banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Promotion des sciences : Une Semaine africaine pour stimuler la culture scientifique chez les jeunes

14 Jui 2017
388 times

Susciter une vocation pour les sciences, c’est le défi du Next Einstein forum (Nef) qui, pendant une semaine, va inviter écoliers, étudiants et jeunes à suivre les traces du savant Albert Einstein.

Le Next Einstein forum (Nef), une initiative de l’Institut panafricain des sciences mathématiques (Aims), en partenariat avec Robert Bosch Stiftung, a lancé, le 10 juin, à l’Ucad II, la première Semaine africaine des sciences du Sénégal pour une culture scientifique chez les jeunes.

D’après Assane Fall, ambassadeur du Nef au Sénégal, le forum envoie un signal fort en impliquant aussi les femmes pour la promotion des sciences. L’objectif est de développer les scientifiques et les technologues de demain en engageant les écoliers et les jeunes dans des activités scientifiques (caravanes), pour imprégner les populations de l’importance de la science.
« Nous voulons permettre aux citoyens de s’engager dans les sciences. La Semaine africaine des sciences est l’occasion de mettre les avancées scientifiques et technologiques au Sénégal et également inciter les jeunes à poursuivre des études scientifiques. Notre but est de stimuler et de développer la culture scientifique », a indiqué M. Fall.

Pour l’ambassadeur du Nef au Sénégal, le programme comprend également un atelier de formation au codage mais aussi des panels de discussions sur le rôle de la femme dans la science et la technologie. Son souhait, c’est de voir les privés s’investir dans la science. Au nom du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Pr Coumba Thiandoum, directrice de la Promotion de la culture scientifique, s’est félicitée de cette initiative qui témoigne du pouvoir de la science ; celle-ci suscite l’engouement et l’envie chez les jeunes à s’engager [davantage] dans les filières scientifiques. Elle a abordé les réalisations de l’Etat qui ouvrent des Eno (Espaces numériques ouverts) un peu partout à travers le Sénégal. « Par manque de temps, la plupart des expériences scientifiques ne sont pas montrées », a relevé Mme Thiandoum. Prenant la parole, Antonin Benoit Diouf, directeur de la bibliothèque de l’Institut africain de développement économique et de planification des Nations unies (Idep), a rappelé l’apport d’une bibliothèque dans l’acquisition de la culture scientifique. Il a loué le caractère multifonctionnel de la bibliothèque marqué par sa diversité.

La Semaine africaine des sciences se tient dans 13 pays africains, mais le Nef compte élargir la portée à 30 Etats en 2018 et à tous les 54 pays africains d’ici à 2020. D’ailleurs, la prochaine édition du Nef se tiendra à Kigali en mars 2018.

Serigne Mansour Sy CISSE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.