banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Ce n’est toujours pas le grand rush dans la Tanière. Avec l’arrivée de Moussa Wagué et Ismaïla Sarr, la deuxième séance d’entraînement s’est déroulée hier avec neuf joueurs. Aliou Cissé attend la grande majorité des joueurs pour débuter sérieusement la préparation.

Les supporters qui se sont massivement déplacés hier, à l’Institut Diambars pour soutenir les Lions, devront encore prendre leur mal en patience avant de voir le groupe au grand complet. Pour l'instant, la Tanière est loin de faire le plein.

Seuls deux joueurs ont rejoint le groupe de 7 joueurs déjà en place depuis lundi. Ismaïla Sarr et Moussa Wagué se sont entraînés avec leurs coéquipiers. Le train de la préparation des Lions attend encore de prendre sa vitesse de croisière. Confrontés à ces nombreuses absences, Aliou Cissé et son staff qui ont moins d’une semaine pour remettre tout le monde d’aplomb après une saison éprouvante devront encore attendre.

Ce démarrage poussif constitue ainsi une contrainte majeure dans la mesure où les joueurs ne pourront avoir qu’une petite séance complète à Saly ce jeudi matin et une autre vendredi après-midi, à Léopold Senghor, pour dire au revoir à leur public avant de s’envoler pour la France, à Vittel précisément, pour préparer les trois matchs amicaux au programme. Malgré leur petit nombre, Cheikhou Kouyaté et ses camarades se sont entraînés dans une belle ambiance et sans trop forcer.

La séance a été un peu plus rythmée que celle de la veille, avec des jeux de passes, un exercice d'opposition sur une partie de terrain et avec Tony Sylva dans les buts en l'absence des trois portiers retenus. Après ces différentes séances, Aliou Cissé s’est longuement entretenu avec ses joueurs qui affichent une belle sérénité. Moussa Wagué qui a rejoint la Tanière hier n’a pas caché sa joie de faire partie du groupe retenu par Cissé.

« Il n’est pas donné à tout joueur de disputer une Coupe du monde. Je suis fier d’être là et je ferai tout pour mériter la confiance du coach », a dit le joueur qui a salué la bonne ambiance du groupe malgré les nombreuses absences. Pour Wagué, l’heure est à la concentration pour réussir une bonne préparation.

Samba Omar FALL, envoyé spécial

PAPE ALIOUNE NDIAYE : « ALLER LE PLUS LOIN POSSIBLE »
Le discours est quasiment le même chez les joueurs convoqués par Aliou Cissé. Les ambitions aussi. Pape Alioune Ndiaye n’a pas caché sa joie de figurer parmi les heureux élus qui disputeront le mondial russe. Malgré l’absence de ses coéquipiers, le milieu de terrain de Stocke City (ligue anglaise) assure que le moral est au beau fixe. « Nous attendons le reste du groupe pour que démarrent les choses sérieuses », note-t-il. Son ambition : faire une bonne Coupe du monde. « Nous voulons aller le plus loin possible dans cette compétition et ne pas décevoir les Sénégalais », fait-il savoir, même s’il reconnaît que la poule H que le Sénégal partage avec la Pologne, le Japon et la Colombie sera très âpre. Pour Pape Alioune Ndiaye, il n’y a pas de favori dans ce groupe. « Le Japon, comme la Colombie et la Pologne, dispose de bons joueurs et chaque équipe a ses chances. Nous jouerons les nôtres jusqu’au bout pour atteindre nos objectifs », assure-t-il. Toutefois, précise-t-il, l’équipe du Sénégal a besoin de beaucoup de concentration pour réussir sa préparation.

S. O. F.

CHEIKH NDOYE : « NOUS AVONS ENVIE DE FAIRE QUELQUE CHOSE DE GRANDIOSE »
« Je suis très heureux de faire partie du groupe qui va représenter le Sénégal à ce mondial.

C’est une très grande fierté pour moi. Tout joueur rêve de jouer un jour une Coupe du monde ou une Coupe d’Afrique. Cela fait 18 ans que nous attendons cette qualification, maintenant que nous y sommes, il faut en profiter au maximum », a dit d’emblée Cheikh Ndoye. « Nous ne sommes pas encore au grand complet, mais nous travaillons dans de bonnes conditions, une bonne ambiance. C’est comme si tout le groupe était là. Le moral est bon et l’état d’esprit est toujours le même. Nous nous entraînons avec beaucoup de sérénité. Nous sommes solidaires entre nous et nous travaillons pour être à notre meilleur niveau, car nous savons ce qui nous attend. Nous savons aussi que tout le peuple sénégalais est derrière nous. Nous ferons tout notre possible pour lui faire plaisir. Lors de la deuxième phase de notre préparation, nous jouerons contre le Luxembourg en match amical le 31 mai prochain. Nous préparons bien cette rencontre. Contre la Pologne, tout comme le Japon et la Colombie, nous savons ce qui nous attend et nous ferons ce que nous avons à faire. Mes coéquipiers et moi avons envie de faire quelque chose de grandiose lors de cette Coupe du monde ».

S. O. F.

Le discours est quasiment le même chez les joueurs convoqués par Aliou Cissé. Les ambitions aussi. Pape Alioune Ndiaye n’a pas caché sa joie de figurer parmi les heureux élus qui disputeront le mondial russe. Malgré l’absence de ses coéquipiers, le milieu de terrain de Stocke City (ligue anglaise) assure que le moral est au beau fixe. « Nous attendons le reste du groupe pour que démarrent les choses sérieuses », note-t-il. Son ambition : faire une bonne Coupe du monde. « Nous voulons aller le plus loin possible dans cette compétition et ne pas décevoir les Sénégalais », fait-il savoir, même s’il reconnaît que la poule H que le Sénégal partage avec la Pologne, le Japon et la Colombie sera très âpre. Pour Pape Alioune Ndiaye, il n’y a pas de favori dans ce groupe. « Le Japon, comme la Colombie et la Pologne, dispose de bons joueurs et chaque équipe a ses chances. Nous jouerons les nôtres jusqu’au bout pour atteindre nos objectifs », assure-t-il. Toutefois, précise-t-il, l’équipe du Sénégal a besoin de beaucoup de concentration pour réussir sa préparation.

S. O. F.

« Je suis très heureux de faire partie du groupe qui va représenter le Sénégal à ce mondial.

C’est une très grande fierté pour moi. Tout joueur rêve de jouer un jour une Coupe du monde ou une Coupe d’Afrique. Cela fait 18 ans que nous attendons cette qualification, maintenant que nous y sommes, il faut en profiter au maximum », a dit d’emblée Cheikh Ndoye. « Nous ne sommes pas encore au grand complet, mais nous travaillons dans de bonnes conditions, une bonne ambiance. C’est comme si tout le groupe était là. Le moral est bon et l’état d’esprit est toujours le même. Nous nous entraînons avec beaucoup de sérénité. Nous sommes solidaires entre nous et nous travaillons pour être à notre meilleur niveau, car nous savons ce qui nous attend. Nous savons aussi que tout le peuple sénégalais est derrière nous. Nous ferons tout notre possible pour lui faire plaisir. Lors de la deuxième phase de notre préparation, nous jouerons contre le Luxembourg en match amical le 31 mai prochain. Nous préparons bien cette rencontre. Contre la Pologne, tout comme le Japon et la Colombie, nous savons ce qui nous attend et nous ferons ce que nous avons à faire. Mes coéquipiers et moi avons envie de faire quelque chose de grandiose lors de cette Coupe du monde ».

S. O. F.

Le milieu de terrain de l'équipe de France de football, Adrien Rabiot, a écrit au sélectionneur Didier Deschamps pour lui annoncer qu'il refusait d'être suppléant en vue du Mondial-2018, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier, confirmant une information de L'Equipe et du Parisien.

Le joueur du Paris Saint-Germain, auteur d'un triplé cette saison (Coupe, Championnat, Coupe de la Ligue), a rédigé un email pour Deschamps dans lequel il prend d'abord acte de son statut de suppléant. "Dans ces conditions, je ne pourrai pas suivre le programme" d'entretien physique envoyé en début de semaine aux onze suppléants, a-t-il ajouté dans son message au sélectionneur des Bleus, selon une source proche du dossier interrogée par l'AFP. Selon L'Equipe, le joueur de 23 ans "aurait décidé d'agir seul, sans forcément tenir compte des recommandations de ses proches". Le Parisien avance de son côté que c'est "une décision mûrement réfléchie que le staff tricolore aurait tenté d'infléchir". Rabiot compte six sélections chez les Bleus, dont quatre comme titulaire. Les 11 suppléants, dont il fait toujours partie, sont appelés à remplacer un éventuel blessé dans la liste finale que le sélectionneur doit communiquer à la Fédération internationale (Fifa) le 4 juin.

"Les performances d'Adrien en équipe de France ne sont pas du tout du même niveau qu'avec le PSG", avait expliqué Deschamps jeudi lors de l'annonce des 23 joueurs retenus pour le Mondial (14 juin-15 juillet).

AFP

Sadio Mané qui dispute la finale de la Ligue des Champions avec son club, Liverpool, sera le grand absent de ce début de stage de ses camarades. Mais il est l’absent le plus présent. L’attaquant sénégalais qui ne pourra rejoindre le groupe qu’après la préparation de Dakar occupe toutes les pensées de ses coéquipiers qui sont conscients du challenge qui l’attend. « C’est un coéquipier, un frère qui va disputer la finale de la Ligue européenne des champions. C’est un honneur. Il y a beaucoup de supporters du Real au Sénégal, mais nous avons envie que Sadio Mané gagne ce trophée. Et il le fera », assure Cheikhou Kouyaté. Pour le capitaine des Lions, il ne fait aucun doute que la victoire de Sadio Mané samedi prochain boostera l’équipe nationale et la poussera à faire une très bonne Coupe du monde en Russie.

S. O. FALL

L’équipe nationale a entamé hier, à Saly, son stage qui entre dans le cadre de sa préparation en vue du mondial « Russie 2018 ».

Aliou Cissé a dirigé sa première séance d’entraînement avec un groupe de sept joueurs. Le groupe sera au grand complet dans les prochaines heures.

La sélection nationale de football a entamé hier, à l’Institut Diambars de Saly, sa première séance d’entraînement, sous la houlette du sélectionneur national, Aliou Cissé, et ses adjoints. Ce début de stage est marqué par l’absence de plusieurs éléments du groupe. Sur les 23 joueurs retenus et les 4 réservistes, seuls 7 ont répondu présent. Autour de Cissé, il y avait Mame Biram Diouf, Cheikhou Kouyaté, Idrissa Gana Guèye, Pape Alioune Ndiaye, Cheikh Ndoye, Salif Sané et Alfred Ndiaye.

Ces joueurs ont rallié le lieu de rassemblement le lundi. Sur les installations de Diambars, il n’y avait pas grand-chose à voir du fait de l’absence du quart du groupe. Le coup d’envoi de la séance a été donné à 17 heures et a duré un peu plus d’une heure. L’enthousiasme était au rendez-vous parmi les joueurs présents qui vont, pour la première fois de leur jeune carrière, disputer une Coupe du monde. En l’absence des trois gardiens de but, Tony Sylva n’a pas eu grand-chose à faire. L’ancien portier international des Lions a accompagné Gana Guèye et sa bande lors de la séance de décrassage qui a suivi les étirements et échauffements individuels. Faute d’avoir un groupe complet, Aliou Cissé a proposé pour ce premier acte des séances axées sur l’endurance, des exercices de passes sur une aire de jeu réduite et de conservation du ballon. A la fin de la séance, les Lions ont dit toute leur fierté de défendre les couleurs nationales à cette grande messe du football mondial.

Ecrire l’histoire…
Il n’y a pas eu de conférence de presse après cette première séance, mais les journalistes ont réussi à arracher quelques mots à Cheikhou Kouyaté. Pour le capitaine de l’équipe, le moral est très bon. « Pour l’instant, le groupe n’est pas au grand complet, mais il le sera très prochainement et je pense que dans deux ou trois jours, tout ira bien », assure l’international sénégalais.

Après une saison bien remplie, Kouyaté estime que les joueurs sont usés, fatigués, mais, assure-t-il, il n’est pas donné de jouer la Coupe du monde tous les jours. Et malgré la fatigue, note-t-il, l’équipe sera au rendez-vous. « Même si nous devons aller en Russie avec un pied, nous le ferons », indique-t-il. « Les joueurs donneront le meilleur d’eux-mêmes pour être en forme et honorer notre pays et faire plaisir au peuple sénégalais.

Il nous faut une très bonne préparation pour être à la hauteur des attentes et réaliser une bonne Coupe du monde », fait savoir le capitaine des Lions. Kouyaté et ses camarades veulent écrire leur propre histoire et ils y croient.

« Nous voulons que le peuple sénégalais soit fier de nous. Pour cela, nous devons travailler très dur pour écrire notre propre histoire ». Pour Kouyaté, il est hors de question de perdre du rythme. « Nous allons donc continuer, nous préparer pour être prêts pour les prochaines échéances. Il ne faut pas que nous perdions du rythme. Nous allons à la Coupe du monde et dans une telle compétition, il faut bien se préparer et nous mettre dans la tête que nous sommes prêts », relève-t-il. Le public a répondu à ce premier galop d’entraînement et a permis aux Lions présents de mesurer l’engouement qu’ils suscitent. C’est en toute logique d’ailleurs qu’à la fin de la séance qu’Aliou Cissé et ses poulains sont allés à la rencontre de ces supporters venus de partout qui les ont ovationnés pour les remercier de leur présence.

Le sélectionneur national a échangé avec eux et les a rassurés. Il y a lieu de rappeler que ce stage de l’équipe nationale sera ponctué par trois matches amicaux pour permettre aux Lions d’entrer véritablement dans les dimensions de la Coupe du monde qui les verra affronter tour à tour la Pologne, le Japon et la Colombie dans le groupe H. Le Sénégal disputera la première de ces rencontres amicales face au Luxembourg, le 31 mai.

Les poulains d’Aliou Cissé affronteront ensuite la Croatie le 8 juin, à Zagreb, et termineront par la Corée le 11 juin, en Autriche.Aucun match n’est prévu à Dakar, mais les supporters pourront dire au revoir et souhaiter bonne chance au Lions lors d’une séance d’entraînement prévue ce vendredi 25 mai, au stade Léopold Sédar Senghor.

Samba Oumar FALL

UNE VICTOIRE DE MANÉ EN LIGUE DES CHAMPIONS POUR BOOSTER L’ÉQUIPE
Sadio Mané qui dispute la finale de la Ligue des Champions avec son club, Liverpool, sera le grand absent de ce début de stage de ses camarades. Mais il est l’absent le plus présent. L’attaquant sénégalais qui ne pourra rejoindre le groupe qu’après la préparation de Dakar occupe toutes les pensées de ses coéquipiers qui sont conscients du challenge qui l’attend. « C’est un coéquipier, un frère qui va disputer la finale de la Ligue européenne des champions. C’est un honneur. Il y a beaucoup de supporters du Real au Sénégal, mais nous avons envie que Sadio Mané gagne ce trophée. Et il le fera », assure Cheikhou Kouyaté. Pour le capitaine des Lions, il ne fait aucun doute que la victoire de Sadio Mané samedi prochain boostera l’équipe nationale et la poussera à faire une très bonne Coupe du monde en Russie.

S. O. FALL

Les supporters de l’équipe nationale du Sénégal pourront dire adieu aux Lions de la Téranga. Avant de quitter Dakar pour les matches amicaux puis la Russie, leur destination finale, les poulains d’Aliou Cissé, qui sont entrés en stage de préparation depuis hier à Saly Portudal, vont effectuer une dernière séance d’entrainement ce vendredi, au stade Léopold Sédar Senghor ; laquelle sera ouverte au public. Une belle occasion pour les comités de supporters de communier avec Sadio Mané et sa bande, de leur booster encore le moral.

La Fédération sénégalaise de football et le staff technique, à défaut d’organiser des matches amicaux à domicile, ont pu ainsi trouver une parade pour permettre aux supporters sénégalais de voir une dernière fois à l’œuvre leurs idoles avant leur départ pour le Mondial 2018. La veille de cette séance d’adieux, les Lions seront reçus au Palais par le chef de l’Etat Macky Sall pour les besoins de la traditionnelle cérémonie de remise du Drapeau national. Mais auparavant, place au regroupement de Saly qui a débuté hier avec le coach Aliou Cissé. Et aux dernières informations, les joueurs devaient commencer à arriver dans la soirée pour entamer le travail cet après-midi à partir de 17h.

Diégane SARR

L’équipe du Sénégal qui prendra part à la Coupe du monde 2018 (14 juin au 15 juillet) effectuera une séance d’entrainement ouverte au public vendredi après midi avant son départ pour la seconde partie de sa préparation qui aura lieu à Vittel (France), a annoncé ce dimanche le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Augustin Senghor.

"Nous invitons le public à répondre présent à cette manifestation, ce sera une belle communion entre les joueurs et leurs supporters", a déclaré le président de la Fsf aux médias.

Le président de la Fsf a fait cette annonce après la remise du trophée de la Coupe du Sénégal remportée (2-0) par Génération Foot aux dépens de la Renaissance de Dakar.

Des voix se sont élevées contre le manque de match amical de préparation des Lions au Sénégal qui en joueront trois avant la phase finale de la Coupe du monde.

Le premier match opposera le Sénégal au Luxembourg, le 31 mai, contre la Croatie, le 8 juin et contre la Corée du Sud trois jours plus tard.

Les Lions qui démarrent leur stage ce lundi à Saly Portudal, recevront le Drapeau national des mains du chef de l’Etat, Macky Sall, jeudi au palais de la République.

Après cette remise, les joueurs retenus s’envoleront pour la France où aura lieu la 2ème partie de leur stage de préparation.

Les protégés du sélectionneur Aliou Cissé qui a publié jeudi dernier une liste de 23 joueurs et quatre suppléants, joueront le premier tour du Mondial 2018 respectivement contre la Pologne (19 juin), le Japon (24 juin) et la Colombie (28 juin).

Source : APS

Sadio Mané, crédité d’une soixantaine de matches en Premier league et en Ligue des champions, ne jouera pas les prochains matches amicaux prévus dans le cadre de la préparation de la Coupe du monde Russie 2018. L’objectif ainsi visé est de permettre à l’attaquant de Liverpool de récupérer, vu la débauche d’énergie fournie cette saison. Aliou Cissé souhaite, par ailleurs, que Sadio Mané débarque au Mondial avec la coupe aux grandes oreilles.

Sadio Mané aura besoin d’un dispositif spécial dans le cadre des matches amicaux de l’équipe du Sénégal en perspective de la Coupe du monde 2018. Selon l’entraîneur Aliou Cissé, l’attaquant des Reds de Liverpool dont le club disputera la finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid le 26 mai prochain, sera un peu ménagé durant la dernière étape de préparation des Lions au Mondial russe. Il a, d’ailleurs, révélé que ce dernier ne participera pas au restant des matches amicaux. Dans le cadre de la préparation de la Coupe du monde, les Lions de la Téranga affronteront le Luxembourg le 31 mai, la Croatie le 8 juin puis la Corée du Sud le 11 juin, trois jours avant leur premier match de poule contre la Pologne.

Le Sénégal a déjà disputé deux matches amicaux en mars dernier, notamment contre l’Ouzbékistan et la Bosnie. Pour le coach, l’objectif est de permettre à Sadio Mané de récupérer, au vu de la débauche d’énergie fournie. L’entraîneur souhaite, par ailleurs, que l’attaquant de Liverpool débarque au Mondial avec la coupe aux grandes oreilles. Cela, a-t-il indiqué, lui donnerait plus de motivation et plus d’envie de faire de belles performances. Il a réaffirmé la confiance qu’il a à l’endroit de l’ancien sociétaire de Génération Foot qu’il dit être l’un des meilleurs joueurs sénégalais.

Aliou Cissé a lâché, hier, ses 23 Lions. Une liste sans surprise que les 14 millions de « sélectionneurs sénégalais » ont, sans grande difficulté, trouvée dans l’ordre ou dans le désordre. Normal, si l’on sait que depuis quelques matchs déjà, le patron de la Tanière les a habitués à voir les mêmes figures au point qu’ils pouvaient, sans risque de se tromper, cocher au moins 15 à 20 noms de joueurs incontournables. Comme l’on pouvait si attendre, Khadim Ndiaye, Abdoulaye Diallo, Kalidou Coulibaly, Kara Mbodj, Youssouf Sabaly, Lamine Gassama, Idrissa Gana Guèye, Cheikhou Kouyaté, Pape Alioune Ndiaye, Salif Sané, Sadio Mané, Keita Baldé, Moussa Sow, Moussa Konaté, Ismaïla Sarr, Diafra Sakho, Mame Biram Diouf verront bien Moscou, Samara et Ekaterinbourg.

L’équipe se passera toutefois des services de Santi Ngom, Papy Djilobodji, Pape Ndiaye Souaré, Baye Omar Niasse et El Hadj Assane Dioussé qui ont disparu des radars du sélectionneur. Ces derniers ne figurent même pas sur la liste des réservistes ; Cissé ayant préféré Fallou Diagne, Henry Saivet, Adama Mbengue et Famara Diédhiou. Eh oui, tout le monde ne peut figurer sur la liste ! Après ce choix sans grand suspense, place maintenant aux choses sérieuses avec la préparation qui commencera dès lundi prochain, à Saly, et qui se poursuivra à Vittel, en France.

Cette équipe dispose d’une somme d’individualités, un réservoir de talents, qui ne forment malheureusement pas un très bon collectif. Pour affronter, dans moins de trois semaines, les grosses pointures du football mondial en terre soviétique, le Sénégal doit être bien meilleur. Et si cette équipe veut véritablement déplacer les montagnes russes, elle doit faire beaucoup mieux que les deux prestations livrées contre l’Ouzbékistan et la Bosnie-Herzégovine en mars dernier.

Lors de la qualification de l’équipe à cette grande messe du football, l’euphorie avait gagné le camp des supporters et tout le monde s’était mis à rêver de l’exploit de 2002 réussi par les Diouf, Fadiga, Pape Bouba, Diao et Cissé lui-même. Mais pour réitérer cet exploit, il faudrait des joueurs qui mouillent bien le maillot, une équipe de haut niveau, qui joue très collectif, qui défend bien, qui joue très vite, qui exerce un pressing très haut, qui se crée de bonnes occasions et qui marque aussi des buts. Le challenge est bien costaud, mais quand on réussit à sortir indemne des phases de qualification de cette prestigieuse compétition là où l’Italie, les Pays-Bas, le Chili, les Etats-Unis, l’Algérie, le Cameroun ou encore la Côte d’Ivoire n’ont pas réussi à valider leurs tickets, l’espoir est permis.

Les Lions n’ont plus que trois matchs pour se perfectionner d’ici le grand saut contre la Pologne (19 juin). Après un galop d’essai face au Luxembourg le 31 mai prochain, ils passeront à la vitesse supérieure face à la Croatie (8 juin), un adversaire d’un plus gros calibre, avant de clôturer leur préparation contre la Corée (11 juin).

Loin de faire partie des favoris de ce Mondial, les Lions gagneraient aussi à se mettre dans la peau d’outsiders capables de créer l’exploit s’ils veulent aller plus loin dans cette compétition reine. A Aliou Cissé de tout mettre en œuvre pour que les Lions puissent avoir une préparation réussie, de faire en sorte que la mayonnaise prenne le plus rapidement possible.

Par Samba Oumar FALL

Page 1 sur 6


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.