banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (4282)

Sport

Ils seront encore nombreux les tireurs sénégalais à s’aligner, samedi et dimanche, dans le stand de tir de l’Ecole de la gendarmerie nationale de Ouakam pour honorer la mémoire d’un de leurs illustres membres. Ghazy Saleh, puisque c’est de lui qu’il s’agit, sera honoré ce week-end comme d’ailleurs les autres années, pour l’ensemble de son œuvre au niveau de la Fédération sénégalaise de tir et chasse (Fstc). Ancien trésorier général de ladite fédération, disparu en octobre 2007, cet homme affable avait laissé un vide incommensurable au sein de la grande famille du tir. Mais la fédération a tenu à manifester sa reconnaissance envers un homme qui avait tout donné à une discipline qu’il chérissait tant. Tous les champions seront encore là pour disputer la compétition au skeet ball trap. Hussein Zein, Clément Fakhoury, Waly Faye, Salah Hoballah, Elhadj Dioum, son fils Hassan Saleh par ailleurs vice-président de la fédération, de même que les dames Fanta Ndiaye, Sinna Niang, Mamy Sobel etc. Une dizaine de clubs affiliés à la fédération vont aligner donc leurs tireurs pour essayer de s’adjuger le fameux trophée. Ils viendront de la Douane, la Police, l’Armée, la Gendarmerie, l’Administration pénitentiaire, l’Adts, Kew, Sen Ball Trap, Budo Hoshima, Sagam. Selon le président de la fédération, Mamadou Bâ, les tireurs ne pouvaient pas manquer cette occasion pour honorer la mémoire de quelqu’un qui avait consacré sa vie à cette discipline. Ghazy Saleh, en effet, était de son vivant un des membres fondateurs de l’Adts et avait même participé à la définition des travaux de l’actuel champ de tir de ball trap sis à l’Ecole nationale des officiers de la gendarmerie de Ouakam. Il a été aussi entraîneur national de ball trap. « C’est un homme exceptionnel qui a beaucoup fait pour le tir sénégalais », a indiqué le président Mamadou Bâ.

Ce week-end, un club sera particulièrement suivi durant les compétitions de tir à l’Ecole nationale des officiers de la gendarmerie nationale. La Douane, en effet, fait petit à petit son trou dans ces épreuves grâce à sa section de tir que dirige le colonel Thioye bien épaulé dans sa tâche par l’adjudant Dieng qui s’occupe de l’encadrement. Une fierté pour le président Mamadou Bâ qui a découvert au niveau de cette section, des jeunes filles et garçons très doués. « Cette section de tir avait été initiée par l’ancien Dg de la Douane, Pape Ousmane Guéye, et l’actuel Dg Oumar Diallo qui a pris le relais s’en occupe bien car c’est aussi un sportif dans l’âme qui entend participer aux activités fédérales du tir », a souligné le président Bâ.

C F KEITA

Le paysage médiatique sénégalais s’est enrichi d’une nouvelle publication. Avec la présence depuis quelques jours dans les kiosques, de «l’As Sports» : un hebdomadaire sportif édité par le Groupe 3M-Comm et a pour directeur de la publication Mamadou Thierno Talla.Le groupe comptait déjà un quotidien, «l’As». Pour la nouvelle publication paraissant le lundi et qui va traiter des informations sportives, les initiateurs sont déjà à leur deuxième numéro. Et sur 12 pages, la présente publication s’est épanchée sur des sujets traités dans les rubriques telles que ‘‘Foot local’’ pour le championnat national de Ligue 1 et Ligue 2, ‘‘Actus du foot’’ où il est question du salaire du sélectionneur national Aliou Cissé et de l’encadrement des Lions, ‘‘Foot inter’’ qui fait un clin d’œil aux championnats étrangers, ‘‘Passion foot’’ par lequel Mamadou Moustapha Ba, directeur général du Budget parle de sa passion pour la discipline, ‘‘Histoire du foot’’, ‘‘Interview’’ qui reçoit Amadou Diop ‘‘Boy Bandit’’, capitaine de l’équipe nationale du Sénégal de Caire 86 ou encore, ‘‘Mondial’’ qui traite des détails du tirage au sort des poules du prochain Mondial.

Un numéro entièrement dédié donc au football ; ce qui fait dire à son directeur de publication à l’Agence de presse sénégalaise (Aps) que « le football est si rassembleur comme la mort sous nos cieux qu’il tue toutes les rancœurs, toutes les inimitiés et déchaîne les fibres patriotiques les plus folles.

D’ici à l’entame de Russie, le football aura une place de choix dans le cœur des Sénégalais et sera un précieux opium pour altérer les effets du mal-vivre dans notre pays ».

O. POUYE

Cleveland a égalé son record d’invincibilité en décrochant une 13e victoire consécutive face à Sacramento (101-95) mercredi, tandis que Kevin Durant a fait oublier Stephen Curry, blessé, et triompher Golden State à Charlotte (101-87). Avec ses 32 points, LeBron James a encore réussi une prestation qui pourrait lui valoir en fin de saison un cinquième trophée de meilleur joueur (Mvp). Mais c’est Kyle Korver qui a sorti les Cavaliers d’un bien mauvais pas et prolongé leur période d’invincibilité.

Les Cavaliers qui ont égalé avec cette 13e victoire de suite leurs devanciers de 2008-09 et de 2009-10, peuvent établir un nouveau record d’invincibilité en cas de succès vendredi face à Indiana.

Cleveland, dont le début de saison poussif avait suscité de vives inquiétudes, a consolidé sa 2e place de la conférence Est avec 18 victoires et 7 défaites, mais reste à bonne distance de Boston (22 v-4 d), vainqueur mercredi de Dallas (97-90). Kyrie Irving a fait une fois de plus le show avec 23 points et une fin de match détonante: avec sept points en trois minutes, il a renversé les Mavericks qui ont pourtant compté jusqu’à 12 points d’avance. Les Warriors se sont imposés sur le parquet des Hornets grâce à Kevin Durant, auteur de son premier «triple double» (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) de la saison avec 35 points, onze rebonds et dix passes décisives. Golden State a signé sa cinquième victoire de suite, la sixième en sept matches, mais reste 2e de la conférence Ouest (20 v-6 d) derrière le leader Houston (18 v-4 d).

Charlotte a concédé sa 14e défaite de la saison, pour neuf victoires, et disputait son deuxième match sans son entraîneur Steve Clifford, obligé de faire une pause pour raisons médicales.

(AFP)

L’Uefa a décidé, jeudi, de retirer à Bruxelles les quatre matches de l’Euro-2020 qui devaient s’y dérouler et de les reprogrammer dans le stade Wembley de Londres, a annoncé son président Aleksander Ceferin. Le Comité exécutif de l’Uefa a décidé «à l’unanimité» de retirer ces quatre matches à Bruxelles, devant l’incapacité des organisateurs belges à garantir que le stade en projet serait livré à temps, a déclaré M. Ceferin.

(AFP)

Choc des titans, épisode 2017: Cristiano Ronaldo (32 ans) a, sans surprise, remporté son cinquième Ballon d’Or et ainsi égalé le record de son grand rival Lionel Messi, lors de la cérémonie de remise trophée individuel suprême, jeudi soir à Paris.

Le vote des 176 journalistes du monde entier a permis à l’attaquant portugais du Real Madrid de parfaire sa collection (après 2008, 2013, 2014 et 2016) et de marquer un peu plus l’histoire footballistique de son empreinte.

Il devance notamment Messi, qui à 30 ans étend son record de podiums (11) au bout d’une année où il n’a remporté ‘que’ la Coupe d’Espagne, mais a tout de même continué à empiler les buts (Soulier d’Or 2016-2017 avec 37 réalisations en Liga).

L’Argentin avait remporté le Ballon d’Or en 2009, 2010, 2011, 2012 et 2015. C’est le Brésilien Neymar, ancien coéquipier de Messi à Barcelone qui accompagne finalement les deux monstres sur le podium du trophée individuel. Pour ‘CR7’, point de suspense. C’était quasiment plié dès le 3 juin, à l’issue de la finale de la Ligue des champions remportée 4-1 face à la Juventus Turin. Il y a marqué un doublé et terminé pour la cinquième fois d’affilée meilleur buteur de l‘épreuve, avec 12 réalisations.

Le club madrilène a aussi remporté la Liga et les Supercoupes d’Europe et d’Espagne. Cette nouvelle distinction individuelle se dessinait déjà lorsqu’il a reçu les prix de Joueur Uefa 2016-2017 et de Joueur Fifa 2017.

(AFP)

SADIO MANÉ 23E
Belle performance pour Sadio Mané. Nommé pour la première fois au Ballon d’Or, l’ailier de Liverpool a terminé 23e de l’édition 2017 (sur 30). C’est le meilleur classement pour un Sénégalais depuis El Hadji Diouf en 2002 ! Auteur de 14 buts en 32 matchs cette année, le Red devance notamment son coéquipier Philippe Coutinho, 29e. Reste à connaître le classement de l’autre Africain en lice cette année, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang.

Afrik-foot.com

Cristiano Ronaldo est l’immense favori pour se succéder à lui-même et décrocher ainsi son cinquième Ballon d’Or, jeudi lors du gala de l’édition 2017: le Portugais du Real Madrid égalerait alors le record de Lionel Messi, énième épisode de leur rivalité historique. Le suspense est factice: le Merengue de 32 ans a remporté la Ligue des champions 2017, en finissant une nouvelle fois meilleur buteur de l’épreuve avec 12 buts, dont deux en finale contre la Juventus Turin (4-1). Il a ainsi grandement contribué à ce que le Real devienne le premier club à conserver son titre depuis le double sacre du grand Milan en 1989 et 1990.

Tout en détrônant le FC Barcelone dans le Championnat d’Espagne, avec les Supercoupes d’Europe et d’Espagne en prime. Le quadruple Ballon d’Or (2008, 2013, 2014, 2016) a déjà remporté les distinctions individuelles de Joueur UEFA de la saison 2016-2017 et de Joueur Fifa 2017. Derrière «CR7», on attend traditionnellement Messi (30 ans), qui n’a remporté que la Coupe d’Espagne mais marque toujours but sur but, sacré Soulier d’Or 2016-2017. L’identité des joueurs classés de la 30e à la 4e place, d’après le vote d’un jury de 176 journalistes du monde entier, sera progressivement révélée à partir de 16h00 (françaises) en direct sur la chaîne L’Equipe, et le lauréat annoncé à 20h00 lors d’une émission animée par l’ancien joueur David Ginola.

AFP

L’achèvement des travaux du stade Lat-Dior qui ont accusé un retard considérable est très attendu par les sportifs thiessois. Une préoccupation de la plupart des personnes que nous avons interrogées sur le sujet.

D’ailleurs, sur la question, M. Abdoulaye Dièye, président du mouvement « Siggi Jotna » de Thiès, plaide pour la réhabilitation totale des infrastructures sportives de la ville de Thiès. Plus particulièrement les deux stades de football que sont Maniang Soumaré et Lat-Dior jusqu’ici non fonctionnels parce que ne disposant pas de pelouses gazonnées. Il s’est désolé de l’état du terrain de Maniang Soumaré très sableux et difficile donc pour les acteurs d’y évoluer. Les équipes finalistes des Navétanes de la Zone 1 A, « Bayal » et Cité « Ballabey » l’ont appris à leur dépens, tellement le jeu était décousu. Même si l’équipe de « Bayal » a fini par remporter le face-à-face. Le président du mouvement « Siggi Jotna » de lancer un appel au président Macky Sall afin qu’il intervienne dans le dossier pour un rapide achèvement des travaux des infrastructures sportives de la Capitale du Rail.

A son avis, le stade Lat Dior de Thiès est le seul, après celui de Léopold Sédar Senghor, à être aux normes de la Fifa. « Mais, la jeunesse thiessoise est préoccupée parce que les travaux d’engazonnement et des vestiaires accusent un retard », a-t-il dit.

M. Dièye a indiqué que la jeunesse thiessoise a besoin d’infrastructures sportives adéquates pour s’épanouir. Selon lui, « il est vrai que le stade Lat-Dior est en chantier, mais les travaux ont accusé beaucoup de retard. C’est pourquoi nous demandons au président de la République d’instruire l’accélération de ce côté et de gazonner le stade Maniang Soumaré ». Abdoulaye Dièye interpelle également les autorités, les responsables du sport et toutes les bonnes volontés à soutenir le sport et le football thiessois.

Mohamadou SAGNE

Le champion en titre entend non seulement garder son bien le plus longtemps possible, mais se donne aussi le défi de faire mieux que ses prédécesseurs sur le plan international. C’est la ferme ambition affichée par les dirigeants de Génération Foot, hier, face à la presse dans les locaux du club à Deni Biram Ndao.

De l’ambition, le champion en titre n’en manque pas. D’abord, Génération Foot entend dominer le plus longtemps possible les débats au niveau national.

C’est l’ambition affichée, hier, lors d’un point de presse tenu dans leur complexe sportif de Deni Biram Ndao. En Afrique, Mady Touré, le président fondateur de l’académie, se veut certes modeste, mais veut faire mieux que les clubs prédécesseurs. En effet, si au plan national, « il faut confirmer notre première place », au niveau international, Mady Touré se donne le défi de « faire tout pour remporter notre premier match en Coupe d’Afrique.

On est des compétiteurs », rassure le patron de Génération foot. Dans ses projections, il se donne le défi d’être « parmi les meilleurs clubs du monde et pourquoi pas remporter la Coupe du monde des clubs dans 20 ans ».

Pour réaliser son rêve, le président Mady Touré veut « être régulier en Coupe d’Afrique ».

Et pour relever ce défi, les responsables du club n’entendent laisser aucun détail au hasard, d’après Olivier Perrin, manager général du club, Outre l’arrivée de six nouveaux, dont certains ne sont pas encore qualifiés, le club a aussi renforcé son staff technique. Entre autres nouvelles recrues, Demba Mbaye, l’ancien coach de Ngb Niary Tally, et Abdoulaye Seck, venu de Diambars de Saly.

Le premier est chargé du volet formation pour renforcer Salam Lam, alors que le second, qu’Olivier Perrin définit comme un « entraineur mixte », est recruté pour s’occuper de la formation au niveau scolaire. Et pour être en phase avec leur politique sportive, les responsables de l’Académie de Deni Biram Ndao ont fait aussi du volet médical une préoccupation, voire un gage pour réussir leur défi.

Ainsi, ils ont recruté un docteur en médecine de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar pour renforcer le staff médical de l’équipe.  « Le volet médical est important, et spécialement pour un sportif », insiste particulièrement Abdoulaye Sarr, le directeur technique de Génération foot. Le directeur technique du champion en titre est ferme sur ce plan.

« On ne fait pas de sentiment. Sur ce plan, seule la compétence compte », avertit Abdoulaye Sarr pour justifier la confiance placée en leurs nouvelles recrues.

Le club attend toujours sa prime de champion
Mady Touré est très remonté contre la Fédération et la Ligue sénégalaise de football professionnel. Et pour cause, il attend toujours son enveloppe de 20 millions de FCfa à titre de prime pour son sacre en championnat à l’issue de l’édition précédente.

« Jusqu’à l’heure où je vous parle, nous n’avons pas reçu la prime des 20 millions de FCfa.

Même pour les dernières coupes remportées (Trophée des Champions et Super Coupe, Ndlr) nous n’avons encore rien reçu… », déplore le patron de l’Académie Génération foot qui se dit obligé de faire avec les moyens à sa disposition.

UN STADE À 15 000 PLACES EN PROJET
De l’ambition, le champion sortant n’en manque pas. Au contraire. Déjà, en avance sur plusieurs de ses concurrents sur le plan des infrastructures, Génération Foot veut renforcer son acquis.

Les dirigeants ont l’ambition de porter la capacité de leur stade « à 15 000 places dans 10 ans ». C’est la révélation de Mady Touré. Avec Diambars, Génération foot est le deuxième club qui dispose de son propre stade qui répond aux normes au niveau national.

Ansoumana SAMBOU

Le « Fiba worl ranking men » a été actualisé à la suite des matchs des éliminatoires pour la coupe du monde Fiba 2019. De ce fait, les Lions du basket qui n’ont pas encore commencé les compétitions, restent 3e en Afrique et sont devancés par le Nigeria et l’Angola. Dans le classement mondial, l’équipe masculine du Sénégal est en 36e position. Les Etats-Unis, l’Espagne et la Serbie sont classés respectivement 1er, 2e et 3e.

Le « Fiba world ranking men sera, à nouveau, actualisé après les matches des éliminatoires pour la Coupe du monde Fiba 2019 qui se disputeront en février 2018. La 18ème édition du championnat du monde masculin de basket-ball, renommé Coupe du monde Fiba, va se dérouler en Chine en 2019. Et l’épreuve est désormais qualificative pour les Jeux olympiques. 32 équipes sont attendues lors de cette grande compétition en Chine, une première dans l’histoire du championnat du monde de basket. Dans la zone Afrique, 16 équipes sont en lice pour les éliminatoires.

Elles ont été réparties en 4 groupes de 4 avec à la fin 5 qualifiées à déterminer à l’issue des matchs aller et retour.

Le Sénégal loge dans le groupe D, avec le Mozambique, la Côte d’Ivoire et un pays qui sera connu après les barrages entre l’Algérie, le Cap Vert, le Zimbabwe, la Centrafrique et le Tchad.

Absa NDONG

 

1987-2017 ! Trente années d’existence pour la Fondation Abdou Diouf Sport Vertu qui a battu le macadam dimanche pour célébrer cet anniversaire. C’était à l’occasion de la randonnée pédestre qu’elle organisait à travers les rues de Dakar. Une matinée d’investissement humain qui a rassemblé des centaines de marcheurs venus célébrer la structure qui « prime depuis trente ans, l’excellence et la vertu en décernant des médailles à des sportifs africains qui se sont distingués dans différentes disciplines sportives ».

De la Place de l’Obélisque où a été donné le départ, les participants ont arpenté, tour à tour, les allées du Centenaire en passant devant la Grande mosquée de Dakar, le Rond-point Poste Médine, l’Avenue Malick Sy, la Rue 6, le Canal de la Gueule tapée, Fass avant de revenir au point de départ. Un trajet que les marcheurs ont effectué dans la bonne humeur malgré une chaleur qui a, par moments, assailli l’assistance ; en particulier dans les derniers instants du parcours.

Mais ces écueils n’ont pas semblé décourager les participants, déterminés qu’ils étaient à répondre à l’appel des responsables de la Fondation, au premier rang desquels l’ancienne ministre Maïmouna Kane Touré, sa présidente. Au terme de la marche, celle qui avait à ses côtés le Général Mamadou Mansour Seck, président de la Fondation Sunugal Durable, Abdoulaye Makhtar Diop, Grand Serigne de Dakar et ancien ministre des Sports sous le magistère duquel la Fondation a vu le jour, Falilou Kane, ancien ministre et ambassadeur, entre autres personnalités, a souligné l’importance, pour la structure, de regrouper tout ce monde pour cette activité ludique.

Une trouvaille heureuse par laquelle la structure qui a tenu à mobiliser le public autour de « cette activité recommandée aux jeunes et aux moins jeunes » et donner un contenu au concept «Sport pour tous». Les organisateurs ont également eu une pensée pieuse à l’endroit des membres disparus de la Fondation, en particulier, Habib Thiam et Garang Coulibaly.

Ousseynou POUYE

Après avoir partagé le fauteuil avec trois autres formations au sortir de la journée d’ouverture, Ndar Guedj a faussé compagnie à ces dernières en signant dimanche, sa deuxième victoire de suite.

Une performance qui lui permet de trôner seul en haut de tableau. Le promu Keur Madior a, pour sa part, signé sa première victoire en championnat.

La deuxième journée du championnat national de Ligue 2 consacre Ndar Guedj, leader au classement. L’équipe saint-louisienne qui avait remporté son premier succès à domicile a récidivé dimanche hors de ses bases. Elle est allée s’imposer en déplacement face à la Renaissance de Dakar (1-0) ; une victoire précieuse et un sans-faute pour les Saint-Louisiens qui prennent du coup, la première place du championnat avec 6 points.

Deux de plus que Yeggo, l’As Pikine et le Dakar Université Club qui comptent chacun, un succès et un match nul. Pour le premier, il n’a pas pu rééditer la performance de la première journée. Les Sicapois ont, en effet, concédé le match nul (0-0) sur le terrain de l’Etics.

Les deux autres (l’As Pikine et le Duc) ont, pour leur part, réagi en signant des succès après les matchs nuls concédés en ouverture. Les Pikinois ont battu Cayor Foot (1-0) alors que les étudiants dakarois ont dominé le Jamono de Fatick sur le même score. Ce dernier, à l’image de la Renaissance, n’a pas non plus été constant dans la performance et dégringole au classement. Tout le contraire de Keur Madior qui a signé sa première victoire en championnat professionnel après une défaite une semaine plus tôt. Le promu mbourois a battu, dimanche au stade Caroline Faye, Africa Promo Foot de Thiès par 1 à 0.

Une performance qui permet à la formation de quitter les profondeurs du classement pour occuper désormais le 7ème rang. Ce qui n’est pas le cas pour son compagnon, l’autre promu EJ Fatick qui n’a pu faire mieux que match nul (0-0) face à l’Olympique de Ngor, au stade Massène Sène.

Avec un point, les Ngorois sont au 12ème rang, devant justement leurs vis-à-vis de dimanche qui comptent le même total. Ces deux clubs devancent Africa Promo Foot qui a perdu ses deux matchs et qui ferme la marche au classement.

Ousseynou POUYE

RESULTATS 2e JOURNEE :
Port – Us Gorée 1-1 ; As Pikine – Cayor Foot 1-0 ; Duc – Jamono Fatick 1-0 ; Renaissance – Ndar Guedj 0-1 ; Keur Madior – Africa Promo Foot 1-0 ; Etics – Yeggo 0-0 ;
EJ Fatick – Olympique Ngor 0-0.

El Hadj Oumar Diawara est nommé président de la commission en charge de la communication du Cng ; il est assisté dans sa tâche par Hamadou Diallo et Abdoulaye Mbaye Pekh. Il est désormais chargé de couvrir les courses hippiques à la Rts après le décès de Thiawa Kane et le départ à la retraite d’Abdoulaye Mbaye Pekh. Il bénéficie de la confiance du Cng et notamment de son président Cheikh Tidiane Niang pour les efforts remarquables à l’endroit des courses hippiques. Il fait toujours partie de la délégation du Cng qui se rend à Paris chaque année pour assister au Grand Prix de l’Arc de Triomphe sur invitation de la fédération française des courses hippiques. El Hadj Oumar Diawara est un communicateur traditionnel hors paire qui a le verbe facile.

C’est un passionné du cheval qui maîtrise tous les paramètres. D’ailleurs, le ministre des Sports Matar Bâ l’a constaté lors du Grand Prix du chef de l’Etat organisé à Fatick le 6 août dernier. Le tout nouveau responsable de la communication a fait part des réalisations du président Macky Sall et de ses projets dont la construction d’un hippodrome national. Nous lui souhaitions plein succès dans sa nouvelle mission.

EL H Yamar DIOP

Le Fc Barcelone, tenant du trophée et leader du Championnat d’Espagne, sera opposé au Celta Vigo en 8es de finale de la Coupe du Roi, selon le tirage au sort effectué mardi qui a évité tout choc entre les cinq premiers de la Liga. Le Celta, entraîné par un ancien gardien et ex-manager adjoint du Barça, Carlos Unzue, est devenu la première équipe à prendre des points au Camp Nou en Liga depuis un an en décrochant le nul (2-2) samedi. L’équipe galicienne avait également éliminé le Real Madrid pour une place dans le dernier carré la saison dernière, mais le Barça, qui n’a été éliminé par aucune autre équipe que le Real depuis 2010 en Coupe, reste grand favori pour atteindre les quarts avec retour en Catalogne. Le Real de Zidane a bénéficié d’un bon tirage avec la seconde manche à Santiago Bernabeau contre un pensionnaire de D2, Numancia, qui a éliminé Malaga au tour précédent. Deux formations de D3, Lleida Esportiu, tombeur de la Real Sociedad, et Formentera, seront les grosses cotes face respectivement à l’Atletico Madrid et Alavès, finaliste en 2017.

Programme des 8es de finale
(Aller : 2-4 janvier; Retour : 9-11 janvier) :

Formentera (D3) - Alaves (D1), Atletico Madrid (D1) - Lleida Esportiu (D3), Numancia (D2) - Real Madrid (D1), Celta Vigo (D1) - FC Barcelone (D1), Cadix (D1) - Séville FC (D1), Leganes (D1) - Villarreal (D1), Las Palmas (D1) - Valence (D1), Espanyol Barcelone (D1) - Levante (D1)

(AFP)

Liverpool accueillera l’autre grand club de la ville, Everton, pour un derby qui constituera le choc au sommet des 32es de finale de la Coupe d’Angleterre de football, selon le tirage au sort effectué lundi à Londres.

Lors de leur dernière rencontre de «Cup», en 2012, les Reds avaient battu les Toffees en demi-finale. Le tenant du titre, Arsenal, rendra visite à Nottingham Forest, une équipe de milieu de tableau en 2e division. Manchester City, leader de la Premier League, recevra le coriace Burnley, actuel 7e de l’élite avec la 3e meilleure défense de Premier League.

Les matches impliquant les équipes de D1 :
Watford (D1) - Bristol City (D2), Liverpool (D1) - Everton (D1), Brighton (D1) - Crystal Palace (D1), Bournemouth (D1) - Afc Fylde (D5) ou Wigan (D3), Coventry (D4) - Stoke (D1), Bolton (D2) - Huddersfield (D1), Nottingham Forest (D2) - Arsenal (D1), Manchester United (D1) - Derby (D2), Forest Green (D4) ou Exeter (D4) - West Bromwich (D1), Tottenham (D1) - AFC Wimbledon (D3), Fleetwood (D3) ou Hereford (D7) - Leicester (D1), Manchester City (D1) - Burnley (D1), Shrewsbury (D3) - West Ham (D1), Wolves (D2) - Swansea (D1), Newcastle (D1) - Luton (D4), Fulham (D2) - Southampton (D1), Norwich (D2) - Chelsea (D1)

Les 32es seront joués les 5, 6 et 7 janvier

(AFP)

Le contrat du Belge Hugo Broos, sélectionneur du Cameroun, ne sera pas renouvelé, a annoncé la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) dans un communiqué, mardi.

«Le Comité de normalisation (de la Fécafoot) décide de mettre fin au contrat de travail de M. Hugo Broos», écrit la Fécafoot dans une note d’information obtenue par l’Afp. Le comité de normalisation, mis en place après la dissolution de l’exécutif de la Fécafoot, indique que cette décision prendra effet «à compter de l’expiration de la période de préavis contractuel de trente jours dès signature de (cette) décision« (lundi). «Il ne s’agit pas d’un limogeage. M. Broos restera en poste jusqu’à la fin de son contrat en février 2018», a expliqué à l’Afp sous couvert d’anonymat un responsable de la Fécafoot. Le Comité de normalisation souligne que le sélectionneur n’a pas pu atteindre certains objectifs contractuels, soulignant notamment que «M. Hugo Broos n’a pas pu faire qualifier le Cameroun à la Coupe du monde 2018 en Russie». En poste depuis février 2016, Broos, âgé de 65 ans, a mené les «Lions indomptables» au titre de champion d’Afrique des Nations (Can) 2017 au Gabon, avant d’échouer à qualifier son équipe pour le Mondial-2018.

(AFP)

Amadou Dia Ba a finalement franchi le pas décisif vers la présidence de la Fédération sénégalaise d’athlétisme. Longtemps attendue malgré la persistance de ses souteneurs, la déclaration de candidature du médaillé olympique sénégalais a finalement eu lieu ce lundi, à l’occasion d’une cérémonie organisée au salon d’honneur Abdoul Wahab Barka Bâ du Stade Léopold Sédar Senghor. La formation sera au cœur du dispositif que compte mettre en place El Hadj Amadou Dia Ba. Pour lui, on ne peut pas avoir de bons athlètes si ceux qui sont censés les encadrer ne sont pas bien formés. C’est dans ce sens que le candidat a annoncé un programme « de formation d’initiateurs pour prendre en charge les petites catégories dans les différentes Ligues ». Il y aura également des sessions à l’intention des entraineurs de 1er et 2ème degrés, sans oublier la relance de l’athlétisme à l’école avec l’Uassu. Tout cela devra alors, aboutir à avoir une élite qui sera constituée d’athlètes qui vont représenter le Sénégal aux compétitions internationales. Aussi, un investissement accru sera fait au niveau des entités régionales qui seront appuyées et où des compétitions seront organisées régulièrement.

Portée par le Comité de relance de l’athlétisme, la candidature de Dia Ba se veut celle de la redynamisation de la discipline qui vit des moments difficiles. Et le directeur du Crd/ Iaaf avait, à ses côtés, des personnalités du mouvement sportif tels que Me Guédel Ndiaye, Mady Touré, Diamil Faye, El Hadji Dia, Amy Mbacké Thiam, Amadou Gackou, Raphaël Agopomé du Ciad, Balla Dieye, d’anciens athlètes entre autres. Il s’agit de mettre en œuvre un programme à dérouler avec des axes stratégiques pour relancer l’athlétisme. Il n’a pas manqué d’appeler « les autres candidats à rejoindre le Collectif afin d’éviter les divergences dans la famille de l’athlétisme ».

Pour rappel, les deux autres candidats à la présidence de la Fsa sont Sara Oualy, actuel vice-président, et Cheikh Tidiane Boye, ancien champion du monde militaire du 800 et 1500m. L’assemblée générale de la Fsa aura lieu le 16 décembre prochain.

Ousseynou POUYE

Les chances d’une qualification pour les huitièmes de finale du Mondial-2018 sont minces pour le Japon, ayant hérité vendredi d’un «mauvais tirage» avec la Colombie, le Sénégal et la Pologne, selon l’ancien entraîneur français des «Blue Samourai», Philippe Troussier.

«C’est un groupe très équilibré et toutes les quatre équipes auront des rêves de qualification. Mais je ne suis pas optimiste quant aux chances du Japon» déclare dans un entretien en anglais à l’AFP l’entraîneur de 62 ans, qui avait hissé le Japon en 8e de finale lors de «sa» Coupe du Monde en 2002, co-organisée avec la Corée du Sud.

«Pour moi ce n’est pas un bon tirage pour le Japon», ajoute-t-il. «Le fait qu’ils affronteront la Colombie et le Sénégal pour leurs deux premiers matchs n’est pas une bonne nouvelle» et «ce sera difficile» pour eux d’atteindre les huitièmes. Le premier match face à la Colombie sera déjà «déterminant» et n’aura rien d’une promenade de santé face à des joueurs du rang de Radamel Falcao (As Monaco) ou James Rodriguez (Bayern Munich), prévient-il: la Colombie «a quatre ou cinq joueurs individuels qui peuvent vous faire mal à n’importe quel moment». «C’est pareil pour le Sénégal», emmené par le milieu offensif de Liverpool Sadio Mané, mais pas seulement: «Les joueurs sénégalais évoluent dans les meilleurs clubs d’Europe», souligne-t-il. Le Sénégal pourrait d’ailleurs bien créer la surprise dans ce groupe H, selon Troussier, surnommé le «sorcier blanc» durant sa longue carrière en Afrique, où il a notamment entraîné les équipes nationales de Côte d’Ivoire, du Nigeria et d’Afrique du Sud.

Manque de génie créatif
Le Japon, qualifié pour sa sixième Coupe du Monde d’affilée, cherchera à se venger de la Colombie qui l’avait avait sèchement battu (4-1) au Mondial-2014 au Brésil. «Je ne sais pas si vous avez besoin d’utiliser la revanche» comme facteur de motivation, estime cependant Troussier. «On ne peut pas comparer les équipes» d’alors avec celles d’aujourd’hui, et il n’est même pas certain que des cadres des Blue Samourai en 2014, comme l’attaquant Shinji Kagawa ou le milieu de terrain Keisuke Honda, soient finalement convoqués, explique-t-il.

Le Japon est désormais entraîné par le vétéran franco-bosnien Vahid Halilhodzic. Sous sa gouverne, l’équipe d’Algérie était parvenue pour la première fois à se qualifier pour les 8e de finale au Mondial-2014.

«Vahid est un entraîneur européen avec une philosophie (de jeu, Ndlr) européenne (...). C’est un coach défensif et sa stratégie consistera à jouer en contre-attaque», analyse Troussier, qui espère trouver un poste d’entraîneur dans un club de J-League. «La qualité du Japon est sa force collective», mais le manque de génie créatif des Samourai Blue risque de les faire trébucher en Russie dès le 1er tour, selon lui: «Vous avez besoin d’individualités capables de faire la différence, or le Japon n‘a pas cela».

Le sort du Japon pourrait ainsi déjà être scellé avant même son troisième match contre la Pologne et son capitaine-goleador Robert Lewandowski, autre épouvantail pour les défenseurs nippons.

(AFP)

Matches du Groupe H
Mardi 19 juin
(15h00, 12H00 Gmt) Pologne - Sénégal, à Moscou (Spartak)
(18h00, 15H00 Gmt) Colombie - Japon, à Saransk

Dimanche 24 juin
(20h00, 15H00 Gmt) Japon - Sénégal, à Ekaterinbourg
(21h00, 18H00 Gmt) Pologne - Colombie, à Kazan

Jeudi 28 juin
(17h00, 14H00 Gmt) Japon - Pologne, à Volgograd
(18h00, 14H00 Gmt) Sénégal - Colombie, à Samara

À l’issue de son assemblée générale extraordinaire tenue ce dimanche, Mbour Basket Club (Mbc) a élu un nouveau président. Il s’agit de Cheikh Issa Sall, qui s’est engagé à accompagner le club de sorte qu’il puisse jouer les premiers rôles.

Une page se tourne dans l’histoire de Mbc en proie, depuis quelques saisons, à d’énormes difficultés de plusieurs ordres. Moustapha Faye qui assurait depuis deux ans la présidence a passé la main à Cheikh Issa Sall. Sollicité par les dirigeants du club, le directeur général de l’Agence de développement municipal (Adm) a donné un avis favorable pour tirer vers le haut l’équipe fanion de Mbour qui regorge de potentialités, mais freinée par l’absence de moyens.

Le nouveau président a salué le choix porté sur lui. « C’est un honneur, car Mbour regorge de personnes qui peuvent diriger cette équipe », a dit Cheikh Issa Sall. Il a salué le travail abattu par l’équipe sortante qui a réussi à ramener la stabilité après des années de crise. Le nouveau président s’est engagé à hisser vers le haut ce club dont les filles évoluent dans l’élite et les garçons en deuxième division. Selon lui, les potentialités sont là, de même que l’expertise. Et, à son avis, chacun doit jouer sa partition pour relancer le basket mbourois. « La relance est possible. Les garçons doivent très vite retrouver l’élite et les filles doivent enfin jouer les grands rôles. C’est un grand défi et ensemble, nous pouvons le relever », a dit le président Sall qui a plaidé pour la construction d’un second stadium de basket à Mbour qui reste le deuxième centre sportif du Sénégal après Dakar. « Mbour doit avoir un second stadium de basket pour abriter des compétitions internationales. Toute la famille du basket doit se joindre au club pour amener l’État à édifier une infrastructure dédiée au basket à Mbour », a-t-il indiqué.

Le président de la ligue régionale de basket de Thiès a salué le discours fédérateur du nouveau président de Mbc. De l’avis de Babacar Diop, le basket mbourois en particulier et thiessois en général a toutes les compétences, qui sont cependant dispersées. « Il y a un exode qui ne dit pas son nom. On a donc besoin de fédérer toutes les ressources pour aller à l’essentiel. Les gens doivent aussi s’investir à la base. Si on le fait, on va jouer le rôle qu’on a toujours joué au niveau du basket national », a dit le président Babacar Diop.

Samba Oumar FALL

C’est encore tôt d’apprécier les forces en présence, mais certaines équipes ont particulièrement marqué de leurs empreintes la deuxième journée. Et c’est le cas de la Linguère, dauphine de Génération foot, le champion sortant qui tient à son titre. En revanche, Niary Tally inquiète son monde. Lanterne rouge, l’équipe de Ngb est la seule à perdre ses deux matches.

Le leader tient à son bien
Génération Foot avait déjà averti qu’il tient à son titre de champion. Et en remportant ses deux duels d’entrée, le champion en titre a confirmé son ambition de vendre très chère sa couronne. La Linguère de St-Louis, autre équipe à réussir le plein de points, a aussi confirmé qu’elle a bien retenu les enseignements de sa piètre saison, l’année précédente. Reléguée, puis repêchée par la Ligue sénégalaise de football professionnel pour remplacer l’Us Ouakam, condamnée à cinq ans de purgatoire en Division régionale, l’équipe de Saint-Louis est en train d’assurer son maintien, à défaut de viser plus haut. Un défi qu’elle doit confirmer lors de la prochaine journée lors du choc au sommet contre Génération Foot, à Déni Biram Ndao. A suivre !

Réveil de Dakar Sacré Cœur, l’As Douanes impressionne
Surpris d’entrée par la Sonacos, l’autre promu, Dakar Sacré Cœur a profité d’une équipe du Gfc en crise pour se relancer. Un réveil au bon moment, mais à confirmer face au Diaraf lors du tour prochain. Des Médinois blessés et qui voudraient se ressaisir dans cette course qu’ils avaient pourtant bien engagée. Contrairement à Dakar SC, la Sonacos confirme son intention de marquer son retour dans l’élite après quelques saisons de purgatoire. Troisième équipe encore invaincue après deux journées, la Sonacos aura cependant, l’As Douanes, un sacré client au prochain tour. Au nom de leur démonstration de dimanche, face au Ndiambour, les Douaniers affichent la confiance à l’instant. En dominant d’entrée le Diaraf, Teungueth Fc affiche aussi la confiance. En tout cas, en attendant son match retard contre le Gfc, le club de Rufisque n’a pas raté sa rentrée.

Les clubs de Mbour peinent à décoller, Ngb en détresse !
C’est le contraire pour les clubs de Mbour qui tardent à démarrer. En effet, outre le Stade de Mbour et son voisin de Mbour PC, les deux clubs de la ville de Mbour, Diambars connaît aussi des soucis à l’allumage. C’est aussi la détresse à Niary Tally où le club enchaine les contreperformances. Inquiétant pour ce club, potentiel candidat au titre, même si ses dirigeants se veulent modestes en visant le maintien.

Le Casa Sports qui a officiellement affiché son ambition pour le titre doit se ressaisir après son échec à Déni Biram Ndao, face au leader qui a, en fait, pris sa revanche. Les Sudistes devront puiser dans leurs dernières réserves d’énergie pour aller dompter des Lougatois réalistes à domicile, en ce début de saison.

Ansoumana SAMBOU

Vendredi dernier à Moscou, tous les regards des téléspectateurs étaient braqués sur les mains expertes des anciennes stars mondiales du football qui devaient tirer au sort les noms des équipes dans les différentes poules. A la fin de cet exercice, les commentaires n’ont pas manqué côté sénégalais concernant le groupe H où sont logés les Lions du Sénégal.

« Un tirage correct, équilibré, un groupe jouable, une poule abordable » ; c’est dire que les « connaisseurs » y sont allés de leurs répartis pour qualifier le groupe dans lequel le Sénégal évoluera dans sept mois en Russie. Pas de grand favori, mais il faut rester vigilant à tous les matches. Dans la Tanière cependant, joueurs et entraîneurs en pensent autrement car dans leur subconscient, il faudra batailler ferme pour se sortir de ce groupe jugé a priori prenable. Surtout qu’ils ne sont pas favoris devant des équipes comme la Pologne et la Colombie et même le Japon jugé difficile à jouer à cause de la petite taille de ses joueurs. Mais il y aura toujours un coup à jouer dans ce Mondial, même si au demeurant, on sait que dans le domaine du sport, rien n’est acquis. En somme, c’est un groupe H assez équilibré sur le papier, mais qui restera toujours difficile avec quatre formations qui figurent dans les cinq premiers du classement Fifa de leur continent ; ce qui n’est pas rien sur cette route menant à « Russie 2018 ». Dans un groupe H ouvert, sans grand favori donc, coach Aliou Cissé et ses joueurs devront cependant élever leur niveau de jeu en ayant en tête qu’ils feront face à des équipes qui ont plus de vécu qu’eux en coupe du monde. En tout cas, sur la route des éliminatoires de cette coupe du monde, les joueurs n’avaient eu de cesse de déclarer qu’ils voulaient écrire leur propre histoire.

Ils ont réussi la première moitié du chemin en se qualifiant haut la main. Ils ont eu aussi la « baraka » de tomber dans une poule « jouable » ; maintenant il leur reste à faire mieux qu’en 2002 ou à défaut atteindre les 8e de finale. En tout cas, ils sont capables d’un nouvel exploit pour ouvrir une nouvelle page de l’histoire du football sénégalais.

C F KEITA

RECHERCHE DE SITES POUR LES LIONS ET D’UN EQUIPEMENTIER : LES DOSSIERS AVANCENT, SELON ME AUGUSTIN
Sitôt le tirage au sort terminé, la délégation sénégalaise présente à Moscou a entamé la seconde partie de son séjour en terre russe. « Le tirage au sort est une étape, dès demain (ndrl samedi), nous allons commencer la visite d’inspection des sites pour la seconde étape. Et pour cela, nous avons deux options de camp de base », avait déclaré Me Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football. Sans s’avancer trop sur ce dossier, le patron du football sénégalais a indiqué que les choix seront confirmés bientôt. Mais les fédéraux, en collaboration avec le ministère des Sports, entendent bien trouver des sites qui ne soient pas loin des lieux de compétition pour les matches du premier tour. L’autre volet du programme fédéral concernait le séjour en Italie pour la recherche d’un équipementier. A ce sujet, Me Augustin Senghor a indiqué que le dossier avance. « Nous avons reçu énormément de propositions et d’ici fin décembre, on sera fixé sur un équipementier de qualité », a-t-il promis.

C F KEITA

L’issue de cette 2e journée a confirmé la bonne santé de Génération Foot et la Linguère qui ont gagné à nouveau, alors que Diaraf, Casa Sports et Ndiambour recalaient. Au grand bénéfice de Teunguedj Fc et Dakar Sacré Cœur, tous deux vainqueurs et qui les doublaient au classement. La bataille maintenant semble être entre Génération Foot et la Linguère qui sont au coude à coude avec chacun 6 points, mais un meilleur goal-différence pour les Académiciens de Déni Biram Ndao. En attendant les prochaines journées.

Les résultats : Teunguedj Fc-Diaraf : 1-0, Linguère-Niary Tally : 1-0, Diambars-Stade Mbour : 0-0, Génération Foot-Casa Sports : 2-1, Dakar Sacré Cœur-Guédiawaye Fc : 2-0, Douane-Ndiambour : 2-0, Mbour Pc-Sonacos : 2-2

Classement L1 2 jour

En match comptant pour la 2e journée de Ligue 1, Dakar Sacré Cœur a battu (2-0) Guédiawaye Fc dimanche au stade Lss.

Mi-temps : 1-0. Idrissa Camara (35e) et Pape Meissa Bâ (90+4) sont les buteurs du match.

Avertissements : Pape Babacar Ndiaye (76e) du Gfc. Arbitres : Amadou Kâ, assisté par Abdou Aziz Guèye et Khadim Mbaye, tous de la Cra de Dakar.

Dakar SC : Pape Abdoulaye Dieng, Andalinou B Corréa (cap), Pape Meissa Bâ, Moussa Ndaw, Adama Bal, Idrissa Camara (Moussa Samaké, 62e), Kalminte Corréa (Albert J Bougazzalli, 61e) Pape Alé Wade (Alioune Mbaye, 83e), Alassane Ndao, Maurice V. Gomis, El H Arfang Guèye. Coach : Brunio R.R. Rohart

Guédiawaye Fc : Ousseynou Ndiaye (cap), Bassirou Goudiaby, Alex Lopy, Oumar Diaité (Souleye M. Bâ, 47e), Laye Biaye (Moro M. Diédhiou, 60e), Mouhamadou M. Diop, Abdoulaye Ndiaye, Sima Sakou, Mouhamadou L. Thioune (Moustapha Gadiaga , 70e), Moussa Sima , Papa Babacar Ndiaye. Coach : Serigne M Sarr.

Après son faux pas d’entrée, le weekend dernier au stade Lamine Guèye de Kaolack, face à la Sonacos, Dakar Sacré Cœur s’est ressaisi, hier, devant le Gfc.

Dès le coup d’envoi, les boys de Bruno Rohart ont affiché leur ambition de rectifier le tir. Malgré un vent défavorable, l’équipe de la Sicap a acculé son adversaire.

Une pression d’entrée qui se matérialise par un corner dès la première minute. Et face à cette forte pression, les Crabes finiront par céder, sur une belle offensive des jeunes Sicapois, conclue par Idrissa Camara (35e).

Un avantage logique des protégés de Bruno Rohart qui ont entamé la seconde période sur la même lancée. Avec la complicité du vent, Dakar SC a pris les choses en main, comme en première période. Et malgré une réaction tardive du Gfc, c’est Pape Meissa Bâ qui profita d’une bourde du gardien de but du Gfc, Ousseynou Ndiaye, pour enfoncer le clou dans les dernières secondes du temps additionnel.

A SAMBOU

En match comptant pour la deuxième journée de Ligue 1 disputée dimanche, à Caroline Faye, Mbour Petite Côte et Sonacos se sont neutralisés (2-2). Mi-temps (2-1).

Buts : Ansumana Kujabi (9e), Benoit Toupane (38e) pour Mbour PC ; Ibrahima Faty (18e), Serigne Mansour Niang (50e) pour Sonacos.

Arbitres : Issa Sy, assisté de Bilal Sène et de Djiby Ndiaye (Trio Cra Dakar).

Avertissements : Mor Soumaré (18e), Moustapha Kassé (76e) pour Mbour PC ; Serigne Mansour Niang (89e), Pape Hamidou Dieng (90+1) pour Sonacos.

Mbour PC : Baye Assane Cissé-Boubacar Traore, Moustapha Kassé, Mor Soumaré, Khassim Soumaré, Babacar Sarr, Salim Ndao, Ansumana Kujabi (Ibou Sène Diouf, 81e), Zile Andre Tiehidé (Pape Ousmane Sakho, 66e), Mouhamed Pouye (Abdoulaye Gueye, 67e), Benoit Toupane (cap). Entraineur : Badara Sarr.

Sonacos : Cheikh Lô Ndoye, Ansoumana Diamé, Hamidou Diallo, Souleymane Diallo (cap), Yabakh Sèye, Mamadou Diallo, Aboubacry Baldé (Pape Hamidou Dieng, 83e), Ousseynou Gueye, Djibril Dabo (El Hadj Solo Sané, 65e), Serigne Mansour Niang, Ibrahima Faty. Entraineur : Cheikh Guèye.

Mbour Petite Côte devra encore patienter pour remporter sa première victoire de la saison. Les hommes de Badara Sarr étaient bien partis pour empocher les trois points, mais ont buté sur une bonne équipe de la Sonacos. Les Mbourois avaient ouvert le score dès la 9e minute par Ansumana Kujabi qui profitait d’une perte de balle du défenseur diourbellois. L’attaquant gambien, d’une belle frappe, trompe le gardien de la Sonacos. Les visiteurs parviennent vite à recoller au score grâce à Ibrahima Faty (18e) très réaliste suite à une largesse du gardien mbourois. Mais Mpc reprenait l’avantage à la 38e minute grâce à son capitaine, Benoit Toupane, sur un centre de Kujabi. Et, alors que Mpc filait tout droit vers son premier succès, Mansour Niang va annihiler tous les espoirs des Mbourois en inscrivant le but égalisateur à la 50e minute.

Samba Oumar FALL

En match comptant pour la 2e journée de la Ligue pro, Teunguedj Fc a battu le Diaraf sur le score d’un but à zéro.

But: Alassane Diouf (43e). Avertissements: Alpha Ba (41e mn), Babacar Seck (61emn), El Hadj Madické Kane (66e mn) pour le Diaraf. Mamadou El Fadel Barry (44e mn) pour Teunguedj Fc.

Arbitrage de Aly Dème (Cra Dakar) assisté par Cheikh Babou (Cra Thiès) et Youssou Guèye (Cra Louga).

Les équipes TFC : Moussa Sarr (G), Aboubacar Sall (Cap) Pape Mamadou Thiombane 75ième mn), Mamadou Sonko, Pape Sassy Diallo, Alassane Diouf (Karim Ben Badji 80ième), Arona Sène (Mouhamadou Lamine Dia 57ième mn), Auguste Malo, Mamadou El Fadel Barry, Malickou Ndoye, Boubacar Cissokho, Ibrahima Mané. Entraineur : Souleymane Diallo.

Diaraf : Ousmane Kane (G), Daouda Guèye Diémé(Cap), Alpha Ba, Babacar Seck, Youssou Diagne, Matar Kanté, Djiby Ndoye (Pape Moussa Kane 53ième mn), Alioune B Tendeng, Ousseynou César Guèye (Boubacar Massaly 87ième mn), Ansou (Elh Abdou K Samb 53ième mn). Entraîneur: Malick Daff.

Belle entame de la saison pour Teunguedj Fc, victorieux devant le Diaraf de Dakar qui a présenté un visage peu convaincant, hier, sur la pelouse du stade Amadou Barry. Dominateurs, les Rufisquois se sont illustrés par un jeu collectif et une bonne animation tactique. Principalement en première période où les Vert et blanc ont eu toute la peine du monde à dérouler leur jeu pris dans le piège d’une organisation rigoureuse. Les efforts de Teunguedj sont récompensés à la 43ème minute à la faveur d’un corner dévié vers Assane Diouf qui, de la tête, propulse le cuir dans la lucarne du Diaraf. C’est sur ce rythme que les Rufisquois vont continuer à dominer la rencontre jusqu’à la fin de la première partie.

Au retour des vestiaires, le Diaraf pousse mais n’arrive pas à trouver la faille. Les Dakarois ont manqué le but de l’égalisation à la 66e minute sur un cafouillage. C’est finalement avec un grand ouf de soulagement qu’ils ont accueilli le coup de sifflet final sanctionnant leur première victoire.

Abdou DIOP

En match comptant pour la deuxième journée du championnat national de football Ligue 1 Pro, joué hier au stade Mawade Wade de Médina Courses, la Linguère de Saint-Louis a battu Ngb Niary Tally, sur le score de 1 but à 0.

But : Moustapha Diop ( 63ème ). Arbitrage : El Hadji Mouhamadou Diop, assisté d’Alioune Diop et d’Abdoulaye Aziz Sagna (Cra de Thiès)

Avertissements : Linguère : Mouhamadou Diop (45ème ), Moustapha Diop ( 51ème), Cheikh Amar Guèye ( 52ème). Niary Tally (Ngb) : Abdou Chafi Sow (90+2)

Linguère : Lamine Faye-Banda Fall, Bassirou Baldé, Oumar Gningue (cap), Mouhamadou Diop-, Cheikh Amar Gueye, Philipe Diassy, Pape Abdou Ndiaye (puis Ibrahima Papis Kanté 66ème), Moustapha Diop (Ibrahima Diop, 71ème), Moussa Dembélé (puis Moussa Mor Djiba72ème), Ibrahima Sow. Coach : Abdou Aziz Wade

NGB : Pape Ousmane Sene-Ousmane J.C Diagne, Abdou Chafi Sow (cap), Moussa Gueye (Adama Gueye 72), Alfred Bienvenu Ba- Aboubakrine Diouf, Amadou Erasme Badiane, Moussa Diouf, Assane Touré, Abdoulaye Aidara Mankabo, Libass Diagne. Coach : Landry Lopy

A l’issue de cette partie de football, plaisante à suivre de bout en bout, les supporters saint-louisiens ont poussé un grand « ouf » de soulagement. La Linguère venait d’enregistrer une deuxième victoire à domicile en battant Niary Tally sur le score de 1 but à 0.

La tâche n’a pas été facile pour les Samba-Linguère, qui se sont surpassés face à des adversaires résolument engagés à leur infliger une défaite. Ce qu’ils n’ont pas pu réussir car Moustapha Diop, sur une reprise de volée du pied droit, ouvrait la marque à la 63ème mn. En seconde période, non seulement le pressing exercé par les Nordistes a vraiment payé, mais la Linguère, aidée par le vent, a su prendre un léger ascendant sur l’adversaire. A l’arrivée, les Nordistes conservaient le résultat.

Mbagnick DIAGNE

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.