banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

In Fine

06 Fév 2017
1413 times

Le dernier jour d’une compétition est synonyme de remise de médailles et trophées. C’est le moment des congratulations pour les vainqueurs et de désolation pour les vaincus. Cette 31ème Coupe d’Afrique des Nations n’a pas échappé à ce rituel qui marque, comme un usuel, toutes les grandes compétitions. C’est le moment aussi de se projeter sur la prochaine édition avec aussi des inquiétudes et espoirs.

La Coupe d’Afrique des Nations, tournoi majeur au plan mondial, est devenu l’évènement qui rassemble tout un continent autour des valeurs fortes de la communion des cœurs et de l’entente des peuples. Son niveau sportif est aujourd’hui très appréciable avec en corollaire des retombées économiques et même politiques. En Afrique, la Can est synonyme de fête de la jeunesse africaine qui, tant sur les pelouses qu’en dehors, manifeste sa joie de vivre et son enthousiasme. En témoigne des moments de liesse qui accompagnent chaque célébration de buts dans tout le continent. Pour une fois dans l’année, les caméras du monde entier sont braquées sur l’Afrique et ne filment pas des scènes de panique ou de détresse comme en raffolent les médias occidentaux quand il s’agit de parler du continent africain.

Cette 31ème édition de la Can n’a ainsi laissé que de belles images sur et en dehors des pelouses de Libreville, Franceville, Oyem et Port Gentil. Cette Afrique-là est belle à voir. Il s’agit maintenant de faire plus pour avoir une Can qui soit aux standards des grandes compétitions mondiales. Pour cela, il ne faut pas aussi la dénaturer. Sa racine africaine devra être protégée au moment où elle essaime dans le monde entier. C’est pourquoi il ne faut pas céder à cette propension des clubs européens à déplorer l’organisation de cette compétition en pleine saison. Il ne doit pas être question pour la Caf de décaler la période de tenue de cette compétition qui représente beaucoup pour l’Afrique et les Africains. Ce n’est pas aux autres de nous dicter notre agenda de développement sportif.

C’est aux Africains de déterminer la date de tenue de leur compétition sportive, presque seul mouvement d’ensemble dans le continent, seul moment où on sent toute l’Afrique en fête….

Par Oumar NDIAYE

Last modified on lundi, 06 février 2017 12:38
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.