sources vecto FR 5 page 001

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Sports (3332)

Sport

La jeune Lettone Jelena Ostapenko, grâce à sa victoire inattendue samedi en finale du tournoi de Roland-Garros, a bondi de 35 places (12e) au classement WTA publié lundi, dont elle entre pour la première fois de sa carrière dans le Top 20.

La Roumaine Simona Halep, son adversaire en finale, n’a pas tout perdu sur la terre ocre de Paris puisqu’elle gagne deux places (2e), reléguant Serena Williams, enceinte, à la 4e. La hiérarchie du Top 20 connaît quelques autres changements, avec notamment le gain de 5 places de la Danoise Caroline Wozniacki, défaite en quarts de finale par Ostapenko.

AFP

L’attaquant français Antoine Griezmann a accepté de prolonger d’une année supplémentaire son contrat à l’Atletico Madrid, soit jusqu’en 2022, avec une revalorisation de salaire à la clé, ont rapporté lundi les médias espagnols. «Antoine Griezmann a apposé sa signature sur le contrat qui le lie à l’Atletico jusqu’en 2022», a écrit le quotidien sportif madrilène Marca sur son site internet. Selon le journal As, «l’Atletico a révisé le salaire du joueur pour récompenser son rendement» et consenti un «effort économique» pour convaincre «Grizi» de rester. Cette prolongation de contrat, si elle se confirme, vient mettre un terme aux spéculations qui ont entouré l’avenir de Griezmann jusqu’à ce qu’il annonce début juin qu’il allait rester à l’Atletico, son club depuis 2014.

AFP

« Le Sénégal est une très bonne équipe, mais la Guinée Equatoriale aussi n’a pas mal joué, mais au final c’est le Sénégal qui gagne. Le Sénégal possède des joueurs de très grande qualité et qui jouent dans les meilleurs clubs européens et cette différence s’est fait sentir dans le match. Nous avons joué avec nos armes, nous avons essayé mais du fait de la différence de qualité, nous avons perdu. Le premier but encaissé est dû à un manque de vigilance, cela a été le tournant du match. Toutefois, je suis content de la prestation de mes joueurs au plan technique surtout, mais il y a une nette différence entre l’équipe du Sénégal et celle de la Guinée Equatoriale. Par rapport au contenu du match, je suis satisfait de la prestation de mes joueurs, mais sur le résultat je suis forcément déçu. On va mieux analyser ce match pour mieux préparer les prochaines échéances ».

Recueillis en conférence de presse par C.F KEITA

« Je voudrais d’abord féliciter mes joueurs. C’est vrai que ça faisait un bon bout de temps que nous ne gagnions pas, mais il ne faut pas oublier également que nous ne perdions non plus. Mais en réalité, nous avons toujours gardé espoir et nous savons qu’avec le travail, nous pourrions remporter le match. Ce qui a changé par rapport au match de lundi dernier, c’est que nous avons marqué trois buts. C’est vrai aussi que nous avons perdu beaucoup de ballons, des déchets techniques. Nous devons donc progresser, nous améliorer parce que cette équipe peu faire beaucoup plus que ça, mais c’est important de rentrer de la plus belle des manières dans ces éliminatoires. Nous rendons grâce à Dieu, rendons hommage aussi à tous nos supporters qui ont été là malgré le Ramadan. nous avons donc bien terminé la mi-temps, puis en deuxième mi-temps, je pense que nous avons géré et avec le rythme que nous avions mis en première période, je pense que la victoire est amplement méritée. Vous savez, ce qui m’intéresse en tant qu’entraîneur, c’est l’unité, la solidarité, c’est le groupe. Et depuis que je suis là, j’essaie de constituer un groupe où tout le monde est capable de rentrer dans notre style de jeu ».

Recueillis en conférence de presse par C.F KEITA

Madagascar qui bat le Soudan chez lui (3-1) et prend provisoirement la tête du classement du Groupe A de ces éliminatoires de la Can 2019 et met la pression sur le Sénégal condamné à gagner contre la Guinée Equatoriale. Ce scénario, Aliou Cissé et ses hommes n’entendaient pas le vivre. Surtout pas devant une vieille connaissance qui se présentait chez eux dans un contexte difficile pour Moussa Sow et ses coéquipiers. Le sociétaire de Fenerbahce qui devait avoir un « contentieux » à régler avec l’adversaire depuis la déconvenue de Bata en 2012, s’est admirablement bien illustré.

Un doublé, avec un premier but marqué dés la 55e seconde, et un but d’Idrissa Gana Guéye, son premier en sélection, ont fini de ramener sur terre cette équipe équato-guinéenne qui les avait ridiculisé à Bata lors de la 2e journée de la poule A de la phase finale de la Can co-organisée avec le Gabon. Pour une première journée qui, plus est, se disputait à domicile, les Lions ont balayé les doutes qui entouraient leurs prestations antérieures et montré leur caractère dans un match qu’ils ont maîtrisé de bout en bout. Car après le match amical contre l’Ouganda, le public était resté sur sa faim et doutait même des capacités de cette équipe à relever les défis depuis les absences sur blessures de plusieurs cadres (Cheikhou Kouyaté, Diao Baldé Keïta, Sadio Mané, Saliou Ciss, Cheikh Mbengue entre autres). Et si on y ajoute le fait que le Sénégal n’avait plus gagné depuis le 19 janvier contre le Zimbabwe lors de la dernière Can, on comprend tout le scepticisme qui habitait les supporters. Nul contre l’Algérie à la Can (2-2), élimination face au Cameroun en ¼ de finale de cette même Can, trois nuls en amical contre le Nigeria (1-1) à Londres, la Côte d’Ivoire (1-1) à Paris et tout dernièrement contre l’Ouganda (0-0) à Dakar. Ça faisait trop pour une équipe qui voulait engager ces éliminatoires sous de meilleurs auspices.

Heureusement que Moussa Sow était là avec le soutien de ses coéquipiers et Idrissa Gana Guéye se chargeant de rendre encore plus belle une victoire tant attendue. Le public de Léopold Senghor qui était sur sa faim, pouvait jubiler en cette soirée de Ramadan. Car certains ne trouvaient pas évident de voir cette équipe sénégalaise battre aussi largement son adversaire. Parce que le métronome Sadio Mané n’était pas là, la fusée Diao Baldé Keïta non plus, idem pour le régulateur et capitaine Cheikhou Kouyaté. Des absences de trop qui ont été cependant bien jugulées par ceux qui étaient là ce samedi.

A commencer par Moussa Sow dont le but matinal (55e) a plus que coupé les jambes de l’adversaire ; une belle revanche pour le sociétaire de Fenerbahce, auteur de l’unique but du Sénégal contre cette même équipe de Guinée Equatoriale qui nous avait battus à Bata en 2012 (1-2). Sur un corner de Gana Guéye, Sow reviendra d’ailleurs pour réaliser le doublé (72e) qui dérouta les plans d’Esteban Becker. Dans cette équipe sénégalaise, des choses intéressantes ont été notées. La défense a bien tenu avec l’axe central Kalidou Koulibaly-Kara Mbodj, idem pour les latéraux Adama Mbengue-Lamine Gassama ou Moussa Wagué. Le milieu et les avants se chargeant de faire le reste. Et le but de la 55e seconde a fini de se rendre à l’évidence : cette équipe sénégalaise a prouvé qu’elle n’était guère venue pour des vacances, comme l’a d’ailleurs souligné Kalidou Koulibaly. Un pressing de Pape Alioune Ndiaye sur le défenseur Iban Travieso, celui-là même qui avait ouvert le score contre le Sénégal à Bata, qui concède un corner. Henri Saivet qui envoie le ballon au second poteau et Moussa Sow d’une tête ouvre le score.

La douche froide qui constitua le tournant du match avant que Moussa ne revienne avec son doublé et Idrissa Gana Guéye d’une splendide frappe de parachever l’œuvre déjà bien entamée. Le Sénégal s’emparait de la première place du groupe A.

C. F. KEITA

Le verdict est tombé. Génération Foot n’a pas raté le coche à domicile pour jubiler avant terme. Retardé par NGB Niary Tally, le week-end dernier, le sacre des Académiciens a finalement eu lieu hier sur leur pelouse à Deni Biram Ndao. Les partenaires d’Ibrahima Niane ont été sans pitié devant le Stade Mbour (4-2), leur visiteur du jour. Un large succès qui anéanti la victoire du Guédiawaye Fc, son dauphin et unique menace, qui est allé s’imposer à Saly (1-0) devant Diambars. Avec ce succès, les Crabes de la banlieue dakaroise ont assuré leur deuxième place, puisque le Casa Sports qui occupe désormais la troisième marche du podium est hors de portée.

Les Casamançais qui courent toujours derrière leur premier succès au stade Demba Diop n’ont pu mettre fin à leur malédiction à Dakar cette saison, en championnat. Au bas du tableau, c’est la remontée spectaculaire du Ndiambour qui reste le fait marquant de la journée. Dompteurs de l’Us Gorée (1-0) le weekend dernier, dans le choc des mal-classés, les Lougatois ont confirmé (2-0) hier devant NGB Niary Tally à domicile. Un deuxième succès successif qui les écarte de la zone des relégables. C’est Teungueth Fc qui est devenu relégable en compagnie de l’Us Gorée. Malgré sa victoire (2-1) devant le Diaraf, la 3e en 24 journées, le champion en titre (Us Gorée), reste toujours lanterne rouge.

A. SAMBOU

Les résultats : Ndiambour – NGB Niary Tally : 2-0, Génération Foot – Mbour Pc : 4-2, Teungueth Fc – Douanes : 1-1, Diaraf – Us Gorée : 1-2, Us Ouakam – Casa Sports : 0-0, Mbour PC - Linguère : 2-1, Diambars – Gfc : 0-1.

L’édition 2017 de la Coupe du Sénégal de basketball a été remportée, ce dimanche, par l’Asc Ville de Dakar qui a battu le Dakar Université Club (58-55) au terme d’une finale dont le dernier quart-temps a été plein de suspense. Avec cette victoire, sa première, l’équipe de la Mairie de Dakar succède au Saint-Louis Basket Club, vainqueur des six dernières éditions, et remporte surtout le premier sacre de son histoire.

C’est au bout du suspense que le titre s’est joué, dimanche, sur le parquet de Marius Ndiaye où les joueuses comme leurs supporters dans les gradins ne se sont pas fait de cadeaux. Avec 10 points à remonter au début du 4ème et dernier quart de la partie, la mission s’annonçait quasi-impossible pour les Etudiantes, au regard du déroulement de la partie. Car pendant les trois premiers quart-temps, il a surtout été question pour les filles de Mborika Fall de limiter la casse.

Après une mauvaise entame, elles ont attendu pour marquer leur premier panier avant de boucler le premier quart avec 4 points de retard (10-14). La tendance se poursuit jusqu’à la pause même si le deuxième quart s’était mieux déroulé puisque la mi-temps intervient alors que l’Asc Ville de Dakar était devant avec cinq longueurs d’avance (26-21). C’est dans le troisième quart-temps que les joueuses de la Municipalité ont mieux joué, reléguant leurs vis-à-vis à 10 points. Avec même un pic à plus 15 points (42-27) à 1’04 de la fin. Avant que les Duchesses bien amenées par la doyenne Anta Sy ne ramènent l’écart à moins 10 avant l’ultime quart-temps. Ce dernier verra les filles de Moustapha Gaye souffrir terriblement après ce qui devait s’apparenter à une remontée de la part des Etudiantes. Ces dernières, sous l’impulsion d’Anta Sy qui a sonné la révolte, ont bien secoué leurs adversaires, les poussant à la faute avec d’innombrables pertes de balles. Ce qui a eu le don de permettre aux Duchesses de refaire leur retard et de prendre l’avantage pour la première fois dans cette rencontre grâce à un tir primé de Khady Mbaye (49-47, à 3mn). Elles vont ensuite accroître leur avance avec un panier de Mame Diodio Diouf qui rate sur le coup, un lancer-franc (51-47).

Mais loin de se décourager et alors que les étudiantes donnaient de la voix sur les gradins, Moustapha Gaye abattait ses dernières cartes et s’appuyait sur ses points forts avec d’abord Ndéye Sène, élue Mvp de la partie. Son lancer franc à un peu plus d’une minute de la fin a redonné l’avantage à son équipe avant que Marème Diop ne mette le dernier panier pour son équipe ; un tir primé qui scelle définitivement le sort de la partie (55-51). Et donner ainsi à son équipe, le premier sacre de son histoire.

Pour le Duc, il faudra attendre encore pour regagner ce trophée qu’il n’a plus remporté depuis 2010. A noter qu’au titre des récompenses individuelles, Mame Diodio Diouf du Duc a été élue joueuse la plus fair-play de la partie et sa coéquipière Kankou Coulibaly a été la meilleure marqueuse avec 16 points. Ndèye Sène déjà Mvp a également été sacrée meilleure passeuse du match.

Ousseynou POUYE

Les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019 de football ont mal débuté pour les Ivoiriens notamment, vaincus 3-2 à domicile par les Guinéens. Les Léopards de RDC, eux, ont battu leurs voisins congolais 3-1 durant la première journée de la phase de groupes, ce 10 juin 2017. Bilan.

Trois des quatre derniers vainqueurs de la Coupe d’Afrique des nations de football ont vécu des débuts difficiles en éliminatoires de l’édition 2019, ce 10 juin 2017. La Zambie championne d’Afrique 2012, le Nigeria sacré en 2013 et la Côte d’Ivoire titrée en 2015 se sont, en effet, inclinés à domicile, lors de la première journée de la phase de groupes.

Les Zambiens ont ainsi été surpris par les Mozambicains, tandis que les Nigérians ont été battus par les Sud-Africains. Quant aux Ivoiriens, ils ont étalé leurs faiblesses défensives, une semaine après avoir concédé une humiliante défaite 0-5 face aux Pays-Bas.

Les autres équipes d’Afrique de l’Ouest brillent
Les autres équipes d’Afrique de l’Ouest ont brillé, si l’on excepte la sélection du Niger, tenue en échec par celle de Swaziland. Les Mauritaniens talonnent ainsi les Burkinabés au classement du groupe.

La sélection mauritanienne a gagné au Botswana, peu avant que celle du Burkina ne domine l’Angola.
Si les Maliens ont eu du mal à se défaire des Gabonais, la Sierra Leone par contre s’est imposée sur le Kenya (2-1 dans le groupe F) et la Guinée-Bissau sur la Namibie.

La Rdc bat encore son voisin congolais
L’affiche de ce samedi était par ailleurs Rd Congo-Congo. Ce « derby du fleuve » a tenu toutes ses promesses. Les Léopards de Rdc se sont imposés 3-1 à Kinshasa, dans le groupe G, face à leurs voisins.

Les résultats de la 1ère journée
Groupe A : Soudan-Madagascar: 1-3, Sénégal-Guinée Equatoriale : 3-0. Groupe B : Malawi-Comores 1-0, Cameroun-Maroc : 1-0. Groupe C : Burundi-Soudan du Sud 3-0, Mali-Gabon : 2-1. Groupe D : Bénin-Gambie : 1-0, Algérie-Togo : Np. Groupe E : Nigeria-Afrique du Sud : 0-2, Libye-Seychelles : 5-1. Groupe F : Sierra Leone-Kenya : 2-1, Ghana-Ethiopie : 5-0. Groupe G : Rd Congo-Congo : 3-1, Zimbabwe-Liberia: 3-0. Groupe H: Côte d’Ivoire-Guinée: 2-3, République Centrafricaine-Rwanda : 2-1, Groupe I : Burkina Faso-Angola : 3-1, Botswana-Mauritanie : 0-1. Groupe J: Niger-Swaziland: 0-0, Tunisie-Egypte : Np. Groupe K : Zambie Mozambique : 0-1, Guinée Bissau-Namibie : 1-0. Groupe L : Tanzanie-Lesotho : 1-1, Cap Vert-Ouganda : 0-1

La jeune génération anglaise a confirmé les nombreuses attentes qui l’entouraient: l’Angleterre s’est adjugée sa première Coupe du monde des moins de vingt ans, en battant le Venezuela 1-0 dans un match spectaculaire dimanche à Suwon, en Corée du Sud.

Les Anglais n’avaient jamais disputé de finale U20 jusqu’ici et l’emportent dès leur première tentative, grâce à un but de Dominic Calvert-Lewin (35e). Ils ont réussi à tenir ce score malgré une incroyable pression vénézuélienne, et un penalty de Penaranda repoussé par leur gardien (77e). Une lourde responsabilité pesait pourtant sur leurs jeunes épaules: offrir un titre mondial à une nation qui aura tant patienté... 51 ans exactement depuis le mythique Mondial-1966, remporté contre l’Allemagne de l’Ouest chez les A. Bien sûr les Vénézuéliens avaient eu des occasions également dont cet étonnant coup franc de plus de quarante mètres tenté par Ronaldo Lucena et qui rebondissait sur le poteau anglais, à la 24e. Mais dans l’ensemble, l’Angleterre prenait le dessus.

AFP

Avec sa démonstration musclée dans une ambiance électrique vendredi, Cleveland a relancé la finale Nba: le prochain match, lundi à Oakland, s’annonce explosif et déterminant pour Golden State qui doit chasser le spectre de son incroyable effondrement de la finale 2016. Sept fautes techniques, des altercations en pagaille et des Cavaliers survoltés à l’image de Kyrie Irving (40 points), la tension entre le champion en titre Cleveland et le grand favori Golden State est nettement montée lors d’un match N.4 à sens unique (137-116). Et elle ne devrait pas retomber, car, pour beaucoup d’observateurs, le match N.5 pourrait changer la donne. Golden State mène toujours largement (3-1) et n’a plus besoin que d’une victoire pour être sacré, mais malheur aux Warriors s’ils devaient s’incliner lundi devant leur public... Ils se retrouveraient alors dans la même configuration qu’il y a tout juste un an: après avoir mené 3 à 1, Stephen Curry et ses coéquipiers avaient craqué et perdu les trois derniers matches, dont deux à domicile.

AFP

Rafael Nadal a remporté sa «decima», son dixième titre à Roland-Garros, un total à deux chiffres qu’aucun champion n’a jamais atteint dans un même tournoi du Grand Chelem, en balayant dimanche Stan Wawrinka dans un match à sens unique 6-2, 6-3, 6-1.

Resté trois ans sans titre majeur, l’Espagnol parachève avec ce quinzième Grand Chelem la «reconquista» de son royaume, le tennis sur terre battue. Sa domination est même redevenue tyrannique, comme dans les plus grandes années de ses deux premiers règnes, un quadruplé de 2005 à 2008 et un quintuplé de 2010 à 2014.

En sept matches, il n’a pas perdu un seul set et ses adversaires ne lui ont pris que 35 jeux au total. La finale a été expédiée en à peine plus de deux heures contre le champion de 2015, 3e mondial, invaincu en trois finales majeures, le seul qui semblait capable de l’inquiéter un peu avec le jeune Autrichien Dominic Thiem, écrasé lui aussi en demi-finale. A 31 ans, Nadal relance la course au record des trophées en Grand Chelem détenu pour l’instant, avec 18 unités, par Roger Federer, 35 ans, absent à Roland-Garros. Il laisse définitivement derrière lui Pete Sampras (14).

AFP

La Lettone Jelena Ostapenko, 47e mondiale, a créé la surprise en remportant le premier titre de sa jeune carrière, à Roland-Garros, grâce à son succès renversant contre la Roumaine Simona Halep (4e) 4-6, 6-4, 6-3 samedi en finale.

La jeune Balte, 20 ans depuis jeudi, est la première joueuse non tête de série à soulever le trophée depuis 1933 et la victoire de la Britannique Margaret Scriven.
La nouvelle N.12 mondiale (dès lundi) a par ailleurs imité le Brésilien Gustavo Kuerten, qui avait remporté son premier titre à Paris, en étant aussi non tête de série (66e à l’époque), le 8 juin 1997... jour de naissance de la Lettone.

AFP

La superstar de l’athlétisme Usain Bolt a fait ses adieux samedi à Kingston à un public jamaïcain survolté, en lui offrant une victoire sur 100 m et un dernier tour d’honneur mêlant émotion et, comme souvent avec le phénomène du sprint, show. L’homme le plus rapide de l’histoire, surnommé «L’Eclair», a illuminé une dernière fois la nuit de Kingston. Attendu par 30.000 spectateurs, arrivés pour certains en début d’après-midi pour être sûr d’assister à un événement historique, son dernier 100 m en Jamaïque a duré un peu plus de dix secondes (10.03).

«Quand j’ai débuté l’athlétisme, mon seul but était de devenir champion olympique du 200 m, je ne me suis jamais cru capable de devenir une légende de mon sport», a rappelé celui qui affiche à son palmarès onze titres mondiaux. Bolt est resté à bonne distance de son record du monde (9.59) et n’a pas réussi le meilleur chrono de la soirée, puisque son redoutable compatriote Yohann Blake a remporté en 9 sec 97/100e son 100 m programmé plus tôt pour ne pas gâcher la fête d‘une course.

Tout sourire, Bolt, habillé de noir, a salué les spectateurs, avant d’être accueilli comme un chef d’Etat avec fanfare militaire et tapis rouge par le Premier ministre jamaïcain Andrew Holness et par le président de la Fédération internationale d‘athlétisme (IAAF), Sebastian Coe. «Sa contribution à notre sport a été énorme», a insisté Coe.

Après sa course, l’octuple champion olympique, détenteur des records du monde des 100 et 200 m, a remercié le public pour son soutien depuis son arrivée sur la scène internationale en 2002 avec son titre mondial chez les juniors sur cette même piste du Stade national.

Il a ensuite embrassé la ligne d’arrivée, avant de repartir préparer son dernier grand rendez-vous, les Championnats du monde de Londres où il vise, en août, le triplé 100 m/200/relais 4x100 m. Il n’a plus que deux meetings - à Ostrava (République tchèque) le 28 juin et Monaco le 22 juillet - à son programme pour être prêt pour Londres.

AFP

Les Lions du Sénégal ont battu la Guinée Equatoriale ce samedi 3-0 au stade Léopold Sédar Senghor en match comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Les buts du Sénégal sont l’œuvre de Moussa, auteur d’un doublé (1e, 72e ) et Idrissa Gana Guèye dans les ultimes secondes de la rencontre. Après cette première journée, les Lions sont leader du groupe A avec le même nombre de point que Madagascar, vainqueur surprise au Soudan (3-1).

@lesoleilonline

Il ne veut pas parler de revanche, mais le sélectionneur ne vise rien d’autre que la victoire dans ce premier match des Lions en éliminatoires de la Can 2019. Et pour Aliou Cissé, la victoire est impérative.

Le staff technique des Lions a dû faire l’essentiel du chantier à Saly, dans le complexe de l’Institut Diambars. Au regard des deux dernières séances effectuées à Dakar, avant hier et hier, c’est le constat qui s’est dégagé. Notamment lors de la seconde séance sur le terrain principal du stade Léopold Sédar Senghor. Après un tour de terrain, les joueurs ont repris les ateliers d’avant-hier. Amélioration du collectif et travail devant les buts. Des offensives élaborées depuis la défense, ouverture sur les ailes suivies de centres des latéraux au point de penalty. « C’est un match à gagner comme tous les autres », annonce le sélectionneur national qui promet de relever le niveau de son équipe ce soir, pour s’imposer d’entrée dans la compétition.

« Nous jouons à domicile, donc c’est à nous de relever notre niveau de jeu pour assurer l’essentiel. Et cet essentiel, c’est de marquer des buts pour remporter le match », poursuit Aliou Cissé qui veut renouer avec les succès. « Nous avons toujours marqué des buts. Rares sont les matches qu’on a livrés sans marquer de buts », martèle le sélectionneur national qui affiche sa satisfaction malgré l’échec face aux Cranes ougandais, en match amical international (0-0) lundi dernier au stade Léopold Sédar Senghor. « Contre l’Ouganda, nous avons dominé le match, mais en football dominer n’est pas toujours gagner. Nous n’avons pas gagné, mais le contenu n’était pas aussi mauvais », se défend Aliou Cissé qui tient à rappeler que le Sénégal est « aujourd’hui une équipe à battre. C’est à nous de trouver les solutions pour défendre notre statut de grand en Afrique », souligne Aliou Cissé, l’air rassurant.

En tout cas, pour le match de ce soir, « la victoire est impérative », annonce le sélectionneur des Lions qui ne veut surtout pas aborder ce match sous l’angle d’une revanche. Le Nzalang nacional avait battu les Lions d’Amara Traoré (2-1) à domicile en match de poule lors de la Can 2012 co-organisé avec le Gabon. Mais Aliou Cissé trouve que les contextes ont changé. « Aujourd’hui, le contexte est différent. Ce ne sont pas les mêmes équipes. Ce match, nous espérons le gagner », avertit l’ancien capitaine des Lions de la légendaire génération des Lions de 2002.

Ansoumana Sambou

Le FcC Metz (L1) a ouvert son mercato estival en recrutant l’attaquant sénégalais Ibrahima Niane, 18 ans, international U20, a annoncé le club lorrain vendredi. «Ibrahima Niane est le meilleur buteur du championnat avec 13 réalisations au compteur. Un total d’autant plus important au vu de son temps de jeu», souligne le club dans un communiqué publié sur son site.

Entraineur du jeune homme au Sénégal, Olivier Perrin évoque un joueur avec de «grosses qualités de puissance et de vitesse ainsi qu’une belle vivacité. C’est un vrai buteur, il déteste quand il ne marque pas».

Finaliste U20 de la Can en mars, il a été éliminé en huitième de finale de la Coupe du Monde, toujours en U20, avec le Sénégal.
A Metz, qui a obtenu son maintien dans l’élite à trois journées de la fin de la saison, il retrouvera Ismaïla Sarr, lui aussi passé par Génération Foot, académie que le club lorrain soutient depuis plus d’une décennie.

AFP

Le Stade de Mbour et Diambars, arbitres de la finale à distance entre Génération Foot et Guédiawaye FC. Alors que les Mbourois seront en danger à Deni Biram Ndao, chez le leader, Gfc tentera une opération commando à Saly. Duel à distance à suivre comme celui des relégables qui oppose l’Us Gorée au Ndiambour, par adversaires interposés. Mais Deni Biram Ndao sera la principale attraction. Génération Foot a juste besoin d’un succès pour jubiler.

Privé du sacre par anticipation vendredi dernier par Niary Tally, Génération Foot a l’occasion de tuer tout suspense dimanche après-midi sur son terrain. Un succès face au Stade de Mbour, leur visiteur du jour, suffirait pour célébrer leur sacre avant terme. Les Mbourois peuvent donc s’attendre à un accueil mouvementé à Deni Biram Ndao. Au même instant, le Guédiawaye Fc, le désormais seul adversaire à distance du leader dans la course au titre, sera dans l’obligation de s’imposer à Saly contre Diambars, pour maintenir le suspense. Défi pas facile à réaliser en déplacement à Fodé Wade devant des Académiciens de Saly, soucieux de sortir par la grande porte après une saison ratée.

Dans tous les cas, le Stade de Mbour et Diambars seront les arbitres du duel au sommet entre le leader, Génération Foot, et son dauphin Guédiawaye Fc. Au bas du tableau, une autre finale pour le maintien oppose aussi à distance, l’Us Gorée, la lanterne rouge, au Ndiambour de Louga, avant dernier. Un combat pour le maintien qui sera arbitré par le Diaraf et Ngb Niary Tally. Deux clubs qui ne sont plus sous pression, puisqu’ayant déjà assuré leur maintien dans l’élite, même s’ils auraient pu mieux faire. Notamment le Diaraf qui a toujours affiché ses ambitions pour le titre et qui dispose de l’une des meilleures équipes sur le papier.

Mais, dans ce duel à distance, les Lougatois ont un léger avantage puisqu’ils accueillent à domicile leur adversaire, Niary Tally, alors que les Insulaires seront face à une équipe du Diaraf qui tente de sauver sa saison, avec une place assez honorable à l’arrivée. N’ayant plus d’espoir dans la course au titre, les Médinois se battent pour garder leur place sur le podium, voire arracher la place de dauphin au Gfc. Teungueth Fc est aussi sous forte pression. Premier non relégable, les Rufisquois n’ont plus droit à l’erreur. Et face à l’As Douanes pas totalement à l’abri, l’équipe de Lamine Dieng n’a plus le choix.

A la portée du Ndiambour, le Teungueth Fc est donc dos au mur, comme l’Us Ouakam qui n’a pas encore assuré son maintien. Les Requins ouakamois qui accueillent le Casa Sports, sont à la portée du Ndiambour, l’avant-dernier et second relégable.

La Linguère n’est, certes, pas à la portée des équipes de la zone rouge, mais elle est sur une corde raide. Et cela commence dès dimanche à Mbour, contre les locaux de Mbour PC, pas sous forte pression même si leur maintien n’est pas totalement assuré.

Les Mbourois ont un avantage de 4 points sur le Ndiambour, certes, mais il reste encore 9 points en jeu.

Ansoumana Sambou

Programme
Dimanche 11 juin 2017 : A Alboury Ndiaye, 17h : Ndiambour (13e, 23 pts) – NGB Niary Tally (5e, 34 pts). A Deni Biram Ndao, 16h30 : Génération Foot (1er, 48 pts) – Stade de Mbour (8e, 27 pts). A Amadou Barry, 17h : Teungueth Fc (12e, 23 pts) – As Douanes (7e, 27 pts). A Demba Diop, 16 h : Diaraf (3e, 36 pts) – Us Gorée (14e, 17 pts), 18 h : Us Ouakam (11e, 25 pts) – Casa Sports (4e, 36 pts).
A Caroline Faye, 17 h : Mbour Pc (9e, 27 pts) – Linguère (10e, 26 pts)
A Fodé Wade, 17 h : Diambars (65e, 34 pts) – Guédiawaye Fc (2e, 41 pts)

Les 28 sports au programme des jeux Olympiques de Rio en 2014, dont le rugby et le golf, sont maintenus pour les Jo-2024 pour lesquels Paris et Los Angeles sont candidates, a annoncé vendredi le président du Cio.

L’haltérophilie, qui croule sous le poids de nombreux cas de dopage, est de son côté placée sous surveillance et devra fournir au Cio d’ici «à la fin décembre 2017, un rapport précisant comment elle va s’attaquer à la question du dopage», a déclaré Thomas Bach. L’haltérophilie a conservé sa place au programme des Jo-2020 à Tokyo mais «nous avons envoyé un signal très fort en supprimant 64 quotas d’athlètes dans ce sport pour Tokyo», a ajouté le chef de la famille olympique. Une catégorie de poids, qui n‘a pas été précisée, a été supprimée pour les Jo de Tokyo, a précisé le Cio. La commission exécutive du Cio, réunie vendredi à Lausanne, «va proposer à la session de maintenir aux Jo-2024 les 28 sports présents à Rio en 2014», a expliqué M. Bach. Les recommandations de la commission exécutive sont en général avalisées par la session.

Parmi ces sports figurent le golf et le rugby présents de façon éphémère au programme olympique au début du XXe siècle et qui sont réapparus à Rio et figurent également au programme des Jo de Tokyo.

Cela n’empêchera pas Paris, si elle est désignée pour 2024, de proposer d’autres sports, comme le surf ou l’escalade qui font leur apparition pour la première fois à Tokyo et pourquoi pas la pétanque.

AFP

Patrick Kluivert, qui s’occupait cette saison de la politique sportive du Paris SG sous le titre de directeur du football, quitte le club, a annoncé ce dernier dans un communiqué vendredi. Ce départ de l’ancien international néerlandais semblait inéluctable depuis le recrutement vendredi dernier d’Antero Henrique, nouveau directeur sportif du PSG, placé sous l’autorité directe du président Nasser Al-Khelaïfi.

AFP

Menée d’entrée, l’Angleterre a su réagir pour éliminer l’Italie 3-1 jeudi à Jeonju et s’offrir une finale de Coupe du monde des moins de vingt ans face au Venezuela. C’est une revanche pour les Anglais qui s’étaient inclinés il y a un an contre les Italiens, en demi-finale de l’Euro U19. Le prometteur attaquant Dominic Solanke a inscrit un doublé (66e, 88e), entrecoupé d’un but d’Ademola Lookman (77e).

….Le Venezuela s’offre une finale, une grande première
AFP : Le Venezuela n’avait jamais atteint une finale de Coupe du Monde.... C’est désormais chose faite grâce à son équipe des moins de vingt ans, qui a disposé de l’Uruguay aux tirs au but (1-1, 4-3 aux t.a.b), jeudi à Daejeon, au Mondial U20 en Corée du Sud.
Pour le titre, les Vénézuéliens affronteront l’Angleterre.

Le Cng chargé des courses hippiques organise demain après-midi, à l’hippodrome Ndiaw Macodou Diop de Thiès, la 16e journée de l’année. Trois épreuves sont au menu dont 2 fusions, la première regroupera les Pda et les poulains de 3 ans qui seront 8 sur la ligne de départ, tandis que la seconde réunira les chevaux adultes des groupes 2 et 3 qui seront au nombre de 14 concurrents. « Bourakh », « Doumayene », « Adja Colle Fall » et « Altay » sont les plus distingués dans le groupe 2 alors que « Mbar Ngone », « Abdou Samad », « Arif », et « Maleen » sont les favoris dans le groupe 3.

Les partants
8 partants (première fusion) Pda et Poulains de 3 ans (1200m) : Anna Fall, Very Good, Darou Khoudoss, Mirwax, Willy Jr, Tempête, Major, Tasul Yakaar
5 chevaux du groupe 1 (2200m) La Grande Royale, Lingeer Bi, Bidewou Ndiambour, Makha, Professeur Bao

14 concurrents (2e fusion) Groupe 2 et 3 (2200m) Malene, Mandel, Arif, Alhamdou 2, Adja Colle Fall, Trêve, Doumayene, Mbar Ngone, Abdou Samad, Altay, Big Boss, Buraax, Rassoul, Nasroulah.

EL Hadj Yamar DIOP

Les employés du bureau Véritas Sénégal étaient très ravis d’accueillir leur collègue Stéphane Le Diraison. Et pour cause, le bonhomme avait participé à la dernière course du Vendée Globe qui s’est disputée récemment. Même s’il n’a pas terminé la course, à cause d’une avarie aux larges de l’Australie, Stéphane Le Diraison s’est dit satisfait de sa participation. Le Vendée Globe, rappelons-le, est une course au cours de laquelle il s’agira de faire le tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance ; en somme, c’est passer trois mois (90 jours) en mer et en solitaire.

« Mais je n’ai finalement pu faire que 55 jours en mer à cause de l’avarie dont a été l’objet mon bateau. Ça a été dur pour moi après une longue préparation qui nécessite beaucoup de travail, beaucoup d’engagement, beaucoup de passion. C’est toute une équipe qui travaille derrière. Evidemment, quand on a une avarie et qui vous contraint à arrêter la course, c’est dur à vivre, mais tout de suite, je me suis projeté sur la suite en me disant que tout ce que j’ai accumulé comme expérience sur cette course-là me permettra de rebondir de la meilleure façon sur la prochaine édition. L’objectif du départ, c’était de terminer la course avec le meilleur classement possible. Quand je m’arrête à Melbourne, ce n’est pas en phase avec l’objectif initial ; par contre en tant que marin quand je me suis lancé dans cette course qui est difficile, je savais que j’allais me mettre au défi et que le plus important, c’était de faire face, quoi qu’il arrive, à toutes les situations qui pourraient se présenter », a-t-il déclaré très philosophe.

Aussi il a tenu à remercier ses collègues de service qui l’ont suivi tout au long de la course. « Il se trouve qu’à l’arrivée du Vendée Globe, j’ai été contacté par le chef du bureau Véritas Sénégal qui m’a indiqué que ma course a été suivie par tout le réseau bureau Véritas au Sénégal et il m’a montré des photos d’ailleurs et j’étais très touché et très surpris d’apprendre que la course était très suivie. Et très rapidement dans la conversation, on est tombé d’accord que je vienne rencontrer ceux qui m’avaient suivi pour partager l’expérience avec eux », a souligné Stéphane. Maintenant, le bonhomme se prépare pour retourner en 2020.

« Je compte repartir en 2020, mais c’est dans deux ans et demi, et je vais me préparer en conséquence d’autant plus que d’ici là, il y a la route du Rhun, une traversée de l’Atlantique en solitaire en 2018, et puis des transats pour relier le Havre à Salvador de Bahia au Brésil ».

C. F. KEITA

La 24ème journée de Ligue 2 démarre cet après-midi avec une rencontre au programme. Après une précédente journée qui s’est étirée de dimanche à mardi dernier, ce nouveau tour est également parti pour se disputer sur quatre jours. Pour bien démarrer, rien de mieux que le choc entre les deux leaders au classement : Dakar Sacré-Cœur et la Sonacos ; le deuxième au classement qui accueille, au stade Demba Diop, le premier. Avec un écart d’un point (44 contre 43), les deux formations mènent la danse et tiennent le bon bout dans la course pour la montée en Ligue 1. Mais la confrontation de cet après-midi pourrait apporter un changement dans l’ordre jusque-là, établi. Car, en cas de succès, les locaux vont ravir la vedette à leurs vis-à-vis dont ils prendront le fauteuil avec deux points d’avance. En face, les Huiliers de Diourbel visent à semer leurs hôtes car avec un succès, ils auront désormais quatre longueurs de plus qu’eux et auront fait un nouveau pas vers la Ligue 1 qu’ils ont quittée au terme de l’exercice écoulé. En cas de match nul, deux équipes pourraient refaire leur retard par rapport à ces deux protagonistes : il s’agit d’Africa Promo Foot (3ème, 40 points) et du Port autonome de Dakar (4ème, 39 points) qui jouent lundi. Grand perdant de la précédente journée avec une défaite concédée face à la Renaissance, le promu thiessois qui accueille l’Etics au stade Caroline Faye a la possibilité de réduire l’écart ou de venir à hauteur du deuxième selon le résultat du match d’aujourd’hui. Pour les Portuaires opposés à Yeggo, il s’agira également de réduire l’écart parce que les deux premières places leur sont inaccessibles. L’As Pikine (5ème, 38 points) est également en quête de progrès après une défaite concédée au tour précédent. Elle se déplace lundi au stade Demba Diop pour faire face au Duc. Comme en haut de tableau, les deux derniers au classement, Cayor Foot et Bargueth se feront également face au stade municipal de Tivaouane pour une victoire de prestige. Car si le club visiteur connaît déjà son sort puisque relégué en Nationale, les locaux n’en sont pas loin et sont condamnés à s’imposer pour se donner un sursis. Les deux autres rencontres de la journée opposent, dimanche, d’une part, Ndar Guedj et la Renaissance de Dakar au stade Mawade Wade et de l’autre, Jamono de Fatick et l’Olympique de Ngor au stade Massène Sène.

Programme de la 24ème journée
Aujourd’hui à Demba Diop à 17h : Dakar SC – Sonacos ;
Dimanche 11 juin à Mawade Wade à 17h : Ndar Guedj – Renaissance ; à Tivaouane à 17h : Cayor Foot – Bargueth ; à Massène Sène à 17h : Jamono Fatick – Olympique de Ngor ; Lundi 12 juin à Demba Diop à 16h : Duc – As Pikine ; à 18h : Yeggo – Port ;
à Caroline Faye à 17h : Africa Promo Foot – Etics.

Aliou Cissé tient désormais son groupe au complet. Hormis les forfaits officiels (Diao Baldé Keita, Sadio Mané et Cheikhou Kouyaté), les retardataires sont désormais dans la Tanière.
C’est particulièrement le cas des « Turcs » Moussa Sow et Lamine Gassama, les derniers à rejoindre le groupe. Ainsi, le sélectionneur national et son staff ont disposé, hier, d’une vingtaine d’éléments pour leur première séance à Dakar.

Une séance effectuée sur le terrain annexe du Stade Léopold Sédar Senghor. Après un petit tour du terrain, les joueurs se sont livrés à divers ateliers. Du collectif au travail devant les buts, notamment en procédant par des offensives avec un attaquant en pivot, les Lions ont tout tenté.

Ayant particulièrement pêché en attaque lundi dernier contre les Cranes, en match de préparation, l’accent était donc mis sur le travail devant les buts. Mais, le nombreux public présent est resté sur sa faim. Tirs mal cadrés et échecs dans le dernier geste, c’est le spectacle servi par les attaquants qui n’a pas rassuré. Aliou Cissé a du pain sur la planche. Contre les Equato-Guinéens, ils n’ont pas le choix. Bien entrer dans les éliminatoires, c’est le défi à relever samedi à domicile. Ils seront sur les mêmes lieux cet après-midi pour poursuivre le boulot. Leurs adversaires sont attendus en début d’après-midi par vol spécial de leur compagnie aérienne. Le match sera arbitré par un trio marocain.

Ansoumana SAMBOU

« C’est vrai que nous avons fait match nul à domicile contre l’Ouganda, mais il ne faut pas oublier que c’est un match de préparation. Maintenant, on va rectifier pour mieux aborder le match de samedi. Pour le gagner, on est bien conscient qu’il faut marquer des buts. Il va falloir marquer des buts à domicile. On espère qu’on en marquera samedi. On travaille tous les jours dans ce sens. Travailler devant les buts, ce n’est pas seulement le boulot des attaquants, les milieux de terrain sont aussi impliqués dans ce travail. On va donc travailler ensemble pour essayer de gagner ce match. Concernant l’adversaire (Guinée équatoriale), on n’a pas encore fait la vidéo, mais d’ici samedi, on aura des éléments, en plus des consignes du coach. On ne prend personne à la légère. On sait que c’est une grande équipe maintenant il faut tout faire pour gagner à domicile. On sait qu’ils vont venir pour essayer de prendre un point, au minimum, on fera tout pour remporter ce match. On a des joueurs devant qui peuvent faire la différence, donc pas de soucis à se faire. Moi je suis un milieu défensif, mon rôle c’est de récupérer le ballon et faire jouer mes coéquipiers devant. On n’a pas de revanche à prendre, le Sénégal c’est une autre équipe aujourd’hui, en face c’est aussi une autre équipe de la Guinée. On essaie donc d’être le plus performant possible le jour du match. C’est l’essentiel ».

A. SAMBOU

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.