banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Clap de fin !

06 Fév 2017
1025 times

Les rideaux de la 31e édition sont tombés hier, dans la soirée. Et pour une clôture, les Lions camerounais ont offert un beau spectacle au monde africain en particulier et à la planète toute entière en général. Le football, sport universel, ne laissant personne indifférent, le Gabon a retenu l’attention du monde sportif, trois semaines durant. A l’arrivée un beau champion ! Car, sans plusieurs de ses cadres qui ont préféré ne pas répondre à l’appel de la Nation, le technicien belge, Hugo Bross, a fait avec une sélection de fortune. Un pari risqué, osé, pour ce technicien qui a su gérer intelligemment la compétition. En effet, laborieux en match de poule, avec une seule victoire et deux nuls, les « Lions indomptables » ont frôlé l’élimination face au Sénégal, en quarts de finale (0-0, puis 5-4 tab). En fait, le Cameroun s’est libéré au fil de ses sorties, pour enfin prendre sa revanche sur un adversaire qui l’a toujours dompté en finale.

Avec des joueurs sans grade, qui ont ainsi saisi l’occasion pour prouver qu’ils existent. Et que dans deux ans, à domicile, il faudra compter sur eux pour réduire davantage le gap sur l’Egypte au sommet du classement général avec ses sept couronnes. Des Egyptiens qui ont particulièrement tiré profit de leur expérience de la haute complétion. Les Etalons, autre autres équipes qui a laissé une forte impression dans cette 31e édition, en a été victime. A l’image des Burkinabé, les Sénégalais ont aussi tenu leur rang de favoris, mais le football n’étant pas une science exacte, Sadio Mané et ses coéquipiers ne sont pas allés jusqu’au bout. La faute à ces Camerounais qui ont confirmé leur surnom d’«Indomptable ». Au chapitre des déceptions, c’est particulièrement l’Algérie et la Côte d’Ivoire, championne sortante, occupent les premières places. Malgré leurs énormes potentiels, les deux équipes ont été larguées dès le premier tour. Quant au Mali, les Can se suivent et se ressemblent. Le Ghana dont le 4e et dernier titre remonte à 1982, soit 35 ans de disette, doit encore repasser. Et la prochaine fois, ce sera au Cameroun dans deux ans. Un pari difficile, voire impossible pour tous les prétendants à la succession des nouveaux rois de l’Afrique. Mais encore une fois, le football est loin d’être une science exacte. Le Cameroun sur lequel personne n’osait miser le moindre centime l’a prouvé.

Ansoumana SAMBOU

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.