banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Basket (400)

Les demi-finalistes des play-offs en National 1 masculin sont connus après la 8ème journée qui se jouait le week-end dernier. En effet, l’As Douanes, qui a terminé leader dans son groupe, va affronter l’Université Gaston Berger (4ème dans le classement). L’autre demi-finale va se jouer entre le Dakar Université Club et Saint Louis Basket Club. En fait, le Duc avait logiquement battu Louga Bc (69-51), la semaine dernière, et l’As Douanes avait décroché la victoire face à Slbc à la dernière seconde (61-59). L’Université Gaston Berger avait pris le dessus sur l’Asfa en ouverture de cette journée (76-65). A Rufisque, l’Us Ouakam avait battu à domicile le Saltigué (52-50).

A. NDONG


Affiches des demi-finales des play-offs
As Douanes-Ugb ; Duc-Saint-Louis Bc

Les villes hôtes de la première manche des Groupes E et F des éliminatoires Zone Afrique pour la Coupe du monde Fiba 2019 sont désormais connues. En effet, le Nigeria et la Tunisie accueilleront les matches de la quatrième fenêtre qualificative qui se dérouleront, du 14 au 16 septembre.

Le groupe E, qui regroupe l'Angola, le Cameroun, l'Égypte, le Maroc, le Tchad et la Tunisie, jouera à la Salle multidisciplinaire de Radès, dans les environs de la capitale Tunis.

Le groupe F quant à lui, qui est composé de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Nigeria, du Sénégal, de la République centrafricaine et du Rwanda, sera en jeu au Indoor Sports Hall of the National Stadium de Lagos, plus grande ville du Nigeria.

La Fédération nigériane de basketball (Nbbf) se réjouit d’ailleurs de la décision de Fiba Afrique. « Nous sommes très heureux d'avoir été choisis par la Fiba pour organiser la première manche du Groupe F, dans l'enchaînement de la réussite récente de l'organisation de notre premier événement majeur Fiba.

C'est une nouvelle occasion offerte à tous pour jouer un rôle capital dans notre quête de participation au tournoi en Chine en 2019 » a déclaré Musa Kida, président de la Nbbf. En fait, le Nigeria avait accueilli un tournoi majeur de basketball Fiba pour la première fois le mois dernier, lors de la phase retour des éliminatoires dans le groupe B.

Par ailleurs, les pays hôtes de la seconde manche des Groupes E et F ne sont pas encore connus ; cette manche se disputera du 30 novembre au 2 décembre 2018. Le Nigeria et la Tunisie sont les leaders de leurs groupes respectifs, avec six victoires en autant de matches. À l'issue de ces deux tournois, les deux meilleures équipes de chaque groupe, ainsi que, la meilleure troisième se qualifieront pour la Coupe du Monde Fiba 2019 à 32 équipes en Chine.

Absa NDONG

L’As Douanes a remporté, avant-hier, au stadium Marius Ndiaye, la 34ème édition de la finale de la Coupe du maire de Dakar chez les hommes en battant le Duc (92-84) au terme d’un match palpitant. Chez les filles, Ville de Dakar a été sacrée pour la deuxième année consécutive devant, cette fois-ci, l’équipe du Duc (68-54) en première heure.

La première mi-temps était assez époustouflante, avant-hier, au stadium Marius Ndiaye, lors de la finale de la Coupe du maire entre le Duc et l’As Douanes. En effet, cette dernière a enchaîné les paniers comme à l’entraînement (24-18 en premier quart temps). Les Ducs n’ont pas démérité et se sont procurés pas mal de tirs dans la raquette, mais à la pause, les Douaniers menaient de 10 points d’écart (49-39). Les protégés de Sir Parfait Adjivon réagissent en seconde période. L’artillerie douanière à trois points s’est enrayée, le Duc pouvait alors compter sur le tandem Bara Diop et Thierno Ibrahima Niang pour faire la différence et revenir à 5 points avant les dix dernières minutes (67-62).
En toute logique, le dernier acte était plutôt fermé.

Mais dans un festival de tirs primés, les Ducs ont pu revenir à hauteur de l’équipe adverse, passer devant (73-71) et même creuser l’écart (79-71).

Les Douaniers ont, dans un dernier sursaut, repris l’avantage à une minute de la fin et profité des pertes de balle pour gérer le score (92-84). L’As Douanes succède ainsi à l’Asfa et signe sa 10ème victoire en 34 éditions de la Coupe du maire. A noter que Thierno Ibrahima Niang du Duc a été élu Mvp et meilleur passeur de la finale. Pape Moustapha Diop de l’As Douanes a reçu le trophée de meilleur marqueur de la finale avec 17 points. Cheikh Omar Sognane, quant à lui, a été élu joueur fair-play.

… Ville de Dakar sacrée pour la 2ème année consécutive
Chez les filles, L’Asc Ville de Dakar a gagné son duel contre le Duc en finale de la Coupe du maire, avant-hier, au stadium Marius Ndiaye (68-54). Les protégées de Moustapha Gaye, coach de Ville de Dakar, ont tout donné lors de cette rencontre pour avoir le dernier mot. Menées de cinq points (32-27) en première période, elles ont dominé et remporté les deux derniers quarts temps. Ville de Dakar décroche ainsi son premier trophée de la saison. Sabelle Diatta et Ndèye Sène (Ville de Dakar) ont été déterminantes lors de cette finale. La première a été élue Mvp de la rencontre et la seconde meilleure marqueuse (19 points). Le trophée fair-play est revenu à Fatoumata Diango du Duc, Ndèye Khady Dieng, elle, a reçu le trophée de la meilleure passeuse.

Des supporters ont failli gâcher la fête
La finale de la Coupe du maire chez les hommes a été interrompue à 22 secondes de la fin, avant-hier au stadium Marius Ndiaye. Pour cause, des supporters (Duc) mécontents de la tournure de la rencontre n’ont trouvé rien d’autre à faire que de jeter des bouteilles et sachets d’eau sur le parquet.

Le match a été finalement arrêté pendant 10mn par les arbitres, histoire de calmer un peu les ardeurs. Malgré cet incident, la finale a été remportée par l’As Douanes sur le score de (92-84), devant des amateurs du ballon orange conquis.

Absa NDONG et Tricia MANGA (stagiaire)

L’équipe nationale de basket-ball masculine du Sénégal des moins de 18 ans s’est qualifiée, avant-hier, pour le Championnat d’Afrique de la catégorie U18, prévu fin août début septembre à Bamako (Mali). En fait, elle a battu l’équipe guinéenne (67-53) lors de la confrontation retour des éliminatoires de l’Afrobasket U18 à Conakry. A noter que les protégés de Madiéne Fall avaient déjà dominé (70-44) leurs adversaires guinéens, mardi dernier, lors du match aller.

Absa NDONG

Les 12 équipes qualifiées pour le second tour des éliminatoires zone Afrique pour la Coupe du monde Fiba 2019 sont réparties en deux poules (E et F). Le Sénégal et le Nigeria se retrouvent ainsi dans le groupe F avec la Centrafrique, le Rwanda, la Côte d’Ivoire et le Mali. En effet, disputant pour la toute première fois un match officiel à domicile, les protégés d'Alex Nwora, coach du Nigeria, avaient facilement battu l’Ouganda (109-66) vendredi dernier. Grâce à ce succès, ils avaient pu se qualifier au second tour des éliminatoires Zone Afrique pour la Coupe du monde Fiba 2019. Le Nigeria avait occupé la tête du groupe B grâce aux trois victoires en trois matchs obtenues en février au Mali. Le Sénégal, 1er du groupe D (12 points), et le Nigeria seront ainsi les deux équipes leaders du groupe F nouvellement formé.

A noter que les « D’Tigers » avaient éliminé les coéquipiers de Gorgui Sy Dieng en demi-finale lors des Afrobaskets 2015 et 2017 en Tunisie (88-79 (2015)) et (76-71 (2017)). Le second tour des éliminatoires du Mondial 2019 sera alors des retrouvailles aux forts relents de revanche entre le Sénégal et le Nigeria dans le groupe F. Les matchs de la Poule E composée de la Tunisie, du Cameroun, de l’Angola, du Maroc et du Tchad risquent également d’être très disputés. L’Angola, le Cameroun et la Tunisie devront batailler dur pour se qualifier à la Coupe du monde. Lors de cette seconde phase, les deux (2) équipes les mieux classées dans chaque groupe et la meilleure équipe classée troisième (un total de cinq) se qualifieront pour la Coupe du monde Fiba ​​de basketball 2019.

A. NDONG

 

La Bulgarie, l'Estonie, la Finlande, la Géorgie et Israël sont les dernières équipes à avoir obtenu leur qualification pour le second tour des éliminatoires Zone Europe. Elles viennent ainsi compléter le tableau des 24 équipes de la deuxième phase pour la Coupe du monde Fiba 2019.

Une magnifique performance de Lauri Markkanen (28 points marqués) a permis à la Finlande de s'imposer (91-77) contre l'Islande à Helsinki avant-hier. Suite à ce résultat, la Finlande et la Bulgarie se sont qualifiées pour le tour suivant.

Les deux équipes vont rejoindre la République tchèque, leur adversaire du groupe F, ainsi que le trio du groupe E composé de la Bosnie-Herzégovine, la France et la Russie, dans le groupe K, nouvellement formé. Pour sa part, la Géorgie a décroché le troisième rang du groupe G à la faveur de sa victoire (98-73) contre l'Autriche, tandis qu'Israël a résisté à la Grande-Bretagne (67-59) à Glasgow, pour le plus grand plaisir de l'Estonie, qui a profité de ce résultat pour également se qualifier. Ces trois équipes vont fusionner dans le Groupe L avec celles de la poule G composée de l’Allemagne, la Serbie et la Grèce, vainqueur du Groupe H.

Par ailleurs, les 60 équipes qui participeront au deuxième tour des qualifications de la Coupe du monde de basketball de la Fiba ​​2019 sont désormais connues. Dans la troisième fenêtre, 37 équipes, à savoir : Angola, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Cameroun, République centrafricaine (Caf), Tchad, Chili, Côte d'Ivoire, Croatie, République tchèque, Égypte, Estonie, Finlande, Géorgie, Hongrie, Israël, Japon, Corée, Lettonie, Mali, Monténégro, Maroc, Pays-Bas, Nigeria, Panama, Pologne, Porto Rico, Qatar, Russie, Rwanda, Sénégal, Slovénie, Syrie, Tunisie, Turquie, Ukraine et les Îles Vierges ont rejoint les 23 équipes qualifiées dans la deuxième fenêtre en février.
En l’occurrence,  Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, République dominicaine, France, Allemagne, Grèce, Iran, Italie, Jordanie, Kazakhstan, Liban, Lituanie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Philippines, Serbie, Espagne, Venezuela, Uruguay et Usa .  

Et lors de cette seconde phase, les deux (2) équipes les mieux classées dans chaque groupe et la meilleure équipe classée troisième (un total de cinq) se qualifieront pour la Coupe du monde Fiba ​​de basketball 2019. Le deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde se déroulera en septembre et novembre 2018 et février 2019.

Les 31 meilleures équipes rejoindront la Chine, hôte lors de la toute première Coupe du monde de basketball Fiba ​​à 32 équipes, qui aura lieu du 31 août au 15 septembre 2019.

Absa NDONG

 

Il reste encore, au total, 8 places à pourvoir en Amériques, en Asie et en Europe pour le second tour des éliminatoires pour la Coupe du monde Fiba 2019. En effet, six nations, dont cinq d’Afrique et une d’Europe, ont décroché leur qualification, faisant passer le nombre de qualifiées de 52 à 60, avant-hier.

La Côte d’Ivoire, l’Egypte, la République centrafricaine (Caf), le Rwanda et le Tchad ont obtenu leurs billets pour le second tour des éliminatoires Zone Afrique. Ils rejoignent l’Angola, le Cameroun, le Mali, le Maroc, le Nigeria, le Sénégal et la Tunisie. L’Afrique est, en fait, la première zone à connaître toutes ses équipes qui participeront au second tour. Et les cinq meilleures d’entre elles prendront part à la Coupe du monde Fiba 2019.

A noter que jusqu’à maintenant, dans cette troisième fenêtre qualificative, 29 équipes se sont qualifiées pour le second tour : Angola, Bosnie-Herzégovine, Cameroun, Corée, Côte d’Ivoire, Croatie, Égypte, Hongrie, Îles Vierges, Lettonie, Mali, Maroc, Monténégro, Nigeria, Panama, Pays-Bas, Pologne, Porto Rico, République centrafricaine, République tchèque, Russie, Rwanda, Sénégal, Slovénie, Syrie, Tchad, Tunisie, Turquie et Ukraine. En février, 23 équipes avaient déjà assuré leur qualification pour le second tour des éliminatoires pour la Coupe du monde Fiba 2019. Il s’agit de l’Allemagne, l’Argentine, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Iran, l’Italie, la Jordanie, le Kazakhstan, le Liban, la Lituanie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, les Philippines, la République dominicaine, la Serbie, le Venezuela, l’Uruguay et les Usa. Des 80 équipes du monde entier engagées dans le premier tour des éliminatoires, les 60 meilleures se qualifieront pour le second tour.

Celui-ci consistera en trois fenêtres qualificatives, en septembre et novembre 2018 et en février 2019.

Absa NDONG (Avec FIBA)


Afrique


Groupe A (fusionne avec le Groupe C au second tour) :
Tunisie, Cameroun et Tchad qualifiés. Guinée éliminée.
Groupe B (fusionne avec le Groupe D au second tour) :
Nigeria, Rwanda et Mali qualifiés. Ouganda éliminé.
Groupe C (fusionne avec le Groupe A au second tour) :
Angola, Égypte et Maroc qualifiés. République démocratique du Congo éliminée.
Groupe D (fusionne avec le Groupe B au second tour) :
Sénégal, République centrafricaine (Caf) et Côte d’Ivoire qualifiés. Mozambique éliminé.

 

L'Angola, le Mali, le Maroc et le Sénégal se sont qualifiés pour le second tour des éliminatoires zone Afrique pour la Coupe du Monde Fiba 2019. Ils rejoignent le Cameroun, le Nigeria et la Tunisie, qui ont été vendredi les premiers à obtenir leur qualification pour la phase suivante de la compétition.

Le tableau à 12 équipes du second tour des éliminatoires a été complété hier par la Centrafrique, la Côte d’Ivoire, le Tchad et l’Egypte. Au Caire, le Maroc a eu recours à une prolongation pour se défaire de la combative République démocratique du Congo (61-58) et devenir la première équipe du Groupe C à se qualifier.
Plus tard dans la soirée, l’Angola en a fait de même en s’imposant devant l’Egypte (65-58). En fait, l'Angola, 11 fois titrée champion d'Afrique, a réussi samedi à se défaire d'une Égypte têtue pour s'imposer (65-58) et ainsi se qualifier pour le second tour des éliminatoires.

Pendant ce temps, à Dakar, le Sénégal a assuré sa participation en gagnant contre la Côte d'Ivoire (66-61), tandis que le Mali est devenu la deuxième équipe du Groupe B (après le Nigeria) à progresser grâce à sa victoire contre l'Ouganda (95-80).

 

Mission accomplie ! L’équipe du Sénégal est qualifiée pour le deuxième tour des éliminatoires, zone Afrique, de l’édition 2019 de la Coupe du monde de basket. Elle a enregistré, en effet, une troisième victoire de rang contre le Mozambique (78-63).

Bilan du tournoi de Dakar pour les Lions : trois matchs, trois victoires. Après la Centrafrique (91-82) et la Côte d’Ivoire (66-61), les protégés d’Abdourahmane Ndiaye Adidas ont battu, hier au stadium Marius Ndiaye, le Mozambique (78-63). Dès la première période, les Lions ont imposé leur rythme avec une précision chirurgicale en attaque (37 points marqués), pour repartir aux vestiaires avec une avance de + 11 (37-26).

Une confiance qui leur a joué des tours puisque les Mozambicains sont revenus à seulement trois petits points à la fin du troisième quart temps (53-50). Sans relâcher la pression sur les 10 dernières minutes, l’équipe mozambicaine contraint les coéquipiers de Gorgui Sy Dieng à s’accrocher jusqu’au bout. Et c’est grâce à un Youssoupha Ndoye explosif (17 points, 8 rebonds) que le match a été finalement plié sur un score de (78-63). En tête du classement dans la poule D avec 12 points, le Sénégal se qualifie au deuxième tour des qualificatifs du Mondial 2019.

ontrairement à l’équipe mozambicaine, qui vient d’être éliminée après ce troisième revers de rang.

… La Centrafrique s’impose devant la Côte d’Ivoire (69-60)
La Côte d’Ivoire, qui avait l’occasion de prendre la deuxième place en cas de victoire devant la Centrafrique, s’est complétement loupée hier au stadium Marius, lors de la troisième et dernière journée du tournoi de Dakar.

Elle a perdu avec un écart de 9 points (69-60) et se retrouve donc avec une victoire et deux défaites. Après une entame de match très difficile (11-2), les Eléphants se sont rapidement ressaisis, en grignotant l’écart à la mi-temps de 3 points d’écart (31-28) en faveur de la Centrafrique. Les Fauves ont pu mieux gérer le troisième quart temps avec le placement défensif moins précis et moins agressif des Ivoiriens (51-41).

Ces derniers ont tenté de revenir au score lors du dernier quart temps sans succès face à une équipe centrafricaine très décidée à avoir le dernier mot (66-60). A l’issue de cette troisième journée, la Centrafrique termine deuxième au classement avec 9 points, et la Côte d’Ivoire troisième avec 8 points.

Les deux équipes sont également qualifiées au deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde de basket 2019.

Par Absa NDONG (textes), Assane SOW (photos)

RÉACTIONS... RÉACTIONS...
Sn Moz Basket 18ABDOURAHMANE NDIAYE ADIDAS, COACH DES LIONS : « LE BILAN EST LARGEMENT POSITIF »
« Nous nous attendions à un match difficile. L’équipe mozambicaine a mis en place un système défensif très solide et intense pendant 30 minutes. Ils nous ont beaucoup fatigués durant toute la rencontre. Mais le Sénégal a eu cette volonté de défendre constamment et là, c’est un match plein. Par rapport à hier, il y avait un goût d’inachevé. Ce soir, tout le monde est fier de l’équipe, la preuve : cette liesse populaire.

C’est ça l’essence du sport, je suis content de voir ce public jubiler. C’est le collectif qui a gagné, on a vu les joueurs sur le banc se lever pour encourager les autres.

Avec la victoire de la Centrafrique, on s’attendait à livrer un match choc contre le Mozambique. Il y a eu des moments de flottement mais l’équipe a su repartir en resserrant à nouveau la défense. Le bilan est largement positif, tout le monde reconnaît qu’il y a une base, en termes de travail. Cette base-là, il faut continuer à la cultiver comme il le faut. On doit réfléchir sur les conditions à mettre sur place pour le mois de septembre. En tout cas, je félicite les joueurs, ils sont venus ce matin ici et nous avons parlé comme il le fallait, pour faire un troisième match d’enfer. Ils l’ont montré sur le terrain et ça s’est bien passé ».

Recueillis par ABSA NDONG

GORGUI SY DIENG, PIVOT DES LIONS : « IL NOUS FAUT UNE BONNE ÉQUIPE AVANT L’AUTRE COMPÉTITION »
« Nous avons livré un match très difficile. Les joueurs mozambicains étaient trop agressifs car eux aussi voulaient remporter la victoire. L’essentiel, c’est qu’on a pu gagner les trois matchs. Par ailleurs, il faut encore se préparer pour le mois de septembre. Nous avons beaucoup de choses à rectifier avant le deuxième tour, surtout au niveau de la défense. Il nous faut une bonne équipe avant l’autre compétition. Je ne me fixe pas sur ma prestation, l’essentiel c’était de gagner. Ma performance n’a aucune importance. Je ne peux pas jouer un basket qui peut impressionner les autres. Je remercie, par ailleurs, le public, il nous a beaucoup soutenus. C’est ça le Sénégal ! Nous ne sommes pas encore arrivés au mois de septembre, donc je ne peux pas me prononcer sur ma participation. La fédération sait par où passer pour m’avoir dans l’équipe. Si elle le fait, j’y serai s’il plaît à Dieu, car comme je l’ai dit, ma priorité c’est l’équipe nationale ».

Recueillis par ABSA NDONG

MOUHAMED LAMINE SAMBE, AILIER DES LIONS : « NOUS AVONS LA CAPACITÉ DE BATTRE N’IMPORTE QUELLE ÉQUIPE »
« Nous sommes heureux de gagner ce match et de passer au deuxième tour. Notre objectif, c’est de nous qualifier à la Coupe du monde parce que nous pouvons le faire. Nous savons qu’il nous reste du chemin à faire mais nous sommes confiants. La phase des qualifications n’est pas encore finie, il y a encore des matchs chocs à livrer. Il faut rester concentré et continuer le travail. En fait, il faut beaucoup travailler notre secteur défensif car nous avons des joueurs athlétiques qui peuvent faire la différence dans ce secteur. Aujourd’hui, nous ne devons nous concentrer que sur nous parce que nous avons la capacité de battre n’importe quelle équipe ».

Recueillis par ABSA NDONG

THIERNO IBRAHIMA NIANG, MENEUR DES LIONS : « NOUS SOMMES HEUREUX DE VOIR TOUT CE PUBLIC DERRIÈRE NOUS »
« Nous savions que cela n’allait pas être facile. Chaque pays avait besoin de glaner le maximum de points pour passer au deuxième tour.

Nous rendons grâce à Dieu, parce que nous avons fait une bonne préparation. Aujourd’hui, l’équipe a fait un bon tournoi, nous sommes heureux de voir tout ce public derrière nous. Nous avons montré que nous sommes de vrais Lions. Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes, bien que ça n’a pas été facile.

Nous avons suivi à la lettre les consignes de l’entraîneur et voilà le résultat. Je n’étais pas nerveux, j’avais juste envie de gagner ce match pour faire plaisir au peuple sénégalais ».

Recueillis par ABSA NDONG

Les Lions ont difficilement battu les Fauves de la Centrafrique, hier au stadium Marius Ndiaye, pour signer leur première victoire du tournoi retour, comptant pour la qualification à la Coupe du monde 2019 en Chine.

Le Sénégal reste toujours en tête dans la poule D, après sa première sortie victorieuse hier, au stadium Marius Ndiaye, contre la Centrafrique (91-82). Mais les protégés du sélectionneur national, Abdourahmane Ndiaye Adidas, n’ont pas eu la tâche facile pour le demeurer à l’issue du choc du groupe C. Aux antipodes de son match à l’aller à Maputo, gagné avec 5 points d’écart (70-65), le Sénégal a eu plus de mal à développer son jeu offensif, notamment lors d’un début de rencontre raté (6-0, 4 mn de jeu et 19-18 en fin de premier quart temps) en faveur de la Centrafrique. Les Lions ont pris l’avantage dans le deuxième quart temps (44-41), prélude à une fin de rencontre indécise. Solide au niveau des rebonds offensifs et défensifs, les Centrafricains ont tenu tête aux intérieurs sénégalais (Gorgui Sy Dieng, Youssoupha Ndoye, entre autres) durant toute la troisième période. Menés par trois petits points d’écart en début de quatrième quart temps (68-65), les Fauves n’ont pas abdiqué pour autant et sont revenus à moins 1 à 5 minutes de la fin. Ils ont néanmoins craqué en encaissant un 9-0 (trois tirs primés), signé par le capitaine Malèye Ndoye et dont ils ne se sont pas relevés, cette fois. Le Sénégal n’a cependant pas fait la différence que dans le money time, grâce à un Malèye Ndoye explosif (91-82).

…la Côte d’Ivoire prend sa revanche sur le Mozambique

Battue à l’aller par le Mozambique (66 - 53), la Côte d’Ivoire a pris sa revanche, hier, au stadium Marius Ndiaye lors de la première journée du tournoi de Dakar. En effet, les Ivoiriens ont battu leurs adversaires sur un large score (62-45).

La rencontre entre le Mozambique et la Côte d’Ivoire a tenu toutes ses promesses au stadium Marius Ndiaye, lors du tournoi de Dakar comptant pour la phase retour des qualifications du Mondial 2019.  En effet, les deux  équipes ont livré un match très serré. La preuve, elles sont restées à égalité en première période (11  partout lors du premier quart temps et 27-27 à  la mi-temps). En fait, les Mozambicains ont éprouvé d’énormes difficultés à creuser l’écart face à une équipe ivoirienne de qualité qui n’a rien lâché tout au long de la rencontre. D’ailleurs, la pause a fait le plus grand bien aux Eléphants qui ont abordé le troisième quart temps avec de meilleures intentions. Ils ont pu imposer leur rythme et renforcer leur avantage de 14 points d’écart (45-31). Dans le dernier quart temps, l’équipe mozambicaine s’accroche et livre un jeu agressif. Elle fait aussi preuve d’adresse dans les tirs primés, mais ne parvient pas à effacer son retard. La Côte d’Ivoire remporte finalement le match sur le score de (62 - 45). A l’issue de cette journée, elle est deuxième et voudra confirmer cet excellent résultat, aujourd’hui contre le pays hôte de la compétition, le Sénégal.

Absa NDONG

 

« Cela se passe bien au niveau de l’organisation car toutes les dispositions sont déjà prises. Les délégations commencent à venir, d’ailleurs le Mozambique est là. A partir de demain, la Centrafrique sera là et la Côte d’Ivoire est attendue le 28 juin. Donc toutes les dispositions pour l’hébergement, le transport des équipes et officiels sont prises. L’équipe du Sénégal est également dans de bonnes conditions, l’entraîneur vient de publier la liste des 12 joueurs, maintenant il nous reste tout simplement à mobiliser pour la compétition. Nous sommes prêts pour une belle fête de basket, comme nous avons l’habitude de la voir à Marius Ndiaye. Il y aura une bonne ambiance et nous pensons qu’avec ce groupe, on peut s’attendre à un basket de qualité et un public merveilleux. Je ne crains pas la Coupe du monde de football, le basket a son public et c’est le Sénégal qui joue. Je pense que le peuple Sénégalais viendra supporter son équipe. Au niveau de la participation, il faudra gagner les trois matchs, avoir les 9 points ; comme vous le savez, les points sont importants pour le deuxième tour. Il ne suffit pas tout simplement d’être le premier mais d’engranger le maximum de points pour que le deuxième semble beaucoup plus jouable. Nous voulons avoir une organisation impeccable, sans violence, avec du beau jeu et mettre nos hôtes dans de bonnes conditions.

A. NDONG

 

En perspective du tournoi de Dakar qui débute vendredi prochain au stadium Marius Ndiaye, le sélectionneur national, Abdourahmane Ndiaye Adidas, a publié, hier, la liste des 12 joueurs qui défendront les couleurs du Sénégal. Trois locaux, El Hadji Omar Branco Badio (Saltigués), Papa Moustapha Diop (Douanes) et Thierno Ibrahima Niang (Duc) sont retenus dans la liste des Lions.

Les dés sont jetés. Le coach des Lions, Abdourahmane Ndiaye Adidas, a publié, hier, la liste des 12 joueurs retenus pour le prochain tournoi de Dakar, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2019 (29, 30 juin et 1er juillet 2018 à Dakar).

Une liste de 12 Lions, sans Adama Louis Adams (Douanes /Sénégal), Moïse Diamé (Brissac/France), Ibrahima Thomas (Rades/Tunisie) et Mamadou Lamine Diop (Duc /Sénégal).
Les trois locaux, El Hadji Omar Branco Badio (Saltigués), Papa Moustapha Diop (Douanes) et Thierno Ibrahima Niang (Duc) font, par ailleurs, partie du groupe. Adidas pourra compter sur un effectif de qualité qui, d’après lui, mélange l’expérience, la dimension physique et l’audace.

« Il y a certains joueurs qui ont du vécu, d’autres qui n’ont peut-être pas l’expérience, mais l’audace et la dimension physique. Je parle de Omar Branco Badio et Moustapha Diop. Je savais que mon choix n’allait pas être facile tout au long de la préparation. Mais je pense que c’est la meilleure équipe du moment ».
L’entraîneur des Lions est convaincu, d’ailleurs, que El Hadji Omar Branco Badio de Saltigués et Papa Moustapha Diop de l’Asc Douanes vont exprimer leur qualité lors de ce tournoi retour de Dakar.

« Badio est un créateur, il amène vite le ballon, comprend le jeu et est agressif. Moustapha Diop, lui, peut très bien défendre sur n’importe quel joueur. Il joue vite aussi, est grand et très discipliné ».
L’objectif de l’équipe, composée en majorité d’expatriés, est fixé : prendre la première place du groupe D qu’elle partage avec le Mozambique, la Centrafrique et la Côte d’Ivoire.

Absa NDONG

LISTE DES 12 JOUEURS :

Xane Christian D’Almeida : (France, Tarbes)
Thierno Ibrahima Niang (Sénégal, Duc)
El Hadji Omar Branco Badio : (Sénégal, Saltigués)
Mamadou Lamine Sambe :( France, Rueil)   
Djibril Thiam : (Usa, Plano)
Mouhamet Faye : (Grèce, Prometheus)
Malèye Ndoye : (France, Rueil)
Papa Moustapha Diop : (Sénégal, Douanes)
 Pape Abdou Badji : (Belgique, Mossogno)
Gorgui Sy Dieng : (Usa, Minnesota)
Youssoupha Ndoye (France, JL Bourg)
Cheikh Tidiane MBodji (Pologne, Torun)

 

Au terme d’un match intense, le Duc a dominé Debaloc (61-56), avant-hier, au stadium Marius Ndiaye, lors des demi-finales aller des play-offs. Asc Ville de Dakar est aussi allée gagner Saint-Louis Bc sur le parquet du stadium Joseph Gaye (68-66).

a Le Duc a battu difficilement, avant-hier, l’équipe de Debaloc lors des demi-finales des play-offs du National 1 féminin.

En effet, les Duchesses ont eu beaucoup de mal à se défaire d’un adversaire qui avait déjà réussi à prouver sa valeur tout au long du championnat.

En manque de rythme à l’entame de match, elles ont longtemps subi le jeu des joueuses de Derklé, organisées autour de la ligne à trois points.  Ces dernières parviennent à gérer le premier quart temps (15 partout). Mais en retard dans les rotations défensives et sans réussite en deuxième période, elles ont vu leur retard augmenter à la mi-temps (38-31). Mais si le Duc a semblé prendre la mesure de son adversaire en deuxième période (38-31), Debaloc a répondu par un 15-11 au retour des vestiaires, revenant à trois points d’écart (49-46) dans le troisième quart temps. Plus expérimentées, les Duchesses parviendront à maîtriser le jeu lors de la dernière période face à une équipe de Debaloc qui a relâché un peu la pression dans les cinq dernières minutes. Le Duc parvient alors à conserver son avance et s’imposer finalement sur le score de (61-56).  

De l’autre côté, Ville de Dakar a réalisé une bonne opération en allant battre Saint-Louis Basket Club (57-42) au stadium Joseph Gaye.

Les protégées de Moustapha Gaye ont bien négocié cette demi-finale aller des play-offs et ont maîtrisé le jeu durant les quatre quart temps (13-07, 32-22, 40-36, 57-42).
Les coéquipières de l’internationale sénégalaise Ndèye Sène gardent ainsi une bonne longueur d’avance sur les Saint-Louisiennes, qu’elles devront maintenir lors des demi-finales retour au stadium Marius Ndiaye.

A. NDONG

 

Les quarts de finale aller des play-offs chez les filles ont été programmés hier au stadium Marius Ndiaye.

Duc, Saint-Louis Bc et Debaloc sont d’ailleurs sortis vainqueur de leur duel respectif contre Bopp, Asfo, Diaraf.

En effet, les Duchesses ont assez largement dominé le quart de finale aller de leur duel contre Bopp (89-56). Elles ont tout donné, au terme d’un match maîtrisé, gagnant quatre quart temps et prenant 11 points d’avance dès la deuxième période (37-26 à la mi-temps). Les protégées de Khadim Fam coach de Bopp ont essayé de revenir au terme du troisième quart temps sans succès. L’équipe du Duc beaucoup plus expérimentée a su gérer et remporter son match.

Les Nordistes ont également tiré leur épingle du jeu face à l’Asfo, hier, lors des quarts de finale aller des play-offs en National 1 féminin.

En fait, elles ont battu l’équipe adverse (75-54), mais la victoire fut longue à se dessiner pour Saint-Louis Bc, globalement dominé lors du premier quart temps (15-12). L’équipe de l’Asfo a cependant flanché en deuxième période (30-26 à la mi-temps en faveur de Saint-Louis Bc).

Le troisième quart fut plus prolifique pour les Saint-Louisiennes, qui ont ensuite infligé un 19-7 à l’équipe adverse en tout début du quatrième quart temps (49-33). Une fois l’avance prise, les joueuses de l’Asfo n’ont pas réussi à revenir et s’inclinent face à la force du collectif de Saint-Louis Bc. L’autre duel des quarts à tourner à l’avantage de Debaloc, qui difficilement a fait plier le Diaraf hier au stadium Marius (58-42). Portée par le trio Angel Gomis (12 points), Yacine Fall (11 points) et Mariam Ndour (12 points), l’équipe de Debaloc a joué sans complexe et s’est imposée de 16 points d’écart lors de cette phase aller des play-offs.

Absa NDONG

L’entraîneur de l’équipe nationale masculine du Sénégal, Abdourahmane Ndiaye, a convoqué 18 joueurs pour la deuxième phase de la préparation du tournoi retour comptant pour les éliminatoires de la coupe du Monde 2019 (29-30 juin et 1er juillet 2018 à Dakar). En effet, Adidas a retenu quatre locaux à savoir Ibrahima Thierno Niang (Duc), El Hadji Omar Branco Badio (Saltigués), Adama Louis Adams (As Douanes) et Mamadou Lamine Diop (Duc) lors de ce stage qui va démarrer ce lundi à 17 heures au stadium Marius Ndiaye.

A. NDONG

LISTE DES 18 JOUEURS
Xane Christian D’Almeida : (France Tarbes) - Thierno Niang (Sn Duc) - Ibrahima Sankharé : (Us Gran Canyon) - El Hadji Omar Branco Badio : (Sénégal Saltigués) - Adama Louis Adams : (Sénégal Douanes) - Mamadou Lamine Sambe : (France Rueil) - Djibril Thiam : (Us Plano) - Mouhamet Faye : (Grèce Prometheus) - Malèye Ndoye : (France Rueil) - Makhtar Guèye : (Us University Of Alabama) - Maurice Ndour : (Russie Kazan) - Mamadou Lamine Diop : (Sn Duc) - Pape Abdou Badji : (Belgique Mossogno) - Ibrahima Thomas : (Tunisie Rades) - Gorgui Sy Dieng : (Us Minnesota) - Moise Diamé : (France Brissac) - Youssoupha Ndoye (France JL Bourg) - Cheikh Tidiane MBodji : (Pologne Torun)

Golden State a fait un grand pas vers un troisième titre de champion Nba en quatre ans en s'imposant 110 à 102, mercredi sur le parquet de Cleveland. Les Warriors, sacrés en 2015 et 2017, mènent trois victoires à zéro et peuvent remporter le titre dès vendredi s'ils s'imposent dans le match N.4, toujours à Cleveland. La franchise d'Oakland a pourtant très mal débuté la rencontre et comptait déjà douze points de retard face à des Cavaliers très agressifs avant la fin de la 1re période. Mais Kevin Durant a relancé son équipe et a fait oublier la cauchemardesque prestation de Stephen Curry, limité à onze points, avec des calamiteux 3 sur 16 au tir et 1 sur 10 à trois points. Durant, meilleur joueur de la finale 2017, a fini la rencontre avec 43 points, nouveau record personnel en play-offs. La star de Cleveland LeBron James a inscrit de son côté 33 points et s'est offert un "triple double" (trois catégories des statistiques à dix unités) avec 10 rebonds et 11 passes décisives. Mais il a souffert face au marquage de JaVale McGee et d'Andre Iguodala, qui, touché à la jambe gauche, avait manqué les cinq précédents matches de son équipe. C'est la deuxième année consécutive que Cleveland est menée 3 à 0 en finale, une première dans l'histoire de la Nba. Les Cavaliers qui disputent leur quatrième finale de suite, s'étaient inclinés 4 à 1 en 2017.

AFP 

 

Le sélectionneur national, Abdourahmane Ndiaye Adidas, a publié une liste de 24 joueurs présélectionnés concernant la fenêtre 3 des éliminatoires de la coupe du Monde 2019.
Le groupe va faire un stage final de préparation en vue du tournoi de Dakar prévu les 29, 30 juin et 1er juillet 2018.

D’après le communiqué, la Fédération sénégalaise de basket-ball donnera ultérieurement plus d’informations, sur la date de début de stage, ainsi que le planning de préparation.

A noter que 10 locaux ont été présélectionnés pour ce stage comme l’avait souligné le coach Adidas tout récemment. « Des locaux feront partie du groupe de présélection. Vous savez, par rapport à Maputo (Tournoi de qualification aller), j’avais pris douze joueurs parce que je n’avais pas le temps de faire une présélection. Je ne pouvais pas prendre seize joueurs, les faire venir pour une séance d’entraînement et ensuite, en ôter quatre. Ç’aurait été injuste et pas objectif. Aujourd’hui, j’ai plus de temps, de jours d’entraînement, donc la sélection est ouverte », a-t-il dit.

Absa NDONG

Liste des 24 joueurs

 Xane Christian D’Almeida (France Tarbes), Thierno Ibrahima Niang (Sénégal Duc), Ibrahima Sankharé (Us Gran Canyon), Alkaly Mamdou Ndour (Sénégal Douanes), El Hadji Omar Branco Badio (Sénégal Saltigués), Adama Louis Adams (Sénégal Douanes), Mamadou Lamine Sambe ( France Rueil FR Rueil), Serigne Bamba Guèye (Sénégal Ugb), Djibril Thiam (Us Plano), Mouhamet Faye (Grèce Prometheus), Malèye Ndoye (France Rueil), Makhtar  Guèye (Us University Of Alabama), Maurice Ndour (Russie Kazan), Mamadou Lamine Diop (Sénégal Duc), Papa Moustapha Diop (Sénégal Douanes), Birahim Gaye (Sénégal Douanes), Pape Abdou Badji (Belgique Mossogno), Ibrahima Thomas (Tunisie Rades), Gorgui Sy Dieng (Us Minnesota), Moise Diamé (France Brissac), Youssoupha Ndoye (France JL Bourg), Cheikh Tidiane MBodji (Pologne Torun), Moussa Seck (Sénégal Uso), Abdoulaye Coulibaly (Sénégal Asfa)

 

Les Lions ont repris les entraînements avant-hier au stadium Marius Ndiaye pour la préparation des éliminatoires du Mondial 2019. En effet, ils vont disputer le tournoi retour de Dakar du groupe D (Sénégal, Mozambique, Centrafrique, Côte d’Ivoire) programmé au mois de juin prochain au stadium Marius Ndiaye. A noter qu’à l’issue de la phase aller à Maputo, le Sénégal avait terminé en tête du Groupe D devant le pays hôte, le Mozambique, puis la Centrafrique et la Côte d’Ivoire.

Et hier, le travail dirigé par le sélectionneur Abdourahmane Ndiaye Adidas et son staff technique était axé surtout sur les phases défensives, avec notamment les fondamentaux d’une défense collective. Par ailleurs, les « locaux » vont s’entraîner deux jours avant d’observer une pause afin de permettre aux joueurs de rejoindre leurs clubs lors de la 4èmejournée des play-offs programmée mercredi. Ceux qui seront retenus dans ce groupe vont rejoindre les expatriés pour le stage officiel qui démarre le 19 juin.

Absa NDONG

... LES U 18 AUSSI POUR LES ÉLIMINATOIRES DE L’AFROBASKET
L’équipe nationale U18 masculine du Sénégal a également démarré sa préparation pour les éliminatoires de l’Afrobasket U18 le week-end dernier.

Sous la direction du coach Madiène Fall et de son staff, les 26 joueurs convoqués étaient présents au stadium Marius Ndiaye samedi matin pour la première séance d’entraînement. A l’issue de cette phase, le sélectionneur Madiène Fall avait réduit à 16 joueurs le groupe.

Ces derniers vont poursuivre la préparation en attendant l’arrivée des expatriés. Le tournoi qualificatif de l’Afrobasket U18 aura lieu au mois de juillet à Conakry (Guinée).

A. NDONG

Avec son festin de paniers à trois points, Stephen Curry a étouffé Cleveland dimanche et offert une deuxième victoire consécutive (122-103) à Golden State qui a pris nettement l'ascendant dans la finale Nba. "Chef Curry" s'est régalé : il a marqué neuf paniers à trois points, nouveau record dans un match d'une finale Nba, et a délogé de la deuxième place au classement historique des meilleurs marqueurs de paniers à trois points en play-offs un certain... LeBron James.

Le meneur de Golden State a définitivement écœuré "King James" et ses coéquipiers à sept minutes de la fin du temps réglementaire avec un insolent tir primé, en reculant et loin de la ligne, suivi moins d'une minute plus tard d'un autre panier à trois points tout aussi improbable. "Il a été exceptionnel, il a surtout marqué des paniers importants à des moment-clef quand on en avait vraiment besoin", a résumé son entraîneur Steve Kerr.

Contrairement à ce que le score pourrait laisser croire, les Warriors ne se sont pas promenés contre les Cavaliers et ils ont encore tremblé, en particulier lors d'une 3e période. Contrairement à leurs habitudes, ils n'ont pas réussi à creuser l'écart en 3e période et ont même vu Cleveland revenir à cinq points (76-71).

James, qui avait marqué 51 points jeudi, nouveau record personnel en play-offs, a été bien épaulé par Kevin Love (22 points, dont 13 durant le 3e quart-temps).
Mais "King James", touché à un œil lors d'un choc avec Draymond Green jeudi, n'a pas eu son rayonnement habituel, même s'il a flirté avec le "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec ses 29 points (10 sur 20 au tir), 13 passes décisives et neuf rebonds.

La puissance de feu des Warriors, avec Kevin Durant (26 pts), Klay Thompson (20 pts) ou encore Shaun Livingston (10 pts), a fait la différence dans le 4e quart-temps.
Si Golden State mène deux victoires à zéro et n'a plus besoin que de deux succès pour être sacré, comme en 2015 et 2017, les Warriors vont maintenant disputer les deux prochains matches, mercredi et vendredi, à Cleveland.

AFP

 

L’Asfo a terminé la première phase de National 1 Féminin par une belle victoire devant l’Université Gaston Berger (61-59) avant-hier lors de la 22ème journée. Pourtant, les étudiantes ont dominé la première période (26-24 à la pause), mais l’équipe adverse a pu renverser la tendance en fin de partie.

Au classement général, l’Asfo conserve ainsi sa 7ème place, qualificative aux play-offs. L’Ugb se contente, de son côté, d’assurer son maintien dans l’élite, en occupant la 9ème place. Debaloc a, de son côté, remporté la bataille pour la 5ème place qui l’opposait à Iseg Sport, avant-hier au stadium Marius Ndiaye. L’équipe de Derklé a sorti le grand jeu lors du dernier quart temps grâce au trio Angel Gomis, Yacine Fall et la Centrafricaine Abetti (55-45). D’ailleurs,

Yacine Fall a terminé meilleure marqueuse de la rencontre avec 19 points.

L’Asc Bopp a pris le dessus aussi sur le Diaraf (62-54) vendredi en ouverture de la 22ème journée de National 1 Féminin. Une victoire qui place l’équipe de Khadim Fam à la 8ème place du classement général, synonyme de qualification en play-offs.

Absa NDONG

 

En cédant, hier, à domicile face à la Sonacos de Diourbel, Diambars a perdu le match de trop. Désormais, les Académiciens n’ont plus leur destin en main.
Niary Tally est aussi dans cette situation tendue.

Autant déduire que le verdict de cette lutte à distance entre ces deux clubs pour le maintien sera connu lors de la prochaine et dernière journée.
Toutefois, avec un avantage de deux points, Niary Tally a son destin en main, contrairement aux Académiciens dont un succès ne serait pas une garantie pour le maintien.

Le Guédiawaye Fc Pro et le Stade Mbour qui sont les futurs arbitres de ce duel à distance ne sont plus sous pression.
Diambars devra aller forcer le destin à Amadou Barry, alors que Niary Tally ira défendre sa place à Caroline Faye.

En revanche, en neutralisant hier Dakar Sacré Cœur, le Casa Sports a pratiquement réussi son opération maintien, en attendant de concrétiser à domicile contre Mbour PC.
Au sommet, si le Jaraaf a davantage confirmé sa domination des débats, la  Sonacos a retrouvé sa place sur le podium.

Au bas du tableau, c’est l’arrêt de la saignée de la lanterne rouge, l’Us Ouakam qui a neutralisé Mbour PC (2-2) qui fait l’info de cette avant-dernière journée. Abonnés aux défaites, les requins de Ouakam ont limité les dégâts.  

Ansoumana SAMBOU

L’entraîneur des Lions, Abdourahmane Ndiaye Adidas, est déterminé à mettre en place une équipe forte lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2019.
Une équipe, dit-il, qui sur le terrain se donne à fond, à l’esprit de la gagne et se respecte. Sur ce, le coach des Lions a défini ses critères de sélection avant-hier lors de la dernière journée du stage de l’équipe. « J’ai été clair dès le départ, j’ai dit que l’équipe nationale est ouverte à tout le monde. J’ai également confirmé publiquement qu’il n’y a pas de place attitrée, ce sont les meilleurs qui seront sur le terrain.

Je veux toucher l’esprit et le cœur des joueurs ; s’ils adhèrent, ils sont dedans, sinon je fais avec. Je veux une équipe de combattants, pas une équipe de prestige », a-t-il fait savoir. Par ailleurs, après trois jours de stage, Abdourahmane Ndiaye Adidas a dressé un bilan pour cette première phase de préparation des Lions.

Le coach est revenu sur le travail effectué avec le groupe. Il a salué l’engagement et la détermination des joueurs. « C’est un bilan largement positif sur le plan humain d’abord parce qu’il fallait qu’on n’essaie de se connaître un peu mais également que les meilleurs joueurs locaux soient dans ce groupe. On a appris à se connaître et à créer une cohésion affective. C’est important en équipe nationale et c’est la base de tout. Ce rapport de confiance et de respect envers les individus est très important », a-t-il dit.

Sur le plan du contenu, les Lions ont pu travailler pas mal de secteurs et selon le sélectionneur national, le niveau était assez élevé. Il s’est rendu compte aussi que pendant les trois jours d’entraînements, il y avait une évolution sur le plan technique.

Absa NDONG

 

Golden State a, comme largement anticipé, remporté le premier match de la finale NBA jeudi, mais le grand favori a dû passer par la prolongation (124-114) pour terrasser Cleveland et sa superstar LeBron James, monumental avec ses 51 points. Pour sa huitième finale consécutive, la neuvième de sa carrière, King James n'a pas manqué son entrée. Il a frappé les esprits par son audace vestimentaire en arrivant à l'Oracle Arena en blazer, bermuda et chaussettes mi-mollets, et surtout par sa prestation surréaliste sur le parquet.

Déjà phénoménal depuis le coup d'envoi des play-offs (34 points par match avant cette rencontre), le N.23 de Cleveland a encore haussé son niveau et a écrit une nouvelle page de sa légende. Il est seulement le sixième joueur à atteindre les 50 points dans un match de finale Nba et s'est offert un nouveau record personnel de points en play-offs. Et pour relancer l'éternel débat entre ceux qui le présentent comme le meilleur joueur de l'histoire et ceux qui plébiscitent Michael Jordan, James a égalé le record de 109 matchs de play-offs à 30 points et plus du légendaire joueur des Chicago Bulls.

"C'est le meilleur joueur du monde, il enchaîne les matchs de ce calibre cette saison pour nous, mais il s'est fait voler la victoire, ce n'est pas juste", a regretté son entraîneur Tyronn Lue, très remonté contre les arbitres. Dans son viseur, la décision des arbitres à 36 secondes de la fin du temps réglementaire d'accorder deux lancers francs à Kevin Durant après recours à l'arbitrage vidéo alors qu'ils avaient initialement estimé que le joueur de Golden State avait fait un passage en force face à LeBron James.

Du côté de Golden State, c'est le soulagement qui l'emportait, car les champions en titre sont passés tout près de la catastrophe. "C'était un match fou (...) Le plus important est d'avoir gagné, il va falloir hausser notre niveau", a résumé Stephen Curry qui a fini la rencontre avec 29 points. Ils ont ensuite surclassé les Cavaliers en prolongation, mais ils ont reçu un sérieux avertissement pour cette quatrième finale de suite entre les deux équipes.
Les Warriors ont couru après le score jusqu'à la pause, car Cleveland, poussé dans ses derniers retranchements au 1er tour contre Indiana (4-3) et en finale de conférence contre Boston (4-3), a pris le meilleur départ.
Cleveland a compté jusqu'à onze points d'avance (51-40) en deuxième période, avant que Golden State n'égalise juste avant la pause (56-56) grâce à un insolent panier à trois points de Stephen Curry.
Comme souvent cette saison, les Warriors ont dominé le 3e quart-temps qu'ils ont terminé avec six points d'avance, mais n'ont pas réussi à lâcher les Cavaliers.

AFP

La préparation de l’équipe nationale masculine de basketball, en vue des éliminatoires de la Coupe du monde 2019 a débuté avant-hier, au stadium Marius Ndiaye, avec douze joueurs locaux et trois expatriés. Un premier stage de trois jours (28 - 29 - 30 mai) que le sélectionneur national Abdourahmane Ndiaye « Adidas » mettra à profit pour tester le potentiel des joueurs locaux. « J’ai voulu voir ceux qui jouent au Sénégal et surtout voir le potentiel qui est là.

J’ai commencé à travailler avec eux par rapport à ce qu’on veut mettre en place car c’est un projet à long terme. Il n’y a pas que les éliminatoires qui arrivent. Je veux également leur parler de leurs ambitions et détermination par rapport à leur carrière », a-t-il dit. Sur le plan du jeu, le coach de l’équipe nationale insiste sur le fait que la porte est ouverte à tout le monde. « Il n’y a pas forcément que ceux qui jouent à l’extérieur ; compte tenu du niveau de jeu, ils ont peut-être plus d’atouts, mais les joueurs qui sont là ont le potentiel qu’on peut cultiver. Il suffit juste de bien travailler, d’être ambitieux et avoir envie de garder sa place en équipe nationale », souligne-t-il. En fait, pour l’entraîneur des Lions, il faut intégrer petit à petit les joueurs locaux dans le groupe du Sénégal, afin qu’ils puissent s’adapter à sa philosophie du basket.

« Pour moi, c’est un projet à long terme, et il faut voir les autres. Je ne suis pas aussi obnubilé par leur jeune âge. C’est pour dire qu’il faut s’entraîner régulièrement et se voir toutes les semaines quand je suis au Sénégal. Je veux aussi faire connaissance avec eux parce que je les vois du gradin mais je ne les connais pas tous. Il est important d’établir le contact avec eux ». Concernant la séance d’entraînement, les joueurs ont travaillé sur les fondamentaux offensifs et sur la lecture du jeu. Ils ont travaillé également sur les supériorités numériques et les contre-attaques. « Il faut que le jeu soit juste, et tout ça, ce sont des fondamentaux du basket qui font que derrière, quand on les applique, on peut jouer au basket ; d’ailleurs c’était plus intense vers la fin », a déclaré l’entraîneur national des garçons. Les autres joueurs de l’extérieur seront disponibles à partir du 10 ou du 15 juin, d’après Adidas. Il veut cependant qu’ils arrivent plus tôt pour qu’ils puissent faire des entraînements matin et soir avant qu’ils ne soient en regroupement officiel.

Absa NDONG

L’équipe du Duc s’est imposée devant Saint-Louis Basket Club (74-66), samedi au stadium Marius Ndiaye. Un duel au sommet du 3e Tour des play-offs en National 1 Masculin qui a tenu toutes ses promesses.

En fait, les étudiants ont démarré la rencontre sur les chapeaux de roue en prenant vite les devants, grâce à un Mamadou Lamine « Bara » Diop explosif. L’ailier a, à lui seul, permis au Duc de se détacher dès la première période, en inscrivant 17 des 27 points de l’équipe (27-13) en fin de quart temps. Les Nordistes ont pu grignoter sur cette avance lors de la deuxième période jusqu’à neuf points d’écart (30-21). Le Duc a pu cependant conserver son avance à la mi-temps (43-32). Au retour, les protégés de Sir Parfait Adjivon augmentent leur rythme de jeu et se font beaucoup plus pressants. Ils parviennent d’ailleurs à creuser l’écart de 21 points à la fin du troisième quart temps, et gérer la dernière période, avec un turn-over effectué malgré quelques bonnes actions de l’équipe saint-louisienne. Cette dernière s’incline au finish sur le score de (74-66).

L’As Douanes s’est également imposée devant l’Université Gaston Berger (78-68) samedi au stadium Marius Ndiaye, toujours pour le compte de ce 3e tour des play-offs. L’Ugb a nettement dominé les deux premiers quart temps, grâce à son meneur Pape Ndiaye et l’arrière Serigne Bamba Guéye, très en forme. Ils se relayaient les tirs primés, devant une équipe de la Douane surprise par la tournure du match.

Elle a ainsi couru derrière le score jusqu’à la mi-temps (35-23). Les protégés de Pabi Guéye, coach de la Douane, ont réalisé un excellent 3ème quart temps, avec un (16-00) infligé à l’équipe adverse en six minutes. L’intérieur Birahim Gaye a assuré un festival de tirs primés, épaulé par son coéquipier Abdou Karim Kébé en fin de quart temps (49-44) en faveur des douaniers. Les deux équipes ont fait jeu égal dans la dernière période, même si dans le money-time, les gabelous ont pu se détacher pour de bon. L’Ugb a tout donné en fin de match, mais l’écart était déjà important.

L’As Douanes s’impose et son intérieur Biba termine meilleur marqueur avec 29 points inscrits. Il est suivi par Pape Ndiaye (Ugb), auteur de 23 points.

A. NDONG


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.