2-0) samedi, se sont également imposés lors de la journée inaugurale, le champion Chelsea et Liverpool ont trébuché sur la première marche. Les Blues ont ainsi perdu la tête contre Burnley (3-2) et les Reds ont craqué en fin de match à Watford (3-3).
Samedi, Liverpool a craqué en fin de match contre Watford (3-3), laissant déjà filer des points, plombé par une défense calamiteuse.

Les résultats
Arsenal - Leicester 4 – 3, Watford - Liverpool 3 – 3, West Bromwich - Bournemouth 1 – 0, Chelsea - Burnley 2 – 3, Crystal Palace - Huddersfield 0 – 3, Everton - Stoke 1 – 0, Southampton - Swansea 0 – 0, Brighton - Manchester City 0 – 2, Newcastle - Tottenham 0 – 2, Manchester United - West Ham 4 - 0

 

AFP

Neymar a marqué un but et réussi une passe décisive dès son premier match, contre Guingamp (3-0), et le Paris SG a rejoint le peloton des équipes ayant remporté leurs deux matches de Ligue 1, dimanche soir en clôture de la 2e journée.

Monaco, vainqueur 4-1 à Dijon dans l’après-midi, y figure également en compagnie de Lyon, Marseille et Saint-Etienne, un peloton mené à la différence de buts par l’OL, toujours leader.
A Dijon, Monaco a marqué dès la 3e minute et menait déjà 3-0 au bout d’une grosse demi-heure de jeu, si bien que le match ne proposait aucun suspense. Mais un Tigre a rugi.
Falcao a réussi le premier triplé de la saison: il a ouvert le score en prolongeant le ballon du pied sur un corner (3e) puis inscrit son deuxième but du jour d’une frappe enroulée et déviée finissant en lucarne (37e), avant de marquer de nouveau sur un corner, de la tête cette fois (51e).

Pour son retour dans le cadre de l’élite, la Meinau a connu la victoire de Strasbourg 3-0 (après un revers 4-0 à Lyon le week-end précédent) et vécu un fait insolite et très rare puisque Lille a eu trois gardiens: lorsque le titulaire Maignan a été exclu (63e), les trois changements avaient déjà été effectués, dès la première période, dus à deux blessures et un ajustement opéré par l’entraîneur Marcelo Bielsa.

Les Résultats
Nice - Troyes 1 – 2, Rennes - Lyon 1 – 2, Nantes - Marseille 0 – 1, Amiens - Angers 0 – 2, Caen - Saint-Etienne 0 – 1, Bordeaux - Metz 2 – 0, Toulouse - Montpellier 1 – 0, Strasbourg - Lille 3 – 0, Dijon - Monaco 1 – 4, Guingamp - Paris SG 0 - 3

AFP

La Sud-Africaine Caster Semenya a remporté le titre mondial du 800 m en en 1 min 55 sec 92/100e, dimanche soir au stade olympique de Londres. L’athlète de 26 ans retrouve un titre qu’elle avait décroché en 2009 à Berlin et 2011 à Daegu. Egalement double championne olympique du double tour de piste (2012/2016) et médaillée de bronze sur 1500 m à Londres, Semenya a fait la différence dans la ligne droite.

AFP

Arrivé au terminus de sa carrière, la superstar Usain Bolt a été foudroyée par une crampe dans la dernière ligne droite de la finale du relais du 4x100 m des Mondiaux de Londres, s’écroulant sur la piste, incapable de mener le bâton à l’arrivée samedi soir.

Lancée à la poursuite du Britannique Nethaneel Mitchell-Blake et de l’Américain Christian Coleman, la grande carcasse s’est cabrée à une cinquantaine de mètres de l’arrivée, la jambe gauche en déséquilibre. «C’est une crampe à l’ischio-jambier gauche mais le plus douloureux, c’est la  déception de perdre la course. Les trois dernières semaines ont été dures pour lui, vous savez. Nous lui souhaitons le meilleur», a indiqué le médecin de l’équipe jamaïcaine Kevin Jones. La légende vivante du sprint (huit médailles d’or olympiques, onze aux Mondiaux) a refusé le fauteuil roulant qu’on lui proposait, se relevant péniblement en se tenant derrière la cuisse gauche pour retrouver ses partenaires jamaïcains. Forcément déçus comme lui.

La plus formidable machine à sprinter s’est donc grippée pour sa dernière exhibition. «Il s’est excusé auprès de nous mais il n’y avait pas besoin d’excuses, les blessures faisant partie du sport», a déclaré son partenaire Julian Forte. Seulement troisième du 100 m il y a une semaine, son premier échec en grand championnat depuis dix ans, Bolt (30 ans) a raté ses adieux sur le plan sportif. Comme des combats de trop. L’homme le plus rapide de tous les temps (9 sec 58 au 100 m, 19 sec 19 au 200 m) aura finalement surtout savouré sa dernière matinée, pour les séries.
Au temps de sa splendeur et de celle du sprint jamaïcain, le roi n’apparaissait pas le matin, laissant à un remplaçant le soin d’expédier la formalité des qualifications. Lui n’arrivait que le soir, en habit de lumière dans son maillot jaune. Samedi soir, la magie n’a plus fonctionné. Et, pendant que la Foudre était au sol, Mitchell-Blake résistait à Coleman (37.47 à 37.52) pour donner l’or que la Grande-Bretagne avait auparavant espéré de Mo Farah.

Un premier coup de tonnerre avait retenti dans le stade une heure  et demie auparavant, pour annoncer la première défaite depuis 2011 en grand championnat de Mo Farah, le héros britannique, lui aussi battu dans la dernière ligne par l’Ethiopien Muktar Edris. Le doublé semble interdit à Londres. Après l’échec du Sud-Africain Wayde Van Niekerk (1er du 400 m/2e du 200 m), l’idole du stade a également échoué à renouveler le doublé du demi-fond (10.000/5000 m) qu’il avait réussi quatre fois entre Jo et Mondiaux. L’Ethiopienne Almaz Ayana, lauréate du 10.000 m, tentera de vaincre le signe indien sur 5000 m dimanche, lors de la journée de clôture. «J’étais super préparé et je savais que j’allais le battre. Après le 10 km, Mo Farah était peut-être fatigué et il n’avait plus assez de jus pour le sprint. J’étais plus fort. Je suis le nouveau champion pour l’Ethiopie. Je suis le prochain champion», a assuré le vainqueur, âgé de 23 ans. «Mes jambes n’en pouvaient plus en entrant dans la ligne droite. Et les Ethiopiens ont été forts en sacrifiant deux des leurs», a admis Farah, les larmes aux yeux.

La dernière défaite de  Farah, sur 10.000 m aux Mondiaux 2011 à Daegu (Corée du Sud), avait été déjà l’oeuvre d’un Ethiopien, Ibrahim Jeilan.
- Felix puissance 15 -
L’Américaine Allyson Felix, or avec le relais 4X100 m, a elle définitivement dépassé Bolt et Merlene Ottey au titre d’athlète le plus médaillé aux Mondiaux, avec désormais 15 breloques contre «seulement» 14 pour les deux légendes. La Russe sous drapeau neutre Maria Lasitskene a déployé ses longues jambes pour un vol impeccable au-dessus de la barre posée à 2,03 m. Suffisant pour conserver son titre.

Au 100 m haies, l’Australienne Sally Pearson a brisé l’hégémonie américaine sur la discipline.  
Au décathlon, synthèse de toutes les disciplines en dix travaux, le Français Kevin Mayer a dominé avec 8768 pts, terminant avec des douleurs au coude droit et des larmes de joie,  devant la paire allemande Rico Freimuth (8.564 pts) et Kai Kazmirek (8488 pts).

AFP

Le Jamaïcain Usain Bolt s’est blessé lors de sa dernière course, le 4x100 m, aux Championnats du monde à Londres, les Britanniques décrochant le titre mondial en 37 sec 47 (record d’Europe), devant les Américains (37.52) et les Japonais (38.04).

Alors que la Jamaïque était au contact de la Grande-Bretagne et les Etats-Unis pour le titre mondial après le passage du troisième relais, Bolt s’est claqué, touché à la jambe gauche, pour sa dernière ligne droite sur la scène internationale.

Bolt s’est alors arrêté en plein effort, s’est allongé sur la piste mais s’est relevé pour rejoindre ses équipiers en boitant.

Les Jamaïcains avec Bolt avaient remporté le titre mondial sur 4x100 m quatre fois de suite à Berlin-2009, Daegu-2011, 2015, et il faut remonter à 2005 pour retrouver un podium sans les athlètes de Kingston.

AFP 

L’Allemand Alexander Zverev, 20 ans, a battu dimanche à Montréal le favori Roger Federer en deux sets, 6-3, 6-4 empochant au passage son cinquième tournoi sur le circuit depuis le début de l’année. Sur sa lancée de sa victoire il y a tout juste une semaine à Washington, Alexander Zverev, 8e mondial, a pris sa revanche sur le Suisse qui l’avait battu en juin sur le gazon allemand de Halle, au terme d’un match marqué par une multiplication de fautes directes de Federer.

WTA - Toronto: Svitolina domine Wozniacki en finale
AFP : L’Ukrainienne Elina Svitolina, 5e joueuse mondiale, a remporté dimanche le tournoi de Toronto en battant en finale la Danoise Caroline Wozniacki ( 6e mondiale), 6-4, 6-0. Svitolina, 22 ans, décroche son cinquième titre de la saison. Pour Wozniacki, c’est la sixième défaite d’affilée en finale.

AFP

Last modified on lundi, 14 août 2017 12:58

L’Asc  Keur Matar Ndack s’est adjugé le premier trophée « Abdoulaye Ndiaye «Ngalgou» », parrain de la finale de la zone I de l’Odcav de Tivaouane en battant l’Asc Ndoute sur la marque étriquée d’un but à 0. Une belle finale qui s’est disputée dans l’esprit de fraternité et de sportivité devant un public nombreux. Le but marqué par Mamour Diop à la 28e minute sur coup franc a certes galvanisé les joueurs de Keur Matar, mais n’a pas suffi aux protégés du coach Aziz Faye de doubler la marque malgré les nombreuses occasions qu’ils se sont créées.  Quant à l’Asc Ndoute, auréolée de plusieurs titres dans le passé, elle a pris beaucoup d’initiatives, sans arriver malheureusement à l’essentiel. C’est-à-dire l’égalisation et voire même surmonter l’adversaire. Un adversaire qui, au jeu physique et tactique, était mieux préparé que les protégés de Lamine Ndiaye « Curios », le coach qui apparemment était désemparé face à la domination de Keur Matar. Le parrain, en remettant le trophée au capitane de l’Asc Keur Matar, Assane Diop dit Azo, a magnifié cette belle fête du football et déclaré qu’il va étendre son soutien à toutes les Asc du département de Tivaouane. Une ville sevrée d’élite depuis l’époque des Damels de Tivaouane. Déjà, pour cette première édition, le parrain n’a pas lésiné sur les moyens. C’est ainsi qu’il a offert 6 jeux de maillots, 20 ballons, 50 médailles dont 25 en or et une enveloppe financière pour les charges organisationnelles. En cadet, l’AscSC Fogny a battu l’Asc Ndoute sur la marque d’un but à zéro.

Les Lions locaux pour une avance confortable

Les Lions locaux disputeront, demain à partir de 17h, au stade Alassane Djigo de Pikine, la première manche du dernier tour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (Chan). Un match que l’entraîneur Moustapha Seck et ses joueurs ont bien préparé après leur qualification devant la Sierra Leone (1-1 et 3-1) au tour précédant.

Deux stages de préparation ponctués par des matches amicaux ont meublé le séjour des Lions locaux au centre de développement technique Jules François Bocandé de Toubab Dialao afin d’être au top. Mais en abordant ce match, Tapha Seck et ses joueurs auront à l’esprit qu’ils avaient raté deux Chan de suite ; le premier contre la Mauritanie et le second contre cette même équipe guinéenne qui leur avait barré la route du Chan 2016. Maintenant qu’ils sont à deux doigts de la qualification, les Lions locaux auront certainement retenu les leçons du passé pour bien rectifier.

Toutefois, ils auront également à l’esprit que l’adversaire n’est point un manchot si l’on se réfère à son large succès sur la Guinée Bissau au tour précédent (3-1, 7-0). Belles retrouvailles donc entre voisins au football semblable.

Dans cette perspective, Moustapha Seck a bien pris soin de se renforcer surtout au niveau de la défense avec l’arrivée de Mohamed Kâne, le défenseur central de Génération Foot qui vient pallier les absences de Mamadou Sylla et Alioune Ndiaye. Un joueur qui a toujours fait partie des plans du coach sénégalais, lequel attendait seulement le moment propice pour faire appel à ses services. Dans le match de demain, le gardien Pape Seydou Ndiaye et ses coéquipiers devront s’employer à assurer une avance confortable dans la perspective du match retour prévu la semaine prochaine. Les Guinéens qui sont à Dakar depuis seulement samedi, ont déplacé un groupe de 18 joueurs conduits par leur entraîneur Lappe Bangoura.

Ils prendront la température du stade Alassane Djigo cet après-midi (à l’heure du match) peu après l’entraînement des Sénégalais, ce matin à 9h ; a noter que ce match aller sera dirigé par un trio nigerians composé de Ferdinand Anete qui sera assisté par Célestine Efosa et Isah Usman.
Le 4e arbitre, Quadri Ololade Adebimpe, est également Nigerian.

C. F. KEITA

Thiès : La finale des « Play Off » messieurs qui a opposé, hier, l’Asc Douane et le Saint-Louis basket club s’est soldée par la victoire des Douaniers qui conservent ainsi leur titre de champion du Sénégal de la saison -2016-2017. Le score de 71 à 61 (10 points de différence) a sanctionné la rencontre jouée de bout en bout par les deux équipes. En présence du maire de la ville de Thiès, Talla Sylla, aux côtés des responsables de la Fédération sénégalaise de basket-ball.

Mais, cela ne se limitera qu’au premier quart temps où les deux équipes étaient à égalité 23 partout. A l’entame du second quart temps, les protégés du coach Mamadou Guèye ont pris la direction des opérations face à leurs adversaires peu convaincants, surtout sur les rebonds et les tirs à 3 points.

De 43 à 37 à la mi-temps, les Douaniers appuient alors sur l’accélérateur au 3e quart temps et devance de 13 points l’équipe de Saint-Louis grâce à la détermination du N°6, Mamadou Lamine Diop qui était dans un beau jour avec ses paniers à 3 points. 61-49 à l’entame du 4e quart temps, puis 65 à 49 à 4 mn, 68-56 à 2mn de la fin.

Les carottes étaient cuites pour l’équipe saint-louisienne qui a sombré face à l’expérience des Douaniers très organisés en défense. Une équation que le coach Ndiaga Lô n’a pu trouver la meilleure formule tactique pour permettre à ses joueurs d’apporter la réplique. Score final : 71 à 61 en faveur de la Douane qui, du coup, conserve son titre remporté la saison passée et en dépit même des départs de près d’une dizaine de joueurs cette saison, comme l’a souligné l’entraîneur Mamadou Guéye.

Il s’est satisfait de ce résultat qui sanctionne ainsi un programme d’un dur labeur qui a permis de terminer en beauté cette saison de basket.

M. SAGNE

Thiès : L’équipe féminine de Saint-Louis Basket Club a remporté, samedi au stadium Lat-Dior de Thiès, la finale des « Play Off » du championnat national de basketball. Les Saint-Louisiennes ont battu leurs homologues de l’Asc Ville de Dakar (Ascvd) par le score de 82 à 5O.
Une belle finale du reste, ponctuée par une qualité de jeu très relevée de part et d’autre. Mais, il faut relever que les Saint-Louisiennes ont montré beaucoup plus de réalisme et en voulaient plus que leurs adversaires. Les deux équipes n’ont fait jeu égal qu’au premier et au début du second quart temps. 17-11 au premier, les Dakaroises sont revenues au score à 17-16 au tout début du second quart-temps avant de sombrer devant la détermination des Kouna Ndao, (meilleure marqueuse et meilleure joueuse du match), Ndéye Siby Diagne, Maty Fall, Marième Diop et Dalva Ndiaye. Elles ont été, il faut le reconnaître, les véritables bourreaux des Dakaroises malgré la présence de Ramata Daou en baisse de régime et complètement désamorcée par l’intérieure saint-louisienne Ndèye Diedhiou. La mi-temps intervient avec une avance de 24 point (48-24) en faveur du Slbc.

A la reprise, c’est le même scénario qui se produit, 70-48 à la fin du 3e quart temps. Les Saint-Louisiennes accentuent la pression sur les Dakaroises avec Ndéye Séne et la jeune Racky Keita qui ont su tirer leur épingle du jeu avec quelques éclats pour réduire l’écart mais en vain. 73-40 à 7mn de la fin, 75-44 à 4mn et 78-46 à 2mn de la fin du temps réglementaire qui sera sanctionné par le score final de 82 à 50. A la grande satisfaction du coach saint-louisien Jupiter Niang dont l’équipe a eu beaucoup de réussite en attaque à travers les contres et les paniers à 3 points.

Mouhamadou SAGNE

Le président nouvellement réélu de la Fédération sénégalaise de football a placé son troisième mandat sous le signe de la finition du travail entamé. Me Augustin Senghor a fait part de ses ambitions pour le football sénégalais avec l’espoir de remporter enfin, la Can.

« Je lance un appel à l’union des cœurs de l’ensemble des acteurs du football et plus particulièrement les protagonistes de cette élection : Mbaye Diouf Dia et Louis Lamotte. Ils ont leur rôle à jouer. Nous devons être tous unis derrière notre football, notre équipe nationale », a laissé entendre Me Augustin Senghor. En fêtant sa victoire, le président réélu n’a pas oublié les échéances qui se profilent à l’horizon du football sénégalais. Ainsi, Me Senghor de souligner que « déjà le 15 août, on se tourne vers un match très important face à la Guinée à Alassane Djigo et ensuite les éliminatoires de la Coupe du monde. Au-delà de ces rencontres, d’autres chantiers attendent Me Senghor et son équipe. Ainsi, le président de souligner qu’il compte « travailler sur une vision que nous avons entamée depuis nos deux mandats. Il s’agit d’aller vers la phase de finition et mieux ancrer le football dans notre pays. Il faut aussi travailler avec le président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp), Saër Seck, et aussi capitaliser sur le travail fait par le président de la Ligue de football amateur (Lfa) et son équipe qui nous permet de voir tout le monde jouer partout ». Il n’a pas manqué de faire part de son vœu de voir l’équipe nationale A retourner à la Coupe du monde en se qualifiant déjà pour «Russie 2018» mais également, remporter la Coupe d’Afrique des Nations d’ici à 2021, date de la fin de son troisième mandat.

O. POUYE

Le climat de contestation qui a précédé la tenue de l’assemblée générale et amplifiée par l’élection la veille, du président de la Ligue de football amateur, a bien déteint samedi sur le déroulement du conclave de la Fédération. Entre autres griefs portés à l’attention de la commission électorale de la Fédération, les problèmes liés au fichier électoral. Les mandataires des candidats Louis Lamotte et Mbaye Diouf Dia ont fait des observations, en particulier sur le nombre de clubs habilités à élire le nouveau président. Ainsi, des observations ont été notées avec notamment une remarque sur l’existence ou la participations aux compétitions de clubs des Ligues de Kaffrine, Saint-Louis, Matam, Sédhiou et Ziguinchor qui sont restés à leur avis, cinq ans sans participer à des compétitions.

Et Pape Amar Mbodj du camp de Louis Lamotte de souligner que « cette situation les exclut d’office de l’Ag. Mais si ces clubs existent, nous demandons juste des Pv et feuilles de matchs de leurs rencontres prouvant qu’ils ont joués ». Une dernière remarque rejetée par le président de la Commission qui a souligné qu’en réalité, la suspension intervient après deux ans d’inactivité. Mais elle est prononcée selon lui, par l’Ag de la Fédération. Louis Lamotte est revenu à la charge pour demander d’évacuer cette question parce qu’à son avis, faire voter les clubs incriminés revient à fausser le vote. Pour le fichier contesté, le président de la Commission a souligné que « nous avons travaillé sur la base du fichier de la Fsf mais aussi, sur les observations que nous avons lors des renouvellements de Ligues que nous avons supervisés ».

Mbaye Diouf Dia, l’autre challenger de Me Senghor, est revenu à la charge pour « interpeller le superviseur de la Caf et de la Fifa. Nous ne pouvons pas violer nos propres textes. Car après l’absence de participation aux compétitions évoquées dans l’Article 34, l’Article 35 parle de cotisation. Et nous voulons que toutes ces considérations soient prises en compte. Sur le fichier, nous voulons une confrontation entre ce que vous avez supervisé et le fichier que vous nous avez transmis. Sinon, dans ces conditions, il n’y aura pas de vote ».

Le superviseur de la Caf et de la Fifa qui se trouve être le président de la Fédération mauritanienne de football et par ailleurs président de la Commission juridique de l’instance continentale, a recadré les contestataires. « Vous pouvez faire des contestations et des recours, mais pas empêcher la tenue du vote. Sinon, les responsables d’un tel sabotage s’exposent à des sanctions de la Caf et de la Fifa ». Une mise en garde qui a eu le mérite de calmer tout ce monde et permettre le début du vote. Même si quelques voix se faisaient entendre sans réellement impacter sur le scrutin.

O. POUYE

La Fédération sénégalaise de football a réélu Me Augustin Senghor pour présider à ses destinées lors des quatre prochaines années. Une réélection intervenue au deuxième tour du scrutin devant Mbaye Diouf Dia ; Louis Lamotte ayant été éliminé d’entrée.

Il a fallu deux tours de scrutin pour départager les protagonistes. Mais à la fin, c’est le président sortant qui a eu le dernier mot à l’issue de l’assemblée générale élective de la Fédération sénégalaise de football tenue ce samedi. Il a été choisi à nouveau par les délégués issus des différents clubs du pays, au détriment de Mbaye Diouf Dia en recueillant, au second tour, 260 voix contre 151 pour son challenger. Le président sortant n’a pas été plébiscité mais sa réélection a confirmé la confiance placée en lui par les différentes entités qui composent le football sénégalais avec ce vote massif. Pour le deuxième tour du scrutin où 411 suffrages valablement exprimés ont été notés pour 1 bulletin nul, le vainqueur a rassemblé 21 voix de la Ligue 1, 14 de la L2 et 225 des autres collèges électoraux (National 1, National 2, Clubs régionaux, Ligues et autres réunis). Alors que son adversaire a été adoubé dans ces mêmes collèges par 18 suffrages de la L1, 12 de L2 et 120 des autres votants.

Avec ces résultats, la messe était désormais dite dans ce scrutin dominé de bout en bout par le président sortant. Et le vote du premier tour du scrutin avait déjà annoncé la couleur et donné une idée de son issue. Le futur vainqueur s’était largement imposé même si son total (234) ne lui permettait pas de passer puisqu’il fallait totaliser les 2/3 des 413 suffrages valablement exprimés, c’est-à-dire 275 voix.

Une avance tout de même très confortable pour le président sortant dont les deux challengers totalisaient au même moment, 104 et 75 voix respectivement. Les voix des clubs amateurs (N1, N2 et Division régionale) et des structures affinitaires avaient largement bénéficié au président de l’Us Gorée qui s’était retrouvé avec 205 voix contre 82 pour Mbaye Diouf Dia et 59 pour Louis Lamotte. Les deux derniers lui avaient contesté la suprématie chez les clubs professionnels de Ligue 1 et Ligue 2 où il n’a pas été majoritaire (15 en L1 et 14 en L2 contre 12 et 10 pour le 2ème puis 12 et 4 pour le 3ème).

Ousseynou POUYE

COMPOSITION DU COMITE EXECUTIF

Président : Augustin Senghor
1er vice-président : Saër Seck (Lsfp) ;
2ème vice-président : Abdoulaye Sow (Ligue amateur) ;
3ème vice-président : Daouda Badji (Ligues régionales) ;
4ème vice-président : Amadou Kane (Oncav) ;
5ème vice-président : Thierno Cosso Diané (Clubs amateurs) ;
6ème vice-président : Cheikh Ahmed Tidiane Seck (anciens internationaux).

LES AUTRES MEMBRES
Ligue 1 : Babacar Ndiaye (Teungueth Fc), Youssou Dial (Diaraf), Seydou Sané (Casa Sports)
Ligue 2 : Mouhamed Samb (Bargueth), Samsidine Diatta (Duc) ;
Football féminin : Seyni Ndir Seck (Lycée Ameth Fall) ;
Foot spécifique : Oumar Gueye Ndiaye (Vision Sports Association).

L’Américain Justin Gatlin sacré à 35 ans sur 100 m, le Turc Ramil Guliyev qui tire les marrons du feu sur 200 m: le sprint mondial apparaît plus ouvert que jamais après la retraite du légendaire Usain Bolt, patron incontesté durant 9 ans. Qui pour assurer la relève?

. Christian Coleman (Usa, 21 ans): la nouvelle fusée Us
Inconnu du grand public avant 2017, l’ex-étudiant en management sportif de l’Université du Tennessee, d’où est également issu Gatlin, a fait une apparition foudroyante sur le devant de la scène, d’abord en signant le meilleur temps de l’année sur 100 m (9 sec 82, le 7 juin) avant de prendre la 2e place sur la ligne droite aux Mondiaux de Londres, deux mois à peine après son passage chez les professionnels. Celui qui s’est payé le luxe de devancer le monument Usain Bolt en demi-finale et en finale n’est pas spécialement le sprinteur le plus gracieux sur la piste avec son physique de déménageur (1,75 m, 71 kg) mais il est déjà d’une efficacité redoutable, que ce soit sur 100 ou sur 200 m, distance sur laquelle il est descendu sous les 20 secondes en 2017.  

. Andre De Grasse (Can, 22 ans): le grand absent
Le Canadien a été le grand absent des épreuves de sprint des Mondiaux et peut amèrement regretter la déchirure aux ischio-jambiers qui l’a privé du voyage à Londres. Car au vu de la forme déclinante de Bolt et du chrono victorieux de Gatlin en finale du 100 m (9 sec 92), la victoire était largement dans les cordes du 3e des JO-2016 sur la distance. Avant de déclarer forfait à deux jours de l’ouverture des Championnats du monde, De Grasse avait signé un prodigieux 9 sec 69 sur 100 m le 18 juin, avec toutefois un vent favorable de +4,8 m/s, qui n’avait pas permis d’homologuer le chrono. Dauphin de Bolt à Rio sur 200 m, il aurait aussi été un candidat plus que sérieux sur le demi-tour de piste.

. Noah Lyles (Usa, 20 ans): le prodige
Déjà dominateur en juniors (champion du monde du 100 m en 2016), le jeune Américain a commencé à faire parler de lui à l’échelon supérieur avec sa prestation magique sur 200 m en mai 2017 au meeting de Shanghaï, comptant pour la Ligue de diamant (19 sec 90). Mais au-delà du chrono, c’est le style et la technique purs de Lyles qui ont sauté aux yeux, suscitant des comparaisons avec Bolt. Couvé par Lance Brauman, ex-coach des pointures Tyson Gay et Veronica Campbell-Brown, il lui reste toutefois à passer le cap d’un grand championnat international, une blessure à une cheville l’ayant empêché de tenter sa chance aux sélections US pour les Mondiaux.

. Wayde Van Niekerk (Rsa, 25 ans): le grand fantasme
Le Sud-Africain est le patron incontesté du 400 m dont il est double champion du monde, champion olympique et recordman du monde (43 sec 03). Mais il a affiché à de nombreuses reprises son désir de passer au sprint court.

Sa tentative de doubler 400 m et 200 m a certes échoué aux Mondiaux avec une 2e place sur le demi-tour de piste mais il possède un potentiel qui peut lui ouvrir de larges perspectives.
Il est en effet le seul homme dans l’histoire de l’athlétisme à être passé à la fois sous les 10 secondes au 100 m, sous les 20 secondes au 200 m et sous les 44 secondes au 400 m.
Considéré comme un possible successeur d’Usain Bolt en tant que nouvelle superstar du premier sport olympique, il ne pourra endosser ce statut que s’il parvient à mener à bien cette «reconversion».

. Ramil Guliyev (Tur, 27 ans): peut-il confirmer?
Le Turc a causé une énorme surprise en s’imposant sur le 200 m des Mondiaux. Toute la question est de savoir si cet exploit sera suivi d’effet alors que son principal fait d’armes n’était jusque-là qu’une 2e place européenne sur le demi-tour de piste (2016).

AFP 

Arsenal a démarré du bon pied en battant Leicester (4-3) de justesse, au terme d’un match fou, grâce notamment à des buts d’Alexandre Lacazette et Olivier Giroud, vendredi lors de la 1re journée de Premier League. Liverpool amorce la 1re journée de Premier League, samedi contre Watford, déjà en difficultés en raison de l’avenir incertain de Philippe Coutinho, tandis que Tottenham et Chelsea commenceront dans les remous de leur mercato jugé insuffisant. Chelsea reçoit Burnley, 17e la saison passée et amoindri après plusieurs départs cet été.

«City» et Pep Guardiola viseront la victoire à Brighton
Avec plus de 230 millions d’euros en transferts et les arrivées de Walker (Tottenham), Mendy (Monaco), les deux défenseurs les plus chers du monde, Silva (Monaco), Danilo (Real Madrid), et Ederson (Benfica), beaucoup les prédisent champions d’Angleterre.

Plus dur pour Tottenham et Manchester United
Tottenham, qui a perdu Walker (Manchester City), n’a encore pas reçu de renfort cet été et cela commence à faire grincer des dents.
Enfin, Manchester United recevra West Ham en clôture de la journée dimanche. Attention: les fans des «Hammers» salivent à l’idée de voir évoluer ensemble les recrues offensives estivales Chicharito et Arnautovic.

Programme de la 1re journée (en heures Gmt)
Hier : Arsenal – Leicester 4-3. Aujourd’hui : (11h30) Watford – Liverpool, (14h00) Chelsea – Burnley, Crystal Palace – Huddersfield, Everton – Stoke, Southampton – Swansea, West Bromwich – Bournemouth, (16h30) Brighton - Manchester City. Demain : (12h30) Newcastle – Tottenham, (15h00) Manchester United - West Ham

AFP

Lyon a remporté vendredi son deuxième succès de rang en Ligue 1 en allant battre Rennes (2-1), tandis que Nice a été de nouveau surpris (2-1) par le promu troyen à domicile, lors de la deuxième journée. Les Lyonnais ont passé le test rennais avec réalisme, grâce à un coup franc vicieux de Memphis Depay (58), et un nouveau but de la recrue Mariano Diaz (75), d’une superbe tête sur un centre de Nabil Fekir. Comme à Saint-Etienne (0-1) lors de la première journée, les Aiglons ont dominé les débats, mais ont manqué de changements de rythme pour concrétiser leur possession de balle dans les trente derniers mètres. Pire, c’est par une grossière erreur de son gardien Yoan Cardinale sur une sortie hasardeuse que le Gym a vu Adama Niane ouvrir le score (54) d’un lob habile. Le portier sudiste n’a en revanche rien pu faire sur la frappe de Saïf-Eddine Khaoui, déviée avant de terminer dans le petit filet (86). Seule satisfaction: le compteur du club azuréen cette saison a été débloqué par Alassane Pléa, sur penalty pour égaliser (64).

Programme de la 2e journée (en heures Gmt)    
Hier : Nice – Troyes 1-2, Rennes – Lyon 1-2. Aujourd’hui : (15h00) Nantes – Marseille, (18h00) Amiens – Angers, Bordeaux – Metz, Caen - Saint-Etienne, Toulouse – Montpellier. Demain : (13h00) Strasbourg – Lille, (15h00) Dijon – Monaco, (19h00) Guingamp - Paris SG

AFP

Le Fc Barcelone «a reçu» les 222 M Eur de la clause libératoire de Neymar et va autoriser la délivrance du Certificat international (Cit) nécessaire pour valider le transfert record du Brésilien au Paris SG, a déclaré à l’Afp une source du club.«Le Barça a reçu et encaissé le chèque et par conséquent à partir de maintenant, il met en route les démarches de transfert», a indiqué cette source. Présenté à la presse vendredi dernier, le joueur le plus cher de l’histoire est toujours en attente du Cit pour pouvoir évoluer avec son nouveau club. Ce document est indispensable pour homologuer le contrat parisien de Neymar, qui espère faire ses débuts en Ligue 1 dimanche soir à Guingamp (21h00).La date limite avant laquelle doit être envoyé le Cit pour que l’attaquant puisse jouer en Bretagne est fixée à samedi soir avant minuit.Ce document administratif, qui évite qu’un joueur soit engagé avec deux clubs en même temps, est délivré par la fédération dont dépend le club vendeur. Il avait été sollicité par la Fédération française de football (Fff) jeudi 3 août, auprès de son homologue espagnole (Rfef). Mercredi, la Fff avait relancé la Rfef concernant ce Cit. Mais la fédération espagnole disait attendre l’accord de Barcelone avant de délivrer le fameux document, et le club catalan, de son côté, expliquait que le document ne serait transmis qu’une fois que l’argent de la gigantesque clause libératoire du joueur serait viré sur son compte en banque.


AFP

L’Américaine Brittney Reese, 30 ans, a décroché un quatrième titre de championne du monde à la longueur, avec un saut à 7,02 m vendredi soir au stade olympique de Londres.

Reese, vice-championne olympique en titre, a devancé la Russe, sous drapeau neutre, Darya Klishina (7,00 m) et l’Américaine Tianna Bartoletta (6,97 m), tenante du titre et championne olympique à Rio. Médaillée au cours des cinq derniers grands championnats auxquels elle avait participé, la Serbe Ivana Spanovic, retardée dans sa préparation par une blessure en juin, a cette fois terminé au pied du podium, à un centimètre de la 3e place.

Quatre athlètes regroupées en six centimètres, c’est le concours le plus serré en 16 éditions des Mondiaux. Agée de 30 ans, Reese se pare d’or aux Mondiaux pour la quatrième fois après Berlin-2009, Daegu-2011, et Moscou-2013. En 2012, elle avait remporté le titre olympique à Londres.

Ancienne joueuse de basket-ball, Reese avait gagné un titre majeur chaque année entre 2009 et 2013, avec l’ajout des médailles d’or aux Mondiaux en salle de 2010 et 2012. En 2016, elle avait encore remporté le titre majeur en indoor.

 AFP

La finale de la Zone 1 de l’Odcav de Tivaouane opposera, cette année, l’Asc Ndoutte à Keur Matar en semi-nocturne (19h30). Une manifestation prévue aujourd’hui au stade municipal de Tivaouane avec comme parrain le jeune opérateur économique Abdoulaye Ndiaye « Ngalgou » natif de Mboro.
Ce dernier qui soutient beaucoup la jeunesse de son terroir dans le domaine du sport, sera ainsi honoré par cette frange de la population qui entend lui rendre la monnaie de sa pièce.
A noter que pour la finale cadette, l’Asc Ndoutte sera encore sur le devant de la scène pour affronter la Renaissance Fogny. Ce sera à 18h.

Diégane SARR

Dans le cadre de la préparation de la participation du Sénégal à la Coupe d’Afrique des Nations « Cadettes » 2017 qui aura lieu du 11 au 17 septembre à Abidjan, le sélectionneur national a convoqué 25 joueuses pour effectuer le premier regroupement. En direction de la compétition de la catégorie, ces dernières effectuent, du 16 août au 9 septembre, une mise en jambes au stade Amadou Barry de Guédiawaye où le coach, Doudou Roger Mbengue, va préparer son groupe. Un regroupement pour en tirer le maximum et en fin de compte, choisir son effectif final pour la capitale ivoirienne.
Le club de Keur Massar Hbc compte cinq pensionnaires dans le groupe alors que les équipes de Diamono Hbc, El Hadj Badiane Hbc de Mbour et Yeumbeul Hb sont, pour leur part, représentés par trois joueuses chacun.

Liste des 25 sélectionnées
Ndeye Fatou Diouf (Asc Médina), Mame Diarra Ndiaye (Cf Abdoul Aziz Sall), Astou Ndiaye (Cf Abdoul Aziz Sall), Maïrame Gaye (Diamono Hbc), Sokhna Ndoye (Diamono Hbc), Fama Sall (Diamono Hbc), Astou Mbaye (Diisoo Hbc), Ndeye Thiaba Ndiaye (Diisoo Hbc), Ndeye Penda Faye (El H. Badiane Hbc), Fatou Kiné Sarr (El H. Badiane Hbc), Khady Seck (El H. Badiane Hbc), Khady Ségnane (Kaffrine Hbc), Coumba Sy Diakhaté (Keur Massar Hbc), Edith Béatrice Dionou (Keur Massar Hbc), Sadio Gueye (Keur Massar Hbc), Awa Kébé (Keur Massar Hbc), Sokhna Marième Sagna (Keur Massar Hbc), Amy Ndiaye (Olympique De Diourbel), Dié Ndiaye (Olympique De Diourbel), Safiétou Diatta (Renaissance Hbc), Aby Sarr (Renaissance Hbc), Saranding Coly (Sédhiou Hbc), Mame Diarra Diagne (Yeumbeul Hbc), Marème Ndiaye (Yeumbeul Hbc), Sokhna Astou Souaré (Yeumbeul Hbc).


Navétanes à Tivaouane : Finale de la Zone 1

Le parrain sera Abdoulaye Ndiaye « Ngalgou »

La finale de la Zone 1 de l’Odcav de Tivaouane opposera, cette année, l’Asc Ndoutte à Keur Matar en semi-nocturne (19h30).
Une manifestation prévue aujourd’hui au stade municipal de Tivaouane avec comme parrain le jeune opérateur économique Abdoulaye Ndiaye « Ngalgou » natif de Mboro.
Ce dernier qui soutient beaucoup la jeunesse de son terroir dans le domaine du sport, sera ainsi honoré par cette frange de la population qui entend lui rendre la monnaie de sa pièce.
A noter que pour la finale cadette, l’Asc Ndoutte sera encore sur le devant de la scène pour affronter la Renaissance Fogny.
Ce sera à 18h.

En raison de l’indisponibilité du stadium Marius Ndiaye, la Fédération sénégalaise de basket-ball délocalise l’organisation des finales des championnats nationaux de division 1 au stade Lat-Dior de Thiès. Ainsi, chez les filles, la rencontre est prévue aujourd’hui à 17 heures et mettra aux prises l’Asc Ville de Dakar et le Saint-Louis basket club (Slbc). Après avoir raté de peu le sacre l’année dernière au profit du Duc, les protégées de Moustapha Gaye tenteront de se rattraper cette fois. Mais leur pari ne sera pas de tout repos face à des Saint-Louisiennes déterminées à monter sur la plus haute marche du podium. A noter que la finale est parrainée par Matar Bâ, ministre des Sports. Pour le championnat masculin, le match est prévu demain entre Slbc et la Douane. La Douane, championne en titre, tentera de conserver son titre face au Saint-Louis basket club qui n’a pas dit son dernier mot, dans la course vers le sacre. Moustapha Cissé Lô, président du parlement de la Cedeao, est le parrain de ce grand duel.

Absa NDONG

Place à la dernière ligne droite ! Ce vendredi, a débuté le dernier tour aller des éliminatoires du Chan 2018, l’équivalent de la Can pour les joueurs locaux. La plupart des affiches auront lieu ce week-end à l’exception du très attendu derby entre le Congo et la Rd Congo qui s’est soldé par un nul blanc hier à Kintélé !

Le programme du dernier tour aller des éliminatoires

Nord : Aujourd’hui : Algérie – Libye. Demain : Egypte – Maroc
Ouest A : Aujourd’hui : Mauritanie – Mali. Mardi 15 août : Sénégal -Guinée Ouest B : Aujourd’hui : Burkina Faso – Ghana. Demain : Bénin – Nigeria, Niger – Côte d’Ivoire Centre : Hier : Congo - Rd Congo 0-0. Aujourd’hui : Guinée Equatoriale – Gabon, Sao Tome et Principe - Cameroun Centre-Est : Aujourd’hui : Ouganda – Rwanda.
Demain : Ethiopie – Soudan Sud : Aujourd’hui : Afrique du Sud – Zambie. Demain : Madagascar – Angola. Demain : Comores – Namibie - Matchs retour dans une semaine.

La Fédération royale marocaine de football (Frmf) a annoncé vendredi avoir déposé sa candidature pour accueillir la Coupe du monde 2026 auprès de la Fifa, l’instance organisatrice.

Il s’agit de la cinquième candidature du pays, après celles de 1994, 1998, 2006 et 2010 - toutes non-concluantes. Le Maroc devient le deuxième candidat déclaré, après les Etats-Unis, le Canada et le Mexique, qui ont annoncé en avril leur candidature conjointe. Il est ainsi en lice pour devenir le deuxième pays africain à accueillir l’épreuve phare de la Fifa, après l’Afrique du Sud en 2010. Le président de la Confédération africaine de football (Caf), le Malgache Ahmad Ahmad, s’est déjà dit «convaincu» que le Maroc pourrait organiser le Mondial-2026, le premier à se disputer à 48 équipes, contre 32 aujourd’hui.  
Le Royaume s’est lancé ces dernières années dans un chantier de professionnalisation de son football, et multiplié les candidatures à des compétitions pour baliser le terrain à l’organisation d’un Mondial. Le Maroc devait accueillir la Coupe d’Afrique des nations en 2015 mais avait refusé d’organiser l’événement en raison de craintes liées à Ebola.

AFP

Le conseil municipal de Los Angeles a donné son feu vert vendredi au contrat de ville hôte présenté par le Comité international olympique (Cio pour l’organisation des jeux Olympiques de 2028 dans la cité des Anges.

Les membres du conseil ont unanimement voté à 12 voix pour ratifier ce contrat lors d’une réunion spéciale sur les Jeux, rapprochant un peu plus la mégapole californienne de ses troisièmes Jo. Fin juillet, Los Angeles avait annoncé un accord avec le Cio lui accordant l’organisation des Jeux de 2028 et cédant ceux de 2024 à Paris.

Un accord tripartite doit encore être formellement signé entre le Cio, Paris et Los Angeles avant la validation le 13 septembre à Lima par la session du Cio de la double attribution.

AFP

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.