banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (3631)

Sport

« Les Jeux africains de la jeunesse, Alger 2018, seront qualificatifs pour les Jeux olympiques de la jeunesse (Joj) pour ce qui est des sports individuels ». Le Cio vient, en effet, d’approuver officiellement l’idée de faire des Jeux africains de la jeunesse un événement qualificatif pour les Jeux olympiques de la jeunesse d’été 2018 à Buenos Aires, indique un communiqué de l’Acnoa. Et dans la même veine, le Cio est en train d’étudier la possibilité que deux sports collectifs, à savoir le rugby et le hockey, soient également qualificatifs pour cet événement mondial. « Pour autant que les Fédérations internationales correspondantes acceptent de faire des Jeux africains de la jeunesse une épreuve de qualification pour leur sport », a ajouté le président du Cio, Thomas Bach.

Cette décision du Cio, notifiée à l’Acnoa par une correspondance en date du 26 juillet dernier, intervient à la suite d’une modification des dates des Joj, qui indique que la période de qualification pour les sports individuels a été prolongée jusqu’au 31 juillet 2018 ; ce qui signifie, en clair, que les Jeux africains de la jeunesse peuvent dorénavant être utilisés comme épreuve de qualification pour les sports concernés », souligne le président du Cio. Qui offre ainsi la possibilité à l’Acnoa de faire des Jeux africains de la jeunesse, un événement qualificatif pour les Joj, mais aussi et surtout de confirmer la haute estime qu’il porte pour cet événement offert à l’Acnoa pour la jeunesse continentale. La ville d’Alger qui abritera donc cette 3e édition en juillet 2018, sera à l’honneur pour une manifestation qui sera qualificative pour les Jeux olympiques de la jeunesse. « Cette manifestation amènera les meilleurs athlètes et par voie de conséquence elle imprimera un meilleur cachet technique aux jeux. Toute chose qui donnera une meilleure valeur marchande, un atout qui pourrait attirer plus de sponsors », conclut le communiqué de l’Acnoa.

C. F. KEITA

L’ex-président de la Confédération africaine de football (Caf), le Camerounais Issa Hayatou, a critiqué mardi sur Rfi son successeur malgache Ahmad Ahmad qui avait estimé que le Cameroun «n’était pas prêt» à accueillir la Coupe d’Afrique des nations (Can) en 2019.

«Il faut venir d’abord constater avant de sortir ce qu’il (Ahmad) a sorti. A l’heure actuelle, le Cameroun a déjà cinq stades, on ne parle pas de ceux qui sont en train d’être construits. Personne ne peut dire que le Cameroun n’a rien fait. On peut compter le nombre de pays qui ont ce que nous avons là. Nous sommes en avance. Il (Ahmad) n’est pas obligé de faire ce que j’ai fait mais il est obligé de rester près de la logique et de la loi», a dit Hayatou sur la radio internationale.

«A l’heure où nous parlons, on a deux ans devant nous, on ne peut pas juger l’insuffisance du Cameroun à l’organisation de la Can, deux ans avant. Il faut attendre que le délai arrive», a ajouté celui qui a présidé la Caf pendant 29 ans, de 1988 à mars 2017.

La semaine dernière, Ahmad a dit que le Cameroun «n’était pas prêt» à organiser la Can-2019, étendue de 16 à 24 équipes par une décision de la Caf prise le 20 juillet. Lundi, la Fédération camerounaise (Fécafoot) a fait part de sa «profonde consternation».

AFP

Le Real Madrid de Zinédine Zidane est devenu le premier club à remporter deux fois de suite la Supercoupe d’Europe depuis la fin des années 1980, en dominant aisément le Manchester United de Jose Mourinho (2-1) dans l’édition 2017, mardi à Skopje.

Le club espagnol, double tenant de la Ligue des champions (2016 et 2017), marche décidément dans les pas du grand Ac Milan, qui était le dernier club à réussir le doublé en C1 (1989 et 1990) et en Supercoupe les mêmes années.
Le Real (vainqueur de l’édition 2016 contre Séville, 3-2 a.p.) a décroché sa quatrième Supercoupe d’Europe, se rapprochant du record de cinq codétenu par le Barça et le même Milan.
Manchester United reste de son côté avec un seul succès dans l’épreuve (en 1991), que son entraîneur Jose Mourinho n’a par ailleurs toujours pas remportée.
«Actuellement, nous ne comparons pas notre potentiel aux plus grands clubs d’Europe. Donc nous allons y aller étape par étape et rester humbles», avait prévenu le roué technicien portugais. La phrase s’est a posteriori révélée plus juste que provocante.
Car les Madrilènes ont largement eu la maîtrise du jeu, alors que les Mancuniens adoptaient une tactique prudente, jouant bas, surtout en première période. En tout cas sans pouvoir s’exprimer, malgré les efforts de Pogba pour animer l’entrejeu.
Buts de Casemiro et Isco
De manière symptomatique, c’est Casemiro, un milieu défensif, qui a ouvert les hostilités: il a d’abord trouvé la barre de la tête sur un corner de Kroos (16e) puis trop enlevé sa frappe (18e).
Mais c’est surtout lui qui a défloré le score en reprenant, à la limite du hors-jeu voire en l’étant un peu, un ballon en cloche de Carvajal (24e). Lors de la finale de Ligue des champions remportée début juin face à la Juventus Turin (4-1), le Brésilien avait déjà permis au Real de prendre l’avantage en marquant le but du 2-1.
Mourinho avait sorti une autre petite phrase aux allures de provocation, en se montrant intéressé par Bale. On ignore si ce dernier sera poussé vers la sortie (pour faire de la place à Mbappé?), mais il s’est en tout cas montré décisif. D’un une-deux, l’ailier gallois a offert une passe décisive à Isco qui doublait la mise (52e), avant d’expédier un missile sur la barre (61e). Il a ensuite cédé sa place pour le dernier quart d’heure. La domination madrilène n’a été mise à mal que par les parades de De Gea: le gardien mancunien repoussait la frappe vicieuse de Benzema à ras de terre (43e), le ballon flottant de Kroos (48e) ou la reprise d’Asensio (90e+2).
Signe que le club espagnol maîtrisait son sujet, Zinédine Zidane s’est permis de ne faire entrer Cristiano Ronaldo qu’en fin de match, en remplacement de Benzema (83e). Il faut dire que le quadruple Ballon d’Or n’avait repris l’entraînement que samedi, de retour de vacances prolongées après la Coupe des Confédérations. L’attaquant n’a pas eu le temps de s’illustrer; juste d’envoyer un coup franc largement au-dessus de la transversale (90e+7).
Lukaku réduit le score
Côté MU, Lukaku, avant-centre recruté pour 85 millions d’euros en provenance d’Everton, s’y est repris à deux fois: sur une tête de Pogba repoussée par Navas, il dévissait d’abord (54e), puis parvenait à réduire le score sur une action similaire engendrée par une frappe de Matic, autre recrue mancunienne (62e).
Mais l’équipe anglaise, malgré une réaction d’orgueil autour de l’heure de jeu, n’a pas vraiment semblé en mesure de troubler la machine madrilène, hormis un face-à-face avec Navas perdu par Rashford (81e).
En décrochant ce nouveau titre, le Real se rassure un peu après une pré-saison morne, et avant d’aller défier le Fc Barcelone dimanche pour le match aller de la Supercoupe d’Espagne. Les Red Devils, eux, démarreront leur championnat dimanche face à West Ham.
La Supercoupe d’Europe, elle, continuera l’année prochaine son périple continental puisqu’après Prague, Cardiff, Tbilissi, Trondheim et donc Skopje mardi, elle se disputera en 2018 à Tallinn.

 

AFP :

 

L’agent du controversé champion du monde du 100 m Justin Gatlin a dénoncé lundi le traitement «inhumain» et «antisportif» infligé selon lui à son poulain par la Fédération internationale (Iaaf) et son président Sebastian Coe.
Le patron de l’Iaaf, qui milite pour des bannissements à vie en cas de récidive, avait déclaré dimanche sur la Bbc que le succès du Gatlin, contrôlé positif à deux reprises et notamment suspendu quatre ans pour dopage entre 2006 et 2010, n’était pas «le scénario idéal» pour son sport. «Je suis indigné, a réagi auprès de la Bbc Renaldo Nehemiah, l’agent de Gatlin et ancien détenteur du record du monde du 110 m haies. Je ne cautionne pas le dopage mais Justin Gatlin a purgé sa Ath»peine, il respecte les règles et l’Iaaf l’a réintégré. Donc raconter une histoire dans laquelle il serait le méchant, ce n’est réellement pas juste. C’est inhumain et antisportif.» «Lord Coe est membre de l’Iaaf qui a établi les règles et les sanctions. Quand vous avez purgé votre peine, vous êtes censés être réintégré. S’ils n’en veulent pas, il faudrait alors qu’ils changent les règles», a-t-il ajouté.

AFP

Le Fc Barcelone serait proche d’engager le milieu brésilien de Liverpool Philippe Coutinho dans une transaction record pour le club catalan, qui s’active pour combler le vide laissé par le départ de Neymar au Paris SG, selon des médias espagnols mardi. La confirmation du transfert de l’international brésilien «est une question de temps», affirme le journal barcelonais Sport, selon lequel des dirigeants du Barça seraient actuellement en Angleterre pour négocier, et seraient prêts à mettre 90 millions d’euros sur la table. Un autre média, Espn Deportes, avance la même somme, mais ajoute que des bonus pourraient faire monter la transaction à 120 millions d’euros. Le Brésilien, 25 ans, semble avoir le profil pour pallier sur le flanc gauche de l’attaque le départ de Neymar au PSG contre le paiement de sa clause libératoire de 222 millions d’euros, mais également pour animer du milieu de terrain, en relais du capitaine Andres Iniesta (33 ans). Si l’entraîneur de Liverpool Jürgen Klopp avait indiqué la semaine passée que le Barça pouvait «économiser son énergie» en ce qui concerne Coutinho, le Brésilien a toutefois été laissé au repos lors d’un match amical contre Bilbao ce week-end.

Coutinho a joué 182 matches avec Liverpool où il évolue depuis 2013, et y a marqué 42 buts. En sélection nationale, il pointe à 28 matches et 7 buts.

 

AFP :

Le Kényan Conseslus Kipruto, champion olympique en titre, a remporté le titre de champion du monde du 3.000 m steeple en 8 min 14 sec 12/100e, devant le Marocain Soufiane Elbakkali (8:14.49) et l’Américain Evan Jager (8:15.53). Kipruto avait échoué à la 2e place aux Mondiaux en 2013 et 2015, à chaque fois battu par Ezekiel Kemboi. Le Français Mahiedine Mekhissi, triple médaillé olympique, a terminé fort à la 4e place en 8 min 15 sec 80/100e. A seulement 22 ans, Conseslus Kipruto est désormais le chef de file affirmé du Kenya, la nation qui domine le steeple depuis des décennies.
La seul inquiétude autour du vainqueur concernait l’état de sa cheville qui l’a fait souffrir depuis un mois et l’a obligé à ne pas appuyer le pied sur la barrière de la rivière. Néanmoins, le Kenya n’a réussi à placer qu’un seul athlète sur le podium à Londres. Aux derniers Mondiaux, en 2015 à Pékin, le pays avait placé ses quatre représentants aux quatre premières places.

AFP

Le Français Pierre-Ambroise Bosse a remporté le titre mondial du 800 m mardi soir au stade olympique de Londres, la première médaille française des Mondiaux-2017 et le 11e titre mondial de l’histoire de l’athlétisme français. Bosse (25 ans) s’est imposé en 1 min 44 sec 67/100e, devant le Polonais Adam Kszczot (1:44.995) et le Kényan Kipyegon Bett (1:45.21). Au pied du podium aux Jeux de 2016, «alors que je me sentais assez fort pour aller provoquer David Rudisha pour l’or», Bosse était arrivé aux Mondiaux sur la pointe des pieds, souffrant à un ischio-jambier et n’ayant que trois courses à son actif. «Mais je suis un joueur de poker et je dois être là, c’est mon boulot», avait assuré le Nantais. Après avoir passé les séries et, difficilement, les demi-finales, repêché au temps, Bosse a réussi son coup de poker en attaquant à 200 m de l’arrivée et en résistant jusqu’au bout à ses adversaires. Il avait également affirmé, en arrivant à Londres, que les cartes étaient redistribuées avec l’absence sur blessure de Rudisha, double champion olympique et du monde, et détenteur du record planétaire (1:40.91).

AFP

Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, champion olympique 2016 et détenteur du record du monde (43.03), a remporté le titre mondial du 400 m en bouclant le tour de piste en 43 sec 98, mardi soir à Londres.
Van Niekerk, qui vise un doublé 400 m-200 m que seul l’Américain Michael Johnson a réalisé aux Mondiaux-1995 et aux JO-1996, a devancé le Bahaméen Steven Gardiner (44.41) et le Qatari Abdalelah Harouin (44.48).

AFP

La plus prestigieuse manifestation hippique de l’année, la journée du cheval doté du Grand prix du chef de l’Etat M. Macky Sall a vécu dimanche passé à Fatick, la ville natale du président de la République. Les « Djoung-djoung » du Sine, du Saloum, les tam-tams et les balafons, en un mot le folklore dans toute sa diversité avaient rehaussé l’éclat de la manifestation.

Les populations du Sine et les localités environnantes avaient pris d’assaut le site servant d’hippodrome situé sur la route de Foundiougne malgré une forte chaleur hivernale.

C’était prévisible car l’accès était libre et gratuit. La 52e édition de ce Grand prix avait regroupé 57 chevaux dont le classique, l’épreuve phare qui avait réuni 20 concurrents, 11 chevaux du groupe 1, 3 du groupe 2, 4 du groupe 3 et 2 poulains de 3 ans. Mais à tout seigneur tout honneur, le cheval « Betty Bao » qui appartient au président du Cng, Cheikh Tidiane Niang, a remporté le Grand prix devant son coéquipier « Faydou », une propriété de Papis Niang, fils du président vainqueur.

Le 1er était piloté par Momar Dieye, le second par Mouhamed Gadiaga. « Doumayene » d’Iba Colle Bao, jockey Moussa Sène, le 3e rang et « Makha » du Pr SakhirThiam, la 4e place sous le drivage de Pape Gningue.

« Betty Bao » a bouclé les 3200m en 3’34’’. Le vainqueur a reçu 6.120.000 FCfa, le second 3.120.000 FCfa, le cheval classé 3e 1.560.000 FCfa et le 4e qui a fermé la marche du podium 1 200.000 FCfa, soit une cagnotte de 12.000.000 FCfa. Les entraineurs et les jockeys ont reçu eux aussi leur part du gâteau, 20 % pour les premiers cités et 15 % pour les seconds.

Le chef de l’Etat était représenté par une délégation conduite par deux ministres, Matar Ba (Sports) et Aminata Mbengue Ndiaye (Elevage). Ils étaient accompagnés des autorités administratives avec à leur tête le gouverneur M. Souleymane CISSE. Ils ont été accueillis à la tribune climatisée pour la circonstance par le président du Cng Cheikh Tidiane Niang et son staff. La fanfare a exécuté l’hymne national.

Les deux ministres Matar Ba et Aminata Mbengue Ndiaye ont remis l’enveloppe de la première place 6.000.000 FCfa et 3.000.000 FCfa pour le second aux jockeys Momar Diéye et Gadiaga. Ils leur ont félicité au nom du parrain qui se soucie du développement des courses hippiques de notre pays. Monsieur Matar Ba s’est félicité de la forte mobilisation des populations en l’honneur du président Macky Sall et a félicité le Cng qui est en train de remettre les courses hippiques sur les rails.

La gendarmerie nationale a égayé l’assistance par de belles démonstrations avec ses chevaux. Le Cng a immortalisé le Grand prix du chef de l’Etat en offrant au président Macky Sall une statuette représentant un cheval, emblème de son parti (Apr). Le directeur de l’Elevage, Dr Bassirou Fall, a procédé au prélèvement de sang aux 4 premiers chevaux gagnants pour un contrôle anti-dopage. C’est le Dg de la Lonase, M. Amadou Samba Kane qui a remis le prix des Poulains de deux ans (Pda) remporté par « Dalinkoor » d’Iba Colle Bao sous le drivage de Moussa Sène. Le Cng a vraiment réussi le pari de l’organisation malgré quelques petites difficultés.

EL Hadj Yamar DIOP

CHEIKH TIDIANE NIANG, PRESIDENT DU CNG : « LA VICTOIRE DE «BETTY BAO» NE M’A PAS SURPRIS »
Notre seul objectif, c’était de gagner le Grand prix du chef de l’Etat car nous avons, depuis deux mois, abattu un travail de titan pour mettre le cheval au top et cela a porté ses fruits. Je dédie d’abord la victoire à mon épouse Mme Thiouth Diop Niang, mon bras droit qui m’accompagne dans toutes mes activités notamment pour les longs préparatifs du Grand prix à cause du report mais Dieu merci. Tout s’est passé dans de très bonnes conditions d’autant que mon écurie a gagné. Je félicite au passage l’entraineur du cheval Ibra Guéye et le jockey Momar Diéye qui n’ont managé aucun effort pour gagner le Grand prix. Je félicite aussi la population de Sangalkam où est basée l’écurie Thiouth.

Propos recueillis par EL H.Y. DIOP

 

Résultats Techniques
Pda : 1er Dalinkor, 2e Major, 3e Darou Miname, 4e Ndeye Fall
Poulains de 3 ans : 1er Very Good, 2e TassoulYakar, 3e President Cheikh, 4e Mandela
Groupe 3 : 1er Nelen Kar, 2e Nasroulah, 3e Mamie Ngone, 4e Mbar Ngone
Grand Prix : 1er Betty Bao, 2e Faydou, 3e Doumayene, 4e Makha
Groupe 2 : 1er Bourakh, 2e Le Maire, 3e Big Boss, 4e Rassoul

Last modified on mardi, 08 août 2017 14:48

Notre seul objectif, c’était de gagner le Grand prix du chef de l’Etat car nous avons, depuis deux mois, abattu un travail de titan pour mettre le cheval au top et cela a porté ses fruits. Je dédie d’abord la victoire à mon épouse Mme Thiouth Diop Niang, mon bras droit qui m’accompagne dans toutes mes activités notamment pour les longs préparatifs du Grand prix à cause du report mais Dieu merci.

Tout s’est passé dans de très bonnes conditions d’autant que mon écurie a gagné. Je félicite au passage l’entraineur du cheval Ibra Guéye et le jockey Momar Diéye qui n’ont managé aucun effort pour gagner le Grand prix. Je félicite aussi la population de Sangalkam où est basée l’écurie Thiouth.

Propos recueillis par EL H.Y. DIOP

Last modified on mardi, 08 août 2017 14:46

16 pays de la zone de l’Ufoa disputeront, du 9 au 24 septembre prochain, la Coupe des nations au Ghana. Un tournoi co-organisé par la multinationale Fox News et les zones ouest A et B de la Confédération africaine de football (Caf). Les 16 équipes seront divisées en deux poules, l’une à Takoradi (poule A) et l’autre à Cape Coast (poule B) pour disputer d’abord des éliminatoires directes.

Hier, lors de la présentation du trophée que vont disputer les équipes en lice, les deux parties se sont félicitées de cette belle initiative qui vise à booster le football au niveau des deux entités de la Caf. Un tournoi où chaque partie trouvera son compte puisque les organisateurs comptent également tenir des séminaires de formations pour les cadres techniques, administratifs et les journalistes aussi issus des deux zones. Pour le tournoi de football, le vainqueur percevra la somme de 100.000 dollars (55 millions de FCfa environ) ; des primes sont prévues également pour toutes les équipes participantes. Et autre précision de taille, les 8 équipes qui seront éliminées au premier tour recevront néanmoins 5.000 dollars.

Mais, le parcours sera long pour les unes et les autres car ce premier tour sera éliminatoire et 8 des 16 seront hors course à l’issue de cette première phase ; les 8 équipes restantes seront réparties dans deux poules de 4 pour disputer la phase finale. Et, elles sont assurées de percevoir des sommes substantielles dans leur parcours.

A noter enfin que la zone ouest A regroupe 9 équipes : Sierra Léone, Mali, Mauritanie, Liberia, Sénégal, Guinée Bissau, Gambie, Guinée et Cap Vert ; la zone ouest B réuni 7 équipes : Togo, Ghana, Niger, Bénin, Côte d’Ivoire, Burkina Faso et Nigeria. La première zone est dirigée par Me Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football et la seconde zone est pilotée par le Ghanéen Kwési Nyantaki.

Le tirage des poules a donné les résultats suivants
Poule A (Takoradi) : Ghana-Gambie, Nigeria-Sierra Leone, Mali-Mauritanie, Guinée-Guinée Bissau

Poule B (Cape Coast) : Sénégal-Liberia, Burkina-Niger, Côte d’Ivoire - Togo, Bénin-Cap Vert

Les rencontres éliminatoires zone Afrique de la Coupe du monde 2018 reprendront en fin août début septembre avec un léger décalage dans la programmation des matchs apportés par la Fifa. Ainsi, le Sénégal qui devait recevoir le Burkina Faso le 28 août pour le compte du groupe D de la 3e journée de ces éliminatoires, jouera finalement ce match le 2 septembre au stade Léopold Sédar Senghor ; le match retour étant prévu trois jours après, c’est-à-dire le 5 septembre au stade du 4 août à Ouagadougou.

Les arbitres devant officier ces deux matches ont même été désignés. Il s’agit, pour le match aller, de Joshua Bondo et Oamogetse Godisamang (Botswana) et Souru Phatsoane (Lesotho) ; le 4e arbitres étant aussi un Botswanais, Kutiwano Leso. Le match retour, la partie sera dirigée par le Zambien Janny Sikazwe assisté par l’Angolais Jerson Emiliano Dos Santos, le Congolais Olivier Safari Kabene ; Wisdon Chewe de la Zambie étant le 4e arbitre.

Pour rappel, le Sénégal figure dans la poule D en compagnie du Cap Vert, du Burkina et de l’Afrique du Sud.

A l’issue de la 2e journée, la poule est dominée par le Burkina Faso qui compte 4 points suivi de l’Afrique du Sud 4 points également mais avec un goal-différence inférieur (+2 contre +1), puis le Sénégal en 3e position avec trois points et le Cap Vert qui ferme la marche.

C. F. KEITA

Les protégées de Moustapha Gaye, entraineur de l’équipe nationale féminine de basket, ont terminé leur deuxième phase de préparation pour l’Afrobasket 2017 en beauté. Elles ont remporté leur dernier match contre la Hollande (72-55) avant-hier. Les Lionnes se sont rachetées après deux défaites successives contre la Hollande (62-57) et l’Allemagne (78-57) lors de la première et deuxième journée du tournoi d’Amsterdam. Un résultat satisfaisant pour la sélection nationale qui, auparavant, avait battu une équipe française composée de joueuses de Ligue féminine 1 et 2, (86-60).  

L’équipe sénégalaise avait entamé, depuis le 20 juillet dernier, sa seconde phase de préparation en Europe et sera de retour ce lundi (hier) à 20 heures, pour effectuer la troisième et dernière phase de préparation. Les championnes d’Afrique vont défendre leur titre continental lors du prochain championnat d’Afrique des Nations Afrobasket Women 2017 prévu du 18 au 27 août 2017 à Bamako au Mali.

Absa NDONG

 Le journaliste Abdoulaye Thiam a été élu, samedi, président de l’Association nationale de la presse sportive (Anps) pour un mandat de quatre ans à l’issue d’une Assemblée générale.

 Abdoulaye Thiam, rédacteur en Chef de Sud quotidien (privé), était le seul candidat à la succession au poste de président de l’Anps.  L’ancien membre du comité directeur de l’Anps a obtenu 103 voix sur 113 votants.

Il était chargé de la formation dans l’ancien bureau.  Mamadou Koumé, à la tête de l’Anps depuis 2008, a été désigné président d’honneur à vie.

APS

Last modified on mardi, 08 août 2017 14:41

Conséquence du passage d’une Coupe d’Afrique des Nations de 16 à 24 qualifiés dès l’édition 2019, la Caf a annoncé dans un courrier adressé aux différentes fédérations que le règlement des éliminatoires de l’édition 2019 s’en retrouve modifié. Initialement, le premier de chacune des 12 poules et les trois meilleurs 2es validaient leur billet pour la phase finale. Mais avec le nouveau règlement, ce sont désormais les deux premiers de chaque groupe qui se qualifieront, à l’exception de la poule du pays-hôte où seule l’équipe arrivée en tête ou 2e derrière le Cameroun accompagnera les Lions Indomptables en phase finale. Alors que la 1ère journée des qualifications a eu lieu en juin sur la base des anciennes règles, ce bouleversement risque évidemment de beaucoup faire jaser…

La Fédération camerounaise de football a affirmé lundi avoir pris connaissance «avec une profonde consternation» des déclarations du président de la Confédération africaine de football (Caf), Ahmad Ahmad, qui a indiqué samedi que le Cameroun «n’était pas prêt» à accueillir la Coupe d’Afrique des Nations (Can) en 2019.

«La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a pris connaissance avec une profonde consternation des récentes déclarations du président de la Caf selon lesquelles, en l’état actuel des choses, aucun site au Cameroun n’est en mesure d’accueillir la Can», a déclaré la Fédération dans un communiqué de presse reçu par l’Afp lundi.

«La Fécafoot est vivement préoccupée par le fait que ces propos soient tenus avant même que la première mission d’inspection de la Caf prévue du 20 au 28 août 2017 n’ait effectué le déplacement au Cameroun», a-t-elle ajouté, affirmant qu’elle «accueillera avec un esprit constructif toutes les missions d’inspection de la Caf».

Le Cameroun a lancé, sur la base du premier cahier des charges de la Caf, «un vaste programme de construction et de réhabilitation de ses infrastructures sportives évalué à des centaines de milliards de Francs Cfa», selon la Fécafoot qui assure que l’essentiel des stades seront prêts d’ici fin 2018.  Le pays envisage de mettre à la disposition de la Caf sept stades pour la compétition et 25 terrains d’entraînement pour la Can 2019.

Le Real Madrid de Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo, double tenant de la Ligue des champions, tentera de conserver également la Supercoupe d’Europe face au Manchester United de Jose Mourinho, mardi soir à Skopje, capitale de la Macédoine (18h45 Gmt).

Après 15 ans passés à Monaco, cette épreuve opposant les vainqueurs des deux coupes d’Europe de la saison dernière continue son périple continental (Prague, Cardiff, Tbilissi, Trondheim, Skopje donc mardi et Tallinn l’année prochaine).

Avec un invité surprise, et pas des moindres: Cristiano Ronaldo a été inclus dans le groupe du Real alors qu’il n’a repris l’entraînement que samedi, de retour de vacances prolongées après la Coupe des Confédérations en Russie où son équipe du Portugal a fini troisième.

AFP

L’équipe nationale locale du Sénégal n’a pas fait mieux qu’un match nul face au Mali dans le cadre de la préparation de son match aller face à la Guinée Conakry comptant pour le dernier tour des éliminatoires du Chan 2018 au Kenya. Menés au score dès la 50 mn de jeu, les hommes de Moustapha Seck ont réussi à revenir au score grâce à Amadou Erasme Badiane.

L’équipe nationale locale du Sénégal a fait match nul hier, face à la sélection du Mali (1-1). Les lions locaux ont joué cette rencontre dans le cadre de la préparation de leur match aller comptant pour le 2ème tour des éliminatoires du Chan 2018 face à la Guinée Conakry. En première période, les deux équipes se sont quittées sur le score de 0 but partout malgré quelques occasions franches de part et d’autre comme cette tentative de Daouda Guèye Diémé qui a pris de court la défense malienne à la 45 mn de jeu. Mais son tir passe non loin du poteau des buts maliens.

Dès la reprise de la seconde période, les hommes de Djibril Dramé (coach du Mali) ouvrent le score après seulement 5 mn de jeu. Sur un centre du latéral droit Lansana Samaké, l’attaquant malien Moussa Cissokho reprend du pied droit pour tromper le gardien de but sénégalais, Pape Seydou Ndiaye. Le Sénégal multiplie les attaques pour revenir très vite au score. A la 58ème minute, Rémy Bocandé rate l’occasion de l’égalisation. Sa tentative est stoppée par le gardien malien. Ainsi, le coach de l’équipe nationale locale, Moustapha Seck procède à des changements.

A la 59ème minute, Moussa Marone remplace Rémy Bocandé et le capitaine de l’équipe, le gardien Pape Seydou Ndiaye cède sa place à Cheikh Bamba Thioub. Quelques minutes après, l’entraineur du Sénégal renforce encore son attaque avec l’entrée d’Amadou Erasme Badiane. Ce dernier, très percutant, a beaucoup fatigué la défense adverse. A la 75ème, le joueur rate une occasion de but. Mais il se reprend deux minutes plus tard (77ème) pour offrir l’égalisation à son équipe. Malgré les changements apportés par les deux entraineurs, les deux équipes se séparent sur un match nul. En attendant, l’entraineur sénégalais Moustapha Seck a une semaine pour corriger l’inefficacité de ses attaquants devant le but adverse avant la réception, le 15 août prochain, du Silly local pour la manche aller du 2ème tour des éliminatoires pour le Chan 2018. Quant au Mali, il doit rencontrer, le week-end prochain, la Mauritanie.

Aliou Ngamby NDIAYE

RÉACTIONS…
Moustapha Seck, entraineur du Sénégal : « Un test grandeur nature »
« Un très bon match. Quoi qu’on puisse dire, quand le directeur technique a dit que les Maliens vont passer, j’ai dit que c’est une occasion à ne pas rater. Il fallait jouer. Depuis le match contre la Sierra Léone, il nous fallait encore des matchs amicaux. C’est la raison pour laquelle le Mali était une occasion à ne pas rater. Le Mali n’est pas vice-champion du Chan pour rien. C’était un test grandeur nature par rapport à l’évaluation qui a été faite depuis le match contre la Sierra Léone. Aujourd’hui, il y a eu de très belles séquences, de très bonnes choses malgré qu’à un moment donné, nous avons un peu souffert. Il y a eu des enseignements durant ce match et ça va nous permettre de mieux continuer le travail pour être fin prêt pour le prochain match. En première période, il y a eu beaucoup d’hésitations, est-ce qu’il fallait centrer, est-ce qu’il fallait faire un tir ? Ça s’est répété à deux ou trois reprises ».

Djibril Dramé, entraineur du Mali : « Un match d’un bon niveau »
« C’est un match de niveau technique un peu élevé, il faut avoir le courage de le dire. On avait en face une grande équipe sénégalaise du point de vue mouvement, du point de vue technique. Un jeu très simple avec des mouvements, placements, déplacements. Ils nous ont causé d’énormes problèmes. Notre équipe aussi n’a pas démérité.

On a bien lu le match et on a essayé d’apporter des correctifs. A la reprise, on a pu marquer un  but et on aurait même marqué plus et personne n’aurait crié au scandale. Ça a été un match d’un bon niveau. Au Rwanda (dernier Chan), on a joué la finale. Dans ce groupe, il n’y a que 3 personnes qui sont là. Le problème de l’équipe nationale locale est que les jeunes ne sont jamais stables. Pendant qu’on est en pleine préparation, certains s’en vont. C’est l’éternel recommencement.

La Mauritanie que nous allons rencontrer est un gros morceau. Elle est revenue ces dernières années. Au football, aujourd’hui, il n’y a plus de petites nations. Toutes les équipes suivent l’évolution du football. C’est un adversaire à prendre au sérieux. On va essayer de se battre, mettre des stratégies en place pour bien négocier le match aller ».

Recueillis par Aliou Ngamby Ndiaye

Les U20 du Sénégal de handball du Sénégal ont terminé 3e du Challenge Trophy qui s’est terminé, samedi, au stade Amadou Barry de Guédiawaye. Le Sénégal a, en effet, battu le Mozambique par 29 à 26, alors qu’en finale, la Rd Congo s’imposait devant le Bénin (33-28).  En dames, le Bénin a battu la Guinée (24-13). La Rd Congo (garçons) et le Bénin (dames) représenteront l’Afrique au Challenge Trophy mondial.

L’équipe nationale de rugby a été battue par la Tunisie (18-26) lors de la dernière journée du championnat d’Afrique « Gold Cup Africa ». cette défaite relègue les Lions du rugby en 2e division africaine.

L’Américain Justin Gatlin, 35 ans et suspendu quatre ans pour dopage dans sa carrière, a décroché le titre de champion du monde du 100 m, en battant samedi soir à Londres le Jamaïcain Usain Bolt, octuple champion olympique, seulement 3e pour le dernier 100 m de sa carrière. Gatlin, champion olympique 2004 et du monde 2005 du 100 m, a bouclé la ligne droite en 9 sec 92/100e, devant son compatriote Christian Coleman (9.94) et Bolt en 9 sec 95. Gatlin avait déjà battu Bolt sur 100 m d’un centième de seconde lors du meeting de Rome en 2013. Jusqu’à l’acte final daté 5 août 2017, Bolt (30 ans) n’avait plus connu la défaite dans un grand championnat depuis les Jeux de Pékin (2008). Certes, le Jamaïcain avait été dépossédé du titre du 100 en finale des Mondiaux 2011 à Daegu (Corée du Sud) mais sans courir, après avoir été éliminé pour faux départ.

En finale à Londres, Bolt a pris encore un départ moyen. Mais, cette fois, il n’avait plus le brillant d’autrefois pour refaire son retard. Le sprinter qui pesait aussi 11 titres mondiaux était arrivé à Londres avec pour seule référence chronométrique les 9 sec 95 de son succès à Monaco, le 21 juillet.

Bolt fera des adieux définitifs à la compétition samedi 12 août avec le relais 4X100 m de son pays. «Je suis désolé de ne pas avoir pu terminer sur une victoire, mais je vous remercie pour votre soutien», a déclaré sur le stade le vaincu magnifique. Bolt a aussi fait l’accolade à Gatlin, qui a subi la bronca de la foule au moment de l’annonce de son succès.

AFP

L’Éthiopienne Almaz Ayana a décroché le titre de championne du monde du 10.000 m samedi soir au stade olympique de Londres, en 30 min 16 sec 32/100e, meilleure performance mondiale de la saison, devançant de plus de 45 secondes sa compatriote Tirunesh Dibaba (31:02.69). La médaille de bronze est revenue à la Kényane Agnes Tirop (31:03.50). Ayana, championne olympique sur la distance l’an passé à Rio en améliorant le record du monde (29:17.45), est partie seule entre le 4e et le 5e kilomètre, reléguant la concurrence loin derrière elle. Ce résultat ressemble à un passage de témoin entre Ayana (25 ans), également championne du monde du 5.000 m en 2015 à Pékin, et son aînée de six ans. Triple championne olympique, avec un doublé 10.000/5.000 m jamais réalisé auparavant aux Jeux de Pékin 2008, cinq fois en or aux Mondiaux en plein air, Tirunesh Dibaba possède le  plus beau palmarès de demi-fond féminin de l’histoire.

AFP

Arsenal a remporté le Community Shield, traditionnel coup d’envoi de la saison anglaise, aux dépens de Chelsea, 4 tirs au but à 1 (1-1), dimanche à Wembley.

Moses a ouvert la marque pour les champions en titre juste après la pause (47e). Kolasinac a égalisé de la tête en fin de match sur un coup franc de Xhaka (81e).

Aucune prolongation n’étant prévue, les deux équipes ont ensuite enchaîné avec la séance de tirs au but. Courtois (au-dessus) et Morata (arrêté par Cech) ont manqué leurs tirs au but pour les «Blues», tandis que Walcott, Monreal, Oxlade-Chamberlain et Giroud ont remporté leurs duels pour les «Gunners».

Arsenal va lancer la nouvelle saison de Premier League dès vendredi soir avec la réception de Leicester.

AFP

Le Kényan Geoffrey Kipkorir Kirui a poursuivi la longue tradition victorieuse de son pays en décrochant dimanche le titre de champion du monde 2017 du marathon, dans les rues de Londres.

En 2h08min 27sec, Kirui est devenu le cinquième Kenyan à remporter ce titre, et a devancé l’Ethiopien Tamirat Tola (2:09.49) et le Tanzanien Alphonce Felix Simbu (2:09.51). A 24 ans, un âge précoce pour briller sur la plus mythique des distances, Kirui avait remporté cette année le marathon de Boston. Pour la première fois aux Mondiaux, les deux marathons sont disputés le même jour, avec départ et arrivée au Tower Bridge, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

...ET LA BAHREÏNIE ROSE CHELIMO AUSSI
La Bahreïnie Rose Chelimo, 28 ans, a remporté dimanche le titre mondial du marathon à Londres, en bouclant les 42,125 km en 2 h 27 min 11 sec, devant la Kényane Edna Kiplagat, double championne du monde 2011 et 2013. Chelimo a terminé avec une avance de sept secondes sur la Kényane. La médaille de bronze est revenue à l’Américaine Amy Cragg, qui a terminé sur les talons de Kiplagat.

AFP

Le Bayern Munich, quintuple champion d’Allemagne en titre, a démarré sa saison 2017-18 comme il l’avait fait il y a un an, en remportant la Supercoupe devant Dortmund 5 tirs au but à 4, les deux équipes ayant fait match nul 2-2 à la fin du temps réglementaire. Devant les 81.360 spectateurs du stade Signal Iduna Park de Dortmund, le Borussia a ouvert la marque par Christian Pulsic (12e) et même si Robert Lewandowski a égalisé six minutes plus tard, ce sont bien les locaux qui ont repris l’avantage grâce à l’inévitable Aubameyang.

Mais la fierté des quintuples champions d’Allemagne en titre les a poussés vers l’avant et Lukasz Piszczek, pressé par les attaquants bavarois, a trompé son propre gardien (88e), envoyant alors les deux équipes aux tirs au but. Lors de cette séance, Joshua Kimmich a raté le 3e tir pour le Bayern et Senastian Rode le 4e du Borussia.

Et c’est finalement Niklas Süle qui a donné le trophée aux Bavarois alors que Marc Bartra, a complètement manqué sa tentative.

AFP

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.