banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Tant au sommet qu’au bas du tableau, c’est le statu quo. Profitant de sa victoire dans le choc des extrêmes, Génération Foot a conforté sa domination des débats dans la Ligue 1. Le Guédiawaye Fc, autre équipe qui a remporté son duel, est la seule qui tient le rythme imposé par le leader au sommet où le Casa Sports a profité de l’échec du Diaraf pour occuper la 3e place du podium. C’est le seul changement noté à l’issue de la journée. Au fond de la classe, rien à signaler. Sinon que l’Us Gorée se rapproche davantage de la Ligue 2.

Diaraf-Casa (6-0) : Festival offensif des Dakarois
En match comptant pour la 22e journée, le Diaraf a battu samedi le Casa Sports (6-0). Mi-temps : 2-0. Daouda Guèye Diémé (25e), Assane Mbodj (38e), Ousmane Gassama (47e), Ousseynou César Guèye (53e, 82e), Alioune Badara Tendeng (61e) sont les buteurs de la rencontre. Avertissements : Alioune Badara Tendeng (33e), Ousmane Gassama (45e +3) du Diaraf ; Khalifa A Dieng (32e) du Casa Sports. Arbitres : Cheikh Sidiya Diagne assisté par Mathioye Diop et Bassirou Sow, tous de la Cra de St Louis.
 
Les équipes : Diaraf : Cheikh A B. Thioub, Babacar Seck (cap), Pape Sassy Diallo, Mamadou Sylla, Matar Kanté, Idrissa Niang (Julien P Manga, 30e), Alioune Badara Tendeng, Assane Mbodj (Saikou Conteh, 67e), Daouda Guèye Diémé, Ousmane Gassama (Albert L. Diène, 56e), Ousseynou C. Guèye. Coach : Malick Daff

Casa Sports : Yaya Mané, Khalifa A Dieng, Ousmane Diouf, Siaka Sané, Ibrahima Sagna, Mansour Faye Bâ (Cild L. S. Mouanda, 44e), Chérif S. Sané (cap), Moustapha Tall (Adama Danfa, 47e), Moussa Marone, Richard Sagna (Ambroise B. Mendy, 66e), Aliou Diatta. Coach : Athanase Tendeng

Ils avaient d’abord une revanche à prendre, ensuite un retard à réduire dans la course au titre. Dominé à Ziguinchor lors de la phase aller (0-2) par le Casa Sports, le Diaraf a bien réussi son défi à domicile. Et de fort belle manière. C’est Daouda Guèye Diémé qui a ouvert la voie du succès, après 20 minutes de domination stérile. Bien servi à l’entrée de la surface de réparation, l’attaquant des Médinois bat Yaya Mané, le gardien de but du Casa, d’un tir des 20 mètres (25e). Un avantage logique qui sera renforcé avant la pause. Héritant d’un centre au second poteau, Assane Mbodj corsa l’addition (38e) sans peine. De retour des vestiaires, alors que le public attendait une réaction des Sudistes, c’est le Diaraf qui enfonce le clou grâce à son meilleur buteur, Ousmane Gassama qui a exploité la première opportunité des Dakarois (47e) sur une offensive similaire à celle qui a abouti au 2e but. Profitant de la fébrilité de la défense des visiteurs, Ousseynou Guèye a réussi un doublé. Auparavant, Alioune Badara Tendeng y est allé de son but (61e) pour participer au festival offensif.
 
Ansoumana SAMBOU

USO-Douanes (0-1) : Les Douaniers assurent le minimum
En match comptant pour la 22e journée de L1, l’As Douanes a battu, samedi, l’Us Ouakam sur le score d’un but à zéro (1-0). Abdou K Sané est l’auteur de l’unique but du match (58e). Avertissements : Daouda Ndiaye Guèye (19e) de l’As Douanes. Arbitres : Issa Sy assisté par Abdoul Aziz Guèye et Nouha Bangoura, tous de la Cra de Dakar.

Les équipes : Us Ouakam : Ousmane Kane, Youssou Diagne (cap), Alpha Bâ, Pape Modou Ndiaye, Fadiouf Ndiaye, El H Madiké Kane, Djiby Ndoye (Moussa Diouf, 71e), Pape Moussa Kane, Ansou Sow, Babacar Mbaye Niang ((Djibril Guèye, 76e), Pape Sène (El H Salim Ndoye, 70e). Coach : Joseph Senghor

As Douanes : Pape Diatta Ndiaye, Ass Ndoye (cap), El H Youssoupha Konaté, Ibrahima Baldé, El M Baldé, Souleymane Sylla, Modou B Ndiaye, Adama Tamba (Mahmouth Diallo, 43e), Moustapha Name, Abdou Sané (Cheikh A B Sarr, 63e), Daouda Ndiaye Guèye. Coach : Patrice M. L. Bodiang

Après avoir dominé la première période, les hommes de Patrice Bodiang ont finalement trouvé la faille quinze minutes après la reprise. Et c’est Abdou Kader Sané qui a donné l’avantage aux gabelous (58e). Un acquis bien défendu par Pape Diatta Ndiaye, indomptable dans sa surface de réparation. Le gardien de buts des douaniers a été incontestablement l’homme du match. Il a tenu en échec l’attaque des « Requins » ouakamois.

A. SAMBOU

Linguère-Gorée (3-1) : Les Saint-Louisiens relèvent bien la tête
En match comptant pour la 22ème journée du championnat national de football Ligue 1 Pro, joué hier au stade Mawade Wade de Médina Courses dans le faubourg de Sor, la Linguère de Saint-Louis a battu l’Us Gorée par 3 buts à 1.

Les buts : Linguére : Ngagne Diallo (3e csc), Mamadou Seck (14e sur pen) et Papa Ndiaga Yade (84e). Us Gorée : Cheikh 0umar Koné (83e)

Arbitrage : Assane Niang (Cra de Kaolack), assisté d’Ousseynou Guité et de Victor Dieng tous deux de la Cra de Thiés. Avertissements : Linguére : Babacar Diaw (36e), Mamadou Seck (74e) et Serigne Mbacke Sow (62e). Gorée : Assane Diouf (25e), et Cheikh Amadou Ndiaye (86e). Expulsions : Gorée : Assane Diouf (30e). Linguère : Serigne Mbacke Sow (63e)

Les équipes : Linguére : Babacar Diaw, Saloly Séye, Oumar Gningue, Lamine Bara Ndong, Mamadou Seck (cap)-Malick Fall (Aly Bamba 88e), Moustapha Diop, Moussa Mor Djiba, Abdou Khadre Guéye, Serigne Mbacké Sow, Yoro Ndao (Papa Ndiaga Yade 55e) : Coach : Aziz Wade

Gorée : Ibrahima Niass –Assane Diouf, Cheikh Amadou Ndiaye (cap) , Abdoulaye Diakham, Abdoulaye Samb (Cheikh Oumar Koné 40e), Ibrahima Mané-Ngagne Diallo (Alpha Thiam 68e, Jean Rémy Bocandé, Gorgui Diop Faye, Chérif Bayo, Ely Cissé (Moussa Ndiaye 55e). Coach : Bassouaré Diaby

Les populations de la capitale du Nord ont enfin poussé un grand « Ouf » de soulagement lorsqu’elles ont appris que les poulains du coach par intérim, Aziz Wade, se sont imposés devant l’Us Gorée. Les supporters venus nombreux au stade Mawade Wade étaient visiblement contents, lorsqu’ils faisaient savoir aux passants qu’avec cette belle opération à domicile, la Linguère de Saint-Louis s’éloigne de la zone dangereuse. Ainsi, dès la 3e minute, les Samba-Linguère ont ouvert le score, en incitant Ngagne Diallo de l’Us Gorée à tromper involontairement la vigilance de son propre gardien. A la 15ème mn, les Nordistes obtiennent un pénalty qui sera transformé par Mamadou Seck « Jonglé ». Avec l’expulsion d’Assane Diouf pour cumul de cartons, les Goréens étaient à bout de nerfs. A la reprise, ils parvinrent néanmoins à réduire la marque par l’entremise de Cheikh Oumar Koné dans un angle impossible. Un rêve brisé finalement par Pape Ndiaga Yade qui exploita, avec une belle prouesse technique, une passe d’Abdoul Khadre Guéye, pour inscrire le troisième but libérateur de la Linguère.

Mbagnick Kharachi DIAGNE

Gris 2, au forceps, a pris le meilleur sur Pakala hier, au stade Demba Diop. Avec 5 avertissements, le Mbourois s’est vu déclaré perdant conformément au règlement. Une nouvelle victoire pour le jeune Fassois qui peut désormais taper dans l’antichambre des ténors. En revanche, Pakala voit son avenir s’assombrir davantage.

Gris 2 de l’écurie Fass poursuit son invincibilité. Il a battu hier, le vieux routier Pakala de Mbour, au stade Demba Diop. Face à un Pakala toujours difficile à manœuvrer voire dangereux, malgré le poids de l’âge, le petit frère de Gris Bordeaux a dû beaucoup mettre à contribution sa puissance physique pour contraindre son adversaire à commettre de nombreuses fautes qui lui ont finalement coûté cher. En effet, à force d’être acculé et de reculer, le colosse mbourois a accumulé 5 avertissements ; ce qui a poussé l’arbitre à accorder la victoire au coéquipier de Lac Rose conformément au règlement. Une nouvelle défaite pour l’ancien capitaine des Lions de la lutte simple qui rate ainsi son retour en force, après une longue traversée du désert.

Avec ce revers, son pari de revenir au premier plan s’annonce désormais plus compliqué ; d’autant plus qu’il est de plus en plus âgé. De son côté, Gris 2 continue sa montée en puissance, dans l’ombre du « troisième tigre de Fass » qui n’est autre que son grand frère. Après Ablaye Ndiaye la saison passée, il vient donc d’accrocher à son tableau de chasse un autre gros morceau. Ce succès, quoique acquis au forceps, pourrait lui ouvrir la porte de l’antichambre des ténors. Boy Niang 2, Zoss, Gouye gui, Modou Anta, Sa Thiès, font tous figures de potentiels adversaires pour lui.

La balle est donc dans le camp des promoteurs qui ne manqueront sûrement pas de lui sceller une nouvelle affiche pour la prochaine saison. Dans l’autre combat phare de la soirée, Quench a disposé de Papis Général.

Récent double champion du Tolac de Dakar, Reug Reug part à l’assaut de Jordan cet après-midi
Le tout récent double champion de la Cedeao lors du tournoi sous-régional de Dakar (en individuel et en équipe), Omar Kane alias Reug Reug ira à l’assaut de Jordan cet après-midi au stadium Iba Mar Diop. Jusque-là invincible, le poulain d’Ameth Dème, non content de régner d’une main de fer en lutte simple, aura à cœur de poursuivre son ascension dans la lutte avec frappe. Lors de sa dernière sortie, il y a quelques mois, il avait balayé Bébé Saloum. Mais il devra respecter son adversaire du jour qui compte retrouver sa place dans l’arène après avoir connu des difficultés. Il faut dire qu’une victoire sur Jordan pourrait ouvrir à Reug Reug la porte de l’antichambre des ténors.

Diégane SARR

26 équipages ont pris part, hier, aux 4h de Yamaha, une course de motos qui s’est déroulée dans le circuit sablonneux du Lac Rose. L’équipage sénégalais, constitué du duo Ludovic Rahal et Miki Jovasevitch, s’est adjugé la première place avec une performance de 23 tours.

L’équipage du Sénégal, constitué du duo Ludovic Rahal et Miki Jovasevitch, a remporté haut la main les 4h de Yamaha disputées hier, sur le circuit sablonneux du Lac Rose long de 9 km.

Les deux pilotes ont dominé la compétition de bout en bout, malgré une farouche résistance des concurrents immédiats, notamment la paire Stéphane Dipiy et Ludovic Leleux (équipage sénégalais) et les Ivoiriens Sacha Vigneron et Mylan Pallisco. Depuis leur très bon départ qui leur a permis de franchir les premiers le premier tour, ils n’ont plus été rattrapés par les 25 autres équipages en lice. La fraîcheur de Ludovic Rahal, un jeune pilote et l’expérience du vieux routier Miki Jovasevitch ont, sans doute, été déterminantes dans l’issue de cette compétition qui a duré 4 tours d’horloge. Les vainqueurs ont aussi, incontestablement, fait preuve de beaucoup d’endurance, de maîtrise du terrain, d’expérience et d’habileté, dans un circuit hostile, jalonné de dunes, de trous, de cactus. Après 4h 09 mn de course assez serrée, le duo Rahal et Jovasevitch a donc franchi la ligne d’arrivée, portant à 23, le nombre de tours réalisés, lors de cette compétition. L’autre équipage sénégalais, composé de Stéphane Dupiy et Ludovic Leleux, s’est emparé de la deuxième place grâce à une performance de 22 tours. L’équipage ivoirien de la jeune paire Sacha Vigneron et Mylan Pallisco est arrivé en troisième position avec le même nombre de tours. Sur les 26 équipages en lice au départ, les 25 ont terminé la course et un seul abandon a été noté. Cette course s’est déroulée en présence du pilote français Van Beveren, trois fois vainqueur de l’Enduro du Touquet et 4e au Rallye Paris Dakar de 2017. En raison d’une blessure à l’omoplate contractée au Maroc, il y a quatre semaines, le jeune pilote de 26 ans n’a pu prendre part à cette course.

Tout de même, il a tenu à être présent pour apporter sa précieuse aide aux organisateurs.

Diégane SARR

La journée de la Renaissance africaine a vécu, samedi dernier, à l’hippodrome Ndiaw Macodou Diop de Thiès. La 14e manifestation de l’année était organisée sous l’égide du promoteur Papis Niang, directeur de société en partenariat avec Events sous la supervision du Cng en charge des courses hippiques.

Elle était placée sous le haut patronage du chef de l’Etat M. Macky Sall. Les amateurs étaient venus de tous les coins du Sénégal du fait de la qualité du programme qui comportait 5 courses avec en vedette la fusion de chevaux des groupes 1, 2, 3 et les Pta (4 catégories confondues) qui ont évolué sur 2650m. Après un duel sans merci, c’est finalement « Faydou » de l’écurie de Papis Niang, organisateur de l’évènement, qui a décroché le jackpot devant 15 rivaux suivi de « Makha » du Professeur Sakhir Thiam monté par Alassane Seck, les 3e et 4e rang sont respectivement revenus à « Darou Khoudoss » et « Bidewou Ndiambour ».

Le prix, 3.000.000 FCfa, a été remis au jockey Mohamed Gadiaga par le président du Cng Cheikh Tidiane Niang père du propriétaire du cheval sous les applaudissements très nourris de ses nombreux supporters qui l’ont congratulé en direction de son écurie basée à Sangalkam sous les yeux de sa maman, Mme Thiouth Diop Niang.

L’artiste chanteur Wally Balago Seck a séduit les spectateurs. La 2e fusion concernant les chevaux classés a été remportée par « Acte de Noblesse », une propriété d’Oumar Bao Jr piloté par Moussa Diène, suivi de « Big Boss » ; la 3e confrontation a visé les Jamais Gagnants et a été enlevée par « Willy Jr » d’Oumar Bao drivé par Moussa Diène.
Le galop des Pda qui avait ouvert les hostilités a été gagné par « Dalinkor » d’Iba Cole Bao vice-président du Cng conduit par Moussa Diène.

Résultats techniques
Pda : 1er Dalinkor, 2e Darou Sam, 3e Major, 4e Adji Diop
3e Fusion jamais gagnants : 1er Willy Jr, 2e Weeyaan, 3e Yacine Ndiaye Bao, 4e Anna Fall
1ere Fusion : 1er Faydou, 2e Maha, 3e Darou Khoudoss, 4e Bidewou Ndiambour
2e Fusion chevaux classés : 1er Acte de Noblesse, 2e Big Boss, 3e Darou Khoudoss 2, 4e Abdou Samad

El Hadj Yamar DIOP

Une alpiniste indienne a atteint dimanche le sommet de l'Everest pour la deuxième fois en moins d'une semaine, établissant ainsi un record, a annoncé son équipe.

Anshu Jamsenpa, 37 ans et mère de deux enfants, avait réalisé le 16 mai une première ascension de la plus haute montagne du monde (8.848 m) et n'a pris qu'unbref repos avant de recommencer. Elle avait reçu avant son expédition la bénédiction du dalaï lama, chef de la principale branche du bouddhisme tibétain. "Anshu a atteint le sommet de l'Everest aujourd'hui à 8H00 (02H15 GMT), pour la deuxième fois cette saison, établissant un nouveau record", a déclaré Dawa Lama de Dream Himalaya Adventures. Le record actuel de double ascension féminine de l'Everest en une saison, certifié par le livre Guinness des records, avait été établi en 2012 par l'alpiniste népalaise Chhurim Sherpa.

Anshu Jamsenpa a déjà gravi l'Everest à cinq reprises. Elle avait l'intention de refaire l'expédition en 2014 mais la saison avait été annulée après la mort de 16 guides népalais dans une avalanche.

Une autre tentative avait été annulée en 2015 après un violent séisme qui a tué près de 9.000 personnes dans le pays et déclenché une énorme avalanche sur l'Everest faisant 18 morts au camp de base.

AFP

Grosse déception pour la Guinée. De retour au Mondial des moins de 20 ans après 38 ans d’absence, le Syli junior a été douché 3-0 par la Corée du Sud, le pays-hôte, pour son entrée dans la compétition samedi.

Malgré une bonne entame, les poulains de Mandiou Diallo ont subi le réveil des locaux et plié les premiers sur un but de Lee Seungmo (29e).
Lim Minhyeok (76e) puis Paik Seungho (81e) ont enfoncé le clou sur la fin pour les Guerriers Taekug. Les Guinéens devront se rattraper mardi contre l’Angleterre qui a également surclassé l’Argentine (3-0) dans l’autre match de cette poule A.

La Zambie s’offre le Portugal !
Quelle entrée du champion d’Afrique ! La Zambie a parfaitement lancé son Mondial des moins de 20 ans en s’offrant le Portugal 2-1 ce dimanche.
Incisifs en contres malgré la sortie de leur star Patson Daka, victime d’un choc à la tête avant la mi-temps, les Junior Chipolopolo ont fait preuve de réalisme. Edward Chilufya (51e) puis Fashion Sakala (76e) leur ont permis de prendre les devants avant la réduction du score d’Helder (90e+1) pour le vice-champion d’Europe. Provisoirement en tête du groupe C, la Zambie frappe fort avant d’affronter l’Iran mardi.

L’Afrique du Sud renversée
Le Mondial U20 s’ouvre par une grosse déception pour l’Afrique du Sud.
Pourtant rapidement en tête sur un but de Mangerman (7e), les Amajitas ont été renversés 2-1 par le Japon en seconde période et débutent mal dans le groupe de la mort...

Début, ce samedi, en Corée du Sud, de l’édition 2017 de la Coupe du monde U20. Quatre pays africains issus de la dernière CAN y sont présents. Le champion d’Afrique en titre, la Zambie, le Sénégal, l’Afrique du Sud et la Guinée. Tour d’horizon. C’est dans le groupe A que la Guinée va tenter d’accrocher une place au second tour. Ce ne sera pas chose aisée face au pays hôte, à l’Angleterre et à l’Argentine. Championne d’Afrique en titre, la Zambie s’avance dans le groupe C avec le Portugal, l’Iran et le Costa Rica. Les observateurs s’emploient à dire que les Chipolopolos juniors sont bien lotis. On ne peut pas en dire autant pour l’Afrique du Sud dans le groupe D avec le Japon, l’Italie et l’Uruguay mais les Amajitas ont les ressources. Enfin, le Sénégal dans le groupe F peut également entrevoir le prochain tour avec les États-Unis, l’Équateur et l’Arabie Saoudite.

Programme du 1er tour des pays africains (horaires en GMT)
Samedi 20 mai : 11h Corée du Sud – Guinée. Dimanche 21 mai : 5h Zambie – Portugal, 8h Afrique du Sud – Japon. Lundi 22 mai : 11h Arabie Saoudite – Sénégal. Mardi 23 mai : 8h Angleterre – Guinée. Mercredi 24 mai : 8h Zambie – Iran, 8h Afrique du Sud – Italie. Jeudi 25 mai : 11h France – Sénégal. Vendredi 26 mai : 11h Argentine – Guinée. Samedi 27 mai : 8h Costa Rica – Zambie,
11h Uruguay – Afrique du Sud. Dimanche 28 mai : 9h Sénégal – Équateur

Troisième médaille pour le Sénégal hier au 4èmes Jeux de la Solidarité islamique. Amadou Ndiaye a terminé à la deuxième place du 400m haies avec un chrono de 50’’94 dans une course remportée par le Mozambicain Creve Armando Machava. Avec ce nouveau podium, le Sénégal totalise désormais 3 médailles pour se retrouver au 20ème rang du classement général. Ce, en attendant la sortie de ses derniers athlètes : ceux du wushu sanda.

Bakou (Azerbaïdjan) : L’or se fait toujours désirer dans le camp sénégalais qui, depuis le succès mardi de Sangoné Kandji au triple saut, n’a plus été sacré. Mais il a fallu de peu hier, pour que l’objectif de deuxième titre soit atteint en athlétisme. Amadou Ndiaye a finalement perdu la finale du 400m haies et s’est contenté de la deuxième place, synonyme de médaille d’argent. Le troisième podium pour le Sénégal dans ces Jeux. Dernier membre de la délégation à arriver à Bakou, l’athlète qui évolue en France faisait partie des favoris de l’épreuve mais une contracture aux ischio-jambiers droits a freiné son élan et l’empêcher ainsi à bien terminer sa finale. Dans la seule course qu’il a eu à faire dans ces Jeux (puisque le 400m haies s’est disputé en finale directe), il a pris le départ dans le couloir 1 d’une épreuve retardée par la disqualification du Turc Sinan Oren pour faux départ.

Mais après une bonne entame, il a pris la tête des opérations mais un finish un peu bien maîtrisé a eu raison de lui et permis au Mozambicain Creve Armando Machava de remporter la médaille d’or en 50’’73. Ce dernier, ancien pensionnaire du Ciad, a mis le turbo après la dernière haie pour devancer le Sénégalais qui a finalement bouclé la course en 50’’94. Soient quatre centièmes de plus que le 3ème de la course, l’autre Mozambicain, Kurt Couto qui a complété le podium avec un chrono de 50’’97. Malgré la perte de la première place, le hurdler qui était à sa première course de la saison n’a pas caché sa satisfaction puisqu’il avoue trainer depuis quelques temps maintenant une petite blessure « qui s’est réveillée ». Le départ de la saison donné, il peut donc se fixer d’autres objectifs. Ainsi après Bakou, le vice-champion d’Afrique 2016 à Durban (Afrique du Sud) repart en France pour reprendre les entrainements. L’objectif principal ce sont les Championnats du monde de Londres.

Le wushu pour boucler la participation sénégalaise
Une échéance pour laquelle le pensionnaire du Club du Val-de-Reuil à Montpellier devra batailler pour réaliser les minimas qui sont à 49’’35 » pour sa spécialité. Un véritable parcours du combattant pour celui qui est ainsi appelé à se surpasser pour battre son propre record de 49’’41 pour y parvenir. Pour ce faire, il doit prendre part à un ensemble de rendez-vous, « des meetings en France, Belgique et Suisse » où il espère obtenir le sésame pour la capitale britannique.

La médaille d’argent remportée hier a permis au Sénégal de remonter au classement général. Il occupe maintenant avec trois podiums (1 or, 1 argent et 1 bronze), le 20ème rang d’une classification dont l’Azerbaïdjan a repris les rênes avec 124 médailles dont 63 titres. Le pays hôte reprend la première place à la Turquie qui compte 61 médailles d’or sur 162 podiums. Deux pays africains se sont signalés hier avec le Bénin et la Guinée Bissau qui ont remporté leurs premiers titres dans ces Jeux. Des médailles qui ont été acquises respectivement par Odile Ahouanwanou au 100m haies et Jessica Da Silva Inchude au lancer du disque dames. Ce samedi, la dernière discipline dans laquelle les Sénégalais sont engagés démarre à partir de 9 heures au Baku Hall Sports, avec l’entrée en lice du wushu sanda. Le premier à l’œuvre sera Makhan Touré qui, chez les 60kg, aura comme premier adversaire Helal Ali Mohammed Al-Hajj du Yemen au tableau des 16èmes. S’il parvient à se défaire de son adversaire, le protégé du coach Made Gueye fera face en quart de finale au Turkmène Serdar Nurgeldiyev qui est exempté de premier tour. Un peu plus tard dans la journée, c’est Moussa Fall qui sera en piste chez les 75kg. Il sera opposé à Maaz Khan du Pakistan. En cas de succès, c’est le Kirghiz Zhoomart Keldeibai Uulu qui se dressera sur son chemin en quart de finale. Avec ces deux sorties, c’est une possibilité pour le Sénégal d’accroître son capital et terminer en beauté, sa participation.

Envoyé spécial Ousseynou POUYE

La dernière course auto de la saison des sports mécaniques se disputera demain sur le circuit Dakar Baobab de Sindia. 

L’enjeu ? Le trophée feu Henri Diouf, ancien président du Club Automobile du Rail. Une compétition qui en est à sa 3e édition et pour laquelle les organisateurs entendent rendre hommage au fondateur du Club et dirigeant éminent dans le domaine du sport automobile au Sénégal. C’est donc une 4e et dernière manche du championnat du Sénégal Sprint 2L que les pilotes vont disputer ce dimanche sur le circuit de Sindia, afin de désigner le champion du Sénégal dans cette catégorie. Cette année encore le spectacle sera au rendez-vous avec pas moins de 15 équipages attendus (hommes et femmes confondus) avec en pôle position Abibatou Fall l’Amazone des sports mécaniques qui veut terminer la saison en beauté. Récemment, elle s’était imposée comme la seule femme dans la course des «6h de Dakar» avec une 2e place dans la catégorie des 2L qui incite au dépassement. Selon un communiqué reçu à notre rédaction, « le championnat du Sénégal Sprint 2 litres, est une innovation du Club Automobile du Rail qui met aux prises des véhicules de production dans le but de rendre la discipline sportive accessible aux plus petits budgets. La formule de course est celle d’une épreuve en 2 manches d’une heure chacune, séparées par une pause d’une heure. Le vainqueur est l’équipage ayant parcouru le plus grand nombre de tours à l’issue de la course.

C F KEITA

La 1ère édition des 4h Yamaha Cfao qui se disputera ce dimanche sur le circuit du Lac Rose présente un plateau alléchant pour les spectateurs. Car les organisateurs n’annoncent pas moins de 50 pilotes dont trois ivoiriens, deux français et un burkinabé qui se joindront aux nationaux pour une course d’enfer. Il s’agit d’une compétition de moto Tout Terrain d’une durée de 4H sur un circuit d’une dizaine de kilomètres (8 à 10 km). Une première édition qui sera rehaussée par la présence du pilote Yamaha de moto-cross, le Français Adrien Van Beveren, 4e au dernier Dakar et trois fois vainqueur de l’Enduro du Touquet. Hier dans les locaux de Yamaha, le directeur du département Yamaha, Christian Razafinjato, a réuni les pilotes pour leur donner les dernières consignes de navigation et les règles de participation. En fait, les organisateurs veulent faire de cette course un événement majeur du sport mécanique au Sénégal. C’est pourquoi le circuit du Lac Rose a été bien balisé sur une dizaine de kilomètres avec un mélange de sable (50%) et de dur (50%) pour une bonne navigation.

C. F. KEITA

Le programme
Hier : Réunion Organisateurs / Commissaires de piste. Distribution des dossards, numéros, badges, tickets restauration… chez Cfao Motors Dakar. Réunion d’information chez Cfao Motors Dakar - Aujourd’hui de 11h à 13h : Essais libres / Rencontre des pilotes avec Adrien Van Beveren
Demain : 8h-10h : contrôle technique. 9h30 : Tour de chauffe 9h35 : Dernier départ du tour de chauffe 10h30 : Mise en ligne (Départ type 24h) 11h – 15h : Course 4h Yamaha By Cfao 16h : Proclamation des résultats et remise des lots.

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.