banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Aliou Cissé, entraineur de l’équipe nationale du Sénégal : « Si on gagne ce match, le Sénégal pourrait se retrouver numéro 1 en Afrique »

14 Nov 2017
579 times

En dépit de sa qualification à la Coupe du monde Russie 2018, le Sénégal vise une victoire contre l’Afrique du Sud cet après-midi au stade Léopold Sédar Senghor, en match comptant pour la dernière journée des Eliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018. Selon l’entraineur, l’équipe devra gagner ce match afin que la fête soit beaucoup plus belle. D’autant qu’une victoire pourrait permettre au Sénégal d’occuper la première place en Afrique au classement Fifa. Dans cet entretien accordé en marge de la séance d’entrainement, Aliou Cissé est revenu, entre autres points abordés, sur l’enjeu de la rencontre, le retour de Sadio Mané à Liverpool, son sentiment suite à la qualification au Mondial, le fond de jeu de l’équipe.

Enjeu du match de cet après-midi
« C’est un match à prendre au sérieux parce que si on veut que la fête soit belle, il faut qu’on arrive à faire un bon match. Si on arrive à gagner, la fête serait encore beaucoup plus belle. Et vous savez que sur le plan international, il ne faut pas lever le pied. Comme je le dis toujours, dans le football, l’équilibre est très fragile. On a toujours un challenge, on a toujours quelque chose à gagner, on a toujours quelque chose à améliorer. Ce match n’est pas un gala. Oui, nous invitons nos supporters à venir nombreux, et sur le terrain, c’est à nous de faire en sorte que la fête soit plus belle. Nous avons la certitude aussi que si on gagne ce match, le Sénégal pourrait se retrouver numéro un en Afrique au classement Fifa. Et cela est important. Nous sommes compétiteurs et c’est ce genre de challenges qui nous intéressent. On a des objectifs et c’est se qualifier à une Coupe du monde mais aussi trôner sur le toit de l’Afrique.
 
Absences de Sadio Mané et Dia Baldé Keita
« A la fin du match, Sadio a encore senti une douleur derrière la cuisse. J’aurais aimé qu’il soit là mais c’est intelligent aussi de le préserver, le laisser partir avec son club pour continuer sa rééducation. C’est un garçon qui a fait énormément d’efforts pour jouer le match contre l’Afrique du Sud à Polokwane. Dans le souci d’avoir de bonnes relations avec les clubs, c’est important qu’on arrive à avoir un consensus. Diao Baldé Keita a également ressenti une douleur au genou et il est incertain. Et c’est pourquoi il n’a pris part aux entrainements dans la mesure où il était aux soins. Pour ce match de Dakar, ce sera un peu compliqué pour lui et il pourrait être préservé ».
 
Qualification à la Coupe du monde
« C’est une fierté. Cette qualification, je la dédie aux entraineurs locaux, à mes collègues qui sont là, qui travaillent tout le temps. Aujourd’hui, j’ai reçu des coups de fil d’un peu partout, dans le continent. Les gens nous encouragent et nous disent à quel point ils sont fiers de ce que nous sommes en train de faire. Nous avons de très bons techniciens, nous sommes capables de mettre en place des stratégies. Aujourd’hui, à travers moi, c’est l’expertise locale qui grandit. C’est une manière de montrer aussi qu’on peut être Africain et emmener son pays, à travers le football, le plus loin possible. C’est également une fierté pour tous les techniciens africains ».
 
Préparation de la Coupe du monde
« La Coupe du monde, c’est encore loin. Comme je l’ai dit, se qualifier à une Coupe du monde, c’est extraordinaire, c’est magnifique. Maintenant, nous sommes conscients aussi qu’il va falloir bien se préparer pour aller là-bas et y faire bonne figure.
Et cela se prépare dès aujourd’hui. Il faut toujours être en anticipation. On a toujours anticipé depuis que je suis en équipe nationale. Il faut souligner qu’avant la Coupe du monde, on a, au mois de mars, les éliminatoires de la Can avec le match contre Madagascar. L’équipe a des échéances importantes ; maintenant il faut y aller avec beaucoup de sérénité, d’organisation, d’anticipation ».
 
Renforcement du groupe
« J’ai la chance d’avoir un bon groupe mais on peut toujours s’améliorer. Il y a un débat un peu sur le fond de jeu, sur la façon dont le Sénégal joue, mais quand vous allez en France aussi, c’est la même chose.
 
Il y a toujours ce problème de fond de jeu dans les équipes nationales ; mais je parlerais plutôt d’un problème de niveau de jeu, d’être capable à un moment donné de jouer à un rythme élevé de la 1ère à la 95e mn. C’est ce qu’on a parfois du mal à faire et c’est ce que nos garçons doivent être capables de faire. En revanche, sur nos matchs, nous avons parfois des séquences très intéressantes, des séquences de très haut niveau où il y a du rythme, de la justesse technique individuellement et collectivement.
 
J’aimerais que le groupe puisse être en mesure d’élever le niveau de jeu pendant longtemps dans le match et pas seulement pendant 20 ou 30 mn. C’est ce qui fera qu’on va passer d’une bonne équipe à une très grande équipe. Le groupe est toujours ouvert, mais qualitativement et quantitativement, on a un bon groupe. Maintenant, il y a une concurrence qui va s’installer et à l’intérieur du groupe, on a la possibilité de s’améliorer. On a des joueurs polyvalents, capables de jouer dans plusieurs systèmes de jeu. C’est vrai que si on a la possibilité de faire appel à des garçons talentueux, on ne va pas se gêner ».
 
Absence de Mame Birame Diouf
« Mame Birame Diouf, c’est un garçon que j’apprécie beaucoup. On a cheminé, on a voyagé un peu partout en Afrique. Je suis ses performances à Stoke City. J’espère, en tout cas, que dans l’avenir, il reprendra la place qu’il mérite à savoir être un attaquant de pointe et être capable de marquer des buts, être capable de peser sur les défenses. C’est un garçon qui a un bon état d’esprit et j’espère qu’il reviendra en équipe nationale. Comme je l’ai dit, la porte de l’équipe nationale n’est fermée à aucun joueur. Ce n’est pas parce qu’on est qualifié en Coupe du monde qu’on va prendre un cadenas et fermer l’équipe ».
 
Sadio Mané ne sera pas de la partie

L’équipe nationale du Sénégal jouera son dernier match des Eliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018 cet après-midi au stade Léopold Sédar Senghor, sans Sadio Mané et Diao Baldé Keita.  Ces deux éléments essentiels du dispositif d’Aliou Cissé ont été les grands absents lors de l’entrainement de l’équipe, hier, au stade Léopold Sédar Senghor. L’attaquant des Reds qui a, à nouveau, ressenti une douleur à la cuisse, après le match contre les Bafana Bafana à Polokwane, vendredi dernier, est retourné à Liverpool pour poursuivre sa rééducation, nous assure le coach Cissé. D’ailleurs, explique ce dernier, même si Sadio était resté, il ne pourrait pas jouer ; la faute à un deuxième carton jaune reçu en Afrique du Sud, synonyme de suspension. Quant au sociétaire de l’As Monaco, il a une douleur au genou et a été ménagé. L’entrainement s’est déroulé dans une ambiance décontractée en présence d’une foule assez importante de jeunes supporters.

Le gardien Khadim Ndiaye, auteur d’une belle performance à Polokwane, a été l’attraction ; de même que l’attaquant Mbaye Niang qui a eu droit à quelques applaudissements. L’entraineur Aliou Cissé a aussi été félicité par le public, très content de la qualification de son équipe. Pour le match de cette dernière journée des Eliminatoires, le Sénégal compte terminer en beauté, afin que « la fête soit beaucoup plus belle », martèle l’entraineur.

Recueillis par Diégane SARR

 

Last modified on mardi, 14 novembre 2017 14:46
Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.