banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (5128)

Sport

Le comité régional de gestion (Crg) en charge des courses hippiques de Thiès avec à sa tête El Hadj Guèye organise, dimanche, sa 2e journée à l’hippodrome Ndiaw Macodou Diop de la Capitale du rail sous la supervision du Cng. Quatre courses sont inscrites au menu avec en attraction la fusion des chevaux des groupes 2 et 3 qui s’expliqueront sur 2200 m, avec à la clé une enveloppe de 2 500 000 FCfa. Les concurrents pourraient être nombreux d’autant qu’il n’y avait pas de courses dimanche dernier. « Diane », « Dardasse », « Mousse Diop » et « Nasroulahi » sont les plus distingués. Tandis que dans la poule 3 « Adja Colle Fall », « Niody », « Arif » et « Momar » sont les plus forts, cependant chacun d’eux voudrait s’octroyer la mise en faveur de leurs écuries respectives. Les chevaux du groupe 1 suivront sur 2200 m avec en prime 1 500 000 F alors que les Pda (poulains de 2 ans) ouvriront les débats sur 1200 m, (prix 1 100 000 F) avant de passer le témoin aux Pta (poulains de 3 ans) qui se mesureront sur 1650m (prime 1 200 000 FCfa).
Les engagements (40 000 F pour la fusion et 30 000 F pour les autres catégories) seront enregistrés comme d’habitude, ce jeudi de 9h à 17h précises, au Stade Léopold Sédar Senghor.

 EL H Yamar DIOP

 

 

Le sélectionneur national, Abdourahmane Ndiaye Adidas, a publié une liste de 24 joueurs présélectionnés concernant la fenêtre 3 des éliminatoires de la coupe du Monde 2019.
Le groupe va faire un stage final de préparation en vue du tournoi de Dakar prévu les 29, 30 juin et 1er juillet 2018.

D’après le communiqué, la Fédération sénégalaise de basket-ball donnera ultérieurement plus d’informations, sur la date de début de stage, ainsi que le planning de préparation.

A noter que 10 locaux ont été présélectionnés pour ce stage comme l’avait souligné le coach Adidas tout récemment. « Des locaux feront partie du groupe de présélection. Vous savez, par rapport à Maputo (Tournoi de qualification aller), j’avais pris douze joueurs parce que je n’avais pas le temps de faire une présélection. Je ne pouvais pas prendre seize joueurs, les faire venir pour une séance d’entraînement et ensuite, en ôter quatre. Ç’aurait été injuste et pas objectif. Aujourd’hui, j’ai plus de temps, de jours d’entraînement, donc la sélection est ouverte », a-t-il dit.

Absa NDONG

Liste des 24 joueurs

 Xane Christian D’Almeida (France Tarbes), Thierno Ibrahima Niang (Sénégal Duc), Ibrahima Sankharé (Us Gran Canyon), Alkaly Mamdou Ndour (Sénégal Douanes), El Hadji Omar Branco Badio (Sénégal Saltigués), Adama Louis Adams (Sénégal Douanes), Mamadou Lamine Sambe ( France Rueil FR Rueil), Serigne Bamba Guèye (Sénégal Ugb), Djibril Thiam (Us Plano), Mouhamet Faye (Grèce Prometheus), Malèye Ndoye (France Rueil), Makhtar  Guèye (Us University Of Alabama), Maurice Ndour (Russie Kazan), Mamadou Lamine Diop (Sénégal Duc), Papa Moustapha Diop (Sénégal Douanes), Birahim Gaye (Sénégal Douanes), Pape Abdou Badji (Belgique Mossogno), Ibrahima Thomas (Tunisie Rades), Gorgui Sy Dieng (Us Minnesota), Moise Diamé (France Brissac), Youssoupha Ndoye (France JL Bourg), Cheikh Tidiane MBodji (Pologne Torun), Moussa Seck (Sénégal Uso), Abdoulaye Coulibaly (Sénégal Asfa)

 

A une journée du terme du championnat, la Ligue pro procède, cette semaine, à une mise à jour du calendrier. Ainsi, l’Us Ouakam « reçoit » le Stade de Mbour au stade Alassane Djigo, demain à 16h30. Un rencontre prévue à huis clos, comptant pour la 8e journée. Au même instant, Dakar Sacré Cœur fera face à Génération Foot au stade Amadou Barry de Guédiawaye dans le cadre du match retard comptant pour 24e journée.

Un match très important pour les Sicapois pas encore à l’abri et qui auraient besoin d’un point pour assurer leur place dans l’élite. Les Académiciens, quant à eux, auront l’ambition de réduire davantage le fossé qui les sépare du leader, le Jaraaf, avant de le croiser trois jours plus tard, à Déni Biram Ndao, dans le choc au sommet qui a certes perdu de son enjeu, mais qui promet des étincelles dimanche. En effet, si le Jaraaf déjà champion se donne le défi de poursuivre sa série de 9 victoires en cours, Génération Foot aura l’ambition de mettre fin à ce cavalier seul des Médinois lors de ce duel comptant pour la 27e journée. Toujours le dimanche mais à Alassane Djigo, le Stade de Mbour « accueille » les Requins de Ouakam dans le cadre de la 23e journée qui se disputera aussi à huis clos.

Ansoumana SAMBOU
 
Jeudi 7 juin 2018 : A Alassane Djigo, (16h30) : Us Ouakam – Stade de Mbour (8e journée) ; A Amadou Barry, (16h30) : Dakar Sacrée Cœur – Génération Foot (24e journée)

Dimanche 10 juin : A Deni Biram Ndao (16h) : Génération Foot – Jaraaf (27e journée) ; A Al Djigo (16h30) : Stade de Mbour – Us Ouakam (23e journée)

Les Lions ont repris les entraînements avant-hier au stadium Marius Ndiaye pour la préparation des éliminatoires du Mondial 2019. En effet, ils vont disputer le tournoi retour de Dakar du groupe D (Sénégal, Mozambique, Centrafrique, Côte d’Ivoire) programmé au mois de juin prochain au stadium Marius Ndiaye. A noter qu’à l’issue de la phase aller à Maputo, le Sénégal avait terminé en tête du Groupe D devant le pays hôte, le Mozambique, puis la Centrafrique et la Côte d’Ivoire.

Et hier, le travail dirigé par le sélectionneur Abdourahmane Ndiaye Adidas et son staff technique était axé surtout sur les phases défensives, avec notamment les fondamentaux d’une défense collective. Par ailleurs, les « locaux » vont s’entraîner deux jours avant d’observer une pause afin de permettre aux joueurs de rejoindre leurs clubs lors de la 4èmejournée des play-offs programmée mercredi. Ceux qui seront retenus dans ce groupe vont rejoindre les expatriés pour le stage officiel qui démarre le 19 juin.

Absa NDONG

... LES U 18 AUSSI POUR LES ÉLIMINATOIRES DE L’AFROBASKET
L’équipe nationale U18 masculine du Sénégal a également démarré sa préparation pour les éliminatoires de l’Afrobasket U18 le week-end dernier.

Sous la direction du coach Madiène Fall et de son staff, les 26 joueurs convoqués étaient présents au stadium Marius Ndiaye samedi matin pour la première séance d’entraînement. A l’issue de cette phase, le sélectionneur Madiène Fall avait réduit à 16 joueurs le groupe.

Ces derniers vont poursuivre la préparation en attendant l’arrivée des expatriés. Le tournoi qualificatif de l’Afrobasket U18 aura lieu au mois de juillet à Conakry (Guinée).

A. NDONG

Blessé gravement à l'épaule, le défenseur polonais Kamil Glik (As Monaco) n'a quasiment plus aucune chance de participer à la Coupe du monde en Russie, selon les responsables de la Fédération polonaise de football (Pzpn), la décision définitive devant être prise jeudi.

"Pas de chances. Kamil Glik s'est fait mal. Il n'ira pas au Mondial", a tweeté mardi, en italien, le président de Pzpn Zbigniew Boniek, ancien international de Juventus et d'As Roma.

"Une telle blessure entraîne la nécessité d'un long traitement (ou), à coup presque sûr, d'une intervention chirurgicale", a déclaré quant à lui Jacek Jaroszewski, le médecin en chef de l'équipe polonaise. "Même si l'intervention n'a pas lieu, la pause de Kamil durera au minimum six semaines", a-t-il précisé, ajoutant qu'As Monaco a décidé de soumettre Glik à des examens approfondis à Nice. Après ces examens, "un diagnostic définitif sera émis jeudi.

Pour cette raison, nous nous retenons de prendre la décision définitive", a-t-il ajouté. Si sa blessure s'avère grave, Glik sera remplacé par Marcin Kaminski (VfB Stuttgart), a déclaré lundi le sélectionneur de l'équipe de Pologne Adam Nawalka. Lors d'un exercice lundi, le défenseur vedette de l'équipe polonaise a subi une lésion au niveau d'un ligament de l'articulation acromio-claviculaire, selon un communiqué officiel.

AFP

Le quintuple Ballon d'or Cristiano Ronaldo a rejoint lundi ses coéquipiers de l'équipe du Portugal pour commencer à préparer le Mondial-2018, préférant ne pas s'exprimer devant les médias lors de sa première séance d'entraînement près de Lisbonne.

L'attaquant de 33 ans est apparu souriant et décontracté sur la pelouse du quartier général de la Fédération portugaise de football à Oeiras, dans la banlieue ouest de Lisbonne, laissant à Joao Moutinho le soin de répondre aux journalistes en conférence de presse.

Après une semaine de vacances, Cristiano Ronaldo était très attendu en raison des doutes qu'il a lui-même soulevés concernant son avenir en club. Quelques instants après le nouveau sacre des Merengue en Ligue des champions, le 26 mai face à Liverpool (3-1), "CR7" avait mis en émoi la planète football en déclarant au passé que "c'était bien de jouer au Real Madrid". Le capitaine de l'équipe du Portugal avait alors promis de donner "des nouvelles" avant de retrouver la Selecçao, mais semblait faire marche arrière dès le lendemain en prenant rendez-vous avec les supporters madrilènes pour "l'année prochaine". "Cristiano Ronaldo est très fort mentalement", a commenté Joao Moutinho devant la presse, assurant qu'"aucun joueur ne se laissera perturber par le marché des transferts". "Nous sommes tous focalisés sur la Coupe du monde, pas sur des spéculations", a souligné le milieu de l'As Monaco. Champion d'Europe en titre, le Portugal jouera un ultime match de préparation face à l'Algérie jeudi à Lisbonne, après deux nuls concédés devant la Tunisie (2-2) et la Belgique (0-0). Versée dans le groupe B du Mondial-2018 (14 juin - 15 juillet), la Selecçao entrera en lice face à l'Espagne le 15 juin à Sotchi, avant d'affronter le Maroc puis l'Iran.

AFP

Fyodor Smolov et Artyom Dzyuba formeront le duo d'attaque de la Russie, qui a dévoilé dimanche son groupe de 23 joueurs retenus pour le Mondial-2018 (14 juin-15 juillet), et auront la lourde tâche d'aider le pays-hôte, amoindri par plusieurs absences, à bien figurer à domicile. Meilleur buteur du championnat russe en 2016-2017, Smolov a échoué à la 2e place du classement des spécialistes cette saison avec Krasnodar tandis que le grand Dzuyba s'est relancé cet hiver à 29 ans en étant prêté par le Zenit à Arsenal Tula.

Le sélectionneur Stanislav Cherchesov a également pu retenir le milieu de Villarreal Denis Cheryshev, totalement remis d'une blessure et qui est même entré mercredi lors de la défaite en préparation contre l'Autriche (1-0). L'hôte du Mondial-2018, déjà privé de Georgi Dzhikiya, Viktor Vasin, Alexander Kokorin et Alexander Selikhov, a également choisi de laisser de côté Soslan Dzhanaev, Roman Neustadter, Konstantin Rausch, Alexander Tashayev et Fyodor Chalov. La 5 juin, la "Sbornaya", toujours emmenée par son gardien vétéran Igor Akinfeev disputera son dernier match de préparation à Moscou contre la Turquie avant d'ouvrir le bal lors du match d'inauguration contre l'Arabie Saoudite. Dans le groupe A, la Russie sera ensuite opposée à l'Egypte le 19 juin, puis à l'Uruguay le 25.

AFP

La sélection iranienne, composée pour moitié de joueurs évoluant dans le championnat local et pour moitié d'expatriés, est la première équipe à être arrivée mardi après-midi en Russie en vue du Mondial-2018 (14 juin-15 juillet).

L'équipe doit rejoindre son camp de base installé à Bakovka, dans la région de Moscou, qui est aussi le camp d'entraînement du champion de Russie en titre, le Lokomotiv Moscou. Classée au 36e rang du classement Fifa, l'Iran démarrera sa campagne en Coupe du monde par un match contre le Maroc à Nijni Novgorod le 15 juin. Les Iraniens voyageront ensuite à Kazan pour y affronter l'Espagne le 20 juin avant de boucler un premier tour relevé contre le Portugal, le 25 juin. Trois fois champion d'Asie, l'Iran s'est qualifié sans difficulté pour la Coupe du monde en terminant invaincu des éliminatoires.

En cinq participations au Mondial, la sélection iranienne n'a toutefois jamais franchi le premier tour. L'Iran a perdu contre la Turquie (2-1) pour son dernier match de préparation, le 28 mai. Elle doit encore affronter la Lituanie à Moscou le 8 juin. L'Iran pourra compter sur Alireza Jahanbakhsh, qui est devenu le premier Iranien à terminer meilleur buteur d'un championnat européen : il a inscrit cette saison 21 buts pour l'AZ Alkmaar dans le Championnat des Pays-Bas. Massoud Shojaei, 33 ans, et Ehsan Haji Safi, 28 ans, qui étaient censés avoir été bannis à vie l'été dernier après avoir joué contre une équipe israélienne pour leur club grec Panionios, font également partie de l'équipe.

AFP

Chacun des 32 clubs qualifiés pour la phase de groupes de la prochaine Ligue des champions recevra une prime de participation de 15,25 M Eur à laquelle s'ajouteront 19 M Eur pour le vainqueur, a annoncé mardi l'Uefa. En plus de cette somme garantie, chaque victoire en phase de poule rapportera 2,7 M Eur et chaque match nul 900.000 Eur. Une qualification pour les 8e de finale rapportera 9,5 M Eur. Cette somme est portée à 10,5 M Eur pour une participation aux quarts de finale et à 12 M Eur par club pour une place en demi-finale. Une qualification pour la finale rapportera 15 M Eur, et le vainqueur de la C1 recevra un montant supplémentaire de 4 M Eur, a précisé l'Uefa. Les 12 clubs barragistes ne sont pas oubliés et chaque club éliminé percevra 5 M Eur.

Les sommes allouées aux équipes qualifiées pour la Ligue Europa sont moindres. Chacun des 48 clubs qualifiés pour la phase de groupes recevra 2,92 M Eur.

Une victoire rapportera alors 570.000 euros et un match nul 190.000.

Le vainqueur de la C3 empochera 8,5 M Eur et le finaliste 4,5 M Eur.

AFP

Le boxeur Floyd Mayweather est le sportif le mieux payé de la planète en 2018 avec des gains de 285 millions de dollars (244,2 millions d'euros) selon le classement publié mardi par le magazine économique américain Forbes.

Mayweather, 41 ans, a terminé en tête de ce classement annuel pour la quatrième fois en sept ans grâce à un seul combat, son duel controversé en août 2017 à Las Vegas contre la star des arts martiaux mixtes (Mma) Conor McGregor qui a reçu de son côté 99 millions de dollars, ce qui en fait le 4e sportif le mieux payé entre juin 2017 et juin 2018. Selon Forbes, Mayweather, sorti de sa retraite pour ce combat remporté par arrêt de l'arbitre à la 10e reprise, a dépassé durant sa carrière le milliard de dollars en gains, comme Michael Jordan et Tiger Woods.

Grâce aux recettes colossales de ce méga-combat estimées à 550 millions de dollars, Mayweather, surnommé "Money" (littéralement argent), a gagné en une soirée plus durant douze mois que les stars du football Lionel Messi (FC Barcelone, 111 M USD dont 84 M en salaires) et Cristiano Ronaldo (Real Madrid, 108 M USD dont 61 M en salaires) qui occupent respectivement les 2e et 3e places.

Ronaldo avait terminé à la première place de ce classement les deux années précédentes.

Le Brésilien Neymar est 5e (Paris SG, 90 M USD), devant la superstar de la Nba LeBron James (Cleveland, 85,5 M USD) et le roi du tennis Roger Federer (77,2 M USD).

- Aucune femme dans ce classement -
Le meneur-vedette de Golden State Stephen Curry est 8e (76,9 M USD), devant deux joueurs de football américain, Matt Ryan (Atlanta, 67,3 M USD) et Matthew Stafford (Détroit, 59,5 M USD). Le quadruple champion du monde de Formule 1, le Britannique Lewis Hamilton, est 12e avec 51 millions de dollars, tandis que Tiger Woods, longtemps roi incontesté du sport-marketing, est 16e avec 43,3 millions de dollars, dont 42 provenant de ses contrats publicitaires et autres partenariats.

Pour la première fois depuis 2010, aucune femme ne figure dans ce classement: la joueuse de tennis Serena Williams a dû écourter sa saison 2017 pour donner naissance à sa fille et ses gains sont estimés à 18 millions de dollars sur la période considérée. Au total, les 100 sportifs les mieux payés ont cumulé 3,8 milliards de dollars de gains.

Les Etats-Unis sont le pays le mieux représentés avec 66 sportifs dans ce top 100.

Onze sports différents sont représentés et c'est la Nba, où les contrats Tv et les salaires explosent depuis deux saisons, qui domine ce top 100 avec 40 joueurs, contre 32 en 2017 et 18 en 2016.

La Nfl (football américain) est ensuite le championnat le plus représenté (18), devant la Mlb (baseball) avec 14 joueurs, le football (9), le golf (5), le tennis et la boxe (4 chacun).

AFP

Un joueur noir, Siya Kolisi, a pour la première fois été nommé lundi capitaine de l'équipe sud-africaine de rugby pour des tests-matches, une révolution dans un sport toujours dominé par la minorité blanche un quart de siècle après la fin de l'apartheid. "C'est un grand honneur d'être nommé capitaine des Springboks", a souligné le sélectionneur blanc Rassie Erasmus en annonçant la nomination de Kolisi, qui compte 28 sélections sous le maillot des Springboks depuis 2013.

Né dans un township de Port Elizabeth (sud-est), le troisième ligne de 26 ans est actuellement capitaine de l'équipe des Stormers (Afrique du Sud) en Super Rugby.

La décision historique de lui confier le brassard de capitaine a été saluée par le gouvernement du Congrès national africain (Anc), qui a combattu pendant des décennies le régime raciste blanc tombé officiellement en 1994. "Félicitations à Siya Kolisi pour avoir été nommé capitaine des Springboks pour les (trois) tests-matches face à l'Angleterre", a réagi le gouvernement.

En 2006, un autre joueur noir, Chiliboy Ralepelle, avait été nommé capitaine du XV sud-africain mais uniquement pour une rencontre sans enjeu face à une sélection mondiale qui n'avait pas le rang d'un test-match officiel.

Rassie Erasmus a par ailleurs indiqué lundi que le capitanat serait attribué à Pieter-Steph du Toit, un Blanc, pour le test-match samedi des Springboks contre le Pays de Galles.

AFP

Dans le cadre de l’émission hebdomadaire « Talents d’Afrique », l’équipe de Canal+ était, avant-hier, l’invitée du coach des Lions, Aliou Cissé, à Vittel, camp de base du Sénégal en France. Une discussion à bâtons rompus entre le technicien sénégalais et les deux journalistes de Canal +, Vincent Radureau, Philippe Doucet et à laquelle étaient présents Kara Mbodj, Sadio Mané et Kalidou Koulibaly. Questions d’actualité, parcours des Lions, préparation et participation, tout a été abordé au cours de cet entretien.

Le coach des Lions est revenu sur son choix de sélectionner huit (8) attaquants pour la Coupe du monde. Selon lui, la polyvalence des attaquants fait la force de son système ; et cela lui a bien réussi jusqu’ici.

Sauf que pour ses trois matches amicaux déjà disputés, l’efficacité était absente au sein de l’attaque. Une contre-performance qu’il compte rectifier d’ici le début du tournoi final avec notamment les deux matches amicaux qui lui restent à disputer contre la Croatie et la Corée du Sud. Pour le moment, la préparation continue en direction de l’avant-dernier match préparatoire contre la Croatie vendredi. Il faut dire que les Lions sont bien entourés au cours de ce stage à Vittel puisque, et comme d’habitude, ils sont protégés par des éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (Bip) qui veillent au grain et filtrent les entrées et sorties aussi bien lors des séances d’entraînement que pendant leur repos à l’hôtel Ermitage.

Sur le terrain, les séances sont bien corsées et les joueurs suent beaucoup sous les ordres des techniciens et des préparateurs physiques. Confronté à des équipes dont le style de jeu varie d’un pays à un autre, Aliou Cissé entend s’adapter donc à cette donne. Heureusement qu’il a dans son groupe, et au niveau de chaque compartiment de jeu, des joueurs dont les qualités physiques et athlétiques sont indéniables dans la zone défensive, à l’image de Cheikhou Kouyaté, Idrissa Gana Guéye, Kalidou Koulibaly, Kara Mbodj, Cheikh Ndoye, Alfred Ndiaye dont la puissance et l’abatage ne sont plus à démontrer. Sur le front de l’attaque, des titulaires, il n’en manque pas, et le talent non plus, si l’on se fie aux qualités techniques de joueurs comme Mbaye Niang, Diafra Sakho, Sadio Mané, Moussa Konaté, Diao Baldé Keïta, Moussa Sow, Mame Biram Diouf et Ismaïla Sarr. Là, on peut même parler d’embarras de choix, mais coach Aliou Cissé qui connaît ses hommes depuis une demi-douzaine d’années ne devrait pas avoir cette difficulté à aligner la meilleure équipe possible. Vendredi (14h Gmt), on en aura une idée contre la Croatie du groupe qu’il alignera.

L’équipe vient de terminer d’ailleurs la seconde étape de sa préparation hier à Vittel et s’envolera aujourd’hui (9h Gmt) pour Osijek (Croatie) où l’arrivée est prévue pour 10h45 Gmt. Cheikhou Kouyaté et ses coéquipiers vont ainsi entamer la troisième étape de leur préparation par un entraînement cet après-midi à 16h Gmt à l’annexe du stade où se disputera le match.

Cheikh Fantamady KEITA

Invités au Japon (Sendaï) pour participer au tournoi international « U16 International Dream Cup 2018 », qui se disputera du 13 au 17 juin, les « Lionceaux » U17 du Sénégal vont entrer en regroupement fermé au centre de développement technique Jules François Bocandé de Toubab Dialao. Et selon le communiqué de la Fédération sénégalaise de football, ils seront 26 joueurs issus des différents clubs du pays à effectuer ce regroupement qui prendra fin le 8 courant.

La liste des 26 joueurs

Idrissa Moulaye Badji (Casa Sports), Arona Samba (Diambars), Abdoulaye Wade Camara (Ndangane FC), Ibrahima Baldé (Oslo Football Academy), Cheikh Mbaye Diouf (Diambars), Mikayil Ngor Faye (Diambars), Aby Kane Guèye (NGB), Moussa Ndiaye (Excellence Foot), Bacary Sané (Diambars), Insa Boye (Diambars), Mamadou Lamine Camara (Académie Darou Salam), Ibrahima Cissokho (US Gorée), Boubacar Diédhiou Diallo (Diambars), Amete Saloum Faye (Diambars), Pape Matar Sarr (Génération Foot), Aliou Badara Baldé (Diambars), Samba Diallo (Académie Darou Salam), Salsome Diatta (Casa Sports), Moustapha Mouhamadou Diaw (Diambars), Pape Moussa Thiao (Jaraaf), Ibrahima Dione (Académie Darou Salam), Mame Andala Cissé (Jaraaf), Jean Dasylva (Académie Darou Salam), Mor Ngalla Samb (Dakar Sporting Club), Souleymane Faye (Galaxy FA - Dakar), Issaga Kane (Galaxy FA - Dakar).

 

Comment arriver en forme à la Coupe du monde en juin, au terme d'une saison de football harassante ? C'est presque mission impossible, même si la préparation physique est devenue une science très sophistiquée. Pour se mettre en condition, il faut d'abord être convaincu de pouvoir le faire, souligne Lee Moore, de l'université de Bath (Grande-Bretagne).

"Les athlètes qui sentent qu'ils peuvent faire face aux exigences de la compétition la voient comme un défi", explique-t-il. Ces joueurs seront meilleurs que "ceux qui pensent qu'ils pourraient avoir du mal" et voient le tournoi "comme une menace".

Et pour rassurer les joueurs, rien de mieux, d'après ce spécialiste du mental des sportifs, que de "réaliser quelques bonnes performances dans leur préparation, puisque ça va gonfler leur confiance en eux". Mais le corps a ses limites que le meilleur mental ne pourra jamais dépasser. Après avoir joué toutes les semaines au moins, tous les trois jours souvent, les heureux élus arrivent tous fatigués, sinon épuisés. "Il n'y a pas de vraie prise en compte des exigences du football international au sein des clubs. Ils veulent leurs joueurs à 100% jusqu'au dernier match", dit John Brewer, professeur de sciences appliquées du sport à l'université Saint Mary's à Londres. Il était le préparateur physique de l'équipe d'Angleterre lors du Mondial-1990 en Italie. Première chose à faire: un bilan individualisé de l'état de forme. Avec une batterie de tests, et en écoutant le ressenti du joueur. "Aujourd'hui on a plein d'outils. Il y a des données collectées par des GPS, couplées à celles sur la fréquence cardiaque, qui donnent la distance parcourue et la vitesse d'accélération", détaille Stéphane Caterina, préparateur physique pour Mon stade, spécialisé dans le football.

"On complète ça avec des marqueurs subjectifs, grâce à des questions sur le sommeil, la récupération, les douleurs, qui permettent de détecter des choses pas forcément visibles. L'objectif est d'ajuster les séances d'entraînement pour amener le joueur à son état de fraîcheur optimal", ajoute-t-il. Pour ceux qui ont été surmenés, priorité à la récupération. Pour ceux qui ont été plus épargnés, par exemple ceux qui étaient remplaçants en club, des séances plus intenses sont programmées. En France, on se souvient du traumatisme de la blessure de Zinédine Zidane à la cuisse (déchirure du quadriceps), lors d'un amical à cinq jours du Mondial-2002.

En Egypte, on risque de parler longtemps de celle à l'épaule de Mohamed Salah, trois semaines avant le premier match des Pharaons, qui complique la préparation de l'attaquant vedette. Mais est-ce un avantage d'avoir été blessé plus tôt dans la saison, et forcé au repos, comme le Brésilien Neymar ou le Français Ousmane Dembélé? Quelquefois.

"Je dirais que sauf exception, ce n'est jamais positif d'être blessé", estime Stéphane Caterina. Mais il a trouvé que le Français Benjamin Mendy, éloigné des terrains de septembre à avril par une grosse blessure à un genou, "débordait d'énergie" lors du premier match de préparation contre l'Irlande.

AFP

 

AFP :

Des changements de dernière minute, il n’y en a eu point et pour cause. Le groupe de performance qui a toujours eu la confiance d’Aliou Cissé continuera le chemin vers le mondial russe. De la liste des 23 qu’il avait publiée le 17 mai dernier, le sélectionneur national du Sénégal n’y a pas enlevé une virgule. Les 23 initiaux du 17 mai représenteront le Sénégal à la phase finale de la coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet). Cette liste définitive des 23 joueurs a été transmise hier à la Fifa. Les trois blessés, Mame Biram Diouf, Ismaïla Sarr et Saliou Ciss, sur lesquels il y avait des appréhensions, ont bien récupéré de leurs bobos et se sont remis aux entraînements.

Dans un communiqué l’officier media de la Fédération sénégalaise de football, Ciré Soumaré, a tenu à rassurer sur l'état des trois joueurs qui s’étaient blessés au sortir du match contre le Luxembourg jeudi dernier (0-0). En fait, Mame Biram, Saliou et Ismaïla ont même repris les entraînements avec le groupe. Idem pour Sadio Mané qui avait été laissé au repos après sa finale de Ligue des champions que son club Liverpool a perdu devant le Réal Madrid (1-3). Sadio qui a marqué le but égalisateur de son équipe, n’a pu empêcher la défaite des siens.

Toutefois, selon certaines sources, « Aliou Cissé a toujours la possibilité de remplacer un joueur, si besoin, en cas de blessure de dernière minute.

Et cela est possible jusqu'à la veille du match contre la Pologne, le 19 juin ».

Mais en attendant, on croise les doigts, car tout le groupe a repris les séances ce lundi et se prépare pour le prochain match contre la Croatie vendredi au stade Osijek. Une préparation qui devrait être beaucoup plus pointue surtout devant où ça coince toujours face au but.

Ce que Aliou Cissé avait bien remarqué et souligné en conférence de presse après le match contre le Luxembourg, mais aussi suite aux deux premiers matches amicaux contre la Bosnie et l’Ouzbékistan. « Pour gagner un match, il faut marquer des buts. Aujourd'hui, on n'arrive pas à mettre ce but-là.

Et quand vous ne marquez pas contre une équipe qui défend, ça les réconforte de continuer à défendre. C'est juste décevant ». Une incapacité à marquer qui saute aux yeux et que le coach du Sénégal devrait s’évertuer à corriger lors des deux derniers matches amicaux contre la Croatie et la Corée du Sud.

Cheikh Fantamady KEITA

LE GROUPE DES 23
Gardiens (3) : Abdoulaye Diallo (Rennes/FRA), Khadim Ndiaye (Horoya/GUI), Alfred Gomis (SPAL/ITA)
 
Défenseurs (7) : Kalidou Koulibaly (Naples/ITA), Lamine Gassama (Alanyaspor/TUR), Kara Mbodj (Anderlecht/BEL), Moussa Wagué (Eupen/BEL), Youssouf Sabaly (Bordeaux/FRA), Saliou Ciss (Valenciennes/FRA/D2), Salif Sané (Hanovre/ALL)

Milieux (5) : Pape Alioune Ndiaye (Stoke/ANG/relégué en D2), Idrissa Gana Gueye (Everton/ANG), Cheikhou Kouyaté (West Ham/ANG), Cheikh Ndoye (Birmingham/ANG/D2), Alfred Ndiaye (Wolverhampton/ENG/promu en D1)

Attaquants (8) : Sadio Mané (Liverpool/ANG), Keita Baldé Diao (AS Monaco/FRA), Diafra Sakho (Rennes/FRA), Moussa Konaté (Amiens/FRA), Ismaila Sarr (Rennes/FRA), Mbaye Niang (Torino/ITA), Moussa Sow (Bursaspor/TUR), Mame Biram Diouf (Stoke/ANG)

 

Avec son festin de paniers à trois points, Stephen Curry a étouffé Cleveland dimanche et offert une deuxième victoire consécutive (122-103) à Golden State qui a pris nettement l'ascendant dans la finale Nba. "Chef Curry" s'est régalé : il a marqué neuf paniers à trois points, nouveau record dans un match d'une finale Nba, et a délogé de la deuxième place au classement historique des meilleurs marqueurs de paniers à trois points en play-offs un certain... LeBron James.

Le meneur de Golden State a définitivement écœuré "King James" et ses coéquipiers à sept minutes de la fin du temps réglementaire avec un insolent tir primé, en reculant et loin de la ligne, suivi moins d'une minute plus tard d'un autre panier à trois points tout aussi improbable. "Il a été exceptionnel, il a surtout marqué des paniers importants à des moment-clef quand on en avait vraiment besoin", a résumé son entraîneur Steve Kerr.

Contrairement à ce que le score pourrait laisser croire, les Warriors ne se sont pas promenés contre les Cavaliers et ils ont encore tremblé, en particulier lors d'une 3e période. Contrairement à leurs habitudes, ils n'ont pas réussi à creuser l'écart en 3e période et ont même vu Cleveland revenir à cinq points (76-71).

James, qui avait marqué 51 points jeudi, nouveau record personnel en play-offs, a été bien épaulé par Kevin Love (22 points, dont 13 durant le 3e quart-temps).
Mais "King James", touché à un œil lors d'un choc avec Draymond Green jeudi, n'a pas eu son rayonnement habituel, même s'il a flirté avec le "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec ses 29 points (10 sur 20 au tir), 13 passes décisives et neuf rebonds.

La puissance de feu des Warriors, avec Kevin Durant (26 pts), Klay Thompson (20 pts) ou encore Shaun Livingston (10 pts), a fait la différence dans le 4e quart-temps.
Si Golden State mène deux victoires à zéro et n'a plus besoin que de deux succès pour être sacré, comme en 2015 et 2017, les Warriors vont maintenant disputer les deux prochains matches, mercredi et vendredi, à Cleveland.

AFP

 

L'ex-N.1 mondiale Serena Williams a déclaré forfait avant de disputer lundi un choc avec Maria Sharapova en huitièmes de finale de Roland-Garros en raison d'un "problème pectoral", a annoncé l'Américaine de 36 ans lundi en conférence de presse. La cadette des sœurs Williams disputait son premier tournoi du Grand Chelem depuis son titre à l'Open d'Australie en janvier 2017.
Elle avait ensuite mis sa carrière entre parenthèses pour donner naissance à son premier enfant en septembre et n'avait retrouvé la compétition qu'en mars à Indian Wells.

AFP

 

Les « Lionnes » du handball ont clôturé leur tournoi sur une bonne note, hier, les filles de Frédéric Bougeant ont battu le Japon pour le dernier match de la compétition et se classent 2e derrière la Corée du Sud.
Même si le score est étriqué (23-22), il faut quand même saluer cette performance car elles n’ont été battues que par la Corée du Sud (20-25).

Au finish, le bilan est satisfaisant car sur les cinq matches disputés, elles en ont remporté 4 avec des victoires sur l’Australie, les Etats-Unis, Hong Kong (27-18) et le Japon. Ce tournoi entre dans le cadre de la préparation de la Can féminine de handball qui se jouera au Congo Brazzaville.

C. F. KEITA

 

L’Asfo a terminé la première phase de National 1 Féminin par une belle victoire devant l’Université Gaston Berger (61-59) avant-hier lors de la 22ème journée. Pourtant, les étudiantes ont dominé la première période (26-24 à la pause), mais l’équipe adverse a pu renverser la tendance en fin de partie.

Au classement général, l’Asfo conserve ainsi sa 7ème place, qualificative aux play-offs. L’Ugb se contente, de son côté, d’assurer son maintien dans l’élite, en occupant la 9ème place. Debaloc a, de son côté, remporté la bataille pour la 5ème place qui l’opposait à Iseg Sport, avant-hier au stadium Marius Ndiaye. L’équipe de Derklé a sorti le grand jeu lors du dernier quart temps grâce au trio Angel Gomis, Yacine Fall et la Centrafricaine Abetti (55-45). D’ailleurs,

Yacine Fall a terminé meilleure marqueuse de la rencontre avec 19 points.

L’Asc Bopp a pris le dessus aussi sur le Diaraf (62-54) vendredi en ouverture de la 22ème journée de National 1 Féminin. Une victoire qui place l’équipe de Khadim Fam à la 8ème place du classement général, synonyme de qualification en play-offs.

Absa NDONG

 

Alors qu’il doit livrer aujourd’hui la liste officielle des 23 « Lions » devant disputer la coupe du monde 2018, le coach Aliou Cissé devra compter aussi avec ses trois joueurs blessés lors de la rencontre amicale contre le Luxembourg (0-0) jeudi dernier.

Mame Biram Diouf victime d’une commotion cérébrale a reçu trois points de suture et devait subir un scanner, Ismaïla Sarr souffre d’une entorse au niveau de la cheville gauche et Saliou Ciss a eu un traumatisme au niveau de l’extrémité inférieure du péroné gauche. A quelques heures donc d’envoyer sa liste définitive à la Fifa, le sélectionneur national Aliou Cissé doit certainement se faire du mouron sur l’état de blessure de ces trois joueurs. Car après le match contre le Luxembourg jeudi dernier et de retour à Vittel le lendemain, ces trois joueurs sont toujours gardés à l’infirmerie. Par ailleurs, il faut noter la reprise des entraînements par Sadio Mané qui s’est fondu dans le groupe pour poursuivre la préparation avec ses coéquipiers. Cependant des nouvelles de la tanière qui nous sont parvenues, Aliou Cissé ne s’inquiète pas outre-mesure de cette situation ; à son avis, ces blessures ne sont pas aussi graves. D’ailleurs selon un communiqué de la cellule de communication de la fédération, Mame Biram Diouf a repris les entraînements avec le groupe et sa situation présente une régression des signes secondaires à la commotion cérébrale.

Quant à Ismaïla Sarr et Saliou Ciss, le communiqué indiqu’ils ont pris part au travail physique sans participation au jeu avec une bonne évolution de leur situation.
On devrait en savoir un peu plus aujourd’hui après les examens effectués par les toubibs de l’équipe nationale sur l’état de santé des trois joueurs. Ce n’est qu’à la suite de cela qu’on saura si le coach apportera des changements dans son groupe initial. Après la journée de repos du vendredi, lendemain du match contre le Luxembourg, les « Lions » ont repris le collier des entraînements samedi matin pour une troisième semaine de préparation.

Pour ce dernier virage avant de s’envoler pour la Russie, Aliou Cissé a concocté deux séances quotidiennes pour son groupe sur le terrain du stade Jean Bouloumié de Vittel.
Des séances qui vont déboucher sur le second match amical du 8 juin contre la Croatie qui a été battue hier par le Brésil (0-2). Cette rencontre se disputera en Croatie avant la der contre la Corée du Sud qui, elle, se jouera en Autriche le 11 juin.

Cheikh Fantamady KEITA

En cédant, hier, à domicile face à la Sonacos de Diourbel, Diambars a perdu le match de trop. Désormais, les Académiciens n’ont plus leur destin en main.
Niary Tally est aussi dans cette situation tendue.

Autant déduire que le verdict de cette lutte à distance entre ces deux clubs pour le maintien sera connu lors de la prochaine et dernière journée.
Toutefois, avec un avantage de deux points, Niary Tally a son destin en main, contrairement aux Académiciens dont un succès ne serait pas une garantie pour le maintien.

Le Guédiawaye Fc Pro et le Stade Mbour qui sont les futurs arbitres de ce duel à distance ne sont plus sous pression.
Diambars devra aller forcer le destin à Amadou Barry, alors que Niary Tally ira défendre sa place à Caroline Faye.

En revanche, en neutralisant hier Dakar Sacré Cœur, le Casa Sports a pratiquement réussi son opération maintien, en attendant de concrétiser à domicile contre Mbour PC.
Au sommet, si le Jaraaf a davantage confirmé sa domination des débats, la  Sonacos a retrouvé sa place sur le podium.

Au bas du tableau, c’est l’arrêt de la saignée de la lanterne rouge, l’Us Ouakam qui a neutralisé Mbour PC (2-2) qui fait l’info de cette avant-dernière journée. Abonnés aux défaites, les requins de Ouakam ont limité les dégâts.  

Ansoumana SAMBOU

En match comptant pour la 29e journée de Ligue 1, le Jaraaf a battu Ngb Niary Tally (4-1) hier au stade Alassane Djigo de Pikine.
Mi-temps :1-0 pour le Jaraaf. Samba Ndiaye (42e), Ousseynou C. Guèye (53e, 76e), El H Madiké Kane (68e, pen) pour le Jaraaf ; Assane Touré (64e) pour Ngb Niary Tally.  
Avertissements : Youssou Diagne (27e) du Jaraaf; Abdou Chafy Sow (50e) et Moussa K Djité (73e) de Ngb Niary Tally.
Arbitres : El H Mouhamadane Diop assisté par Amadou Moustapha Diop et Cheikh Babou, tous de la Cra de Thiès.
Les équipes

Ngb Niary Tally : Magatte S Ndiaye – Abdou Chafy Sow (cap), Alioune Badara Guèye, Falilou Fall El H Abdoulaye Diop – Aboubacrine Diouf (El H Latyr Diagne, 77e), Moussa Diouf, Abdoulaye A Mankabo (Alassane Sow, 57e) – Moussa K Djité (Assane Touré, 56e), Oumar Goudiaby, Adama Guèye. Coach : Landry Lopy
Jaraaf : Pape Seydou Ndiaye – Momo Cissé, Youssou Diagne, El H Madiké Kane, Matar Kanté – Alioune Badara Tendeng, Samba Ndiaye (Fidel Gomis, 66e), Daouda Guèye Diémé (cap- Ousmane Gassama, 85e), Papa Youssou Paye, Ousseynou C. Guèye (Mohamed Habib Daf, 77e). Coach : Malick Daf.

Comme prévu, Niary Tally a d’entrée pris des initiatives dans ce derby dakarois décentralisé à Pikine. Mais, les galactiques qui traversent à l’instant une mauvaise passe ont notamment manqué de concentration dans le dernier geste.
Toutes leurs timides tentatives furent neutralisées par une bonne défense du nouveau champion. Et c’est sur l’une de ses rares occasions que le Jaraaf a pris l’avantage. Héritant d’un service à l’entrée de la surface, Samba Ndiaye logea le ballon d’un tir enveloppé dans la lucarne gauche de Magatte Ndiaye, le portier de Niary Tally, impuissant (42e).

Un avantage que les hommes de Malick Daff vont consolider après la reprise, grâce à Ousseynou César Guèye, auteur d’un doublé (53e et 76e) et un penalty d’El H. Madiké Kane (68e). La réduction du score par Assane Touré (64e), a redonné de l’espoir aux Galactiques, mais le Jaraaf, impitoyable, n’a pas tremblé. Avec notamment son puissant attaquant, Papa Youssou Paye, à l’origine des deux buts d’Ousseynou César Guèye, le champion a enfoncé Niary Tally qui n’a plus son destin en main.

Ansoumana SAMBOU

 

Le Dakar Université Club, première équipe qualifiée pour la finale de la Coupe du Maire, a battu l’Asfa (73-64), samedi, lors de la première demi-finale au stadium Marius Ndiaye.
Un duel âprement disputé entre deux équipes au style de jeu opposé. En effet, la première période a été intense, même si l’équipe a pu tirer son épingle du jeu (18-14 et 33-28 à la pause). Dans le 3ème quart temps, les protégés de Sir Adjivon vont profiter d’un moment de relâchement de l’Asfa pour creuser l’écart et compter 14 points d’avance (54-39).

Ils ont d’ailleurs abordé le dernier quart temps avec plus de sérénité même si les militaires ont pu revenir à cinq points (60-55) en un moment de la rencontre. Très tenace, l’équipe du Duc mieux armée a contrôlé le jeu et s’est imposée en fin de match (73-64). Le deuxième qualifié, c’est l’As Douanes qui a dominé l’Us Ouakam (68-60). Très présents dans le jeu et adroits dans les tirs primés, les douaniers ont remporté le premier quart temps (19-10) grâce à leur intérieur Birahim Gaye, mais aussi l’ailier Pape Moustapha Diop. L’Us Ouakam a pu grignoter le score dans le 2ème quart temps jusqu’à 2 points d’écart (32-30) à la mi-temps.

De retour des vestiaires, la rencontre change de visage et les deux équipes se livrent une rude bataille. La preuve, elles terminent le troisième quart temps à égalité (45-45).
Mais les douaniers vont changer de système de jeu lors de la dernière période, en misant sur le jeu collectif.
Une stratégie payante car les Ouakamois vont lâcher prise à quelques minutes de la fin de la rencontre. L’As Douanes remporte la demi-finale et décroche sa deuxième finale de la saison.

Absa NDONG

 

L'Allemagne, sans plusieurs de ses cadres, a été battue 2-1 en Autriche samedi et a montré un visage franchement inquiétant à deux semaines du Mondial-2018, même si la Mannschaft a enregistré avec satisfaction le retour de Manuel Neuer dans les buts, après huit mois d'absence pour blessure. Özil a ouvert le score dès la 11e minute d'une belle frappe enroulée du gauche, en profitant d'une énorme erreur de relance du gardien autrichien Siebenhandl. Mais Martin Hinterreger (53e) et Alessandro Schöpf (69e) ont concrétisé une période de nette domination autrichienne, offrant à leur pays sa première victoire sur l'Allemagne depuis 1986. "C'était un bon retour de Manuel Neuer après une si longue absence", s'est félicité le sélectionneur Joachim Löw après le match mais, a-t-il aussitôt ajouté, "si nous jouons comme ça au Mondial, nous n'aurons pas beaucoup de chances. Il y a des choses que nous devons fortement améliorer dans les 14 prochains jours".

Evidemment, les absences de Boateng, Hummels, Kroos et Müller ont pesé lourd. Mais cette défaite confirme un enseignement tiré après la défaite face au Brésil (0-1) en mars: sans ses joueurs majeurs, la Mannschaft n'est plus la même équipe, et la "profondeur de banc" tant vantée ces derniers mois semble être une illusion.

AFP

L'attaquant vedette du Brésil Neymar, de retour de blessure après trois mois d'absence, a contribué à la victoire à son équipe (2-0) face à la Croatie, en inscrivant le premier but, en match de préparation au Mondial-2018 dimanche à Liverpool.
Entré en jeu à la reprise à la place de Fernandinho, Neymar a effacé trois défenseurs croates et expédié une frappe puissante sous la barre (69e). L'attaquant de Liverpool Firmino a marqué le deuxième but dans le temps additionnel, en lobant Subasic.
Neymar n'avait plus joué depuis sa fracture à un pied subie avec le Paris SG lors d'un match contre Marseille en février.

AFP


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.