banner home page1

Pour vos insertions, contactez la Régie publicitaire de la SSPP Le Soleil

Retard de livraison des amphis de l’Ucad : Le recteur indexe la responsabilité des entreprises

16 Jui 2017
856 times

Les travaux de réhabilitation des infrastructures pédagogiques de l’Université Cheikh Anta Diop connaissent un grand retard. Le Recteur Pr Ibrahima Thioub indexe les entreprises chargées de l’exécution de travaux.

Engagés depuis 2016, les travaux de réhabilitation des infrastructures pédagogiques de l’Université Cheikh Anta Diop connaissent un grand retard dans leur livraison. Ce qui a occasionné un mouvement d’humeur des étudiants et même du personnel enseignant et de recherche. Un retard que le recteur, Pr Ibrahima Thioub, impute aux entreprises chargées d’exécuter ces travaux. « Ces travaux pilotés par l’Agence de Construction des Bâtiments et Edifices publics (Acbef) en sa qualité de maître d’œuvre délégué, ont été lancés par le chef de l’Etat, et devaient se réaliser dans un délai de huit mois à compter de la délivrance des ordres de services », a rappelé le recteur.

Depuis, un certain retard a été noté dans les travaux. Le recteur parle ainsi de grande responsabilité des entreprises qui n’ont jamais su tenir les engagements pris et réitérés devant la communauté université. Pour faire face à cette situation, l’Ucad avait pris comme solutions alternatives, le recours à des chapiteaux pour favoriser le correct déroulement des enseignements.

Mais aujourd’hui, selon le recteur, ces alternatives présentent beaucoup de difficultés pour faire cours dans les chapiteaux avec des pics de chaleur, mais aussi dans l’organisation des Travaux pratiques et dirigés et l’indisponibilité de certains bureaux et centres de documentation. L’Ucad, par la voix du recteur, veut que les responsabilités de ces situations soient situées « afin que puisse continuer le climat de paix qui régnait depuis quelques mois ».

Ces travaux concernent principalement les infrastructures pédagogiques de la Faculté des sciences juridiques et politiques, la Faculté des sciences et techniques, la Faculté des lettres et sciences humaines, ainsi que le bâtiment abritant le Rectorat, les locaux de l’Office du Bac, l’Auditorium Khaly Amar Fall. Pour le moment, seuls, les amphithéâtres communs (Boilat, Ousmane Socé et Capelle) situés à la Faculté des sciences et techniques et l’Amphi Mbaye Guèye de la Faculté des lettres et sciences humaines ont été livrés. Il reste les Amphis de la Faculté des sciences juridiques, les bâtiments du Rectorat, de l’Office de Bac et l’Auditorium Khaly Amar Fall.

Quant au directeur des Bourses, Lassana Konaté, il a estimé que le retard dans le paiement des bourses est dû à un problème d'inscription de certains étudiants. Il a promis le règlement de certains paiements d'ici fin juin.

O. NDIAYE

Rate this item
(0 votes)

CanGabon90x700ok


AVERTISSEMENT

La SSPP « Le Soleil » met en garde et interdit formellement aux responsables et gestionnaires de sites d’informations, établis au Sénégal ou ailleurs, de poster les articles publiés sur le portail Internet du « Soleil », à l’adresse www.lesoleil.sn. La SSPP « Le Soleil » ne tolérera aucune entorse à cette interdiction. Seule est permise la publication de liens directs pour rediriger l’internaute vers l’adresse www.lesoleil.sn

PARTENARIATS

Les gestionnaires de sites qui le souhaitent peuvent adresser une demande de partenariat avec la SSPP « Le Soleil » qui en définira les modalités et fixera les conditions d’utilisation des articles, photos, logos de son portail Internet. En cas de manquements, la SSPP « Le Soleil » se réserve le droit d’engager immédiatement des poursuites judiciaires envers les contrevenants, pour violation du respect des droits d’auteurs.