banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Elimination du paludisme : 5 institutions mettent l’accent sur la recherche

17 Fév 2017
930 times

Dans le cadre d’un programme quinquennal de recherche et de formation sur le paludisme, le service de parasitologie et mycologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar accueille des scientifiques de niveau Phd du 13 au 24 février 2017. L’objectif est de disposer d’une masse critique de scientifiques afin d’œuvrer pour l’élimination de cette maladie en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Ce programme international de méthodologie de recherche pour les doctorants et post-doctorants boursiers du consortium « Malaria research capacity development (Marcad) » est financé par Wellcome trust, une fondation de charité en médecine dont le siège se trouve en Grande-Bretagne. Il entre dans le cadre de l’initiative pour le développement de l’excellence en leadership, formation et science (Deltas). Au total, 15 doctorants, issus de cinq institutions universitaires (Cameroun, Gambie, Ghana, Mali et Sénégal), ont été choisis pour en bénéficier sur 111 dossiers reçus. Durant deux semaines, des cours de méthodologie de la recherche leur seront dispensés afin de concourir à avoir, à la fin de ce programme, des informations pertinentes et des protocoles à la fois performants et opérationnels. « L’objectif principal est de disposer, à l’issue de ce programme, une masse critique de scientifiques capables de jouer un rôle décisif dans l’élimination du paludisme.

Les outils nécessaires leur seront donnés, afin qu’ils puissent gérer convenablement leurs projets pendant cinq ans », a indiqué le Pr Oumar Gaye, chef du Service parasitologie et coordonnateur de ce programme dont il est le directeur.

A ses yeux, il est important que l’Afrique vise le leadership dans ce domaine ; ce qui est en parfaite cohérence avec l’initiative Deltas. Celle-ci s’attache à promouvoir l’excellence dans les domaines de la science, de la formation et de la recherche en Afrique. Ce programme, basé à Nairobi, est coordonné par l’Académie des sciences en Afrique. « Les principaux bailleurs sont convaincus que la meilleure option pour produire des résultats est la promotion d’un leadership africain sans lequel les recherches financées ne sauraient être aussi fécondes que les efforts déployés », ajoute-t-il, non sans faire de cette démarche la principale innovation de ce programme dont la gouvernance est pilotée par des Africains. A l’en croire, cette approche a été saluée par les chefs d’Etats africains et a bénéficié d’un bon accompagnement du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad).

Par ailleurs, le choix porté sur le Sénégal, en particulier sur le Service de parasitologie, résulte, selon le Pr Gaye, de l’expérience engrangée dans le domaine de la lutte contre les maladies parasitaires d’une manière générale. L’adéquation entre les politiques de recherche qui sont déroulées et le système de santé y a également fortement contribué. Les résultats obtenus ont fourni de nouveaux outils qui ont permis de réorienter des stratégies préventives et curatives avec le changement de 10 politiques de traitement et de prévention du paludisme au cours de ces 20 dernières années. Le fait que le département abrite le secrétariat du Réseau de l’Afrique de l’Ouest pour la surveillance du traitement antipaludique et le suivi de la résistance a donné plus de consistance à un dossier bien dressé.

Alassane Aliou MBAYE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.