banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Jamais deux sans trois, Les Camerounais ont fait mentir l’adage

06 Fév 2017
1144 times

Deux fois par le passé, l’Egypte avait croisé le Cameroun en finale. Et deux fois, les « Pharaons » s’étaient imposés. En 1986 au Caire (0 – 0 et 5 tirs au but à 4), puis en 2008 au Ghana (1 – 0). Si bien qu’au moment de se retrouver hier pour la troisième fois à l’ultime étape de la compétition sportive majeure en Afrique, les superstitieux avaient vite fait de convoquer l’histoire. Et d’évoquer l’adage selon lequel « jamais deux sans trois ». Mais, ce Cameroun pourtant amputé de pas moins de 5 cadres, a débarqué en finale en conquérant. Après le déclic lors du dernier match de groupe face au Gabon, dans la chaude ambiance du stade de l’Amitié de Libreville, Moukandjo et ses frères ont rusé en quart de finale pour envoyer à la maison le Sénégal, l’équipe qui avait fait la meilleure impression du premier tour. Dès lors, ils ne se sentaient aucune limite. Tout adversaire qui se présenterait devant eux était susceptible d’être « mis dans la sauce », ainsi que le chantaient leurs supporters dans les rues de Franceville et de Libreville.

Et comme un adage n’est pas vérité d’Evangile, les « Lions indomptables » sont allés tous crocs dehors et crinière au vent à l’assaut de ce dicton qui les donnait perdants. Ils ont mis toute une mi-temps à chercher la solution. Mais, la clé était dans les godasses des « anciens », Nkoulou et Aboubacar sortis du banc des remplaçants pour faire mentir ce dicton et en confirmer un autre dont la sagesse sénégalaise attribue la paternité à Kocc Barma : « Mak mat na bayyi ci reew » (il est toujours utile d’avoir un ancien).

B. K. N.

Rate this item
(0 votes)

AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.