banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

A quelques jours de l’entrée en 6e et du Cfee : 214 candidats sans extrait de naissance à Sédhiou

13 Jui 2017
337 times

Même si 214 candidats à l’Entrée en 6ème et au Cfee sont sans extrait de naissance à Sédhiou, aucune menace sur la possibilité à faire leurs examens ne pèse sur eux. Cela, grâce à une dérogation du ministère de l’Education nationale.

Un Comité départemental de développement (Cdd), tenu à la Chambre des métiers de Sédhiou, s’est consacré à la préparation des examens scolaires (Entrée en 6e, Cfee et Bfem). Si toutes les dispositions sont prises pour un bon déroulement de ces différents examens, une grande inquiétude a cependant plané sur le sort de 214 candidats à l’Entrée en 6e et au Cfee (Certificat de fin d’études élémentaires) qui sont sans extrait de naissance.

Le nouvel Inspecteur de l’éducation et de la formation (Ief) Abdoulaye Gning a toutefois rassuré la communauté éducative présente. « Le ministre de l’Education nationale exige que nous les prenions comme candidats officiels puisqu’ils ne sont en rien responsables de cette situation », a-t-il indiqué, avant de faire comprendre qu’il est bien de dépenser des sommes faramineuses pour le baptême d’un enfant, alors qu’il serait plus judicieux de penser à lui établir un extrait de naissance pour lequel ils ne dépensent rien. Selon lui, c’est manquer de vigilance que de laisser son enfant aller jusqu’en classe de Cm2, année durant laquelle il passe ses premiers examens, sans lui établir un extrait de naissance.

N’eût été la dérogation du ministre de l’Education nationale, ces élèves seraient victimes de la négligence de leurs parents, car ils ne passeraient pas l’examen.
L’année dernière, des élèves de l’école Chérif Younouss Aïdara avaient battu le macadam pour demander à tous les parents qui n’avaient pas encore trouvé un extrait à leurs enfants de le faire et dans les plus brefs délais.

Avec la modernisation de l’état civil à Sédhiou, centre inauguré par l’ambassadeur d’Espagne, pays ami ayant financé sa réalisation, aujourd’hui, c’est en un clin d’œil qu’on obtient un extrait de naissance, selon Karamo Maria, chargé de l’état civil à la mairie. Il a néanmoins relevé une difficulté rencontrée en ce moment en raison des problèmes de la connexion entre le bureau de l’état civil et le bureau de chacun des deux adjoints au maire. De ce fait, la délivrance du sésame n’est plus automatique. En effet, il faut que l’un des adjoints se déplace jusqu’au bureau de l’état civil pour pouvoir délivrer un extrait. C’est une obligation quand le chargé de ce secteur est absent.

Signalons que les parents d’élèves étaient invités à venir faire établir des extraits de naissance à leurs enfants au cours de l’audience foraine prévue avant la mi-juin. Soit quelques jours avant les examens.

Malamine KAMARA

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.