banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Journée mondiale de l’albinisme : Pour le respect de la différence et de la dignité humaine

14 Jui 2017
583 times

En 2002, les albinos représentaient 1.093 cas (soit une prévalence de 0,7 %) dans notre pays qui a célébré, hier, à l’instar de la communauté internationale, la Journée mondiale de l’albinisme, une condition génétique due à un défaut au niveau d’un gène qui colore la mélanine.

La situation des albinos reste une préoccupation majeure. En attestent les différents discours prononcés, hier, à Dakar, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’albinisme. Le thème de cette année porte sur : « Un autre regard sur l’albinisme dans un Sénégal émergent ». A cet effet, le président de l’Association nationale des albinos du Sénégal (Anas), Mouhamadou Bamba Diop, a soutenu que le combat quotidien des albinos est celui du respect de la différence. Il a estimé que c’est œuvrer au respect du droit à la dignité en tant qu’être humain. « La non reconnaissance du droit à la différence des albinos qui vivent une discrimination et une exclusion au quotidien est un obstacle au vivre-ensemble, à la cohésion sociale et à la paix », a-t-il souligné. Pour cette raison, la mise en œuvre du nouvel instrument national de mesure du handicap, adopté en novembre 2016, compte apporter des correctifs. Surtout que le dernier recensement général de la population du Sénégal, en 2013, n’a pas pris en compte les personnes souffrant d’albinisme. Les dernières statistiques relevées datent de 2002 avec 1.093 cas, soit une prévalence de 0,7 %.

M. Diop a déploré aussi les 17 décès d’albinos dus au cancer de la peau, mais surtout leur manque d’accès à la carte d’égalité des chances faute d’un certificat d’invalidité. C’est pourquoi le président de l’Anas a affirmé que les albinos méritent un traitement spécial. «Nous avons des besoins spécifiques. Une bouteille de crème solaire d’un albinos coûte environ 40.000 FCfa. Au-delà de la crème, il lui faut des lunettes adéquates pour qu’il puisse étudier. D’où l’intérêt pour l’Etat de réhabiliter le seul centre d’albinos existant en Afrique de l’Ouest », a expliqué Mouhamadou Bamba Diop tout en exhortant les autorités à veiller et à renforcer la sécurité des albinos, surtout à l’orée des élections.

Présidant la cérémonie, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, le Pr Awa Marie Coll Seck, a salué les efforts de l’Etat qui prend en charge les cotisations des albinos au niveau des structures de santé. Toutefois, elle a reconnu que tous les albinos ne disposent pas de la carte d’égalité des chances pour faute d’accès ou d’identification. La gratuité des crèmes solaires est une des priorités que la tutelle ambitionne de régler.

Dans sa communication, le Pr Rokhaya Ndiaye Diallo de la Faculté de Médecine de l’Ucad a partagé les bases génétiques de l’albinisme. Selon elle, l’albinisme n’est pas une maladie, mais une condition génétique due à un défaut au niveau d’un gène qui colore la mélanine. Ce défaut, selon elle, est présent chez l’individu à sa naissance et va se transmettre à ses enfants et petits-enfants.

Organisée par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, en partenariat avec l’Association nationale des albinos du Sénégal (Anas) et l’Association des chiffres des cœurs (Acc), cette journée a permis aux différents acteurs de renforcer le plaidoyer. Selon la présidente de l’Acc, Ramata Bâ, « chaque couche de la population doit être considérée comme un potentiel de développement. C’est tout le sens de notre partenariat avec l’Anas. Car derrière les statistiques et les données, se cachent des cœurs humains », a-t-elle dit.

Tata SANE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.